• Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    Gare à l'eau qui dort n° 62 

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    Pour l'histoire biblique : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_dans_la_fosse_aux_lions

     

    RESUME :

    Le soir même de l'arrivée d'Agathe et de Daisy dans le splendide Domaine, Louise reçoit ses Parents !
    Le Dîner, d'ordinaire joyeux, est houleux ! Louise est aux prises avec ses parents après leur avoir révélé la présence d'Agathe et de Daisy dans le Domaine. Madame Mère et Monsieur le Baron  sont scandalisés et réagissent avec une extrême violence....
    Recueillir chez soi la toute jeune maîtresse de son mari et sa bâtarde est d'une inconvenance qu'ils ne peuvent tolérer ! Leur fille a perdu la tête ! Quel scandale ! 

    Mais Romain, le vieil aumônier, se fâche et intervient. Le lendemain matin dès huit heures, il reçoit  les Parents de Louise. Monsieur le Baron, ébranlé par les remontrances du "petit curé", s'excuse auprès de sa fille Louise... Cependant, Madame Mère reste campée sur ses positions ! 

    Lou et Agathe  décident d'être amies et de faire face....

     

    LA FOSSE AUX LIONS

     

     Agathe respira, confiante, et elles dévalèrent de concert  les escaliers pour se rendre à la cuisine... Les grands parents se prélassaient dans le Salon. Ils se levèrent et vinrent accueillir leur petite fille. (Episode précédent - cliquez sur la phrase)

    (Cliquez sur les photos)

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    Lou, surprise, s'arrêta pile, confuse ! Agathe faillit se trouver mal et se rattrapa à la rampe ! C'est fou ce qu'ils étaient beaux, ces vieux ! Impressionnants ! La classe ! Jamais elle n'avait vu des ancêtres aussi bien conservés ! Ils étaient sapés comme lord et lady... Lou lui prit la main et elles descendirent doucement les quelques marches qui menaient au Hall d'entrée... Elsa lui avait sauvé la vie, Agathe ne regretta pas ses hauts talons... : ses jambes flageolaient ! Une chance que Lou était là ! 

     

     

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

     Le Baron suffoqua, ébloui ! Quelle radieuse créature ! Il se sentit gauche, soudain ! Madame la Baronne se recula, examina la jeune femme avec circonspection, et voyant le regard énamouré de son mari, lui tapota le bras et lui souffla : "Allons, mon ami, remettez vous, je vous en prie.. Ce n'est qu'une......hum... gamine !" Lou la foudroya du regard... Madame Mère n'osa pas dévoiler sans ménagement le fond de sa pensée, par égard pour sa petite fille... Elle se contenta de saluer de la tête et retourna tranquillement dans son luxueux fauteuil-releveur, auprès d'un foyer ronflant comme une locomotive...  

    Monsieur le Baron s'approcha des jeunes filles, embrassa tendrement Lou et, brusquement, tendit une main conciliante à Agathe :

    - "Enchanté, Mademoiselle ! Je suis ravi de faire votre connaissance...Hum, hum.... ravi... Sincèrement !"

    - "Bonjour Monsieur, merci... " murmura Agathe, la voix étranglée par l'émotion, en lui broyant la main.

    L'ancêtre la kiffait, ça alors ! Elsa a dit : n'ouvre pas la bouche ! Elle se le tint pour dit ! Jamais elle n'avait vu un vieux si classe ! L'Damien r'passera, c'était pas un vrai Mylord ! Mais ç'ui là ... oh que si ! Et un Lord tout entier ... qui sentait rud'ment bon !"

    Lou, interloquée par cet étrange dialogue muet, empreint d'une admiration mutuelle perceptible, entre son grand père et Agathe, la tira brutalement par la main et la jeune femme reprit ses esprits et se laissa faire.... 

    - "Tu vas tout de même pas tomber amoureuse de mon grand père, Agathe !" la réprimanda en chuchotant  Lou d'une voix furibonde.. 

    - "Tu rigoles, Lou, mais il est vach'ment classe, ton grand père... Bah... heu, s'y j'm'attendais à ça ! C'est pas un vieux schnock ! T'en a d'la veine !"

    Surprise, Lou explosa de rire, bientôt suivie par Agathe... Elles se mirent à table avec entrain... Agathe allait d'émerveillement en émerveillement : quelle belle table ! Holàlà ! Et la cuisine, et le coin salle à manger !

    - "C'est grandiose, ici ! Mais alors grandiose ! j'sais même plus comment dire !"..... 

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    - "Ma petite Agathe, quel plaisir de te voir parmi nous !" l'interrompit brusquement Louise qui entrait, magnifique dans un ensemble pantalon bleu azur, chemisier crème et hauts talons crème, parée de son étole de fourrure qu'elle retira et posa sur une chaise.... 

    Elle enlaça, câlina Lou qui lui passa les bras autour du cou et en réclamait davantage... Puis, se tournant vers Agathe, elle l'embrassa tendrement sans façon, sur les deux joues, en la serrant dans ses bras.

    Elle lui murmura à l'oreille :

    - "Tu es splendide !... Bravo, tu as du courage ! Je suis fière de toi ! Merci Agathe ! Je suis tellement ravie... et rassurée ! Reste toi-même et ne crains pas, je veille sur toi !"

    - "Moi aussi, Mummy, je veille sur elle et la protègerai toujours !" se récria Lou, qui n'en revenait pas d'être si jalouse... Jalouse que sa mère soit si tendre avec la jeune mère et jalouse d'être amputée de son rôle de protectrice... "Nous avons décidé d'être des amies, toutes les deux, Mummy ! Nous allons bien nous entendre !

    Louise attira sa petite et lui posa un baiser sur le front ! Puis elle décida soudain, sur un ton autoritaire, en regardant Agathe :  

    - "Tu descendras la petite Daisy dans son couffin, après la Messe, ma Chérie. Il n'est pas sain qu'elle reste toute seule à l'étage ! Naturellement, tu restes avec nous pour le déjeuner ?"

    - "J'sais pas, Madame !" bredouilla Agathe "J'veux pas vous déranger... ça peut poser problème...... J'ai peur, Louise !" avoua t-elle piteusement... 

    - "On peut faire un essai, Agathe ! Si tu te sens trop mal, prétexte quelque chose, par exemple un change de Daisy, prends ta fille et remonte, d'accord ? On te portera un plateau !"

    - "D'accord, Madame ! ça m'va ! Merci beaucoup !"

    Ida, qui ne perdait pas un mot de tout cet échange inespéré et chaleureux, se rengorgea, heureuse et fière de sa Patronne... Ida était toute amollie de tendresse pour la gamine ! Elle vint les servir avec un coeur gonflé d'amour.... et posa un baiser affectueux sur le front des deux jeunes filles...

    Agathe était prête à éclater en sanglots ! Le bonheur, ça fait aussi mal que la tristesse... Heureusement qu'elle était maquillée, ça stoppa le déluge !

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

     

    Pis qu'ç'avait l'air bon, toussa-toussa !  Fallait pas gâcher le festin... Céréales, gâteaux maison, pains au lait, croissants, beurre, confitures maison, café, thé, chocolat chaud, jus de fruits pressés...., le tout dans une vaisselle du tonnerre ! Même au cinéma, elle n'avait jamais vu une si belle vaisselle ! Ni dans les magazines de Cathy !

    Agathe avait si peur de se salir qu'Ida lui prêta un de ses tabliers... Elle se jeta alors sur la nourriture avec un appétit qui ruina son estomac pour un bon moment ! Lou, qui grignotait, la gronda doucement :

    - "Ne te gaves pas, Aggie, tu vas te rendre malade ! Les gâteaux font gonfler l'estomac ! Tu retrouveras la même chose tous les matins... 

    - "Aggie ? c'est trop top, ce nom ! Merci Lou ! J'adore ! Aggie... Mortel, c'est grave trop ! J'suis si contente...
    Faut que j'me calme, sinon ça va être le Niagara !!! ça va ruiner mon maquillage...."

    Eclat de rire général ! Le grand père, un peu honteux, se posta sur le pas de la porte de la cuisine et admirait le tableau ! Il aurait aimé être peintre.... 

    - "Venez Père ! Voulez vous du café ?"

    - "Avec plaisir, ma fille ! Vous êtes toutes d'une telle beauté que je serai ravi d'être en si élégante compagnie !" déclama la fine mouche qui avait tant à se faire pardonner... "Ma femme lit au coin du feu ! Je me sentais un peu solitaire...."

    - "Grand Papa, je te présente Agathe. Nous sommes amies et j'en suis ravie ! Daisy, maGare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions petite soeur, dort en haut ! Nous la descendrons après la Messe ! Pour l'instant, le bébé n'est pas au mieux de sa forme, mais d'ici quelques jours, elle sera en très bonne santé... Je te le promets, Aggie ! Tu verras ! Elle va devenir une merveilleuse petite fille ! Je suis tellement heureuse d'avoir une petite soeur, Bon Papa !" débita, volubile, la petite Lou, qui tentait d'amadouer son grand père... 

    Il sourit étrangement en hochant la tête, comprenant parfaitement le message de sa petite fille.... 

    - "Agathe ? C'est un joli prénom d'origine grecque ... "Agathé" qui vient de l'adjectif "Agathos", signifiant "Brave"... Vous êtes bien brave, Mademoiselle Agathe, de descendre dans la fosse aux lions ! Ce prénom vous va admirablement ! Il sied à votre Beauté ! Savez vous danser ?"

    - "Oh oui, Monsieur, c'est mon dada !" osa Agathe dont les joues rosissaient de plaisir. "Je dansais souvent avec ma copine Cathy.  Merci pour le prénom, j'savais pas ! C'est beau c'que vous dites ! J'adore !... Heu, hum...  "que signifie" la fosse aux lions ?" l'interrogea la jeune fille en se rappelant la leçon de Lou... 

    Lou, agréablement surprise, lui sourit en clignant de l'oeil. Monsieur le Baron sembla ne s'apercevoir de rien et continua sur sa lancée avec un petit sourire narquois, en dévorant Agathe des yeux :

    - "C'est une expression qui signifie que vous êtes courageuse de venir rejoindre "les vieux schnocks" guindés et retardataires que nous sommes, ma femme et moi ! Oui, pardon de vous avoir entendues toutes les deux, j'ai l'ouïe fine !...."

    Agathe rougit violemment jusqu'aux oreilles, pendant que Lou observait avec acuité son garnement de Grand Papa... qui la snobait littéralement... au profit d'Aggie... La galanterie avait des limites qu'il était malséant de dépasser.... La nervosité de l'adolescente était palpable !

    Mais le grand père, s'égayant malicieusement de la déconfiture visible des deux gamines, continua en souriant  de toutes ses dents qu'il savait d'une blancheur éblouissante, soignées avec art par un dentiste hors pair :  

    - "Notre mental ne serait pas encore ouvert au monde actuel, semblerait-il, selon le curé 
    Il est vrai que nous obéissons depuis notre plus tendre enfance à des convenances qui n'ont peut être plus cours aujourd'hui, tout du moins dans le monde plébéien... Vous m'en voyez navré, Mademoiselle Agathe.
    Si toutefois nos réactions, fruits de notre histoire et personnalité, vous blessent, je serais bien aise que vous l'exprimiez franchement... toutefois avec délicatesse, je vous prie, car les jeunes d'aujourd'hui se permettent des réflexions très désobligeantes... (Lou se sentit désagréablement visée !)  Notre vieillesse est déjà si difficile à supporter ! Vous verrez quand vous aurez nos âges ! Peut être serez vous une vieille schnock, vous aussi ? Qui sait ?....
    Mais quel âge avez vous, vous paraissez si jeune ?"

    - "J'vais avoir dix huit ans, Monsieur, et vous n'êtes pas un vieux schnock ! Mais alors pas du tout ! J'en connaissais des vieux schnocks, dans mon ex-quartier ! Y'avait personne comme vous ! Jamais j'ai vu un vi... heu... un homme âgé aussi classe que vous ! J'aurais bien voulu être une lady, moi aussi, comme vot'dame ! C'qu'elle est belle, vot'dame ! Pis aussi Louise et Lou !
    J'suis perdue, ici, vous savez ! mais alors perdue de perdue ! J'sais rien d'vos convenances... mais j'ai un coeur ! Et je crois bien que j'vous aime beaucoup... Ah non, vous n'êtes pas un vieux schnock, Monsieur ! ..."

    - "Mon petit, on ne m'a jamais fait un aussi beau compliment, je suis très touché, et je remercierai le père Romain de m'avoir éclairé à votre sujet.... Vous être remarquable, mon enfant ! Connaissez vous l'histoire d'Andersen et le vilain petit canard ?"

    - "Ah oui, Monsieur, j'l'ai lu ! A l'école primaire. C'était pas un canard, mais un cygne !" se rengorgea Agathe, fière de sa science littéraire. 

    - "Hé bien, cette histoire vous va comme un gant ! Pour l'instant, vous n'êtes pas encore le cygne, mais avec du travail, l'aide de Nany et de Lou, vous y arriverez ! Mais il vous faudra fournir beaucoup d'efforts, et je gage fort que vous y parviendrez... Je serais très étonné de vous voir devenir une vieille fille ! On vous fera connaître de beaux partis !..."

    - "Ben, c'est gentil, Monsieur, merci..... mais j'veux choisir mon homme tout'seule ! J'crois pas que ce sera dans vot'monde pa'cque j'm'y sentirais toujours l'vilain p'tit canard... même avec beaucoup d'efforts ! Y'a des hommes grave top, dans mon monde... j'finirai bien par l'trouver ! Mais j'vais faire d'mon mieux, Monsieur, promis !" J'resterai avec Ida et Elsa quand y aura du monde ici, pour pas déclasser ! J'les aime tellement ! J'sais qu'elles seront des amies sûres, comme Louise, Maminou et Lou... J'ai beaucoup d'chance, vous savez ! J'avais si peur, ici ! C'était bête , pa'c'qu'y avait pas d'raison ! 
    P'têtre qu'Ida voudra bien m'apprendre la cuisine ! j'sais pas faire ! j'aimerais m'rendre utile...."

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    - "Et comment, mon petit lapin, et comment ! C'est une idée magnifique, si Madame le permet !" se gonfla Ida, très émue.

    - "Bien certainement, Ida, c'est effectivement une bonne idée ! A son âge, elle doit connaître les bases d'une cuisine saine... " renchérit Louise, stupéfaite de la tournure des évènements....
    "Père, vous êtes incorrigible ! Il suffit qu'une jeune fille soit mignonne pour que vous lui fassiez la cour... Agathe, prends garde : mon père est un charmeur impénitent ! Ne le prend pas au sérieux !" gronda Louise, agacée du revirement subite de son père, visiblement subjugué par la jeunesse éclatante d'Agathe.... 

    - "Bien reçu, Madame... J'ai à peu près compris ! Sauf impénitent ?"

    Tout le monde se mit à rire devant la candeur de la jeune femme. Louise se réjouit  de sa confiance et de sa liberté de paroles... Elle avait de la ressource, cette toute jeune mère,  et de la jugeote ! Magnifique !

    - "Un impénitent est une personne qui recommence sans cesse les mêmes erreurs, sans avoir la volonté de se corriger !" lui suggéra Louise

    - "Aaah ! chez nous, on dit  : un tomb... bon, c'est pas correct !" bredouilla Agathe en regardant Lou qui lui faisait les gros yeux... 

    - "Un tombeur ?" s'esclaffa le grand père, enchanté d'être au centre de la conversation...

    Il s'amusait franchement ! Cette petite, encore une fraîche gamine malgré un passé ténébreux, était délicieuse... Soudain, il envia Damien ! Dans d'autres circonstances.... il se serait bien laissé tenter... Sapristi, n'y pensons plus ! Agathe avait raison..... Il n'était qu'un vieux schnock !

     - "Madame, si je puis me permettre, l'heure tourne !" s'agaça Ida... Ah, ces hommes, tous les mêmes ! Un joli minois et les voilà qui frétillent...

    Lou la regarda avec tendresse et reconnaissance. La journée d'Ida s'en trouva toute égayée ! Elle avait un amour jaloux pour la petite et ne souffrait pas qu'on la meurtrisse... Et là, son grand père dépassait les bornes... Il était si empêtré dans ses problèmes d'ego qu'il ne se souciait guère de celui des autres.... 

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

    Soulagée par la vivacité et le bon sens d'Ida, Louise plia sa serviette en deux dans le sens de la hauteur puis à nouveau en deux, selon les bonnes manières et la posa à gauche de son assiette... Agathe remarqua la gestuelle de Louise, en fit autant et mémorisa aussitôt... Tous se levèrent. Louise récupéra sa fourrure et ils se dirigèrent à la suite de Louise vers la porte d'entrée qu'Elsa s'empressa d'ouvrir. La jeune bonne distribua le châle de Madame la Baronne et celui de Lou. Elle disposa celui de Madame Mère sur ses épaules. La grand mère, arrachée à la confortable chaleur du foyer, s'enroula frileusement dans son châle sublime en cachemire bleu/vert/jaune sur lequel Agathe flasha en jetant un regard envieux !

    La grand mère s'en aperçut et, dans un geste incroyable empreint d'une générosité inhabituelle, elle s'en dégagea vivement et vint le poser sur les épaules de la jeune femme. Bouleversée, Agathe voulut la remercier, mais l'intraitable grand mère, fort digne, lui fit signe de se taire...

    - "Tss, tsss !" l'enjoignit elle avec un mouvement rapide de la main, comme pour dire : "allez, allez vite, dépêchons nous !"

    Déconcertée, Agathe fit une rapide et maladroite révérence et, devant le regard autoritaire, fila derrière les autres, le coeur battant la chamade... 

    Voilà, elle avait gagné la bataille, sans comprendre ni pourquoi, ni comment ! Les lubies des vi... des personnes âgées "de la Haute" sont incompréhensibles ! 

    Lou, emmitouflée dans sa laine, resta en arrière, et, l'air de rien, vint prendre la main de Bonne Maman... qui s'en trouva fort aise, bien qu'elle avait très froid ! 

    Louise s'aperçut brusquement qu'Agathe s'était drapée du luxueux châle en cachemire de sa mère ??? Elle se retourna et rencontra le regard sévère de l'auguste vielle dame, puis le regard triomphant de Lou... La petite tira doucement sur le bras de sa grand mère et lui plaqua un baiser sur la joue glacée... Le visage de Bonne Maman s'éclaira d'un magnifique sourire et elle embrassa légèrement le front de sa petite fille... 

    Louise retourna prestement dans le Hall, prétextant un oubli, pénétra dans le salon, ramassa son châle jeté sur son fauteuil, merveilleux cadeau de son père, et courut envelopper les épaules frileuses de sa maman... qui ne se fit pas prier, fort soulagée. Elle remercia sa fille d'un léger signe de tête... Mme Mère était coriace et rancunière... Lorsqu'elle était blessée, elle le faisait savoir et ne revenait pas de sitôt ! Louise sourit ! Tout allait merveilleusement bien ! Romain était un allié précieux... Il avait fait des miracles ! 

    Luciole

    A SUIVRE 

    Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux Lions

     

    02/07/2021 : 131 visiteurs et 1517 pages lues

     

     Conte du vilain petit canard d'Andersen

     

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine cherche un emploi

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie :Portrait de Damien MAYER

    4ème Partie : Louise, épouse de Damien

    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien

    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1

    7ème Partie : Lou, fille de Louise 2

    8ème Partie : "Le regard magique"

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian le détective privé

    17ème Partie : Réminiscences

    18ème Partie ; Filature

    19ème Partie : Le Poucave

    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)

    21ème Partie :Dignité bafouée 

    22ème Partie : La Charité fraternelle

    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"

    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure

    25ème Partie : Le fouille merde

    26ème Partie ; Le Daron engraine

    27ème Partie : Choc émotionnel

    28ème Partie : Prodigieuse Lumière

    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure

    30ème Partie : Etrange entretien

     31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian

    32ème Partie Adèle coupable ?

    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé

    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine

    35ème Partie : Coma Damien

    36ème Partie : Réveil Damien

    37ème Partie : Les trois mousquetaires

    38ème Partie : Une famille encombrante

    39ème Partie : La tornade blanche

    40ème Partie : Mutique imposture

    41ème Partie - Le bon curé 

    42ème Partie - Le bon curé suite

    43ème Partie : Révélations fracassantes  

    44ème Partie : Les prisons de l'âme

     45ème Partie : l'Assemblée Générale Extraordinaire

    46ème Partie : Mort de Damien

    47ème Partie : Baiser d'outre-tombe

    48ème Partie : Diners de Louise

    49ème Partie : Jour de traîne-misère

     50ème Partie : Eve ou Lilith ?

    51ème Partie - Self contrôle

    52ème Partie - La Maison d'accueil

    53ème Partie - Les secrets d'Agathe

    54ème Partie - Le Château de Louise

    55ème Partie - La Chambre d'Agathe

    56ème Partie : "Oh que c'est sublime

    57ème Partie : Toubib 

    58ème Partie : La violence des Mots !

    59ème Partie : Madame est servie !

    60ème Partie : Querelles de préséance !

    61ème Partie : Lou et Agathe amies ?

     
    62ème Partie : La Fosse aux Lions
    « Gare à l'eau qui dort n°61 - Lou et Agathe amies ?Gare à l'eau qui dort - SYNOPSIS »

  • Commentaires

    18
    Lundi 5 Juillet à 16:40
    colettedc

    Super, Luciole, ce que je lis ici !!! Quel retournement dans le bon sens ! 

    Bonne semaine et merci,

    Gros bisous

    17
    Mercredi 23 Juin à 07:28

    Bonjour Luciole,


    Les rapports conflictuels entre générations, : y a d'quoi raconter. Si en plus il y a un grand-père volage , l'équation se complique. Mais là, on dirait que celui-ci sent dans quel sens tourne le vent. smile


    Un récit vivant extrêmement plaisant à lire


    Gros bisous Luciole

      • Mercredi 23 Juin à 18:20

        C'est gentil, Martine, merci de ton sympathique commentaire.... Oui, le grand père tient une place prépondérante dans ce récit, car il est propriétaire du Domaine qu'il restaure à grands frais. Son aide financière est appréciée de tous, mais lourde à supporter, car son caractère impérieux terrorise souvent résidents et domestiques.... Louise aspire à l'indépendance... Cependant, ce Domaine auquel elle est attachée,  est hors de ses moyens...  


        Bonne et heureuse fin de semaine et bisous

    16
    Mardi 22 Juin à 15:33

    Coucou Flipperine et Pianosh et merci de vos visites qui me font chaud au coeur ! Gros bisous

    15
    Mardi 22 Juin à 11:11
    Marenostrum

    La beauté séduit toujours....mais c'est surtout le revirement de la grand mère qui fait chaud au coeur...durera-t-il??? J'espère bien!!!


    Bises

      • Mardi 22 Juin à 15:46

        Coucou Jacqueline


        Je me dépêche de te répondre entre deux averses violentes et le retour de l'électricité et la box... Quel temps ! Dire que je venais de terminer tous mes carreaux... Tu verrais la crasse ! pfffff
        Il faut croire que la mamy n'est pas si mauvaise que ça, dans le fond ! Son mariage l'a déçue, son mari trop infidèle et orgueilleux, cassant.....  Son coeur s'est aigri... c'était une femme orgueilleuse, égoïste, autoritaire et dynamique qui s'est retrouvée brisée par une maternité non désirée et par l'impérialisme, les coups de gueule perpétuels de son mari.... 
        Les femmes se blindent face à des terreurs pareilles ! ^^ he ! Elles se forgent des carapaces d'indifférence pour se protéger.... 


        Merci ma chère Jacqueline et bonne semaine.... ensoleillée... 

    14
    Lundi 21 Juin à 21:18

    Et bien voilà qui finit bien, les vieux snock se sont humanisés semble-t-il ?


    Espérons que le papy va se tenir correctement et rester avec sa vielle mamie !


    Gros bisous

      • Lundi 21 Juin à 22:57

        Merci Livia... Romain a bien travaillé : les Anciens sont trop liés au "respect du curé" pour oser se mettre à dos le clergé... Le père de Louise est une soupe au lait imbue de sa personne et de son rang, mais c'est aussi un vieux renard : il comprend vite où se trouvent ses intérêts ! Lou est un enjeu majeur qu'il faut ménager ! Mme Mère, accaparée par la vision qu'elle a de son "Monde" et de sa personne, ne peut pas manifester de remords... son égo s'en trouverait rabaissé ! Mais elle prouve par son geste envers Agathe qu'elle n'est pas insensible ...


        Gros bisous et bonne nuit

    13
    Lundi 21 Juin à 18:17
    DANIEL

    Tout va bien .....Mais attention, Papy au démon du midi !!

      • Lundi 21 Juin à 22:44

        Coucou Daniel


        Ah je crois bien que papy l'a compris ! Gare à la colère de Louise et surtout à celle de Lou ! Et il tient trop à elles pour les perdre pour une petite amourette liée davantage à la gloriole qu'à l'amour ! 
        De toutes façons, Agathe pressent à quel point cette famille représente une chance inespérée pour elle et son bébé... Même si elle a un faible pour les vieux beaux riches et distingués..., sans doute en compensation et remplacement d'un père , alcoolique et violent..., elle ne se risquera pas dans une telle aventure....


        Merci Daniel et bonne semaine


        Bisous

    12
    Lundi 21 Juin à 11:55

    Ah oui , le plongeon dans la fosse aux lions s'est plutôt bien passé.  Toujours aussi prenante ton histoire , bravo .

    Bonne journée 

    Bises 

      • Lundi 21 Juin à 16:17

        Un grand merci Gisèle ! Et comme je l'expliquais à Gazou, cet épisode imprévu me lance dans une nouvelle aventure, bien loin du plan initial ! J'ai donc 10 pages tapées sur Word qui ne me servent plus à rien... Mais j'en suis ravie : le drame ne me convient pas ! Jamais pu lire jusqu'au bout un roman noir.... Les hypersensibles me comprendront !


        Je t'embrasse bien tendrement et merci encore de ton aide distillée de commentaire en commentaire... Ta gentillesse me guide !

    11
    gazou
    Lundi 21 Juin à 08:29

    Je ne m'attendais pas à un changement aussi prompt

      • Lundi 21 Juin à 16:09

        he ! Moi non plus ma chère Gazou... J'ai divergé largement de mon plan initial... comme d'habitude ! Je ne sais comment l'expliquer, mais l'inspiration commande et se fiche éperdument des plans tout faits ! Je devais être de méchante humeur, le jour où j'ai essayé d'en faire un ! Il commençait ainsi :


        "Les deux mois qui suivirent furent épouvantables pour tout le monde. Agathe passa les jours suivants dans un état de délabrement, de fatigue, de confusion extrêmes pour soutenir une conversation avec quiconque, terrifiée d'être rejetée, dans la terreur d'être séparée de sa fille chérie.....etc... etc"


        Le gros souci est de continuer ce nouveau récit qui me plonge dans l'aventure la plus mystérieuse : où va-t-on ?


        Merci Gazou et bcp de bisous

    10
    Lundi 21 Juin à 08:15

    Un premier examen de passage réussi ! La prise de contact entre Agathe et le grand-père était vraiment croustillante, bravo !

    Bises et bon début de semaine

      • Lundi 21 Juin à 16:01

        Merci ma Zaza... Les gens ne sont jamais tout à fait moches, ni tout à fait sympas ! Il suffit parfois d'un rien pour faire basculer la balance... Ouf, Romain a assuré !


        La parents de Louise sont des cathos de convenance, sans une pratique assidue ! Mais heureusement, ils ont gardé le vieux réflexe du respect du curé.... On ne sait jamais ! Cependant, le grand père, volage à son heure, a garder les manières galantes des ses ancêtres.... 


        Gros bisous Zaza

    9
    Lundi 21 Juin à 01:30

    La fosse aux lions, tout un programme yes belle semaine nouvelle Luciole, bises

      • Lundi 21 Juin à 15:51

        Merci Jill et super belle semaine à toi aussi ! Ouf, la pluie a cessé ! Soleil timide dans ciel brumeux....


        Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :