• Gare à l'eau qui dort n°20 : Sous-marin et pinholes

     

     

    GARE A L'EAU QUI DORT n° 20

     

    Gare à l'eau qui dort n°20 : Sous-marin et pinholes

     

    SOUS-MARIN ET PINHOLES

     

    Finalement, Dorian était satisfait. Ce poucave savait beaucoup de choses.... C'était rare de tomber sur un bavard pareil ! Il laissa sa bière tiède et fila vers son véhicule, subitement épuisé.. Demain, on avisera avec les mouchards ! Seulement après avoir constitué un dossier solide, il ira trouver Louise...  Et là, il se voûta... Sale boulot ! (précédent épisode : cliquez sur la phrase)

     

    Après concertation avec les enquêteurs de Dorian ("les mouchards"), il fut décidé d'utiliser le "sous-marin", équipé de "pinholes"....

     

    Le sous-marin était un camion utilitaire banalisé truffé de technologies dernier cri, préalablement maquillé par une Pub discrète sur ses flancs extérieurs.

    Le véhicule comportait un minuscule coin cuisine doté d'une buse réchaud-gaz, d'un petit évier et d'une machine à café, ainsi que d'un WC chimique coincé sous l'évier comportant un bras articulé permettant de le tirer à volonté, et d'une étroite couchette...  Mais le plus volumineux était le matériel de surveillance haut de gamme. 

    L'intérieur était parfaitement conçu pour être invisible de l'extérieur, les fenêtres étaient soit teintées, soit dotées d'une vitre sous tain (surface avec une seule face miroir, qui n'était pas appliquée directement sur la fenêtre afin d'être plus discrète.)

    Une cloison, comportant une porte munie d'une ouverture miroir sans tain sur presque toute sa hauteur, séparait l'espace conducteur de l'espace arrière.

     

    Les pinholes étaient des caméras sans fil de la taille d'une tête d'épingle. On les répartissait à l'extérieur de façon judicieuse, tout autour du camion , qui filmeront en continu le parking, la rue et l'entrée du porche... 

     

    Ainsi, le personnel de filature, bien planqué dans le véhicule, pourra tout à loisir filmer, photographier et écouter... en toute discrétion... bien que des habitants extrêmement observateurs pourraient déceler une filature  organisée à cet endroit au fil du temps, sans pour autant savoir pour quelle(s) personne(s).... Il fallait espérer qu'ils ne jaseront pas...  Le risque était que la ou les cibles "grillent" la surveillance et comprennent qu'on les file.... 

    Car plusieurs jours de "filoche" étaient nécessaires afin de prouver l'adultère avéré de la cible.

    Par sécurité, il fut décider d'organiser plusieurs équipes de deux personnes qui se relayeraient toutes les quatre heures pendant vingt quatre heures, afin d'assurer une surveillance constante des cibles, et surtout du matériel hors de prix stocké dans le camion.... 

    Des collègues de Dorian eurent la mauvais surprise de trouver leur véhicule fracturé, vandalisé et vidé de toute la technologie de pointe pendant le repos en chambre d'hôtel de leurs filocheurs.... 

    Les mouchards étaient déjà partis en repérage sur place et avaient trouvé deux emplacements de libres dans le parking pour garer le camion, pile en face de la bouche noire du porche qui débouchait sur une cour carrée bétonnée entourée d'immeubles... 

    Immédiatement, ils occupèrent la place en garant deux véhicules banalisés côte à côte, selon la largeur du camion... en attendant que celui-ci soit opérationnel... juste sous des arbres dont les branches se trouvaient à bonne hauteur.... Ils pourront ainsi parquer le camion en travers, afin d'obtenir le plus grand angle de surveillance avec la vitre sans tain.... 

    Pour une simple filature d'adultère, Dorian utilisait des moyens moins coûteux avec des appareils de surveillance technique plus ordinaires, comportant la pose des pinholes au plus près de l'appartement ou de la maison de la cible (dans des panneaux de circulation, de signalisation de travaux, dans les lampadaires.....etc), qui permettaient à ses employés de visionner les images sur écrans dans le bureau afin de prévenir les filocheurs en planque dans une voiture banalisée, ou des filocheurs-marcheurs qui déambulaient, leur téléphone portable rivé sur les oreilles, feignant d'être en grande conversation avec quelqu'un, ou des filocheurs-assis sur un banc ou autres, qui lisaient ou papotaient fort aimablement, avec les habitués du coin, tout en observant attentivement....ou bien encore des filocheurs-clochards accroupis sur le trottoir qui mendiaient..... entre autres procédés... Dans le métier, il fallait être un bon comédien ! 

    Mais dans la situation actuelle, il s'agissait bien davantage d'une affaire de moeurs, qui se compliquait de proxénétisme avec Didier (et autres ? à vérifier !), qu'un adultère classique ! Il fallait employer les grands moyens et ne pas lésiner sur le nombre des employés, ni sur les moyens financiers ....

    Si l'équipe de Dorian arrivait à démanteler le réseau de prostitution qui employait des mineures, ce serait le jackpot ! Dorian ne supportait pas de tels procédés ! Il soupçonnait fortement une association de malfaiteurs nuisibles derrière toute cette affaire dont Damien était la proie facile.... 

    Les agents en filature communiquaient entre eux avec la fonction "conférence" de leurs téléphones portables.... 

    Il était fort prévisible qu'ils ne tarderont pas de recourir au chantage pour soutirer un maximum d'argent à cet idiot de Damien  ? Dorian était certain que les pauvres gamines servaient d'appâts sans le savoir ! 

    Avec ces arguments frappants, Dorian était certain de convaincre et d'obtenir l'autorisation de surveillance du Parquet ! 

    Sans attendre, les mouchards avaient déjà installé très discrètement une multitude de pinholes bien ciblés dans la cage d'escalier où se situait l'appartement d'Agathe au niveau du troisième étage, ainsi que face à la porte et au-dessus de la porte d'entrée des deux jeunes filles.

    Chaque minuscule caméra donnait sur un angle bien précis.... visible sur écrans de la "Centrale" (Pièce spéciale surchargée de matériel de haute technologie dans l'Agence de détectives de Dorian) et  sur les petits écrans dans les voitures banalisées en place.

    Informations méticuleusement observées afin d'avoir le plus de renseignements possibles pour constituer le procès verbal de surveillance contenant les noms des participants et les faits constatés avec l'horaire correspondant.... 

    Ce procès-verbal s'inscrira dans les actes de l'enquête en cours, auquel seront joints les journaux de bord des différentes équipes.... 

     

    Mais pour l'instant, le travail le plus lourd, d'une importance capitale, était d'obtenir le plus rapidement possible l'accord de Louise... 

    Il était nécessaire qu'elle prenne un avocat afin que celui-ci fasse une demande de "flagrant délit d'adultère" aggravé de "détournement de mineurs" auprès du Parquet...  Lorsque cette requête sera obtenue, Dorian préviendra les policiers qui pourront alors pénétrer dans l'appartement d'Agathe au meilleur moment indiqué par les mouchards, et ce dès six heurs du matin....

    A moins que la Police ne s'empare de l'affaire, en collaboration avec l'Agence de Dorian ....  C'était à prévoir ! 

    Pauvre Louise et sa fille Lou, embarquées dans une très sale affaire.... Louise était fort loin d'imaginer un tel scandale, elle qui craignait tant le regard des autres... 

     

    Les agents de surveillance commencèrent à réunir tous les éléments déjà recueillis par l'équipe de filocheurs et par Dorian pour en constituer un dossier avec nom et adresse de la cible, ses données téléphoniques, les films et photos récentes, et tous les renseignements pris sur la cible-2 (Agathe) et éventuellement ceux déjà établis sur le nommé Dirlo : cible-3 (Didier) afin d'obtenir une autorité "d'unité spéciale d'observation" (sous-marin, pinholes, écoutes téléphoniques de Damien, Agathe et de Cathy, puis ceux de Dirlo)... 

     

    Dorian soupira ! Ces investigations lui coûtaient une fortune en temps, en personnel, en matériel de pointe, et en argent.... 

    Sans parler des investigations effectuées dans l'Agence de Damien. Là, Dorian avait anticipé : il avait envoyé une "taupe" sur place, en tant que "stagiaire", particulièrement douée en informatique et dotée d'un extraordinaire esprit d'analyse.... 

    Elle gravitait dans les bureaux de l'Agence en touchant à tout, espionnant tout sans éveiller le moindre soupçon. Elle était déjà une source exceptionnelle de renseignements...

    Ils étaient déjà reliés à l'informatique de l'Agence... Tout ce qui s'y passait était enregistré et contrôlé... C'était un crack, cette jeune programmeuse ... Sans elle, la Centrale (Bureau de l'Agence de détectives de Dorian) aurait eu beaucoup de difficultés à parvenir à ce résultat... 

    Les investigateurs avaient commencé à retrouver et retracer une bonne partie de la vie de Damien, photos à l'appui... 

     Dorian avait déjà recueilli en quelques jours une certitude : la secrétaire de Damien, Justine, était hors de cause ! 

    C'était même une perle, non seulement dans son travail, mais également en discrétion. Elle menait une vie honnête, retirée...  s'octroyant peu de loisirs souvent seule ou avec des amies... Une enquête de voisinage, fort habilement menée, le confirmait ! 

    La taupe en place, qui avait choisi de mettre le paquet sur l'informatique en priorité, s'attaquera ensuite à trouver les corbeaux, auteurs des lettres anonymes qui avaient déclenché toute cette sombre affaire : sans aucun doute une affaire de jalousie et de concurrence déloyale ... C'était le truc classique : celui des peaux de bananes.... faire dégringoler au plus bas et éliminer  la gêneuse ! 

    La taupe avait déjà sa petite idée.... A vérifier ! Elle avait un faible pour les poubelles, presque toujours "parlantes", et les conversations téléphoniques ! Sans parler des potins qui circulaient avec une constante stupéfiante dans cette Agence d'Assurances... sous la férule de Adèle, dont elle avait appris qu'elle était l'ancienne maîtresse du père de Damien... ,  omniprésente... tracassière... Une peste ! La taupe, qui était jolie et compétente, en avait fait les frais et l'avait déjà classée au hit parade des présumés coupables.... Ne restait plus qu'à provoquer et enregistrer ses "confidences" en la filmant avec sa petite caméra cachée.... Pour cela, il fallait se "la mettre dans la poche" ! Et ce n'était pas bien difficile, suffisait de la flatter, de l'encenser.... 

    Une chance, l'écran de son téléphone portable ne  signalait aucune possible caméra dans toute l'Agence... 

    Elle avait donc les coudées franches et avait réussi à placer des écoutes sur presque tous les bureaux de l'Agence ...  sans aucun problème...

     

    Les éléments du puzzle se mettaient en place à une allure folle ! Damien étant très méfiant, il fallait faire vite.... 

     

    Ne restait plus pour Dorian que d'aller rendre visite à Louise, qui présentait quelques problèmes de santé et gardait la chambre depuis leur dernière rencontre, d'après leur récent entretien téléphonique...

    Bon prétexte pour fuir la présence de Damien, justifier sa tête des mauvais jours.... et sa nervosité ! Une très bonne idée ! Bravo Louise qui alla jusqu'à faire venir le médecin de famille pour accréditer cette fable... Mais peut-être était elle très anxieuse au point d'en avoir des troubles ? 

    Dorian n'avait jamais été aussi bouleversé dans toute sa carrière, tant il craignait de lui dévoiler toute cette ignominie.... en se rendant au luxueux Domaine de Louise.... Surpris, il se rendit compte à quel point il en transpirait de trouille... il mit la clim à fond ! 

    Mince alors, il en pinçait grave encore pour Louise ! Il grimaça ! Pas bon pour lui , ça !!! Mon pote, garde la tête froide et le coeur sec, tu vas en avoir sérieusement besoin.... 

    Luciole

    (notes techniques trouvées sur différents articles du Net et sur  : guerredefrance.fr... Merci à eux !)

    A SUIVRE

     

     Gare à l'eau qui dort n°19 - LE POUCAVE

     

    06/07/2020 : 170 visiteurs et 770 pages lues

     

     

     

    Nouvelle "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie : Damien

    4ème Partie : Louise

    5ème Partie : Justine

    6ème Partie : Lou (Louise-Hortense)

    7ème Partie : Lou

    8ème Partie : Le regard magique

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian, détective privé

    17ème Partie : Réminiscences - Tom.

    18ème Partie ; Filature

    19ème Partie : Le Poucave

    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)

    21ème Partie :Dignité bafouée 

     

     

    « Gare à l'eau qui dort n°19 - LE POUCAVEGare à l'eau qu dort n°21 - DIGNITE BAFOUEE »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    8
    Dimanche 12 Juillet à 08:57

    Lorsque les sentiments interfèrent avec le travail, cela complique les choses.

    Un vrai roman policier  très documenté. Bravo ; Bon dimanche

    7
    Jeudi 9 Juillet à 15:47

    Bravo pour cette plongée dans le monde de la surveillance , on s'y croirait vraiment . Bon jeudi 

    Bises 

    6
    Mercredi 8 Juillet à 20:59
    Marenostrum

    Mais dis moi t'as travaillé dans la police????' smile

    Une note finale de romantisme est la bienvenue!!!

    Bises

    5
    Mercredi 8 Juillet à 12:43

    Tu es une conteuse née ma chère Luciole. Bravo

    PS: nous sommes maintenant bien installés dans notre nouvelle place. Je vais revenir plus souvent.

    4
    Mercredi 8 Juillet à 11:03
    daniel

    Encore mieux que les renseignements généraux !!

    3
    Mardi 7 Juillet à 03:42
    colettedc

    De quoi à en transpirer de touille, en effet, Luciole ! Oh ! La ! La ! ... 

    Bon mardi,

    Gros bisous♥

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 6 Juillet à 18:56

    Ces mondes parallèles sont épouvantables, j'en rencontre souvent au fil de mes polards que je lis assidument.

    Bisous et belle soirée

    1
    Lundi 6 Juillet à 16:22
    Terrible ce monfe que tu décris là quoiqu'on s'en rapproche avec tous ceux qui nous trakent à notre insu. Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :