• Gare à l'eau qui dort n°69 - Retrouvailles

     

     Gare à l'eau qui dort n° 69

     

    Gare à l'eau qui dort n°69 - Retrouvailles

     

    RETROUVAILLES

     

     

     

    Louise, écrasée par la lourde tâche qu'elle subit difficilement en tant que Patronne de l'Agence,
    cherche l'oubli et la consolation dans plusieurs verres de champagne.

    Emmy, la Gouvernante, s'interpose et lui suggère d'appeler son amoureux transi, Thomas.
    Louise finit par s'exécuter. Tom, qui attendait cet appel depuis plus de deux ans, arrive en trombe.

    Les retrouvailles avec Louise sont très émouvantes.... Les Résidents sont fous de joie !
    Lou saute dans les bras de Tommy.
    Tom reconnait en Agathe une gosse des rues,
    tout comme le sont les Enfants perdus de sa Cité des Pauvres, qu'il chérit

    Pour eux, il a tout quitté, son pavillon, ses riches clients, son ambition de faire fortune....
    Il tente avec tendresse de les sauver de la misère physique, morale et mentale 
    par le biais du sport, du dialogue et de l'amitié..
    Il est devenu éducateur, coach sportif et coach de vie
    auprès des enfants et adolescents de la Cité des Pauvres.

    Il tombe en amour devant la petite Daisy, fille d'Agathe... 

     

     

    Tom l'embrassa sans façon sur les deux joues et omprit : la cuisine empestait l'alcool et la chlorophylle... Louise le regardait avec des yeux plein de larmes... Il se précipita et l'enveloppa de ses bras puissants... Elle gémit et se plaqua contre lui avec force... Elle avait l'air d'une enfant prise en faute... Comme il l'aima, comme il l'aima ainsi, aussi fragile qu'un petit oiseau tombé du nid....  (Episode précédent : cliquez sur la phrase)

    - "Depuis que tu n'es plus à mes côtés, mon cher Tom, le temps n'existe plus vraiment... Seuls subsistent la routine, les évènements, le travail .... Trop de tragédies ont endeuillé ma vie ...  Sans toi, je coule et ne retrouve plus mon souffle... 
    J'avais tellement espéré récupérer ma liberté  en travaillant comme une forcenée, comme tu me l'avais suggéré, te souviens-tu ? Oh Tom, j'ai tellement ramé pour m'adapter à ce travail éreintant totalement inconnu pour moi....." lui murmura doucement Louise, éperdue, pelotonnée dans les bras musclés de Tom.

    - "Ma Douce, tu es loin d'être dénuée de ces qualités fondamentales qui font de toi une Patronne remarquable... Tu t'es battue comme une lionne, ma toute belle... J'ai suivi de très près tous tes efforts et tes réussites, et j'étais si fier de toi... Tu as une telle force de caractère que tu t'es adaptée à la vie qu'on t'a imposée avec une dextérité incroyable.... Te rends tu compte du chemin parcouru ? "

    - "Sans doute ! Mais je me suis vite rendue compte surtout qu'il m'était impossible de vivre sans toi, mon amour... Un feu ardent coule dans mes veines, mon Tom, comprends tu ?" jeta Louise dans un souffle.. "Viens, allons dans le Salon..."

    Elle l'entraîna vers la banquette et ils se serrèrent l'un contre l'autre. 

    - "Que dois-je comprendre ?" la taquina malicieusement l'Homme qui avait fort bien saisi l'allusion de sa dulcinée...  Et moi donc !" se reprit il sans attendre la réponse... Pas un seul jour sans que je ne pense à toi avec toute mon âme et tout mon corps... Pas un seul jour, ma Douce...." soupira t-il en la pressant dans ses bras.

    - "Comme tu m'as manqué ! J'étais totalement perdue dans un monde de frustration et d'égoïsme, un monde véreux sans valeur... Tu vivais en moi en permanence... Pourquoi n'es tu pas venu ?" 

    Il entendit son cri de souffrance... Il lui prit les mains et les embrassa doucement :

    - "Parce que tout devait venir de toi, ma toute belle, c'était important pour toi et pour moi... Puis il était plus convenable d'attendre que tu sortes de ton deuil...  Et il fallait que tu maitrises parfaitement les rudiments de ton travail à l'Agence... J'ai été ravi d'apprendre que tu avais le don de discerner et de résoudre rapidement les urgences. avec des méthodes révolutionnaires.. J'avais senti en toi cette faculté innée peu commune... "

    - " Peut être, Tommy, mais c'était au détriment de ma vie sentimentale et de beaucoup d'autres choses... Ma Famille en a souffert et moi aussi... J'aurais été plus avisée de t'appeler plus tôt... Comme tu m'as manqué, Tommy !" gémit elle soudain en pressant sa tête sur son épaule...

    Son cri rejoignit celui que Tom avait tu si longtemps ! 

    - "Mon amour, sans toi, je tournais en rond comme lion en cage... Aucune nouvelle ne filtrait du Château, hormis celles concernant ton travail... Combien de fois ai-je voulu te téléphoner... Puis j'ai appris la mort de Damien,, et j'ai jugé qu'il était préférable de t'attendre.... 
    Mais le vide de mon quotidien était abyssal, vois-tu ! Désagréable sensation d'être hors de ma vraie vie... "

    - "Qu'es tu devenu, mon Tommy ?"

    - "Et bien j'ai dû encaisser des remarques désobligeantes de la part de mes clients. Les rumeurs envahissaient trop ma vie... On me regardait de travers. On me jugeait responsable de tes déboires... J'ai réussi à garder la tête froide, mais ces rumeurs ont chamboulé ma vie professionnelle... J'ai perdu un à un mes clients habituels... 

    Alors j'ai choisi de revenir dans ma Cité auprès des miens.. . même au prix de devoir faire amende honorable... A ma grande surprise, ma famille m'attendait... Alors j'ai réalisé mon rêve : celui d'encadrer et d'accompagner les Enfants perdus, celui d'essayer de redonner un sens à leur vie... Bref, je suis à la fois éducateur, coach sportif et coach de vie... J'ai vendu mon pavillon, il était trop vide, et je savais que tu n'y habiterais jamais !  J 'ai emmené mon chien, qui est devenu la mascotte de la Cité, et j'ai emménagé dans un appartement situé dans l'immeuble où je suis né, quelques étages au-dessus celui de mes parents... "

    - "Oh Tom, tu as réussi ce tour de force, là où j'ai échoué !!! Je voulais lâcher l'Agence : elle m'empêche de vivre avec les miens ! Je ne sais plus que faire de moi ?"

    - "Suffit-il d'avoir des idées pour qu'elles soient ? Cependant, tu devras faire face à beaucoup d'inconnues ?! Si tu estime que tu n'as plus rien à perdre, lance toi ! C'est désagréable de ne pas connaître à l'avance les conséquences de ses choix ! Moi, j'étais seul dans la balance, toi tu as toute ta famille en charge et elle pèse lourd ! Tu as un Domaine grandiose qui doit coûter un max.... Et il n'est pas dit qu'un autre emploi ne te demanderait pas la même charge de travail, tu sais !..."

    Il se tut et réfléchit longuement.... Louise s'agrippait à son bras, la tête posée sur son épaule... Il la prit doucement  par la taille, la souleva sans effort apparent, et la posa en travers de ses genoux... Ravie, elle se câlina contre lui en lui enserrant le cou de ses bras... 

    - "Louise !" reprit il en la forçant à le regarder dans les yeux.... "Cette Agence est devenue ton oeuvre et un artiste, un virtuose comme toi ne lâche pas son oeuvre en cours de route... Ce serait une catastrophe, non seulement pour ta famille, pour tes employés, mais également pour toi... Tu n'as pas besoin d'un échec supplémentaire dans ta vie.... Comprends tu ? Respire à fond et avance sans peur dans ta nouvelle vie... Je serai toujours à tes côtés, désormais, et rien ne pourra nous séparer, rien, m'entends-tu ?"

    - "Rien ?..."

    - "Rien ! Rien de rien ! Pas même une lourde tâche de travail qui t'empêcherait  d'être en permanence à mes côtés... Je saurai t'attendre ! Fais moi confiance ! Je m'occuperai de la Maisonnée, elle a besoin d'un mec, non ?"

    L'évidence sauta aux yeux  de Louise : elle avait peur de le perdre une fois de plus ! Elle se sentit si bien qu'elle partirait au bout du monde avec lui....

    - "Avec toi, mon amour, je reprends pieds dans la vie ! Je veux retrouver la maîtrise de ma vie... "

    - "Cela fait partie de mon boulot, ma chérie !... Tu es mon amour, ma vie, ma confidente et ma raison de vivre... Et je suis bougrement content que tu aies réussi dans ta vie, dans ton travail, avec autant de brio ! J'en suis fier, et même fier pour deux !!! Tu sais, les remords, la culpabilité sont loin d'être salutaires, tout au contraire... Laisse cela aux esprits faibles ! 

    Et si nous retournions au plus vite à l'Etang aux grenouilles et aux crapauds ? Sais-tu que j'y venais m'y ressourcer souvent ? C'est féérique, la nuit ! ..."

    Et sans plus de manières, il s'empara de sa bouche et l'embrassa fougueusement, longuement.... Bouleversée, Louise sentit qu'une sorte d'état de grâce l'envahissait toute entière... Elle se mit à trembler doucement... Il le sentit et il la plaqua tendrement contre lui en lui bécotant le cou... 

    - "Tommy !!!" hurla une voix connue... "Comme je suis contente de vous revoir !"

    Louise sursauta et se mit debout à toute vitesse, le visage en feu ! Thomas éclata d'un rire bruyant, se releva et cueillit une petite Lou dans ses bras... 

    - "Oh ma petite chérie, comme tu as grandi, c'est fou ! Tu es délicieuse, une vraie jeune fille ! On se tutoie, hein, on ne va pas se lancer des grands vous à la tête comme les bourges, non ?"

    - "D'accord Tommy !" murmura dans son cou la gamine... "Il faut que je te gronde fort ! Mummy était dans tous ses états, tu l'as laissée trop longtemps sans donner de tes nouvelles, ce n'est pas gentil ! Et moi, je t'attendais ! Je n'ai plus de papa, tu sais ! C'est terrible d'être sans papa !"

    Il serra fort la petite dans ses bras puissants, violemment ému, et l'embrassa dans le cou ! Elle lui rendit le bisou sur la joue... 

    - "Mouaaah ! Tu piques énormément ! Mummy n'aime pas cela !"

    - "Désolé, ma toute belle ! je n'ai pas pris le temps de faire toilette ! Un appel urgent m'a lancé à toute vapeur sur la route...." s'excusa Tom en riant...

    Il reposa Lou sur le sol.... Un gazouillis lui fit tourner la tête : une splendide jeune femme, tenant un délicieux bébé dans ses bras, le regardait de ses yeux immenses et graves.... Les yeux sans illusion d'une personne avertie qui avait beaucoup souffert... Il fut saisi par le gouffre qui s'y tenait... Des yeux de pauvre.... Il en connaissait un rayon sur ces yeux là ! Les yeux des gosses de sa Cité.... 

    - "Bonjour Agathe ! Je m'appelle Thomas... Daisy est une délicieuse petite fée ! Puis-je la prendre quelques instants ?"

    Agathe lui sourit et lui tendit le bébé ! Surprise, Daisy qui venait de se réveiller, détourna la tête vers sa mère en grognant... 

    Mais très vite, la jovialité et la tendresse de Tom firent merveille ! La petite fourragea dans ses cheveux, pinça son nez, ses oreilles et explora à pleines petites mains dodues le visage de cet inconnu qui riait et lui murmurait des choses douces... 

    - "Tu as le truc avec les filles, toi !" lui lança sans façon Agathe en le tutoyant d'emblée... 

    - "Oui, hein ? Tu as remarqué ? Je suis balaize, en mon genre !" lui rétorqua sur le même ton Thomas... 

    Agathe fut frappé par l'étonnante tendresse avec laquelle cet Homme mince et musclé câlinait sa fille.... On sentait le père dans tous ses gestes et ses mimiques... Elle soupira en riant silencieusement : Louise avait intérêt à lui faire un gosse fissa ! Il avait faim de bébé, ce Tom ! ça c'était un mec, un vrai, comme son Regan... 

    Il lui redonna sa fille... Elle la porta dans le parc et arrangea les jouets autour de la petite qui s'en empara aussitôt, et se lança dans un jeu rigolo qui consistait à jeter les jouets par dessus le parc, obligeant sa mère à les ramasser et à les lui relancer... La petite partit dans un de ses fous rires qui avaient le don de chambouler le coeur de tous les Résidents du Domaine.... Tom observait la petite merveille avec des yeux énamourés... Louise eut un gros pincement au coeur... Il allait falloir lui faire un garçon, à cet Homme là ! Le saura t-elle encore ? Elle se prit à rire silencieusement... Et comment ! 

    Luciole

    A SUIVRE

     

    Gare à l'eau qui dort n°69 - Retrouvailles

    13/10/2021 : 204 visiteurs et 1 305 pages lues

    14/10/2021 :  100    "          3 3433       "

     

     Coucou les aminautes

    Et merci de votre présence !

    Très peu présente en ce moment

    Désolée

    Juste bousculée par RV, RV et ..... RV médicaux

    cry

     Bisous chaleureux

     

     

     

     

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     

    1ère Partie : Justine cherche un emploi 
    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine 
    3éme Partie :Portrait de Damien MAYER
    4ème Partie : Louise, épouse de Damien
    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien
    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1
    7
    ème Partie : Lou, fille de Louise 2 
    8ème Partie : "Le regard magique"
    9ème Partie : l'Empreinte (1)  
    10ème Partie : L'Empreinte (2) 
    11ème Partie : Le Plogging  
    12ème Partie : Les enfants perdus 
    13ème Partie : Quel carburant voiture ?  
    14ème Partie : L'Etang 
    15ème Partie : Lettres anonymes  
    16ème Partie : Dorian le détective privé  
    17ème Partie : Réminiscences  
    18ème Partie ; Filature  
    19ème Partie : Le Poucave  
    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)  
    21ème Partie :Dignité bafouée  
    22ème Partie : La Charité fraternelle  
    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"  
    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure  
    25ème Partie : Le fouille merde  
    26ème Partie ; Le Daron engraine  
    27ème Partie : Choc émotionnel  
    28ème Partie : Prodigieuse Lumière  
    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure  
    30ème Partie : Etrange entretien 
    31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian  
    32ème Partie Adèle coupable ?  
    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé  
    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine  
    35ème Partie : Coma Damien  
    36ème Partie : Réveil Damien  
    37ème Partie : Les trois mousquetaires  
    38ème Partie : Une famille encombrante  
    39ème Partie : La tornade blanche  
    40ème Partie : Mutique imposture  
    41ème Partie - Le bon curé 
    42ème Partie - Le bon curé suite  
    43ème Partie : Révélations fracassantes  
    44ème Partie : Les prisons de l'âme  
     45ème Partie : l'Assemblée Générale Extraordinaire  
    46ème Partie : Mort de Damien  
    47ème Partie : Baiser d'outre-tombe  
    48ème Partie : Diners de Louise  
    49ème Partie : Jour de traîne-misère  
     50ème Partie : Eve ou Lilith ?  
    51ème Partie - Self contrôle  
    52ème Partie - La Maison d'accueil  
    53ème Partie - Les secrets d'Agathe  
    54ème Partie - Le Château de Louise  
    55ème Partie - La Chambre d'Agathe    
    56ème Partie : "Oh que c'est sublime  
    57ème Partie : Toubib 
    58ème Partie : La violence des Mots ! 
    59ème Partie : Madame est servie ! 
    60ème Partie : Querelles de préséance ! 
    61ème Partie : Lou et Agathe amies ? 
    62ème Partie : La Fosse aux Lions 
     63ème Partie : Si le Loup y était. 
    64éme Partie : Le coup de foudre !
    65ème Partie : La maison de Pierre et de Suzy 
    66éme Partie : Péché de gourmandise 
    67éme Partie : Frontières sociales ! 
    68ème Partie : Une journée mémorable ! 
    69ème Partie : Retrouvailles

     

     

    « Gare à l'eau qui dort n° 68 - Une journée mémorable !Gare à l'eau qui dort n° 70 - Vie nouvelle en Août ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    14
    Samedi 23 Octobre à 04:54
    colettedc

    Superbe ! Que de belles et bonnes retrouvailles, Luciole ! Espérant que tes problèmes de santé soient bientôt du passé.

    Bonne fin de semaine,

    Gros bisous

      • Mardi 26 Octobre à 20:55

        Coucou ma Colette

        ça va bcp mieux ! Hier Lundi 25, un scanner de la bouche et l'implant est pris pour l'instant ! Reste à faire très attention et de manger que du mou, d'avoir une super hygiène dentaire.. 

        Merci bcp, bcp

        Gros bisous

    13
    Jeudi 14 Octobre à 19:18

    Des retrouvailles bien agréables pour Louise et son entourage . Tom a le don de booster tout ce petit monde.  

    Suis désolée d'apprendre tous ces problèmes médicaux. J'espère que tout sera solutionné rapidement et que vous allez pouvoir souffler toi et ton mari, oui ce n'est pas rien de devoir faire autant de kilomètres pour aller à un rendez - vous .

    Bonne soirée 

    Bises 

      • Mardi 26 Octobre à 20:53

        Ah Gisèle, j'ai loupé ton com ? Mais tribulations avec 2 dents et un implant ! Ouf, l'implant est en place et je n'ai plus mal sans Doliprane depuis ce matin... Chouette !!! Reste à mettre couronnes sur une dent malade et l'implant... pour l'instant ! Suis abonnée aux purées et aux choses molles... J'ai déjà bien maigri ..... simplement en supprimant le pain et le fromage.... Hihihi ! Dans toutes choses enquiquinantes, il y a du bon quand même !!!

        Un grand merci à toi et bcp de bonheur dans ta vie !

        Gros bisous

         

    12
    Mardi 12 Octobre à 15:59
    DANIEL

    C'est beau les retrouvailles !!

      • Mardi 12 Octobre à 18:50

        Ouf, oui ! Le bon dans une histoire, c'est de pouvoir la positiver quand bon nous semble, ce qui n'est pas tjrs le cas dans la vie réelle.... he ! C'est fou comme le rêve heureux peut soulager... 

        Merci bcp Daniel et très bonne soirée

        A très bientôt

    11
    Mardi 12 Octobre à 10:02

    Ravie de découvrir  la suite de l'histoire !

    J'espère  que tu vas mieux?

      • Mardi 12 Octobre à 18:22

        Oh que c'est gentil, ma Gazou ! Merci infiniment !!! 

        ça ira mieux quand l'implant dentaire ne sera plus qu'un souvenir et une belle dent toute neuve... En attendant, j'ai la frousse ! Bon, l'acceptation est déjà une démarche vers la sérénité !!! L'acceptation est faite pour les piqûres dans l'oeil et ça été un véritable soulagement ! 
        La résignation est l'apanage des vieux !

        Gros bisous Gazou, et à bientôt

    10
    Mardi 12 Octobre à 07:51

    Le retour de Thomas qui semble vouloir s'improviser comme le nouveau mec de la maison ! A suivre Luciole...

    Prends soin de toi. Bises et bon mardi - Zaza

      • Mardi 12 Octobre à 18:17

        Merci ma chère Zaza... Oui, l'homme reste un mec et résonne en mec, avant tout autres choses.... wink2 C'est fou ce qu'on a besoin d'eux, pauvres filles paumées sans eux ! (Hummm ! Que ferais-je sans le mien avec tous ces RV plus ou moins loin de chez nous ???? beurk... Mon ophtalmo qui me refuse les bons de transports avec taxi, sous prétexte que j'ai un mari ! 1H30 de route  de chez nous ! bad Il oublie que mon mari vieillit et fatigue : 2 ans de + que moi... Les années comptent doubles à nos âges canoniques)
        Et toi ? tu vas mieux ?
        Bcp de gros bisous, ma belle et à bientôt chez toi

         

         

         

         

    9
    Mardi 12 Octobre à 07:44

    Pensées amicales pour toi Luciole, en espérant que tu retrouves vite la santé, bises jill

      • Mardi 12 Octobre à 18:07

        Coucou ma Jillou et merci bcp ! Un mauvais cap à passer, bien loin d'être aussi graves que tes tracas passés... Juste emmmm...... ! (voir com Martine).. Mon mari, qui sert de chauffeur puisque je ne peux plus conduire, en a bigrement assez ! 
        Bcp de gros bisous et à bientôt

         

    8
    Mardi 12 Octobre à 04:48
    J'ai manqué trop d'épisodes j'ai perdu un peu le fil de l'histoire mais j'ai lu ce passage avec plaisir. Je suis triste d'apprendre que tu as des soucis de santé, j'espère que ce n'est pas trop grave. Bisous
      • Mardi 12 Octobre à 17:56

        Merci Martine, tu me réconfortes ! Ton compliment me touche bcp !!! 
        Et bien, nous dirons un retour de vacances bousculé....

        - Contrôle Ophtalmo, puis  piqûres dans les yeux, (encore une en novembre)
        - examens sanguins avec diabète en hausse brutale (bécause les vacances, avec mon fils aîné grand chef cuisinier à ses heures... Waouuh que c'était bon ! Pourtant, nous avons vadrouillés, avec lui comme guide... J'attends les photos de mon mari pour les publier...)
        - après midis entiers en salle d'attente médecin  pour probs rénaux et autres 
        - Probs dentaires importants, dont un soin de 3H d'affilées avec spécialiste dentaire qui travaille au microscope)

        et en attente :
        - une dent à couronner
        - une dent à extraire et un implant dentaire ensuite
        - Une mammo obligatoire (mal à un sein qui a déjà été opéré)

        Je ne m'en sors pas !!! 
        Mais après toute cette révision, de meilleurs jours à venir !

        Bon, des Vendredis avec les ami(e)s clôturés par un repas partagé
        Aujourd'hui, magnifique journée avec ma Fraternité au soleil sous des micocouliers dans un cadre idyllique (Château familial) et les chants joyeux des oiseaux... Un ami avec sa guitare et des chants ensembles... ça c'est la vraie vie ! Un partage sur le dialogue : qu'est-ce qu'un vrai dialogue ?)

        Une réponse un peu longue, ma chère Martine

        Je t'embrasse fort

         

         

         

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :