• Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    GARE A L'EAU QUI DORT  :  5ème Partie

     

     

    Musique classique d'ambiance

     

    JUSTINE

     

    Justine était reléguée par Melle Adèle dans la vaste Salle des Archives, qui servait également de Salle de Conférence.

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    L'accès direct à tous les dossiers archivés de l'Agence constituaient une mine d'or pour Justine, une source appréciable de renseignements... ce que n'avait pas envisagé Melle Adèle ... 

    Mr Damien, entretenant une relation forte avec ses clients, investissait énormément pour l'image de marque, la notoriété de son Agence, afin de pouvoir exister durablement sur le difficile marché des Assurances.... 

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

     

    Tout ce qui était mis en oeuvre dans la politique de communication, de marketing, de développement des produits proposés devait être en totale adéquation avec sa volonté. Il partait du principe que plus l'Agence communiquait sur l'excellence, plus elle devenait fragile... Oui, parfaitement, fragile !  
    Les assurés devenaient très exigeants, même sur le comportement éthique des dirigeants et employés de cette Agence....
    Une exposition médiatique défavorable pouvait être fatale....

    "Chaque faiblesse, maladresse d'expression ou de comportement au sein de l'Entreprise pouvait être exploités par les concurrents... C'est pourquoi le moteur de toute entreprise étaient d'abord les femmes et les hommes qui y travaillaient....

     

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

     

    Leur intégrité et leur savoir-faire étaient primordiales........."

    ...... martelait inlassablement  Mr Damien,

    qui oubliait manifestement ses petites entorses à la morale familiale .... sans doute des peccadilles qui ne méritaient pas qu'on s'y attarde ! 

     

    Ce qui présupposait pour Justine un état de veille permanent afin de savoir réagir promptement à toute problématique.... Elle devait acquérir très rapidement une totale maîtrise de tous les produits ..........

     

    Elle était particulièrement fébrile à chaque fois qu'elle devait se rendre dans le bureau de son Patron. 

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    Il consultait posément chaque dossier présenté en fronçant les sourcils, avec un curieux mélange de sévérité entachée d'un sadisme évident  et d'affection,  feinte ou sincère... ???

    Son regard d'acier, impérieux et narquois, la décontenançait totalement... 

    Il pouvait tout à la fois la morigéner de sa voix d'orateur une heure durant, et la rassurer sur ses capacités à exercer ses nouvelles fonctions en quelques mots.... sans pour autant lui indiquer le fil conducteur qui aurait pu l'aider dans son travail.... 

    Cependant, elle avait saisi très rapidement le profond mal être de cet Homme compliqué, la tristesse infinie, la grisaille d'une vie obligée.... dans les intonations de sa voix, dans ses silences lourds, dans ses expressions corporelles.... Dans toute cette vibration, cette électricité subtile qui se dégageaient de lui....

    Curieuse symbiose temporaire avec tout l'être de l'autre ; constellation de sensations, d'émotions éprouvées de corps à corps... Gêne aussi face à la vulnérabilité exposée de chacun dans le face à face.....

    Manifestement, Mr Damien essayait de dominer émotionnellement, d'inspirer de la crainte.... de prouver sa puissance.... Plus elle le fréquentait par la force des choses, plus c'était flagrant ! 

    Désir de se mettre en scène ? Besoin d'exorciser un réel qui étouffe et mutile ? Rapport de force qui dévoile "l'impouvoir" sur sa propre vie ?

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    Justine se sentait face à lui comme un héron juché sur un pied dans un champ de mines.... 

    Imbrication de pensées qui débusquaient les symptômes, les nommaient, les fichaient, les classaient, les cataloguaient, les enfermaient dans des cases, ainsi que les dossiers dans les boîtes à archives.... 

    Symptômes qui devinrent très rapidement syndromes .... syndromes qui laissaient envisager une pathologie, une pathologie sévère chez Mr Damien..... 

    Toile de fond sur laquelle la raison raisonnante de Justine butait, bouleversée..

    Rage impuissante du moucheron qui se débattait dans une toile aranéide pleine de noeuds, noeuds qui tissaient des liens, liens qui aliénaient.....

    Cadrée, recadrée par ce schizophrène  pétri par des générations de petits patrons Agents d'Assurances qui rigidifiaient sa position, 

    Oppressée par la peur de l'échec, du renvoi, pressurée comme un citron,

    Justine se retranchait dans un silence obstiné, attendant qu'une porte s'entrebâille enfin sur une bonne raison de poursuivre cette histoire peu banale, bien que la lumière se trouvait au coeur même de cette étrange histoire : elle servait de défouloir à l'égo de Damien ! 

    Effroi devant cette révélation assourdissante, effroi d'être dans l'incapacité de savoir où allait la mener cette histoire dérangeante ??? 

    Le "nom prestigieux" qui portait haut cette Agence n'était qu'un mirage, un miroir aux alouettes..

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    Découragée, profondément désemparée, envahie par une colère grandissante, elle retournait à sa place sous les regards sournois de Melle Adèle qui se posait beaucoup de questions sur les raisons....  pouvant retenir aussi longtemps Justine dans le bureau du Patron....

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

    Melle Adèle

    Elle avait des joues bien rouges, bien enflammées... Justine ! Le regard bien brillant.... Un port de reine... Elle se rengorgeait, la belle ! Oh que Melle Adèle n'aimait pas cela !

    Adèle furetait souvent dans la Salle des Archives et la voyait se plonger dans des piles de dossiers, consulter des livres énormes ouverts en éventail devant elle, prendre des notes... pianoter fébrilement sur ses ordinateurs, téléphoner à de mystérieux correspondants sur des questions bien précises... qui déroutaient Adèle.... Elle se sentait complètement dépassée, Adèle ! 

    Plus les mois passaient, plus Adèle angoissait.... 

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

    Quant à Damien, la "bizarrerie" de Justine l'oppressait ! Ses silences obstinés, ses yeux furibonds qui le défiaient sans cesse lui inspiraient un profond malaise... l'énervaient au plus haut point....  le fustigeaient même !

    Il la rendait responsable de son incessante mauvaise humeur !!! 

    Sans cesse, elle le scrutait de ses yeux sombres, le détaillait... Des yeux laser presque chirurgicaux  qui semblaient le mettre à nu, le fouailler dans sa chair, le découper en rondelles... Ah qu'il n'aimait pas cela ! 

    Il comparait les dossiers de Justine à des travaux d'horloger tant ils étaient minutieusement ordonnés, organisés, fouillés, détaillés... Rien n'était laissé dans l'ombre !

    Stupéfait, il avait peur ! Elle n'avait rien d'une secrétaire ordinaire... Sacré caractère, cette petite elle ira loin ! 

    Les dossiers de Justine lui étaient d'une aide précieuse.... une aide imparable devant des clients pointilleux.... Une précision d'horlogerie comptable qui ne laissait aucune chance aux clients litigieux.... 

    Profondément admiratif, Damien n'osait plus lui donner le moindre conseil tant la capacité de travail et l'intelligence de Justine le dépassaient.... Intelligence vive dont il devait se protéger... De cela, il en était certain !

    Tous les gestes de cet enfant surdoué révélaient une distinction innée qui le fragilisait... Bon sang, il avait l'âge d'être son père ! 

    Cet Homme au coeur sec, qui ne s'abandonnait qu'en sa voluptueuse sensualité avec les Babé, perdait contenance devant cette jeune femme brillante et sauvage au corps souple et musclé, dont les cheveux d'un noir de jais encadraient un visage mat et déterminé....lui qui l'avait perçue timide !

    Il maudissait sa maladresse qui plombait leurs entrevues... Le visage contracté de Justine en disait long sur sa souffrance... Une tristesse singulière la chiffonnait depuis son arrivée....

    Il reconnaissait en lui-même qu'il la bousculait, l'humiliait sans cesse, malgré toute l'estime qu'il avait pour elle.... Attitude de sa part qu'il ne s'expliquait guère... Il s'en trouva fort désappointé ...

    Son instinct de séducteur, pourtant, l'avertissait qu'elle "en pinçait pour lui".... Le savait elle ? 

    Son corps, d'ailleurs,  ne s'y trompait pas et  s'affolait  devant l'orgueil mêlé de candeur de cette jeune beauté qui n'avait peut être jamais connu de mâle .....

     Il savait par les insinuations perfides de cette commère d'Adèle,  qu'elle avait grand succès auprès des "jeunes loups" de l'Agence qui, quelques fois, la suivaient comme une ombre, la taquinaient, la flattaient, l'ennuyaient.... et combien elle se jouait froidement de leurs galanteries sans jamais se départir de son sourire... 

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

    Rien n'échappait à l'oeil acéré d'Adèle... Elle était mortifiée  ! Sa jalousie pesait si lourd qu'elle laissa entendre à quelques personnes bien choisies, au milieu d'un flot de paroles insignifiantes, que Justine et le Patron..... La "Favorite" susurrait-elle avec délectation.... 

    La rumeur alla bon train... Les "manoeuvres douteuses"  de la Nouvelle "risquaient fort de ternir la renommée intrinsèque de l'Agence"... sans parler des "valeurs traditionnelles de la famille"... pensez donc, le Patron est marié... et bien marié, avec une Femme de qualité, dont la fortune assurait la bonne marche de l'Entreprise  ! Un si beau couple et une petite fille si adorable !

    Elle dérangeait, la Nouvelle ! Son travail acharné, sa discrétion, son intelligence affolaient les jeunes loups éconduits, affamés de promotion, confrontés à l'implacable Loi de la concurrence..... 

     

    Un climat de suspicion, d'insécurité et de tensions se développa autour de la jeune femme.... 

     

    Tant et si bien que des lettres anonymes échouèrent un beau matin dans la boîte aux lettres du domicile de  Mr Damien... 

     

    Luciole

     

    A SUIVRE 

     

    Gare à l'eau qui dort 5ème partie: JUSTINE

     

     

    14/12/2019 : 119 visiteurs et 500 pages lues

    15/12/2019 : 147     "           1 470     "

    16/12/2019 : 226     "           2 000     "

     

     

    « Gare à l'eau qui dort 4ème partie LOUISEHistoire de TRAINS ! »
    Pin It

  • Commentaires

    14
    Victoria
    Dimanche 21 Juin à 08:16
    Bonjour Luciole, on ne sait plus qui plaindre ou détester : Damien en patron intraitable mais pas serein, Justine, employée modèle à l'allure un peu froide mais au prise avec la rigidité de ce dernier et les jalousies qu'elle suscite ou mademoiselle Adèle qui malgré son ancienneté doit redouter d'être supplantée par cette nouvelle arrivante. Des personnages au caractère bien cerné. Je me demande ce que réserve la suite. Bises et bon dimanche
      • Dimanche 21 Juin à 22:08

        Un grand merci Victoria pour tes judicieux commentaires.... A travers toi, je vois tout le déroulement de mon inspiration.... 

        J'ai un peu perdu de vue le personnage d'Adèle.... J'avais bcp d'idées à son sujet, et.... ne m'en souviens plus ! Bah, j'inventerai autre chose... à moins qu'elles me reviennent.... 

        Ayant vécu par mal de situations décrites dans cet épisode, la rédaction et la description des caractères m'ont été plus faciles.... 

        J'avoue n'avoir aucune sympathie pour Damien, à peine un peu de compassion .... Il résume à lui seul tous ces potaches entrevus pendant mes missions, heureusement brèves !

        Bisous

    13
    Mercredi 18 Décembre 2019 à 12:06

    Ah la la , un véritable panier de crabes cette entreprise . La jalousie des uns n' a d'égale que celle des autres . J'espère que Justine arrivera à se sortir de cette mauvaise passe car la rumeur et les lettres anonymes risquent de lui faire beaucoup de mal .

    Bonne journée 

    Bises 

      • Dimanche 19 Janvier à 10:12

        Une très mauvaise situation pour tout le monde qui risque fort de bousculer ce panier de crabes dont tu parles si justement ! Sais-tu que les crabes, lorsqu'ils sont entassés les uns sur les autres, se bouffent les uns les autres ? Question de territoire ... 

        Merci bcp Gisèle et bon Dimanche

        Bisous

    12
    Dimanche 15 Décembre 2019 à 00:39
    colettedc

    Ces lettres anonymes dans la boîte aux lettres du domicile de Mr Damien, ce n'est pas de bon augure ! 

    Ouf !!! Bon dimanche chère Luciole et gros bisous♥  ! Prends bien soin de toi !!!

      • Lundi 16 Décembre 2019 à 20:47

        Merci Colette... Je vais essayer de suivre ton bon conseil ! 

        A bientôt et bcp de gros bisous

         

    11
    Samedi 14 Décembre 2019 à 17:41
    daniel

    Et en plus les corbeaux s'en mêlent !! On est au bord de l'explosion !

      • Lundi 16 Décembre 2019 à 20:39

        he ! Pas encore eu le tps de continuer ..... ^^

        Merci bcp Daniel 

        Bisous

    10
    Samedi 14 Décembre 2019 à 15:40

    Faut-il vraiment plaindre cette petite Justine, faut-il plaindre la vieille vertueuse et amoureuse Adèle repoussée, ou bien Damien ? On ne sait!

    Mais les lettres reçues je ne crois pas qu'elles soient si anonymes qu'elles le paraissent, j'ai ma petite idée.

    Bravo et merci pour ce récit à suspens, bien qu'il ne soit pas de la série noire!

    Gros bisous

      • Lundi 16 Décembre 2019 à 20:35

        Coucou Livia et merci bcp de ta précieuse lecture

        Ah ça ! Qui plaindre ? Justine a qd même bcp de griefs ... J'ai connu un un patron qui humiliait sans cesse un de ses cadres, devant nous, les secrétaires.... et j'en étais malade pour le pauvre homme... Heureusement, ma mission terminée, j'ai pu  refuser une prolongation, bien trop contente de m'enfuir de ce climat délétère .... Misère ! ne rien pouvoir faire était terrible !

        Bisous

    9
    Samedi 14 Décembre 2019 à 05:02
    vite la suite. quel plaisir de te lire. En plus il me rappelle un de mes anciens patrons quand j'étais secrétaire de direction et Mademoiselle a-t-elle aussi c'était tout à fait ça. Je l'ai raconté sur mon blog mais pas aussi bien. Bisous et bon weekend
      • Samedi 14 Décembre 2019 à 09:43

        wink2 ! parce que c'est du vécu ! Le Patron, tout comme toi, j'ai connu et un patron d'assurances  : il était odieux avec tout le monde sauf pour les clients.... et Miss Adèle aussi, avec une jeune femme d'une 20è d'années, dans une autre boite, car j'étais heureusement intérimaire...., ce qui m'a permis de fuir au bout de ma mission terminée... D'autres patrons plus ou moins ressemblant à celui-ci au cours de ma carrière,... Finalement, être intérimaire  a de grands avantages !!! 

        C'est vrai que le pris sur le vif est plus parlant que l'imaginaire !

        Merci Martine et bon courage pour ton livre : tiens bon !

        Gros bisous 

    8
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 23:03

    Bonsoir Luciole, à la place de Justine je n'aurais fait long feu dans cette boîte, mais comme il faut bien travailler pour vivre...  et ce boss qui m'énerve.... bonne nuit, bises

      • Vendredi 13 Décembre 2019 à 23:54

        Waouuuh ! Pas encore couchée ? aussi insomniaque que moi alors... Merci infiniment de ta promptitude

        Figures toi que j'avais tout fini et boum, plus d'illustrations ! Il m'a fallu tout reprendre au plus vite ! pffffff bad ... Heureusement que je garde toutes les images dans un dossier de mon ordi !

        Oh mais ça va bouger ! elle a eu raison de s'obstiner.... 

        Je t'embrasse fort, chère Jill et bonne nuit à toi aussi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :