• Gare à l'eau qui dort n° 68 - Une journée mémorable !

     

    Gare à l'eau qui dort n° 68

     

     

    Gare à l'eau qui dort n° 68 - Une journée mémorable !

     

    Résumé du roman dans le Synopsis :

     http://le-petit-monde-de-luciole.eklablog.com/gare-a-l-eau-qui-dort-synopsis-a208076524

     

    UNE JOURNEE MEMORABLE !

     

    Adèle se leva avec moultes difficultés ! Elle était tellement fatiguée, usée... Encore une tuile à digérer ! Fallait il accepter pareille stupidité ? Elle enlaça tendrement la jeune femme qui hoquetait ... Que dire ? Que dire ? (Episode précédent - cliquez sur la phrase)

    Lou souriait, heureuse de savourer sa toute nouvelle liberté... Le caniculaire mois de Juin touchait à sa fin. Les vacances d'été démarraient enfin. 

    Epuisée par toutes ces années chaotiques et douloureuses, elle espérait retrouver une forme olympique  avant de devoir se confiner pour une bonne partie de sa vie, au coeur d'une pension pour adolescentes surdouées dès la rentrée scolaire... Ordre de Bonne Maman, appuyé par Bon Papa...  et Mummy avait fini par se laisser influencer, comme d'habitude ! 

    Nany n'avait pas eu son mot à dire malgré toutes ses réticences... Qu'allait devenir "son" enfant dans ces lieux pour "gosses de riches" si éloignés de sa Famille ? 

    Mummy avait tranché : Nany restera au sein de la Famille non seulement comme Gouvernante, rôle dans lequel elle excellait, mais surtout comme amie et conseillère au même titre que celui du père Romain.... Tous ceux qui regardaient et écoutaient Nany.... ou plutôt Emmy, éprouvaient pour elle une grande admiration. Sa force de travail, son maintien, sa noblesse de caractère et de langage, sa maîtrise de soi exemplaire, sa droiture  la plaçaient au-dessus du commun des mortels.... 

    Emmy dut s'incliner, bien qu'elle aurait aimé partir se reposer par chez elle et, pourquoi pas, fonder une famille ? Elle ne savait plus si elle était jeune encore ou bien trop vieille pour espérer une nouvelle vie.... Sans Lou, elle se sentait vide, nue et tellement solitaire ! Seule Maminou la comprenait ! Une grande amitié les liait désormais et elles se complétaient presque sans mot dire.... Mais Maminou s'étiolait de jour en jour.... De grandes fatigues la couchaient... Emmy se promit de réfléchir à sa situation plus tard, quand Maminou ne sera plus... Pour l'instant, Lou était encore sous sa responsabilité et Maminou se raccrochait désespérément à elle.... Et puis, Agathe et Daisy avaient tellement besoin d'elle, bien qu'elles préféraient l'une et l'autre la chaleureuse petite maison de Pierre et de Suzy dès la sieste terminée, jusqu'à tard le soir ! 

    C'était pour Emmy une lutte fatigante contre son espérance et toutes sortes de difficultés, de contraintes, de désagréments... 

    Juillet déboula avec une fureur exaspérée et répandit au fil des jours une chaleur de fournaise sur le Domaine dès la fin de la matinée... Un ciel d'azur transparent éclaboussé de lumières crues redonnait des envies de baignades, de farnientes à peine rafraîchies par des brises soudaines en soirée dès le coucher du soleil... La végétation gémissait, les arbres craquaient et exhalaient des messages d'alerte entêtants et désagréables. Les massifs de buissons et de fleurs faisaient pitié... Quelques fleurs courageuses résistaient encore au milieu de parterres dévastés. L'eau devenait rare et précieuse ! La Municipalité interdisait l'arrosage et le lavage des voitures... Tout devenait déjà fort poussiéreux ! La Clio de Louise avait triste mine... 

    Lou rêvait de se prélasser sur des plages de sable fin au bord de la mer, loin des tracas quotidiens et de la routine des jours... Mais Mummy ne s'autorisait pas à décrocher de son travail abrutissant au sein de l'Agence d'Assurances... Elle avait des soucis ! C'était d'une extravagance ! Déjà du temps de Daddy, la famille ne se déplaçait plus hors du Domaine... ou bien ils partaient sans elle.... 

    Tout comme Agathe, elle souhaiterait tellement "s'éclater" sur un surf ou un paddie, une planche à voile ou un jet-ski dans un cadre idyllique .... Puis "faire la teuf" en soirée... Pourquoi ne pas louer un bungalow, tout simplement, comme tout le monde, puisque Mummy semblait avoir encore et encore des problèmes avec "les Finances".... ??? Elle s'enhardit à glisser cette proposition dans l'oreille fatiguée de sa mère un soir de farniente sous le ciel étoilé de la terrasse au bord de la piscine, mais Mummy ne répondait pas ou restait évasive... "Plus tard, ma Chérie, plus tard !" 

    Lou et Agathe, agacées, se racontèrent des histoires pleines de sensations fortes et d'activités nautiques en  regardant des vidéos sur leurs smartphones dès potron-minet tout en jouant avec Daisy sur le sol mou et souple de la pataugeoire... Seule la petite fille s'éclatait à fond dans la vieille pataugeoire de Lou remise en état pour elle, les bras enserrés dans des bouées "parfaitement inutiles dans si peu d'eau" clamait Agathe, énervée..."On ne sait jamais !" ordonnait Maminou.... Agathe grognait : un grillage séparait l'Espace de la "grande piscine olympique" de l'espace-pataugeoire... "Les vieilles mamies radotent toujours !" Mais Nany, pleine de compassion pour "la vieille mamie" épouvantée par l'idée de perdre sa petite fille, avait suggéré la patience et la prudence....: les bébés peuvent parfois se noyer lorsqu'ils tombent à plat ventre dans quelques centimètres d'eau, n'ayant pas l'idée de relever leur tête.... Surprise apeurée d'Agathe et de Lou qui n'oublièrent plus les brassards.... 

    Agathe et Lou se relayaient : l'une allait se baigner dans le grand bassin, pendant que l'autre gardait la petite qui barbottait au milieu de ses jouets en caoutchouc, protégée de la fournaise par un fin nuage d'eau tiède crachoté par  un jet anémique  au bout d'un tube planté au beau milieu de la pataugeoire.... "On dirait la pomme d'arrosage des lessiveuses de mes grand-mères !" s'esclaffait Agathe.... Il fallut trouver l'image dans Internet pour que Lou comprenne.... 

    Daisy, championne des escapades brusques à quatre pattes, s'essayait maladroitement à relever son petit corps dodu et de se mettre debout avant de retomber lourdement sur les fesses.  Lou la laissait s'agripper aux mailles du grillage en la maintenant fermement pour regarder sa mère "faire sa folle" dans l'eau du grand bassin interdit.... Ce qui déclenchait chez la petite des fous rires monumentaux et communicatifs... Lou et Agathe adoraient ces envolées joyeuses et stridentes de Daisy... qui enchantaient tous les Résidents de la Maison.... "On venait voir" puis "on repartait" de bonne humeur en riant.... Souvent, le travail terminé au plus vite ou bien remis à plus tard, Ida ou Elsa venaient en catimini jouir du spectacle et jouer avec Bébé... Comble du bonheur de Daisy qui ne lésinait pas sur les marques d'affection distribuées à son public favori.... Baisers mouillés qui claquaient sur les joues offertes.... Ida ou Elsa ou les deux ensemble repartaient bien trempées, facétieusement éclaboussées par  Daisy et le jet d'eau, mais heureuses ! 

    Un Samedi matin, elles furent surprises par Louise qui avait "pris sa journée", tant elle était épuisée.... Honteuses, elles s'excusèrent et voulurent s'en retourner, mais Louise éclata de rire et leur suggéra de venir en maillot de bain, cela évitera de gâter leurs vêtements !

    Tout le monde se retrouva donc dans la pataugeoire auprès de bébé déboussolé qui n'osait plus bouger... Mais l'étonnement ne dura pas, et ce fut une mémorable matinée de cris, de rires, d'adultes à quatre pattes aux trousses de la petite fille qui filait à toute vitesse dans de grands cris sauvages... Puis on la laissa choir, sous la garde d'Agathe, et toutes se précipitèrent dans l'eau glacée du grand bassin.... Ida et Elsa, fort émues, longeant le bord gauche, tandis que Louise et Lou se réservaient le bord droit du bassin.... Louise proposa une course d'endurance... S'ensuivit un raffut tel que Nany et Maminou accoururent en hâte, puis s'en retournèrent rapidement, sous les ordres de Louise, mettre un maillot... On oublia le repas, le ménage et toutim...

    Bientôt, chacune se retrouva assise en maillot mouillé sur les chaises de la terrasse couverte adossée à la maison, devant un déjeuner surprise rapidement composé par Ida et Elsa.... sous le regard ahuri de Lou qui n'avait jamais, au grand jamais, vu les employées servir en maillot de bain.... encore moins s'asseoir à la même table qu'eux et se servir, fort timidement il est vrai, comme les autres dans les mêmes plats ! Une révolution des moeurs était née au Château de Louise ! Agathe et Lou riaient comme des folles : une chance que Bon Papa et Bonne Maman étaient repartis dans leur Ermitage !!! Louise souriait béatement, ravie de son petit effet ! A vrai dire, c'était charmant !

    Daisy, gavée, se fatiguait dans les bras des unes et des autres et finit par grogner. Agathe soupira, l'emmena dans une petite salle de bain réservée à cet effet lorsqu'elles étaient "en bas", la changea rapidement après un petit bain et la coucha dans le landau, garé dans le Hall, qu'elle amena sur la terrasse, pressée de retrouver le bonheur d'être toutes ensembles... 

    La discussion animée finit par languir, Ida et Elsa débarrassèrent et retournèrent à leur travail après maints remerciements, encore fort embarrassées par ce qu'elles venaient de vivre, et le silence digestif tomba d'un coup sur les femmes et les adolescentes.. Louise s'excusa, monta rapidement prendre une douche et se jeta nue sous les draps frais du lit... La terrible chaleur les coucha toutes très rapidement... Agathe monta Daisy profondément endormie, l'allongea dans son petit lit, se débarrassa rapidement du maillot humide, enfila sa nuisette et un slip, et courut rejoindre Lou qui l'attendait déjà en pyjacourt sur son lit, drap rabattu. Elles papotèrent mollement quelques instants, puis s'endormir comme des loirs... rafraîchies par la clim qui tournait à fond.... 

    Louise se réveilla la première, tourmentée par des soucis majeurs qu'elle taisait à la Maisonnée... Elle laissa divaguer ses pensées qui, sans cesse, la ramenaient à cette obsession dévorante : faire table rase de tout et recommencer une nouvelle vie ! Pourquoi étouffait elle sans cesse ses sentiments, ses émotions, ses désirs profonds ?

    Faire carrière dans les assurances ne l'enthousiasmait pas, loin de là ! C'était un univers impitoyable ! La concurrence rêvait d'engloutir l'Agence en son sein et réitérait sans cesse ses propositions de rachat.... Les jeunes loups de l'Agence, alléchés par leurs offres d'emplois mirifiques, se ralliaient à cette Multinationale un à un... 

    Les impacts de ces subits changements d'effectifs se sont révélés très lourds, trop lourds pour l'Agence ! 

    L'Entreprise avait dû s'adapter très rapidement en favorisant de nouvelles pratiques organisationnelles... 

    Elle avait été dans l'obligation de mettre en place un système efficace de direction à des postes clés tout en préservant une meilleure prise en compte de la santé et du bien être de chacun de ses employés, ainsi qu'en privilégiant l'intelligence collective... Un challenge affolant ! Recréer une relation d'autorité sans pour autant renoncer aux liens amicaux, à la chaleur des relations humaines .....

    Allait elle savoir transmettre une énergie positive à l'ensemble des employés malgré ce retour aux procédés de Damien,  selon lesquels seul le pouvoir est exercé ? Stan jubilait et y était grandement favorable, mais Justine désapprouvait formellement !

    Conscience aigüe qu'elle était responsable de la qualité des conditions de travail de ses employés... Comment préserver les effectifs face aux requins ? 

    Elle se leva, s'habilla simplement d'un pantacourt de coton jaune et d'un tee-shirt bariolé aux couleurs chaudes, chaussa ses tongs de luxe garnis de brillants, se rendit à la cuisine, puis dans la réserve derrière la cuisine où Ida stockait quelques bouteilles de vin dans une cave à vin de service dans laquelle elle était certaine d'y trouver une bouteille de champagne. Elle batailla dur pour ouvrir la bouteille, ragea de voir une quantité non négligeable du précieux breuvage se répandre sur la paillasse de la cuisine, se hâta de verser le pétillant dans une coupe banale, tant pis pour le standing, pas le temps de chercher le cristal, tamponna les dégâts avec du Sopalin, et se rendit dans le Salon avec bouteille et coupe pleine... 

    Nany, qui descendait tranquillement les escaliers, la vit traverser le Hall avec sa drogue ! Elle fronça les sourcils, profondément agacée : comment pouvait on se détruire la santé avec une telle inconscience ? Telle mère telle fille ! Allait elle, elle aussi, devenir une épave ? Elle se posta doucement sur le pas de l'entrée du Salon : Louise se resservait déjà une autre coupe ! Le sang d'Emmy ne fit qu'un tour, elle traversa le Salon et arracha la bouteille de Champagne des mains de Louise... 

    - "Cela suffit, Louise ! Une dame de qualité ne trouve pas son bonheur dans une bouteille de Champagne, bien au contraire !..."

    - "Erreur, ma chère Emmy, le Champagne est un vin de plaisir !" la coupa vivement Louise, plus amusée qu'irritée.. 

    - "Ce n'est pas la quantité ingérée qui en fait le plaisir ! C'est un alcool noble à déguster par petites gorgées. Les vrais amateurs en boivent modérément, Louise.... Ne vous ingéniez pas à ressembler à votre mère... Regardez dans quel état elle se met avec ce breuvage.... Ne dit-on pas qu'il n'est réservé que pour les évènements heureux ?" lui rétorqua la Gouvernante avec autorité..... 

    " "Si vous me parliez de ce qui vous tracasse tant, Louise ?" 

    Louise ne répondit rien, se contentant de déguster son liquide ambré avec délectation.... Une griserie passagère la fit sourire béatement... Voilà ce qu'elle cherchait, la griserie et l'oubli de tous les soucis.... 

    Quand même, la comparer à sa mère ! Emmy devait être fort en colère pour en arriver à ce genre d'argument ! Cela ne lui ressemblait guère.... 

    Nany la regardait fixement... Louise craqua... et raconta tout ! La Gouvernante réfléchit longuement, et lui asséna :

    - "Et si vous preniez votre courage à deux mains et téléphoniez à Thomas, Louise ! Je suis certaine qu'il accourra à votre secours : C'est un homme d'honneur et droit, généreux et simple, fort intelligent et de bon conseil ! Votre temps de deuil est terminé, il est grand temps pour vous de le retrouver ! Qu'en pensez vous ?"

    - "J'en pense que vous avez raison, Emmy, comme toujours ! Vous avez raison... Je me dessèche sans lui ! Je coule sans lui ! Plus rien n'aura de saveur, sans sa présence aimante à mes côtés...  Plus je vieillis... mal... plus je l'aime ! J'ai l'impression d'être passée à côté du bonheur, Emmy... J'enrage, j'enrage, savez vous ! Merci... ! Je vais l'appeler de suite....."

    - "Attendez de retrouver vos esprits, Louise, et téléphonez seulement quand vous sentirez les vapeurs de l'alcool se dissiper...Sinon, vous allez lui dire des sottises... Ne le braquez pas d'emblée avec des sottises, d'accord ?....."

    La bonne volonté de Louise vacillait déjà ! Elle avait peur ! Peur d'être rejetée ! Pourquoi ne l'appelait il pas, lui ? L'aimait il encore ? Pourquoi la laissait il dans ce désert affectif affreux ? C'était une torture.... une torture.... 

    - "Peut être m'a t-il déjà remplacée, Emmy ! Quelle honte pour moi ! J'ai si peur, Emmy..."

    - "Comment pouvez vous dire des choses pareilles, Louise... Vous l'aimez bien mal ! Que faites vous de la confiance en l'autre ? Je suis bien assurée qu'il vous attend depuis bien longtemps ! Il vous attend, car il sait, lui, que vous lui reviendrez...."

    Louise sortit son portable de sa poche, chercha en hâte et glissa son doigt sur le numéro de Tom... Il décrocha presque aussitôt :

    - "Louise ? C'est toi, Louise ?"

    - " Je t'aime, Tom, viens vite, je t'aime tant ! Nany m'a conseillée de t'appeler... Elle a tellement raison... Je coule sans toi ! Je coule !"

    - "J'arrive, ma Douce... Ne crains rien, j'arrive ! J'attendais ton appel ! Je viens...."

    - "Il vient, Emmy, il vient et je suis fagotée... tellement fagotée.... !" s'épouvanta Louise

    - "Restez comme vous êtes, ma chère amie, vous êtes si touchante dans votre simplicité... Comment croyez vous qu'il arrivera ? Il ne prendra pas le temps de se changer... Mais lavez vous la bouche ! Il n'aimera pas les effluves de l'alcool... Il ne faut pas lui montrer cet aspect là de vous, ce ne serait guère convenable !"

    Celle que tous appelaient la Patronne tremblait comme une feuille au vent... Emmy l'emmena doucement à la cuisine et lui fit rincer la bouche. 

    Ida revenait et les trouva ainsi occupées... Elle crut que Madame était malade ! La chaleur, certainement... puis comprit, tant la cuisine empestait le Champagne... 

    Emmy lui dit simplement :

    - "Thomas arrive et elle a bu ! Que faire ?"

    Sans réfléchir, Ida préleva quelques feuilles de menthe dans un pot placé sur la paillasse et ordonna à Louise :

    - "Mâchez ça soigneusement, puis vous recracherez dans le Sopalin... Allez, vite, vite ! Je m'occupe du reste" 

    Louise s'exécuta, au bord de la nausée ! Tom arrivait et elle était si laide, si désemparée... 

    Ida avait déjà nettoyé, désinfecté la paillasse et parfumait l'air de la cuisine à grands renforts de désodorisant...  Emmy, catastrophée, l'arrêta net... 

    - "Malheureuse, lui qui es bio de chez bio... vous allez le faire fuir, avec votre chimie synthétique... Louise, rincez votre bouche, cela suffit, tout va bien, tout va bien ! Tout ira pour le mieux, maintenant... Allez vous asseoir dans votre fauteuil et détendez vous, d'accord ?"

     

    Gare à l'eau qui dort - 11ème partie- Le plogging

     

    THOMAS

    On sonna longuement.... Déjà ? Les femmes se figèrent ! Louise essuya sa bouche, ne sachant plus que faire... Emmy reprit ses esprits et alla ouvrir. 

    - "Thomas, je suis si contente de vous voir, elle est un peu malade... elle se croit laide... Allez vite la rassurer... Merci d'être venu si vite ! Moi aussi, je vous attendais..."

    Tom l'embrassa sans façon sur les deux joues et comprit : la cuisine empestait l'alcool et la chlorophylle... Louise le regardait avec des yeux plein de larmes... Il se précipita et l'enveloppa de ses bras puissants... Elle gémit et se plaqua contre lui avec force... Elle avait l'air d'une enfant prise en faute... Comme il l'aima, comme il l'aima ainsi, aussi fragile qu'un petit oiseau tombé du nid....  

    Luciole 

    A SUIVRE 

     

    Gare à l'eau qui dort n°67 - Frontières sociales !

     

     Coucou les Aminautes

    Sommes de retour après escapade dans le Maine et Loire ... 

    Juste le temps de se retourner afin de recevoir nos petits enfants vosgiens et ENFIN de faire connaissance avec notre arrière petite fille de 16 mois (Un amour !!!).... Que du bonheur !

    Ensuite, une semaine compliquée avec dentiste lundi, spécialiste dentaire pointue avec microscope à Nice pour une dent bien malade mardi, suivi par contrôle ophtalmo à Aix Mercredi et piqûre oeil le lendemain. à Aix... 

    Et ce n'est pas terminé : 3ème vaccin Covid qui nous laisse, mon mari et moi, quelque peu KO ! Grosses douleurs bras, épaule et dos... soignées par Dafalgan... ça ira mieux après le WE... 

    Ne me reste plus que l'arrachage d'une dent pour compléter le tout ! Ouch ! 

    Merci d'être là et bon WE

    Bisous

     

    19/08/2021 : 205 visiteurs et 473 pages lues

    23/09/2021 : 147       "         567       "

    27/09/2021 : 113 visiteurs et 600 pages lues

    29/09/2021 : 125      "           500        "

    30/09/2021 : 110       "          886        "

    01/10/2021 : 163       "           552        "

    02/10/2021 : 133       "            729      "

    03/10/2021 : 136       "             500     "

     

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine cherche un emploi

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie :Portrait de Damien MAYER

    4ème Partie : Louise, épouse de Damien

    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien

    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1

    7ème Partie : Lou, fille de Louise 2

    8ème Partie : "Le regard magique"

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian le détective privé

    17ème Partie : Réminiscences

    18ème Partie ; Filature

    19ème Partie : Le Poucave

    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)

    21ème Partie :Dignité bafouée 

    22ème Partie : La Charité fraternelle

    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"

    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure

    25ème Partie : Le fouille merde

    26ème Partie ; Le Daron engraine

    27ème Partie : Choc émotionnel

    28ème Partie : Prodigieuse Lumière

    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure

    30ème Partie : Etrange entretien

     31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian

    32ème Partie Adèle coupable ?

    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé

    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine

    35ème Partie : Coma Damien

    36ème Partie : Réveil Damien

    37ème Partie : Les trois mousquetaires

    38ème Partie : Une famille encombrante

    39ème Partie : La tornade blanche

    40ème Partie : Mutique imposture

    41ème Partie - Le bon curé 

    42ème Partie - Le bon curé suite

    43ème Partie : Révélations fracassantes  

    44ème Partie : Les prisons de l'âme

     45ème Partie : l'Assemblée Générale Extraordinaire

    46ème Partie : Mort de Damien

    47ème Partie : Baiser d'outre-tombe

    48ème Partie : Diners de Louise

    49ème Partie : Jour de traîne-misère

     50ème Partie : Eve ou Lilith ?

    51ème Partie - Self contrôle

    52ème Partie - La Maison d'accueil

    53ème Partie - Les secrets d'Agathe

    54ème Partie - Le Château de Louise

    55ème Partie - La Chambre d'Agathe

    56ème Partie : "Oh que c'est sublime

    57ème Partie : Toubib 

    58ème Partie : La violence des Mots !

    59ème Partie : Madame est servie !

    60ème Partie : Querelles de préséance !

    61ème Partie : Lou et Agathe amies ?

    62ème Partie : La Fosse aux Lions

     63ème Partie : Si le Loup y était...
     
    64ème Partie : Le coup de foudre !
     
    65ème Partie : La maison de Pierre et de Suzy
     
    66ème Partie : Péché de gourmandise
     
    67ème Partie : Frontières sociales !
     
    68ème Partie : Une journée mémorable !

     

    « Gare à l'eau qui dort n°67 - Frontières sociales !Gare à l'eau qui dort n°69 - Retrouvailles »

  • Commentaires

    18
    Lundi 20 Septembre à 20:01
    colettedc

    Bonsoir et bon retour de vacances, chère Luciole.

    Moi de même, je suis prise avec des problèmes de dents dont j'espérais la fin, mais non, ça se continue, hélas. 

    Super, que ce retour de Thomas. Puis, que de bons moments, ils ont pris tout l'monde ensemble !!! 

    Bonne semaine,

    Gros bisous

      • Jeudi 23 Septembre à 18:26

        Aie ! Privilège de la vieillerie : les dents ! Ce n'est pas faute de les soigner, pourtant ! Courage, ma chère Colette et merci de tout coeur de ton sympathique commentaire !!! 
        Oui, ce retour de Thomas n'était pas encore programmé, mais voilà, l'inspiration m'a menée brutalement à cette disgression... et j'ai reçu une grosse émotion de joie en tapant ce passage... ^^ yes ? Sans doute fallait il en arriver là !

        Gros bisous

    17
    Lundi 20 Septembre à 15:45

    Mon emploi du temps est chargé pour ces 6 semaines (travaux pour mettre un portail sur rail, 2 rv médicaux, un 3ème que je retarde car je n'aurai pas le temps, 1 rv pour visite technique voiture, 1 rv pour révision voiture, rv pour entretien chauffage, hivernage piscine....) Bon courage pour toi et ta santé. J'adore la photo de ton texte. Moi aussi j'ai une arrière petite fille qui a 3 mois aujourd'hui. Bisous.

      • Jeudi 23 Septembre à 18:35

        Waouuuh ! Quel agenda de ministre ! Toute la partie technique étant réservée pour l'instant à mon mari, ouf, je n'en m'occupe pas !!! Quelle prise de tête en moins !Bon courage à toi !

        Génial, nos petits bouts de chou ! Je te souhaite bcp de bonheur....

        Merci pour ta présence et bcp de gros bisous

    16
    Lundi 20 Septembre à 11:15

    Voilà une bonne nouvelle que celle du retour de Thomas pour épauler Louise. J'ai bien aimé l'insouciance de tout ce petit monde loin des diktats du paraitre .

    Merci pour les nouvelles et bon courage pour tous tes rendez - vous médicaux.

    Bonne semaine Luciole

    Bises 

      • Jeudi 23 Septembre à 18:44

        Coucou Gisèle 

        Et un grand merci pour ta lecture attentive ! Lorsque j'ai débuté ma première phrase je ne savais absolument pas que cet épisode se terminerait par une grande baignade collective !!! Encore moins par l'arrivée de Thomas ! Suis toujours très surprise de  cette inspiration libre qui décide pour moi ! toujours suivie par de grosses émotions... Suis bien coincée, une fois de plus, pour planifier la suite.... Bah, l'inspiration y palliera ! 

        Gros bisous

    15
    Dimanche 19 Septembre à 11:46

    Une petite "révision" de santé et après cela devrait aller mieux  pour vous. Les vacances sont toujours trop courtes . C'est super d'avoir fait la connaissance  de ton arrière -petit -fils ! Bon dimanche.Bise

      • Jeudi 23 Septembre à 18:47

        Merci de tout coeur, Fanfan... Les RV médicaux deviennent le quotidien ! bouuuh ! 

        Ah oui, mon arrière petite fille est tellement adorable ! Un vrai bonheur !

        Gros bisous

    14
    Dimanche 19 Septembre à 01:43

    Remplacer ce champagne par Thomas me semble bien meilleur wink2 bon dimanche Luciole, bises JB

      • Jeudi 23 Septembre à 18:55

        Espérons qu'elle n'y reviendra pas, malgré Thomas ! Pas facile quand l'obligation, synonyme de frustration, devient le mode de sa vie ! 

        Un Dimanche chaud chaud dans l'ombre du petit village de Varages (faïencerie) ... Puis nous avons profité d'une belle journée ensoleillée le lundi pour nous transporter au bord de mer à St Raphaël (encore bcp de monde sur les plages !)..

        Hier, après midi à Bollène puis dans la Ferme des crocodiles à Pierrelatte ... Quelle chaleur ! Aujourd'hui, rattrapage : récurage de la maison !

        Gros bisous Jill, et merci bcp

    13
    Dimanche 19 Septembre à 01:10

     Bonsoir mon amie. 
    Vous avez commencé à avoir le troisième vaccin en France ? 
    Et bien, nous allons probablement vous suivre au Québec. 

      • Jeudi 23 Septembre à 19:04

        Bonsoir ma chère Ginette... Suis si heureuse de te lire !!! Tu vas bien ? Je t'imagine à ta fenêtre de ton immeuble en train d'admirer le coucher de soleil.... Merci d'être là !!! cool yes

        Hé oui, la 3è injection est faite, ouf ! ça va bcp mieux... Je me sens protégée !!! Espérons que ce vaccin éradiquera ce fichu virus qui nous complique bien la vie ! 

        A bientôt

        Tous mes plus gros bisous, Ginette et merci de ta sympathique visite

    12
    Samedi 18 Septembre à 20:21

    Un retour de vacances sur les chapeaux de roues ma Luciole… Il faut se préserver, hein ! Merci pour la suite de ton roman. Louise va peut-être s'autoriser de retrouver le bonheur !

    Bises et bon week-end. Zaza qui commente via son ancien blog EKLA pour éviter le captcha - mais qui continue à communiquer sur https://zazarambette.fr

      • Jeudi 23 Septembre à 19:53

        C'est agaçant, ce captcha !!! Merci de ton obstination, ma chère Zaza ! Je me demandais pourquoi j'avais bcp moins de visiteurs au compteur des statistiques !!! 

        Tu vas bien ? Nous, ça va : ouf ! Encore bcp de RV médicaux, puis j'espère que ça va se calmer .... 

        Pas la moindre idée du déroulement du prochain épisode ??? Pas eu le tps de m'y mettre, car nous avons profité du soleil pour vadrouiller... 

        Plein de gros bisous, ma Belle, et soigne toi bien ! Merci encore !

    11
    gazou
    Samedi 18 Septembre à 18:36

    Les retrouvailles ! des vacances ! Que du bonheur !

      • Jeudi 23 Septembre à 19:55

        De belles vacances un peu frisquettes, mais trop courtes, en effet ! Que du bonheur en effet avec petits enfants et arrière petite fille, tous adorables comme tout !!! 

        Merci Gazou et bonne soirée toute douce

        Bisous

    10
    Vendredi 17 Septembre à 11:52
    DANIEL

    Le temps de vacances! Il faut en profiter!

      • Jeudi 23 Septembre à 19:58

        Coucou Daniel

        Avec mes excuses, tu as eu le début de mes cogitations ! Pourquoi a t-il été enregistré ??? Mystère ! Une mauvaise manip de ma part, sans doute ? J'espère que tu pourras lire la suite,....

        Merci de ta présence aussi rapide 

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :