• Gare à l'eau qui dort ! 2ème partie

     

     Musique d'ambiance - Beethoven Silence

     

     

    Gare à l'eau qui dort !

    2ème partie

     

    Gare à l'eau qui dort ! 2ème partie

    Le "Patron"  

     

    Melle Adèle consulta un de ses écrans d'ordinateurs, puis téléphona d'une voix singulièrement douce à son Patron :

    "votre Rendez-vous, Melle Justine Forestier, est là, Monsieur Damien !"

    "Suivez moi !" ordonna t-elle sèchement à Justine, d'une voix cassante sans même lui accorder le moindre regard.... "  Episode n°1 - Clic ici !)

     

    L'opulence de l'Antre du "Grand Chef" l'oppressa

    Paralysée par le trac, Justine n'osait entrer... Cette Agence de courtage était manifestement à l'abri de tout souci d'ordre financier... Elle ronronnait de prospérité, sa pérennité sans doute assurée par des contrats bien ficelés aux horizons lointains.... 

    Un cinquantenaire aux cheveux grisonnants, svelte, fort beau, sportif, habillé avec une certaine recherche  : costume gris clair avec une pochette assortie à sa cravate et à ses chaussettes se leva, s'avança vers elle d'un pas souple et félin et lui tendit la main sans plus de façon, en homme habitué aux mondanités... 

    Il l'inspecta rapidement de la tête aux pieds avec un sourire mi-courtois, mi-ironique ... Justine se sentit mise à nu en un éclair de secondes.... 

    Damien remarqua la beauté classique aux proportions parfaites, la lourde chevelure brune lustrée par les shampoings et les produits de beauté, le visage hâlé aux traits fins, l'ovale équilibré, le nez aquilin et les très grands yeux sombres au regard intense de la jeune femme. Sa bouche mince joliment ourlée, crispée dans un sourire anxieux... Il soupira : elle était timide ! Pas bon ça ! 

    Mais les gestes étaient élégants, racés et il remarqua les mains longues et fines... la fermeté presque masculine et fraîche de sa poignée de main... Ah c'est mieux ! Elle a du caractère et de l'ambition ! 

    Cette jeunesse de vingt cinq ans devait attirer tous les regards ....

    Il l'enjoignit à prendre place dans un fauteuil en cuir somptueux et confortable... Elle osa s'asseoir avec grâce sans ni s'affaler ni se contenter d'un équilibre précaire au bord du fauteuil....comme c'était souvent le cas avec bon nombre de postulant(e)s..... Un bon point ! Un très bon point... Il respira soudain... La grâce juvénile de la toute jeune femme l'émut brutalement.... Allons, mon vieux, pas le moment de s'attendrir ! 

    Il prit la fuite vers la sécurité de son immense bureau directoriale encombré de dossiers en attente, prit son CV et la lettre de recommandations qu'elle lui tendit en silence.... les étudia longuement.... 

    Justine eut donc tout le temps de l'observer à son tour... Monsieur MAYER avait le visage creusé,  fatigué, des gens habitués à une vie mondaine bien remplie...

    D'après Internet, il était intelligent, entreprenant et excellait dans ses affaires... Marié à une toute jeune femme blonde splendide dotée d'une particule, d'un blason et d'une grosse fortune... qui l'avait introduit dans les plus hautes sphères mondaines... Papa d'une petite fille de dix ans affublée d'un prénom composé fort lourd à porter de nos jours : Louise-Hortense ! 

    Toujours d'après le bottin numérique, mère et fille auraient gardé le nom prestigieux à particule ?! Sans doute une lubie de l'épouse aristocratique ?! Louise et Louise-Hortense de Montabert ! 

    Cependant, Justine décelait intuitivement les traits caractéristiques de l'Homme de plaisirs derrière la façade de l'Homme d'affaires.... bien qu'Internet n'en disait mot .... 

    Elle sursauta, plongée dans sa rêverie potinière : d'une voix grave, posée, le Patron lui infligea les questions habituelles auxquelles elle répondit succinctement d'une voix trop sourde à son gré.... Il posait sur elle l'indifférence glacée de ses yeux bleus.... Manifestement, il s'impatientait ! 

    Damien s'agaçait des manières embarrassées de cette jeune postulante, de ses réponses laconiques, de ses silences persistants.... Allait-il l'engager pour ce poste d'importance dont sa situation pécuniaire avait tant besoin ? Il fallait du sang neuf à son Agence..  Il hésitait, tergiversait... Il retourna à sa lecture attentive, pesa les termes fort élogieux... 

     

    Gare à l'eau qui dort ! 2ème partie

     

    Justine le trouvait séduisant ! Le fin réseau des petites rides qui griffaient ses tempes, le regard impérieux et pourtant las, les plis barrant le front haut, la bouche bien dessinée, plissée aux commissures, un rien désabusée, le menton carré.... dénotaient un caractère inflexible, pondéré par l'éducation et le jeu nécessaire aux manoeuvres des passions dominatrices du pouvoir auquel il semblait se cramponner.... 

    Le Patron paraissait méditer sur la lettre de recommandations... Elle eût peur d'être rejetée ! Une soudaine colère la raidit et ses mains se crispèrent.... A quoi jouait il, ce crétin ! C'était long... 

    Il glissa un regard sévère sur cette beauté virginale aux lèvres closes qui le regardait intensément... Surpris, il devina un caractère passionné dans les yeux sombres qui le défiaient... Un soulagement subite le fit sourire, voilà qui le rassurait bien davantage que les mots flatteurs de la lettre .... 

    "On vous recommande vivement, Mademoiselle... !" commença t-il en la scrutant fixement de ses yeux d'acier... laissant sa phrase en suspens... Silence embarrassant, silence oppressant....

    Ce mufle ! non mais ce mufle... Veut-il me casser ? Qu'on en finisse et vite ! ... Elle se redressa, les joues empourprées d'une brusque  fureur contenue...

    Il remarqua le geste vif et la chaleur des joues... Les yeux sombres le foudroyaient, les lèvres closes manifestement se serraient sur une colère rentrée.... Elle faisait front, altière, attitude bien ridicule pour une personne de sa condition... et dans sa position de "demandeuse d'emploi" ...  Cette attitude manquait singulièrement de respect.... Tout de même ! C'était insensé de sa part.... Très mauvais point !!! 

    "Mais qu'elle est jolie, cette petite frondeuse !" admit-il, bien qu'il se refusait tout élan du coeur ou de séduction pour son personnel .... dont il ne connaissait que trop bien les dangers.... 

    Sous la provocation du franc regard qui le fouettait dans tout le corps, le ragaillardissait, soudainement troublé,  il faillit éclater de rire... mais se contint, déplaça un dossier sur le bureau pour se donner le temps de se ressaisir et se lança enfin dans une grande explication en pesant soigneusement tous les mots :

    "Puis-je vous appeler Justine ? vous êtes si jeune encore.... 

    "Justine" reprit-il sans attendre la réponse " les racines historiques quasi paternalistes ayant conforté cette Agence de courtage se sont transformées sous la nouvelle gouvernance et les réformes décisives qui passent ... par la mobilisation de toute l'entreprise.... dont vous allez faire partie dès aujourd'hui.... La marchandisation de la protection sociale et industrielle est en pleine croissance...

    C'est pourquoi le recrutement d'un personnel, dont il faut assurer la discipline et la stabilité dans l'entreprise, se pose ! Cependant, c'est du donnant-donnant ! Je suis exigeant sur la bonne tenue de mes employés...

    Toutes les bonnes volontés ont leur place dans cette Maison, Justine, dans une hiérarchie dont le sommet a des responsabilités à l'égard des échelons inférieurs mais également dans le sens inverse.... 

    "Voyez vous, le capital le plus précieux d'une entreprise telle que la nôtre repose sur son image de marque... surtout quand elle porte un nom aussi prestigieux qui remplit une fonction d'attraction valorisante.... et fidélise les clients.... Cela requiert une attention vigilante permanente qui mobilise tous les éléments de l'Entreprise..... 

    L'image de marque d'une Société est fragile ! Il se trouve que c'est l'actif le plus tangible de l'Entreprise alors qu'il s'agit en fait d'un actif immatériel... Elle est basée sur les liens de confiance entre les clients et nous tous.....

    C'est pourquoi je ne tolérerai pas le moindre écart de langage, la moindre indiscipline, le manque de maîtrise, l'incompétence, une tenue inconvenante... Bref, un manquement qui vous semblerait peut être fort négligeable mais qui pourrait avoir des conséquences, des retombées  catastrophiques dont vous n'avez pas conscience pour le moment... Seule l'expérience vous le prouvera ! ....."

    Il sourit soudain et tout son visage s'éclaira d'une vive sympathie pour la jeune femme qui l'écoutait avec attention... Elle le reçut comme un cadeau spontané délicieux....

     

    Gare à l'eau qui dort ! 2ème partie

     

    "Je ne suis pas à l'abri, même après quelques années, de ce genre de bévues que me reproche vivement Melle Adèle, férue dans l'art de les relever avec un flair infaillible... Elle est redoutable à ce petit jeu : méfiez vous ! Il est vrai qu'elle m'a connu gamin, ce qui explique peut être...... 

    Bien ! Melle Adèle sera votre chef direct ! Elle vous expliquera tout, soyez en certaine... mais il vous faudra beaucoup de patience, de tact et de maîtrise de soi ! Soyez souple, sachez encaisser et votre avenir sera tout tracé.... Je serais très peiné de devoir vous infliger un renvoi après votre mois d'essai : faites honneur à la personne qui vous recommande si chaudement ! 

    J'ai le plus grand mal à m'habituer à une nouvelle secrétaire... La patience n'est pas mon fort ! Il m'est très désagréable d'avoir sans cesse affaire à de nouvelles personnes pour cause de négligence ou d'incompétence.... ou d'intolérance.... que sais-je encore  ! 

    Hum... hum... si vous vous sentez capable de pouvoir affronter un dragon, alors restez... Sinon, faites moi le plaisir de partir de suite... 

    Ce sera tout pour aujourd'hui ! Alors, votre réponse ?"

     

    "Je désire vivement rester, Monsieur... Je ne suis pas à la rue, mais j'ai besoin de payer mon loyer et d'assumer ma vie.... Et je veux faire carrière... dans votre entreprise en priorité... je veux dire en particulier.... "

     

    Gare à l'eau qui dort ! 2ème partie

     

    "Parfait, parfait ! Commencez donc de suite ! On est appelé à se revoir ! A bientôt donc.... Melle Adèle ! " appela t-il par l'interphone, Melle Justine est à votre service aujourd'hui même : mettez là au courant sans tarder, je vous prie ...."

     

    Luciole

     

    A suivre

     

    Gare à l'eau qui dort ! 2ème partie

     

     

     

    « Gare à l'eau qui dort !Gare à l'eau qui dort 3ème partie DAMIEN »
    Pin It

  • Commentaires

    18
    Mardi 21 Juillet à 19:19

    Un face à face "impitoyable" d'une certaine manière

    Dans un milieu qui ne fait aucun cadeau, tu le décris vraiment très bien, bravo!

    Cet univers, c'est tout le contraire de ce que je suis, je souris car les gens de ce monde là ne peuvent supporter quelqu'un comme moi et c'est réciproque... Trop rebelle, trop fantasque, aimant les défauts chez les gens, les failles, les choses pas politiquement correctes, aimant ce qui dérange, surtout pas ce qui est bien rangé et trop codifié...

    Mais cet univers, j'aime le voir dans les séries télé, dans les films et le lire dans les romans, je me dis à chaque fois que j'en suis tellement éloignée, c'est jouissif de l'être car ces personnes ont peut-être certes de l'argent et des privilèges mais elles sont des esclaves de leur mode de vie, elles sont fragiles si un accroc se manifeste sur la toile de leur existence.

    Très bien écrit Luciole, plaisir de lecture, merci!

    Gros bisous

    Cendrine

    17
    Dimanche 1er Décembre 2019 à 10:14

    Ouh la , je sens que Justine va  devoir s'armer de courage pour affronter le dragon de service . Quant au patron , il ne me semble pas des plus commodes non plus . Je vais de ce pas lire la suite .

    Bon dimanche Luciole 

    Bises 

    16
    Samedi 30 Novembre 2019 à 02:33
    colettedc

    Comment va-t-elle remplir son rôle !!! En tout cas, bonne chance Justine !!! De quel milieu s' agit-il au juste !!! Madame Adèle ??? ... je la crains déjà !!! Bonne fin de semaine Luciole ! Gros bisous♥

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:29

        Il s'agit d'un milieu huppé, terriblement codifié ! pas facile ts les jrs à supporter... Adèle fait partie de la vieille garde qui en a vu bcp au service du père de Damien... Il sera difficile de la déloger de cette place qui représente toute sa vie... son unique horizon !

        Merci bcp Colette... Je t'embrasse fort et à bientôt

        J'ai eu un peu de mal à supporter la piqure dans l'oeil cette fois et me suis retrouvée avec un voile sur la vue... Ouf, ça va mieux !

    15
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 16:09
    daniel

    Elle ne sait pas encore où elle met les  pieds !!

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:25

        Comme tu le dis ! Mais peut être n'a t-elle pas le choix ? Il faut bien vivre !

        Merci Daniel et bonne nuit

        Bises

    14
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 15:12

    Mon dieu, je ne voudrais pas me retrouver dans le monde du travail actuel. Je suis bien à la retraite, le monde a tellement changé depuis 1972, date de mon 1er emploi... J'en ai eu 9 ensuite en 42 ans de carrière. Justine a un mois d'essai, ce sera une façon de voir si le patron veut la garder, et de son côté Justine verra si elle peut continuer dans cette entreprise. Bon après midi et bises.

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:24

        Ah moi non plus alors ! Bien que bcp de retraités, même âgés, sont obligés de reprendre le collier de nos jours... Reportage sur ce sujet aux infos de ce soir.... C'est une honte ! 

        Alors Justine a intérêt à s'accrocher, car un emploi devient une denrée rare...

        Merci Elisabeth et à bientôt

        Bises 

    13
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 12:17

    Il faut souhaiter bon courage à Justine, le patron et le dragon de Adèle m'auraient fait prendre mes jambes à mon cou!

    Grosses bises

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:20

        Pas facile de trouver un emploi intéressant, de nos jours ! et encore moins de le garder... Justine saura t-elle tenir tête à ces 2 emmm....? 

        Bcp de bisous, et merci Livia

        A bientôt

    12
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 09:48

    Je ne voudrai pas être à sa place...Espérons qu'elle sache s'adapter !

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:18

        Je pense que oui, mais le "dragon" ne se laissera pas faire !

        Merci Gazou et bisous

        Bonne nuit

    11
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 07:55

    Elle a obtenu le job, mais elle aura peut-être du souci à se faire.

    Bises et bon jeudi Luciole

     

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:17

        Et comment ! je pense aussi... 

        Un grand merci, ma chère Zaza et à bientôt

        Bisous

    10
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 04:39
    J'ai continué ma lecture avec plaisir cela m'a rappelé un souvenir d'entretien d'embauche quand j'étais secrétaire de direction. Il avait aussi un cerbère comme secrétaire et j'allais avoir à la subir. Je crains le pire pour cette jeune femme mets le meilleur si elle réussit à l'évincer. Bisous
      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:14

        Ah on a les mêmes souvenirs : moi aussi et un bien précis également ! Heureusement que je n'étais qu'une intérimaire... 

        Je crains pour Justine ! la vieille Adèle a du métier et elle connaît tout sur tout !

        Merci Martine et à bientôt. J'espère que je vais pouvoir vous lire demain, car ma vue me revient seulement d'aujourd'hui... La piqure a été douloureuse, cette fois ! Mais ça va maintenant... 

        Je t'embrasse 

        Bonne nuit !

         

         

    9
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 00:47

    Bonsoir Luciole, ok elle a le poste... après maintes réflexions du boss... après, on te suit, bises

      • Samedi 30 Novembre 2019 à 22:07

        Coucou Jill Bill

        Hé oui, le Boss est un éternel indécis qui pèse trop les pour et les contre.... il faut dire qu'il a une idée bien précise derrière la tête : Adèle a raison de se faire du souci !

        Merci Jill et bonne nuit toute douce

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :