• Gare à l'eau qui dort n°19 - LE POUCAVE

     

     

    GARE A L'EAU QUI DORT N°19

     

    Gare à l'eau qui dort n°19 - LE POUCAVE

     

    LE POUCAVE

     

    Musique jazzy

     

    Il s'installa sur une chaise en simili cuir rouge derrière une petite table ronde en formica noir, face à l'entrée tout au fond du bouge et attendit.... Ô surprise, non pas une de ces mignonettes, mais un famélique garçon tout de noir vêtu vint à lui, avec un regard torve... Dorian se frotta les mains : c'est dans la poche ! Il sentit qu'il allait palpiter au coeur d'une histoire passionnante, avec ce gamin.... Il activa sa caméra cachée.... (épisode précédent - cliquez sur la phrase)

     

     

    Une rengaine langoureuse suintait des murs et distillait son ennui visqueux dans le Bar tout en longueur aux murs de miroirs....

    Le "Chasseur d'Hommes" commanda une pression bien fraîche au serveur lymphatique qui remonta lentement vers le comptoir, derrière lequel s'affairait un patron rubicond et grassouillet de petite taille, puis revient avec une nonchalance affectée vers le client fringué comme un zonard.... 

    Dorian savait qu'il ne disposait que peu de temps, alors il fallait agir vite ! 

    Il prit un air niais et fila un gros billet discrètement dans la main du serveur interloqué. 

    "J'en pince grave pour la gamine du 3ème, là, en face" lui murmura-t-il rigolard en montrant la fenêtre occultée par une lourde tenture d'où sortaient des raies de lumière... 

    Le serveur ébahi fléchit involontairement les épaules, ne sachant que répondre. Il éprouva soudain un malaise : le zonard le fixait durement, droit dans les yeux.... Le jeune homme vêtu de noir effectuait toujours son service avec beaucoup de discrétion, le "milieu" d'ici ne supportant pas les balances, mais cet homme bizarre lui inspirait de la crainte... 

    Il prit une large inspiration :

    "Ah, Agathe !" finit -il par chuchoter en louchant du côté du patron qui pourrait peut être l'entendre ?!

    Il  regarda, fasciné, le gros billet si facilement gagné... et prit le parti de l'enfouir prestement dans sa poche de pantalon... 

    Dorian esquissa un imperceptible sourire et l'encouragea à davantage de confidences... 

    "Ben, M'sieur, elle ne sort guère...." souffla en rougissant, perplexe, le gamin...

    Il hésitait encore, mais l'angoisse de devoir rendre le billet le taraudait.... Déjà, Dorian tendait impatiemment la main avec un air méchant.... 

    "Elle a une bonne qui s'occupe de tout. Celle-là, elle est bavarde !.... 
    Un Vieux, qu'elle appelle Milord, les entretient toutes les deux... "

    Devait-il continuer ? Il transpirait de trouille... Le patron allait s'inquiéter de le voir bavasser avec la clientèle.... 

    "Ah oui ?" le relança Dorian, tout en savourant sa bière à longues gorgées.... Il vient ici de temps en temps, ce Milord ?"

    "Vous êtres un Condé, M'sieur" se hasarda le gamin qui jaugeait furtivement l'inconnu de la tête aux pieds, définitivement effrayé.... 

    Il avait l'habitude de peser la fortune de chaque consommateur selon sa mine et sa mise.... mais celui-là était hors cadre.... ????

    Le regard mauvais de Dorian le vrilla. Un 2ème billet lui fit brusquement retrouver son souffle et sa parole...

    Cet Homme était franchement un original !

    Serait-il du "milieu" ? La gamine manquerait-elle à "ses devoirs" ? 

    La sueur lui coulait dans le dos, sur le front qu'il essuya machinalement avec le torchon dont il se servait pour essuyer les tables.... 

    Il comprit qu'il avait beaucoup de révélations à faire ! 

    "Ben non, M'sieur, y s'y risquerait pas !" lança t-il avec un air de malice feinte en signe de soumission... 

    Une lueur de cupidité lui dévorait les yeux. Il remisa le billet au même endroit que l'autre sans plus de façons... et attendit, crispé, ne sachant par où commencer.... 

    Dorian venait enfin de prendre position dans ce troquet. Il décela un encouragement dans le regard du pauvre type qui transpirait à grosses gouttes.... 

    "C'est quoi, ton prénom ?"

    "Jos, M'sieur, pour vous servir...."

    Ils échangèrent un sourire complice.. Un gaîté envahit Dorian... C'était dans la poche !

    "C'est la bonne qui vient, M'sieur, elle picole ! La bonne, la Cathy, c'est la copine d'Agathe... qui l'a imposée au Vieux... Elles n'ont pas froid aux yeux, ces deux-là !"

    "Jos, d'où viennent elles ?"

    'Ben, l'Agathe était élève du Lycée situé dans le quartier des "mitards"... C'est là que le Vieux l'a débauchée... Y parait qu'elle a le feu au cul, d'après Cathy....!"

    "Et le Vieux, il sort d'où, Jos, le sais-tu ?"

    "Ça, on ne le sait pas, M'sieur, j'vous jure ! mais il est friqué... Sauf qu'il radine ! C'est un bel Homme, mais cassant, autoritaire... Y s'la pète grave ! 

    Cathy dit que la petite a bien des soucis avec lui. Il faut qu'elle le supplie pour le fric ! Enfin, il paraît que c'est lune de miel entre eux....

    Le Vieux est jaloux, exclusif....il veut pas qu'elle prenne son indépendance... 

    En fait, elle déteste Milord... Mais il paie tout ! Alors !!!

    Paraît aussi qu'il était un habitué des lieux de débauche... Mais qu'ça coûtait trop cher ! Puis il veut pas partager... ça l'dégoûte, ce Milord !"

    "Il se trouve où, ce lieu de débauche ?"

    "Oh pas loin, à un jet de pierre d'ici, dans une rue sans issue dont j'sais pas le nom ! y s'y bouscule tous les aristos et les friqués qui viennent de partout ... C'est chicos, enfin, c'est c'qu'on dit ! Suis pas assez argenté pour y mettre les pieds....

    Y paraît qu'c'est si discret que chaque "invité" ne se voit jamais... y'a toujours des belles bagnoles qui passent... ça s'appelle "La Curiosité"... Il suffit de les appeler pour avoir de la compagnie... Y paraît que le Milord avait sa préférée.... Enfin, y disent "des call-girls"... Mais il en changeait souvent quand elles étaient usées.... 

    Vous savez, ici, c'est confessionnal !  Après quelques verres, les clients se confient facilement. Mais bon, Milord n'est pas homme à informer le voisinage, ni ses états d'âme... Alors, il les enferment : pour qu'elles la ferment ! Mais Cathy doit faire toutes les courses et fait des accrocs au contrat ! C'est pas son ami, le Milord... Elle en a peur !"

    Le regard torve du gamin prit un air traqué et il jeta un coup d'oeil circulaire dans la salle.... et vers le patron qui, heureusement, discutait avec un pilier de bar et les prostituées... 

    "Vous savez, je risque gros, M'sieur.... y s'passe des choses pas claires par ici ! Faut être prudent !"

    Dorian comprit.... Il sortit à nouveau un gros billet qui libéra instantanément les craintes du roublard... 

    "Merci, M'sieur... Tiens, l'Agathe, elle le fait cocu, le Milord.... Elle est maquée avec Dirlo, enfin Didier quoi : c'est pas un tendre, çui-là ! même un prédateur ! C'était son pote avant que le Milord vienne la chercher.... Mais le Dirlo lui coûte de plus en plus cher, sans aucune garantie... C'est pour sa protection, soi-disant, à la gamine... Elle est paniquée ! 

    "C'est une poule de luxe la plus coûteuse du coin !" Faudrait pas que le Milord s'en aperçoive... , pour le Didier... La gamine risquerait gros... bien qu'c'est pas du genre à se briser quand on la jette !

    Moi, vous voyez, M'sieur, j'dis qu'aimer, c'est quand même plus grand que son p'tit cul.... J'ai une copine à assumer et faudrait pas qu'elle vire pareille !" ajouta t-il crânement en se redressant.... le regard mauvais.... "non, faudrait pas !"

    Une sacrée virtuose, la Cathy, pensa joyeusement Dorian... Les "gens de maison" savent tout sur leurs patrons... La plupart sont fort discrets, mais là, Damien était tombé sur un os.... Mauvais pour lui ! 

    Bon, la double vie de Damien ne faisait plus aucun doute ! 

    "Vous savez, M'sieur, la gamine a toujours l'air inquiet quand on a la chance de la voir, comme si une menace pesait sur elle... Faut dire que le Dirlo est un gourmand : y la rackette sans cesse !" poursuivit Jos avec une pitié non dissimulée... "Et l'autre qu'est pas commode ! Y'a de quoi angoisser !"

    Damien fut frappé par une idée subite qui s'incrusta dans son cerveau en ébullition : Et si Damien escroquait Louise ? Il fallait éclaircir les habitudes et la mentalité de cet Homme et mettre un nez dans ses comptes... 

    "Bon, M'sieur, j'peux pas rester indéfiniment... Le patron va me tomber dessus... Vous savez, si ces gamines se gobergent, nous, on crève la dalle... 

    Il connaissait la vie, le petit Jos ! Un malin ! Mais Dorian compris qu'il ne tirerait plus rien de ce grand échalas noir comme un corbeau... 

    "T'as intérêt d'être discret, Jos... Je saurais te trouver si tu ébruites notre conversation ! Compris ?"

    Mortifié par le regard mauvais et narquois de Dorian, résigné, le gamin s'éclipsa vers le comptoir en maugréant ! Un drôle de client, _çui-là ! Pas l'air commode ! 

    Il se réconforta en tâtant les billets dans sa poche : y'avait comme un salaire gagné juste avec un peu de parlote... Il sût d'instinct qu'il devait fermer sa gueule... on n'sait jamais, avec ces loubards ! Sûrement du "Milieu" ! P't'être qu'"ils" voulaient la gamine comme gagneuse ? Pauvre petite ! C'était pas une vie, dans c'quartier ! 

    Finalement, Dorian était satisfait. Ce poucave savait beaucoup de choses.... C'était rare de tomber sur un bavard pareil ! Il laissa sa bière tiède et fila vers son véhicule, subitement épuisé.. Demain, on avisera avec les mouchards ! Seulement après, avoir constitué un dossier solide, il ira trouver Louise...  Et là, il se voûta... Sale boulot !

    Luciole

    A SUIVRE

     

    Gare à l'eau qui dort n°19 - LE POUCAVE

     

    Le poucave : un mouchard, un indic..... 

     

    1/07/2020 . 157 visiteurs et 406 pages lues

     

    Nouvelle "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie : Damien

    4ème Partie : Louise

    5ème Partie : Justine

    6ème Partie : Lou (Louise-Hortense)

    7ème Partie : Lou

    8ème Partie : Le regard magique

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian, détective privé

    17ème Partie : Réminiscences - Tom.

    18ème Partie ; Filature

    « Gare à l'eau qui dort n° 18 - FILATUREGare à l'eau qui dort n°20 : Sous-marin et pinholes »
    Pin It

  • Commentaires

    18
    Samedi 4 Juillet à 03:51
    colettedc

    C'est captivant, Luciole !!! J'ai bien hâte de lire le moment où il rencontrera Louise ! Bonne fin de semaine,

    Gros bisous♥

    17
    Vendredi 3 Juillet à 14:07
    daniel

    Drôle d'ambiance !! C'est lourd ! On s'y croirait !!

      • Vendredi 3 Juillet à 21:21

        T'inquiètes ! c'est pour une bonne cause, Daniel.... Tu le verras dans les autres épisodes...

        Merci d'être venu

        Bisous

    16
    Vendredi 3 Juillet à 12:58

    Coucou Filippine et Pianosh de vos lectures silencieuses et fidèles.. Vous aussi, par vos présences, vous me portez autant que mes personnages... 

    Je vous embrasse de tout coeur

    Suis en cogitation pour le suivant, mais mon ordi, qui revient de chez HP, ne marche tjrs pas : snif ! vais devoir reprendre le petit portable....

    A plus !

    15
    Vendredi 3 Juillet à 09:58

    On le sent bien que tes personnages vivent en toi et qu'ils te portent...

    Bonne journée, Luciole !

      • Vendredi 3 Juillet à 13:05

        Je suis très touchée par ton commentaire, Gazou, merci bcp !

        Et oui, bien souvent l'écrivain est bien davantage la marionnette de ses personnages ... que l'inverse ! Réalité et virtuel se rejoignent et s'intriquent tellement qu'il est difficile de s'extirper du virtuel...

        Porte toi bien surtout

        Bisous

    14
    Jeudi 2 Juillet à 21:07
    Marenostrum

    Mais dis moi....c'est presque du  Sant-Antonio!!!!!!

    Bises

      • Vendredi 3 Juillet à 13:08

        Pour ce passage, peut être, mais il fallait se mettre dans la peau des personnages... Le jeune garçon vit dans un bar louche, dans un quartier louche et par conséquent, ce contexte ne favorise pas un langage fleuri.... Le milieu dans lequel on vit nous imprègne et nous façonne !

        Merci Jacqueline et bonne journée

        Bisous

         

    13
    Jeudi 2 Juillet à 07:53

    Une histoire louche ;j'ai survolé  les autres épisodes.On se laisse prendre au jeu.Bonne journée

      • Vendredi 3 Juillet à 13:13

        Merci Fanfan... c'est un beau compliment ! 

        Bonne journée à toi aussi

        Bisous

    12
    Mercredi 1er Juillet à 21:14

    Je reprend le train en marche, et malgré çà je peux suivre l'histoire, on a hate de connaître la fin.

    Gros bisous belle soirée

      • Mercredi 1er Juillet à 22:49

        Merci Livia

        C'est vrai que, lorsque j'achète un livre, je commence tjrs par la fin, tant je ne supporte pas l'attente.. Ce qui me permet de lire tranquillement l'histoire ensuite.... Mais là, c'est numérique, et pas de possibilité de le faire ! sarcastic

        J'ai réussi à trouver le temps de me préparer un plan de travail afin de ne pas me perdre en route.... Mais mes personnages vivent en moi et me portent... Ce sont eux qui m'entraînent, en fait.... Je n'avais jamais ressenti une telle joie (et douleur, parfois, tant c'est prenant, l'écriture... Le stress de la page blanche existe bien !) à raconter une histoire de bout en bout  ! Sinon, pourquoi écrire ? Et pourquoi ce blog ?

        Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Mercredi 1er Juillet à 20:42

    Ah la tache ne pas être évidente pour renseigner Louise .

    Bonne soirée 

    Bises 

      • Mercredi 1er Juillet à 22:37

        Merci Jazzy .... Ta fidélité me réconforte... J'ai passé une bonne partie de la nuit à concocter cet épisode... J'ai enfin établi un plan des prochains afin de ne pas m'y perdre... J'assouvis ainsi mon goût pour l'écriture ancré en moi depuis l'enfance sans avoir jamais eu le temps ni les moyens de le faire... 

        Ne voudrais pas être à la place de Dorian face à une Louise toujours un peu perdue dans son univers... Elle doute de la fidélité de Damien, mais n'envisage certainement pas une situation aussi spéciale.... Le réveil va être brutal !

        Une soirée toute douce à balader dans les rues pleines de monde et de vie ce soir, les terrasses, restos, bars noirs de monde... sous une température clémente... 

        Bisous

    10
    Mercredi 1er Juillet à 19:57

    Je vais dire un peu comme Martine, par épisode faut se souvenir des autres... J'ai moi aussi une valise à faire, mais pas pour une virée estivale... beau mois de juillet à toi, bises

      • Mercredi 1er Juillet à 22:27

        ça, je peux te comprendre ! situation pas du tout évidente, voire stressante ! J'ai horreur d'aller à l'Hôpital... et des opérations... 

        Merci Jill Bill et surtout, tous mes souhaits de prompte guérison... 

        A quand tu pourras, ta santé d'abord!

        Gros bisous

    9
    Mercredi 1er Juillet à 18:27

    Je continue ma lecture mais parfois je ne me souviens plus bien de ce qui a précédé. Je lis plusieurs livres à la fois déjà et je suis préoccupée par beaucoup de choses sans gravité en ce moment mais cela me prend la tête. Bisous

      • Mercredi 1er Juillet à 22:20

        Je sais que ce passage est un peu spécial, mais il est important pour la suite... J'ai enfin établi un plan de travail afin de ne pas m'y perdre moi aussi ! 

        C'est fou, cette histoire m'accroche... surtout depuis que j'en ai esquissé le déroulement...  ça m'intéresse d'aller jusqu'au bout ! Sans doute ce qui t'a motivé pour ton livre.... J'attends d'avoir mon ordinateur en route afin de le commander sur Amazon... Suis encore sur petit portable, bien pratique pour dépanner, mais difficile à taper à cause des minuscules touches...

        Ne te prends pas trop la tête  ! Tout passe....

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :