• FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Singe hurleur

     

     

    FUTUR PROCHE n° 16

     

    LA GLOIRE DU CURE

     

     

     

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Les Hommes présents étaient tous assis sur leur chaise tressée autour d'une énorme bouilloire posée sur un petit feu qui produisait une épaisse fumée blanche sentant  bon la citronnelle, car les hommes utilisaient des branches de bois mort humides ramassées dans les environs.... afin d'éloigner les escouades de moustiques qui patrouillaient dans l'air glacé......(voir épisode précédent ICI !)...

    La pluie avait cessé, mais le sol rouge caillouteux de la clairière était boueux et instable.

    Des nappes de brouillard se convulsaient au-dessus des nombreuses mares d'eau rougeâtre ici et là, et donnaient au paysage un aspect fantomatique.

    De tous côtés, la brume épaisse et laiteuse avait avalé la Forêt. Dérik distinguait à peine la silhouette des arbres.

    Des myriades d'insectes vibraient, bruissaient, sifflaient... Un concert matinal de cris, de hurlements aigus, de grognements... s'écoulait en un flux continu... Tapage intensif des grenouilles...

    De drôles de chuintements montaient des nappes d'eau autour de Dérik, et explosaient en bulles irisées à la surface de l'eau... 

    Il était transi de froid, l'atmosphère gorgée d'humidité était glaciale !

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Tournant sur lui-même, il balaya la clairière ouatinée du regard... Une vingtaine de cabanes plus ou moins élaborées s'alignaient le long d'un sentier en terre rouge... Chacune était reliée par une passerelle en lattes de bois, sauf celle de Lilou qui semblait la plus récente.

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Certaines comportaient des terrasses où il devait faire bon se prélasser à l'ombre du toit pendant les heures chaudes.

    Un Homme vint le rejoindre... Un phénomène effarant se produisit alors ! Dérik eut l'impression qu'un Être surnaturel venait vers lui... Un rayon du soleil levant, qui frappait l'Homme par derrière, l'enveloppait d'un halo lumineux circulaire aux couleurs de l'arc-en-ciel ! 

    Dérik réalisa soudain qu'il s'agissait d'un phénomène optique de ce qu'on appelle "La gloire" qui entoure une personne ou un objet, lorsque la brume est formée de fines gouttelettes...

     

    FP n° 16 -

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gloire_(ph%C3%A9nom%C3%A8ne_optique)

     

    Il fut tout heureux de retrouver quelques bribes de ce qu'il considérait comme son métier     
    d' "avant", qu'il supposait, à tort ou à raison, de scientifique !?! 

    Le phénomène est beaucoup plus petit qu'un arc-en-ciel, tout cela dépend de la grosseur des gouttelettes. La gloire est provoquée par la rétrodiffusion de rayons lumineux passant dans les gouttelettes d'eau d'un nuage, d'un brouillard ou plus rarement de la rosée.... 

    Dérik se rappela de Charles Winson, Prix Nobel de la Physique en 1927, qui avait développé un appareil pour générer des nuages artificiels  afin de recréer ce phénomène...

    L'homme lui parut grand et à la forte carrure. Il portait une barbe courte poivre et sel frisée, des cheveux bouclés grisonnants... L'Homme  pouffa de rire devant le regard interloqué de Dérik.

    Il plaisanta d'une voix grave et chaude, volontairement théâtrale :

     "Oui, je sais, je vois ma gloireuuu marcher devant moi !"

    Les yeux de l'Homme transfiguré brillaient de malice. Il donnait l'impression d'une force tranquille 

    "Et encore, tu ne sais pas tout ! tu n'es pas au bout de tes surprises avec moi ! Vois-tu, je suis italien, je me nomme  Angelo... et je suis curé !"

    Il regardait Dérik sans cesser de rire, une lueur amicale au fond de ses yeux noisettes, puis lui tendit la main. Poignée de main énergique, mais pleine de douceur ! Cet Homme débonnaire avait décidément une bonne tête sympathique, honnête et franche....

    "Ce type me plaît !" pensa derechef Dérik ! Et un lien fort se tissa spontanément entre eux deux.

    "Curé ?" plaisanta Dérik dubitatif... 

    "Oui, mon fils ! j'oeuvre pour le développement spirituel de mes ouailles !.... Je sais, je sais... Le monde actuel, le monde moderne, le monde technologique se méfie de tous ceux qui aspirent à la sainteté ! "

    "Mais as-tu un nom ?" 

    "Dérik ! Ou tout du moins ce qui me reste en tête ! ma mémoire est restée quelque part sur le bord d'un chemin.... je ne sais où ! Depuis, je traverse l'absence dans une quête éperdue de mon identité évaporée... Seule la sarabande de mes rêves me tient lieu de mémoire ! Quelques notions me reviennent brusquement, comme l'explication de ce phénomène de gloire ... mais c'est épisodique !"

    Angelo lui répondit d'une voix posée de baryton :

    "Sois sans inquiétude ! nous t'aiderons à retrouver peu à peu la mémoire ! Ici, nous dépendons totalement les uns des autres.... 

    "Dérik dis-tu ! voyons, voyons... Mmmmm ... C'est un diminutif de Théodoric, qui vient du germain "Theud et rik", signifiant "peuple et roi" !!!!  pas mal non !

    "C'était un religieux franciscain...  Théodoric Eden... Le pauvre a été pendu par les calvinistes en Hollande, près de Gorcum je crois.... Il a été canonisé, en même temps que plusieurs autres martyrs hollandais, en 1867... 

    Je vais me replonger dans la vie de ce Saint ! Promis !

    Si je me souviens bien : les Dérik sont impatients, susceptibles, excessifs, n'aiment que leur liberté et font toujours ce que bon leur semble...  Ils ont toujours mille projets en cours et s'affirment souvent en leaders ..... 

    "Pôpôpô ... des séducteurs aussi, non ? 

    "Fadas de voyages et d'aventures, non ? Bah, tu dois être servi, là ! 

    "Non,... je ne vais pas jouer à Mme Irma ! pas d'inquiétude ! ..."

    Un immense rire le secoua en voyant la face éberluée de Dérik... 

    "Mais je parle, je parle ! As-tu une question ?"

    Dérik posa une main sur son ventre qui gargouillait et bredouilla :

    "Heu... le petit coin, oui !" lui répondit-il un peu gêné...

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

    "Ah... les woua-woua, bien sûr ! Là-bas, dans les petites cabanes en bambou avec une terrasse de pierres recouvertes de boue séchée, loin derrière nos maisons... question d'hygiène  Juste avant les Jardins ! ...

    Tu as une bassine en fer avec une calebasse dedans sur une table en bois....

    Va chercher de l'eau à côté des WC à une goulotte qui coule en permanence dans une belle poterie de Lilou... On a un système de goulottes en bambou qui reçoit l'eau d'une cascade non loin du jardin.....

    Puis tu as une grosse calebasse en bois en guise de cuvette pour y verser l'eau dont tu auras besoin  ... Et du savon ! bah, tu utilises les mains, quoi ! bref, le confort !

    Et oui... pas de papier... On utilisait les feuilles fraîches des arbres, mais les bestioles pondent dessus... et on ne le voit pas toujours  ! C'était dangereux ! 

    FP n° 16 - la gloire du curé !

    Les toilettes... mais sans le papier... 

    Les trois woua-woua sont des trous creusés profondément dans la terre avec un coffre en bois et un plateau de bois troué sur le dessus ..  Dedans, ça grouille ! Si tu as l'estomac fragile, ne regarde pas !

    Tu as un compartiment avec de la cendre de bois à côté : jette une bonne  pelletée de cendre dans les woua-woua... Ça désinfecte et repousse les rats et autres bestioles 

    Et surtout, nettoie bien le plateau de bois avec de la cendre : sinon Lilou nous fera un pataquès

    Prends quelques feuilles bien fraîches avant dans les arbres d'à côté...  en les observant bien pour voir s'il n'y a ni pontes ni bestioles ... roule les en boules et frotte le plateau avec de la cendre ! Puis tu jettes un peu d'eau  de la cuvette en fer pour bien rincer : OK ?

    Et referme bien les couvercles surtout, bécause les bestioles ! et surtout les serpents ! 

    Tu peux te désinfecter les mains à la cendre, elle est constamment renouvelée : efficace et même conseillé ! Puis tu les savonnes bien  et tu les rinces à l'eau !!! 

    N'oublie pas de nettoyer soigneusement à la cendre la grosse calebasse dont tu t'es servie, en la frottant avec tes mains propres ...puis tu te relaves les mains ! Ici, si t'as pas d'hygiène, tout le camp meurt ! Et va la rincer à  l'eau à la goulotte ! De même pour la cuvette en fer... 

    Heu.... appelle nous si un serpent ou une mygale s'y trouvent ! garde ton sang-froid !
    A plus !" 

    Dérik s'engagea vers les petites cabanes en bambous et toits de chaume... Il fut stupéfait d'apercevoir de magnifiques carrés de plantations entourés de bois, puis des champs au loin dans la lumière vitreuse qui traversait la brume... Des palmiers disséminés partout se profilaient ... ainsi que de longues cabanes posées à même le sol... 

    Il préleva une poignée de larges feuilles à un massif d'arbustes, les examina attentivement, puis se dirigea vers l'un des WC... dont il ouvrit la porte avec précaution, en se cachant derrière, la tête scrutant l'intérieur, un peu inquiet ! Le WC rudimentaire était particulièrement propre... Pas de bébètes en vue ! Ouf ! Trouvant la cuvette en fer, il chercha la fontaine d'eau, qu'il finit par trouver... à côté du WC...

    Il admira la poterie de Lilou en sifflant d'ébahissement, remplit sa cuvette... Une artiste, Lilou !

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    L'eau coulait en continu et se répandait dans des rigoles qui partaient vers les Jardins. ...  

    Un plant de citronnelle dans une poterie coincé dans un des coins du "woua-woua" répandait une odeur fraîche qui concurrençait agréablement l'odeur ... naturelle ! 

     

    Il suivit à la lettre les instructions d' Angelo, nettoya les cuvettes, remis tout en ordre, puis repartit vers la clairière en pataugeant dans la glaise rouge ... 

    Les nappes de brume s'élevaient doucement 

    Plus il approchait du groupe des Hommes, plus une merveilleuse odeur de cuisine lui chatouillait les narines... 

    Le groupe patientait tranquillement ! Sa chaise de la veille l'attendait devant le feu qui crépitait ! Il avait oublié sa vaisselle dans la précipitation, on lui tendit un gobelet, et tout le nécessaire... Il remercia chaleureusement, le coeur en fête  et alla s'asseoir... 

    Le soleil se levait lentement, illuminant la clairière d'une lumière cotonneuse... Les brumes s'effilochaient en spirales comme happées vers le ciel ! Le vacarme animal s'amplifia.. Le beau temps s'installait enfin, révélant la magnificence de la végétation luxuriante... Les immenses fougères aux abords de la clairière resplendissaient... Une forte odeur d'humidité et de champignons imprégnait l'air qui se réchauffait peu à peu... 

    Celui qui semblait être le cuisinier de ce groupe particulièrement silencieux demanda à chacun s'il désirait du café ou du thé ... à la stupéfaction de Dérik, qui n'osa pas poser de questions... Le cuisinier, trapu et chauve, se saisit d'une bouilloire odorante aux effluves de thé et remplit les gobelets inox tendus, puis d'une longue cafetière noire d'un autre âge et servit les gobelets restants... dont Dérik ! Le café était délicieux, absolument délicieux ! 

    Sans parler, les Hommes gardaient leur gobelet entre les mains pour les réchauffer en regardant vaguement devant eux... !

    Les Hommes burent à petits coups, soufflant, aspirant avec de petits bruits le liquide brûlant... Ce rituel accompli, le cuisinier servit à grandes louches une bouillie, épaisse comme un porridge, dans les gamelles en inox, pendant qu'un des Hommes aux courts cheveux clairs et corps longiligne dont on devinait la musculature sous sa polaire mais au visage triste malgré le sourire bienveillant, tendait à chacun une galette chaude roulée... qu'il tirait d'un grand panier en osier garni de larges feuilles... 

    Un peu empêtré avec son assiette sur ses genoux, son gobelet vide posé sur le côté de sa chaise, Dérik goûta alternativement une cuillerée à soupe de bouillie... et un morceau de galette... Il n'en revenait pas ! un repas de roi ! C'était si bon qu'il prit tout son temps pour déguster... Un vrai bonheur... 

    A peine avait-il terminé ... que le cuisinier leur présenta une large corbeille de fruits dans laquelle chacun puisa... Dérik reconnut parmi les autres fruits ceux qu'il avait cueillis dans la Forêt... Il en choisit deux autres au hasard... Un véritable régal, mais fort sucré ! Tous les hommes tendirent à nouveau leur gobelet que le cuisinier et son aide remplirent au fur et à mesure...

    Les Hommes se détendirent en s'adossant confortablement dans leur chaise tressée... tout en sirotant leur boisson chaude... Lilou, à l'autre bout du cercle, déchaussée, s'installa en position du lotus sur sa chaise... et lui sourit affectueusement ! Repu, Dérik se sentait bizarrement pénétré par une force tranquille, une joie inattendue... Un calme nouveau l'habitait ! 

    Puis les Hommes se levèrent et allèrent déposer leur vaisselle dans une énorme bassine remplie d'un liquide noir qui bouillait sur les pierres d'un autre petit feu... et revinrent s'asseoir tranquillement dans leur chaise... L'un d'entre eux avait saisi les affaires de Lilou pour les emmener avec les siennes... Dérik remarqua l'affection qui circulait visiblement entre eux d'eux avec un pincement au coeur ! 

    Tous les regards se braquèrent sur lui ! 

     

    Luciole

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    A SUIVRE

     

    Cliquez sur chaque  ligne pour avoir le Chapitre correspondant :

    1ère Partie : Catlin - L'Homme Augmenté" en 2050

    2ème Partie : La "Digitalisation" = 3ème Révolution de l'Espèce Humaine après celle de la Langue puis de l'Ecriture

    3ème Partie: Les Tours d'Habitations écologiques et connectées - la Canopée

    4ème Partie : Mylan - Disparition des "Insurgés" - Perte du "Moi"

    5ème Partie : la "Smart-City" (La Ville Intelligente) - La Voiture connectée - La Puce implantée - La Centrale de Transports Universelle - Les différents niveaux de transports - Le Pari énergétique de la Ville - les "Smart Dust" (Poussière connectée) - les pavés générateurs d'électricité.

    6ème Partie : Chez Mylan - Portrait de Mylan - TEOTIHUACAN - Repas mexicain - le "Caisson d'Immersion Virtuelle" - Danse Aztèque - le "Cri de la Mort" - Transe - Sacrifices Humains.

    7ème Partie : TENOCHTITLAN - Le drapeau mexicain - 15è - Hologramme NEZA élève-Prêtre aztèque - La vie à Tenochtitlan - le Chocolat aztèque - La Maison d'un grand Seigneur - les Bains et Bains de vapeur aztèques - les Jardins splendides de Tenochtitlan.

    8ème Partie : tenochtitlan - les Chinampas - Les Jardins Flottants - vie et moeurs aztèques - Genèse aztèque.

    9ème Partie : Explications Réalité Virtuelle - Chinampas - Vie quotidienne des Aztèques - Vêtements et bijoux - la Prédestinée funeste - Prisonniers drogués - Neza - La Fuite - 1519 : Hernan Cortès - l'Invasion Espagnole - Le Dernier Empereur Aztèque.

    10ème Partie : Que devient Dérik ? - "SURMOI" (Intelligence Artificielle Implantée dans cerveau de Dérik) - "SURMOI" espion du CDU (Centre de Données Universel) - Les Technocrates du CDU - Hospitalisation de Dérik par le CDU.

    11ème Partie : Dérik et la Forêt Vierge - Les intuitions de Dérik - La Vie de la Jungle - Rêve ou Réalité ? - Troublante amnésie - le Sac à dos - l'Arbre millénaire.

    12ème Partie : "L'Enseignement de l'Arbre - "Cherche le Vide et l'Harmonie" - "Etudie les Plantes" - "La Raison et la Folie" - "La Raison du plus fort" - Odeur d'un Feu de bois.

    13ème Partie : Les Insurgés  - scolopendre - moustiques - essence de géranium - serpents - grenouilles - le Feu de camp - Nuit - cabanes - Les Hommes - le Margousier - les Noix de coco.

    14ème Partie : Les Insurgés n°2 - Evanouissement de Dérik - Réveil angoissant - Jouir d'être vivant - Réalité virtuelle ou Réalité ? - D'où venaient ces Hommes et cette Femme ? - La Citronnelle - mobilier en rotin - Lilou - La Cabane de Lilou - Nuit d'orage.

    15ème Partie : l'Orage violent - Nuit - Pluies diluviennes - Danger de la Jungle sous l'orage - Survie d'un Homme 5 mn - Crapaud-buffle - Froid - LILOU - Amnésie de Dérik - Beauté de Lilou - Dérik chaviré - Les Hommes.

    16ème Partie : La Gloire du Curé - la Brume - le Froid - l'HUMIDITE - Les Cabanes - La Gloire - Explications de la Gloire - le Curé Angelo - Les Toilettes - la Cendre de bois - l'Eau "courante" - le Petit Déjeuner. 

    17ème Partie : JAYSON et le Pourquoi du Comment - le Margousier - le Feu de bois - le THE de MEKAMBO - JAYSON - l'ENTRAIDE indispensable - LE PARC NATIONAL DE MOUKALABA DOUDOU (Sud-Ouest du GABON) - Fin Avril - Les GORILLES - les PYGMEES - les "Vétérans" - les "Affreux" - "Gugus" - l'IBOGA - Puce connectée greffée dans le cerveau humain = clés pour se servir des Machines connectées - le CERVEAU - DANGERS de la JUNGLE - Boire 6l/jour - Faire bouillir l'eau - La CENDRE de BOIS : désinfectant naturel - Fumer ses vêtements - Les Caïmans - le CANERO - le CHANT sublime.

    18ème Partie : MEXICO - CATLIN et MYLAN - le Carnage entre Espagnols et Aztèques, Naissance de Mexico, 2400 m - les Séïsmes - les Embouteillages - la cacophonie - choc des cultures - les Mariachis - le Chaman - les Tacos - la BASILIQUE NOTRE DAME de GUADALOUPE.

     

     

     

      

     

     

     

    « FP n° 15 : L'orageFP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    20
    Jeudi 26 Juillet à 19:57

    Voilà, je suis revenue et avec grand plaisir! yes

     

    Impressionnant, ce phénomène optique... La Gloire !

     

    C'est très onirique et l'on se dit que la Nature est une artiste fantasmagorique...

     

    Une rencontre haletante avec Angelo, le personnage a beaucoup de charisme.

     

    J'aime aussi beaucoup les descriptions des cabanes, à la fois des lieux de vie et des endroits qui me semblent être à la croisée des chemins, comme si ces cabanes étaient des passages vers des myriades de réalités littéraires... J'ai l'esprit qui s'emballe en lisant ton texte, j'y prends grand plaisir comme je te l'ai écrit tout à l'heure.

     

    Et alors... Lilou et « l'autre »... Flûte, pauvre Dérik... sourires ! Mais ça va peut-être évoluer ???

     

    Belle soirée, Luciole, bises amicales et à nouveau, vive la citronnelle !!!

     

    Ce qui est amusant, c'est que tout en lisant tes chapitres, je baigne dans les vapeurs aromatiques de citronnelle de Java... Le diffuseur, comme je te l'écrivais tout à l'heure !

     

    Cendrine

     

     

     

      • Vendredi 27 Juillet à 16:22

        J'ai été si emballée par cet article sur la gloire trouvé "par hasard" que  je me suis précipitée à l'inclure dans mon récit, avec en touche humoristique tout d'abord, l'apparition du curé Angelo... qui finalement va prendre une dimension non prévue par la suite... ce qui modifie totalement mon inspiration initiale !!! he

        Je ne sais pas comment les écrivains progressent dans leur ouvrage, mais moi c'est franchement chaotique et surprenant !

        Merci Cendrine... Je suis émue que ces textes te portent vers ton imaginaire ...  

        Bisous

    19
    Dimanche 20 Mai à 19:11

    Mais où donc cette aventure va-t-elle nous conduire?

      • Vendredi 27 Juillet à 16:17

        Oh Gazou, j'ai loupé la notification de ton si gentil commentaire ! Avec toutes mes excuses, vraiment !

        Quant à l'aventure.... tout simplement où me mènent mes personnages ! je ne sais pas à l'avance...e t c'est si véridique que tu en serais surprise si tu étais à mes côtés pendant l'écriture des épisodes...  

        Je tombe "par hasard" sur un texte sur "la Gloire" et voilà le curé Angelo qui apparaît en même temps... alors qu'il n'était pas prévu du tout ! he

        Merci pour ta visite

        Bisous

    18
    Dimanche 20 Mai à 16:10

    bonjour Luciole , ah oui quel beau récit  ! on se laisse prendre à tes phrases si bien trouvées !!

    merci gros bisous beau dimanche et ++

      • Dimanche 20 Mai à 16:35

        Waouuuh ! je sors de chez toi où je me suis régalée avec tes photos magnifiques... et te retrouve ici ! ! 

        Génial !

        MERCI !!! 

        Bisous

    17
    Samedi 19 Mai à 01:49
    colettedc

    De plus en plus intéressant, Luciole ! Quel plaisir de te suivre ! Bonne fin de semaine ! Bisous♥

      • Dimanche 20 Mai à 16:32

        Un grand merci Colette... Merci pour tes encouragements à continuer... 

        Je t'embrasse fort

        Bonnes fêtes de Pentecôte ! 

        Orage en ce moment ! bof ! Avions décidé de sortir à une petite fête "du Pain", c'est à l'eau ... au sens propre du terme ! C'est tous les jours ainsi... soleil le matin, orage ensuite...

    16
    Vendredi 18 Mai à 16:35

    C'est très très bien écrit, je me suis régalée et dépaysée. Je te remercie, j'adore ! bon week end et bises.

      • Vendredi 18 Mai à 17:44

        MERCI Elisabeth ! je suis très touchée... oops et vraiment ravie que mon récit te plaise ! 

        Je te réponds sous les éclairs et l'orage. Il fait déjà nuit, tant le ciel est noir...

        Bon WE à toi aussi, en espérant qu'il sera ensoleillé

        Bises

    15
    Vendredi 18 Mai à 11:57

    Merci Luciole, pour ce moment de lecture.

    Une belle aventure dans le temps!

    Gros bisous

      • Vendredi 18 Mai à 11:59

        Merci à toi d'être venue la lire, chère Livia et très bon après mid... ENFIN le soleil chez nous... 

        Gros bisous

    14
    Vendredi 18 Mai à 10:33
    Daniel

    Mais c'est le paradis  cet endroit! Loin de la civilisation . Et les toilettes !! Cela me rappelle ceux de ma grand mère qui se trouvaient au fond du jardin .

      • Vendredi 18 Mai à 11:40

        Coucou Daniel

        Oui, moi aussi ! je me suis basée sur ces "cabinets" de mes grands parents au fond du jardin et j'ai eu la chance de trouver cette image qui correspondait parfaitement à ce que je voulais décrire... Génial !

        Merci Daniel de ta sympathique visite

        Bises

    13
    Vendredi 18 Mai à 07:26

    Quel plaisir de te suivre... et tes Woua-Woua m'ont fait penser à ceux de chez ma grand-mère quand elle tenait encore le passage à niveau de mon bled.

    Bises et bon vendredi Luciole

      • Vendredi 18 Mai à 09:01

        Merci chère Zaza... J'ai pris modèle sur les woua-woua de mes grands parents dont la cabane en bois au fond du jardin est restée bien lgtps... J'étais ado quand ils ont eu enfin les "cabinets" dans leur remise attenante à la maison....grâce à un lotissement qui est poussé comme un champignon tout autour d'eux... 

        Bisous

    12
    Vendredi 18 Mai à 07:08
    je continue avec plaisir. C'est très bien écrit. Bisous
      • Vendredi 18 Mai à 08:56

        C'est génial, Martine ! Un grand merci de tout coeur.... Je vais avoir du mal à venir sur les blogs, car tous ces temps ci sont très occupés avec les fêtes... J'espère que ça ira mieux la semaine prochaine...

        Bisous

    11
    Vendredi 18 Mai à 00:21

    Coucou Luciole, Je réalise que je n'ai pas eu les newsletters des précédents épisodes, je me rappelle où je me suis arrêtée alors je vais retourner lire cette fin de semaine ce que je n'ai pas lu.

    Je reviendrai donc lire cet épisode car je ne veux pas mettre la charrue avant les boeufs! wink2

    Grosses bises et à bientôt

    Cendrine

      • Vendredi 18 Mai à 08:55

        Ce qui a de bien avec un blog, c'est qu'on peur revenir en arrière comme on le veut ! Alors prends ton temps Cendrine... 

        Merci de ta prévenance : j'apprécie vraiment !

        Bcp de bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :