• COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

     

    La polka de l'éléphant de Igor Stravinsky

     

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

     

    COXI, TACO... et le CIRQUE - 3ème PARTIE

     

    Taco et Coxie continuèrent de patienter en attendant la reprise du spectacle...

    L'arrivée en trombe du rutilant présentateur clôtura enfin l'entracte bruyant en annonçant un numéro de contorsion...

    Soudaine pénombre, puis une lueur bleutée dessina la silhouette blanche pailletée d'une frêle jeune fille...
    Prestation perturbante ! Mystère de l'alchimie d'un corps liée également à un entraînement intensif et régulier permettant une capacité à se plier en tous les sens !

     

    Emi Saskia

     

     

    Silence entrecoupé de petits cris médusés ou de grincements de dents des spectateurs ... au fil des variantes de la position de base où les pieds, par une courbure arrière du dos, viennent se poser devant le visage de l'artiste...

    Hanches et épaules basculent, permettant une rotation à peine supportable par le public des membres inférieurs et supérieurs du corps, puis la mobilité du tronc.... Corps pouvant devenir soudain monstrueux pour certaines âmes sensibles !

    "Comment la contorsionniste pouvait elle ainsi utiliser tous les espaces entre les jointures de son corps ?"

    Chuchota Coxi, profondément troublée par cette écriture scénique dont chaque mouvement minutieux technique et artistique à la fois semblait dire quelque chose qui lui échappait ?

    Coxi se demanda quelle pouvait bien être l'image mentale qui guidait l'acrobate ?

    La prouesse technique exécutée par la contorsionniste est tellement incompatible avec le vécu du corps humain en général que le spectateur devait y lire la mort du corps dans la courbure extrême de la colonne vertébrale et celle du cou... car tous les nerfs s'y logent !

    Concentration intense de l'acrobate qui semblait être à l'écoute de chaque partie de son corps dont le vécu semblait si loin de l'idée de mort potentielle ressentie par le public... Comme si le danger éveillait son Être tout entier ....

    Coxi décida d'aller se renseigner auprès du petit singe "Kakou" qui attendait sagement dans les coulisses !

    Quelle leçon d'humilité et de courage elle reçut !

    Aucun spectateur ne savait qu'il fallait plus d'une heure d'échauffement dans les coulisses à l'acrobate pour pouvoir effectuer une représentation physique et mentale d'un délai de cinq minutes seulement afin d'éviter de déclencher des risques de blessures ou de douleurs ! Malgré des années d'entraînement !

    D'où ce décalage immense entre le vécu d'un contorsionniste et le perçu d'un spectateur !!!

    "Cependant, cette hyperlaxité au niveau des muscles, de la peau ou des articulations peut être due à un manque de collagène, d'un arrangement différent des protéines dans les tissus conjonctifs, comme dans le syndrome d'Ehlers, maladie génétique rare et orpheline.... qui devient vite une calamité au fil des années, provoquant douleurs intenses, voire même la mort ! Maladie dont souffre Zlata, la femme la plus souple du monde..."

    lui caqueta doctement le Perroquet, animal de compagnie de la contorsionniste... fier de sa science acquise auprès de sa douce amie depuis tant d'années ....

    Coxi se hâta de revenir raconter à Taco ce qu'elle avait appris ....

     Un Taco très fier de  son muscle lui permettant toutes les fantaisies en toute quiétude, sans l'enfer d'un entraînement intensif ou d'une maladie... Ah qu'il plaignait ces pauvres humains, vraiment !

    Prouesse qui déclenchera une brusque décharge d'applaudissements du public debout, saluant la fin de cet incroyable  numéro !

    A peine le temps de se remettre de ses émotions que l'Animateur revint présenter le numéro suivant : les trapézistes !

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Nuit noire ! un murmure balaya la salle ...

    Puis des pinceaux de lumières glauques dessinèrent des lueurs d'aquarium sur l'espace du dôme et vinrent frapper tout un petit peuple de poissons multicolores étranges qui s'animèrent, semblant poursuivre un rêve aquatique en déambulant de trapèzes en trapèzes dans une danse lente, multiple et colorée, au cœur de sons éthérés...

    Jaillissement de petites bulles inondant l'espace ... et le public.

    Haute voltige chorégraphique hypnotisante.... parfaite alchimie entre ballet aquatique aérien et sons invitant le public à un voyage dans les fonds marins...

    Voyage au fond de l'Inconscient avec le Soi autour du rêve... Lâcher-prise !

    Véritable impact émotionnel chez Taco qui se remémora brutalement sa descente aux enfers dans la mare (cliquez)...

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Puis, surgissant de partout, une cohorte bigarrée de personnages mi-humains, mi-animaux aux costumes fabuleux, un monde où les insectes et les oiseaux virevoltaient sur des trapèzes ou descendaient du dôme  en s'entortillant autour des cordes au cœur d'un festival de lumières...

    Des créatures graciles aux ailes immenses, papillons revêtus d'une blanche carapace ou de longs voiles s'irrisant sous les  feux des projecteurs ... un ballet aérien et poétique de jeunes filles costumées en chatoyants oiseaux de paradis.... introduisant une dimension spirituelle à la danse...

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Des explosions de sonorités, des gazouillis d'oiseaux, des bourdonnements d'insectes, se superposant à cet univers féérique et fantasmagoriques de créatures vaporeuses, pétillantes, et scintillantes...

    Les spectateurs fascinés ne savaient plus où regarder !!! Les enfants hurlaient de joie...

    Taco et Coxi étaient stupéfaits. 

     

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Changement de couleurs des projecteurs ! Musique dramatique angoissante... Les créatures se figèrent sur leurs cordes....

    Faisceaux de lumières sur un réseau de fils de cordes déployé au dessous d'elles...

    Réseau inavoué des fantasmes de chacun des spectateurs...

    Une noire araignée gigantesque avançait  lentement, fascinante, vénéneuse, semblant traquer sa proie....

    Vibrant rappel des difficultés de l'existence ...

    Attendait-elle la chute des corps accablés... ? 

     

    MAGNIFIQUE : L'ARAIGNEE de Milena Sidorova

    Musique Edvard Grieg

     

     Les projecteurs, jouant sans cesse sur des effets de lumières,  transportaient le public des sublimes créatures scintillantes et  figées du  dôme .... vers l'immense  toile et l'araignée aussi effrayante qu'attirante,

    Pendant que des sons déconcertants dans lesquels se déployaient crescendo  des vocalises féminines  irréelles, désincarnées, d'une grâce indéfinissable conférant à l'ensemble une transcendance d'une inquiétante étrangeté....

    Et plongeaient le public dans un malaise dans lequel Bien et Mal, rêve et réalité y étaient brouillés pour aboutir à une sorte de transe vaporeuse des utopies désenchantées....

    Taco, tout à son histoire de mare, n'en menait pas large et songeait décamper au plus vite, pendant que Coxi écoutait les enfants dans la rotonde qui ne cessaient de questionner les parents...

    Le public n'allait il pas se noyer dans ce désordre ensorcelant sans en trouver le fil d'ariane ?

    Mais voici qu'une polka, oui une polka pour éléphant de Stravinski surgissait comme en filigramme dans tout ce désordre, éclipsant peu à peu tous les sons qui s'éteignirent progressivement, pendant que les projecteurs se portèrent tous vers la gabardine (rideau séparant la scène des coulisses)....

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    D'où émergèrent l'éléphanteau Djumbo, magnifiquement paré d'un costume d'apparat richement chamarré, une cascade de pierreries sur le front, marchant en cadence au son de la musique en levant haut alternativement ses jambes de devant ...

    Et le petit singe "Kakou", accoutré d'un tutu rose pailleté, juché sur son dos ... petit pitre grimaçant bondissant en sauts périlleux,

    Tandis que créatures aquatiques, papillons, oiseaux et insectes, descendant doucement le long des cordes, l'entourèrent en un joyeux désordre....

    Et que l'araignée se livrait à des acrobaties sur sa toile ....

    Sous l'ovation  particulièrement nourrie et stridente du public enfin sorti de sa transe hypnotique...

    Les créatures dansaient, l'araignée se contorsionnait et Djumbo esquissait des pas de polka, obéissant aux ordres d'une ravissante jeune fille orientale enveloppée d'un sari de soie chatoyante qui le faisait tournoyer à l'aide d'un long bambou....

    On apporta un minuscule tabouret... Le bambou ordonna à Djumbo de s'y jucher en un équilibre précaire..

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Et Coxi fut soulagé de le voir en descendre rapidement !

    Le bambou tapota derrière ses pattes de devant, lui indiquant de se dresser sur ses pattes arrières,  puis de se prosterner ...

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

    De prendre appui sur ses pattes avant et sur sa trompe afin de relever ses énormes pattes arrières, ce que Djumbo redoutait le plus ... Tous ses muscles criaient leurs désaccords dans son corps qui tremblait...

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Quelques coups sur sa trompe et l'éléphanteau alla chercher délicatement Kakou en entortillant sa trompe autour de lui.. Le visage du singe se fendit d'un large sourire grimaçant, montrant toutes ses dents jaunes, signe d'un grand mécontentement... et de peur....

    Un Kakou soudain propulsé dans les airs, rattrapé par la trompe de son ami et renvoyé telle une vulgaire balle... pour se retrouver dans les bras de la jeune orientale....

    Qui, déroulant  d'une main sur le sable souillé une natte, s'y allongea, le singe dans ses bras... pendant que Djumbo dut descendre sur son petit copain son large pied rond... Kakou protesta vigoureusement par des cris perçants....

    Les enfants hurlèrent tous d'un seul cœur !

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Djumbo savait que des galoubes (employés du cirque) épiaient ses moindres gestes, pique en main, derrière la gabardine ! Il devait obéir !

    Il releva son pied suivant les ordres de la jeune fille qui se releva prestement enfin, en présentant le petit singe à Djumbo... que celui-ci repositionna en douceur sur son dos à l'aide de sa trompe....

    Un cerceau fut amené.. que Djumbo dut élever très haut au bout de sa trompe, et le singe sauta au travers en atterrissant dans les bras de la jeune fille....

    La jeune fille se campa alors devant Djumbo. Il l'enlaça délicatement de sa trompe et la hissa à califourchon sur sa nuque... L'Orientale, le singe dans ses bras, cala ses jambes derrière les larges oreilles de l'éléphanteau et celui-ci se dressa sur ses pattes arrières en levant haut pattes avant et trompe....

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Enfin, retombant sur ses pattes avant, il salua en hochant la tête et agitant sa trompe, sous les applaudissements nourris du public inconscient de toute la souffrance endurée pendant l'apprentissage et durant certains exercices incompatibles avec sa vraie nature !

    Au même titre d'ailleurs que beaucoup d'artistes, poussés à réaliser des numéros toujours plus risqués et douloureux, l'éléphanteau était devenu l'esclave à vie des humains, condamné aux travaux forcés... dans un monde sans concession obnubilé par la course au profit ... et par une compétition sans merci entre les cirques et les artistes....

    Taco et Coxi se remémoraient les amères confidences (cliquez) du petit pachyderme et ne savaient plus que penser !

    Mais Coxi, éblouie par tant de prouesses, conviendra qu'il fallait actuellement beaucoup de courage, d'énergie et de ténacité pour mener à bout une entreprise comme celle du cirque !

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Toute la prestation de Djumbo était accompagnée par la danse virevoltante des artistes aux costumes somptueux qui jetaient des étincelles et chacun se lançait dans un tour de piste en saluant avec une bribe de son numéro...

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

    Le final était étourdissant de beauté, sublimé par la musique et la voix remarquable de la chanteuse lyrique qui faisait frissonner les spectateurs..

    Apothéose féérique de costumes, d'éclairages et de musique qui déclencha l'hystérie chez les spectateurs... Le public  hurlait, sifflait, tapait des pieds en cadence, applaudissant à tout rompre à faire tomber le chapiteau ... Un vrai délire !

    Coxi s'aperçut que Taco avait déserté, sans doute affolé, et elle partit à sa recherche ! Il était déjà en dehors du chapiteau, en direction du grillage, son havre de sécurité, tant il avait peur d'être piétiné.... Un véritable exploit de rapidité de sa part !

    Il arrivait au grillage quand les premiers spectateurs sortaient en trombe, les enfants en tête, surexcités !

    Tandis que, déjà, l'on démontait, l'on rangeait dès que le chapiteau fut vide ! La caisse bien remplie allait leur permettre de pouvoir continuer l'aventure....

    Ça ne tenait qu'à un fil, le spectacle de cirque ! Surtout que, depuis l'avènement de la Télévision, les Hommes cherchaient sans cesse des émotions nouvelles...

     

     

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

    COXI, TACO et LE CIRQUE 3ème Partie

     

     

    Les Ross Sisters (chants et contorsions)

    Broadway Rhythm (1944) est un MGM Technicolor film musical, produit par Jack Cummings et dirigée par Roy Del Ruth. Dans la distribution figurent les The Ross Sisters.

     Une vidéo de 1944 a été récupérée, scannée et colorisée.

    Les Sœurs Ross étaient un trio de danseuses d’une même fratrie composée de Aggie Ross, Elmira Ross, et Maggie Ross (de leur vrai nom : Veda Victoria, Dixie Jewel et Betsy Ann Ross).
    Elles ont réalisé et dansé des harmonies faites d’acrobaties et contorsions.
    Leur succès auprès du public a atteint un sommet durant les années 1940,
    au cours desquelles elles ont figurées en bonne place dans le film BROADWAY RHYTHM.
    Dans cette chorégraphie classique du film "Le rythme de Broadway", les Sœurs Ross, Aggie, Maggie et Elmira, chantent et bougent d'une manière qui ne semble pas humainement possible.
     
     
    « COXI ET TACO et LE CIRQUELE "HUM" : le bourdonnement ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    22
    Lundi 26 Septembre 2016 à 13:04

    Une charmante histoire...comme si on y était !

      • Lundi 26 Septembre 2016 à 14:06

        Merci Capucyne ! pas autant que tes histoires basées sur la Nature avec tes merveilleuses photos. C'est tjrs un régal que de te suivre dans tes balades...

        Bises

    21
    Samedi 24 Septembre 2016 à 21:12

    merci pour ta visite ; je me demande comment tu vas continuer ton histoire !! j'aimais bien les films chantés et dansés des années 50. Toujours beaucoup de peps !  Je t'embrasse et te souhaite un bon dimanche. 

      • Lundi 26 Septembre 2016 à 14:05

        Coucou Durgalola

        J'ai une petite idée, mais pas encore développée sur papier... m'y mettrais plus tard ! N'arrive plus à suivre... les rentrées de vacances sont toujours speed !

        Merci de ton si gentil partage et t'embrasse également bien fort. Porte -toi bien !

         

    20
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 12:56

    coucou très bien ton article ,j'aime le cirque et en plus ont a de belles photos,chez nous il fait un soleil magnifique,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 19:52

        Coucou Jean Marie 33

        Un grand merci pour ta visite et de ton appréciation ... Je vais aller voir ton Jardin : il doit y avoir encore de belles transformations...

        Nous grande journée très ensoleillée et enfin, chaleur supportable !

        Bisous

    19
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 11:44

    Et bien quel spectacle de cirque époustouflant tu nous décris là, tu en as des idées pour en faireune histoire.

    On  souffre pour la contorsionniste et on s'envole au trapèze, des animaux mi-hommes, mi-humains évoluent sous nos yeux étonnés et l'éléphant fait son spectacle.

    Mais tu n'oublies pas de parler des durs entraînements des artistes mais c'est le lot de qui veut réussir dans ce métier et aussi de la souffrance des animaux qui n'ont pas demandé à être là.

    ça valait le coup d'attendre pour savoir la fin!

    Bisous

    Maryline

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 19:49

        Je te remercie de tout coeur, chère Maryline, de ton sympathique commentaire qui me touche bcp ! Et avec mes excuses d'avoir été si longtemps absente auprès de mes aminautes... Je viens vite chez toi retrouver tes petits personnages... A de suite et bisous

    18
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 16:28

    Quelle histoire !

    Je ne suis pas allée au cirque depuis une éternité, mais tu en as fait une page pleine de suspense, j'adore !

    Merci pour tout, Luciole.

    Bisous et douce journée.

      • Jeudi 22 Septembre 2016 à 18:30

        C'est moi qui te remercie d'être venue, chère Quichottine, malgré ton temps compté.... et je suis si contente que ce texte t'aie plu.....

        Pleine de gros bisous et à bientôt

    17
    Mardi 20 Septembre 2016 à 19:02

    Bonsoir Luciole,

    J'ai beau n'être pas un grand fan de cirque, j'avoue qu'il y a une part de magie dans cette affaire-là. Certains numéros, même connus, restent toujours aussi bluffants (par exemple les soeurs Ross et leurs contorsions à tirer des grimaces hahaha). En tout cas, ton (long) billet se visite sans qu'on ne voie le temps passer et on s'y croirait.

    Merci pour la parenthèse spectaculaire. Bisous et bonne soirée.

    FP

      • Mardi 20 Septembre 2016 à 20:45

        Coucou Fabrice

        Et merci pour ta plongée dans cet univers circassien.... J'ai été contactée Fin Juillet pour écrire un "roman" ou une "longue histoire" ou "des nouvelles"... bref, qq chose de conséquent, pour un concours d'écriture...présentation début Octobre,  pour une éventuelle édition....

        Donc je me suis lancée dans ces petits (longs pour un blog) récits... en pendant récupérer ceux déjà écrits (voir rubrique "Jardin" ) et puis nous sommes partis en vacances en Camping car... donc des visites tous les jours au cours d'un long périple qui ne m'ont pas permis d'écrire grand chose... 2 mois n'est pas suffisant pour présenter un "livre" ! Ne pense pas donner suite ! Me console en me disant que je n'avais pas grande chance ... et qu'aussi, je n'aurai pas à me présenter en personne devant "LA FOULE" ou pire les journalistes ... au cas où il y aurait eu un succès miraculeux !

        Pour ma petite gloriole, j'ai déjà gagné plusieurs fois des concours de poésie, et publié une fois une nouvelle dans un recueil de nouvelles avec d'autres écrivaines ! Mais le tout par mails.... Je n'ai pas voulu aller à Paris pour le Salon où nous étions toutes invitées : oh misère ! Et n'ai pas donné suite non plus aux relances pour un nouveau texte... Pas eu le temps ! Voilà, ma "carrière" de "grande écrivaine" he s'est arrêtée brusquement faute de c... courage !

        Merci Fabrice et bisous

    16
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 19:39

    Ah la femme araignée et les soeurs Ross, bravoooooooooo, je les découvre ! Le cirque un monde à part, un monde dans un monde ou sur la piste ces gens du "voyage" vont apporter par leur travail un divertissement haut en couleurs... merci, bises

      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 21:27

        Coucou Jill Bill

        Moi non plus je ne connaissais pas ! Hasard des recherches sur Internet : sublime ! J'aime Internet pour ces si bonnes surprises qu'on y trouve ! Dommage que je manque tellement de temps, sinon j'y serai sans cesse ....

        Et pourtant, ce que je peste auprès de Google qui n'a jamais l'image convoitée pour laquelle je passe un temps fou en recherches ! 1/4 de temps pour l'écriture, le reste en recherche d'images ....

        Plein de bisous ma chère Jill et à te lire chez toi

    15
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 16:50
    Bonsoir Luciole,
    J'emmène ma fille Sarah tous les ans au cirque, j'aime le cirque mais j'ai cependant un malaise et de la tristesse quand je vois ces pauvres animaux. Ce n'est pas naturel et normal de voir un éléphant faire des numéros, pareil pour les tigres, lions et autres. Maintenant j'essaie d'aller dans des cirques où il n'y a pas de numéros avec des animaux.
    Passe une bonne soirée, grosses bises Véronique
      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 21:22

        Coucou Véronique

        J'aimerais bien retourner au moins une fois au Cirque, mais il faudra pour cela descendre sur la Côte d'Azur et mon mari n'aime pas trop ... alors me contente de l'émission de Patrick Sébastien de temps à autre !

        Et moi aussi, les numéros avec animaux me posent problème ! j'aime tellement mieux les regarder sur les émissions de reportages animaliers à la Télé, dans leur milieu naturel ! Là, je suis passionnée !!!

        Merci et plein de gros bisous, Véro et à te lire bientôt

    14
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 14:05

    Superbe !La spider Milena !Les cirques nous offrent des spectacles de plus en plus étonnants etincroyables

      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 21:17

        Coucou Gazou

        Je raffole de la position de départ de la vidéo pour la Femme Araignée ! Du tonnerre ! elle a vraiment l'allure d'une migale ! Frissons garanties... cool

        Quand je regarde parfois l'émission de Patrick Sébastien, j'ai la chair de poule ! Suis-je trop sensible ? Certains numéros me glacent... et je ferme les yeux ! je flippe trop !

        Bisous chère amie et à bientôt... je commence à m'en sortir question lessives, séchées juste à temps avant les pluies... le Camping Car est remisé : Ouf ! Ne reste plus que l'imposant repassage....

    13
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 13:07

    Coucou Luciole,

    Voilà un bail que je n'ai pas été au cirque, je remercie Tacco et Coxi de m'y avoir invitée.

    J'ai beaucoup apprécié Emy de Suisse mais j'avoue avoir une préférence pour les trois soeurs Ross dont les contorsions sont tout simplement sublimes mais si gracieuses!

    Gros bisous et bon dimanche chère Luciole

      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 21:10

        Coucou Livia

        Et moi donc ! n'y suis allée qu'une seule fois dans ma vie avec nos enfants petits... gros choc pour les acrobaties et surtout le trapèze, mais pas supportée pour numéros animaux !

        Il ne m'en reste plus que les émotions : j'ai oublié les numéros !  Mais j'aimais bcp la "Piste aux étoiles " à la Télé chez ma grand mère dont nous ne rations pas un numéro ! Un émission formidable !

        J'ai vraiment flashé sur les numéros de la Femme Araignée et les Sœurs Ross ! Je comprends ta réaction...

        Merci Livia de ta visite si sympathique et avec mes excuses d'avoir été si peu présente, mais en balade avec le camping car en Auvergne ! Superbe !

        D'énormes poutous et à bientôt

         

    12
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 13:02

    Coucou Martine 85

    Un grand merci alors de ta lecture attentive : tu me fais grand plaisir !

    Nous rentrons de vacances (en Auvergne) et j'espère que mon mari arrivera à se débattre avec toutes ses photos pour que je puisse les publier.... si son ordi ne lui fait pas des misères... he

    A bientôt et bisous

    11
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 12:39
    Magiques :photos et texte et je ne suis pas du tout une fan de cirque. Bon dimanche
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :