• Dédié à ma fille Laly

     

    Ah ! magnifique !

    j'ai enfin trouvé la vidéo,

    étape par étape,

    de la construction d'une BUTTE SANWICH

    pour permaculture !

     

    Bon visionnage .... et à vos pelles !

     

     

    UNE AUTRE VIDEO TOUT AUSSI SYMPATHIQUE

     

    LA PERMACULTURE : UN MOT MYSTERIEUX ?

     

    "C'est une démarche philosophique dont le BUT est de PRENDRE SOIN de la NATURE, des HOMMES et de PARTAGER EQUITABLEMENT"

    Concevoir des cultures, des lieux de vie autosuffisants, respectueux de l'Environnement et des Êtres Vivants !

    L'agriculture industrielle menace la biodiversité et la fertilité des sols, amènera infailliblement la famine dans le monde dans  un Futur proche, des inondations, des sécheresses... etc

    La culture sur buttes n'est qu'une technique parmi d'autres , qui permet :

    d'augmenter la surface cultivable,

    - de jardiner sans se baisser

    - et de multiplier les microclimats avec des Zones ensoleillées et d'autres plus humides...

    Les buttes débordent de verdure : consoude, carottes, laitues, pois-chiches.... etc

    "Un BAZAR VEGETAL SAVAMMENT ORGANISE !"

    - Les PLANTES AMIES sont CÔTE à CÔTE,

    - Celles qui ont besoin d'ombrage à l'abri des feuillages....

    - Sans oublier la petite mare bordée de fleurs plus loin

    - Et un HÔTEL à INSECTES pour les ALLIES du JARDIN....

    Tout est dans la conception, la réalisation, la maintenance, et la réévaluation d'un espace le plus harmonieux possible !

    1000 m2 cultivés en maraîchage bio-permaculturel permettent de créer une activité à temps plein.

     

    Le BUT n'étant pas d'être rentable, mais AUTOSUFFISANT !

     

    Actuellement, nous sommes ADDICTS au PETROLE ! (énergie, transports, logements, vêtements, nourriture suremballée souvent venant de loin, cosmétiques, technologies.... etc)

    L'Extraction et la consommation des énergies fossiles sont la PREMIERE CAUSE du CHANGEMENT CLIMATIQUE!

    (Augmentation du niveau des mers, acidification des océans, augmentation des tempêtes, inondations, sécheresse, fonte des glaciers, migration des espèces.... etc)

    Il va falloir apprendre à nous passer des énergies fossiles (qui deviendront de plus en plus rares, donc de plus en plus onéreuses !)... et à résister au changement climatique.

    "L'intérêt est de faire LOCAL, par exemple soutenir un magasin LOCAL, car on garde la richesse dans la Commune et on en créé aussi.

    La dépense de l'un devient le revenu de l'autre !

    Réduire les consommations d'énergie, relocaliser les activités et intensifier les relations humaines !!!

     

    https://reporterre.net/Ca-y-est-J-ai-compris-ce-qu-est-la-permaculture

     

    https://reporterre.net/A-Totnes-la-transition-se-porte

     

    CONSTRUCTION D'UNE BUTTESANDWICH étape par étape pour JARDIN

     

     

    CONSTRUCTION D'UNE BUTTESANDWICH étape par étape pour JARDIN

     

     

    BON COURAGE ET MERCI DE VOTRE VISITE !

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    18 commentaires
  •  

     

    Soyez patients car le début est long, mais ensuite, la discussion est extrêmement intéressante !

    (Je vais chercher le début de la ligne rouge et je la tire un peu pour zapper le début)

     

     

    PIERRE RABHI

    Pionnier de l'agriculture écologique
    respectueuse de l'Homme et de la Nature

     

    Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ?
    Quels enfants laisserons-nous à la planète ?

     

    "La planète terre est à ce jour la seule oasis de vie que nous connaissons au sein d’un immense désert sidéral. En prendre soin, respecter son intégrité physique et biologique, tirer parti de ses ressources avec modération, y instaurer la paix et la solidarité entre les humains, dans le respect de toute forme de vie, est le projet le plus réaliste, le plus magnifique qui soit."

     

     

     

    Paysan, écrivain et penseur français d'origine algérienne, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture écologique en France.

    • Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre
    • soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis,
    • tout en préservant les patrimoines nourriciers.

     

    Depuis 1981, il transmet son savoir-faire en Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations.

    Il est aujourd'hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

    Pierre Rabhi appelle à "l'insurrection des consciences"

    • pour fédérer ce que l'humanité a de meilleur
    • et cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de souffrances et de destructions.

    Devant l'échec de la condition générale de l'humanité et les dommages considérables infligés à la Nature, il nous invite : 

    • à sortir du mythe de la croissance indéfinie,
    • à réaliser l'importance vitale de notre terre nourricière
    • et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une  "sobriété heureuse".

     

    Pierre Rabhi a été à l’origine de nombreuses structures, nées de sa propre initiative

    ou de ses idées :

    • l’association Terre & Humanisme (d’abord appelée “Les Amis de Pierre Rabhi”),
    • le Mouvement des Oasis en Tous Lieux,
    • le centre agroécologique Les Amanins,
    • la Ferme des enfants-Hameau des Buis
    • et plus récemment le Mouvement Colibris.

     

    Il est sollicité pour de nombreuses conférences dans le monde, et a publié plus d’une
    vingtaine d’ouvrages dont  :

    • Vers la sobriété heureuse”,
    • "Pierre Rabhi, semeur d’espoirs – entretien avec Olivier Le Naire"
    • "L’Agroécologie, une éthique de vie" (Actes Sud)
    • "La puissance de la modération" (Éditions Hozhoni)...... etc

     

    Films et ouvrages - L'agroécologie - Verbatim

    http://www.pierrerabhi.org/

     

     

     

     

     

    QU'EST-CE QUE L'AGRO-ECOLOGIE ?

    Une alternative à l'AGRO-ECONOMIE !

     

    L'Agro-économie - produisant de la nourriture en surabondance :

    mais nourriture toxique à cause de l'utilisation de la "CHIMIE à GOGO"...
    (dans le Nord du Globe)

    Alors que le SUD du Globe meurt de faim ! 

     

    L'Agro-écologie a pour vocation d'apporter de la nourriture à ceux qui ont faim,
    et d'assainir la nourriture à ceux qui en ont de trop !

     

    Principe d'agriculture visant à respecter les écosystèmes
    en associant le développement agricole à la protection de l'environnement...

     

    Selon Pierre Rabhi, l'Agro-écologie passe par :

    • l'URGENCE de RE-CONCILIER LA NATURE - qui met en place un PLAN de REJET
      de l'Homme
      ...
    • et de l'HUMANITE qui fait tout pour aider la Nature à la rejeter....

     

    L'Agro-écologie veut remettre l'Homme orgueilleux qui se croit au-dessus de tout,
    à sa place au milieu du Vivant et de la Réalité !

     

     

    Un grain de blé reconstitué chimiquement ne se reproduit pas....

    Un grain de blé naturel se reproduit !!!

     

    Pierre Rabhi est fasciné par ce Mystère ! Il y a une INTELLIGENCE dans la NATURE !

     

    "Il y a un Plan dans le grain de blé naturel, connecté à un Plan plus vaste....

    Et c'est ce Plan, cette Intelligence de la Nature,
    qui fait germer le grain de blé naturel !"

     

     

    HUMUS ET HUMANISME

    "L'Agro-écologie, ce n'est pas seulement de l'agriculture bio, sans engrais, pesticides
    et autres produits chimiques et toxiques.

    Il faut intégrer l'environnement ; savoir se servir de ce que fournit la nature.

    Comme l'eau de pluie. « Il n'est pas normal que la pluie du ciel soit perdue.

    Au lieu de la laisser dévaler et tout emporter sur son passage, il faut la freiner.

    En la freinant, elle va s'infiltrer dans le sol."

    Pierre Rabhi a ranimé des puits taris en Afrique rien qu'en freinant l'eau de pluie !

     

    Autre arme de fertilisation massive : l'humus.

    « Humus, humanité, humilité, humidité, tout ça a la même racine. On ne peut
    pas vivre sans humus !
    »

    L'humus, c'est de la matière en décomposition

    et c'est une véritable éponge. Une plante entourée d'humus peut ainsi se créer de
    grandes réserves d'eau.

    Pratique pour éviter l'irrigation à tout-va dans les cultures des régions
    semi-désertiques !"

     

    Cet article reprend partiellement un texte de Marie Gallic sur le site :

    http://www.liredanslenoir.com

     

     

    Lire également dans WIKIPEDIA :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Rabhi

     

    PIERRE RABHI : PIONNER de l'AGRICULTURE ECOLOGIQUE !

     

     
     
    Pin It

    25 commentaires
  •  

     

    BLOG EN PAUSE - MALADE

     

     

     

    BLOG EN PAUSE - MALADE

     

     

    Suis désolée de devoir vous laisser qqs temps ....

     

     

    BLOG EN PAUSE - MALADE

     

    Mauvaises radios du dos hier :

    suis obligée de garder ou le lit ou le fauteuil releveur ...

    et c'est tout !

    Jusqu'à nouvel ordre ....

    (Pas de station assise .... snif)

     

    BLOG EN PAUSE - MALADE

     

    Plein de bisous d'amitiés et à ??? plus ... quand ça :

     

    NAISSANCE DU "JE"

     

     

    BLOG EN PAUSE - MALADE

    Bisous et merci de votre visite

    Pin It

    52 commentaires
  • LES AMANDIERS

     

    (cliquez sur les images pour les avoir en grand !) 

     

    LES AMANDIERS

    Au loin le Mont Ventoux enneigé

    18 mars 2016

     

    Promenade du 18 Mars 2016 écrite le 3 Avril 2016

     

    Le froid me poursuit et je frissonne sous ce ciel tout froissé de gris....

    Dans la clarté laiteuse, au cœur d'un monde qui marche sur la tête, qui ne tourne plus rond... d'un monde qui, souvent, pleure... je perçois comme l'ultime vibration d'un Chant de tendresse en devenir

    Grisante anxiété de l'attente !

    Tout au long des chemins semés de cailloux d'Espérance, j'entre peu à peu dans la Respiration, alliée de la Résurrection, où tout se vit avec Grâce, même sous un ciel encore tout chiffonné...

     

    LES AMANDIERS

     

    Et soudain, comme de petits éclats de rire tout frémissant de vie qui s'enroulaient autour de nous ..... de suaves fragrances entêtantes...

    Nous hâtons le pas !

    Là, devant nous, à la lisière du sensuel Printemps, l'Horizon convalescent s'illumine de blanc !

    Joie de l'esprit !

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

    Les Alpes encore parsemées de neige

     

    Doucement, je ramasse en moi à chaque pas tous ces jours transis et m'élance vers la Plénitude éblouissante qui se tisse au cœur d'un Océan de petites fleurs immaculées...

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    A perte de vue, à travers les fissures des nuages, des amandiers !

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    C'est comme un grand frisson d'immensités blanches et pures ....

    Ô joie d'être là, simplement là !

    Contemplation de toute cette blancheur fragile qui résiste vaillamment aux intempéries pour donner son fruit.

    Poésie courageuse du "dur désir de durer" mouillée de larmes ou de rosée....

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    Et pourtant, balbutiement d'un Printemps qu'un rien effarouche et dissipe !

    Sa volonté parcourt les terres, mais un vent froid en chasse les ardeurs et disperse les fragrances...

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    Entre Ciel et Terre, pâle ballet des nuages gris... et déjà des pétales coulent comme eau sur le sol mouillé...

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    Nous qui avons tant tendu l'oreille en espérant percevoir ton joyeux babil pendant tous ces derniers longs jours, réfugiés sous la chaleur du chauffage et d'artificielles lumières, vas-tu nous faire défaut et laisser gémir encore dans son rêve hivernal ce vieillard moribond ?

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    Partout l'Homme arrogant et inquiet se bricole des frontières... Vas-tu en faire autant et te tenir captif en quelques chemins buissonniers, loin d'ici ?

    Les jours se soustraient un à un sur des terreurs nouvelles et le silence des noms...

    Nos humbles quotidiens grelottent !

    Paresseux Printemps, ouvre tes parenthèses et brandit ta sève sur les fruits de l'automne pour le plaisir des Hommes... avant que ne déborde leur rage contenue toujours prompte à renaître devant des lendemains désenchantés éternellement embrumés....

     

    LES AMANDIERS

    18 mars 2016

     

    Mais chut !

    Sur mes contradictions vibre une mélodie chère à mon cœur !

    Au cœur des arbres bourdonne tout un petit monde ailé narguant la grisaille et les frimas...

     

    LES AMANDIERS

    abeille sur fleur amandier

     

    Quelques courageuses abeilles zélées et une foule de bourdons lourds et velus tout poudrés d'or fouillent avec ardeur le sexe des fleurs...

     

    LES AMANDIERS

    bourdon sur fleur amandier

     

    Attendre !

    Attendre la frileuse hirondelle et les prodiges du Ciel sur la Terre !

     

     

     

    LES AMANDIERS

     

     

     

    LES AMANDIERS

     

     

     

     

    Pin It

    22 commentaires
  •  

    LE BOURDON TERRESTRE

    LE BOURDON TERRESTRE

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Photo de mon mari Bernard d'un bourdon terrestre sur un romarin en fleurs chez nous

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    photo prise par mon mari Bernard sur un romarin chez nous
    Les Bourdons terrestres ont le béguin pour la couleur bleue ou violette

    Remarquez son "cul blanc" !

     

    Le Bourdon terrestre fait partie de la Famille des Apidés, comme les Abeilles.

    On le trouve partout - plaine ou montagne, jardins, forêts...

    Les bourdons terrestres construisent leurs nids dans des trous de la terre (trous abandonnés par des souris, des taupes.....) ou dans un trou d'arbre....etc

    Galerie qui peut atteindre 1,50 m de profondeur, tapissée de mousse et de petits végétaux.

     

     Remarquez vite la grosseur de la Reine dès qu'elle passera

     


    Le vol du bourdon Rimsky- Korsakov par rozenfelds 

     

    (mettre son à fond pendant la lecture : magnifique ! yes)

     

     

    La colonie a une durée de vie de 1 an environ - Ouvrières et mâles bourdons meurent dès les 1ères gelées. Ne resteront que les femelles fécondées à la Fin de l'été qui hiverneront dans des abris secs et protégés pendant la mauvaise saison. 

     

    Dès les beaux jours

    Chaque femelle fondatrice, la Reine, recherchera un trou propice à la nouvelle colonie, qu'elle tapissera de végétaux... Puis elle construira des cellules hexagonales (6 côtés) faites de bois mâché, qu'elle remplira de nectar et de pollen.

    Une fois les réserves en quantité suffisante stockées, elle pondra 2 à 3 œufs dans chaque cellule pourvu d'un peu de nectar et de pollen... qu'elle recouvrira de cire pour les protéger... Des larves écloseront au bout de 2 à 3 jours...

    Puis ces larves (comme un ver blanc) s'alimentent, grossissent, puis fabriquent un cocon de soie dans lequel elles se transforment en nymphes...

    Les adultes qui sortiront au bout de 12 à 14 jours seront exclusivement des ouvrières (femelles stériles)... qui s'occuperont de la prochaine génération pondue par la Reine, tout en effectuant également d'autres tâches nécessaires à la survie de la colonie.

    La Reine ne s'occupera plus alors que de construire les alvéoles pour les nouveaux œufs, et de la ponte !

     

    Vers la fin de l'été

    La Reine se mettra à pondre des mâles (œufs non fécondés par le sperme qu'elle stocke dans son abdomen dans "la poche à sperme"), ainsi que des femelles reproductives (œufs fécondés par la réserve de sperme)....

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Accouplement au sol bourdons femelle et petit mâle

     

    Les colonies peuvent attendre environ 600 individus. Adultes, mâles et femelles quittent le nid et s'accouplent au sol avant l'automne.

    Les futures Reines rechercheront alors un abri sec et bien protégé pour hiverner.....

    Mâles et ouvrières mourront dès les premiers froids.... et le cycle recommencera !

     

    3 INDIVIDUS DANS LE NID

    Le mâle est nettement plus petit que la femelle. 14 à 22 mm, à ne pas confondre avec le mâle de l'abeille, le faux bourdon....

    Une femelle peut atteindre 23 mm

    L'ouvrière 15 à 19 mm.

     

    Insecte très poilu au corps rayé de jaune et noir avec une tache blanche à l'extrémité de l'abdomen .... ("un cul blanc")

    Très peu agressif et très utile pour la pollinisation !

    Seule la femelle sexuée possède un dard lisse, qui sert également comme organe de ponte.

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Elle peut piquer plusieurs fois de suite sans mourir , car son dard lisse ne comporte pas de crochets de chaque côté du dard

     

    Par contre les ouvrières bourdons possèdent un dard à crochets et meurent après la piqure

    (crochets : excroissances agissant comme des hameçons dans la peau de celui qui est piqué par l'insecte... et qui empêchent le dard de ressortir de la peau. L'insecte comme l'abeille, en voulant dégager son dard, s'arrache tout le bas de l'abdomen et meurt pendant que son dard reste planté dans la peau du piqué... et continue son travail de pompage et d'injection du venin...)

     

     

    LE BOURDON TERRESTRE

     

    Les bourdons sont des lève-tôt et des couche-tard ...

    Et peuvent butiner même par mauvais temps à des températures inférieures à 15° au printemps, et sans soleil (contrairement aux abeilles).

    Il sait faire le point pour retrouver sa route sans la présence du soleil. Il effectue des vols de reconnaissance, tête tournée vers son nid, pour prendre des points de repères, afin de le retrouver à son retour de butinages...

     

    Excellent pollinisateur

    Beaucoup plus efficace que les abeilles, il est très utilisé dans les serres (tomates, aubergines, fraises....) et les vergers...

    On peut trouver dans le commerce des ruches à bourdons...

     

    LE BOURDON TERRESTRE

     

    Il est d'ailleurs élévé pour COMPENSER LE "SYNDROME D'EFFONDREMENT DES COLONIES D'ABEILLES" (le CDD en anglais) 

    Mortalité anormale effrayante et récurrente des colonies d'abeilles domestiques - surtout en France et dans l'Europe depuis 1998, aux Etats Unis 2006-2007. Egalement en Asie et Egypte.

    Ruches subitement vidées de toutes ses abeilles, à la sortie de l'Hiver... en Europe, jusqu'à  90%  des colonies !

    Syndrome très préoccupant !

    (De nombreuses cultures dépendent totalement des abeilles pour leur pollinisation = 84 % des espèces cultivées en Europe (source : INRA))

     

    Le bourdon se nourrit du nectar des fleurs,

    et les larves  : du pollen récolté par les ouvrières bourdons

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Langue ouvrière bourdon

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    langue bourdon terrestre

     

    LE NECTAR :

    Réserve d'eau et de sucres = source principale d'énergie des ouvrières bourdons pour leurs diverses tâches de gestion du nid, de collecte de nourriture, de soins aux larves et de régulation des conditions de température et d'humidité du Nid (Heinrich 1975)

    Le Bourdon ouvrière aspire le NECTAR des FLEURS avec sa langue tubélaire de 20 mm et le stocke dans son Jabot situé à l'avant de son abdomen.

    Il peut ainsi transporter l'équivalent de son poids en nectar !

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Bourdon ouvrière se raclant les poils

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Poches à pollen remplies de l'ouvrière bourdon terrestre

     

    LE POLLEN :

    Source de protéines, de glucides et de lipides = vitale pour les larves et les individus sexués (Pendrel et Plonright 1981)

    La qualité du Pollen influencera le taux des reines qui pondent, le délai de ponte et le développement de la colonie (Poncet 1999)

    Il influence donc l'émergence des sexués et la taille des colonies (Godinho 2000)

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Ouvrière bourdon terrestre soupoudrée de pollen

     

    Magnifique technique de ramassage du Pollen :

    Le Bourdon ouvrière utilise ses muscles de vol pour secouer et faire vibrer la Fleur afin de décrocher le Pollen qui s'accroche alors à ses poils

    Le pollen sera raclé soigneusement avec l'aide de ses pattes et stocké dans le "panier à pollen" situé dans sa 3ème paire de pattes...


    Le restant de pollen sur ses poils fécondera les fleurs visitées ensuite !

    Il ramènera au nid l'équivalent d'environ la moitié de son poids ...

     PARFUM DE SEDUCTION DES MALES

    Le Bourdon mâle extrait, ce malin, de l'Huile des Fleurs = parfum pour séduire les femelles sexuées !

     

    POUR SIGNALER UNE SOURCE ABONDANTE DE NOURRITURE

    Les butineuses bourdons émettent des signaux sonores (le "leaving sounds" : Ocynhausen et Kirchner 2001) envers les butineuses en repos dans le nid, tout en s'agitant plus ou moins fébrilement suivant l'importance des ressources et en envoyant des messages olfactifs (phéromones, et odeurs de fleurs ramenées au nid), ainsi que par trophallaxie donnant qualité de la nourriture....

    (la trophallaxie : régurgitation de nourriture pré-digérée contenue dans le Jabot pour nourrir en "bouche à bouche" d'autres individus bourdons, ou permettant de faire circuler des informations dans la colonie. La trophallaxie existe également chez l'abeille et la majorité des insectes sociaux)

     

    LE BOURDON TERRESTRE

    Trophallaxis ou langue à langue

     

    LE BRUIT DES BOURDONS

    Est causé par les vibrations de la paroi du thorax et par le passage de l'air à l'orifice des stigmates
    Et ce bruit se maintient même si les ailes sont immobiles !

     

    FACE AU DECLIN DES ABEILLES

    Le bourdon terrestre est de plus en plus élevé en tant qu'agent pollinisateur.

    Mais les pesticides, les pyréthrinoïdes, les néonicotinoïdes et autres cocktails idem dégénèrent et désorientent les bourdons (et autres insectes sociaux comme les abeilles et les guêpes...) ou les tuent !

    Sur une trentaine de races de bourdons différentes, seules 3 espèces subsistent actuellement...

    Insectes gravement menacés, comme les abeilles, les guêpes et beaucoup d'autres insectes sociaux...

     

    Mon mari vient de perdre beaucoup de ruches dans son cheptel d'abeilles cette année... Des ruches qui se vident d'un coup !

     

     LE BOURDON TERRESTRE

    Voir article concernant déclin des abeilles sur lien suivant :

    http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-declin-abeilles-effets-pesticides-peuvent-additionner-42065/

     

    Les dix conseils

    1. Méfiez-vous lors des repas en plein air (pique-nique, barbecue...). Les charcuteries, les boissons sucrées, la bière, les restes de sauces, les aliments sucrés tout comme les salades de fruits, les morceaux de tarte, etc., attirent particulièrement les abeilles et les guêpes. Attention aux cannettes : un insecte pourrait s'y glisser et ensuite vous piquer à la bouche ou à la gorge. Versez toujours le contenu d’une cannette ou d’une bouteille dans un verre et inspectez l’intérieur avant de boire. Utiles : les couvercles en matière plastique avec clapets.

    2. Evitez de vous installer à proximité de sacs poubelles ou de déchets (pelures de fruits...) que les guêpes affectionnent particulièrement.

    3. Essuyez régulièrement les traces de transpiration.

    4. Si vous devez élaguer la haie, nettoyer la corniche, jardiner à proximité d’un tas de vieux bois ou de bûches, assurez-vous qu’il n’y a pas un essaim à proximité. Ne tentez rien : les pompiers sont équipés pour intervenir rapidement et efficacement.

    5. Prudence si vous vous promenez dans un champ en fleurs ou dans un verger.

    6. Ne portez pas de couleurs trop vives ni de textiles avec de grandes fleurs ou des motifs très colorés. Evitez les vêtements de couleur noire. Préférez les tissus blancs et ceux de couleur beige qui sont les moins attrayants pour les insectes.

    7. Evitez de vous promener pieds nus dans la pelouse ou dans des allées de verdure. Les guêpes et les abeilles adorent butiner les pâquerettes, les boutons d’or ou encore les fleurs de trèfle. De plus, des guêpes ont pu faire leur essaim dans la terre.

    8. Evitez des parfums trop sucrés. Ne portez pas de déodorant trop capiteux, ni de crème solaire trop grasse ou encore un after-shave à la fragrance trop prononcée. Tout cela attire guêpes et abeilles.

    9. Evitez de faire des mouvements brusques lorsqu’il y a des abeilles ou des guêpes aux alentours. N’essayez pas de tuer une abeille ou une guêpe en l’écrasant. Faites fuir ces bestioles en agitant la main, une feuille de papier ou un journal.

    10. Ne tuez pas une abeille ou une guêpe lorsqu'elle se trouve à proximité de sa ruche ou de son son essaim, cela déclencherait une réaction en cascade.

    Les idées reçues

    Appliquer du vinaigre pur, de l’ammoniaque ou encore un antiseptique classique à l’endroit de la piqûre ne sert pas à grand-chose. L'effet est psychologique et cela n’offre aucune protection contre une réaction allergique, quelle qu'en soit l'ampleur.

    Il en va de même des pommades et des sticks contre les piqûres de guêpes ou d’abeilles. Les substances qu’ils renferment ne permettent pas d’éviter la réaction allergique. Ceci étant, et c'est déjà précieux, ils agissent contre la douleur et les démangeaisons.

    Ne prenez pas d'antidouleur, car il pourrait aggraver la réaction allergique. Le cas échéant, préférez un antihistaminique oral ou l'application d'une pommade à base de corticoïdes.

    http://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=11770

    Pin It

    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique