• Gare à l'eau qui dort n° 70 - Vie nouvelle en Août !

     

     Gare à l'eau qui dort n° 70 

     

     

    Gare à l'eau qui dort n° 70 - Vie nouvelle en Août !

    Louise, écrasée par la lourde tâche qu'elle subit difficilement en tant que Patronne de l'Agence,
    cherche l'oubli et la consolation dans plusieurs verres de champagne.
    Emmy, la Gouvernante, s'interpose et lui suggère d'appeler son amoureux transi, Thomas.
    Louise finit par s'exécuter. Tom, qui attendait cet appel depuis plus de deux ans, arrive en trombe.

    Les retrouvailles avec Louise sont très émouvantes.... Les Résidents sont fous de joie !
    Lou saute dans les bras de Tommy.
    Tom reconnait en Agathe une gosse des rues,
    tout comme le sont les Enfants perdus de sa Cité des Pauvres, qu'il chérit
    Pour eux, il a tout quitté, son pavillon, ses riches clients, son ambition de faire fortune....

    Il tente avec tendresse de les sauver de la misère physique, morale et mentale 
    par le biais du sport, du dialogue et de l'amitié..
    Il est devenu éducateur, coach sportif et coach de vie
    auprès des enfants et adolescents de la Cité des Pauvres.

    Il tombe en amour devant la petite Daisy, fille d'Agathe... 

    Lou, fille de Louise, suit Agathe au Jardin et surveille Daisy, 6 mois, pendant que la mère travaille avec les Jardiniers.

    Vacances de rêve pour Lou, peu habituée à fréquenter les employés du Domaine de sa mère. 
    Suzy et Pierre sont d'une gentillesse incroyable. Elle découvre avec eux le monde du vivant ! 

     

    VIE NOUVELLE EN AOUT !

     

    Il lui redonna sa fille... Elle la porta dans le parc et arrangea les jouets autour de la petite qui s'en empara aussitôt, et se lança dans un jeu rigolo qui consistait à jeter les jouets par dessus le parc, obligeant sa mère à les ramasser et à les lui relancer... La petite partit dans un de ses fous rires qui avaient le don de chambouler le coeur de tous les Résidents du Domaine.... Tom observait la petite merveille avec des yeux énamourés... Louise eut un gros pincement au coeur... Il allait falloir lui faire un garçon, à cet Homme là ! Le saura t-elle encore ? Elle se prit à rire silencieusement... Et comment ! (Episode précédent n° 69 - cliquez sur la phrase)

     

     

    Thomas devint un familier du Domaine de Louise. Il rentrait chaque jour au Château, suivant ses disponibilités. Son sourire, sa franchise, sa cordialité et sa gentillesse le rendaient irrésistible. Il inspirait confiance.
    Tous  les Résidents et les employés du Domaine l'acceptèrent avec enthousiasme à l'unanimité comme membre de la Famille. 

    Mais Monsieur le Baron, le père de Louise, restait le Chef incontesté du Clan. Mme Mère étant souffrante, le couple ne venait plus pour l'instant au repas familial du Samedi soir, pour le plus grand soulagement de tous et surtout de Louise. Ses parents allaient-ils refuser une nouvelle fois la présence de son Tom dans le Domaine ? 

    Romain fut le plus heureux des Résidents ! La générosité et la lucidité de Tom le comblaient... Ils eurent de longues et enrichissantes discussions spirituelles et s'en réjouissaient. L'aumônier était impressionné par les connaissances théologiques, philosophiques et psychologiques du coach.

    D'emblée, Tom aima profondément le vieux prêtre. Il assistait aux Offices religieux dès qu'il le pouvait, pour le plus grand plaisir des fidèles.

    Maminou, très incommodée par la chaleur d'Août, soupirait d'aise en le voyant arriver. Tom la taquinait gentiment tout en lui prodiguant toutes sortes d'attentions efficaces. 

    Suzy et Pierre l'adoptèrent derechef. Il les retrouvait au Jardin ou dans le Parc en plein travail et se rendait utile aux côtés de Regan, Marc et Agathe, sous les ordres de Pierre.

    Suzy et Lou surveillaient non sans mal la turbulente Daisy, qui refusait désormais le parc ou la couverture. Elle préférait partir à l'aventure à quatre pattes. Elle tenait de sa mère, cette enfant terrible, elle adorait le Jardin et, surtout, les animaux de la Basse-cour qui erraient librement la journée au-delà du grillage protégeant le Jardin de leur voracité. 

    Agathe, Lou et Suzy emmenaient la petite fille avec elles pour nourrir, abreuver et rentrer les animaux dans les abris. Daisy devint rapidement la terreur des mondes à plumes ou à poils... Les femmes se retrouvèrent vite dans l'obligation de lui mettre un "bimbimbimbim" dans les bras avant de repartir, sous peine de hurlements stridents inconsolables. Naturellement, les femmes lui présentèrent des lapereaux, de peur de la voir défigurée par les griffes acérées des énormes "Bimbims" des clapiers . 

    Seul Regan avait autorité sur Daisy ! Un regard sévère, un ordre bref la figeaient ! Elle baissait la tête, faisait la moue tout en l'observant du coin de l'oeil, la coquine, et elle filait doux. Ils s'adoraient, ces deux-là, et se le montraient. La petite savait parfaitement l'amadouer, ce grand gaillard, en lui tendant les bras tout en l'appelant à hauts cris : "babababababa" dès qu'il était contrarié... Naturellement, il fondait ! Et Agathe rayonnait ! 

    Tom avait vite deviné leur relation amoureuse passionnée, et s'en réjouissait ouvertement. Personne d'autres que Regan n'aurait pu aimer Agathe de cette façon. Regan admirait souvent la force de travail acharné et la constance de sa "sublime fiancée". 

    Il restait parfois de longs moments à la contempler en plein effort. Agathe avait pris des couleurs et son teint de blonde se brunissait enfin sans rougir, après quelques mauvais coups de soleil cuisants qui l'avaient rendue fiévreuse et irritable, malgré les crèmes solaires et la science médicinale de Suzy. 

    Cependant, l'attitude curieuse de Marc chamboulait Tom ! Cet homme-là souffrait terriblement, et le coach ne tarda pas à deviner la cause de son trouble. Il finit par lui tendre la perche et lui en parler avec franchise, mais Marc détourna le regard et l'envoya bouler en grommelant, le visage dur... "Pas tes oignons, mon gars !" suivi d'un laconique :"Suis patient !".sifflé entre ses dents serrées...

    Tom n'insista pas, mais s'inquiéta sérieusement ! La jalousie et la convoitise qui se lisaient dans le regard furtif de l'homme à l'ego blessé ne faisaient pas bon ménage avec l'amitié sincère et la paix des couples.. Le coach comprit que Marc allait devoir être écarté de ces amoureux au plus vite. Certes, il perdra son emploi... mais il devra quitter le Domaine rapidement, avant de provoquer des dégâts irréparables... 

    Regan avait compris depuis longtemps et n'en voulait pas à son copain ! Il se trouvait si chanceux d'être le préféré d'Agathe qu'il pardonnait tout à Marc. 

    D'ordinaire, le beau et ténébreux Marc avait tous les suffrages féminins, au détriment du colosse au grand coeur. Donc, la jalousie de Marc lui semblait presque normale ! Au fond, qu'aurait-il fait si Agathe, par malheur, avait choisi Marc ? A cette pensée, Regan sentit son sang bouillir ! Il percevait sa propre violence tapie au fond de son être..... 

    Il remarqua l'inquiétude de Tom et  lui ouvrit son coeur avec simplicité. Tom était un pote avisé et  digne de confiance.. Le coach de vie lui conseilla fermement la prudence. Les hommes jaloux, dont l'amour-propre primait sur la raison, étaient dangereux...

    Regan se rembrunit. Il sut d'instinct que le coach ne se trompait guère... En fait, il connaissait bien l'oiseau ! Marc était impulsif, voire violent, parfois incontrôlable ! Il s'était souvent retrouvé dans l'obligation de le maîtriser physiquement ou par des ordres brefs lancés à pleine voix lors des échauffourées avec les agresseurs de leurs différents clients.... 

    Il frissonna ! Son amour pour Agathe l'aveuglait, l'amollissait ! Il fallait se reprendre ! Il était de taille à se défendre, mais sa tendre chérie  ? Et la petite Daisy ? Il se promit de surveiller son.... rival ! 

    Le ver de la peur lui fouilla les entrailles et ne le quitta plus ! Il devra apprendre les rudiments de self-défense à sa fiancée... et l'entraîner au plus vite... Il profita d'une pause pour lui parler en aparté.... 

    - "Agathe, j'aimerais t'apprendre à te défendre ! Tu es forte, tu sauras...."

     - "T'as peur de Marc ?" le coupa la jeune femme, les yeux agrandis par l'angoisse... "Moi aussi, figure toi ! Il nous fait un caca nerveux depuis le début, c't'imbécile ! Je l'aime pas, Regan... Il a des yeux chiasseux ! j'aime pas ça ! Suzy est inquiète aussi ! Elle dit rien, mais je le sens.... Il veut nous faire croire qu'il est un gentleman, mais moi, je le crois pas... Quoique tu fasses, Regan, il sera toujours jaloux de toi ! T'es trop fort pour lui...T'es trop un gars bien ! Il sait qu'il fait pas le poids, avec toi ! Tu sais, je le surveille depuis les premiers jours et j'ai vu qu'il s'était déjà pris la tête avec Tom ! Tom lui a dit quelque chose qui lui a pas plu... Je crois bien que Tom a comprit tout de suite et lui a dit, non ? T'es au courant ?"

    Regan ne répondit pas, mais il fut particulièrement fier de l'intelligence de sa chérie ! Sans se préoccuper des autres, il la prit tendrement dans ses bras et l'embrassa dans le cou....

    - "Ne t'inquiète pas, ma chérie, je vais aller faire ma demande à Louise, et tout ira bien ! Je te protégerais...."

    - "Non, Regan, Louise a sa tête des mauvais jours et puis d'un coup, elle est euphorique.. C'est pas le moment, elle est trop chamboulée ! Tant que le vieux fera la gueule à Tom, elle sera comme ça... Il faut d'abord que le Baron accepte Tom, alors tu pourras ! Mais je suis d'accord pour le combat... ça j'aimerais vraiment ! surtout avec toi... J'ai pas peur ! Et puis... faudrait apprendre à Lou aussi ! Elle en aura besoin, dans sa Pension pour riches.... C'est pas des endroits, pour une gamine comme elle .... Je suis très inquiète ! Elle est trop.... idéaliste !"

    Cette fois, Regan l'admira très sincèrement ! Même s'il ne la touchera pas sans l'assentiment de Louise, elle était déjà sa femme... et elle le savait, elle y consentait avec joie... Une force nouvelle l'envahit :

    - "Nous serons très heureux, mon Trésor, j'en suis certain ! Nous ferons un petit frère à Daisy... tu verras, ce sera merveilleux ! Rien ne nous arrêtera, rien, mon Coeur..."

    - "On commence quand, Regan !"

    - "Quand ? mais lorsque nous aurons le feu vert, ma Puce, pas avant ! " se méprit l'Homme, surpris et amusé, le regard en feu... "

    - "Hein ? quand quoi ??? .... Aaah...Mais non, Gros bêta, quand : pour les entraînements ..... Ce soir ?"

    - "Ce soir ! Ok ! " et il éclata d'un grand rire, les  yeux remplis de malice...

    On crut à un badinage amoureux ! Ils revenaient à leurs postes, main dans la main... Mais le regard sagace de Suzy remarqua vite l'air guerrier, déterminé de la jeune femme... Son coeur se serra... Il y avait anguille sous roche ! Quelque chose les tracassait ! Marc ? Celui-là n'allait pas tarder à partir, elle le sentait ! Dommage, c'était un bon gars, un peu spécial, cabochard et jouisseur, mais elle l'aimait bien... Elle soupira ! 

    Elle regarda Tom ! Il les observait attentivement, l'air soucieux !

    Lou passait de merveilleuses vacances. Elle ne rêvait plus d'une plage au bord de la mer. Ses journées étaient bousculées... 

    Elle privilégiait l'étude  obligatoire des livres exigés par sa future école avec prise de notes très tôt le matin. Elle en profitait aussi pour réviser dans la foulée les cours de l'année scolaire écoulée... 

    Après le joyeux petit déjeuner pris en commun, piscine avec Agathe et Daisy et parfois avec Emmy, Elsa et Ida... De grands moments de fous rires ! Puis douche et déjeuner... 

    Maminou préférait se reposer dans l'ombre de la véranda, allongée dans un relax, en les regardant s'ébrouer gaiment... Les examens prescrits par Toubib révélaient un coeur fragile  et fatigué qu'il fallait ménager... Elle choisissait d'aller marcher dans le Parc, suivant les recommandations du médecin, à la fraîche après le diner,  aux côtés de Regan, souvent accompagnée par Agathe et Lou. Soirées féériques éclaboussées de lumières lunaires... 

    Après une courte sieste, les après-midis de farniente de Lou se déroulaient curieusement, suivant les différents travaux des jardiniers et d'Agathe aux quatre coins du Domaine. Agathe s'était vraiment entichée de jardinage.... et de l'aide-jardinier, avec la complicité joyeuse de Pierre et de son épouse Suzy. Grosse inquiétude de Lou : "qu'en pensera Mummy ?"

    Elle installait le petit barda de Daisy, non loin d'eux, et s'amusait avec son adorable et capricieuse petite soeur, souvent rejointe par Suzy.... Les blagues continuelles des travailleurs fusaient, et parfois même des chants en commun... Les voix mâles et graves lui donnaient le frisson. Daisy, soudain calmée, les écoutait, bouche bée... Pierre et Suzy, fadas de musique, de chorale et d'opéra, chantaient parfois en choeur... Tout s'arrêtait, et on les écoutait religieusement.  Tout cela était si nouveau pour elle ! Elle sentait combien elle avait été privée de la chaleur d'une vraie vie de famille.... 

    Lou découvrait les faces cachées de ses gardes du corps avec surprise. Débarrassés de leurs costumes sombres, à l'aise dans leurs bottes et leurs salopettes, ils déroulaient de grands rires communicatifs. La vie de Lou changeait d'une façon extraordinaire. Pendant toute son enfance, on l'avait éloignée des employés et domestiques du Domaine, avec la défense absolue de communiquer avec eux. 

    Depuis la mort de son père et le travail de sa mère, tout était transformé. Elle évoluait sans contrainte dans le Jardin avec exaltation. La bonté de Pierre et de Suzy la touchait, l'émouvait profondément.

    - "Il faut désarmer la souffrance" affirmaient ils "Elle dessèche l'âme !" 

    Ils écoutaient Mademoiselle Lou... vite devenue Lou, avec bienveillance. Ils étaient pour elle une fenêtre sur un monde inconnu, le monde du vivant. Ils étaient porteurs d'idées nouvelles. Elle se nourrissait de leurs expériences et les considéraient comme une étape vivifiante qui l'aidait à se remettre en question. Ils irriguaient son épanouissement personnel de leur incroyable respect pour tout ce qui vivait sur et sous terre. Jamais Lou n'avait envisagé la vie de la Planète de cette manière. 

    Ils récitaient souvent ce passage de la Bible :

    "Dieu disait aux enfants d'Israël : "cultivez et partagez vous la terre ! Ainsi vous serez meilleurs pour vous et pour les autres." Voilà comment devraient se comporter les humains, ma petite Lou ! Avec un grand respect et une admiration totale pour la "Maison" (la Terre) sur laquelle ils habitent"

    "Lou, le Jardin est bienfaisant : il aide à savoir vivre ensemble, en communauté ! .......etc". Ils étaient intarissables !

    Elle se délectait de leur ferveur écologique et spirituelle si chaleureuse. Elle s'attacha  à eux avec passion ! Ils la sauvaient de la solitude, de l'immobilisme et du glacial ennui.... 

    Au final, Agathe lui avait fait grand bien. Elle avait ouvert en elle des portes et des désirs d'inconnu... Elle lui avait dépoussiéré sa vie.  Avec Agathe, elle avait acquis une nouvelle conscience des Êtres, des choses et d'elle-même ! .......

    Luciole

    A SUIVRE

     

    Gare à l'eau qui dort n° 70 - Vie nouvelle en Août !

     

     

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     

    1ère Partie : Justine cherche un emploi 
    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine 
    3éme Partie :Portrait de Damien MAYER
    4ème Partie : Louise, épouse de Damien
    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien
    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1
    7
    ème Partie : Lou, fille de Louise 2 
    8ème Partie : "Le regard magique"
    9ème Partie : l'Empreinte (1)  
    10ème Partie : L'Empreinte (2) 
    11ème Partie : Le Plogging  
    12ème Partie : Les enfants perdus 
    13ème Partie : Quel carburant voiture ?  
    14ème Partie : L'Etang 
    15ème Partie : Lettres anonymes  
    16ème Partie : Dorian le détective privé  
    17ème Partie : Réminiscences  
    18ème Partie ; Filature  
    19ème Partie : Le Poucave  
    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)  
    21ème Partie :Dignité bafouée  
    22ème Partie : La Charité fraternelle  
    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"  
    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure  
    25ème Partie : Le fouille merde  
    26ème Partie ; Le Daron engraine  
    27ème Partie : Choc émotionnel  
    28ème Partie : Prodigieuse Lumière  
    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure  
    30ème Partie : Etrange entretien 
    31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian  
    32ème Partie Adèle coupable ?  
    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé  
    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine  
    35ème Partie : Coma Damien  
    36ème Partie : Réveil Damien  
    37ème Partie : Les trois mousquetaires  
    38ème Partie : Une famille encombrante  
    39ème Partie : La tornade blanche  
    40ème Partie : Mutique imposture  
    41ème Partie - Le bon curé 
    42ème Partie - Le bon curé suite  
    43ème Partie : Révélations fracassantes  
    44ème Partie : Les prisons de l'âme  
     45ème Partie : l'Assemblée Générale Extraordinaire  
    46ème Partie : Mort de Damien  
    47ème Partie : Baiser d'outre-tombe  
    48ème Partie : Diners de Louise  
    49ème Partie : Jour de traîne-misère  
     50ème Partie : Eve ou Lilith ?  
    51ème Partie - Self contrôle  
    52ème Partie - La Maison d'accueil  
    53ème Partie - Les secrets d'Agathe  
    54ème Partie - Le Château de Louise  
    55ème Partie - La Chambre d'Agathe    
    56ème Partie : "Oh que c'est sublime  
    57ème Partie : Toubib 
    58ème Partie : La violence des Mots ! 
    59ème Partie : Madame est servie ! 
    60ème Partie : Querelles de préséance ! 
    61ème Partie : Lou et Agathe amies ? 
    62ème Partie : La Fosse aux Lions 
     63ème Partie : Si le Loup y était. 
    64éme Partie : Le coup de foudre !
    65ème Partie : La maison de Pierre et de Suzy 
    66éme Partie : Péché de gourmandise 
    67éme Partie : Frontières sociales ! 
    68ème Partie : Une journée mémorable ! 
    69ème Partie : Retrouvailles

     

    « Gare à l'eau qui dort n°69 - RetrouvaillesGare à l'eau qui dort n°71 - Les filets du Roman ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    16
    Jeudi 28 Octobre à 09:54

    L'espoir demeure

    15
    Dimanche 24 Octobre à 03:35
    colettedc

    Ah ! Tout est beau et bon pour tout ce beau monde, mais Marc vient brouiller les carte, hélas ! Comptons alors du Tom, hein !!! 

    Bon dimanche, Luciole,

    Gros bisous

      • Mardi 26 Octobre à 20:47

        Merci de tout coeur Colette ! Je n'ai pas pensé à compter sur Tom, à vrai dire, car ce passage de Marc m'est venu d'un coup, et je n'ai plus qu'à lui trouver une suite... 

        Je t'embrasse

    14
    Jeudi 21 Octobre à 20:39
    Marenostrum

    la joie l'amour que du bonheur....mais Marc va-t-il tout gacher..... Que de questions....que tu résoudra bien vite....

    Bisous

      • Jeudi 21 Octobre à 21:09

        Merci bcp Jacqueline ! Quand on lance un pavé dans la mare, faut faire avec ! he

        Bah, je ne me fais pas de souci, comme tu le dis si bien, je trouverai bien ! 

        très douce nuit et gros bisous

    13
    Jeudi 21 Octobre à 11:59

    Une menace pèse sur ce qui pourrait s'apparenter à la mélodie du bonheur pour tout ce petit monde . J'espère que Tom arrivera à désamorcer ce danger .

    Bonne journée et bravo pour cette histoire qui nous tient en haleine depuis un certain temps déjà .

    Bises 

      • Jeudi 21 Octobre à 18:41

        Merci Gisèle, ton appréciation me touche bcp ! 

        Vu que mon Word est instable et me "bouffe" une bonne partie de mes dossiers, je me sers de ce blog pour avancer peu à peu suivant l'inspiration... Je rependrai tout par la suite pour améliorer cet écrit.... 

        Ah, c'est une bonne idée ! Merci Gisèle ! tu me donnes tjrs de belles directions !!

        Enormes bisous

    12
    Mercredi 20 Octobre à 12:03

    Coucou Luciole,

    J'avoue avoir un peu perdu le fil de cette eau dormante, mais c'est super bien écrit.
    Bisous

    11
    Mercredi 20 Octobre à 11:18
    daniel

    Tout se transforme progressivement...Mais attention à Marc !

      • Jeudi 21 Octobre à 18:33

        Heureusement, rien n'est statique, tout se transforme ! C'est la Loi de la Nature et nous n'y échappons pas ! Quant à Marc ??? On verra ce que l'inspiration du moment en fera ???

        Merci bcp Daniel

        Bisous

         

        B

    10
    Mercredi 20 Octobre à 07:53

    Un bonheur pour tous, mais une menace qui doit quitter le domaine !

    Bises et bon mercredi - Zaza

      • Jeudi 21 Octobre à 18:31

        Coucou ma Zaza

        Ma réponse s'est envolée en même temps que l'électricité : Panne de courant !

        Ouf ! tout est revenu ! C'est fou ce qu'on est dépendant de Dame électricité ! Plus d'ordi, plus de télé, plus de fauteuil électrique... et plus de lumière pour lire !!! Du coup, j'ai pris ma boule de glace donnée par le dentiste et me suis réfugiée dans mon lit, joue calée sur la boule...

        Merci bcp Zaza ... Comme cette idée est venue se superposer sur celles jetées sur le brouillon (pour une fois que j'en fais !), je ne sais pas ce que je vais en faire ensuite ???

        J'ai souvent constaté qu'une ombre venait tjrs se coller au bonheur....Comme si le côté face et le côté pile se retrouvaient sur un même plan en même temps !

        Je t'embrasse et porte toi au mieux, surtout !  

    9
    Mercredi 20 Octobre à 04:54
    Ma lecture a été perturbé par des publicités invasives dans une vidéo qui cache tout le texte et qu'on ne peut supprimer. Je n'ai pas pu tout lire. Bisous
      • Jeudi 21 Octobre à 13:54

        Zut alors ! Viens de désactiver et regarder ! des vidéos en effet, mais il faut cliquer sur des croix en coin à droite et tout part.. 
        Bonne relecture quand tu le pourras !

        Merci de ta visite !

        Bisous

    8
    Mardi 19 Octobre à 23:50

    Bonsoir Luciole, toi quand tu écris un roman, tu es passionnée.... ,-) je te souhaite un jour de le publier tiens ! Bises jill

      • Jeudi 21 Octobre à 13:52

        Coucou Jilou

        Ce n'est pas l'envie qui me manque.... Mais il faut d'abord que je le termine. J'ai qqs épisodes en brouillons pour une fois ! Il me faut les composer et là, c'est plus long... Puis édifier des fiches personnages, refaire des ajustements et refaire le début... Donc, du pain sur la planche ! 

        Viens de me faire poser un implant hier : plus de peur que de mal ! Je suis crevée ! Reste à mettre la couronne et à terminer une autre dent... ça me prend un temps fou et bcp d'énergie.... Un implant est une affaire de patience et d'hygiène stricte... Suis condamnée aux purées pour un bon moment...

        Merci bcp Jill et bonne fin de semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :