• Gare à l'eau qui dort !

     

    L'Amour assassiné

     Cliquez sous l'image

     

     

    DEFI n° 227 des CROQUEURS DE MOTS

     LENAÏG à la barre  (Ciquez sur le nom)

     

    Inventer un titre de livre

    En écrire la présentation 

    (Qui est l'auteur, de quoi parle t-il ? proposer un extrait)

     

    Musique d'ambiance  

     

     

    Gare à l'eau qui dort !

    Justine

     

     

    GARE A L'EAU QUI DORT !

     

    Auteur : Luciole 83

    Album : Nouvelle

    Titre    : Gare à l'eau qui dort !

    Scénario :

    Justine, une très jolie jeune femme de 25 ans, postule un emploi de Secrétaire de Direction dans la prestigieuse Société de courtage d'assurances située dans une grande ville de France, dirigée par Damien MAYER Junior, aidé dans sa tâche par sa Secrétaire de Direction Melle Adèle POUTIN, doyenne de l'Etablissement, ancienne bras droit du père de Damien... 

    La maigrichonne Melle Adèle, qui connaît tout et tout le monde, est une célibataire acariâtre et potinière, dont toute la vie se résume à son bureau, en quelque sorte sa "résidence principale", reléguant son triste petit logement de solitude à ses moments obligés en dehors des heures de bureau.... 

    Melle Adèle, cerbère de la Société,  ne voit pas d'un très bon oeil l'arrivée d'une nouvelle Secrétaire de Direction, même en suppléante, car celle-ci pourrait être susceptible de la remplacer un jour....  peut être ! Melle Adèle connaît toutes les ficelles pour éliminer les importunes ... Il faut dire que Monsieur MAYER a de la constance ! Inlassablement, il réitère sa demande malgré toutes celles qui se sont succédé depuis son investiture... 

    Monsieur MAYER n'est pas commode ! Justine en fera maintes fois les frais et pourtant.... tout comme Adèle, elle éprouve une tendre attirance pour son "Patron"

    Monsieur MAYER "possède" une prestigieuse épouse aristocratique accomplie, docile, soumise, excellente Maîtresse de Maison, Louise de Montabert,  dont l'éducation, la fortune et le blason ont hissé la petite entreprise familiale dans les plus hautes  sphères mondaines de la Haute Société....

    Mais Damien s'ennuie auprès de sa jolie et prude épouse qu'il n'aime pas, malgré leur mignonne petite fille de dix ans, appelée à succéder à son cher Papa ! 

    Monsieur MAYER s'encanaille en secret avec des courtisanes, toutes surnommées par lui : "Babé" , ce qui évite les malencontreuses bévues... La dernière en date, la pulpeuse Agathe, agréable petite poupée de luxe fort dégourdie et sachant y faire, lui donne toute satisfaction ! 

     

    Cependant, Louise n'est pas la gourde apeurée qu'on croit ! Epouse délaissée fort malheureuse, elle flaire intuitivement l'infidélité de son mari... Gare à l'eau qui dort ! 

     

    EXTRAIT

    "Justine se rendait d'un pas alerte vers un immeuble de verre cossu dont le mariage subtil de verre fumé, d'aluminium et de différentes essences de bois en renforçait l'aspect moderne et raffiné....

    Le vaste Hall d'Accueil, plantes vertes à profusion, bouquets de fleurs odorants, murs recouverts de faux marbres, de miroirs, de panneaux de verre fumé listant les noms des Entreprises et Agences abritées dans ce Bâtiment..... la terrifia ! Le luxe tapageur du Hall l'attérait ! C'était comme une gifle puissante qui la paralysait !

    Elle finit pourtant par trouver ce qu'elle cherchait ! 

    Le siège de la Société de courtages en assurances occupait tout le deuxième étage. On y accédait par un ascenseur silencieux qui la mena dans une immense Salle d'Attente aux tons chauds et clairs composée de plusieurs zones cosy accueillantes meublées avec goût de fauteuils et de canapés de cuir de couleur bleue garnis de coussins chatoyants autour de tables basses en bois clair.... ou d'espaces de bureaux permettant de travailler ou de remplir des papiers.... 

    Malgré l'heure fort matinale, quelques clients ou visiteurs occupaient les bureaux ou attendaient confortablement assis en lisant des revues ou leurs dossiers.... 

    Un diffuseur d'huiles essentielles diffusait une agréable odeur boisée....

    Au comptoir de la Réception, deux pimpantes Hôtesses tout sourire et courtoisie en costume bleu étiqueté d'un prénom accueillaient et  renseignaient les clients ... proposant  un verre d'eau fraîche, du café, du thé ou du chocolat que crachait une énorme machine ronronnant derrière elles.... 

    Partout des plantes vertes luisantes, des bouquets de fleurs raffinés et des corbeilles de bonbons, de pommes vertes, de gâteaux secs.... 

    Au centre du Hall, un Jardin d'intérieur enclos de verre, aux céramiques colorées débordantes de plantes exotiques disposées sur un lit de galets blancs.... 

    Les immenses baies vitrées s'ouvraient sur un paysage urbain dans lequel s'élançaient des immeubles modernes au long d'un écheveau de  rues bruyantes de circulation dense.... entrecoupé de parcs miniatures verdoyants..... 

    Le trop plein d'émotions de Justine réclamait un exutoire et elle le trouva dans ce décor gai et confortable qui inspirait le respect et la rassurait.... 

    D'emblée, elle éprouva une sympathie spontanée pour ces lieux .... ainsi que pour les deux jeunes Barbies sanglées dans leur costume bleu... 

    L'une d'entre elles, prénommée "Ophélie" d'après l'étiquette qui lui barrait la poitrine, s'avança vers Justine avec un sourire sincère.... 

    Justine se présenta et demanda gentiment Monsieur Damien MAYER.... "Je vais vous annoncer" assura avec courtoisie cette jeune femme stylée qui, vraiment, valorisait la Société qui l'employait.... 

    Pendant qu'Ophélie téléphonait derrière le comptoir, Justine ne put s'empêcher de penser au rôle si ingrat et discret de cette jeune employée dont l'impact relationnel était primordial auprès des clients.... 

     

    Dans le vaste couloir moquetté, elles rencontrèrent des groupes animés de jeunes loups fraîchement diplômés,  tirés à quatre épingles, croquant les joies de la compétition à pleines dents dans l'espoir de faire fortune rapidement en s'astreignant à des conditions de travail démentielles : leur excès de zèle pouvait devenir tragique ! Justine, pour avoir fréquenté ce milieu, ne connaissait que trop bien les burn-out consécutifs à des jours d'affilés sans dormir, qui conduisaient parfois au suicide.

    Un panneau de marbre gravé rappelait à tout l'étage que Monsieur Damien MAYER dirigeait cette partie du gigantesque vaisseau de verre.... 

    Ophélie frappa discrètement, puis s'effaça pour laisser entrer Justine...

    Mademoiselle Adèle, la doyenne de la Société, sobrement vêtue d'un costume chic noir sur un chemisier blanc et cheveux blancs permanentés, la figure maussade, la reçut froidement. C'était une créature anguleuse. Sa maigreur osseuse révélait la nature acariâtre d'une célibataire blanchie sous le harnais, aimant son bureau bien davantage que son triste logis de solitude, suppléant son patron lors de ses nombreuses absences.... 

    Bref, Melle Adèle tirait à boulets portants sur toutes les nouvelles secrétaires qui s'étaient succédé dans ces lieux, susceptibles de la remplacer un jour.... 

    Justine fit de son mieux pour dissimuler sa vive déception et essaya de faire bonne figure...

     

     

    Gare à l'eau qui dort !

     

    Melle Adèle

    Melle Adèle consulta un de ses écrans d'ordinateurs, puis téléphona d'une voix singulièrement douce à son Patron :

    "votre Rendez-vous, Melle Justine Forestier, est là, Monsieur Damien !"

    "Suivez moi !" ordonna t-elle sèchement à Justine, d'une voix cassante sans même lui accorder le moindre regard.... "

    Luciole

     

    A suivre.....

     

     

    A bientôt donc et passez une très bonne soirée... 

     

    Pour nous, ça va mieux ! la pluie s'est calmée... et j'ai retrouvé mon ordinateur après quelques coupures de courant.... Le village a quelque peu souffert, des rues transformées en torrents, des maisons inondées, un effondrement brutal de route devant la porte de certaines maisons.... 

    Pensées bouleversées pour tous les sinistrés ..... 

     

    Mille excuses pour le retard ! 

     

    Bisous

     

     

     

     

     

     

     

    « L'HORRIBLE BASILIC 3ème partieGare à l'eau qui dort ! 2ème partie »
    Pin It

  • Commentaires

    24
    Dimanche 1er Décembre à 22:51
    DDD59

    Comme nous disait souvent Jill pour sa cour de récré, "un plaisir pas une corvée" A partir du moment où on se donne des contraintes d'horaire ça gâche le plaisir. Pour ma part on ne peut même plus parler de retard, c'est carrément un trou noir lol!.

    Quelle inspiration tu as, je t'admire. Si tu devais éditer un jour,( c'est presque un jeu d'enfant maintenant avec les éditions en ligne) préviens nous, je me ferai un plaisir de te lire.

    Bisous ma Luciole et merci pour ta fidélité.

    Domi

     

      • Dimanche 1er Décembre à 23:26

        Ah que c'est gentil ma chère Domi... j'ai la petite larme... véridique.... Merciiiiii !

        ce doit être le temps pourri qui me sensibilise à ce point (serpillères détrempées, une fois de plus, mais ouf, pas encore d'inondation, comme certains habitants de mon village du Var, hélas !) 

        Mais il n'y a pas que le temps pourri qui m'empêche d'aller lire mes aminautes, mais les soins, examens, piqures dans l'oeil encore valide... et clinique à plus d'une heure d'autoroute de chez moi... Pas tjrs le grand moral !

        Pour l'édition en ligne, je n'ose me lancer car pas de moyens financiers pour....  et peur de me retrouver avec stock de livres à écouler .... Merci bcp ! peut être si ma vue ne me lâche pas ? 

        Alors, match nul, execo ! trou noir toutes les deux ! toi au figuré et moi en réalité bien souvent.... erf he

        Enfin, ne râlons pas, ce pourrait être pire ! Avant la série des piqures, j'étais censée perdre la vue ! Que personne n'hésite surtout : je préconise ces soins ! pénibles, mais indispensables !!! 

        Mille bisous, ma chère Domi et à plus

    23
    Mercredi 27 Novembre à 17:25

    Excellente présentation Luciole tu nous mets en appétit, j'ai hâte de découvrir la suite de cette nouvelle . Je croyais m'être inscrite à ton blog mais comme je ne reçois pas de news je vais recommencer .

    Bises 

      • Mercredi 27 Novembre à 23:08

        Ah bon ? c'est bizarre, car les News de Interactions m'assurent que tout est ok !!! Je vais voir dans ma boite mail...

        Mille mercis pour le compliment, ça fait du bien au moral comme au mental... oops 

        Pas encore eu le temps de venir lire vos blogs, car absente depuis tôt ce matin

        Et demain, rebelote : piqure dans les yeux à une bonne heure de chez nous - perte de la journée, car tout le monde de convoqué puis système de chaises musicales... On change de chaise au fur et à mesure qu'un(e) patient(e) part "au bloc"... L'usine, quoi ! Pas très drôle mais supportable ! Et je n'y vois plus pour le reste de la journée... pffff... mais si cela m'évite de devenir aveugle...

        Bises à toi aussi

    22
    Mardi 26 Novembre à 20:26

    bien fait ; comme toujours, tu te passionnes ... et difficile de faire court. Bises 

      • Mercredi 27 Novembre à 23:14

        Coucou Andrée et merci... 

        Disons que mon blog a été ouvert pour ENFIN me permettre de m'adonner à ma passion de l'écriture... Et encore.... "je ne dis pas tout !" afin de ne pas non plus être trop longue... C'est souvent très frustrant ! Bon, le temps me manque aussi... C'est pourquoi je ne prépare pas mon travail sur un brouillon et tape directement à l'écran.... la nuit !

        Bisous

    21
    Mardi 26 Novembre à 12:47

    Coucou Luciole, je t'en prie, pas de retard dans la blogosphère ! Et peine partagée pour les sinistrés, tant mieux si de ton côté il n'y a rien eu de catastrophique. Un grand bravo pour ton titre et ton amorce de roman, hi hi, à suivre bien sûr, je ne suis guère étonnée. Fort bien décrit le monde de l'entreprise déjà. Et un suspense accrocheur, à bientôt alors et gros bisous, merci beaucoup.

      • Mardi 26 Novembre à 16:11

        C'est moi qui te remercie de ton idée géniale ! 

        Je viens de remettre tout en ordre par chez moi, et vais m'atteler ENFIN à la suite.... 

        Trop heureuse de n'avoir eu qu'un peu d'eau sous les porte fenêtres et la porte d'entrée, une terrasse bien sale .... Notre coin poubelle à nettoyer... Mais bon, ce n'est rien du tout ! Une lessive de serpillères bien détrempées et de torchons à poussière après un bon récurage et tout va bien ! Ce sont les bourrasques de vent qui nous ont le plus gênés ! Les arbres tourbillonnaient dangereusement autour de la maison et là, j'ai eu peur !

        Le soleil est revenu ! ouf ! On s'en tire bien !

        Gros bisous

    20
    Mardi 26 Novembre à 11:20

    J'adore l'entrée en matière, et déjà je plains cette petite Justine de devoir un jour travailler avec Melle Adèle.

    Grosses bises

      • Mardi 26 Novembre à 16:02

        Heu, moi aussi ! Mille mercis Livia pour tes lectures si fidèles qui me donnent la pêche ! Vite, au travail, car dès Demain, absente  jusqu'à Dimanche... 

        Je t'embrasse fort

        A dès que je peux !

    19
    Victoria
    Mardi 26 Novembre à 11:00

    Un début d'histoire qui donne vraiment envie de lire une suite. Des personnages bien campés, chacun dans sa personnalité. Des caractères aussi forts que différents et un titre qui peut faire toute la différence. Bravo pour cette présentation et ce résumé. Bonne journée

      • Mardi 26 Novembre à 16:00

        Merci infiniment Victoria... j'apprécie bcp ton commentaire ! je vais m'atteler à la suite pas encore couchée sur le papier... A bientôt !

        Bisous 

    18
    Mardi 26 Novembre à 07:31

    Une belle mise en bouche Luciole, maintenant on attend la suite. Bises et bon mardi

      • Mardi 26 Novembre à 15:58

        Merci Zaza , je vais m'y mettre de suite ! 

        Un mardi ensoleillé... ENFIN, après plus de 15 jrs de pluie continue, de bourrasques violentes, d'orage etc etc.... Mais la terre et les sources sont cette fois ci bien gorgées... prêtes à affronter une nouvelle sécheresse .... 

        Bisous et porte toi bien surtout

    17
    Mardi 26 Novembre à 07:18

    ...tu vas sans doute nous concocter une suite, je serai une de tes premières lectrices pour sûr!

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Mardi 26 Novembre à 15:43

        Coucou Mireille

        oh c'est vraiment trop gentil : merci mille fois ! 

        Alors je vais vite me mettre à la suite, car de Mercredi à Dimanche : pas là ! pfffff Quelle vie de patachon ! quoique demain, journée "Santons" à Aubagne et balade dans le village... Pourvu qu'il fasse aussi beau qu'aujourd'hui !

        Je t'envoie les plus beaux rayons du soleil qui enfin daigne nous réchauffer au moins le moral, car .... fait pas chaud !

        Bisous

    16
    Mardi 26 Novembre à 04:38
    Tu vas nous écrire la suite super. Bisous
      • Mardi 26 Novembre à 15:38

        Pas encore commencée, mais plan dans la tête.... pour une fois ! si toutefois les mots ne m'emmènent pas dans une direction différente, ce qui arrive bien souvent.... he

        Merci Martine et à plus

        Bisous

         

    15
    Mardi 26 Novembre à 02:22

    Palpitante ton histoire avec moults petits détails qui "installent" l'atmosphère.

    J'aime beaucoup la machine ronronnante, une sorte de corne d'abondance...

    Heureusement que Louise a du flair...wink2

    Les relations humaines, c'est un torrent d'émotions et souvent de gigantesques complications...

    Pensées pour tous les sinistrés oui, je suis bien désolée de ce qui est arrivé.

    J'espère que les personnes gravement atteintes pourront trouver de l'apaisement.

    Nous aussi dans le Val d'Oise on a de grosses galères, coupures d'eau à répétition, débordements de toilettes dont nous ce soir, il est 2h18 du matin et on attend le réparateur, nuit blanche en perspective...

    Coupures de courant...Journées et nuits sans eau plusieurs fois au fil des semaines... Galère...

    Nous ce ne sont pas les intempéries mais les travaux des Jeux Olympiques, la vielle est sens dessus dessous, routes ouvertes, trottoirs éventrés, réseaux en galère grave, fuites, inondations... La joie!

    Bon courage à toi, au plaisir de te lire, je te dis merci pour ta nouvelle, gros bisous Luciole

    Cendrine

      • Mardi 26 Novembre à 15:36

        Holàlàlà ! Tout cela pour quelques jours sans plus ? Bien gentil, les jeux olympiques, mais si c'est pour compliquer la vie des habitants à ce point, est-ce bien utile ???? C'est totalement extravagant ! Nous sommes trèèèès loin de l'idée  initiale des jeux olympiques.... Tout devient commercial au détriment de la population.... encore une histoire de gros sous pour quelques privilégiés !

        J'espère pour vous que ces graves désagréments seront solutionnés très rapidement ! 

        Merci bcp Cendrine et un grand merci pour tes encouragements.... J'ai fait mon maximum mais c'était bien mal engagé... J'ai cru que je n'y arriverai jamais.... Il m'a fallu une presque nuit pour m'en sortir ! Il faut vraiment avoir la rage d'écrire.... bad

        Je t'embrasse très tendrement et à bientôt

        Je vais concocter la suite

    14
    Mardi 26 Novembre à 01:09
    colettedc

    Le titre en est super bien trouvé, Luciole !!! Il dit bien cette suite ! Retard ou pas, tu as super bien travaillé à bâtir ce tout : Bravo !

    Bien triste pour tous ces sinistés, en effet ! Pensée pour eux, oui.

    Bon et doux mardi,

    Gros bisous♥

      • Mardi 26 Novembre à 15:25

        Grand merci Colette, de toutes tes lectures attentives et fidèles ! C'est fou ce que tu m'encourages à continuer mes écrits qui, parfois, me pèsent car chronophages... Là, dessus jusqu'a 4 h du matin... J'ai la suite dans la tête, mais pas encore sur le papier....

        Je t'embrasse bien tendrement et à bientôt

         

    13
    Lundi 25 Novembre à 23:44

    Un héritage de père en fils que cette boîte d'assurances... et pas des plus fidèles le patron... oserais-je dire comme tous les boss qui ont de jolies secrétaires et autres employées...  L'endroit n'est pas des plus sympathiques, enfin son cerbère ;-) Côté intempéries, ça fait bien du dégât, et cette eau boueuse...  encore une fin d'année pas drôle... bonne nuit, bises

      • Mardi 26 Novembre à 15:22

        Coucou et merci bcp chère Jill Bill ! 

        Si je te disais qu'il fait grand beau soleil.... à défaut de faire chaud ! Après tous ces jours de pluie.... Remarque, heureusement, car il faut réparer tous les dégâts .... Mais qd même, c'est rageant ! Dame Nature a décidé d'emm...nuyer  tous les habitants qui la font tant tousser de colère la plupart du tps ! Cette fois, elle se venge.... et elle est bien partie pour continuer.....beurk

        J'ai bien peur qu'il y ait du grabuge d'ici peu également du côté de l'Agence.... Ce genre de Tati Danièle ne lâche pas facilement le morceau et l'âge, qui aigrit et endurcit, n'arrange rien.... 

        Merci pour ta douce fidélité et bcp de gros bisous

        Porte toi bien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :