• Gare à l'eau qui dort - 16è partie - DORIAN le détective privé

     

     GARE A L'EAU QUI DORT ! 16ème Partie

     

    DORIAN, détective privé

    (ami d'enfance de Louise)

     

    Gare à l'eau qui dort - 16è partie - DORIAN le détective privé

     

     Fond musical musique classique

     

    Elle téléphona à Dorian... "fort surpris de la savoir encore vivante"... Heureusement, l'ami comprit vite et promit d'arriver rapidement, le plus rapidement possible....

    "Ne fais rien ! n'entame rien avant d'en avoir discuté avec moi et d'avoir les résultats... N'en parle à personne... Cache ou donne moi ces lettres, je les mettrais en lieu sûr !" lui conseilla cet ami en qui elle mit subitement sa confiance, enfin maîtresse d'elle-même.... profondément rassurée.... Elle sût qu'elle pouvait compter sur lui ! (Précédent épisode - cliquez sur la phrase)

     

     

    Dorian arriva dans l'heure qui suivit. Il avait roulé à une vitesse ahurissante avec une jubilation colossale... L'excitation se propageait dans son corps, le long de sa colonne vertébrale en frissons voluptueux... 

    Il avait toujours eu un faible pour Louise... et détestait cordialement Damien :

    "Un vieux schnoc sans intérêt, imbu de lui-même... Comment avait-elle pu choisir cet homme parmi tous ses soupirants ? Leur couple ressemblait à celui d'un conte de fée que me contait Bonne-maman : la Belle et la Bête... sauf que Damien ne se transformera jamais en Prince charmant...." 

    Dorian avait des principes auxquels il s'accrochait fermement : 

    "Les vieux et les jeunes ne sont pas fait pour vivre ensemble !" 

    L'appel téléphonique de Louise l'avait ébranlé...

    "Décidément, la Beauté n'engendre pas toujours le bonheur !"

    Il se rappelait la silhouette parfaite, sculpturale de Louise, ses cheveux dorés qui cascadaient sur ses épaules et son fin visage aux traits délicats...  Et quelle classe, quelle classe !

    Ainsi, "Monsieur" avait une conduite déplorable ?! Dorian, bien que très éprouvé par le chagrin de Louise,.... jubilait ... Son instinct infaillible, qui établissait sa notoriété, lui avait soufflé dès leur première rencontre, que Damien souffrait d'une piètre estime de lui-même sous la carapace orgueilleuse, dédaigneuse, affichée publiquement... 

    Et combien l'estime de soi est primordiale pour réussir sa vie, son couple, ses rapports amoureux.... Ce déficit de l'estime de soi aboutit souvent à une insensibilité, à une insociabilité notoires.

    Bref, Damien n'inspirait pas la sympathie ! Comment pouvait-il être à la tête d'une des plus prestigieuses Agences d'assurances de la région??? 

    Dorian admirait toutes ces femmes libérées d'aujourd'hui, fidèles à elles-mêmes, qui refusaient toute dictature...

    Et il se retrouva soudain devant une femme dévastée, fatiguée, aux traits ravagés par la détresse, l'incompréhension, la solitude... Le son de sa voix lui glaça le sang... Il l'observa attentivement, abasourdi.... Elle était méconnaissable !

    Apparemment, le luxe tapageur, la richesse, ne garantissaient pas une vie de rêve !!! 

    La propriété de Louise était fastueuse, à couper le souffle. Dire qu'il avait ressenti une brusque bouffée de jalousie, en arrivant ! Délirant... Dorian, tu vieillis ! 

    "Le Bien-être ne se règle pas par des billets de banque, mon pote !" 

    Un ange passa ! Louise l'invita à s'asseoir à côté d'elle sur la banquette hors de prix... Malgré la douceur printanière, un feu de bois rugissait dans la magnifique cheminée... Sur le marbre d'une table basse s'étalaient les fameuses lettres anonymes dont lui avait parlé Louise au téléphone... Il les prit et les lut attentivement ! Les cochonneries habituelles dictées par la malveillance... Il les enferma vivement dans sa sacoche... 

    "Bon, légalement, il n'est pas interdit d'envoyer une lettre anonyme... Le préjudice moral doit être prouvé... Toute lettre anonyme est l'arme des lâches, Louise, mais nous n'obtiendrons aucun recours... Bref, tu peux porter plainte... Je vais tâcher de trouver les coupables... 

    Cependant, si ton mari est fautif, ces lettres étant exactes, elles ne sont pas diffamatoires. 

    Mais si ton mari ne l'est pas, il peut porter plainte lui-même.

    Tu peux toutefois déposer une main courante au commissariat ou à la gendarmerie de ton secteur pour indiquer que tu es victime de calomnies... Cela a une valeur juridique non négligeable... 

    La Loi protège l'anonymat des auteurs de ces lettres anonymes, afin d'éviter toute vengeance ultérieure ... 

    Bon, en attendant, je te conseille de rester prudente et d'attendre le résultat de mes investigations... Etant assermenté, je peux témoigner pour toi ! OK ?"

    Les grands yeux clairs rougis par les pleurs le fixaient avec stupéfaction... Elle explosa, dévidant le film de sa vie brisée depuis son malencontreux mariage... avec un luxe de détails, de dates, ahurissant... Il se rappela soudain cette extraordinaire mémoire et cette intelligence incroyable qui l'avaient tant séduit ! 

    Dorian notait à la hâte, ressentant vivement la tempête intérieure qui se déchaînait en elle... devinant à travers ses paroles l'importance du regard des autres sur elle.... Il eut un sentiment funeste : comment allait elle se relever de toute cette souillure, de cette vive blessure de l'âme ?

    Sombre histoire familiale très compliquée, reliée à l'avidité du mari ! Amour impossible entre deux personnes aussi dissemblables ! 

    Il reçut un choc : le vaste et magnifique domaine appartenait en fait au père de Louise qui, ainsi, maintenait le couple et leur petite Lou dans un état de dépendance financière d'importance... Le Vieux voulait garder la main sur sa fille chérie.... 

    Pas bon, ça ! Pas bon du tout ! L'orgueilleux Damien a du en prendre un sérieux coup sur la carafe ! Dorian comprenait mieux les extravagances de cet Homme ... 

    Double choc : la brillante Agence de Damien était sous la coupe financière de ... sa femme, actionnaire principale, via le Vieux ! 

    Damien lui paraissait d'un coup presque digne de commisération...  ça alors ! La cupidité et le besoin de paraître de cet Homme lui avaient été fatales, défiaient tout bon sens ! 

    Bref, ce mariage ressemblait bien davantage à un contrat économique entre deux familles qu'à un mariage d'amour .... 

    On était loin d'un conte de fées ! Mais comment l'intelligence de  Louise n'avait elle pas saisi toute l'incongruité d'une telle situation pour elle-même d'abord, mais pour son Homme surtout...????? Dorian n'en revenait pas ! 

    Fallait il qu'elle y tienne bigrement, à ses prérogatives aristocratiques !!! L'amour pour son père l'avait aveuglée à un tel point que l'estime de Dorian pour elle en prit un sacré coup !

    Et pourtant, le mariage dans ces milieux aristocratiques incarnait l'image du Bonheur suprême, relayée par les magazines people  et les séries télévisées étalant pouvoir, richesse, beauté et sexe.... 

    Et pourtant ces illusions continuaient de diriger le monde.... à sa perte ! Cette femme raffinée, cultivée, intelligente était bel et bien piégée... bien piégée, tant elle était faible devant l'adversité.... 

    Le puissant formatage imposé à Louise par son milieu, sa famille, et le fameux "regards des autres" l'empêchaient d'évoluer favorablement... la fragilisaient.... 

    Sapristi... ! Les égoïsmes redoutables et les conneries conjointes de Louise et de Damien justifiaient ce naufrage conjugale.... Mon pote, tu l'as échappé belle ! Merci Damien !

    Le Vieux a gagné sur toute la ligne... 

    Brutale et dangereuse confrontation avec la vraie réalité pour Louise, où l'argent corrompt tous les sentiments, qui pèse lourdement sur le psychisme.... 

    Interminable, douloureux, pesant silence... Louise le scrutait intensément.... Dorian réfléchissait... Il décida d'opter pour la compassion :

    "Tes griefs contre ton mari sont légitimes, Louise, mais je sais que tu as toujours su surmonter toutes les épreuves jusqu'à présent, avec patience et courage..... "

    Mauvais choix ! Louise le coupa sèchement, avec une colère non dissimulée :

    "Dorian, je ne veux pas de ta pitié ! OK ?!... Il est vrai que toutes ces frustrations, ces amertumes me rongent... La solitude et toute cette vie futile me pèsent... Je ne ressens plus que honte et impuissance, avec la triste constatation d'être inutile... Sans la présence d'un être aimé à mes côtés, ma vie est inutile !!! 
    Et je finis par m'enfermer dans une carapace si épaisse qu'elle m'insensibilise... Comprends-tu ? A part toi, je ne puis compter sur aucun appui, encore moins familial... 

    Rien de pire qu'une souffrance absurde, qu'une vie absurde, qui dépossèdent de tout élan vital ! Au fil des ans, cette souffrance- là terrasse, anéantit ! 

    Tu sais, seule, je ne peux rien faire... Je dois affronter la réalité avec l'humilité d'une enfant sans appui...

    C'est pourquoi j'ai besoin de toi, tellement besoin de toi, Dorian... pas de ta pitié ! La vie m'a tellement érodée que je ne sais plus quel chemin aborder ???

    Alors, vite, à l'essentiel, Dorian, j'ai peu de temps devant moi !"

    Dorian se contenta d'opiner du chef, en la regardant avec attention.... Il attendait qu'elle aille jusqu'au bout de son raisonnement, afin qu'elle trouve un chemin, une issue toute seule.... Ça marchait à tous les coups ! Et paf, elle se redressa soudain, et, les yeux dans le vague, les yeux ailleurs, elle continua :

    "Je rêve de m'affranchir de ce Milieu qui m'a vu naître. Il est intolérant, cupide, sarcastique, cancanier et si superficiel... Il m'exaspère ! Je ne supporte plus les mondanités auxquelles je suis astreinte à perpétuité... Pire que le bagne ! 

    Je ne suis même plus jalouse, Dorian, ni ne veux me venger ! Mais je refuse la tromperie ! J'ai tant besoin de paix, de silence, de confiance, de tendresse, de partage... D'un monde sain, propre, dans lequel on peut se mouvoir en toute simplicité sans être exposé continuellement au mépris, au dédain.... réduite à rien parce que, pour eux, on a déchu ! Avancer masquée me navre de plus en plus ! 

    J'aimerais trouver un job, m'épanouir et retrouver ma dignité .... Voilà !"

    Dorian accueillit cette longue tirade avec un grand sourire.... Il la retrouvait telle qu'il l'avait aimée, telle qu'il l'aimait encore.... D'ordinaire, il avait tendance à se laver les mains de ce qu'il adviendra de ses clients : il remplissait sa mission suivant les demandes et point barre ! Mais là, c'était différent !!! tellement différent ! 

    Une idée saugrenue lui traversa la tête qui faillit le faire éclater de rire :

    "La mort d'un con serait tellement délivrance, une bénédiction pour l'entourage !"

    Bon, une façon d'opter pour "la paix des ménages" !!! Une logique "d'Homme civilisé profondément désintéressé" qui en disait long sur les bas-fonds de son cerveau tortueux.... Dans son métier, il ne fallait surtout pas s'embarrasser de scrupules inutiles ! 

    Terrible jeu de cache-cache dans toutes les communications derrière les belles façades ! 

    "Allons mon vieux, pas de sentimentalisme ! c'est d'un Zorro policé dont elle a le plus besoin.... "

    Bien que sa longue expérience dans son rôle de détective lui avait appris que tout humain préférait respecter, admirer, voire adorer, tous dominateurs, tous ceux qui terrifiaient plutôt qu'un homme bon... ! Hé oui ! On crucifie un Dieu bon, mais on adore des idoles sanguinaires.... L' homme reste proche encore de l'animalité ! L'Homme se rengorge d'être comparé à un Lion, mais se vexe d'être traité de chien ou de singe.... Et pourtant..... ! Dorian avait un amour infini pour son chien, qui le lui rendait bien... Ces bêtes-là, lorsqu'elles sont aimées, sont l'amour incarné sur quatre pattes.... 

    Alors, prudence, Dorian, prudence.... Louise avait peut être besoin, elle aussi, d'un dominateur.... L'utopie et la naïveté ne font pas bon ménage avec son métier....  Lui aussi avait cru en la Bonté humaine... Mais la nature l'avait doté d'une redoutable roublardise...Il fallait avoir reçu le don de la perversion dès son berceau pour réussir dans sa branche.... 

    Lui qui avait servilement pantouflé quelques années douloureuses derrière un bureau administratif, avec une fonction prestigieuse de "Haut Fonctionnaire", pour faire plaisir à papa et rassurer maman, après de longues études brillantes... Il avait été un Homme aimable, assidu, écologiste et  humaniste... Le conformisme et la bien-pensance rassurent ! 

    L'absurdité de sa vie l'avait frappé comme un coup de poing ! Il avait tout plaqué pour l'inconnu et  s'en était sorti, heureusement. Il était désormais maître de son temps, de sa vie.... et de celle des autres... tout en vivant grassement.... et tant pis pour ses parents, ses ex-amis, ses relations qui lui faisaient désormais la gueule et l'avaient exilé... banni.... de leur société guindée... 
    Humiliation suprême qui l'avait marqué au fer rouge .... de quoi se décourager et perdre confiance....  Tous ces cogiteurs soi-disant pétris d'humanité .... aux prétentions qu'ils jugeaient justes, mais bien loin d'être justifiées... Il avait été écoeuré des guéguerres perpétuelles qu'ils se livraient entre eux avec délectation. Régime de peaux de bananes balancées sous les pas des collègues par intérêt personnel ! En loucedé, bien entendu ! Orgueil démesuré et vision courte  des uns et des autres.... Dire que ces Hauts Fonctionnaires dirigeaient le monde !!!

    Mais comment expliquer cela à Louise ! On pouvait toujours s'en sortir, avec le temps, de la volonté et un ... compte en banque.... Il aimerait lui parler sans ménagements, mais c'était trop tôt.... Allons, dominons la Bête et soyons lucide... 

    Elle était bien loin de se détacher mentalement et moralement de sa Famille aristocratique, de son "Milieu" de riches Privilégiés... Les Humains ne réagissent correctement qu'en fonction de leur état corporel et mental.... Bien rares sont les attitudes dictées sans intérêt et sans dépendance.... sans égoïsme foncier.... 

    Il rompit une nouvelle fois le silence en l'exhortant à la prudence :

    "Tu veux tout changer ? Ok ! mais réfléchis d'abord à ce qui peut être changé sans te détruire.... Vis pleinement toutes les expériences que te propose la vie en essayant de les regarder d'un regard neuf ... La réalité nous dépassera toujours, tu sais ! J'en connais un rayon sur ce point !!! Il ne faut pas oublier que nous sommes des êtres limités et... périssables ... 

    Une séparation peut être lourde de conséquences... Mais tu n'es pas du genre à l'envisager sur un coup de tête ! Et puis il y a Lou ! Tu ne peux pas retourner chez tes parents non plus, enfin j'espère que tu ne l'envisages même pas ! Ta vie, ton indépendance, ton épanouissement seraient foutus, Louise ! 

    Pas de décision à la légère, car elle impliquera toute une gestion des choses acquises ensemble... Ne prête pas attention aux conseils de ton entourage, surtout : ils ne vivent pas cette situation explosive à ta place et n'en subiront pas toutes les conséquences....

    Hé, qui sait ! le changement que tu devras opérer toute seule, avec ton intelligence et ton courage, pourra très bien tourner à ton avantage... et devenir très positif pour toi ! 

    Allez, je vais m'occuper de ton dossier et te recontacte dès que possible ! En attendant, ne change rien à tes habitudes et change de visage, masque toutes tes répulsions, tes sentiments, tes émotions... Accepte cette fatalité et fais en un atout d'épanouissement.... 

    Voilà, c'était fait ! Et il fut récompensé par le petit sourire qui illumina l'espace d'un instant le visage de Louise.... 

    "A la prochaine, Louise !"

    "Ciao, Dorian ... et merci !"

    Luciole

    A suivre

     

    Gare à l'eau qui dort - 16è partie - DORIAN le détective privé

     

    Nouvelle "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie : Damien

    4ème Partie : Louise

    5ème Partie : Justine

    6ème Partie : Lou (Louise-Hortense)

    7ème Partie : Lou

    8ème Partie : Le regard magique

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

     

     

     

     

     

    « Les balles de lavage en caoutchoucGare à l'eau qui dort n° 17 - REMINISCENCES »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Jeudi 18 Juin à 08:05

    Je redécouvre avec plaisir cette histoire et les malheurs de la pauvre petite fille riche , eh oui le bonheur n'est pas toujours au rendez - vous de la richesse 

    Je reviendrai pour la suite 

    Bonne journée 

    Bises 

    4
    Mercredi 10 Juin à 17:09

    On se croirait dans un télé film. Je n'aimerais pas vivre de telles histoires. Bon après midi et bises.

    3
    Lundi 8 Juin à 09:13

    Je ne sais pas où cette histoire va nous conduire...J'attends la suite...Bonne journée Luciole !

    2
    Lundi 8 Juin à 04:14
    colettedc

    Merci Luciole et à la prochaine à toi également !

    Bonne semaine,

    Gros bisous♥

    1
    Vendredi 5 Juin à 18:29

    J'avoue avoir un peu oublié cette histoire... wink2 merci, bon W-E à venir, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :