• Gare à l 'eau qui dort n°35 - Coma Damien

     GARE A L'EAU QUI DORT n° 35

     

    Damien - coma 1

     

    COMA DAMIEN 


    1ère Partie

     

     

    Hildegard von Bingen - Ave generosa

     

    "Décidemment, Louise aime jouer avec le feu" pensa Stan, brusquement confus, désorienté, devant cette amitié féminine spontanée... dont il se sentait exclu... presque jaloux... 

    Justine, quelque peu embarrassée, pressentit la femme d'affaires avisée sous le vernis mondain de Louise.... dont la trentaine se laissait à peine deviner.... Elle lui sourit chaleureusement, formidablement réconfortée... 

    "Comme nous allons nous entendre, toutes les deux !" s'exclama Louise, enchantée... Nous allons former un duo de choc, vous et moi ! Appelez moi Louise, je vous prie, vous me feriez tellement plaisir....Je vous suis tellement redevable, Justine, merci... merci infiniment !"  (Episode précédent n°34 - cliquez sur la phrase)

     

    Je suis brinquebalé par une ambulance lancée à toute vitesse vers l'Hôpital le plus proche... Puis  on me parque dans la pénombre d'une salle immense où s'entassent toute la misère du monde.. Des douleurs foudroyantes dans tout le corps,... Un mal de tête épouvantable, un grondement infernal y mugit... Un froid mortel me saisit progressivement des pieds à la tête.... 

    Enfin, une petite lumière s'éclaire sur un front, m'éblouie... un Homme en vert surgi du noir comme un diable d'une boite, pressé... Un visage masqué de vert se penche vers moi, des yeux vifs me scrutent... Des mains m'investiguent férocement, déclenchant des souffrances atroces... Je hurle ma haine... Mon hurlement me fouaille les entrailles... Une voix confuse me répond.... J'ai peur, une peur effroyable.... je me sens mourir... secoué de soubresauts, je meurs.... Stridence ! Sonnerie qui s'amplifie, s'amplifie.... 

    Damien - coma 1

    Vouivre, créature fantastique au corps de reptile surmonté de deux ailes de chauve-souris

     

    Soudain, dégringolade à une vitesse folle dans les profondeurs d'un noir dense.... Me retrouve au fond d'un vaste égout voûté baigné de mystérieuses clartés où grouillent toutes sortes de bêtes sauvages immondes, des marées de rats énormes qui fuient en poussant d'horribles cris suraigus, pourchassés par des hordes de Vouivres impressionnantes... 

    J'assiste, épouvanté, à des carnages effroyables... Mes hurlements stridents me vrillent les oreilles....je n'ai plus de corps, je suis une ombre dans la clarté diffuse... Une ombre piégée dans le labyrinthe nauséabond.... Des formes monstrueuses vaguement humaines se précipitent sur moi... Suis horrifié...  Une virulente culpabilité me transperce le ventre... Des souvenirs me terrifient.... Je voudrais me dissoudre dans le mystère impitoyable de ce cloaque, n'être plus rien.... L'épouvante me glace.... Je me débats avec ma conscience violemment éprouvée, je hurle ma peur... Au secours... Maaaaman..... 

     

    Damien - coma 1

     

     

    Une violente tornade de lumières me cueille... Me propulse à une vitesse vertigineuse dans un geyser de lumières vivement colorées qui flashent et crépitent autour de moi.... Des énergies colossales me traversent... Sensation d'un profond malaise au creux de mon estomac... Très étonné de sentir tous mes organes, alors que je n'ai plus de corps.... Les zones de turbulences s'ouvrent comme Mer rouge sur une sorte de large ruban argenté qui scintille comme diamant.... L'impression d'entrer dans un tunnel de lumières aux couleurs vives.... La course folle ralentit.... Une vive clarté m'éblouit... J'ai la légèreté d'une plume... Sensation agréable... Je flotte, indécis... J'ai conscience de me trouver à l'orée d'un lieu de Puissance et de Vérité... et m'aperçois brusquement que ma pensée dirigeait tout... Je peux me déplacer avec ma pensée... Je peux voler à une vitesse étourdissante... ou bien planer ... Je stoppe mon élan, refuse d'aller plus loin.... Je plante devant le Seuil... le Seuil de quoi ? le Seuil de quoi ??? Au-delà de l'Espoir ??? Solitude extrême ! 

     

    Damien - coma 1

     

    Je ne suis pas seul... je sens des contacts presque charnels, chaleureux, mais invisibles... presque rassurants... Pourtant, j'éprouve une peur atroce... Au-delà, c'est quoi ? 

    Dans la vive clarté, trois Êtres de lumière, tout vibrants d'amour, se dévoilent doucement... Pas de parole entre nous, juste des pensées qui me traversent... Télépathie ? Je ressens toutes leurs sensations, leurs émotions, leurs pensées.... leur chaude tendresse... Ils débordent d'une tendresse lumineuse.... Une onde de paix et d'amour m'enveloppe et me rassure... Je pénètre dans la Lumière Vivante avec eux.... Je comprends soudain qu'ils sont avec moi depuis toute éternité... Une joie indicible m'envahit... La Lumière Vivante est Sagesse, Savoir incommensurable... Elle connaît tout de moi... Une crainte respectueuse me saisit... Je n'ose plus avancer... Tout est Ténèbre en moi... Qu'ai-je à offrir ? 

    Pourtant, mon corps produit un doux rayonnement... Je ne comprends plus rien... Je suis si sale, si éprouvé par mes manques, mes refus, mes iniquités... Ma place n'est pas ici ! Je ne suis pas à ma place... La honte me terrasse... Je voudrais me dissoudre dans cette Lumière d'Amour et n'être plus rien que poussière de lumière....

     

    Damien - coma 1

     

    Toute la réalité de ma vie se déroule comme un film devant moi... Les trois Êtres de Lumière vêtus d'une longue robe d'un blanc éblouissant m'enlacent de leur amour inconditionnel et m'encouragent ... Vision panoramique instantanée de tous les plans de ma vie, de tous les évènements bons ou mauvais...

    Il n'y a pas de jugement dans les Êtres de Lumière... Ils se contentent de m'aider, de m'épauler... Je me sens si misérable...foudroyé de constater que  peu de bien émerge du mal absolu dans lequel j'ai pataugé lamentablement toute ma courte vie.... Je découvre toutes mes malhonnêtetés, mes lâchetés, mes actes violents, mes colères et mes actes immoraux.... 

    Je suis "colères,  peines, souffrances intolérables, douleurs morales et physiques" de mes "victimes"... Je suis tout cela pour l'éternité.... Mon propre jugement me rend incapable d'affronter la Présence Vivante qui régit tout.... et suis terrassé par mon propre jugement... Je ne suis pas digne d'aller "au-delà".... Comment soutenir la Présence de Miséricorde et de Pardon, moi qui n'ai jamais réussi à pardonner... Une phrase de  la prière apprise pendant l'enfance au caté défile dans ma tête... "Pardonnez moi mes offenses COMME j'ai pardonné à ceux qui m'ont offensé !" Où sont mes pardons ? De quel amour ai-je aimé ? L'amour n'a jamais fait partie de mon vocabulaire... Du plus loin de ma vie, dès ma naissance, j'ai refusé d'aimer....

    Et je m'aperçois avec stupeur que je n'ai pas connu l'amour dès ma naissance, pas même la tendresse...

    A ma décharge, je n'ai vécu qu'une vie de violences, d'humiliations et de frustrations... sans une once d'amour de la part de mes "parents"...

    Se dévoile doucement que ma "mère" n'était pas ma mère... Je ne connais pas ma mère biologique... Je n'ai eu qu'une mère de substitution... La réalité de ma naissance m'échappe ! La stupéfaction me coupe la respiration... Puis me submerge de joie... Ce n'était pas ma mère biologique ! La haine me foudroie pour cette femme atroce qui m'a dressé contre ce père violent et arrogant.... 

    Je supplie les Êtres spirituels de me révéler l'identité de ma mère biologique... Je veux l'aimer, elle, la chérir de tout mon coeur... 

    Ils m'annoncent doucement...

    "Elle a toujours voulu être à tes côtés, elle était avec toi dans toutes les circonstances de ta vie... Elle s'est dévouée auprès de toi corps et âme,  toi qui lui rendait bien mal le don total qu'elle a fait de sa vie pour toi, afin de te protéger... Elle a beaucoup donné, il lui sera rendu au centuple"

     

    Damien - coma 1

     

    Abasourdi, je cherche désespérément, je fouille ma mémoire... ??? et ne vois qu'Adèle, cette femme qui m'exaspérait tant, dont je ne supportais pas la présence... la maîtresse de mon père... Cette haine viscérale au plus profond de moi pour elle, entretenue depuis l'enfance par cette femme qui prétendait être ma mère.... 

    Un noeud se dénoua brutalement ! Je comprends enfin cette façon, que je jugeais indécente, de se coller à moi... Je prenais son amour pour de l'espionnage... Ainsi cette femme austère, rigide, potinière, caustique et désagréable... était ma mère biologique... Sensation d'étouffement, de désespoir... Comment l'aimer, cette femme redoutable qui m'effraie tant  ! J'en suis incapable !

    "Dis lui que tu l'aimes... et tu verras bien ! Elle n'attend que cela depuis que tu es né ! Tu seras ébloui par le changement que pourront provoquer ces simples petits mots... "Je t'aime, Maman !"... Alors tu retrouveras celle qui n'a jamais cessé de t'aimer et de te dorloter bien malgré toi.... "

    Quelle révélation ! Quelle extraordinaire révélation ! La stupéfaction me cloue sur place... Insensiblement, la joie afflue... Cette femme, ma mère, m'aime, moi : Je suis digne d'être aimé ! L'amour a toujours été à mes côtés et je n'ai rien vu, rien deviné, rien su... Si des humains m'avaient révélé cela, je les aurais tués sur le champ ! J'entrevis soudain ce don incroyable qu'elle m'avait fait d'elle-même ! Mais alors, pourquoi cette mascarade ?

    Les Êtres spirituels m'envoient cette vibrante pensée qui m'effraya brusquement :

    "Tu le sauras sur Terre ! Elle t'expliquera tout ! Aime-là, Damien, elle en vaut vraiment la peine, cette femme durement châtiée et malheureuse comme une pierre... Et, vois-tu, même une pierre est plus heureuse qu'elle  !"

    "Vais-je devoir retourner dans l'enfer terrestre ?" Une révolte me terrasse violemment... 

    "Où veux tu aller, Damien ?"

    Je ne sais plus ! L'idée de revenir sur mes pas me déconcerte totalement ! Et pourtant, je sais bien qu'une frontière me sépare de la Sagesse de la Lumière Vivante..? qu'il faudrait franchir ou bien retourner dans ce cloaque sans humanité... Une frontière spirituelle symbolique qui propose la Vie à venir, l'Enfer ou la vie terrestre dans de terribles conditions  ... Quel choix...  qui ne tient qu'à moi ... qu'à moi tout seul ?

    "Une chance m'est redonnée ? Mais c'est l'horreur de la prison qui m'attend en bas.... et la souffrance intolérable du corps et de l'âme, avant la guérison .... Comment vais-je me retrouver physiquement, ensuite ? Ma vie est finie, sur Terre, je suis fichu !"

    "Tu trouveras tout seul la solution, Damien... et Dieu seul le sait !"

    "La Lumière Vivante : c'est Dieu Tout-Puissant ?"

    "Mais oui, Damien, tu t'en es rendu compte de suite... C'est l'Amour qui ne te juge pas, mais t'aime d'un Amour absolu, infini....Appuie toi sur Lui, Il saura t'aider... Apprends qui est le Christ, et ta vie sera totalement bouleversée... Ta mère a besoin de ton amour comme tu as besoin de l'Amour du Christ.... Apprends à ta Famille à aimer le Christ ! Il est le Chemin, la Vérité et la Vie qui mène vers le Père.... A Dieu, Damien, et bonne vie lumineuse et remplie d'amour.... "

    Ils "s'éteignirent" brusquement ... Mais je continue à les ressentir... 

    Soudain, je me sens aspiré par une Force violente... me retrouve brusquement dans mon corps... et m'endors de suite.... 

    "A Dieu va !" furent mes dernières pensées remplies de paix et de douceur.... 

            

    Luciole

    Damien - coma 1

     

     

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine cherche un emploi

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie :Portrait de Damien MAYER

    4ème Partie : Louise, épouse de Damien

    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien

    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1

    7ème Partie : Lou, fille de Louise 2

    8ème Partie : "Le regard magique"

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian le détective privé

    17ème Partie : Réminiscences

    18ème Partie ; Filature

    19ème Partie : Le Poucave

    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)

    21ème Partie :Dignité bafouée 

    22ème Partie : La Charité fraternelle

    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"

    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure

    25ème Partie : Le fouille merde

    26ème Partie ; Le Daron engraine

    27ème Partie : Choc émotionnel

    28ème Partie : Prodigieuse Lumière

    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure

    30ème Partie : Etrange entretien

     31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian

    32ème Partie Adèle coupable ?

    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé

    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine

    35ème Partie : Coma Damien

     

     

    « Les Souffleurs de motsTrous Noirs : vers une autre Galaxie ? »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    16
    Vendredi 4 Décembre 2020 à 19:45
    colettedc

    Bonsoir chère Luciole,

    Comme c'est bon et bien décrit ! J' beaucoup !!!

    Douce soirée,

    Gros bisous

    15
    Samedi 28 Novembre 2020 à 21:38

    Merci bcp mes fidèles lecteurs Flipperine et Pianosh

    Grosses bises à vous

    Bon Dimanche 

    14
    Samedi 28 Novembre 2020 à 16:38
    daniel

    Ah! les NDE. Beaucoup en ont fait l'expérience. Lorsque je travaillais pour un magasine centré sur la spiritualité, j'ai eu l'occasion d'interviewer plusieurs personnes qui ont vécu ce genre d'expérience. Je connais des histoires extraordinaires !!

      • Lundi 30 Novembre 2020 à 17:41

        Merci infiniment Daniel... J'en ai les frissons en lisant ce témoignage qui rejoint pour bcp mon article... C'est très gentil à toi de me l'envoyer... 

        Bcp de bisous à toi et  à ta famille

        A bientôt

      • Lundi 30 Novembre 2020 à 17:01
        daniel

        Tiens en voilà une !!

        Un soir de novembre 1993, nous entrons avec mon mari sur l’autoroute du sud pour regagner notre domicile où nous attendent nos enfants. Nous avions perdu notre fille dans un accident de voiture quelques années auparavant. Au bout de quelques centaines de mètres, nous sommes obligés de stopper en raison d’un grand carambolage. Derniers de notre file, nous sommes là depuis dix minutes quand un véhicule, arrivant à vive allure, nous projette sur la voiture devant nous. au_del_Juste le temps de voir passer la voiture au-dessus de la nôtre et je ressens une vive douleur au côté gauche. Puis tout à coup, plus de douleur, plus de bruit et je me rends compte que je survole l’endroit. Je vois les voitures de pompiers, les ambulances, les blessés que l’on extirpe des voitures.

        Je me dis alors « Mais si tu vois tout ça, c’est que tu es morte », et puis « Si je suis morte, je veux voir ma fille ». A ce moment, je me sens filer à toute vitesse dans un long couloir sombre. Au bout d’un temps, je me sens stoppée et ressens des présences autour de moi. Une sorte de dialogue s’installe alors entre elles et moi mais je n’en démords pas, je veux voir ma fille ! A ce moment, je sens que c’est elle qui me parle. Un élan me saisit et j’ai envie de la prendre dans mes bras, mais je ne peux pas. Je me sens enveloppée de tout son amour et je discute pied à pied avec elle : « Je veux te retrouver ma chérie ». Au bout d’un certain temps, elle m’interrompt fermement et me dit : « Maman, tu dois repartir. Tu vas très vite comprendre pourquoi ».

        Aussitôt, je me sens projetée dans mon corps, le souffle coupé. Un secouriste est à côté de moi. J’ai cinq côtes cassées et une aiguille plantée dans le bras. Il faut me désincarcérer de la voiture et m’emmener à l’hôpital. La suite aurait pu être dramatique car nos enfants avertis, viennent à l’hôpital et sur le chemin, croisent la voiture écrasée, découpée. Ils s’affolent et se promettent que si leurs parents sont morts, ils se suicideront ! Vous comprendrez alors pourquoi là-haut on n’a pas voulu de moi.

        Janine A

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 21:03

        Alors là, tu m'intéresses bigrement, cher Daniel ! Ce serait bien que tu en parles sur ton blog.... J'irais te lire avec bcp de curiosité... 
        Merci bcp et bcp de bisous

    13
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 20:51
    Marenostrum

    j'ai eu l'occasion de lire des témoignages de coma et de mort apparente. Tu sais parfaitement rendre ce chemin douloureux qui mène à la lumière....

    Bises

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 21:00

        Merci bcp Jacqueline ! C'est vraiment agréable de te lire ! C'est vrai que le chemin vers la Lumière pose prob parfois... Des déserts spirituels assez douloureux qu'il est difficile de remonter... 

        Bisous

    12
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 14:49

    Des sensations que tu as vraiment su exprimer quant à cette perte de conscience et cette plongée dans le coma . Les personnes avec qui j'ai eu l'occasion d'échanger sortaient de comas tres longs et ne se souvenaient de rien . Quant à la perte de connaissance plus courte , tres souvent  cette espèce de sirène stridente est présente .

    Bonne journée 

    Bises 

     

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 20:58

        Merci Gisèle... Je pense que c'est plus facile de se rappeler après un court laps de tps, mais risque d'oublier après un coma long ??? 

        Bisous

    11
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 12:28

    Superbe ce passage avec les anges, dans les bras de Dieu, et pourtant ce Damien ne méritait pas, à l'aune de nos jugements humains, le moindre petit geste de bonté.

    Je n'ai jamais été dans le coma, je ne sais donc pas ce qu'on éprouve, et mon mari ne se souvenait de rien quand nous l'avons retrouver dans sa chambre après 15 longs et douloureux jours de coma, ou s'il s'en souvenait il ne voulait pas en parler.

    Grosses bises

      • Samedi 28 Novembre 2020 à 20:56

        Coucou Livia et merci bcp de ton témoignage... J'ai connu le bruit de sirène et qqs souvenirs confus après endormissement à l'éther ??? Etait-ce déjà des signes de décorporation ? Je ne sais pas ! ça n'avait pas l'air d'un rêve... mais d'une descente vertigineuse dans une espèce de gouffre... ne me reste plus gd chose d'autre ?! J'ai voulu oublier vite tant c'était stressant ! 

        Suis ravie que ce passage t'ait plu ! Merci bcp... 

        Bisous

    10
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 08:01

    J'ai aussi vécu un coma de 3 semaines, mais aucun souvenir de cette période de soustraction à la vie !

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 27 Novembre 2020 à 09:18

        Misère, ma Zaza...... Le réveil a du être très difficile ! Merci de ton témoignage : suis bouleversée... Te laisse prendre connaissance du mien chez Jill... Je t'embrasse de tout coeur

    9
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 23:20

    En janvier dernier j'ai fait un arrêt cardiaque, après avoir été transportée aux urgences en ambulance, on m'a demandé ce que j'avais ressenti, vécu dans ce moment-là... et bien, rien, le trou noir, réveillée deux jours plus tard... Bon pas mécontente d'être encore en vie... merci Luciole, bonne nuit, bises

      • Vendredi 27 Novembre 2020 à 09:04

        Coucou ma chère Jill Bill

        Il n'est pas dit que Damien se souvienne de ce qu'il a "vécu" pendant son coma ? Certaines personnes se rappellent de tout en se réveillant, d'autres non.... On ne relate que les "bons" voyages dans les livres et articles, mais bcp se retrouvent dans des situations affreuses et en restent traumatisées.....

        Après presque 2 jours dans les douleurs, j'ai été endormie de toute urgence à l'éther pour mon premier accouchement '(forceps) et j'ai entendu cette sirène affreuse dans ma tête, c'était énorme, je m'en souviens très bien, puis je suis "tombée" à une vitesse prodigieuse et ensuite, j'ai connu toute une aventure dont je ne garde que des bribes confuses.... Je sais que je parlais à quelqu'un, mais qui ? J'étais si épuisée que j'ai dormi jusqu'au lendemain ..... et le réveil a été très compliqué ! Les médecins m'ont entendu parler et me l'ont dit, mais se sont bien gardés de me dire quoi ??? 

        Cette sirène et ces mésaventures ont été si traumatisantes que je ne peux plus dormir depuis sans l'aide d'un somnifère... Je ne supporte plus de me sentir "partir"... Si je m'endors devant la télé, devant un reportage,  (je ne regarde que cela), la "chute" dans le sommeil me réveille tout aussitôt avec un sentiment de forte panique, palpitations et malaise.... et je bouge vite, vite de suite, de peur que "ça recommence" ! 

        Merci de ton témoignage qui m'émeut bcp, chère Jill et surtout, prends biens soin de toi.... 

        Tendresse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :