• ELLE EST OU, MAMAN ?

     

    ELLE EST OU, MAMAN ?

    (Cliquez sur l'image)

     

    Défi n°140 de "FADOSI CONTINUE" pour les "Croqueurs de mots"

    (Cliquez sur les mots en bleus)

    "Titre à donner au défi à partir de ce que vous inspire l'image suivante.
    Vous donnerez au texte qu'elle vous suggère la forme que vous souhaitez (prose, vers, calligramme, etc)

     

    ELLE EST OU, MAMAN ?

     

     

    ELLE EST OU, MAMAN ?

    ELLE EST OU, MAMAN ? 

    Un battement de cils          - Abandon vif de la chair
    Une paupière se ferme       - Referme le Livre d'un coup sec
    La chambre se vide            - Des chuchotis dans l'air
    Les bouches se remplissent - Boivent un verre de larmes, cul sec ...

    ELLE EST OU, MAMAN ? 

    Elle est où, Maman ?
    - Partie !
    Partie où ?
    - Loin !
    Pour longtemps ?
    - Longtemps !

    ELLE EST OU, MAMAN ? 

    Une mauve glycine exhale des adieux
    En tordant, accablée, ses longs bras noueux
    Et coule en pleurs sur le front en deuil
    De l'Homme qui suffoque sur un banc affalé.
    Flot des ténèbres dans l'Heure décapitée !

     ELLE EST OU, MAMAN ?

    Naufrage de l'âme qui rêve de mourir,
    Levant les yeux au Ciel, vers Dieu gémir :
    "Seigneur, je veux céder aux ans
    Puisque Tu m'as pris mon Printemps !
    Je sais, j'étais un mari bien fade
    Pour cette coquette au cœur maussade
    Qui s'échappait en maintes escapades !

    "Femme étrange rongée de souffrances
    Esclave liée à son amant inconstant
    En lentes effeuillaisons se dépouiller
    Puis au fond du gouffre, nue, se jeter
    Âme ensevelie, au poison s'abandonner"
     

    ELLE EST OU, MAMAN ?

      

    Une mèche de ses longs cheveux frisés
    Brûle la paume de la main de l'Homme poignardé...

     

    Lorsque l'Enfant d'innocence paraît,
    Sa robe en frissons de deuil toute fraîche
    D'une douce haleine de fleurettes massacrées
    Gisantes dans un panier d'osier, à ses pieds...

     

    ELLE EST OU, MAMAN ?

    Elle est où, Maman ?
    - Partie !
    Partie où ?
    - Loin !
    Pour longtemps ?
    - Longtemps !

    ELLE EST OU, MAMAN ?

     

    Luciole

     

    ELLE EST OU, MAMAN ?

    Mort de Mme BOVARY, qui s'est empoisonnée au cyanure

     

    ELLE EST OU, MAMAN ?ELLE EST OU, MAMAN ?

    Gustave Flaubert (1821-1880)                                                                                                                    Charles Léandre (1862-1934)

     

    Quelques explications sur la peinture concernant le défi  de Jeanne :

    Cette illustration a été réalisée par Monsieur Charles LEANDRE (1862-1934) : peintre, lithographe, caricaturiste et dessinateur français de grande renommée.

    Elle représente Monsieur BOVARY effondré par la mort de sa femme - Emma BOVARY qui s'est suicidée en absorbant du cyanure.

    Roman de Gustave Flaubert paru en 1857, œuvre majeure de la littérature française et mondiale (malgré un scandale retentissant dans la Bourgeoisie de l'époque). Le roman connaîtra un immense succès en librairie.

    Emma, fille d'un riche fermier, enfermée dans un couvent pour son "éducation",  rêve d'une vie mondaine. Elle épouse Charles BOVARY, piètre officier de santé (qui exerce le métier de médecin, mais sans le titre) et s'enlise auprès de lui dans une vie monotone... elle finit par ne plus l'aimer, malgré la naissance de la petite Berthe, qu'elle rejette et donne en nourrice à une autre femme.

    Emma prend des amants, Rodolphe - clerc de notaire et surtout le libertin et inconstant  Léon - châtelain.
    Pour leur plaire, elle s'endette très lourdement auprès de son marchand de tissus, pour de somptueux vêtements... marchand qui réclame son dù !

    Ses amants refusant de lui donner de l'argent, désespérée, elle finit par se suicider en absorbant du poison, du cyanure (horrible mort !). 

    Monsieur BOVARY, Homme bon et mari généreux, en meurt de chagrin !

    Berthe est confiée à une tante très pauvre, et devra travailler dans une filature pour subsister. Sa vie sera une vie de misère !

      

     

     

    <<VOYAGE A ROME du 5 au 10/10/2014 : suite 4

    « VOYAGE A ROME du 5 au 10 Octobre 2014 : 2ème jour suite 4VOYAGE A ROME du 5 au 10 Otobre 2014 : 2ème jour suite 5 »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    58
    Samedi 14 Mars 2015 à 17:16

    Merci Enriqueta
    A demain sans faute ! Je m'impatiente déjà ....

    Bises et bon Dim

    57
    Samedi 14 Mars 2015 à 17:13

    Et oui Flippérine
    Cet Homme ne s'en remettra jamais, puisqu'il en meurt et la fillette connaîtra une grande misère dans sa vie massacrée ! pfffff
    Quand on pense que Flaubert s'est inspiré d'un fait réel !!!

    Bises à toi et bon WE. Merci de ta visite

    56
    Samedi 14 Mars 2015 à 17:08

    C'est vrai, Capucyne
    Charles Léandre est célèbre pour ses superbes illustrations ou ses affiches de Pub !
    Je trouve cette illustration très évocatrice ! elle m'a bien inspirée de ce fait...

    Bises et merci de ta participation

    55
    Samedi 14 Mars 2015 à 17:05

    Merci Aphrodithe... Je suis contente que tu aies pu venir mettre un com ! Je suis désolée que ça ne marche pas toujours avec mon lien ???
    et merci de m'encourager par tes mots gentils à continuer...

    Bises réjouies

    54
    Samedi 14 Mars 2015 à 17:01

    Coucou escapade40
    C'est triste comme Flaubert sait le faire ! Une peinture de mœurs de l'époque doublée d'un fait divers réel !
    Merci de ta visite et bon WE

    Bises

    53
    Samedi 14 Mars 2015 à 14:27

    C'est si triste!


     


    (Le défi n°141 des Croqueurs partira demain de mon blog.)

    52
    Samedi 14 Mars 2015 à 11:56

    un homme qui ne se remet pas de la perte de son épouse et une petite fille qui veut savoir et qui n'a pas de réponse

    51
    Vendredi 13 Mars 2015 à 19:10

    Elle est belle, cette peinture...

    50
    Vendredi 13 Mars 2015 à 08:15

    superbe et en plus qu'elle imagination fallait trouver tout ça

    j'aime bien les annotations donnant des éclaircissements

    j'ai lu madame bovary il y a longtemps et certains détails me sont sortis de la mémoire

    bises et bonne journée

    49
    Vendredi 13 Mars 2015 à 07:07

    Bonjour Luciole , voilà une histoire bien triste , merci et te souhaite

    une bonne fin de semaine au sec , bises ,

    48
    Jeudi 12 Mars 2015 à 19:04

    Pauvre Liliane, je suis vraiment désolée !

    Peut être était il trop long pour l'espace consacré au commentaire ? Essaie de le résumer : passera-t-il mieux ainsi ?
    Je l'attends avec impatience, je suis curieuse de te lire !

    Merci de tout ce travail courageux qui s'est envolé !

    Bises et à quand tu veux...

    47
    Jeudi 12 Mars 2015 à 19:01

    Merci Marlène, de ton commentaire
    Nous aussi, mauvais temps de prévu pour demain et le WE ! Je me suis dépêchée à lancer une lessive avant la pluie ! Aujourd'hui, temps magnifique !

    Je ne peux plus m'occuper du Jardin qui est bien moche désormais ! un terrain vague ! moi qui ne supportais pas un chardon et les arrachais un par un à l'aide d'un piochon.... j'en ramassais des brouettes ! Mais mon dos ne supporte plus rien...

    Bon courage et gros bisous

    46
    Jeudi 12 Mars 2015 à 16:36

    Bonsoir Luciole,

    Je fais un test, car le dernier commentaire n'ai pas apparu sur ton blog .Et il était si long ! 

    Alors si tout était redevenu normal, je reviendrai ..

    Bises du jour

    45
    Jeudi 12 Mars 2015 à 08:44

    Bonjour Luciole

    Merci pour ton passage ...le soleil est de retour après une journée bien triste hier

    mais il est vrai que le printemps ce ne sera que pour le 21 alors se sera encore des

    jours bien tristes comme le WE qui vient ou nous aurons de la pluie sur une bonne partie

    du pays ....je vais donc aller en profiter au jardin car pas mal à faire

    je te souhaite une douce journée

    bisous amitié

    Marlène

    44
    Mercredi 11 Mars 2015 à 14:24

    C'est vrai, Fanfan !

    Mais Flaubert a marqué complètement la littérature française par son brio dans ses analyses psychologiques de la société dans laquelle il était plongé... Il portait un regard très lucide sur ses contemporains... N'oublions pas qu'il s'est servi d'un fait divers normands pour réaliser son roman "Mme Bovary" !

    Et s'est inspiré également du roman de Honoré de Balzac "la Femme de 30 ans" ; Balzac était "son père spirituel" !

    Merci Fanfan et à bientôt chez toi avec plaisir

    Bises

    43
    Mercredi 11 Mars 2015 à 14:18

    @ Marlène

    Je te rejoins complètement dans ta réflexion ma chère Marlène... J'ai perdu mes parents également .....

    Je pense que Flaubert a glissé "sa vérité" sur le rejet de Berthe par sa mère, car lui-même rejeté par ses parents, obnubilés par le frère répondant à leurs souhaits ! Passage autobiographique !

    Flaubert a voulu décrire les comportements de la société de son époque, et il s'est fortement inspiré d'abord d'un fait divers se passant en Normandie, puis d'un roman feuilleton d'Honoré de Balzac, "La Femme de 30 ans"...

    Je sens que Emma Bovary s'est sentie complètement perdue par la réalité de sa vie, elle qui rêvait tant d'un avenir brillant ! Elle n'a pas su faire face et a préféré disparaitre de désespoir ! Le désespoir, parfois, dépasse complètement l'instinct de survie !

    Merci de ta participation à mon article, Marlène, et à bientôt
    Bises

    42
    Mercredi 11 Mars 2015 à 14:05

    @ Marine D

    Ça, tu as parfaitement raison ! La petite Berthe a du se retrouver bien seule sans sa mère, puis son père !

    Merci de ta réflexion qui dit la souffrance de la perte de sa mère....

    Bisous Marine

    41
    Mercredi 11 Mars 2015 à 14:02

    Merci Moqueplet de ta participation.
    Et oui, Flaubert n'est pas gai ! Il faut dire à sa décharge qu'il a passé une enfance très triste, rejeté par ses parents qui lui préféraient le brillant frère aîné appelé à reprendre le poste de Chirurgien- Chef de l'Hôpital de son père....
    De plus, ils habitaient un sombre appartement de fonction juste dans l'Hôpital... avec vue sur malades, maladies et opérations souvent ratées de cette époque..... Bref, environnement très très joyeux !!! sarcastic

    N'oublions pas non plus que Flaubert était épileptique !

    Bisous Moqueplet

    40
    Mercredi 11 Mars 2015 à 13:57

    Coucou Nadia
    Nulle ??? Mais moi, j'aime ton blog et je ne te trouve pas du tout "nulle" ! La preuve, j'y retourne souvent, quand je peux car je manque de temps !
    Par contre, moi, je suis "nulle" en maths ! Ouch ! Quel problème ! he

    Mes zygomatiques vont mieux... malgré la crise de fou rire d'hier sur ton blog !

    Merci de ta très gentille présence et de ton partage... Merci de m'encourager à écrire
    Et d'énormes poutoussssss

    39
    Mercredi 11 Mars 2015 à 09:20

    Un histoire bien triste; un homme désespéré par la mort de son épouse volage et malheureuse .Une fillette qui ne comprend pas et qui va être la victime de cela.

    Une image bien racontée.

    38
    Mercredi 11 Mars 2015 à 08:03

    Bonjour Luciole

    C'est un texte bien triste que tu as écris.......un enfant est toujours triste lorsqu'il perd sa maman, ou son papa quel que soit son âge je te le dis en connaissance de cause mais la vie continue malgré tout mais ils restent dans nos cœurs jusqu'à la fin de notre vie...mais un suicide c'est la pire des choses car les questions restent sans réponses

    douce journée ...bisous

    Marlène

    37
    Mercredi 11 Mars 2015 à 07:35
    marineD

    Penser à sa maman disparue, c'est parfois lourd à supporter sachant combien elle nous a donné...
    Merci Luciole pour ton mot sur ma page

    Bonne semaine

    Marine

    36
    Mercredi 11 Mars 2015 à 07:00

    un texte bien triste ce matin....passe une belle journée

    35
    Mercredi 11 Mars 2015 à 04:46

    Bonjour Luciole,

    C'est beau ce que tu écris, je me sens très nulle quand je te lis.

    Ainsi te j'ai fait rire et j'ai ri aussi en lisant ton commentaire, la magicienne des zigomatiques,

    (des muscles,des os) hihihi tant mieux si te faire rire vaut un steak et que tu économises...

    J'aime aussi les deux illustrations dans ton texte.

    À bientôt Luciole

    34
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:23

    En fait, Simone, ce n'est pas mon histoire .... mais celle de Flaubert dans son roman, Mme BOVARY, superbement illustrée dans cette image par Charles Léandre...

    J'ai lu et étudié ce livre il y a longtemps et, ayant reconnu l'illustration, je me suis appuyée sur son histoire pour l'illustrer à mon tour par des mots ....

    Merci de tout cœur pour ton appréciation et très bonne soirée. A bientôt et bisous

    33
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:14

    Bonsoir Durgalola
    Effectivement, Dieu n'est qu'Amour et ne peut pas grand chose à nos turpitudes !
    Le pauvre veuf a tort de Lui parler ainsi !
    Si sa femme était restée fidèle et économe, elle n'aurait pas eu à se suicider ainsi en laissant une pauvre gamine complètement démunie....
    A mon avis, Dieu a certainement été aussi malheureux que ce pauvre veuf, sinon d'avantage encore car connaissant le pauvre sort de la gamine....

    Merci tout plein de ta participation, Durgalola et à bientôt pour le prochain défi
    Bisous

    32
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:08

    Tu m'offres un bien joli cadeau, Estrelita.
    Merci pour ton soutien et ta rose parée de perles : superbe !

    Bonne soirée à toi et plein de bisous

    31
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:06

    Merci Jean Marie 33
    Oui, il a fait magnifiquement beau aujourd'hui et nous en avons profité pour aller marcher.... pas rapides ! Ouch, je suis vidée !

    J'espère que tes plantes et fleurs vont bientôt se réveiller et t'offrir un magnifique jardin !

    Bisous et à bientôt

    30
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:03

    Merci infiniment Martine, mais j'ai bien aimé l'imagination réelle des participantes, dont toi !

    Connaissant l'illustration, je l'ai simplement transcrite en écriture ! Voir mes explications sous l'article !

    Je n'ai pas particulièrement apprécié le personnage d'Emma de Flaubert mais j'ai une affection toute particulière pour son mari, Charles BOVARY, homme bon et sincère, complètement ravagé par l'inconstance et la mort de sa dispendieuse femme ....

    Ce roman a fait l'objet de nombreux films, plus tristes les uns que les autres !

    Encore merci et bisous tout contents

    29
    Mardi 10 Mars 2015 à 17:23

    @DDD59

    Coucou et merci de ta gentille présence... Tes mots me touchent bcp, vraiment ! MERCI !

    Il y a si lgtps que je voulais écrire, mais pas un instant pour réaliser le rêve ! alors maintenant, je me rattrape.... he

    Oui, je connais  Charles Léandre (1862-1934), qui illustra le livre de Gustave Flaubert - Mme BOVARY(paru en 1857 et qui fit scandale !). Cette gravure décrit Monsieur Bovary en pleine crise de désespoir à la mort de sa femme, qui s'est empoisonnée au cyanure après s'être terriblement endettée auprès de son marchand de tissus pour des vêtements luxueux... afin de plaire à ses amants (Rodolphe - clerc de notaire et surtout le libertin et inconstant Léon , châtelain).

    Je vais d'ailleurs publier ces explications dans mon article pour une meilleure compréhension. J'attendais que tous participent afin de ne pas les influencer !

    J'ai effectivement vu que tu avais corrigé sur la liste des participants, ce dont je te remercie vivement.

    Je t'embrasse bien fort et porte toi bien surtout

     

    28
    Simone L.V.
    Mardi 10 Mars 2015 à 17:02

    Ton histoire est très émouvante et superbement écrite!cool ici tu réhabilites totalement cet homme qui a été bien mis à mal par nombre d'entre nous dans ce défi; je ne peux m’empêcher de penser à "la femme du boulanger" de Pagnol, particulièrement dans sa version interprétée par Fernandel arf

    Bonne fin de journée et bises; Simone

    27
    Mardi 10 Mars 2015 à 16:38

    c'est très triste ... trop triste ... même si je sais que Dieu n'est pas un bisounours ... quoique ... il est amour et l'amour est bon.

    Sur le net, en mettant des photos du village de mes grands parents, une personne m'a contactée - maintenant il a 50 ans et plus - la dernière fois que je l'ai vu il avait environ dix ans ...

    bises 

    26
    Mardi 10 Mars 2015 à 15:40

    Coucou Yvon

    C'est vrai ! Je reviendrai lire tes reportages passionnants ! A bientôt donc et amitiés
    Merci de ton passage

    25
    Mardi 10 Mars 2015 à 11:56

    un beau texte bonne journée bisous

    24
    Mardi 10 Mars 2015 à 11:40

    un très beau texte,j'espère que tu a un beau soleil comme chez nous en gironde je te souhaite un très bon Mardi,bises

    23
    Mardi 10 Mars 2015 à 08:13

    Bonjour Luciole, ( quel joli pseudo)smile


     


    Ce dessin t'a superbement inspirée. La démarche est originale. Tu te démarques bien des autres participations ( bien que je n'en ai lues que quelques unes)  j'ai bien aimé. Bravo


    En te souhaitant une douce journée


    Amitié


    Martine

    22
    Lundi 9 Mars 2015 à 22:37

    Ton analyse est superbement bien faite, ok je lis que tu connaissais cette gravure, cela n'empêche qu'il fallait trouver les mots!!! Je suis scotchée!!! Bravo Luciole.

    Bisous du soir.

    Domi.

    ps : j'ai corrigé mon erreur sur le blog des Croqueurs de Môts yes

     

    21
    Lundi 9 Mars 2015 à 21:49

    merci de ta visite sur mon blog;

    oui, ce sont des gens très courageux mais ils n'ont pas le choix;

    bonne soirée;

    20
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:51

    Merci de tout cœur, Jeanne Fadosi,  pour le compliment qui me touche bcp !
    J'aime bcp cette illustration qui m'a été facile à interpréter.... Je la connaissais, en fait ! J'ai hâte de lire ton défi, les précédents ont été fort originaux et j'ai vraiment aimé !

    Bisous tout plein

    19
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:41

    Chère Djidji

    Moi, j'attends le reportage de ton prochain voyage du 14 mars... Je me régale avec tes phots et explications !
    J'ai retenu une citation particulièrement belle de Jean d'Ormesson chez toi :
    "Il y a qq chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants"

    Je te remercie de ta présence et de tes mots si gentils !

    Plein de bisous et à ton prochain récit sur ton futur voyage

    18
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:33

    Coucou Chérie,
    Tout d'abord, un grand merci de t'intéresser à mes écrits : ça me touche infiniment !

    Pas toujours facile de penser à la mort ! C'est vrai que je suis restée volontairement floue, par rapport à la petite fille qui est la vraie héroïne de l'histoire ! Elle voit le va et vient des gens, leurs attitudes "bizarres", entend les phrases des uns et des autres... et ne comprend rien ! Et personne ne prend la peine de lui répondre ! Elle cherche à attirer l'attention de son père, mais il est comme "absent" et finalement elle gêne !
    Je comprends ce que tu veux dire !

    Merci de tes mots d'une fille à sa mère et je t'aime !

    Gros poutoussss

    17
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:24

    C'est vrai Maïté que l'image n'incite pas à la rigolade ! et mon texte a suivi....
    Merci pour ta gentille appréciation !

    Bises

    16
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:22

    @ Marenostrum
    Chère Jacqueline,

    oops ! Trop contente ! MERCI !
    Me rappelle la chanson de Aznavour : "Je me voyais déjà, en haut de l'affiche !"
    Rien que ça !
    Mais il vaut mieux sauter à la dernière strophe de sa chanson ! La réalité rattrape toujours le rêveur !

    Tu connais tes classiques, chère Jacqueline ! cool

    De très gros bisous et à bientôt

     

     

    15
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:10

    Merci infiniment Josette
    Il faut dire que j'ai reconnu l'illustration : ça aide beaucoup !
    Mais l'image est très explicite aussi, c'est beaucoup plus facile à mettre en  écrit que l'étagère du précédent défi 138 !

    Plein de bisous tout contents

    14
    Dimanche 8 Mars 2015 à 22:06

    Khaz
    he ! J'aime ton humour !
    C'est l'histoire d'une dame qui s'ennuie bcp avec son mari.... qui a pris un amant pour se distraire, mais manque de chance, elle tombe amoureuse... de ce monsieur infidèle qui lui mène la vie dure...
    Pour lui elle se ruine la santé en stress et amertume... et se ruine en dépenses de toilettes,  pour finit par abdiquer en avalant du poison !
    Son mari  plus âgé qu'elle se meurt de chagrin pendant que leur petite fille, complètement oubliée dans l'histoire n'y comprend rien !

    Cela ne te rappelle rien ?

    Bises

    13
    Dimanche 8 Mars 2015 à 21:58

    Bonsoir Lenaig
    Je suis vraiment ravie que ce poème te plaise... J'adore ce jeu des défis ! Mes neurones s'affolent à chaque fois...
    Merci pour tes gentils mots, de tout cœur !
    Plein de bisous et à lire ton défi

    12
    Dimanche 8 Mars 2015 à 21:56

    Coucou Martine85
    Comme c'est dommage, j'aurai bien aimé te lire ! J'aime découvrir le texte des autres : très enrichissant ! Merci de ton compliment yes
    bisous et à te lire

    11
    Dimanche 8 Mars 2015 à 20:04

    Une puissante inspiration qui donne un beau texte profondément émouvant 

    un grand merci pour cette participation.

    10
    Dimanche 8 Mars 2015 à 15:26

    je suis incapable de les écrire , mes j'adore tous ces mots !!!

    bonne journée ** dgidgi

    9
    Laly
    Samedi 7 Mars 2015 à 19:26

    Coucou Maman !

    C'est fou, mais j'ai toujours du mal d'imaginer le pire ! C'est en voyant l'image finale que j'ai compris !! J'ai cru d'abord à un abandon... Transfert... Mais en y réfléchissant à 2 fois, je ne sais pas ce qui est le pire, surtout pour une enfant...

    Bon week-end alors !

    Big poutoussssssssss !

    8
    Samedi 7 Mars 2015 à 18:22

    Tristesse est le seul mot qui me vient à l'esprit en lisant ton beau texte.

    Bon WE, bises à +++

    7
    Samedi 7 Mars 2015 à 16:00
    Marenostrum

    C'est triste et poignant. Un roman évoqué en peu de lignes!

    Tu es une artiste!

    Bises

    6
    Samedi 7 Mars 2015 à 14:23
    Josette

    Qu'il est beau et touchant ton texte d'une grand force poétique, l'alternance des scènes et toute l'histoire de ce couple nous saute à la figure. 


    Un très grand bravo

    5
    Samedi 7 Mars 2015 à 10:33

    je ne comprends pas tout

    mais ça a l'air dramatique

    Dans le panier, n'y a-t-il pas deux petits chats ?

    4
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:45

    Oh ! Superbe légende au tableau, qui ne laisse rien dans l'ombre dans un souffle poétique puissant et poignant, merci beaucoup Luciole. Bises.

    3
    Samedi 7 Mars 2015 à 05:45

    Bravo, j'ai beaucoup aimé. Je crois que j'avais la même vision de cette photo. je n'ai pu participer faute de temps.

    2
    Vendredi 6 Mars 2015 à 23:11

    Coucou Jill Bill,
    Je n'ai pas encore programmé de texte et j'ai peur de ne pas le réussir, car nous partons ce WE.... Donc, pas de possibilité pour moi de vérifier.... J'essaierai de le faire avec un autre texte sans importance avant de me lancer !
    Merci Jill de venir sur mon blog si vite... et de ton commentaire... Désolée de ne pas encore bien maîtriser ekla ! Mais j'ai fait bcp de progrès, cela me rassure ! yes

    Plein de bisous et à te lire en rentrant avec plaisir

    1
    Vendredi 6 Mars 2015 à 22:43

    Bonsoir Luciole... Un couple qui finit mal dans le suicide de l'un et laissant la gamine orpheline de sa maman, posant les mêmes questions sans vraie réponse... drame familiale comme on dit... des regrets des remords et grandir sans la présence maternelle, pauvre enfant va....  Tu devrais le remonter pour le lundi 9 Luciole, jour du défi... wink2 merci, bonne nuit, jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :