•  

     

    ABEILLES CONTRE FRELONS ASIATIQUES 

     

    Quand les frelons massacrent une ruche de 30 000 ruches...

     

     

     

    Les abeilles, déjà décimées par l'utilisation intensive de pesticides dans l'agriculture, puis par les attaques du parasite Varroa destructor,

    se retrouvent désormais bien démunies devant la virulence des frelons asiatiques cinq fois plus gros qu'elles.

     

    Une trentaine de frelons peuvent tuer une ruche de 30 000 abeilles en quelques heures... ruinant les exploitations des apiculteurs !

    Heureusement un astucieux français a inventé un piège redoutable : Jean Pierre Thomain, de Segré dans la Loire...

    Le piège se ferme en forme de cône, dont l'extrémité ne permet pas aux frelons de ressortir.... 

    Ce frelon aurait colonisé déjà tout le territoire français dès 2017.

    Découverte du 1er nid en 2014...

     

    Ruches de mon mari Bernard dans le Var

     

    Abeilles contre Frelons asiatiques

    Abeilles contre Frelons asiatiques

     

    Abeilles contre Frelons asiatiques


    24 commentaires
  •  

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    Artignosc côté Sud

     

     

    ARTIGNOSC SUR VERDON 83630 - VAR

    Provence - Alpes - Côtes d'Azur

    Territoire du HAUT VAR VERDON

     

    Commune française du département du Var en région Provence - Aples - Côtes d'Azur, bâtie à 515 m d'altitude,  à proximité des GORGES du VERDON et du LAC de STE CROIX.

    (319 habitants en 2013)

    Ce petit village a flanc de colline aux étroites ruelles,  possède de nombreuses maisons anciennes blotties autour du Château de Thoron (14ès) abritant aujourd'hui la Mairie.

    - l'Eglise paroissiale St Pierre (11ès)
    la superbe Fontaine sur la Place du Village (13ès) avec son bassin octogonal et à colonne où trône une Marianne à son sommet
    - le Lavoir couvert
    - la Font Vieille  : le plus vieil approvisionnement en eau du village
    - les différentes Chapelles (Ste Trinité- Ste Euphémie - St Christophe - ND de la Brune)
    - la Ferme fortifiée du Fontayne avec 2 magnifiques pigeonniers-tours....

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    Château du Thonon -  Mairie

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    Fontaine et l'Eglise au fond

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    ruelle du Village

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    Rue du Village

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    Lavoir couvert

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    Rue du Village

     

    LE LAC d'ARTIGNOSC

     

    Dans les basses-gorges du Verdon, la retenue de Quinson a provoqué la naissance d'un petit Lac sur la Commune d'Artignosc.

    Un véritable joyau tranquille ....

    Sortir du village, et 200 m  à droite avant le pont, prendre le chemin qui grimpe vers ce petit paradis sauvage vert et bleu, avec une immense plage bordée d'arbres.

    Lieu idéal pour un après-midi détente en famille pour la baignade, la pêche ou la balade sur l'eau ... Des coins pique-niques sont aménagés sous l'ombre des Chênes...

     

     

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    A droite la plage

     

    Au sortir de la voiture climatisée, une grande claque de fournaise comme souffle de forge !

    Un soleil brûlant fait craquer les branches des arbres.

    Etrange fièvre des cigales qui chantent à tue-tête !

    Le Lac étincelant boit à grandes rasades la joyeuse lumière du Ciel...

    Vite, se réfugier sous l'ombre bleutée des arbres !

    Le regard ébloui, où danse et scintille la dure lumière solaire, soudain ne voit plus sous l'ombre... et je trébuche maladroitement sur les cailloux et les traîtres racines du sous-bois.

    Et voici que la Vie s'éveille sous la caresse du Vent du Lac ! C'est comme une vague de fraîcheur qui déferle et renouvelle l'être.... Ah que c'est bon  ! 

    Mon Lac préféré est toujours sous ce Vent guilleret qui réjouit le corps et l'âme !

    Mes pas un instant ralentis reprennent paisiblement le cours accidenté du chemin jusqu'à "notre" place sous les Chênes non loin du rivage...

    Ouvrir le Relax, se poser enfin... et contempler la splendeur du paysage immobile, les gens qui s'ébattent joyeusement partout, sous les arbres, sur les coins pique-nique, sur la plage.... La Foule des grands jours de l'été qui se repose, papote, joue, mange .... et les amoureux allongés sur des couvertures, tendrement enlacés...

    Le Bonheur s'installe sous les Chênes du Lac. Une douceur qui console de tout, qui berce doucement...

    Un baiser vibre soudain comme un soupir d'aise. Si mince est la paroi entre le Monde et Celui des amoureux !

    Ma mémoire émue remonte l'Histoire du Temps ! La mienne, celle des miens....

    Puis fermer les yeux, reposer son âme, ne penser à rien... simplement offrir son visage au léger vent ....

    Laisser ce vent absorber toutes ces saisons folles qui marchaient sur un fil, les sentiers parcourus, les routes envisagées jamais abordées....

    Refuser de surfer sur les nuées du monde qui accourent de tous côtés.... Demander au vent de les chasser... de les emporter....

    Ecouter le clapotis de l'eau sur les galets, le gazouillis des oiseaux, le murmure lent des feuilles caressées par le vent, le vacarme strident des cigales.... les ébats joyeux des enfants....

    Et puis toucher le Ciel l'espace d'un instant...

    Doux tressaillement de soi-même !

    .......

    SURSAUT, le cœur en révolte !

    Des cris perçants, des éclats de rire, des chamailleries d'enfants remontant de la plage, là, devant nous... Le goûter est posé sur une belle nappe sur la table en bois du coin pique-nique, les mères s'affairent, un père rabroue ... des pleurs ! Les mères protestent ....

    Electricité dans l'air !

    Je ris !

    Sous l'ombre des arbres qui se marie sporadiquement à l'or du soleil se querelle le Monde.

    Puissance des Mots et des Cris que le Vent du Lac emporte alentours ....

    ......

    Quelquefois l'Humanité dévie.... puis reprend son cours paisible... et s'engourdit dans le quotidien, écartelée entre des Lois inflexibles qui l'obligent à progresser et une délicieuse paresse... dans laquelle elle voudrait bien s'enliser !

    Mais les cailloux du Chemin l'obligent à se relever et la condamnent à reprendre sa marche sous les intempéries de la Vie...

    Une civilisation pleine d'orgueil s'effondre ? Une autre lui succédera... Rien n'arrête la progression de la Vie !

    Tout est en perpétuelle évolution tendant vers l'Harmonie avec des Lois universelles hors de notre compréhension.

    Cette Planète, encore dans les souffrances de l'Enfantement, est destinée à se transformer indéfiniment...

    Après des prodiges d'adaptations, peut être que nos successeurs ne seront plus qu'Esprits ?

    ......

    Et voici que mon esprit enflammé par toutes ces idées bizarres se met à voyager sous le Charme du Rêve... et dans la poussière de l'air scintillant sous les rayons obliques du soleil, je vis se profiler des Êtres de Lumière qu'un jour "nous" serons...

    "Nous" sommes bien sortis d'un grand Big-Bang, des corps gazeux aux corps solides, des convulsions de la Terre et des volcans, d'incroyable réactions chimiques sous l'effet conjugué de l'air, du vent et du feu.... puis des millénaires plus tard, de la destruction des sauriens permettant l'évolution des singes et .... de l'Homme : né de tous ces millénaires réduits en poussière....

    "Né de la Poussière, tu retourneras à la Poussière"

    Quelle Oeuvre d'Art sublime sortira de la Poussière de notre Humanité actuelle ?

    .....

    Délicieuse Paresse qui engourdit tout le corps, propice à l'endormissement, sous la caresse bienfaisante du Vent du Lac, dans l'Ombre bleutée du Sous-Bois....

    .....

    Chut !

     

    Luciole

     

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

    LAC D'ARTIGNOSC - VAR

     

     

     


    22 commentaires
  •  

     

     

     JOYEUX NOËL !

     

     

     

    JOYEUX NOËL !

     

     

     

    Dans la Joie et la Bonne Humeur avec les Sister Act

     

    JOYEUX NOËL et BONNE ANNEE !

     

    JOYEUX NOËL et BONNE ANNEE !


    35 commentaires
  •  Ré-édition de mon texte concocté lors du Défi n° 139 des Croqueurs de mots avec Enriqueta

    C'est de circonstance !

     

     

     

     

     

    RESISTE, MON FILS, RESISTE !

    http://faurillon.com/tranchées.html

     

     

    Résistance héroïque des poilus

     

    "RESISTE, MON FILS, RESISTE !"

     

    Ô ma mère, si tu me voyais !

    Je suis comme un naufragé, ta lettre sur mon cœur, allongé dans la boue... une boue qui digère tout, une boue gluante, épaisse, collante, semée de détritus, de boîtes de conserves, de papiers....

    Bauge puante, ignoble niche creusée à même la paroi de la tranchée....

    Homme enfoui dans les entrailles de la Terre croulante, ruisselante... Une eau glacée qui suinte de partout... Humidité de tombeau.... Relents de cave...

    Ô ma mère, si tu me voyais !

    J'ai perdu toute apparence humaine. Voilà bien 15 jours que je croupis dans mes vêtements dégueunillés, sans pouvoir les enlever, godillots vissés sur mes pieds glacés entortillés de chiffons mouillés.

    Statue de glaise ensevelie sous une toile de tente, chevelue, barbue, crasseuse, rongée de poux.... Enormes "rats de cadavres" courant partout.... je remâche les ténèbres.

    Il y a tant d'années que je mords ainsi la poussière dans ce pays étranger. Derrière moi, j'ai tout laissé, fermé la porte... et je n'ai plus la clé pour rentrer...

    Combien de pneumonies, de pieds gelés, de pieds pourris qu'on évacue chaque nuit par dizaines....

    Dans ce jour miteux sous une eau morne qui s'abat sans cesse sur la terre transie, j'essaie de dormir... Aujourd'hui je ne suis pas de garde !

    Ô ma mère, ma contrée, elle est si loin cette miche de pain que nous partagions, le père, toi et moi, sur la table de pin !

    Au "Résiste, mon fils" de ta lettre chérie, obstinément je me nourrie... car sur mon chemin des traces de folie !

    Ton cri est sur mon cœur. Je porte ta longue prière dans ma chair....

    "A ta naissance, j'ai pleuré, émerveillée devant la grandeur du Don, mon fils !

    La guerre m'a pris le père ! Va t-elle me prendre aussi le fils ?

    Genoux rompus, agenouillée, je te supplie :

    "RESISTE, MON FILS, RESISTE !

    Je sais, mon petit, combien est rude la montée, lourde d'un vent de haine, de hurlements, de souffrances, de sanglots de sang ; mais un jour se briseront les chaînes... et tu retrouveras le frais sourire d'un ruisseau qui chante au milieu d'humbles violettes.... Comme la vie te semblera belle ! mon cœur le sait !

    RESISTE, MON FILS, NE COMPTE PAS LES JOURS DE FOLIE !

    Agrippe-toi à l'amour de ta mère comme à l'arbre l'opiniâtre lierre qui, sans cesse, cherche la lumière !

    Ne laisse pas la terre marâtre te prendre dans ses bras trompeurs... Elle est rouge du sang de tes frères...

    Je ferai le pain et garderai au frais le vin !

    A gué, tu traverseras la méchante rivière. Ecoute le cri de joie de l'hirondelle qui, déjà, vole en plein ciel...

    Vas-tu rester ? la table est mise, mon fils...

    RESISTE, ET REVIENS VOIR TA MERE !"

    Ô ma mère, la guerre a tué "l'autre", le moi d'avant, passionné et sincère...

    Tout mon être se vide en ruisseaux de lassitude !

    Les Heures sont vaines : quelle est ma raison d'être ? ...

    Voici l'Heure du Soir, celle qui verse le sang des damnés sur la boue affamée !

    Le casque enduit de boue pour éviter les rayons de lune, nous allons doucement, étouffant nos pas.

    Epuisantes diverses corvées de la nouvelle race des  "Hommes de tranchée", mal nourrie d'un maigre repas froid à minuit. Assoiffée, car l'eau est rationnée. Ici pullulent des milliers d'énormes rats, vecteurs de maladies, que nous tuons par centaines....  

    Toutes les nuits, résistant à la succion de la boue, nous pelletons la gadoue, régiment de terrassiers, pour la jeter par-dessus les parois de la tranchée..

    Pour nous retrouver à plat ventre à chaque fusée éclairante, puis ramper dans nos trous, abasourdis par le vacarme, sous le déluge de bombes, d'obus, de fusées à ailettes, voir de gaz asphyxiants....

    Un homme sanglote... je grelotte... il agonise... j'hallucine !

    Giclent des geysers de boue ! Le ciel flambe, l'air crépite, des grenades hurlent ...

    Le sol s'ébranle, la terre tremble... les parois de la tranchée s'éboulent sur des fantassins ensevelis dans leurs niches...

    Tumulte et agonies ! Mon cœur devient cendre ...

    Et puis, soudain, le silence, un silence assourdissant, un silence de cave !

    C'EST FINI ! C'EST FINI ! Je suis une fois de plus encore en vie !

    "RESISTE, MON FILS, RESISTE !"

    Luciole

     

    RESISTE, MON FILS, RESISTE !

    RESISTE, MON FILS, RESISTE !

    RESISTE, MON FILS, RESISTE !

     


    29 commentaires
  •  

     

     

    LA VOIX CASSEE DE L'INSOMNIE

    et 

    L'ELEPHANT : CHAMPION DE L'INSOMNIE

     

    2ère Partie

     

    INSOMNIES

     

    Savez-vous qu'un éléphanteau suce son pouce... au bout de sa trompe ?

    Il s'entraîne ainsi à contrôler cet organe composé d'environ 100 000 muscles, organe qui sera indispensable à sa survie....

    Les tests avec miroir prouve que certains animaux, dont l'Eléphant, ont conscience d'eux-mêmes (reconnaissance de soi) et ils sont capables d'empathie envers leurs semblables.

    Actuellement, des études du sommeil de l'Eléphant, surtout l'Eléphante, sont effectuées pour mieux comprendre le nôtre.

    Rappelons notre 1ère partie de cet article sur l'insomnie (ICI) décrivant l'Eléphant comme le plus petit dormeur connu, avec seulement 2 H par nuit.

     

    INSOMNIES

     

    Quant à nous, humains, il apparaît que nous sommes programmés dès la naissance à être un long ou court dormeur, bien qu'il soit difficile d'établir une distinction entre besoin de peu de sommeil et insomnie.

    A peine 5% de courts dormeurs dont 3% se verraient dotés d'un gène leur permettant de fonctionner normalement avec seulement 5 H de sommeil ou moins par jour.

    (Barack Obama, Napoléon , Donald Trump, Thomas Edison, Churchill, Jacques Chirac, Marguerite Duras, Charles Baudelaire, Madonna, Maria Carey, Prince, Cher ou encore Barbara.... et notre président actuel Emmanuel Macron avec 3 H à 4 H  par nuit.... etc)

    Mais une part génétique, des causes environnementales, le travail, et bien d'autres facteurs, rentrent en jeu.....

    Les "Aînés" dorment moins et mal, à cause d'une série de modifications physiologiques, comme la baisse de la sécrétion de mélatonine (l'hormone du sommeil), liées souvent à un manque d'activité réduisant la fatigue, des douleurs articulaires et des réveils impromptus mal vécus.

     

    "Les cycles que traverse le dormeur durant la nuit sont composés de 5 stades :

    - 2 de sommeil léger,

    - 2 de sommeil profond,

    - et un dernier de sommeil paradoxal (rêves) : le cerveau est soudain très actif alors que le corps est comme paralysé.

    C'est la phase du rêve !

    Le sommeil joue un rôle crucial dans l'acquisition des savoirs et le renforcement de la mémoire"

     

    Les personnes qui dorment trop et qui ne bougent pas assez présentent des risques de développer des Cancers, du Diabète ou des maladies Cardio-vasculaires et ont une espérance de vie courte.

    Il vaut mieux adopter un régime alimentaire équilibrée et une activité sportive régulière (comme la marche par exemple).

     

    INSOMNIES

     

    Les femelles Eléphants (surtout les Matriarches !) dorment moins que les mâles !

     Chez les Humains, les Femmes aussi !

    Normale, leur horloge biologique, différente des Hommes, est en avance de plus d'une heure sur celle des Hommes....

    Ce qui devrait les amener à se coucher plus tôt... et à se lever plus tôt.

    Sauf que leur double journée légendaire (travail à l'extérieur plus travail à la maison) les oblige à se lever plus tôt et à se coucher plus tardivement que les Hommes.

    Très mauvais pour leur cycle circadien (Horloge biologique) et peut, à la longue, causer des insomnies.

    La qualité du sommeil dépend donc d'un bon fonctionnement de l'Horloge biologique !

    Puis règles - grossesses - ménopause.... ne ménagent guère les Femmes, non ?!

    L'Horloge biologique est stimulée par :

    - une exposition d'au moins 1 H à la lumière du jour tous les jours,

    - une activité physique (marche - sport) de 30 mn par jour

     

    Le sommeil est fortement impacté par la sédentarité provoquée par les nouvelles technologies modernes (écran d'ordinateur - tablette - smartphone - horaires tardifs.....)

     

     

    INSOMNIES 2ème partie

     

    Cependant, mes traversées du désert aride de l'insomnie m'ont valu de bien belles lectures consolatrices, des heures de cogitation sur le papier à l'assaut des mots issus du plus profond de moi, au coeur d'un silence et d'une paix inespérés, incomparables.... impossible le jour.

    A condition de savoir lâcher-prise et de ne pas trop gamberger ! Les loups de l'imaginaire rôdent la nuit....

    Nos insomnies, souvent, détricotent nos efforts laborieux des jours à garder le cap malgré les grains.

    La fatigue intoxique le corps et l'épuisement exacerbe nos sensibilités....

    La nuit devient punition !

    C'est la vie qui tangue !

    C'était une blanche nuit et là voilà noire.... wink2 he

     

    Une très belle vidéo à regarder absolument en grand écran !

     

     

    Les éléphants sont des animaux très sociaux. Chaque famille regroupe une quinzaine de femelles et leurs petits. Elle est dirigée par une matriarche, la femelle la plus âgée. Les mâles adultes vivent à l’écart.

    Jamy s’immerge au cœur d’une famille en compagnie de Vicki Fishlock, une chercheuse d’Amboseli qui étudie le comportement social des éléphants.

    Ils arrivent au moment où un grand mâle rejoint le groupe. C’est l’occasion de comprendre comment ces animaux communiquent entre eux.

     

    INSOMNIES 2ème partie

     


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique