• Gare à l'eau qui dort n°66 - Péché de gourmandise !

     Gare à l'eau qui dort n° 66

     

    Gare à l'eau qui dort n°66 - Péché de gourmandise ! 

    Cette image est tirée du film "Autant en emporte le vent"   

    Après s'être longtemps isolée dans sa chambre, Agathe décide enfin de promener sa petite Daisy de quatre mois dans l'immense Parc du Château. Elle y rencontre les trois Jardiniers du Domaine : Pierre et ses aides occasionnelles, Regan et Marc (chauffeurs gardes du corps de la Maisonnée)

    Coup de foudre entre l'athlétique Regan, 34 ans et la jeune mère, Agathe, 18 ans ! 

    Le fringant Marc, plus jeune que Regan, s'efface amicalement devant la soudaine passion de son aîné

    Synopsis du roman :

    http://le-petit-monde-de-luciole.eklablog.com/gare-a-l-eau-qui-dort-synopsis-a208076524

     

    PECHE DE GOURMANDISE !

     

     La jeune mère s'installa confortablement dans l'un des fauteuils, déballa tranquillement l'un de ses seins et l'offrit à sa fille qui s'en empara avec voracité tout en le triturant de sa main libre...  (Episode précédent - cliquez sur la phrase)

     

    Les hommes s'attablèrent devant une boisson fraîche et saucissonnèrent sur la table de la cuisine. Suzy coupait le pain en tranches épaisses.

    Daisy tétait encore, la bouche barbouillée de lait tiède.... La jeune mère l'avait changée de sein, tant ce dernier était douloureux, car gorgé de lait....

    Suzy avait téléphoné au Château pour signaler la présence d'Agathe chez eux, afin que personne ne s'inquiète...

    Nany, soulagée, la remercia vivement ! La Gouvernante était sur le point de réquisitionner les gardes du corps tant elle avait craint que "la jeune femme  ne se soit perdue dans les sous bois du Parc" ! 

    Les hommes enfin rassasiés prirent leur verre rempli, qu'ils posèrent sur la table basse du salon  et vinrent s'asseoir sur la banquette, face à Agathe, fort  émus et intimidés par le spectacle réjouissant de la jeune mère allaitant son bébé...

    Regan regretta profondément que cette petite fille si adorable ne soit pas la sienne...

    Il rêva à son futur bébé... dès que possible, car il arrivait à grands pas vers ses trente cinq ans. Il frémit soudain en réalisant combien cette jeune femme n'était encore qu'une enfant......  ! Allait-on le prendre pour son père ? Un vertige le saisit ! 

    Daisy s'agitait ! Agathe enfouit prestement son sein dans le soutien-gorge spécial allaitement, rajusta son sweat et redressa la petite sur ses genoux... Une salve de rots bruyants mit en joie les hommes qui plaisantèrent... Daisy leur souriait béatement.

    Pierre la réclama et la petite atterrit sur ses genoux ! Elle commença derechef à explorer le visage de ce bon grand père qui n'osait pas la bouger de peur qu'elle ne régurgite.... Il se laissa tirailler sans ménagement la barbichette, le nez, les oreilles...

    Il tenta de chantonner, de cette voix de baryton qui réjouissait le coeur de Romain pendant l'Office religieux. Saisie, la petite cessa son manège et l'observa fixement en lui touchant les lèvres... Il en profita pour lui mordiller doucement les doigts ! Elle éclata de son gros rire de bébé heureux... Voilà, c'était gagné, elle l'avait adopté.... 

    Les hommes, encouragés par l'exploit de Pierre, essayèrent à leur tour de jouer avec elle... Elle commençait toujours par les scruter attentivement avant de répondre à leurs avances... 

    Regan la prit enfin dans ses bras. Elle était à croquer, cette petite ! Trop ému pour l'amuser, il se contenta de la regarder droit dans les yeux avec une tendresse infinie...

    Agathe se demanda soudain s'il n'était pas tombé amoureux d'elle à cause de sa fille... Il avait la fibre paternelle, ce géant au grand coeur !

    Daisy se coula dans les bras puissants du "colosse" comme l'aurait fait une petite chatte, et s'endormit brusquement.... ça alors ! Etonnés, tous s'exclamèrent !

    - "Comment t'as fait, Regan ?" murmura Agathe qui vint s'asseoir contre lui.

    - "Je ne sais pas, ma douce... Je lui ai dit avec les yeux de mon coeur combien je l'aimais, c'est tout ! Elle a compris, sans aucun doute !, ça comprend tout, les bébés !" lui sourit Regan, fort surpris lui-même de cette tendre interaction entre la petite et lui...

    Un monde nouveau  d'amour et de douceur s'ouvrait à lui ! Il prit amoureusement la main d'Agathe dans la sienne et ils restèrent ainsi pendant longtemps, éperdus, dans un silence habité de rêves heureux.... Il leur sembla qu'ils se connaissaient depuis toujours... 

     

    Gare à l'eau qui dort n°66 - La tarte aux fraises

     

     

     

    Suzy s'activait dans la cuisine... Les fonds de tarte cuits ne tardèrent pas à se multiplier sur la paillasse. Elle les sortait un à un des deux grands fours. Une crème pâtissière terminait de cuire doucement sur une plaque électrique...

    Bientôt, les fonds de tarte s'emplirent de cette onctueuse et odorante crème, préalablement tiédie dans une bassine d'eau fraîche... Puis Suzy disposa artistement les magnifiques fraises cueillies fermes  et d'un rouge brillant... Les oeuvres d'art au parfum envoûtant s'exposèrent sur l'immense table.... 

    Les hommes humaient l'odeur appétissante des tartes avec délectation. Celle-ci les tarauda, les poursuivit, ne les lâcha plus ! Ils se levèrent tous en choeur et se rendirent à la cuisine, le regard gourmand... Regan alla poser doucement la petite Daisy endormie dans le landau, la recouvrit de sa couverture, retourna dans le salon et, prenant la main d'Agathe dans la sienne, il l'entraîna vers la longue table. 

    Suzy lui proposa de déguster quelques parts de tarte avec eux ! Déjà, les hommes  amenaient les assiettes, les verres, les petites cuillères, l'eau et les bières fraîches, le cidre mousseux et une pile de serviettes en papier. Chacun s'attabla devant une délicieuse part de tarte aux fraises, croustillante, onctueuse, acidulée.... recouverte d'une épaisse et aérienne couche de crème chantilly... Agathe salivait !  

     Silence religieux et recueilli ponctué de "Huuum ! délicieux ! extra !" et de bruits de mastication ! Un grand moment de gourmandise !!! Une merveilleuse histoire sucrée et parfumée qui n'en finissait pas d'étonner.........

    Les parts de tarte défilaient... Regan, surpris, s'aperçut rapidement que sa dulcinée était un redoutable bec sucré... Elle ne disait rien, tant elle se régalait ! La chantilly lui barbouillait la bouche jusqu'au nez ! 

    Elle finit par articuler entre deux bouchées :

    "Mortel ! C'est trop bon ! Suis fan de tes tartes, Suzy ! Merciiiii !"

    Elle qui s'était structurée sur du manque, se remplissait enfin d'une joie de vivre communicative toute simple, faite de petits plaisirs quotidiens savoureux, chaleureux et tendres..... 

    Regan s'inquiéta soudain : 

    - "Ne te rends pas malade, ma douce ! La saison des fraises n'est pas finie, tu reviendras!"

    - "Regan a raison, ma belle ! Je te promets de te faire des tartes à chacune de tes visites !" lui susurra en riant Suzy.

    La bouche pleine, Agathe secoua la tête et finit sa énième part de tarte, un peu honteuse... De toute façon, elle était déjà un tantinet embarrassée ! Si elle continuait à se gaver ainsi, elle allait devenir obèse, sa plus terrible obsession !!! Et Regan ne la regardera plus ! Elle finira vieille fille avec des bourrelets partout ! 

    Regan s'empara d'une pile de serviettes en papier et entreprit de la débarbouiller en riant avec une tendresse telle que les larmes montèrent aux yeux de la jeune femme ! Il mouilla un torchon propre avec l'eau de la cruche et le lui passa sur le visage. La fraîcheur de l'eau la requinqua ! Elle se laissait faire comme une enfant... Il n'osa pas l'embrasser doucement devant les autres... 

    - "Regan, n'oublie pas Lou ! Il faut te préparer : c'est l'heure d'aller la chercher au Lycée !... " s'agaça soudain Suzy... bizarrement émue jusqu'aux entrailles par ce spectacle insolite : son impassible et solide gaillard, terreur des mauvais garçons, bêtifiait comme un ado avec une ... gamine...

    Les hommes sont impossibles, imprévisibles ! Même Pierre, son homme au coeur d'or, s'était laissé prendre au piège... Souvenir douloureux dont elle avait mis des années silencieuses à s'en remettre.... 

    Cette amourette s'enflammait bien trop vite ! Il fallait tempérer les ardeurs.... Son gaillard avait trop de vigueur... et la petite, manifestement, tremblait ! Quelle histoire si elle retombait enceinte !!! Pourvu qu'elle ne soit pas malade, en plus ! . 

    - "Oui maman, merci de ce rappel à l'ordre !" lui répondit en riant Regan qui se leva aussitôt. Il embrassa furtivement Agathe sur le front et partit à grandes enjambées.... 


    - "Agathe, je ne te chasse pas, sois en certaine, mais tu devrais retourner au Château....si tu veux éviter les soucis... Ne te précipiter pas, surtout, ménage ton estomac ! Veux tu que Pierre ou Marc te raccompagne ?"

    - "Non merci, maman Suzy !" lui répondit ingénument Agathe, pressée de prendre l'air.

    Cette fois, son estomac regimbait, il fallait vite s'éclipser avant que........Valait mieux être seule !

    Elle les remercia vivement tous en les embrassant. Pierre et Marc emportèrent le landau dans le chemin sans réveiller la petite Daisy et Agathe s'en alla doucement en les saluant de la main....

    Une fois hors de vue, au creux d'un buisson, elle se soulagea brusquement ! Elle attendit que les nausées cessent avant de reprendre la route. C'était le truc de Cathy pour ne pas grossir !

    Au détour d'un chemin, au fond d'un sublime parterre de fleurs, une mignonne petite fontaine, adossée à un muret arrondi en pierre, murmurait joyeusement... Un filet d'eau jaillissait d'une bouche grande ouverte d'un mascaron à tête humaine antique et grotesque pour se jetait dans une vasque ovale en pierre....

    Agathe laissa le landau sur l'allée goudronnée, s'engagea rapidement sur le petit sentier sablonneux, longea  sans un regard le massif de fleurs et, arrivée à la fontaine,  se rinça abondamment la bouche et se lava la figure  à grande eau glacée à l'aide de ses mains,  en détrempant au passage son sweat...

    Si Regan la voyait ! Il avait raison, elle n'était pas normale ! C'était tellement nul de se gaver ainsi... Elle tremblait de tous ses membres, furieuse contre elle-même....

    Il est vrai que Cathy la surveillait de près lorsqu'elles logeaient ensemble dans ce minable appartement de cette minable banlieue... Il n'était pas question qu'elle prenne du poids, elle devait rester mince pour assurer leur survie... 

    Alors, pourquoi se laissait-elle aller ainsi, alors que son horizon semblait enfin s'éclaircir ? Avait-elle peur du bonheur ? 

    Cathy et elle étaient soeurs de la misère... Elles se soutenaient mutuellement.... Mais ici, dans ce luxe inouï, dans ce décor de rêve, elle se sentait seule et complètement perdue, inadaptée !

    Tout allait trop vite ! La tête lui tourna.... elle dut s'agripper au fronton de la fontaine. 

    Moooon ! Si Regan la voyait  dans cet état ! Elle s'épouvanta ! Pouvait-elle l'aimer ??? En avait-elle le droit ??? Il était trop trop bien pour elle ! Mortel, tellement trop bien ! Même Daisy le sentait ! Elle l'avait manifestement accepté pour père.... devant tout le monde !!! Alors si Daisy l'avait choisi, la mère se devait d'être à la hauteur, non ??? 

    Jamais plus elle ne recommencera ! C'était trop trop grave ! Elle n'allait pas se donner en spectacle ainsi devant son homme, tout de même ! Oh la honte ! Fallait qu'elle se mette dans la tête qu'elle n'était plus dans la misère !!! Y'en aura d'autres, des tartes ! Faut t'accrocher, ma vieille ! Sinon, tu vas rater la marche, une fois de plus....

    Elle avait peur : c'était trop beau, toussa, tellement trop beau !

    Dès qu'elle se sentit mieux, elle retourna au landau, frigorifiée.... Chance : Daisy dormait toujours.... car impossible de la prendre contre elle... Son sweat trempé lui glaçait la poitrine et les bras ! 

    Marc, qui retournait se changer aux Communs afin d'accompagner Regan, assista à toute la scène de loin. Il soupira et se promit de freiner fermement la terrifiante gourmandise de la "gamine", la prochaine fois.... A la place de Regan, il aurait râlé, sûr ! Et de bien belle manière ! Quelle idée de s'empiffrer ainsi...
    Il reconnut qu'il n'était guère patient, vif de caractère et chaud -bouillant... bien loin du flegme impressionnant, agaçant de son collègue ! 

    Il eut soudain pitié. d'elle... Malgré toute l'amitié qu'il portait à son copain, il était terriblement ému ! Pourvu que cette "gamine" ne vienne pas troubler leur belle entente ??? 

    Suzy devait se faire du mauvais sang ! Il eut une pensée tendre envers cette adorable femme qui se comportait avec eux comme une mère....

    Il partit en footing en espérant détendre ses nerfs à vif et apaiser le corps....  Quelle connerie, la jalousie ! Elle le bouffait jusqu'à l'os.... Mais pourquoi Regan et pas lui ? Son âge était plus en rapport avec celui de cette môme ! Peut être avait-elle besoin d'un mari- papa-poule ? 

    Il rit : alors, elle n'était pas faite pour lui ! Cette pensée le soulagea mieux que ses longues foulées élégantes.... Il ne supportait pas ces femmes-enfants capricieuses qui manipulaient et abrutissaient leurs conjoints... Seules les amazones qui lui tenaient tête l'intéressaient ! 

    Voilà, c'était clair comme de l'eau de source ! Pas la peine de se mettre martel en tête ! 

    Mais son corps s'obstinait ! Il savait, lui, que cette petite était une fière guerrière qui donnera beaucoup de fils à retordre à ce brave et naïf colosse... Voire même une chatte brûlante et sauvage .... Le colosse aura intérêt à assurer.... 

    Il allongea ses foulées !

     

    Luciole.

    A SUIVRE

     

     

    Gare à l'eau qui dort n°66 - Péché de gourmandise !

     31/07/2021 : 120 visiteurs et 450 pages lues

    01/08/2021 :  242 visiteurs et  514 pages lues

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine cherche un emploi

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie :Portrait de Damien MAYER

    4ème Partie : Louise, épouse de Damien

    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien

    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1

    7ème Partie : Lou, fille de Louise 2

    8ème Partie : "Le regard magique"

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian le détective privé

    17ème Partie : Réminiscences

    18ème Partie ; Filature

    19ème Partie : Le Poucave

    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)

    21ème Partie :Dignité bafouée 

    22ème Partie : La Charité fraternelle

    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"

    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure

    25ème Partie : Le fouille merde

    26ème Partie ; Le Daron engraine

    27ème Partie : Choc émotionnel

    28ème Partie : Prodigieuse Lumière

    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure

    30ème Partie : Etrange entretien

     31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian

    32ème Partie Adèle coupable ?

    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé

    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine

    35ème Partie : Coma Damien

    36ème Partie : Réveil Damien

    37ème Partie : Les trois mousquetaires

    38ème Partie : Une famille encombrante

    39ème Partie : La tornade blanche

    40ème Partie : Mutique imposture

    41ème Partie - Le bon curé 

    42ème Partie - Le bon curé suite

    43ème Partie : Révélations fracassantes  

    44ème Partie : Les prisons de l'âme

     45ème Partie : l'Assemblée Générale Extraordinaire

    46ème Partie : Mort de Damien

    47ème Partie : Baiser d'outre-tombe

    48ème Partie : Diners de Louise

    49ème Partie : Jour de traîne-misère

     50ème Partie : Eve ou Lilith ?

    51ème Partie - Self contrôle

    52ème Partie - La Maison d'accueil

    53ème Partie - Les secrets d'Agathe

    54ème Partie - Le Château de Louise

    55ème Partie - La Chambre d'Agathe

    56ème Partie : "Oh que c'est sublime

    57ème Partie : Toubib 

    58ème Partie : La violence des Mots !

    59ème Partie : Madame est servie !

    60ème Partie : Querelles de préséance !

    61ème Partie : Lou et Agathe amies ?

    62ème Partie : La Fosse aux Lions

     63ème Partie : Si le Loup y était...
     
    64ème Partie : Le coup de foudre !
     
    65ème Partie : La maison de Pierre et de Suzy
     
    66ème Partie : Péché de gourmandise
     

     

    « Gare à l'eau qui dort n°65 - La maison de Pierre et de SuzyUn dîner empoisonné ! »

  • Commentaires

    12
    Mardi 3 Août à 04:09
    colettedc

    Bonjour Luciole,

    Elle y est allée pas mal fort avec les tartes, la chère Agathe surtout que Marc a assisté à la scène ; il en parlera certainement à Regan. Bien hâte de voir les réactions de ces deux là. 

    Bonne semaine,

    Gros bisous

      • Mardi 3 Août à 10:39

        Merci ma chère Colette. Je vais essayer de m'y coller cet après midi !

        Figure toi que, bien après cet épisode, nous sommes allés manger vers 19 H dans un cabanon au bord de mon Lac préféré. Mon mari a choisi une crêpe, mais à cause de mon diabète, j'ai préféré une salade "César" (salade verte, maïs, tomates cerises, aiguillettes de poulet, un oeuf coupé en morceaux et quelques croutons frits). Assiette copieuse !

        Je me suis régalée, mais 2 H après avoir mangé, pliée en deux par une douleur aigüe à la vessie... Vite chez le médecin le lendemain matin après une mauvaise nuit passée aux toilettes... J'ai chopé une bactérie ??? ce qui m'a valu une guerre sans merci de mes leucocytes (globules blancs) au nombre impressionnant, contre cette indésirable, occasionnant une petite hémorragie des parois de la vessie.... (hématies : globules rouges)... Un coup à y rester !

        Résultat : dose massive antibiotiques  (3 sachets au lieu d'un habituellement)... Je suis à plat ... juste avant de partir voir les enfants à 12 H env. de chez nous !!! 

        Heureusement que j'ai refusé le dessert (glace) !

        Curieux parfois comme la réalité rattrape la fiction !

        Gros bisous

         

    11
    Dimanche 1er Août à 16:31
    DANIEL

    Oh, là, là qu'est ce que cela présage!! Je ne vias pas partir en vacances tranquille!!

      • Lundi 2 Août à 11:26

        Oh, je suis désolée de gâcher tes futures vacances ! sarcastic he !T'inquiète, Regan calme, mais impressionnant ! Agathe a intérêt à ne pas perdre les pédales et Marc pas rassuré de se frotter au "colosse" ! ça aide, parfois, d'être balèze ! 

        Bonnes vacances et gros bisous Daniel, merci de ta sympathique visite

    10
    Dimanche 1er Août à 15:39

    Bon d'abord il n'y a pas qu'Agathe qui salive en voyant les tartes aux fraises arriver sur la table. Mais je reste plus sage, pas question de m'empiffrer. On peut quand même comprendre la réaction de la jeune mère privée pendant longtemps de ces douceurs culinaires. Quant à la réaction masculine, arf la jalousie ne se commande pas, suis curieuse de savoir comment elle va évoluer.

    Bonne semaine 

    Bises 

      • Lundi 2 Août à 11:21

        Coucou Gisèle

        Et un grand merci pour ton sympathique com !

        Suis curieuse aussi, pas encore eu le temps de cogiter la suite... Suis sans cesse en RV médicaux (encore cet après midi... )... C'est fou ce qu'on perdre son temps chez les ophtalmos, toubibs et dentistes, dans nos vies de vieux ! 

        Je ne résiste pas à une bonne tartelette aux fraises ou aux framboises, malgré restrictions dues au diabète ! Heureusement, habitons dans coin paumé et pâtisserie loin... Ouf !

        Bcp de gros bisous

    9
    Samedi 31 Juillet à 21:00
    Marenostrum

    un cadre idyllique pour la petite Agathe....mais les "instincts" masculins ne vont-ils pas tout chambouler......

    Bises

      • Samedi 31 Juillet à 21:38

        Coucou Jacqueline

        ??? Pas encore inspirée pour la suite... Gros prob de santé qui m'oblige à fréquenter assidument les cabinets médicaux !!! pfffff ! Vais devoir y retourner pour énième fois Lundi prochain... 

        Juste avant de partir en vacances en famille !!! Tout pour plaire !

        Merci bcp Jacqueline et très bon dimanche. Ici, ciel noir, orages, soleil puis re-ciel noir... Si le ciel s'y met aussi !

        Gros bisous

    8
    Samedi 31 Juillet à 08:56

    Cette petite sauvageonne va-t-elle être le fruit d'une discorde entre Marc et Regan ?????

    Bises et bon samedi

      • Samedi 31 Juillet à 10:51

        Coucou ma Zaza

        C'est souvent le cas ! L'animalité reprend vite le dessus : les rivaux s'empoignent pour conserver la harde ! winktongue

        Mais Regan a le privilège de l'âge, il saura tempérer le bouillant Marc ! Enfin, je crois ?
        Gros bisous et beau WE

         

    7
    Samedi 31 Juillet à 08:53

    Bébé et adultes à l'unisson côté nourriture... Comme on peut enfin de retrouver dans la vie, autour d'une table, sans compter les convives, nous le ferons le 15 août, sous tonnelle... bises jill

      • Samedi 31 Juillet à 10:44

        Hihihi ! Le 15, nous bouclerons les valises et partiront ENFIN pour la même chose que toi, mais à plus de 10 H de route.... Une traversée en 2 étapes du Haut Var vers la Loire, à quelques kms de Nantes... J'espère que nous aurons le beau temps. 

        Hier, réunion du Vendredi soir autour d'un repas partagé...  Une belle et joyeuse attablée ! J'ai joué les Agathes et m'en suis retournée chez moi avec un petit bidou bien rond... Toute une semaine de menues privations fracassée en une soirée sarcastic frown

        Gros bisous et bonne fête en famille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :