• Gare à l'eau qui dort 4ème partie LOUISE

     

     

    GARE A L'EAU QUI DORT 4ème partie

     

    LOUISE

     

    Gare à l'eau qui dort  4ème partie LOUISE

     

     

     

     

    Louise attendait son mari au coin du feu, mais ne lisait pas... Le livre était une excuse... 

    Le Feu était douceur et torture. 

    Comme un papillon dans la nuit, elle était fascinée par la lumière de la flamme. 

    Puissance génésique du Feu qui remontait de sa mémoire le Goethe de son enfance : "meurs et deviens !"

    Le Feu, symbole de la vie précaire qui pouvait à tout moment s'éteindre ! 

    Jet de flammes, gerbe d'étincelles : feux d'artifices intérieurs des passions, des désirs, des joies....

    Craquement des bûches qui éclatent : mystère de l'écorce intérieure qui se crispe et se fissure.... Le passé trop usé, l'avenir chimérique.... 

    Et brusquement toutes choses trouvent leur fin.... De nouveau, un océan d'obscurité noire, dense, obsédante, terrifiante... 

    Feu mensonger du bonheur conjugal ! Il révélait l'espace vide autour du Moi rétréci de Louise, son Moi comprimé comme ce Feu mourant, prisonnier de l'Insert ! 

    Voilà bien une idée de Damien : contenir la Flamme de Vie derrière une vitre.... afin que le plaisir, la raison d'être de Louise, sa femme, deviennent utiles.... 

    Un élan de Vie domestiqué ! 

     

    Damien allait rentrer : il fallait se bouger, allumer les lumières, ranimer la flamme du foyer, inspecter la table basse riche de mets variés qui composaient le dîner froid de son mari, selon ses goûts, puis retourner à son fauteuil et faire semblant de lire....

     

    Pourtant, comme elle l'avait aimé, cet Homme énigmatique, qui chavirait tous les coeurs juvéniles....

    Elle se sentait abandonnée, comme encerclée  par  les eaux glacées de l'Indifférence polie.... Elle avait désormais presque peur de respirer....

     

    Cet Homme avare ne savait pas savourer les plaisirs, pas même les plaisirs simples, comme détaché de la Beauté des choses.... 

    Il n'avait pas l'intelligence de l'argent.... L'argent est serviteur ou maître... Il possède l'avare ! 

    L'argent n'était pour Louise qu'un moyen d'indépendance et de plaisir... un moyen de subsistance... 

    Damien, d'une discrétion terrible sur sa fortune, enchaînait Louise... Lui demander quelques subsides le plongeait dans des colères insensées, le rendait malade.... 

    Une boule d'amertume enserra la gorge de Louise... 

    Il la laissait mourir à petit feu ! Son amour n'avait été que feu de paille...  ou pire, peut être, n'était-il que le parvenu, le prédateur apeuré par l'infortune, qui avait abusé de sa naïveté, comme le prétendaient ses amies....

    Damien, c'était l'eau sur le feu ardent de la jeunesse de Louise... L'amour s'éteint quand il devient cendre.... L'amertume y fait son nid.... 

    Elle qui n'aimait tant que les ambiances romantiques, la poésie de l'amour, les paroles douces... Damien l'avait cueillie sans le moindre égard, sans le moindre mot amoureux qui eussent enflammé sa virginité.... 

    Dès lors, il était devenu le centre de son ennui, de ses soucis, de son angoisse.... Elle se sentait si frémissante, si apeurée.... 

    Il ne lui manifestait qu'une politesse empressée, paternelle... condescendante.... lui qui ne s'habillait qu'en jeune homme, gardant le corps beau et souple au prix de séances régulières de musculations-fitness dans un établissement de luxe....dans lequel ils s'étaient rencontrés.... 

    Conscience de sa solitude... Les yeux clos, elle réfléchissait longuement dans le noir.... 

    Puis le temps pressant, elle rejeta la douce couverture de cachemire, cadeau somptueux de son père, et se dégagea avec peine du confort tranquille de son fauteuil... Elle aimait ce salon avec ses élégants canapés et fauteuils de cuir blanc, sa cheminée grand style et les meubles en bois précieux...

     

    Gare à l'eau qui dort  4ème partie LOUISE

     

     

    Elle ouvrit la porte en verre de l'Insert, et rassembla les tisons...

    Damien était rentré sans bruit !

    Les bougies éclairaient le salon d'une lumière vacillante qui projetait des ombres... Le feu réactivé allumait de joyeux reflets dans les cheveux d'or de sa femme.... Qu'elle était belle ainsi en déesse du feu ! Une brève lueur s'alluma dans son esprit.... Une sorte de pause nostalgique en clair-obscure, une rêverie indéfinie... Il l'observa en silence remettre des bûches sur les braises rougeoyantes....

    L'enchantement ne dura pas ! Elle en mettait bien trop, le feu n'allait pas tarder à se muer en fournaise.... selon son habitude ! Des fumerolles s'élevèrent dans le conduit, s'échappant par la porte trop longtemps ouverte... Odeurs de bois brûlé, crépitement d'étincelles, vision du feu qui palpitait ,vibrait, bruissait... Les bûches déjà faisaient grande fête ! 

    "Bon sang, mais ferme la porte ! Tu vas nous enfumer... regarde toutes ces étincelles qui volent partout... Recule ton fauteuil.... Il coûte une fortune ! ..." 

    Il maugréa en se précipitant à reculer le luxueux fauteuil, referma vivement la porte de l'Insert... La chaleur lui brûlait le visage... 

    Interdite, incapable de réagir, portant encore la pincette brûlante au bout du bras ballant, Louise le regardait faire... Le spectacle délectable de la féerie des flammes les projetait l'un contre l'autre... les brisait.... 

    "Mais tu es folle, ma pauvre amie... Tu vas te brûler !" l'interpella encore Damien en arrachant la pincette fumante de sa main pour la déposer sur le serviteur en fer forgé placé à côté de la cheminée... 

    Il rencontra son regard... Dans les yeux de Louise, une infinie tristesse.... Il culpabilisa soudain, l'embrassa vivement sur le front et alla s'affaler dans son fauteuil, tira la table remplie de victuailles, s'agaça de tant de nourriture... Quelle gabegie encore ! Mais quand aura t-elle le sens de la mesure ! 

    "Ecoute" tenta t-il de lui expliquer... "Je travaille comme un forcené... Mon Agence me mène, décide pour moi... Je ne m'appartiens plus....comprends-tu ? Je suis harassé ! harassé, Louise.... Et pourtant, nos finances ne supportent plus notre train de vie.... Peut être me trouves-tu insupportable? Moi non plus, je ne me reconnais plus... Je ne suis plus le même.. Le temps qui passe nous change, tu sais ! Je suis si fatigué de toujours te répéter les mêmes choses, Louise...

    "Regarde toute cette nourriture, Louise" s'énerva t-il brusquement.... "Crois-tu que je puisse manger tout cela en une seule soirée ? C'est un festin de roi ! Sommes nous à la Cour ? Toute cette nourriture gâchée que tu devras jeter... trop exposée à la chaleur de la fournaise !....."

    L'estomac noué par la colère, il picora dans tous les plats ... c'était délicieux... Il s'efforça d'en manger le plus possible, puis, découragé, repoussa la table basse.... 

    Il se recula, gavé, dans son fauteuil, posa les pieds sur le tabouret de cuir et se laissa aller... surpris de la voir encore debout à quelques pas de lui... Un sourire peiné, désabusé,  tremblait sur ses lèvres  ! Il ferma les yeux, décidé à l'ignorer... Cette femme avait le don de l'exaspérer ! 

    Louise savait qu'elle aurait dû s'en aller, monter dans sa chambre, se coucher... Qu'avait-elle espéré ?

    Elle débarrassa la table, portant tout à la cuisine, hésita, puis cala comme elle put les plats à peine entamés dans le frigidaire... La bonne s'en occupera demain ! La charcuterie avait mauvaise mine... Peut-être qu'en la cuisant avec des pommes de terre ?.... Elle soupira, le coeur lourd comme une pierre... 

    Se sentant désormais complètement inutile, elle désirait s'en aller... mais elle n'osa pas.... et revint se lover dans son fauteuil,  s'enveloppant de son plaid.... Elle se hasarda à scruter Damien... Il regardait le feu... Il y avait toute la détresse du monde dans son regard dur.... 

    Le Feu de la haine, de la dissension brûlait une à une les bûches entassées... Une brûlure dévorante dans le coeur de Louise....

    "Meurs... et deviens !"

     

    Luciole

    A suivre

     

     

    Gare à l'eau qui dort  4ème partie LOUISE

     

     

     

    Gare à l'eau qui dort  4ème partie LOUISE

     

     

     05/12/2019 : 151 visiteurs/516 pages lues

    10/12/2019 : 162        "      678       "

    11/12/2019 : 207        "       924       "

    12/12/2019 : 147         "       768       "

    13/12/2019 : 132         "      1085       "

     

    « Gare à l'eau qui dort 3ème partie DAMIENGare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE »
    Pin It

  • Commentaires

    15
    Victoria
    Vendredi 19 Juin à 11:50

    Coucou Luciole, un beau portrait de Louise et la constatation de deux êtres qui s'éloignent de plus en plus l'un de l'autre. Louise habituée au luxe qui évolue dans un monde qu'elle a toujours connu et Damien qui touche l’opulence mais craint sans doute de la perdre. Aucun dialogue entre eux qui pourrait transformer leur relation. Je n'ai pas encore tout lu mais j'envisage un superbe roman. N'as-tu pas eu l'idée de proposer tes écrits à un éditeur ? A bientôt. Bises et bonne journée

      • Victoria
        Dimanche 21 Juin à 13:14

        Il suffit d'envoyer ton roman à un éditeur à compte d'éditeur. Le seul risque que tu encours est qu'il n'aime ou pas. yes

      • Vendredi 19 Juin à 22:40

        Magnifique commentaire dont je te remercie vivement Victoria.... Je suis tellement timide que je n'ose pas me lancer et proposer mon travail à un éditeur... et l'auto-édition, trop coûteuse, m'est impossible ! 
        J'aime bcp la façon dont tu appréhendes mon récit.... Fort bien exprimée !

        Bisous

         

    14
    Lundi 9 Décembre 2019 à 15:39

    Pauvre Louise , le feu attise la haine j'ai bien peur qu'elle mène à une tragédie .

    Tu devrais vraiment publier tes écrits .

    Bonne journée 

    Bises 

    13
    Samedi 7 Décembre 2019 à 21:35
    colettedc

    Si malheureux ils sont, chacun à leur manière, hélas !

    Bon dimanche Luciole,

    Gros bisous♥

    12
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 19:12

    Pauvre Louise, mais plaignons aussi toutes les autres femmes qui tombent dans les bras de cet homme, modèle parfait des loups financiers qui peuplent le monde d'aujourd'hui, tu l'as bien typé!

    Gros bisous

      • Jeudi 5 Décembre 2019 à 21:42

        Coucou Livia

        Et merci de tout coeur ! 

        Bien d'accord avec toi !!!!!! Difficile à supporter, ces hommes d'affaires particulièrement fats et ironiques ! Comme disent les jeunes " ils se la pètent !"  ... Ils sont dans "un autre monde" et en déphasage complet avec le français moyen....

        Je trouve que le fossé s'élargit de plus en plus entre ces deux mondes... Bien peur que le "français moyen", de plus en plus désargenté, va "péter les plombs" sérieusement d'ici peu ! On en voit les prémices actuellement ! Et qui plus est, au niveau mondial !

        Je t'embrasse fort

        A bientôt... pas avant la semaine prochaine

         

    11
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 18:00
    Pauvre Louise. Vite la suite. Bisous
      • Jeudi 5 Décembre 2019 à 21:27

        Coucou Martine

        Et merci d'être venue me lire malgré ton grand projet ! Surtout ne lâche pas... et publie si tu le peux ! J'en serai vraiment heureuse... Tu le mérites bien ! Tu m'expliqueras comment tu as fait, j'en serai ravie !

        Pour la suite, difficile ! Je n'ai que ce soir... car je viens de rentrer et après le 11/12.... ça devient compliqué, vraiment ! Demain, journée pour le mari : Salon du Miel dans la Cité des Papes : Avignon, loin de chez nous ! 

        J'essayerai de prendre des photos avec mon Smartphone : pas encore bien douée avec cet engin ! 

        Bcp de bisous d'encouragement

    10
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 16:08

    Ah le trop finit par être l'ennemi du bien... mais bon, pas assez c'est autre chose,  au plaisir, bises

      • Jeudi 5 Décembre 2019 à 21:18

        Merci  de tout coeur Jill... 

        Je comprends la position de Damien qui s'investit bcp dans son travail, mais il a lui-même des goûts de luxe... Il va donner ailleurs ce qu'il refuse à  Louise ! Sorte de vengeance par personne interposée de la malhonnêteté  de ses parents envers lui.... Perversité malsaine et manipulatrice.... 
        Sans doute aussi une forte misogynie de sa part, comme à bcp d'Hommes... N'aimer que les personnes de petite vertu en dit long sur ce point... Une façon de mépriser la Femme !

        Le tort de Louise est d'être "bien née" et de n'avoir aucune notion  de la moindre économie... C'est la fille unique d'un Papa riche qui la gâte .... Pas facile de s'habituer à un autre milieu que le sien..... 

        Je t'embrasse et à bientôt... Pas avant le 11/12... pffff ! 

    9
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 15:50
    daniel

    L'argent est serviteur ou maître... Il possède l'avare ! Que voilà une belle phrase !

    Tu as l'art de bien savoir raconter les histoires. Celle-ci est terrifiante !

      • Jeudi 5 Décembre 2019 à 21:00

        Merci bcp Daniel, c'est tellement gentil ! A vrai dire, cette phrase n'est pas tout à fait de mon cru, mais est inspirée par la lecture de la Bible ! Je l'ai raccourcie en une sorte de proverbe.... 

        24" Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon."
         
        Je raffole de raconter des histoires sur mon blog... et deviens même addicte.... S i j'avais le courage de m'engager plus avant, je ferai publier... Mais le temps manque terriblement ! Suis admirative de ceux qui le font ! 
        Gros bisous
    8
    Jeudi 5 Décembre 2019 à 15:49

    Bonjour Luciole. Que va t'il se passer ? je me le demande bien...

    Bone journée

      • Jeudi 5 Décembre 2019 à 20:50

        Coucou Ginette et merci d'être là ! Je viens de rentrer et suis toute contente de te lire.... 

        Ah ça ? j'en ai une toute petite idée, mais le récit me mène bien souvent là où je ne m'y attendais pas. Je ne sais pas faire un plan sans y déroger.... Les inspirations sont différentes d'un jour à l'autre... 

        Pas le temps non plus demain : salon miel avec mon mari loin de chez nous ! 

        Je t'embrasse bien tendrement

        A plus

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :