• FP n° 48 - Les Cigognes noires d'Afrique

    Mélodia africana Ludivico Einaudi 

     

    Mylan, allongée dans son lit, les yeux grands ouverts dans le noir de sa chambre, souriait tranquillement.... c'est vrai que Do-Mi était aux abonnés absents... Elle se mit à rire doucement... Que leur préparaient donc les dirigeants du CDU  (Centre de Données Universel) ???

    Le fait que Wanga n'était pas manipulable par un bot quelconque la rassura complètement ! C'était un Homme fort qui ne comptait que sur lui-même.... Waouuuh ! Que  c'était bon ! Brusquement, elle l'envia ! 

    (Episode précédent n° 47 - CLIC)

    FP n° 48 - Les Buffles

    Brouillard au petit matin

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires d'AfriqueLe bourdonnement des voix dans le couloir, les bruits de pas pressés martelant le carrelage, les klaxons impatients des bus qui ronronnaient au dehors... réveillèrent Mylan bien avant sa montre connectée. 

    Immobile dans son lit douillet, elle guettait les bruits.... Echos lointains des Drônes....

    Rêves et réalités s'enchevêtrèrent dans l'obscurité de la chambre pour s'enfuir sur le fil ténu d'un ailleurs plein d'ivresse.... quand l'alarme de la montre connectée la ramena brutalement au creux de son lit dont elle dut s'extraire avec peine.

    Voile cafardeux qui s'étira sous le jet d'eau bouillant de la douche.... puis s'éparpilla dans le silence ouaté de la chambre...

    La valise était prête et attendait sagement au pied du lit sous la lumière tamisée des plafonniers...

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires d'AfriqueCatlin était déjà prête, fraîche et pimpante dans sa combinaison de camouflage  thermo-régulée identique à celle de Mylan, qui moulait son corps de déesse africaine... 

    Mylan lui sourit... La vie s'écoula comme une chanson claire, chassant le vertige embrumé de son esprit.... 

    La musique feutrée des mots léthargiques gonflés de sommeil, nimbée de lumières tamisées, les cueillit dans la salle du restaurant à moitié vide.... 

    De vifs éclats de lumière frétillaient dans la nuit encadrée par les grandes baies.... Frénésie des drônes circulant en tous sens.... 

     

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires d'AfriqueWanga était là ! Un Tee-shirt marron sculptait son corps vigoureux et puissant, sur un pantalon de brousse vert bariolé de marron... Il respirait la Force tranquille d'un Homme équilibré et épanoui... 

    Qu'il est beau ! pensa Catlin impressionnée, qui scruta machinalement son reflet dans le miroir noir des grandes baies... Satisfaite, elle s'élança d'un pas vif vers Wanga qui lui souriait, les yeux pétillant d'une gaieté amusée... 

    Cet amoureux des grands espaces, épris de liberté, était profondément heureux d'avoir accepté de diriger cette expédition aux côtés de ces deux femmes magnifiques....

    Cependant, il était conscient qu'il devra user de beaucoup de diplomatie et de finesse d'esprit face aux réactions et points de vue de ces deux amies, formatées par un mode de vie artificiel ultra policé et connecté, brusquement sorties de leur contexte, projetées dans un monde sauvage et dangereux... Le choc promettait d'être rude ! 

    Lui qui était si ancré dans l'Histoire et les moeurs de son pays, allait-il trouver les fragiles passerelles rendant possible une union entre leur monde et le sien ? 

    Leur enthousiasme résistera t-il aux lendemains lucides dans la Jungle sauvage et hostile ? 

     

    Une forte humidité montait lentement du sol, se transformant progressivement en de mystérieuses brumes épaisses parcourues de lueurs douteuses... 

    Médusées, les deux amies assistèrent au spectacle saisissant de l'agonie d'un demi-jour qu'un brouillard dense noyait de tristesse....

    "C'est l'"o-bongebonge" : le brouillard de l'aube" expliqua Wanga "Ce brouillard vient souvent de la mer et des amplitudes de températures... C'est un crachin qui salit. Chaque gouttelette en suspension entoure une fine poussière ou du sel qui se sédimente sur tout, sur les voitures....."

    Le solide petit déjeuner avalé, ils partirent en traînant les valises vers le fantomatique 4X4 garé non loin.... Un froid polaire les cueillit dès la porte de l'Hôtel franchie.... Wanga leur offrit à chacune une confortable veste de treillis verte et marron bien chaude... tirée de la voiture chargée à bloc... Une fois les valises difficilement casées, les femmes se tassèrent derrière, serrées l'une contre l'autre.... Les combinaisons s'ajustèrent enfin à la température ambiante et réchauffèrent les corps gelés...

    Wanga revint en leur tendant d'immondes bottes caoutchouc montant jusqu'aux genoux et.... d'épaisses chaussettes... Sans rechigner, elles retirèrent leurs superbes bottines moulantes, enfilèrent les chaussettes et les bottes ... Bon sang, quelle allure ! Elles éclatèrent de rire et plaisantèrent, ce qui soulagea grandement Wanga.... Pas sure qu'elles sachent marcher avec ces lourdes bottes dotées d'une épaisse semelle protégeant des épines et des aléas des chemins forestiers.... 

    Le 4x4 vrombit et s'engagea dans des abstractions mouvantes sur une route parfaitement bitumée... Les femmes eurent l'impression d'être prises dans un étau ouaté... L'espace se resserrait malgré les lumières des projecteurs du véhicule... vacillantes comme des torches.... Wanga conduisait prudemment...guidé par ses écrans, la voix neutre qui donnait des ordres brefs et l'habitude.... Les deux amies eurent l'impression de plonger dans une piscine d'eau laiteuse... 

    Bercées par le roulis et le ronron du 4x4, elles ne tardèrent pas à s'endormir, blotties l'une contre l'autre.... Wanga sourit... Le voyage leur paraîtra moins long ! Elles émettaient de petits bruits de souriceaux... Il retint un formidable éclat de rire.... 

     

    Il fit jour presque sans transition... Le brouillard se disloquait en lambeaux, balayé par un souffle de brise... et les rayons obliques du soleil... Elles furent brusquement réveillées par le raffut strident, métallique des grenouilles ... Les batraciens s'époumonaient en opéra indescriptible de cris, sifflements, coassements, vibrations, stridulations, voire de longs cris de bébé.... Tout un jeu de séduction grégaire féroce pour prolonger leurs gènes, procréer  à tout prix ! 

    Les hautes herbes vibraient de toute une population invisible d'insectes... des myriades d'insectes... Un bruissement aigu, continu d'élytres....  La plaine, enserrée par l'implacable étreinte de la Forêt,  exsudait de fines évaporations transparentes en longues vagues molles ... Senteurs âcres et fortes qui montaient du sol couvert de rosée.... 

    Plus loin, un marigot enclavé, comme une tache de lumière, se perdait dans les labyrinthes de verdure... 

    Wanga stoppa le 4x4.... Il fit signe aux femmes de se taire et de regarder la vie matinale qui déjà se débattait en secret dans les herbes et les buissons... Des drames s'y jouaient en silence.... 

    Il leur chuchota que parfois, cet endroit magnifique révélait des trésors, mais il fallait absolument rester immobile et ne pas sortir du véhicule pour ne pas dévoiler leurs odeurs humaines.... L'attente fut brève...

     

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

    Cigogne noire africaine

     

     

    Bientôt, de curieuses cigognes noires sévères, compassées et dignes sortirent de l'abri des roseaux d'une démarche lente, mesurée, hésitante, levant délicatement leurs longues pattes avant de les reposer avec circonspection, puis figées d'immobilité, à l'affût, pour repartir enfin à pas comptés...

    Dandinement cocasse et si peu gracieux, si solennel que Catlin pouffa de rire en sourdine .. 

    "Chuuut ! L'espèce est très discrète et farouche" chuchota doucement Wanga " supportant mal le moindre dérangement qui peut l'inciter à abandonner nid et petits.... Ces cigognes sont très protégées par les habitants, mais elles fuient la compagnie des Hommes...

    "Cependant, il est vrai qu'elle a été très menacée par la déforestation, le drainage des zones humides et l'usage intensif  des pesticides en Afrique

    "Cette cigogne ne quitte pas l'Afrique. Elle est de la même famille que les ibis, les hérons et les flamants roses.... Sa taille est plus petite que la cigogne blanche. A peu près de 0,95 à 1,05 m, envergure de 1,85 à 2,5 m et son poids d'environ 3 kg.

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires d'Afrique

     

    "Regardez son plumage, il s'irise de vert et de pourpre.... Son ventre et le dessous de ses ailes sont blancs. Son bec et ses pattes sont rouges. Le mâle est identique à la femelle.

    "Les jeunes  qui s'égaient à droite, là, observez leur plumage plus terne, et leurs pattes jaunes.... 

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

     

    "Elle niche en forêt dans le haut des arbres... ou bien dans une corniche rocheuse. D'abord, elle aménage une volumineuse plate-forme à l'aide de branchages, sur laquelle elle construit le nid avec des rameaux plus fins et de la mousse .

     

    "Lors de la parade nuptiale, les partenaires tendent le cou, la tête basse, tout en écartant les ailes de manière à présenter les belles plumes blanches. Ils se saluent au-dessus du nid et continuent ensuite à parader sur celui-ci. 

    "Ces échassiers font des claquements de bec lorsqu'ils sont irrités, mais en général, ils émettent des sifflements saccadés.... Ils sont cependant très expressifs, possédant plusieurs notes au son guttural...

    "Les oeufs sont blancs teintés de vert. Le couple couve les oeufs et s'occupent des petits - les cigogneaux - chacun à leur tour... Les couvées durent en général de 30 à 40 jours.. Et 2 à 8 cigogneaux sont élevés de Mars à Juillet pendant 60 à 70 jours.... 

     

    Magnifique vidéo, mais tournée en France...; Désolée : pas trouvé en Afrique ! Merci à leurs auteurs..... 

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

     

    "Les petits quittent le nid au bout de 60 à 70 jours et sont sexuellement matures à 3 ans... Cette espèce ne produit qu'une seule couvée ....."

     

    "De quoi se nourrit -elle ?" demanda Catlin, passionnée...

     

    "Les cigognes noires vivent en forêt près des marais et des plaines humides. Elles se nourrissent de batraciens, de petits mammifères, de poissons, de serpents, de crustacés, d'insectes... 

    Cigogne contre une martre qui lui vole ses oeufs

    La martre, éjectée.. s'écrasera au sol...

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

     

    "Elles peuvent rester à l'affût avec une patience infinie, scrutant l'eau, parfaitement immobiles... Soudain, leur cou se détend à une vitesse extraordinaire pour remonter une proie. Spectacle saisissant ! ..."

     

    Wanga fut brusquement interrompu par un vacarme infernal de claquements, de sifflements, de cris discordants ... Un attroupement de cigognes se disputait une grenouille dans un grand enchevêtrement d'ailes noires... Des cigognes s'élancèrent brutalement à l'assaut du ciel,  en jetant de grands claquements de bec d'excitation, de cris rauques, battant l'air de leurs immenses ailes dans un vol long et majestueux... 

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

     

    Ravies, les deux femmes sortirent vivement du 4x4 pour admirer le vol élégant, vigoureux et régulier de ces échassiers qui, le cou et les pattes tendues,  se glissaient dans les courants thermiques de leurs ailes raides...  et tournaient en rond au-dessus d'elles...

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

    Wanga leur demanda de retourner dans le véhicule... Juste à temps pour voir peu à peu atterrir les immenses volatiles, les rémiges grands ouverts (plumes noires au bout des ailes qui servent à décoller une fois fermées et à l'atterrissage, ouvertes)... Quelle grâce prodigieuse... Quelle Beauté absolue ! 

     

    FP n° 48 - Les Cigognes noires du Gabon

    Atterrissage, rémiges grands ouverts

     

    Mais la paix était fracassée... les volatiles se dandinaient, exaspérés... Départs impulsifs, retours pitoyables en protestations indignées au gré des fluctuations incohérentes du groupe.... L'atroce odeur humaine flottait dans l'air... Tous les volatiles s'enfuirent brusquement dans l'abri de la forêt toute proche.... 

    Demeurait dans l'esprit des deux amies la Beauté entrevue dans ces quelques instants intenses.... 

     

    L'air n'était plus désormais que tempête de feu... Des parfums lourds, entêtants, charriaient l'explosion de la vie, la vase, la pourriture, la mort.... 

    Ils quittèrent ces lieux magiques avec regret... La clim ronronnait dans le 4x4 chauffé à blanc... 

     

    Luciole

     

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

     

     

    « FP n° 47 : Le Chant en Langue ou glossolalie....EPOUSTOUFLANT: calcul mental en CM1 CM2 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    23
    Nany
    Vendredi 12 Juillet à 22:47

    Coucou Maman !

    Je reprends le fil ! Heureusement que ta plume, elle, ne l'a pas perdu ! wink2

    Décidément, on retrouve les cigognes là encore !

    Ha ha ! Les 2 nanas super connectées dans la vie sauvage, en bottes caoutchouc, c'est trop drôle ! (Bon, je me sentirais bien paumée, avec un grand besoin d'être assistée dans ces conditions...winktongue!!)

    Big poutousssss

      • Samedi 13 Juillet à 17:23

        Coucou Chérie

        Oh si je l'ai perdu !!! je viens de récupérer mon ordi une fois de plus en panne... et c'est la pagaille à tous les domaines.... Je ne sais pas comment remettre tout en ordre... grosse déprime ! beurk

        J'étais super concentrée et motivée dans cet article, mais ensuite  des bugs dans cet ordi m'ont complètement déboussolée... J'ai du emprunter le portable de Papa, mais il n'a pas mes dossiers ni mes images... J'ai fait bon gré mal gré avec.... frown 

        Merci d'être venue me lire... Un baume sur le moral en berne.... 

        a partir de Lundi, je commence à m'occuper du voyage en Normandie chez ma soeur où nous rencontrerons enfin toute la Famille... Papa s'est occupé des Hôtels (une étape sur la route et l'autre à destination) et de son itinéraire... 

        Il fait une chaleur terrible ! Nous vivons planqués dans la maison, volets fermés, et la clim en continue... Sortons que le soir, soit au bord de notre Lac préféré ou dans le village très animé en ce moment... 

        A très bientôt, avec bcp de joie

        Gros bisous et bisous aux grands

    22
    gazou
    Vendredi 3 Mai à 08:47

    J'aurais bien aimé les voir ces cigognes !

    Je te souhaite un prompt rétablissement

    21
    Mercredi 1er Mai à 05:06

    J'ai bien ri avec les immondes bottes en caoutchouc que doivent chausser les belles!

    Et les chaussettes associées, c'est excellent!

    Formidable exploration de ce territoire des cigognes noires, je ne savais pas qu'elles existaient, je me suis régalée à apprendre à travers ce récit, merci Luciole.

    Les cigognes sont fascinantes, tous les oiseaux sont fascinants mais les cigognes président à la naissance, apportent les âmes entre les mondes... C'est un voyage très spirituel en leur compagnie

    Je te souhaite de continuer à bien te rétablir, j'ai lu tes réponses à mes précédents commentaires, cherche du côté du foie... Je t'assure que ça aide vraiment...

    Le foie souffre même si l'on ne fume pas ou boit pas... Il centralise tout, il doit gérer nos empreintes mémorielles, ce qu'on n'a jamais digéré, nos blessures d'enfance etc... et les souffrances non nettoyées ressortent sous forme de névralgies, douleurs qui peuvent devenir atroces...

    De plus, tout ça s'agrège avec les toxines du quotidien, pollution, pesticides, fongicides qui sont dans l'atmosphère... Et l'on vieillit prématurément si on ne fait pas attention.

    Bref, "Monsieur Foie" comme je l'appelle affectueusement chaque jour gagne tant à être choyé, nettoyé, chouchouté...

    Les massages lui font un bien fou... Les cataplasmes d'argile aussi. C'est marrant, quand on le masse en insistant sur les points de réflexologie il crépite! Mon mari en a aussi fait l'expérience... ça lui a fait tout drôle! On a bien ri...

    Je te souhaite d'aller le mieux possible, bon premier mai avec des clochettes d'amitié et des fragrances de gros bisous

    Cendrine

      • Mercredi 1er Mai à 11:14

        C'est vrai que la santé du Foie est primordiale ! Toute ma jeunesse, j'ai du avaler des litres d'Hépatoum car on me croyait malade du Foie alors que je sais désormais avoir un petit prob de clapet à l'estomac... surtout avec la cuisine lourde de viande baignant dans la sauce d'autrefois... Avec ma cuisine-vapeur, plus de prob !

        Je te rejoins avec toutes les choses mal digérées, qui affectent le Foie... au sens propre comme au sens figuré... Ces remugles stagnent en soi et pourrissent la vie sans que l'on sache pourquoi...

        Merci bcp Cendrine. Je suis très sensible à tous tes commentaires... 

        Passe un bon 1er Mai avec Fée clochette... Ici, pas encore de muguet dans les bois ! il fait bien trop frais, mais nous sommes à plus de 600 m, ce qui explique peut être le retard de la végétation par rapport à la plaine.... 

        Je t'envoie les plus beaux rayons du beau soleil qui nous inonde de sa lumière et t'embrasse bien fort ainsi que ton gentil mari

    20
    Mardi 30 Avril à 11:07
    Bonjour Luciole,
    Je ne savais même pas qu'il existait des cigognes noires ! Ton article est super et instructif. Merci beaucoup.
    Passe une bonne journée, bises Véronique
      • Mardi 30 Avril à 20:49

        Coucou Daniel et merci pour de tout coeur pour ton commentaire si encourageant... Il me touche bcp ! J'espère que tu vas vite retrouver une vie sans douleur et une meilleure santé... 

        Bcp de mercis, bon courage et gros bisous

      • Mardi 30 Avril à 17:31
        daniel

        Tu t'es bien documentée sur les cigognes noires! C'était très intéressant !

      • Mardi 30 Avril à 15:19

        A vrai dire, moi non plus ! Emerveillement devant ces oiseaux sublimes en recherchant articles sur faune et flore du Gabon .... Je leur ai laissé la première place, tant ils me plaisent ! 

        Merci à toi d'être là ! très heureuse de te lire... A plus !

        Bcp de gros bisous Véronique, et porte toi bien surtout

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    19
    Mardi 30 Avril à 09:48

    Merci Luciole pour ce très vivant reportage sur la cigogne noire. Je comprends l'émerveillement des deux héroïnes.

    Bisous

      • Mardi 30 Avril à 15:17

        J'aurais tellement aimé le vivre en vrai !!! J'ai hâte d'aller en Camargue où tant de flamands roses et autres volatiles m'enchantent.... Mais position assise douloureuse, et intenable au bout d'un certain temps qui me limite dans mes déplacements... Patience !

        Un grand merci pour ton si sympathique commentaire, Alain et bcp de bisous

    18
    Mardi 30 Avril à 06:03

    toujours très de très jolis reportage sur les oiseaux....c'est tellement agréable de les voir évoluer, merci et passe une agréable journée de ce dernier jour d'avril

      • Mardi 30 Avril à 15:15

        C'est tellement vrai, Moqueplet ! rien de plus beau que la Nature et ses habitants... Je raffole des oiseaux... 

        Enfin petite promenade dans la Nature hier pdt la demi-heure réglementaire.... Bref aperçu des arbres qui se parent de vert tendre et les genêts qui commencent leur belle parade d'or... Encore bcp de coins en hiver, mais il fait frais... Nous sommes à 600 m d'altitude, et la Nature est tjrs en retard ... 

        Grande envie d'aller sur la Côte, mais bcp de difficultés à rester assise... Snif !

        Merci bcp Monique et à plus

        Gros bisous

    17
    Lundi 29 Avril à 22:00

    bonsoir ma belle ,j'aime ton reportage , j'avais vu de cigognes noires , beau soleil , par rapport à dimanche ou il a plu presque toute la journée , je devais aller sur une brocante , mais la pluie m'en a dissuadée , espéront que celle du 8 mai ne le soit pas , c'est dans mon village , bonne soirée , bisous

      • Mardi 30 Avril à 15:10

        Alors croisons les doigts et pensons très fort au beau soleil qui t'attend pour cette fête du 8 mai...

        Déjà en Mai ! 

        Bien souffrante depuis début Avril, j'ai trouvé le temps long et nous voilà déjà en mai ....  Les arbres commencent seulement à débourrer et c'est tellement beau... Encore des endroits en hiver, mais ça vient.... car les genêts fleurissent doucement ! c'est tjrs un moment merveilleux : l'or flamboie partout ! 

        Il fait frais, mais le soleil est là ! Ouf ! j'ai mis une lessive dehors... 

        Merci bcp Calinette... surtout porte toi bien pdt cette si belle période de l'année... 

        Gros bisous

    16
    Lundi 29 Avril à 18:35

    de bien jolies photos - bises.

      • Mardi 30 Avril à 15:05

        Merci Durgalola ! Pas facile de trouver des renseignements sur les cigognes noires .... 

        Bisous

    15
    Lundi 29 Avril à 14:27

    J'aime beaucoup les cigognes et particulièrement les noires que j'ai vues il y a quelques années. Je trouve que ce sont des oiseaux très élégants. Merci pour ce texte que j'ai beaucoup apprécié.

    Bonne semaine Luciole, à bientôt.

      • Mardi 30 Avril à 15:04

        C'est vraiment très gentil, Maïté ... Merci bcp de tes sympathiques paroles qui me font du bien ! 

        Moi aussi, je les aime bcp ... c'est pourquoi je les ai mises en premier dans le voyage de mes héroïnes... 

        La semaine commence bien avec le soleil après bcp de jours de pluie et de vent... Dommage que je ne puisse pas en profiter vraiment... La marche est encore difficile et lente... 

        Bcp de bisous

    14
    Lundi 29 Avril à 03:07
    colettedc

    Merci pour cette si belle page, Luciole ! Tes mots s'accompagnent de jolies photos et jolies vidéos, ce qui donne un ensemble tout à fait agréable !

    Bonne semaine,

    Gros bisous♥

      • Mardi 30 Avril à 15:00

        Merci infiniment de tes encouragements, Colette. Ils tombent à pic, car je n'ai pas du tout le moral en ce moment.. Je me demande parfois si je ne vais pas stopper le blog... D'autant plus que la position assise m'est difficile, voire insupportable ! Vie au ralenti !!! 

        Bcp de gros bisous

         

    13
    Dimanche 28 Avril à 08:51

    Coucou Luciole,

    C'est un merveilleux reportage sur les cigognes, j'aime beaucoup les documentaires sur les animaux, mon fils qui en est très friand, possède beaucoup de DVD, sur leur vie, j'ai vu un doc, sur les éléphants et un autre sur les grizzly qui m'ont passionnés.

    J'espère que ta sciatique va mieux.

    Grosses bises et belle journée

     

      • Mardi 30 Avril à 14:55

        Coucou Livia

        Moi aussi, j'aime tout ce qui est reportage ... Rares moments de télé passés sur la 5 ou la 7... 

        Je commence à aller mieux, bien que la station assise me soit encore bien difficile ! Je ne sais comment me mettre, en fait ! Le traitement à l'opium est terminé, remplacé par un autre... moins efficace ! Difficile de supporter au quotidien ces douleurs vives... Mon pied gauche est encore à demi-engourdi et c'est franchement très désagréable.... et douloureux !

        Je dois promener une petite demi-heure en attendant la fin du cauchemar... mais pas possible de reprendre une vie normale.... Patiennnnnce !!! aww

        Mais ça, tu connais ! 

        Un grand beau soleil un peu frisquet aujourd'hui qui donne envie de gambader... Tout est enfin vert. Les genêts sortent timidement leurs petites fleurs d'or.... 

        Bcp de mercis et de bisous Livia.... A bientôt en te souhaitant la meilleure des formes possibles

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :