•  

     

    Ecrit le 5/09/2011 

    POESIE DE MON ENFANCE

    LE JARDIN DE MON PERE

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Un soir de douce rêverie jaillirent
    De ma mémoire les jours anciens
    Les souvenirs balbutient
    Comme une source d'eau fraîche
    Le fil de l'eau me porte soudain
    Au pays de ma naissance
    Il était une fois un Jardin
    Le Jardin de mon père.

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    J'en faisais le tour en galopant
    Criant ma joie aux quatre vents
    Jouant avec la lessive séchant sur les fils
    Au loin crissait la pierre affûtant un outil...

    Insouciante, je faisais l'école buissonnière, caracolant
    Parmi les campanules, les œillets blancs
    Les fiers iris et les lys entêtants
    Où sous la lourdeur mauve ou blanche des lilas au printemps
    Dont les fleurs à peine écloses
    Finissaient de mourir dans un vase au salon.

    L'air saturé étouffait les sanglots
    Eperdus d'un petit chiot...

     

     

     

     LE JARDIN DE MON PEREQuelquefois un silence étrange, beau,
    Me surprenait en plein saut.
    Et j'écoutais la vie qui palpite
    Aux creux des rigoles de pluies.

    Tout un petit monde incognito    
    Grouillait à fleur d'eau.
    Accroupie, éblouie, j'épiais
    La danse mystérieuse des bébêtes
    J'avais 6 peut être....

     

    LE JARDIN DE MON PERE

    Je me souviens des jours heureux,
    Du vol nacré des colombes,
    En respirant l'air tiède à pleins poumons.
    Au loin, la lumière foudroie un tremble qui s'émeut
    Et scintille de mille feux...

     

    LE JARDIN DE MON PERE 

    Les yeux diamantés de larmes,
    Je me revis, consciencieuse,
    Armée d'un lourd sécateur
    Jouer à l'apprentie-coiffeuse
    Dans le carré de poireaux de mon père...
    Fessée magistrale, sévère...

     

     

     

    LE JARDIN DE MON PERESouvent, dans ma solitude,
    Arrivait une bande de gamins
    Délurés, malins, mutins
    Sous l'œil angoissé de ma mère
    Dans ce Paradis à jamais perdu.
    Un parfum de folie sur un carré d'herbes folles
    Dans un joyeux désordre ou en longues farandoles
    Sans souci des carottes, des petits pois
    Les frimousses barbouillées de framboises...

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

    Parfois une tente s'installait
    Une couverture en lambeaux jetée sur la corde à linge
    Arrimée par des piquets...
    Nous jouions au "docteur" et soudain le vertige nous prenait
    Cramoisies, les gamines gloussaient
    Les garçons paradaient en imitant les singes
    Se frappant la poitrine, l'air mauvais...

    LE JARDIN DE MON PERE 

     

    J'étais la petite et l'on m'écartait
    La rage au cœur, je regardais !
    De petits cris, des éclats de rire saccadés
    Sortaient du cabinet improvisé
    J'écoutais, terrorisée, fascinée...
    Un à un, les mains plaquées sur le ventre,
    Ecarlates et trempés,
    Ils ressortaient tous en mimant la souffrance.

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Un jour, la petite fut appelée.
    Les jambes flageolantes, je rentrais dans l'antre...
    On me fit allonger
    Remonter mon chemisier,
    Me mit des galets sur le ventre.Puis le docteur officia
    Me jetant de l'eau à pleines volées,
    Souffla et souffla...
    Et puis... rien ! Diantre !
    On me fit relever
    Et voilà !
    Je sortis, médusée...

    On m'expliqua, amusé,
    Que le docteur, méfiant,
    Avait peur de maman...

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Je me souviens des jours heureux
    Dans le pays de ma naissance
    Sur les pas de mon enfance
    Pèlerinage fabuleux
    Il était une fois un Jardin
    Le Jardin de mon père ....

     

     

     

    Luciole

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     Gros bisous, cher(e)s Aminautes et à plus !

    Vous allez me manquer ! si,si ....

    LE JARDIN DE MON PERE

     

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

    Cécé encrassé de boue rentré au bercail

     

     

    C'EST OUVERT !


    Sommes revenus de ces quelques jours de vacances... 
    au cœur de l'Hiver,
    car pluie et froidure nous ont accompagnés
    presque tout au long de notre périple ! snif !

    C'est avec joie ....
    et un superbe soleil
    que je vous retrouve,
    en vous remerciant de vos sympathiques commentaires...

    Bises réchauffées

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Pin It

    47 commentaires
  • Poésie écrite en Mars 2010 !

     

     

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

     

    Au petit matin, printemps, je t'attends !

    Capricieux Mars, oh l'extravagant,

    Qui sème la blanche neige ou le vent violent,

    Les âpres gelées ou la pluie cinglante...

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

     

    Hirondelle prophétique, viens enflammer mon cœur,

    De ton retour d'Afrique apporte la chaleur

    Je veux rire au soleil, oiseau porte-bonheur

    Vers toi mon âme s'élève, gentil ambassadeur....

     

     

     PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

     

    Lasse de l'oisiveté où l'hiver m'a enclose

    Dans le frissonnant azur, je flâne, morose.

    Mais dans l'aube fraîche soudain vocalise un virtuose

    Oh ! Dans le voile incertain du pudique matin, une apothéose :

    Là, noyées dans la rosée : violettes et primevères écloses !

     

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

     

    Une flamme joyeuse bouillonne dans mon sang :

    Mars, en secret, prépare le doux printemps !

    Voici de frêles pâquerettes, prêtes pour la fête, chères aux amants.

    Puis de timides jonquilles, la jupe en trompette affriolante,

    Penchant la tête dans une humble prière sous le vent...

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

     

    Sur les ramures noires des arbres dénudés

    Eclatent des tâches de couleurs chaudes mordorées

    Des bourgeons, pressés de naître, craquellent leurs corsets duvetés.

    A pas feutrés, partout, m'accompagne ce rêve enchanté...

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

    Claude Monet : Champs au printemps

     

    Le triste Hiver est bien mort, tout renaît, vit !

    c'est encore une voix bien timide qui nous parle de folie.

    Une pluie de bonheur s'abat sur la terre bénie.

    Quelle puissance étrange nous parle d'Infini ?

    Mon regard boit à longs traits et s'en nourrit, ivre.

    Douceur exquise !

     

     

     

     

     

    PRINTEMPS, JE T'ATTENDS !

    Très bonne journée ensoleillée !

     

     

    <<Le Grenier de la maison familiale

    Pin It

    68 commentaires
  •  

     

     

    LETTRE D'AMOUR A LA VIE

    Photo extraite de mon article précédent présentant des photos sur BAUDINARD (Var) (cliquer ICI)

     

    LETTRE D'AMOUR A LA VIE

     

    Emotion intense qui jette le chaos dans mes mots.... qui les étrangle dans ma gorge...

    Que valent mes sentiments si je ne puis les exprimer ?

    Les mots, piliers de ma pensée, de ma raison, de mes émotions...
    Les mots construisent... Ils sont création !

    Mais comme ils peuvent corrompre aussi ce qu'ils voudraient servir !

    Ah, faux talent des âmes puériles aveuglées par la vanité des mots....

    Mon esprit se trouble : va t-il tomber dans le piège en bombant le torse ?

    Pouvoir ôter les masques, oublier les portes fermées par la saveur amère des afflictions, exorciser les peurs, les fantasmes..... et renaître, vierge de tout, pour écrire à la VIE une LETTRE d'AMOUR !

    Et pourtant, j'ai compris l'importance du passé, que toutes choses peuvent encore fleurir malgré ma tête blanche....

    LETTRE D'AMOUR A LA VIE

    J'embrasse en silence le maillage presque perceptible des tensions entre Ciel et Terre....

    Forces mystérieuses, cosmiques, mystiques de l'Univers, sans cesse confrontées à l'éphémère ...

    Ce Ciel si tourmenté : Est-ce un chant de rébellion face à la clameur des Heures fêtant le cours du Temps, le cours des Saisons ?

    Sous la Vie blanche, j'ai vu la Terre frissonner d'un rêve agité.... puis comme happée dans un grand déchirement.... secouée de grandes marées - par la rudesse de l'étreinte d'un Ciel bien cavalier - sur la surface ondoyante ....

    Les Forces brunes de la Terre s'unissent et se plissent, lourdement chargées de vie !

    Rêveries incohérentes, extravagantes ?
    C'est comme une histoire de famille qui se répète à l'infini ....

    J'écoute les potins mélo-dramatiques de la bise qui m'assaillent  les oreilles et glacent mon visage....

    Ravissement !
    Dans le frisson de cet Hiver blanc de neige, j'y perçois le Printemps qui pointe, les bourgeons qui rougeoient, les vertes frondaisons....

    J'entends comme des bruits de chansons dans les sifflements de la bise glaçante...

    Et j'embrasse avec ardeur le Ciel chargé de nuages menaçants, chargé du fardeau des ans....

    Car malgré l'Hiver qui ensommeille, l'AMANDIER BOURGEONNE, déjà VAINQUEUR !

    Vie qui sourde des branches noires et froides, dans la nudité émouvante et triste des champs d'amandiers....

    LETTRE D'AMOUR A LA VIE

    Il est, à contempler la Nature, une secrète leçon :

    - ne jamais cultiver l'amertume sous la morsure des ans, des blessures, des chagrins, des affronts.....

    Qu'importe le rude Hiver qui se lit en rides sur nos fronts ou se gonfle en poches sous nos yeux fatigués, ou bien sur nos taches de son....

    D'un cœur jeune encore parer son présent, voilà notre Printemps !

    Se réchauffer de chansons, tapies dans nos illusions.... garder l'envie de nos passions....

    - sans le triste secours de la télévision !

    Et que l'indulgence sans cesse nous ramène à la tendresse, sans cancans et sans haine !

    Avant que le Temps, ce vieillard cruel, ne rendent nos quêtes vaines....

    Luciole

     

    LETTRE D'AMOUR A LA VIE

     

     <<PROMENADE A BAUDINARD (Var) sous la neige

     

     

     

     

    Pin It

    41 commentaires
  •  

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

     

    NEIGE DANS LE VAR
    (04 Février 2015)
     

    Le petit matin est né.
    Dans le ciel, le gai soleil du Var s'est esquivé,
    Et se cache sous un voile de larmes gelées.
    Une chaste neige déroule son châle immaculé,
    La terre frileuse tressaille sous son baiser glacé.

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    Le vent rude et âpre soulève un rideau de perles,
    Une écume légère s'agite et frissonne en danses lascives.
    Les arbres cristallisés entremêlent leurs branches de sel,
    Craquent et chuchotent... Les herbes blanches se brisent...

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

     Nul vol d'oiseaux, ils se sont enfuis.....
    Nulle trace humaine aujourd'hui.
    Ce monde lunaire, pétrifié,  filtre la lumière.
    Le visible et l'invisible se mêlent en une prière....

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

     Dans un spasme d'amour, la neige folâtre tombe,
    Avec mille précautions dans la pénombre,
    En gouttes de poésie
     Réveillant l'âme transie....

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

     Comme une jeune épousée,
    La terre lourde de ses graines, amusée,
    Sourit sous son étreinte givrée
    Et rêve des moissons d'été, enivrée ....

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    La neige tourbillonne, tisse, ourle, festonne
    Dans le ciel opale atone.
    La vie semble éteinte, enclose. 
    Vie et mort sont même chose....

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

     La neige qui rend l'enfant heureux
    Etend son écharpe de silence.
    Tout s'apaise ! Immanence ....
    Mon cœur extasié, joyeux,
    Contemple l'infini laineux

    Sérénité.

    Luciole

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    Côté droit de la maison, au matin

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    En face de la maison dans l'après midi

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    Vignes non loin de notre maison dans l'après midi

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    Route longeant les vignes non loin de notre maison dans l'après midi

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    En face de chez nous le matin

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    Devant la maison le matin

     

     

    NEIGE DANS LE VAR  (04/02/2015)

    Devant notre maison

     

     

    Pin It

    46 commentaires
  • Cliquez sur les images, certaines s'agrandissent... Merci 

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    VARIATIONS SUR LE H

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Mon esprit aujourd'hui dérive sur les lettres de l'AlpHabet.....

    STOP ! reprenons Haleine, le temps de faire une pause sur la marcHe du H,
    Ce H qui cHuinte entre ses 2 colonnes que relie un pont.

    Bien campé sur ses 2 pieds, H semble stable et la parfaite symétrie de sa grapHie est Harmonieuse...

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Harmonie bien comprise des bâtisseurs de catHédrales
    qui utilisaient ce H pour la conception des façades...

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Absent de lui-même, H semble manquer de souffle. Muet, il est discret, statique, voir passif !

    PercHé sur sa courte marcHe, mon esprit s'ennuie et cHercHe de nouveaux Horizons, des cHamps d'expériences, d'actions....

    Un cHemin d'initiation !VARIATIONS SUR LA LETTRE H 

     

     

    Il rêve d'une succession de H pour former une écHelle s'élançant vers l'EtHer....

    H n'est-il que raison, inHibition ?

     

     

    QUE NENNI, H EST PLEIN DE SURPRISES !

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    H es au coeur du monogramme du CHrist

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    Le Nom de JESUS, Sauveur des Hommes !

     

     

     

    H est une lettre de poids !


    Ne figure t-il pas 2 fois  dans le Tétragramme sacré de Dieu ?

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    IHWH (Iod - Hé - Waw - Hé)
    entendu par Moïse au Mont Horeb dans le désert du Sinaï !

     

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H 

    Surgissant du monde mytHique, les pieds ficHés dans l'Hadès - séjour des âmes décHues,

    Hâbleur,

    H s'élance hardiment à l'assaut du Monde d'en-Haut, à la recHercHe des vérités perdues...

     

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H 

     

    N'est-il pas les initiales de Hélios, personnification Héllénique du soleil et de la lumière....

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H 

     

    Et de Hécate, déesse de la lune entourée de son Halo ?

     

     

     

     

    EntHousiasmé, mon esprit s'écHauffe ...

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    H n'est-il pas le symbole de l'Heure,

    Le CHronos,

    personnification du Temps et de la Destinée, Maître de l'Horloge ?

     

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Mon esprit Hallucine....
    H est-il un Héros ?

    Quelle apotHéose !

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Mais H, Hilare, soudain se métamorpHose !

    AutHentique Hédonniste, BaccHus réincarné, il aime la débaucHe....
    Par mille cHatteries, ce pocHard cHarme les nympHes décHaînées
    dans d'infâmes orgies, les baccHanales....

     

    Sous le cHoc, mon esprit cHancelle !

    Hâve, il s'écrit :
    "Quel cHenapan ! il va me rendre cHèvre !"

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    DécHiré, il comprit que H avait mille visages....

    Comme les Humains dont il était l'image !

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    H, démasqué, effréné, se décHaîna contre mon esprit
    en le Harcelant de mots qui Horripilèrent  celui-ci:

    "....Haine, Hautain, Humiliation, Hostilité .... et même blaspHème..."
    "....Harpagon, Homicide et de bien d'autres encore...."

     

    Quel caucHemar ! La diarrHée fétide de mots aspHyxia mon esprit !

    CHamboulé, il comprit qu'il s'était exposé aveuglement en montant sur la passerelle du H: rude cHemin d'initiation ...... !

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    H n'est-il pas la 8ème lettre de l'alpHabet ?

    8, symbole de l'infini !

    Eternité immuable ou autodestruction ....

    Comme le H, 8 a un symbolisme pluriel !

    Comme le H, c'est le signe du CHRIST, celui de sa Résurrection

     

    Alliance entre 2 mondes, la terre avec l'Humanité en route vers son modèle futur : l'Amour !

    Il y a beaucoup d'étapes à franchir avec le 8...

    Il invite à l'exploration, à la découverte et à la transcendance...

    Signe Horizontal algébrique en matHématiques qui représente l'infini ...

    Symbole de l'infini, d'accord, mais aussi de l'illimité dans le bon comme dans le mauvais sens....

    Illimité du cercle vicieux, de mécanisme inéluctable...

    Il est donc bénéfique.... ou néfaste !

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    DoucHe de l'antHologie des divers symboles du H,
    sources de vie ou sources de mort....
    sur mon esprit néopHite...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/H

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    H a une drôle de "bobine", parcourue de cHamps magnétiques dans le pHénomène d'Inductance dont il est le symbole....

    qui permet de lutter contre les surtensions d'un réseau..... 

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Mais récupéré également pour les armes de poing électrique

    Qui fonctionnent par choc électrique !

    Aille !

     

    Le macHiavélisme de H est sans limite....

    Il s'inscrit avec violence dans l'Histoire !

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Si H, symbole de l'Hydrogène, consent à s'unir à l'oxygène,

    Pour donner la vie à tous les êtres vivants, à la planète

    Avec l'eau ainsi créée....

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Ce cHarmeur neurastHénique peut rentrer dans une colère noire,

    Sous la Houlette de cHercHeurs sanguinaires...

    Et expédier sans Honte l'Humanité

    Dans l'anti-cHambre de l'enfer

    Avec sa Bombe H à Hydrogène

     

    Pour quelques chamailleries !

      


    Test de la bombe a hydrogène en 1954 par Introcrate

     

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    Cet Hémione de H (âne) donne envie d'être anacHorète (ermite)....

    Franchement !

    Comment peut-on passer du H au cœur du monogramme du CHRIST

    A la Bombe H ?

     

    Ça, c'est un aphorisme !!!

     

    (anapHorisme : "formule ou prescription concise résumant une tHéorie, une série d'observations ou renfermant un précepte" (dico Le Robert)

     

    "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme"
    (Rabelais)

     

    PS : avez vous remarqué ce H sur un panneau  ? qu'indique t-il ?

    "HOPITAL" !!!

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

     

    VARIATIONS SUR LA LETTRE H

    Superbe cadeau de Cocci
    Merci Cocci

     

     

     

     

    Pin It

    47 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique