• Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

     

     

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

     

    Gare à l'eau qui dort - 15ème Partie

     

    LETTRES ANONYMES

     

    elle rentra rêveusement dans le Hall d'entrée et, machinalement, prit la corbeille d'argent où  s'entassait le courrier du jour.... (Episode précédent n°14 - ICI)

     

     

    Beethoven 

     

     

     Des arômes délicieux provenaient de la cuisine. La table de la petite salle à manger privée attenante à la cuisine s'égayait d'une très jolie nappe blanche damassée, de délicates porcelaines de Sèvres bleues, d'argenterie et de verres de cristal. Un chandelier d'argent aux bougies allumées trônait au centre de la table...

     

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

     

    Lou déjeunait à la cantine de l'Ecole Communale et Nany avait pris l'habitude de monter discrètement son repas frugal dans ses appartements, afin de ne pas déranger Louise... Damien, au grand soulagement des domestiques et de Louise, déjeunait dans son bureau ou à l'extérieur, selon les besoins... 

    Louise déposa sa corbeille de courrier dans le Salon, sur le plateau de marbre d'une petite table en bois précieux et doré... Puis elle grimpa allègrement vers sa chambre particulière... A peine douchée, maquillée, parfumée et vêtue d'un élégant ensemble pantalon crème et d'un pull chatoyant en cachemire crème et marron glacé, elle redescendit vivement vers la salle à manger, tant elle était affamée.

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

     

    Ida lui servit promptement une appétissante omelette fourrée de crevettes et de pointes d'asperges vertes, parsemée de fines herbes, accompagnée de toasts grillés tartinés de fromage allégé, bientôt suivie d'une jolie composition gourmande : tarte feuilletée aux pommes-fleurs citronnées et caramélisées, et  glace au yaourt allégé mélangé avec de délicieux dés de pommes sautés au beurre et d'éclats de nougatine... 

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

    https://cuisine.journaldesfemmes.fr/recette/354714-tarte-aux-pommes-fleurs-et-sa-boule-de-glace

    Connaissant les goûts de Louise, elle lui versa sa boisson préférée, un champagne pétillant, dans la coupe de cristal appropriée... et posa une magnifique carafe d'eau fraîche en verre ciselé dans laquelle baignaient quelques rondelles de citron, près du verre à eau en cristal..  

    Le repas était délicieux ! Louise se félicitait sans cesse d'avoir embauché cette perle de cuisinière... Elle but lentement le liquide pétillant avec délectation, perdue dans une rêverie vague et douce... 

    Après avoir chaudement complimenté Ida, qui se pâmait, toute rose de plaisir, elle sortit de table et se rendit au Salon,  s'assied avec grâce dans son confortable et luxueux  fauteuil, soupirant d'aise en contemplant les flammes joyeuses qui crépitaient dans la cheminée... Ida versait déjà le café brûlant dans une merveilleuse tasse de porcelaine de Sèvres bleue posée sur un plateau à côté de la corbeille de courrier et des journaux... Le dévouement amical de Ida la touchait profondément et elle la remercia d'un délicieux sourire.... 

    Impression d'être une reine en son royaume,  seule dans ce Salon sublime, face à ce foyer illuminé et vivant, palpitant avec une telle intensité de vie qu'il portait le plaisir au paroxysme... Heures charmantes de loisir studieux, d'exquise paresse féconde...

    Elle avait l'habitude d'ouvrir en premier le courrier libellé à son nom, puis de compulser ensuite avec beaucoup attention tous les journaux...  en prenant des notes sur un bloc notes afin de ne rien oublier... 

     

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

    Parmi les invitations mondaines qu'elle tria soigneusement suivant leur importance, jetant les indésirables, lisant et annotant les lettres de ses amies, afin d'y répondre plus commodément dans la soirée,  et soupirant devant les inévitables vernissages obligés....

    elle tomba brutalement sur une lettre pour le moins désagréable :

    "Votre mari vous est infidèle ! Melle Justine, la nouvelle jeune et jolie secrétaire, est une garce ambitieuse qui ne recule devant rien. Vous avez le droit de le savoir... etc, etc...."

    Profondément abasourdie, elle resta sans réaction pendant quelques minutes, lisant et relisant cette prose abominable, puis murmura :

    "Mais c'est minable, cette lettre est minable... anonyme, bien sûr ! Voilà qui s'appelle détruire gratuitement... Mais pourquoi ? Qui est cette nouvelle secrétaire ? Justine ? Jeune et jolie ? ... Je ne puis tolérer cette infamie ! ça non !..."

    Louise avait gardé la politesse exquise et les moeurs de sa condition et rien ne la révoltait davantage que la grossièreté et les propos cavaliers....Cette lettre était indécente ! Une pitrerie !

    Elle qui se piquait de vouloir conserver à tout prix les plus étroites convenances, jusqu'à paraître excessive, mesurant ses propos, choisissant soigneusement les termes les plus adéquats et qui avait en horreur les gesticulations et les familiarités....  habituée à ce monde maniéré de la Haute Bourgeoisie dans lequel s'ébauchaient ou s'effondraient les réputations...  Une peur affreuse l'étreignit...

    Chaque mot la poignardait... Une vague de chaleur la submergea. Le sang pulsa violemment dans sa tête brûlante.. Son coeur se mit à battre à tout rompre... 

    Un maelstrom d'émotions l'assaillit ... Brusquement, elle décacheta avec rage toutes les enveloppes restantes... Parmi le courrier habituel, elle en trouva encore six avec un contenu similaire....

    C'était incompréhensible ! Voulait-on la détruire ? Rien de pire qu'une rumeur.... Elle peut abattre la plus noble personne en un temps record .... Toutes les portes, outrées, se ferment à son passage.... Elle entendait déjà les persiflages, les ricanements pincés, les airs entendus... Elle subissait déjà les regards narquois qu'on lance à l'infortunée ... Les femmes ont toujours tort, dans les problèmes d'adultère.... Qu'avait elle donc fait pour mériter un affront pareil ? 

    Secouée de frissons, la tête en feu et les mains glacées, elle tira la grande table basse sur laquelle Damien prenait ses dîners, elle étala côte à côte cette épouvantable littérature anonyme... Une violente nausée la plia... 

    Epouvantée, elle vit soudain tous ses soupçons resurgirent avec une acuité terrifiante... 

    Ses amies avaient raison : Damien s'était servi d'elle à des fins professionnelles.... Il avait abusé de sa Beauté, de son rang, de sa jeunesse pour ses ambitions personnelles.... 

    Elle ne parvenait pas à prendre une décision. Une tempête intérieure se déchaînait et l'entraînait vers des abîmes abyssaux ... Tout en elle, subitement, refusa la dépendance dans laquelle l'avait maintenue Damien.... 

    Elle qui détestait tant le mensonge ! Un flot de mauvais souvenirs lui noua la gorge...

    Louise respira profondément, à la limite de la spasmophilie ... Progressivement, elle reprit lentement possession d'elle-même.... 

    Il était urgent de retrouver un job ! Cette révélation lui parut comme une incongruité ?! Et pourtant..... Et pourtant.... 

    Elle songea soudain à Dorian, cet ami d'enfance devenu détective privé de l'élite.... S'exaspérant d'avance de tout ce poids accablant de la jalousie qui l'étreignait, de la compassion que cet ami lui témoignera alors qu'elle l'avait perdu de vue depuis si longtemps.... 

    Mais elle était trop humiliée de comprendre à quel point Damien l'avait séduite par intérêt...

    Elle téléphona à Dorian... "fort surpris de la savoir encore vivante"... Heureusement, l'ami comprit vite et promit d'arriver rapidement, le plus rapidement possible....

    "Ne fais rien ! n'entame rien avant d'en avoir discuté avec moi et d'avoir les résultats... N'en parle à personne... Cache ou donne moi ces lettres, je les mettrais en lieu sûr !" lui conseilla cet ami en qui elle mit subitement sa confiance, enfin maîtresse d'elle-même.... profondément rassurée.... Elle sût qu'elle pouvait compter sur lui !

    Luciole

    A SUIVRE

     

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

     

    Gare à l'eau qui dort - 15è partie - Lettres anonymes

    11/03/2020 : 200 visiteurs et 450 pages lues

    13/03/2020 : 150      "           625     "

     

    Nouvelle "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie : Damien

    4ème Partie : Louise

    5ème Partie : Justine

    6ème Partie : Lou (Louise-Hortense)

    7ème Partie : Lou

    8ème Partie : Le regard magique

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

     

    « Gare à l'eau qui dort - 14è partie - L'ETANGVIDEO MARCHE ET GYM DOUCE »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    13
    Jeudi 12 Mars à 02:40
    colettedc

    Trop injuste, oui, en effet, Luciole ! Vite la suite !!! 

    Bonne journée,

    Gros bisous♥

    12
    Mercredi 11 Mars à 13:08

    Du suspens !

    Ma curiosité est aiguisée,

    Bonne journée,

    Annie

      • Mercredi 11 Mars à 21:16

        Merci Annie
        Ouch, journée grandes courses ! Supermarché désert... Pas eu le temps de fignoler la suite... Le temps de tout ranger, de dîner et me voilà enfin devant mon ordi... 

        Bonne préparation de voyage !

        Gros bisous

    11
    Mardi 10 Mars à 17:25

    J'ai hâte de connaitre la suite , en tout cas le menu de Louise m'a donné envie de passer à table mais je vais patienter ....

    Bonne fin de journée 

    Bises 

      • Mardi 10 Mars à 18:09

        Coucou Gisèle et merci pour l'intérêt que tu portes à mes récits... yes

        Je me suis fait plaisir, j'adore l'omelette, mais pas eu encore l'idée d'y mettre des crevettes !  (mari n'aime pas !)... Recette du Net (j'ai rajouté pointes d'asperges : miam !) un peu modifiée (sauce allégée Louise.)... 

        Je craque pour le dessert ! 

        Je vais tenter de me lancer dans la suite... demain ? sauf imprévu... ou longue marche si soleil... 

        Bonne soirée Gisèle et bcp de gros bisous

    10
    Mardi 10 Mars à 14:43
    daniel

    Affaire à suivre…….

      • Mardi 10 Mars à 17:43

        hé oui ! Des tas d'idées et un manque de temps chronique pour les taper.... et des probs constants avec les ordinateurs qui se succèdent : sale race madmadmad ! Indigestion et mari encore plus, le pauvre... Un prob résolu (ouf!) et vlan, un autre suit.... (bad beurk).. Engin neuf : nouveaux probs..... 

        Merci bcp Daniel

        Bisous

         

         

         

    9
    Mardi 10 Mars à 11:49
    Un texte fort bien écrit comme d'habitude. Vite la suite. Mon livre qui va paraître parle de lettres anonymes aussi. Bisous
      • Mardi 10 Mars à 17:33

        Merci bcp Martine... J'y ai passé la soirée d'hier et me suis levée à 5 H ce matin pour terminer cet épisode.. Juste le temps de le publier avant de partir au cabinet médical... Quelle journée de perdue encore ! Village anormalement désert ! D'ordinaire, une foule de personnes dans la boulangerie et là, personne hormis la patronne et nous... Tout un rayonnage de gâteaux tout frais pour nous tous seuls... Tu devrais te lancer dans un récit palpitant avec pour objet tout un petit peuple confiné à cause d'une pandémie... Serais curieuse de lire ce que tu en ferais ?! 

        Gros bisous Martine

    8
    Mardi 10 Mars à 08:52

    Rien de pire que les corbeaux qui envoient des missives, la pauvre Louise !

    Bises et bon mardi de la part d'une Zaza pas en très grande forme

      • Mardi 10 Mars à 17:21

        Je suis désolée, chère Zaza ! Vivement que tu sois débarrassée de cette vilaine maladie... C'est très éprouvant... Merci de ton courage pour venir malgré tout lire les ami(e)s... 

        Suis avec un nouvel ordinateur et bien des soucis. Mari qui s'y colle sans cesse pour résoudre les probs un à un . Pas évident, maintenant ! Suis déboussolée !

        Viens te lire, ma Zaza... A de suite et bcp d'énormes bisous de réconfort

    7
    Mardi 10 Mars à 07:59

    Pauvre Louise... Elle tombe de haut avec ces lettres anonymes.... bon mardi Luciole, bises

      • Mardi 10 Mars à 17:12

        Merci bcp chère Jill Bill.... Un mardi dans la salle d'attente médecin... Bof ! J'en reviens enfin ... Je devenais parano, avec tout ce monde qui allait et venait dans cet espace confiné....

        Pas facile de  faire face à la réalité ! Il va bien falloir qu'elle se prenne en main.

        Je t'embrasse en pensant bien à toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :