• Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie

     

     

    Musique d'ambiance

     

    "Le Regard magique"

     

    La cuisinière n'osait pas en parler avec la mère.... Madame était imprévisible ... et si peu câline ! Pauvre gamine abandonnée aux soins des domestiques ! Elle aimait beaucoup Nany, mais cette façon d'éduquer la petite lui écorchait les oreilles... et le coeur ! 

    Nany était une nounou de luxe, sortie des grandes écoles de gouvernantes pour riches.... Ça doit gâter le caractère, ce genre d'école....

    Ça promettait pour Lou ! Quel gâchis ! (Episode précédent n°7 - cliquez sur la phrase !)

     

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

    Louise-Hortense, dite "Lou" 10 ans

     

    Sa petite Lou resplendissait comme un joyau. Elle dégageait une énergie pétillante, acidulée comme un bonbon, qui encourageait la bonne humeur et favorisait le sourire.

    "Tu es tellement magnifique, ma Chérie !" s'extasia Louise " Tu embaumes... Ton parfum est délicieux !"

    "Merci Mummy... C'est le parfum de Daddy !"

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

    Louise, maman de Lou

     

    "Ah oui.... Je comprends !" sourit Louise, "Daddy a effectivement toute une théorie sur l'importance des vêtements et des parfums. Ils seraient complémentaires, les outils de l'apparence, les révélateurs de l'identité de la personne , et feraient d'elle un être unique !"

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

      

    "Sais-tu que les Grecs étaient persuadés que l'Euodia (la bonne odeur) était d'essence divine, charmait les sens, dévoilait les desseins et les pensées de la personne ?..."

    Lou écoutait attentivement sa mère, sans l'ombre d'un jugement... bien qu'elle n'avait aucune envie de s'identifier à elle, ni d'adopter les idées établies de son père. 

    Cependant, elle était ravie du choix de son père et de l'approbation de sa mère quant à ce parfum... Lou l'avait aimé et adopté de suite...

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

    Nany , qui n'appréciait pas les artifices, s'attristait. Pour elle, Lou ressemblait à une gravure de mode, à une "mijaurée" ainsi parée et parfumée... Ses vêtements de luxe et ce parfum ne révélaient que trop le rang et la richesse de ses parents.. 


    Nany savait que Lou dérangeait les élèves de l'Ecole communale, qui la surnommaient "la Pimbêche !"

    Lou souriait sous l'insulte et ne s'en offusquait pas. Rien ne transpirait d'elle, de ses sentiments. Elle s'en gardait bien ! Sa réserve ne laissait rien filtrer qui pourrait l'exposer au monde extérieur... Elle attendait son jour, embusquée en elle-même ! 

    C'était la méthode idéale pour éloigner d'elle les fortes têtes de l'Ecole, qui avaient peur d'elle. Pourtant, elle n'était ni agressive, ni sournoise, loin de là, mais elle ne fuyait pas, jamais !

    Sa redoutable intelligence lui avait permis de sauter une classe sans efforts apparents. Là où les plus grands qu'elle bredouillaient encore un français approximatif, elle était capable de construire aisément un discours si élaboré qu'il terrassait les plus hardis et les plus virulents de ses adversaires.

    Un instinct subtil lui permettait, d'une façon presque surnaturelle, de déceler immédiatement les failles de ceux qui l'entouraient.

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     Damien, père de Lou

     

    Rien, ni personne, ne devait compromettre son avenir. Même son père, cet Homme intraitable qui ne supportait aucune tentative de rébellion de la part d'un subordonné ou de sa femme, ....faisait l'enfant devant elle.

    Il veillait jalousement sur la vie de sa fille unique, profondément impressionné devant sa précocité d'enfant surdoué.

    Elle le voyait peu, et c'était mieux ainsi !

    Il émanait de lui quelque chose d'ambiguë qu'elle analysait comme potentiellement dangereuse. Nany le percevait également, bien qu'elle n'en disait rien ! Mais Lou le savait, le devinait ! Elle aimait bien Nany, même si elle était parfois fort rigoureuse. Elles étaient faites pour s'entendre ! Nany était la seule qui l'établissait dans la sécurité ! 

    Il était évident pour Lou que Nany la préservait du père en imposant sa présence, créant une hostilité sous jacente entre elle et lui....

    Lou mettait en veilleuse cette répulsion instinctive bizarre envers son père qui se suffisait à lui-même, ce en quoi elle lui ressemblait tant ! Répulsion qu'elle n'analysait pas, ne disséquait pas. Seul son instinct comptait !

    Elle comprenait que sa mère ne la protégerait pas, comme le ferait Nany coûte que coûte ! Nany et elle vivaient en symbiose, serrées l'une contre l'autre, s'épaulant mutuellement. 

     

    Mère était une blessure inguérissable pour Lou ! Un éclair de pur amour avait jailli entre elles pendant la grossesse de Mère qui le racontait souvent à Lou avec les yeux mouillés de larmes... Mais père avait si vite et si violemment délaissé sa femme dès les premiers mois de la grossesse que Mère s'était rapidement perdue dans de vives désillusions, dans des ruminations, des obsessions, des isolements qui l'avaient progressivement éloignée de son bébé, de la petite fille... 

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

     

    Lou savait que Mère l'aimait, mais celle-ci était comme une prisonnière qui tentait par tous les moyens de s'enfuir. Elle ne digérait pas l'échec incompréhensible de sa vie amoureuse, ne renonçait pas à sa liberté... Elle était pour Lou comme un oiseau affolé qui se meurtrissait les ailes aux barreaux du désenchantement.... 

    Un abîme culturel séparait ses parents !

    Copie conforme d'un père qu'il n'appréciait pas pourtant, campé dans un patriarcat autoritaire, Daddy était l'Homme d'une époque révolue qui figeait les femmes dans la soumission et la maternité. Il ne souffrait d'aucune alternative : devant lui, il fallait courber l'échine... 

    D'où venait donc ce besoin impérieux des Hommes de se faire la guerre ? de vouloir se détruire les uns les autres ? 

    Devant son père, l'agilité de la fillette, sa discrétion étaient singulières : elle disparaissait sans bruit !

    Lou n'avait qu'un but : emmagasiner le Savoir aussi vite que possible pour sortir de sa dépendance envers ses parents.... Parents qui, souvent, pour des raisons multiples, futiles ou mondaines, la laissaient de côté comme une potiche dans un coin ! 

    Car Mère ne s'occupait que peu de Lou. Elle n'en trouvait pas le temps, estimant que Nany était bien mieux placée qu'elle pour s'en charger : elle était payée pour cela !

    Lou avait appris à se contenter des miettes de leur amour pour elle !

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

    Elle s'était découverte très tôt une aptitude spéciale, secrète : elle pouvait déconnecter du "réel" par une respiration lente et profonde .... et capter l'aura des gens, sorte de halo lumineux, parfois coloré, qui entourait les personnes.. Lou percevait alors immédiatement la tristesse, la colère ou le bonheur de  celles-ci, voire même une éventuelle maladie... 

    Mais ce n'était , bien souvent, que des informations assez confuses... Au début, elle nommait cela : "le Regard magique" ! elle s'était accoutumée à ce Regard si spécial et s'en émerveillait ! Il lui procurait comme un pouvoir sur les autres... bien qu'il la plongeait la plupart du temps en état d'alerte...

    L'intensité de ces sensations l'éprouvait parfois mentalement et physiquement ! Des pensées bizarres, de brusques certitudes, lui venaient soudainement dans la tête, comme des prédictions, des prémonitions qui se révélaient justes au fur et à mesure dans le temps et les événements : c'était souvent très désagréable 

    Surtout qu'elle était dans l'impossibilité de prévenir l'autre lorsqu'elle ressentait quelque chose de grave pour lui  ! Elle avait essayé : on s'était moqué d'elle, on la prenait pour une folle, elle dérangeait ! Et si sa prédiction s'avérait juste, on l'accusait de l'avoir provoquée ! Rien que cela ! Alors elle gardait tout, et cela la rongeait de l'intérieur !

    C'est ainsi qu'elle avait progressivement acquis la certitude que la Vie était à la fois un réseau de visible et d'invisible ! 

    Ce qui la rendait plus forte !!! 

    Bien qu'elle comprenait combien elle était trop jeune et inexpérimentée pour analyser toutes les Forces qui la perturbaient ainsi ???

    Elle brûlait de poser des question à Nany sur ce sujet, mais c'était impossible, Nany se fâcherait ! Elle dut se résoudre à apprivoiser ces choses là toute seule !

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

    (Pinterest : "Démotiveur")

     

    C'était finalement un don rempli de souffrances qui pouvait, elle le pressentait, la conduire à la folie... Cette étrange faculté laissait des résidus très désagréables dans sa tête et son corps qui pouvaient la rendre vulnérable à Quelque Chose d'inconnue dont elle devait se défendre... Une porte s'était ouverte sur des Forces qui pouvaient la manipuler.... 

    Elle avait tenté de lire des articles sur Internet : ils parlaient de voyance ou de clairvoyance ! Et c'était dangereux !

    Il y avait tant de choses à découvrir ! 

    Luciole

    A SUIVRE

     

    Gare à l'eau qui dort - 8ème partie - "le Regard magique"

     

     23/01/2020 : 192 visiteurs et 626 pages lues

    27/01/2020 : 114      "            752       "

     

     

    Nouvelle "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie : Damien

    4ème Partie : Louise

    5ème Partie : Justine

    6ème Partie : Lou (Louise-Hortense)

    7ème Partie : Lou

    « Gare à l'eau qui dort - 7ème partie - LouGare à l'eau qui dort - 9ème partie - L'empreinte »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    18
    Vendredi 24 Janvier à 14:41

    Bonjour Luciole, je pense que j'ai eu de la chance de ne pas vivre ce que vit Lou. Ma mère était femme au foyer, avec 5 enfants. Elle était donc très disponible pour ses enfants. J'ai eu cette chance mais j'ai dû prendre une nourrice pour ma fille, entre 1977 et 1980, obligée de travailler, mon mari aussi, pour ne dépendre de personne financièrement et pour pouvoir finir le mois sans trop angoisser. Pour mon fils né fin 1980, j'ai décidé d'arrêter de travailler pour l'élever et puis je me voyais mal courir le matin à l'école pour ma fille et chez une nourrice pour mon fils avant d'arriver au travail tôt le matin. De toute façon, financièrement il valait mieux que je reste à la maison, en espérant retrouver du travail ensuite (car le congé parental n'existait pas en 1980). J'ai d'ailleurs trouvé du travail quand il a eu 2 ans. Ton texte est formidable ! Bon week end et bises.

    17
    Jeudi 23 Janvier à 14:41
    Renée

    Un joli don si elle en fait bon usage mais saura t-elle....? et surtout se préserver...Jolie texte. Amitiés

    16
    Jeudi 23 Janvier à 08:29

    Bonjour Luciole,

    Merci d'être passée sur mon blog. Je trouve chez toi, cette nouvelle qui a l'air fort intéressante et que je me propose de venir lire plus attentivement.

    Mes amitiés

    Dominique

     

      • Jeudi 23 Janvier à 13:26

        C'est gentil, Dominique. Merci .. Je suis ravie que ma nouvelle te plaise ! A bientôt

        Bisous

    15
    Jeudi 23 Janvier à 03:01
    colettedc

    Pauvre petite, elle est bien mal prise, avec ce don là !!! Surtout qu'elle garde tout pour elle ... merci Luciole et à bientôt pour la suite ! 

    Bon jeudi,

    Gros bisous♥

      • Jeudi 23 Janvier à 13:25

        Merci bcp Colette... Et tu as raison, mieux vaut se taire, c'est plus prudent ! frown J'ai bcp lu sur Internet des reportages sur les nounous d'enfants de riches, c'est affreux  pour les gosses ! Ils ne voient leurs parents avec une moyenne de 10 mn par jour... et les nounous se succèdent... Les enfants deviennent capricieux, égoïstes et incapables de s'attacher à quelqu'un (ils se protègent !) ... 

        Gros bisous

    14
    Mercredi 22 Janvier à 20:01

    Pauvre petite Lou, je n'aimerai sûrement pas avoir ce don là!

    J'avoue que je ne comprends pas du tout les parents comme ceux de Lou, quand on a la chance d'avoir un enfant et le laisser se débrouiller tout seul...

    Gros bisous à bientôt pour la suite

      • Mercredi 22 Janvier à 23:36

        Coucou Livia

        C'est un don encombrant ! Il angoisse plutôt qu'il n'aide.... 

        Je m'appuie sur des faits réels, mais à ma sauce bien entendu ! Les nounous auraient bcp de choses à dire.... Les parents trop occupés laissent à leur charge leur progéniture.... Une chance quand les gosses ont la même nounou ... ce qui n'est pas le cas la plupart du temps ! Pas facile pour des enfants de devoir subir des arrivages successifs de nounous, chaque fois différentes ! On comprend qu'ils soient bien perturbés ! 

        Merci Livia et bonne nuit

        Gros bisous

    13
    Mercredi 22 Janvier à 14:08

    Un don qui a de quoi effrayer bien des personnes , Lou doit se sentir bien seule avec des tels pouvoirs sans pouvoir se confier à personne 

    Bonne journée 

    Bises 

      • Mercredi 22 Janvier à 18:14

        Absolument ! C'est terriblement stressant ! Peut être qu'un jour, nous serons tous capables d'explorer ce monde sensible, car parait il nous avons tous en nous cette possibilité.. mais en attendant, pas simple à gérer ! 

        Merci bcp Gisèle

        Bisous

    12
    Mercredi 22 Janvier à 11:02
    Difficile quand on est différent quand on est enfant, les autres sont impitoyables. Bisous
      • Mercredi 22 Janvier à 18:09

        Ah ça, tout à fait d'accord avec toi ! Et comme nous sommes tous différents les uns des autres.... ça n'arrange pas la communication !

        J'ai lu un article très intéressant : quand tu parles à une personne, elle est multiple et toi aussi ! tu t'exprimes avec tout le reçu non seulement parental, mais également de tes ancêtres... Et elle aussi ! Chacun a toute une cohorte de personnes avec soi... C'est une affaire très compliquée, la communication ! 

        Merci Martine et bisous

    11
    Mercredi 22 Janvier à 07:32

    Lou trouvera son chemin

      • Mercredi 22 Janvier à 18:02

        Certainement ! ^^ Avec les mots, on fait ce qu'on veut....cool....  Dans la vie réelle, ça ??? Entre les dépressions, les drogues et l'alcool ? Pas évident ! frown

        Merci Gazou

        Bisous

    10
    Mercredi 22 Janvier à 02:26

    Bonjour Luciole,

    ce qu'ils sont beaux ces gens. Lou a une merveilleux visage!

    Les prémonitions, je connais ce monde de l'étrange. Pauvre Lou. Ce n'est pas évident à vivre! Heureusement qu'elle a Nany pour l'aimer et la protéger. Parce que les parents...

    Bisous

      • Mercredi 22 Janvier à 17:59

        Merci Martine... J'ai eu bcp de mal à trouver les images qui correspondaient à ce que je voulais... C'est tjrs la recherche d'images qui me prend bcp de tps... 

        Ah moi aussi, je connais ! c'est un "don" à double tranchant ! pas facile de vivre avec (voir com./Jill) ... 

        Je connais également (un peu) le monde des nounous chez "les personnes aisées", et mon récit n'est pas loin de la vérité.... 

        Bisous Martine et à bientôt

    9
    Mardi 21 Janvier à 23:07

    Habiter de prémonitions n'est pas facile à raconter et à entendre, le fait déjà que ce mot se marie avec état mental spécial... la pauvre.... à suivre, bonne nuit Luciole, bises

      • Mercredi 22 Janvier à 17:42

        Merci Jill.... Il m'arrive souvent d'avoir des pressentiments : c'est très désagréable ! D'abord, parce que je suis la première à douter et, souvent, à ne pas en tenir compte, et  je me ramasse.... (et je m'enguirlande, parce que "je le savais" !) ensuite parce que la personne visée réagit avec répulsion.... Si un individu a dans l'idée de faire une chose, rien ne l'arrête .... (Ma grand mère prédisait les décès.... Je dois tenir d'elle ?!) .... Pas simple ! 

        Alors je laisse faire les choses, me tais et tant pis ! D'autant plus que si l'info est claire ... elle reste néanmoins très confuse, sans pourquoi ni comment !

        Ex : "ne prends pas le train auj" ... Boum ! Pourquoi ? Que va t'il arriver ??? Tu restes avec cet avertissement et tu ne sais plus quoi faire, car tu n'as pas l'explication... Tu comprends... qd le prob arrive, que tu sois dans le train ou pas ! (mieux vaut ne pas être dans le train ....he).

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :