• FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

     

     FUTUR PROCHE n° 49

     

    LA MOTO ET WANGA

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

     

    Route de Libreville vers le Parc de la LOPE (en vert)

     

    L'air n'était plus désormais que tempête de feu... Des parfums lourds, entêtants, charriaient l'explosion de la vie, la vase, la pourriture, la mort.... 

    Ils quittèrent ces lieux magiques avec regret... La clim ronronnait dans le 4x4 chauffé à blanc... (Episode précédent n° 48 - ICI)

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

    Projet de la future route PK5-PK12 pour 2018 (7 km de prévu : 80% de réalisés en Sept 2018) 

    Peut être pour 2050 ?

     

    "Les routes à touristes sont désormais constamment restaurées" commenta fièrement Wanga...

    Autrefois, ce n'était que des saignées rouges en latérite au milieu d'un océan de verdure...

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

    Route en latérite et poussière à chaque passage à la Lopé en saison sèche

     

     

    Comme le sont encore actuellement la plupart des pistes desservant nos villages .... Des routes cahoteuses presque impraticables, hors d'usage pendant la saison des pluies... Des pistes qui malmènent les lombaires des usagers... 

    Cependant, ces routes qui bénéficient d'un revêtement spécial, adapté à notre région, souffrent beaucoup et sont soumises à de rudes conditions climatiques, surtout pendant la saison des orages ou ouragans.... Les eaux de ruissellement, les inondations brutales, l'agressivité permanente de la végétation, le trafic constant de lourds camions transportant des grumes de bois de l'intérieur du pays vers Libreville..... les dégradent à une vitesse impressionnante.... 

    Sur nos pistes de latérite, le moindre trou d'eau finit par devenir très rapidement une crevasse imposante.... ces voies de circulation latéritées n'opposent qu'une maigre résistance au matraquage des pluies violentes... limitant fortement tout échange ou distribution de produits.... Beaucoup de nos villages en lisière de forêts sont isolés... 

    D'autant plus que les grands arbres font écran aux rayons solaires qui pourraient assécher rapidement mares ou bourbiers....

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

    Piste de latérite en saison des pluies 

     

    Ne soyez donc pas surprises si nous rencontrons des villages qui semblent figés dans le temps,  ou des routes qui se terminent brusquement en pistes, souvent transformées en torrents sous les pluies torrentielles....

    Hormis quelques Drônes au coût fort élevé pour les villageois, le meilleur moyen pour se déplacer : c'est la moto ! "

    "Une moto ?" s'exclama Mylan stupéfaite.... "Mes parents en avaient une, je me souviens ! Il en existe encore ?"

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

     

    "Je pense bien ! Nous avons des mécaniciens hors pairs qui peuvent ressusciter tous les vieux modèles hors d'usage...."répliqua en souriant Wanga.... Elles permettent à de nombreux villageois de se glisser dans les sentiers étroits, peu carrossables,voire même en forêt ....!

    Ce sont désormais des motos très perfectionnées par les soins de nos petits génies de la bricole.. mais qui demandent une grande dextérité, une vigilance de chaque instant...  La conduite est particulièrement sportive ! surtout sous la pluie, le vent, la chaleur torride.... Nous risquons souvent de nous embourber... C'est vite épuisant, je l'avoue ! 

    Mais quelle aventure aussi .... Je suis un passionné de moto, vous savez ! c'est exaltant !!!"

    "Tu en possèdes une, Wanga ?" demanda Catlin qui rêvait de chevaucher un pareil engin derrière lui"

    "Une bonne partie des Hommes de ma famille en possède une... J'ai récolté celle de mon père que je bichonne comme un trésor ! C'est mon bébé !"

     "Seulement les Hommes de ta famille, Wanga" sourit malicieusement Mylan "Seriez-vous machistes ?"

    Wanga éclata de rire ! 

    "C'est très dur physiquement, vois-tu ! Mais peut être as-tu raison ! La Femme est maîtresse dans beaucoup de domaines, mais les traditions sont très présentes, c'est vrai ! Ce sont ces traditions qui dominent encore nos vies dans nos villages reculés ! Cependant, rassures-toi, Mylan, beaucoup de Femmes conduisent actuellement les 4x4 ! Certainement d'avantage que les personnes des villes modernes qui prennent en permanence taxis, voitures auto-commandées ou transports en commun... Avez-vous l'occasion de conduire souvent par chez vous ? "

    "Ma foi, non, tu as raison, Wanga.... Mille excuses ! J'ai conduit dans mon jeune temps, mais nous n'en avons plus la possibilité... La conduite personnelle est interdite désormais dans nos villes ... " reconnut Mylan en riant.... Puis songeuse, elle continua en soupirant :
    "Et nous ne sortons guère plus loin que dans nos quartiers... tout devient compliqué et surtout très onéreux ! Les réalités virtuelles remplacent confortablement les véritables voyages... Nous contentons nos envies de voir le monde, la Nature, la flore et la faune à peu de frais sur nos immenses écrans, dans nos caissons de réalités virtuelles.ou dans le monde magique mais artificiel des canopées, des musées...C'est ainsi que l'on nous maintient enfermés, gavés d'images et de bruits, soumis....  dans notre veulerie..."

    "J'ai longtemps conduit avec passion un petit bolide que m'avait acheté mon père", soupira Catlin... "Mais je monterai volontiers sur ta moto, Wanga..." se livra -t-elle soudain avec enthousiasme"... 

    Wanga ressentit une immense joie à l'écoute de cette requête  inattendue... Il la regarda avec tendresse dans l'immense rétro du véhicule et lui sourit de toutes ses dents blanches.... que Catlin reçut comme la promesse d'un fougueux baiser... Elle soutint son regard avec la hardiesse d'une femme sûre d'elle ! Ses yeux parlaient pour elle !

    Elle avait le visage d'une petite fille grandie trop vite, une petite bouche enfantine mais un regard sans innocence.... Tout son corps respirait une sensualité assumée très tôt...  Une prompte jalousie le broya .... Il eût tant aimé l'initier... Sa chair se réveilla soudain au moment où il ne s'y attendait le moins... Il concentra son esprit sur la route... Mais quel âge pouvait elle avoir... elle paraissait si jeune.... 

    Catlin rêvait toute éveillée ! Au fond d'elle même, elle se préparait déjà à ce qui allait être.... bercée par un avenir incertain mais prometteur... fort différent de tout ce qu'elle avait connu jusqu'alors... Elle supputât mentalement de la tournure des événements à venir... puis y renonça, tant ils lui semblèrent hors de sa conscience.... Tout était si étrange ici ! 

     

    La voiture filait à grande allure sur la voie Express surchauffée, enchâssée dans un écrin de frondaison, ou longeant des plaines flamboyantes sous les éblouissements blancs du soleil .... 

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

    Parc de la Lopé 

     

    "Nous nous rendons dans le PARC NATIONAL DE LA LOPE", dans le Province de OGOOUE-IVINDO, situé à 290 km de Libreville, à environ 5 heures de route de cette ville" reprit Wanga, rompant le silence qui s'était installé....

    Les deux femmes, fascinées, regardaient défiler une merveilleuse mosaïque de forêts denses qui s'allumaient soudain de plaines où se creusaient parfois des marigots scintillants... suivies de magnifiques paysages vallonnés à couper le souffle.... 

     

     Puis quelque chose glissa, comme une inquiétude dans la transparence de l'air surchauffé.... comme une résonance saugrenue dans la quiétude.... comme l'attente d'une chose qui ne forme pas sens....

    Une vibration infinie qui s'amplifiait, qui exerçait une pression sur les oreilles....

    Les deux amies épièrent  l'horizon, souffle suspendu ... ???

    Luciole

    A SUIVRE

     

    FP n° 49 - LA MOTO et Wanga

    Bisous

     

     

    Les grands petits enfants arrivent pour quelques jours de vacances...Bises et à bientôt (fin de semaine)... !

     

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

    Episode n° 48 - Les cigognes noires - Départ de l'Hôtel de Libreville - La Brume - les insectes - Procréation - le Marigot - les cigognes noires - les nids des cigognes noires - le Vol des cigognes noires - Départ

     

    « EPOUSTOUFLANT: calcul mental en CM1 CM2FP n° 50 - LE TRAQUENARD »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    19
    Jeudi 9 Mai à 21:10

    Coucou Luciole, je me suis régalée à voyager une nouvelle fois avec toi et à savourer les atmosphères qui naissent avec tant de talent sous ta plume.

    Moi aussi, je voyage depuis mon ordinateur... et avec mes carnets dans lesquels j'écris longuement dans la journée et une bonne partie de la nuit, pathologie orpheline oblige...

    J'espère que tu souffres moins, que ton organisme se répare et que le temps fait positivement son oeuvre de guérison pour toi.

    J'ai beaucoup aimé la description de la route, cette latérite que je perçois comme enflammée de tourments mécaniques... Cela me rappelle la vie de mes parents qui sont nés en Afrique et ont bourlingué presque toute leur existence dans les différents pays d'Afrique Noire. Moi je suis née à Dakar au Sénégal...

    Bravo et merci pour ce que tu fais, bon courage et bon rétablissement

    Gros bisous

    Cendrine

    Perséphone par Rebecca Guay

     

    18
    Lundi 6 Mai à 17:20

    Coucou chère Luciole, toujours ton magnifique art de marier science et imagination et quelle superbe conteuse tu es ! Pardonne-moi de ne venir qu'épisodiquement, je me rends bien compte de tout ce que je peux rater mais c'est le temps qui me manque. Gros bisous et merci pour ta visite.

      • Lundi 6 Mai à 20:35

        Et bien je peux comprendre tout à fait ton manque de temps chronique.... le blog est déjà terriblement chronophage à lui tout seul... si en plus, on a des activités ext : on ne s'en sort plus !

        Il m'a fallu cette énorme sciatique pour que je stoppe tout.... mais les corvées domestiques seront tjrs là, malade ou pas, et manque de chance, je ne peux plus rester en position assise lgtps à cause de l'état du dos... Et voilà ! coincée moi aussi pour visiter les blogs !!!! c'est le cas de le dire, au sens propre comme au figuré ! bad

        Tu es toute pardonnée... mais tes visites, même épisodiques, me font énormément plaisir !

        Merci bcp d'être venue jusqu'ici et bisous

    17
    Lundi 6 Mai à 15:26

    merci pour ton gentil commentaire ; j'ai utilisé photoshop éléments pour faire ma composition ; plusieurs calques superposés. Bises

      • Lundi 6 Mai à 20:28

        Connais pas du tout ! suis nulle en informatique... c'est déjà un miracle de m'être fait si vite au blog, à condition de ne pas sortir du basique...Bravo en tout cas ! 

        Merci Durgalola et gros bisous

    16
    Lundi 6 Mai à 15:06

    On dirait vraiment que tu as vécu ce que tu écris. En tout cas tu écris formidablement bien ! Bonne semaine et profite bien de ta petite (grande) famille. Bises.

      • Lundi 6 Mai à 20:26

        Coucou Elisabeth

        Un grand merci pour tes appréciations qui me touchent bcp !

        Il est vrai que je suis toute la journée avec mes personnages, souvent une bonne partie de la nuit et bcp de prises de notes sur le Gabon (enfin, ce que j'arrive à trouver non sans peine !!!) ... ce qui doit donner un goût d'authenticité !

        J'aime bcp de que je fais ! je voyage de chez moi... sans risque, car pas terrible au Gabon, à cause essentiellement des insectes ... et bien d'autres choses... Mais que j'aurais aimé avoir la possibilité de le visiter !!! 

        Je t'embrasse fort

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    15
    Lundi 6 Mai à 11:47

    Pour moi aussi, je trouve les camions embourbés, euh ! ça fait peur, grrr !

    Merci pour ce joli travail, j'attends la suite avec impatience.

    Bonne semaine Luciole, bisous, à bientôt.

      • Lundi 6 Mai à 14:36

        Coucou Maïté

        Très contente de te lire... Oui, cette image, prise parmi tant d'autres de ce genre, reflète bien les immenses difficultés de la vie au Gabon... Pas un pays facile au quotidien !!! Le peu recueilli sur Google me donne un aperçu de la vie des "locaux" : ils sont courageux, voire même impressionnants ! 

        Bonne semaine ensoleillée à toi aussi Maïté et bisous

    14
    Lundi 6 Mai à 06:30

    Bonjour Luciole,

     

    La photo avec les camions embourbés est impressionnante! Oh la la!  Et tu laisses, bien habile, tes lecteurs sur une sacrée question. Mais va-t-il se passer, Brrrrr smile

    Gros bisous

     

      • Lundi 6 Mai à 14:30

        Cet épisode est plus un "entre-deux" et une sorte de reportage sur la vie au Gabon... mais bizarrement, peu de renseignements conséquents sur ce pays sur Google... Prise de notes en mosaïques recueillies ça et là sur des "carnets de voyage"... 

        Je n'ai pas encore travaillé la suite.... bien du mal encore à rester assise... malgré le traitement de choc... J'espère que je ne vais pas traîner cette sciatique tout le printemps.... 

        Merci Martine et bonne semaine ensoleillée

        Bcp de bisous

    13
    Lundi 6 Mai à 03:32
    colettedc

    Ah ! J'attendrai patiemment, Luciole, même si j'ai bien hâte de savoir ... merci beaucoup à toi ! Quel travail !!! Bonne semaine ! Gros bisous♥

      • Lundi 6 Mai à 14:21

        Coucou Colette. 

        Oui, c'est vrai c'est un travail de patience de collecte sur le Gabon et ce n'est plus évident du tout avec Google, à moins d'acheter des livres.... Dommage qu'il n'y ait pas de Bibliothèque conséquente par chez nous.... 

        Je commence à aller mieux, sauf la nuit... et petite balade hier sur "du goudronné" selon l'ordonnance de la rhumatologue... Ouf !

        Les "grands petits enfants" se promènent dans tout le pays, avides de soleil : par chez eux, c'est encore la neige...

        Aujourd'hui, le mistral a faibli, heureusement... Il fait plus chaud ! 

        Je vais essayer d'avancer la suite du "roman"... 

        Un grand merci à toi Colette et toute une brassée de bisous

    12
    gazou
    Dimanche 5 Mai à 21:30

    mais que va-t-il donc se passer?

     quelque chose d'agréable ou quelque chose d'angoissant?

      • Dimanche 5 Mai à 22:07

        Hé bien là, j'ai un prob avec mes réponses ! Elles s'envolent d'un coup ??? 

        C'est un peu particulier.... Pas encore le temps de concocter toute la suite, mais pour une fois, elle est déjà dans ma tête... 

        Merci bcp Gazou ... 

        Bisous

    11
    Dimanche 5 Mai à 18:26

    Ben qu'arrive t'il ? un tremblement de terre ? 

    Bonne soirée, bises, Véronique

      • Dimanche 5 Mai à 18:40

        Tout simplement une chose habituelle que les gabonais connaissent parfaitement ! Mais nos deux amies ont bcp à apprendre de ce pays plein de surprises...

        Sauf que.... arf...

        Merci tout plein Véronique... je profite que les enfants sont en balade pour faire mon petit tour... Il fait un temps magnifique, mais un Mistral glaçant... 13° cet après midi... Le printemps réserve bien des surprises lui aussi... 

        Bcp de bisous

    10
    Dimanche 5 Mai à 17:56
    daniel

    Mais que va -t-il donc arriver ?

      • Dimanche 5 Mai à 22:03

        Zut ! j'ai du oublier d'envoyer : ma réponse a disparu... grrrrr !

        Merci Daniel de ta fidélité qui me touche bcp ! 

        Disons qu'une chose banale pour les gabonais du coin peut être paniquante pour ceux qui ne connaissent pas ! 

        Mais que cache cette chose banale  ? ça, la suite le dira.... Un peu comme l'arbre qui cache la forêt !

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :