• Gare à l'eau qui dort - SYNOPSIS

    Ce document, qui me sert en quelque sorte de plan... après coup, se compètera au fur et à mesure de la création des épisodes suivants... Je mettrai le lien dans chaque article à venir afin que vous puissiez suivre l'évolution de ce roman... Merci de votre visite et bonne lecture....

     

     

     

    ROMAN 

     Gare à l'eau qui dort

     

    SYNOPSIS 

     

     Thème du roman :

    Ce roman relate la vie tumultueuse de Louise de Montabert, trentenaire aristocrate, mère de Louise-Hortense de Montabert, douze ans, surnommée Lou... Louise, après avoir contracté un mariage désastreux avec Damien Mayer, agent d'assurances de vingt ans son aînése retrouve veuve. Elle doit alors faire face à de nombreuses épreuves et situations inattendues pour survivre..... 

    Thèmes sous-jacents :

    - Par le bais des personnages de Tom (Thomas, coach sportif de Louise) et d'Agathe (mineure entretenue par Damien, patron d'une Agence d'assurances, et rançonnée par un souteneur : Dirlo), tous deux issus des "Cités à risques" banlieusardes - sont abordés succinctement les problèmes sociaux et leurs effets délétères sur des personnes qui en sont victimes, souvent issues des classes populaires....

     Problèmes sociaux dérivant des inégalités économiques et sociales, de la pauvreté et de ses conséquences, des conditions de travail, de la santé, de la drogue, de la violence... etc,  qui découleraient en grande partie de la dépravation et de la corruption des individus,  créant ce terrible antagonisme grandissant entre "les riches" et "les pauvres" ! 

    Autrement dit, cette situation explosive ne proviendrait pas directement de la Société, mais de la "Nature humaine"

    En 2015, le taux de pauvreté dépasse le taux national (15,9%). Paupérisation des ménages qui s'aggrave dans les banlieues défavorisées dont les parcs de logements, souvent dégradés, sont de plus en plus un pôle d'accueil des plus fragiles.... 

    "Quand les pauvres réalisent que les "riches" deviennent de plus en plus riches, ils font la révolution !"

    - La pédo-criminalité : évènement traumatique aux conséquences graves et lourdes pour  l' enfant qui en est victime. Il a subi un dol, et a droit à la réparation, tandis que l'adulte coupable tombe sous le coup de la loi. 

    A partir du moment où les "Babé" sont monnayées et consentantes, Damien nie la réalité de la pédophilie et se donne bonne conscience. Il considère l'enfant comme un objet !

    Victime de violences de toutes sortes dans son enfance, il s'est structuré sur de la peur, de l'insécurité, du manque, de la perte..., sur du "trop de souffrances"...
    Celle qu'il croyait être sa mère se comportait en marâtre destructive et déstabilisante. Elle le rejetait, le méprisait, l'insultait, le battait. Son père, personnage vaniteux, frustre, violent et lubrique, ne voyait en lui qu'un objet, un futur héritier qui reprendra à sa charge l'Agence d'assurances familiale dont l'enfant, puis l'adulte n'avaient que faire....
    Sa carence affective est immense. Il va chercher à combler ce qu'il n'a pas reçu en tendresse, en affection, en sécurité.... 
    Les adultes, les femmes matures lui font peur ! Alors, il se réfugiera dans une attirance marquée pour les enfants prépubères.

    "Ces pédophiles sont souvent des personnes immatures, carencées et mal structurées, inaptes à des relations sexuelles normales, capables d'atteintes physiques graves envers autrui, voire de meurtre, car ils n'intègrent pas les interdits sociaux ou les refusent". 

     

    Déroulement du roman

    Damien MAYER détient une prestigieuse Société de courtage d'assurances située dans une ville de France. Son épouse aristocratique Louise de Montabert, excellente maîtresse de maison, a largement contribué au succès de la petite entreprise familiale initiale... La fortune, le blason et les relations du père de Louise, Henri de Montabert, ont hissé cette Agence dans les plus hautes sphères mondaines de la Haute Société. 

    Mais Damien s'ennuie auprès de sa très jolie femme qu'il n'aime pas, malgré son attachement viscéral envers leur petite fille de dix ans, Louise-Hortense. Il s'encanaille en secret avec des courtisanes mineures, toutes surnommées "Babé". 

    La dernière en date, la pulpeuse Agathe, véritable petite poupée de quinze ans qu'il soudoie à la sortie du Collège, lui donne entière satisfaction. Il décide de l'entretenir, ainsi que la jeune amie de sa maîtresse, âgée de dix sept ans, Cathy, qui devient l'employée de maison d' Agathe. Il les loge dans un appartement situé dans un immeuble minable au coeur d'une triste banlieue. 

     

     Des lettres anonymes alertent Louise de l'infidélité de son époux. 

    Adèle Poutin, secrétaire de direction de l'Agence depuis ses 18 ans, sous la présidence du tyrannique et libidineux Monsieur Mayer, père de Damien, dont elle était devenue la maîtresse attitrée, s'est retrouvée brusquement projetée comme pilier de l'Entreprise de part ses connaissances et de sa grande expérience à la mort de son vieux patron. 

    Dès ce jour, elle s'emploiera à soutenir et à former le successeur, Monsieur Damien Mayer Junior avec un dévouement et un zèle remarquables, reconnus de tous les employés de l'Agence.

    Sauf par le nouveau Patron ! "Monsieur Damien" la hait depuis l'enfance.  Cette sexagénaire bileuse, acariâtre et potinière ne représente pour lui que la "catin de son père" responsable de l'éclatement du couple de ses parents... et de leur perversité envers lui !

    Malgré les vives réticences d'Adèle, il n'hésite pas à recruter une toute jeune et jolie secrétaire de vingt quatre ans, Justine Forestier, redoutablement intelligente, qualifiée et compétente, susceptible de remplacer la vieille secrétaire au plus vite... Secrète espérance de Damien, mais Adèle n'est pas dupe !

    Par peur d'être licenciée,  et sans doute par dépit ou pour d'autres raisons plus intimes, Adèle fomente alors, à l'aide d'insinuations habiles et de commérages féroces, une sourde révolte empreinte de jalousie entre les employés contre la trop jolie et talentueuse Justine, dont l'intelligence, la compétence et la discrétion les foudroient tous.

    D'autant plus que l'Agence connaît  déjà nombres de difficultés, surtout financières, qui plombent le climat et la confiance des employés envers leur patron... Il fallait une coupable et on la trouva en la personne de la "Nouvelle"

     

    D'où les lettres anonymes que Louise trouva ce jour là dans la corbeille à courrier.....

    Pourtant, la matinée s'était avérée des plus heureuses ! Thomas, sage, dynamique et souple quadragénaire, coach sportif honnête, généreux, compréhensif et confident de Louise, lui avait laissé entendre ses plus tendres sentiments. pour elle... Doux émoi de la jeune femme solitaire, désabusée par une vie de couple des plus décevantes.

    Le père tyrannique de Louise, Monsieur le Baron Henri de Montabert, mettra fin abruptement à cette idylle avec une violence et un mépris déplorables pour Thomas ! Tom, abasourdi, devra s'effacer afin d'éviter un grave différent entre le père et la fille....
    Louise, qui vient de porter plainte contre son mari, sans ressources suffisantes pour assurer sa survie, celle de sa fille et des domestiques, est trop dépendante de la fortune et du bon vouloir de son père... pour lui imposer son amour pour Tom... 

    Mais il attendra patiemment son heure, confiant en l'amour de Louise pour lui.... 

     

    Les lettres sont immondes et fracassent Louise ! Manifestement, son mari l'a épousée uniquement pour sa fortune et son blason !

    Louise, effondrée appelle son ami d'enfance, Dorian, détective privé, superbe trentenaire svelte et musclé, qui déteste cordialement Damien et aime secrètement Louise depuis toujours.... A l'aide de moyens techniques révolutionnaires, Dorian piste son ennemi juré et le filme en compagnie d'une mineure dans un quartier minable.... Dorian se frotte les mains, son rival  est "cuit" ! 

    Les vidéos, reportages photos et rapports accablants devant les yeux, Louise se résigne à porter plainte contre son mari, qui a pris un nom d'emprunt auprès de ses protégées : Sébastien Picard..

    Il s'avère, de plus, qu'il commet des escroqueries au sein de son Agence, en détournant de l'argent sur des comptes secrets pour son seul profit, lésant ainsi les intérêts de l'Agence, ceux des actionnaires dont Louise et son père, et ceux des clients.... 

     

    Damien, pris en flagrant délit d'adultère par un huissier de justice et par des gendarmes, reconnait Dorian dans ce caméraman qui filme la scène...

    Son travail terminé, Dorian s'éclipse, laissant les gendarmes continuer leurs investigations.  

    Blême de rage, Damien déjoue la surveillance des hommes de loi et se lance à la poursuite de Dorian dans une course folle en voiture sur l'autoroute. Il percute froidement à plusieurs reprises le bolide de Dorian.

    Le détective privé ne trouve qu'une solution extrême pour sa survie :  à presque deux cents à l'heure, il se rabat brutalement sur le véhicule de son adversaire et Damien perd le contrôle de sa voiture.... Il se retrouve sanglé sur un brancard dans une ambulance lancée à vive allure vers l'Hôpital le plus proche, gravement blessé... 

     

    Pendant le coma de son mari, dont le cerveau est atteint d'une lésion  cérébrale, Louise se retrouve aux commandes de l'Agence d'assurances bien malgré elle. aux côtés d'un Inspecteur des Assurances, Stanislas Faure, dépêché en urgence au secours de l'Entreprise par le père de Louise, principal actionnaire.

    Quadragénaire athlétique, svelte et végétarien d'un mètre quatre vingt dix, très préoccupé de sa santé, Stan est un célibataire endurci et un ours mal léché que Louise terrassera par le truchement de ses bonnes manières et de son intelligence. Il finira par devenir un allié de poids, puis un ami fidèle de la jeune patronne. 

     

    Dorian, le détective privé ami de Louise, après une enquête approfondie sur Damien, déniche un scoop incroyable :

    Adèle, la détestable secrétaire de l'Agence d'assurances, est la véritable mère de Damien !

    La femme du père de Damien étant stérile, Monsieur Mayer père avait adopté le bébé à sa naissance en le faisant passer pour celui de sa femme, rejetant Adèle dans l'ombre.

    Damien souffrira toute sa vie de la froideur et de la méchanceté de celle qu'il prenait pour sa mère ainsi que de la tyrannie et de la violence de son père.

    Adèle, malgré le caractère impossible de son amant, restera sa maîtresse soumise, et la secrétaire mal rémunérée de l'Agence d'Assurances, afin de pouvoir secrètement voir grandir et protéger son "petit" ! 

    Un lien se tissera progressivement entre Louise et la vieille et bileuse secrétaire, qui se révèle être brusquement la vraie grand-mère de Louise Hortense, surnommée Lou, la fille unique de Damien et de Louise. 

     

    Justine, reléguée par la jalousie d'Adèle dans la Salle des archives, devient, au fil du temps, une remarquable gestionnaire.

    Les dossiers des Archives sont devenus, au fil du temps, une véritable aubaine pour élargir et conforter ses compétences.... 

    Stan et elle réussissent à remonter l'Agence en quelques mois.... Justine devient rapidement l'amie intime de Louise et son plus fidèle soutien.... Elle s'emploiera à former et à conseiller discrètement la jeune aristocrate dont la vive intelligence et l'extraordinaire mémoire feront le reste.... 

    La nouvelle patronne se révèle redoutable ! Elle entreprend un grand nombres de réformes numériques révolutionnaires dans l'Agence d'Assurances et combat l'anarchie, l'insouciance et la routine. 

    Stan, après une cour assidue envers l'indomptable Louise, se tourne finalement vers la belle et généreuse Justine qui lui manifestait une franche et tendre sympathie...

     

    Mais un danger de taille rôde, dont Dorian fait les frais ! Dirlo, le jeune proxénète, avait des vues sur la sublime petite Agathe.

    Il découvre  que le détective privé a mis fin, par "ses manigances", à la relation de la gamine avec "sa poule aux oeufs d'or", Damien, dit Mylord, dont il tirait quelques  bénéfices via Agathe.

    Secondé par des membres de son gang de malfrats, il se lance dans de redoutables représailles contre l'Agence de détectives privés de Dorian, détruisant une partie de l'établissement et blessant gravement un employé de l'Agence et le détective privé.

    Louise et les siens durent avoir recours à une surveillance policière et celle, privée, des employés de Dorian, afin d'être protégés de ce dangereux individu et de ses sbires.

     

    Damien, contre toute attentesort du coma.

    Sa véritable mère, Adèle, et un admirable et miséricordieux aumônier,  Romain, se tiennent à son chevet. et l'aident à prendre conscience de ses erreurs.

    Un dialogue fructueux se noue entre l'aumônier et Damien. Romain entend et partage dans sa chair les souffrances du blessé liées à son histoire personnelle et au climat de violence dans laquelle il a baigné toute son enfance

    Eveil brutal de Damien sur sa pédophilie et sur ses agissements  déviants ! Profonde et salvatrice prise de conscience qui le portera vers la spiritualité chrétienne et le Sacrement de Réconciliation !

     

    Malgré les soins attentifs des médecins et l'affection conjointe d'Adèle et de Romain, Damien décède.

    Grand branle-bas de combat dans l'Agence ! Les réunions s'enchaînent ! Louise devient la patronne attitrée de l'Entreprise ! Elle se lance à nouveau dans de grandes réformes malgré certaines réticences routinières des employés. Justine et elle forment un duo de choc en plein contexte de tensions sociales.

    Stan est un acteur  fondamental de ce renouvellement dantesque qui propulse Louise au plus haut poste de direction de l'entreprise. Scotché par la combativité, les connaissances informatiques  et les qualités de chef de la jeune femme, il a foi en elle !

       

    Cependant, Louise a vécu un phénomène étrange qui change radicalement le cours de sa vie.

    Dès l'annonce de la mort de son mari, Louise se rend à l'Hôpital. Romain, le petit curé, qui la suivait de près, l'aide à rentrer dans la chambre du défunt.

    Louise ne reconnaît pas son mari dans ce vieillard décharné qui semble dormir paisiblement, un grand sourire aux lèvres. Paniquée, elle défaille ! Romain lui présente une chaise et, afin de l'apaiser, lui raconte la conversion spirituelle saisissante de Damien.

    Soudain, Louise entre dans une sorte de transe hystérique.... Quelque chose l'épouvante ! 

    Romain, incrédule,  assiste alors, tout comme elle, à un étrange phénomène !

    De mystérieuses vapeurs s'échappent du cadavre de Damien et forment une sorte de silhouette éphémère.... Louise racontera par la suite à sa famille : 

    "Une forme pensée s'est imposée dans mon esprit  :

    "Je vais bien, n'aie pas peur ! Ce que tu vois est mon "nouveau-moi", ma carte mère en quelque sorte, composée d'énergies et de vibrations, qui contient toutes mes émotions et mes sentiments !"....

    "Le fantôme de mon mari s'est subitement penché sur moi et m'a embrassée furtivement avec une douceur inhabituelle. Un dialogue s'est instauré entre la forme mouvante colorée, et moi. Nous avons fraternisés ! Puis Damien m'a subitement fait une demande inimaginable :

    "Accueillir sa jeune maîtresse, Agathe, qui va sur ses dix huit ans, et leur petite fille  Daisy âgée de deux mois......." 

     

    Louise mettra du temps à accepter de lancer des recherches pour retrouver Agathe et la petite Daisy, trop accaparée par son labeur épuisant à l'Agence !

    Accablée de remords,  elle capitule et enrôle Dorian ! 

     

    D'autres imprévus bouleversent la vie des habitants du Domaine :

    Adèle est si ravagée par la mort de "son petit" qu'elle démissionne !

    Louise, préoccupée par les conditions de vie misérables de la grand mère paternelle de sa fille Lou, la recueille chez elle, dans son vaste Domaine et la présente à Lou, aux Résidents du Domaine et à ses parents Surprise générale ! 

    Lou, très émue d'avoir auprès d'elle une soudaine grand mère paternelle affectueuse, la surnomme "Maminou". Elles deviennent inséparables. La septuagénaire se révèlera fort utile à la Maisonnée en prenant des responsabilités de toutes sortes qui soulageront les conditions de vie trépidantes et épuisantes de Louise. 

    Romain, devenu un habitué du Domaine, est très rapidement embauché par Louise comme curé privé.

    Elle lui fait construire et aménager une Chapelle, une sacristie et un logement dans une des ailes du Château !
    Le petit curé se retrouve englué à plein temps dans les rôles de prêtre, confesseur, confident et conseiller de la Maisonnée et de ses employés. Il devient l'un des "Résidents permanents de l'Arche de Noé".... 

     

    Agathe est retrouvée ! 

    Le détective privé, Dorian, téléphone à Louise et lui révèle le déroulement de ses recherches...

    Dès l'arrestation et l'accident de Mylord sur l'autoroute, son vieil amant radin et prétentieux, Agathe, enceinte, et sans le sou, est placée sous protection et sous tutelle dans un CEF (Centre d'éducation fermé) par les gendarmes, car le dangereux et jeune souteneur, Dirlo, se préparait à l'enlever, avec l'aide de son gang, pour devenir sa "gagneuse" ! 

    A l'esprit de son mari, Louise avait fait une promesse : elle cachera Agathe, sa petite rivale, ainsi que le bébé de deux mois, Daisy, dans le luxueux Domaine dont le père de Louise, Monsieur le Baron Henri de Montabert est le  véritable propriétaire. 

    Va t-elle tenir son engagement ? Louise tergiverse avec sa conscience et repousse le problème de jour en jour.... 

     

    La vie dans le Domaine de Louise

    Au Château, un Dîner est organisé tous les Samedis soirs par Louise avec ses Parents et les résidents de la Propriété...

    Monsieur le Baron, Henri de Montabert, et son épouse Béatrice de Morhange, mère de Louise surnommée Madame Mère par sa fille, ont chacun une chambre particulière. dans le Domaine. Ils y résident  au minimum le temps d'un Week-end, voire davantage, selon leur bon plaisir...

    Le tyrannique et autoritaire père de Louise entretient à grands frais le Domaine Seigneurial... Il est une aide financière précieuse pour Louise et pour la Maisonnée, endettées par les frasques et les malversations du défunt maître de la maison.... 

    Le débonnaire et vieux curé Romain, invité par Louise à résider à demeure dans le Domaine, veille sur la Maisonnée. Loyal, discret et sage, faisant preuve de beaucoup de discernement, il est devenu très rapidement l'indispensable conseiller de tous et, sans même le souhaiter, la véritable âme de "L'Arche de Noé".....

    Les rigides et intraitables parents aristocrates de Louise le respectent infiniment...  

    Henri et Romain deviennent des amis inséparables !

    Mais Madame la Baronne reste distante ! Ce "petit curé" représente l'Eglise pour elle, c'est à dire une Institution, une Tradition qu'il était convenable d'honorer et de respecter....

    Les parents de Louise, catholiques de naissance, ne sont guère pratiquants, hormis pendant leur séjour chez leur fille..... par respect pour le "petit curé" ! 

    Le personnel de Louise, Nany, la nounou trentenaire exclusive de Lou, promue Gouvernante à la mort du maître de maison, Adèle, la grand mère paternelle de Lou , surnommée Maminou, et la jeune Lou deviennent des fidèles fervents et assidus du Culte dans la sublime Chapelle du Château  et des "Causeries au coin du feu" organisées périodiquement par Romain certains soirs après le repas habituellement  pris en commun dans la grande Salle à manger... 

    Louise, très prise par son travail de réhabilitation, remise en route et gestion de l'Agence d'assurances de Damien, est souvent absente au grand déplaisir de sa fille Lou... Sa lourde charge de travail pèse sur les résidents qui doivent s'organiser sans elle.

     

    Des mesures drastiques d'ordre économiques s'imposent ! 

    La nounou anglaise de Lou, Emmy, surnommée Nany, prend en charge la gestion du Domaine bien malgré elle, tandis que  Maminou en assure l'intendance.

    Ida, la bouillante  et généreuse cuisinière, se voit dans l'obligation de restreindre la magnificence de ses repas gastronomiques et Elsa, la jeune et dynamique bonne, doit désormais assumer seule l'entretien de l'immense Maisonnée...

    Nany et Maminou prennent vite l'habitude de faire le ménage de leur spropres chambres et salles de bain attenantes.

    Ida, dès la fin de sa vaisselle, s'occupe de gérer seule cuisine et coin repas familial situé dans le prolongement de la cuisine.

    Chacun s'ingénue à soulager le travail épuisant de la jeune Elsa... Même Lou, sous l'égide de Maminou, apprend à s'occuper du rangement et de l'aspiration de sa chambre. ainsi que de sa salle de bain . 

    Les chauffeurs et gardes du corps s'improvisent aides-jardiniers. Regan et Marc s'emploient de leur mieux à soulager l'immense charge de travail de Pierre, le Jardinier...

     

    Louise confie à Regan le soin de vendre les fastueux et inutiles bolides de Damien. Elle ne garde qu'une petite voiture banalisée, la Clio rouge, qui servait aux employés, pour son usage personnel.

    Une discussion est en cours pour remplacer la sublime Limousine conduite par Regan, flanqué de Marc comme garde du corps, réservée aux déplacements de la Famille et à ceux de Nany et de Lou vers le Lycée ou pour le shopping.

    Lou, très attachée au confort exceptionnel de la Limousine, proteste, les larmes aux yeux. Nany la gronde doucement : un véhicule banalisé serait plus approprié pour leur sécurité...., et pour le budget familial !

    La discrète et courageuse épouse de Pierre, Suzy, se voit chargée de traverser tout le Domaine dans sa voiturette de golf, dument munie de son téléphone portable et d'une alarme portée autour de son cou, accompagnée des deux chiens de Pierre, afin de ramasser colis et courriers déposés dans l'énorme  boîte aux lettres, véritable coffre-fort muni d'un code, scellé sur un des immenses piliers de l'impressionnante porte blindée de l'Entrée du Domaine...

    Un emploi dangereux, car de nombreux plaisantins postent parfois des colis douteux qui demandent l'assistance prudente des deux gardes du corps pour les transporter et les ouvrir loin du Château ! Les chiens ont été dressés à repérer ces colis suspects.... et leurs flairs infaillibles ont sauvé le Domaine et ses habitants plus d'une fois, nécessitant l'intervention d'une brigade de gendarmerie pour colis suspects, voire celle de démineurs....

     

     

    Car la "Ville des Privilégiés" a ses ennemis héréditaires, récurrents et redoutables,

     dont il faut sans cesse se prémunir, ces étranges habitants des barres d'immeubles uniformes et sans âme des "Cités à risques", reléguées au milieu de nulle part à la périphérie de la barrière forestière qui les maintient éloignées de l'immense "Ville de riches".

    Cette magnifique et provocante "Ville de riches" s'étend sur plus de deux cents kilomètres, abritées derrière des clôtures dissuasives bardées de caméras et gardées par des Agents de Sécurité et leurs molosses., dans laquelle se cachent des Demeures prestigieuses avec piscines et cours de tennis au coeur de splendides écrins de verdure. 

    Des commerces huppés s'alignent le long d'avenues somptueusement arborées, éclairées de jour comme de nuit. Un immense golf, très fréquenté par les "Privilégiés", reste toujours vert, malgré les sécheresses récurrentes dues au réchauffement climatique ... Une "Ville de riches" où l'argent coule à flot ! 

    Tom, le spirituel coach de Louise, fervent adepte d'une écologie pure et dure et d'une alimentation saine, promouvant avec force et foi la sentence  : "un esprit sain dans un corps sain"....,

    est né dans une des immenses barres des "Cités à risques" qu'il nomme  "Cités des enfants perdus".

    Pendant une bonne partie de son enfance, il a fait partie de ces gangs de rebelles désoeuvrés et cyniques qui oeuvrent par bandes,  semant la terreur et le chaos sur leur passage.

    Il connait bien ces marginaux au mental dégradé, sans espoir et sans avenir, qui veulent prouver que les pauvres et les faibles peuvent être aussi redoutables que ces "Nantis" dont la fortune, la puissance et la supériorité sont reconnues par tous les habitants de la Terre, toujours au détriment des démunis...

    Tom y serait encore si une bonne âme ne l'en avait sorti par le moyen du sport...

    Choisir d'être le Coach des riches, par ambition et par intérêt, l'a exclu de sa "Cité des pauvres", de sa famille, de ces bandes de jeunes redresseurs de torts et d'injustices sociales....

     

    Nany et Lou ne se rendent jamais au Lycée de Lou ou dans des après-midis shoppings sans leurs gardes du corps armés, Regan et Marc !

    Seule Louise se paie le luxe de partir au travail tous les matins sans protection, dans une voiture banalisée, sa petite Clio rouge...  

     

    Le Directeur du CEF dans lequel Agathe et son bébé sont enfermés se manifeste et s'impatiente

    L'épouse de Monsieur Damien Mayer, père du bébé, vient elle les chercher, oui ou non ? 

    Dorian, le détective privé qui a retrouvé Agathe lui  a donné les coordonnées de Louise. 

    Indécise, en proie à une violente jalousie envers sa rivale, une  adolescente fort jolie et sensuelle,
    Louise tarde à tenir sa promesse faite à son mari défunt, tout en reconnaissant que la jeune mère est incapable de subvenir à ses besoins et à ceux de sa petite Daisy, âgée de deux mois. 

    Réussira t-elle à surmonter sa répulsion et accepter de prendre chez elle la mère et l'enfant ? Quelle sera la réaction de ses riches parents aristocratiques, fort repliés sur les convenances de leur "Monde" et sur eux-mêmes ? Lou acceptera t-elle de cohabiter avec l'ex-toute jeune maîtresse de son père ainsi qu'avec sa petite demi-soeur ?

     

    Une foule de question à laquelle Louise doit répondre au plus vite !

    Après une nuit agitée et cauchemardesque, angoissée, stressée, elle culpabilise...

    Puis se décide brusquement de partir à la rencontre de la jeune Agathe, laissant les résidents du Domaine préparer le fastueux "Dîner du Samedi" qui, justement, doit se dérouler le soir même. Elle espère être de retour avant l'arrivée de ses parents.

    L'angoisse lui contracte l'estomac, lui dévore les entrailles ! 

    Avec l'aide de son GPS, elle localise et trouve l'immeuble vétuste où se trouve le Centre. Le CEF (Centre d'éducation fermé) est situé dans une banlieue triste, laide et sale.  ! Les nuages s'amoncellent et laissent envisager des giboulées. Elle parque sa Clio rouge dans un terrain vague souillé d'immondices... 

    Au CEF, l'accueil est rébarbatif ! Une femme forte et colérique, munie d'un énorme et bruyant trousseau de clés, la reçoit avec une violence inusitée. Dans le Hall d'entrée, des jeunes aux tenues excentriques, au langage incompréhensible, l'agressent....

    Louise s'affole ! Jamais elle ne s'est trouvée dans pareille situation ! Tout la rebute !

    Finalement, elle pactise avec la surveillante Adrienne Valard, plus impressionnante que méchante, et la voilà enfin dans la cellule d'Agathe

    La saleté et l'odeur d'urine de la minuscule pièce, encombrée de piles de cartons, sont repoussantes. Les poubelles regorgent de couches à jeter malodorantes....

    Agathe est une superbe sauvageonne aux longs cheveux blonds crasseux. La petite Daisy, famélique bébé de deux mois, est quasi-mourante ! Louise découvre avec effroi les conditions de vie des adolescents dans ce Centre d'éducation fermé.... Il est évident que la jeune mère est terrifiée. Elle passe la plupart de ses journées cachée dans un recoin entre lavabo et armoire, dissimulée derrière un porte serviettes douteux.

    Agathe finit par dévoiler toute l'ampleur catastrophique de sa pauvre vie et de son désastreux séjour dans ce CEF. 

    Louise est bouleversée et décide de rencontrer coûte que coûte le Directeur, Monsieur Matois. 

     Celui-ci, agressé, blessé par la classe et le blason de cette "Madame de.... : une vraie gravure de mode" fière, cassante et autoritaire, se comporte comme un goujat ! La pièce qui lui sert de bureau, encombrée de piles de cartons, est poussiéreuse. Le gros homme chauve sent mauvais.....

    Cet  homme, habituellement débonnaire et compréhensif envers "ses protégés", d'après Adrienne, est complètement dépassé par la situation démographique et financière explosive de son Centre  qui, de surcroît,  doit fermer prochainement.... Il attend sa retraite, prévue après le déménagement de son Centre, avec un profond sentiment de délivrance !

    Il finit par autoriser cette "pimbêche d'aristo" à emmener les "gamines" chez elle. 

    La surveillante Adrienne, très touchée par la générosité de Louise, révèle sa bienveillance  et sa tendresse  pour "ses ados ainsi que pour Agathe et Daisy.

    Elle l'invite à venir chez elle avec sa fille  Lou et "les gamines" dans "son coin de Normandie", car elle prend sa retraite dès la fermeture du Centre prévue avant la fin du mois, si toutefois les travaux du nouveau CEF sont terminés à temps.

    Une véritable amitié se noue entre Louise et la surveillante. Louise se promet de visiter le nouveau CEF, immense et très moderne, et d'en vérifier le bon fonctionnement ainsi que de de surveiller les conditions de vie réservées aux adolescents... Tiendra t-elle sa promesse ? 

    Les cartons d'Agathe s'entassent dans un camion de déménagement. Le véhicule part avec son chargement en direction du Domaine de Louise.

    Agathe et son bébé s'engouffrent péniblement dans la Clio de Louise qui surnage dans une mare d'eau boueuse. De violentes giboulées se sont déversées sur le quartier, pendant le séjour de Louise dans le Centre. 

    Louise panique et enlise la Clio. Après de nombreuses tentatives infructueuses, elle finit par dégager la voiture et reprend la route... La Clio est méconnaissable, crottée jusqu'au toit !

    L'arrivée au Domaine est dantesque ! Les cartons d'Agathe, déjà entassés dans le Hall d'entrée du Château, empuantissent l'atmosphère !

    Maminou et Elsa trient le linge dans des bacs à linge avec dégoût. Agathe, suffoquée, déboussolée par la splendeur du lieu, ne comprend pas et fait une scène, pensant qu'on jette son linge dans des poubelles !

    Maminou la prend en charge et l'emmène prendre un bon bain dans la salle de bain luxueuse, contigüe à la splendide chambre d'Agathe, tandis que Nany s'occupe du bébé et que Louise s'empresse d'appeler "Toubib", le médecin de famille. 

    Toubib arrive ! Après un examen attentif des "petites" et un long entretien fructueux avec Agathe, il est visiblement inquiet 

    Agathe souffre d'anorexie et d'une grave dépression. Le bilan de santé du bébé, malnutri, est alarmant.

    Louise et les Résidents sont accablés !

     

    Pendant que Louise se repose, après un bon bain, la maisonnée s'active ! Tous préparent l'arrivée des Parents de Louise.

    Lou soigne tout particulièrement sa toilette princière. Maminou, après un court somme réparateur, se pouponne. Elsa déroule le tapis rouge sur le perron.

    Regan et Marc, qui ont rapidement  récuré  à fond la Clio en grommelant, douchés et désormais sanglés dans leur costume noir des grands jours, attendent au bas des marches du perron... 

    La Limousine s'engage dans l'allée. Regan sonne la cloche à toute volée. Résidents et employés se précipitent, chacun à leur place.... sauf Louise, qui tarde !

    Consternation des Parents : l'exactitude est une marque de respect ! Leur fille arrive enfin, mais Père et Madame Mère sont fort mécontents... 

    Le repas se déroule normalement, jusqu'au moment où Louise, la gorge nouée par l'angoisse, leur signale l'arrivée d'Agathe et de Daisy dans le Domaine.

    Violent esclandre des Parents ! Recueillir chez soi la toute jeune maîtresse de son mari et sa bâtarde est d'une inconvenance qu'ils ne peuvent tolérer. Leur fille a perdu la tête ! 

    Agathe, réveillée en sursaut, se rend silencieusement dans le couloir jusqu'au bord de la cage d'escalier qui fait caisse de résonnance, écoute les voix furibondes qui proviennent "du monde d'en dessous" et comprend :

    on parle d'elle dans des termes fort peu élogieux ! Anéantie. elle réalise que son espérance d'une vie meilleure est brisée !

    Le "petit curé" se fâche, invite les protagonistes à venir le voir dès huit heures le lendemain matin et leur ordonne d'aller tous se calmer dans leurs chambres respectives. 

    Le feu de cheminée se meurt... Louise, effondrée, se retrouve seule dans l'immensité de la luxueuse salle à manger qui se refroidit très rapidement. 

    Profondément découragée, elle se console en buvant quelques coupes de champagne, sous le regard réprobateur d'Elsa qui vaque encore dans la vaste pièce. Puis Louise, passablement ivre, se résigne enfin à monter péniblement se coucher en se cramponnant à la rampe de l'escalier.... Tout comme Madame Mère, elle a un faible pour ce liquide ambré et pétillant.... 

    Aussi volcanique et autoritaire que son père, Louise redevient petite fille en sa présence. Cet homme tyrannique n'a d'estime que pour sa petite fille Lou, génie de douze ans, dotée d'une intelligence et d'une maturité extraordinaires. 
    Seuls les mondanités, la Bourse et le Marché économique sont les pieds d'argile de ce svelte  colosse au coeur dur !

     

    Comme convenu la veille, Romain reçoit les Parents de Louise dès huit heures du  dimanche matin.

    Ebranlé par les vives remontrances du "petit curé", Monsieur le Baron consent à s'excuser auprès de sa fille Louise, mais Madame Mère reste inébranlable, campée sur ses positions. 

     

    Lou prend l'initiative de rejoindre Agathe dans sa chambre. 

    Elle frappe et entre. La jeune mère, couchée dans son lit lui tourne le dos et allaite sa petite Daisy. Lou se nomme et demande l'autorisation de venir lui parler... 

    Agathe, sans façon, propose à Lou de s'allonger doucement de l'autre côté du lit, le bébé entre elles... Un dialogue s'instaure entre les deux jeunes filles... Elles décident d'être amies et de faire face ensemble à toute adversité.

    Lou propose à sa nouvelle amie de lui enseigner les bonnes manières et les principes de base pour acquérir un langage correct...

    Elsa arrive avec son charriot chargé des vêtements propres et repassés de la jeune mère. Lou retourne se préparer dans sa chambre.

    L'heure de se rendre à la Chapelle pour l'Office religieux est proche. 

    Les deux jeunes filles se retrouvent dans l'escalier qui descend dans le Hall d'entrée desservant la cuisine et son coin repas familial, le salon et la grande salle à manger et, au fond, un immense couloir qui conduit aux deux ailes du Château.

    L'aile de gauche est réservée aux nombreuses chambres avec salle de bain destinées aux invités,

    Celle de droite menant désormais au bureau et à l'appartement de Romain, puis à la Chapelle dotée de sa sacristie.

    Leurs tenues sont époustouflantes ! 

    Les parents de Louise sortent  du salon pour embrasser leur petite fille Lou.

    Ils se retrouvent brusquement devant "l'ennemie", la jeune Agathe.  Madame Mère se contente de saluer d'un petit mouvement sec de la tête et retourne tranquillement au salon,  tandis que son époux, suffoquée par la beauté sensuelle de la jeune Agathe, s'émeut brusquement. Quelle radieuse créature ! 

    Il prend le parti d'aller au-devant des jeunes filles, embrasse sa petite Lou avec tendresse et tend une main conciliante à Agathe qui n'en revient pas.

    Elle est brusquement éblouie par la beauté et l'élégance des parents de Louise, surtout celle du sémillant grand père en costume gris  cintré trois pièces qui met sa taille mince et élancée en valeur... Le malicieux et fin visage s'orne d'un petit bouc fort soigné qui atténue l'angulosité des traits...

    La main tendue est longue, délicate et racée. "Une main d'aristo !" pense Agathe.

    Etrange rencontre entre elle et le Baron, empreinte d'une admiration mutuelle ! Lou s'affole et sermonne brusquement sa nouvelle amie :

    "Tu ne vas pas tomber amoureuse de mon grand père, Agathe !"

    "Tu rigoles ! .... mais c'est pas un vieux schnock, ton grand père ! T'en a d'la veine !"

    Le grand père, qui a l'oreille fine, s'amuse comme un fou. 

    Louise arrive dans le coin repas de la cuisine où déjeunent les jeunes filles, et s'installe à leur table.

    Pendant que Madame Mère lit dans le salon, Monsieur le Baron, curieux, les observe en souriant sur le pas de la porte de la cuisine. Louise le voit et l'engage à venir auprès d'elles !  

    Un savoureux dialogue s'engage entre les "gamines", la mère, et le grand père qui fanfaronne et fait une cour éhontée à Agathe. Il ironise finement sur le thème du "vieux schnock", mais Agathe ne se démonte pas et lui répond du tac au tac avec une franchise déconcertante qui rassure Louise sur la vivacité et l'intelligence de la jeune femme. 

    Le "vieux schnock"' est subjugué ! Cependant, sa fille le sermonne vigoureusement. Monsieur le Baron comprend qu'il a tout à perdre en s'énamourant de la jeune mère, et soupire, dépité...

     

    Toute les femmes s'enroulent  dans de précieux châles en cachemire, sauf Agathe,  avant de partir à l'Office religieux en passant par l'extérieur. La matinée est fraîche ! 

    L'écharpe sublime aux motifs indiens de Madame Mère subjugue Agathe qui le regarde avec envie. La grand mère s'en aperçoit et d'un geste incroyable, s'en défait et le pose sur les épaules de la jeune femme.

    Agathe est bouleversée.....  Louise, émue, retourne prestement au salon, récupère son magnifique châle, cadeau de son père, et l'offre à sa mère qui grelotte et la remercie, soulagée. Elle est frileuse !

    Lou cramponne sa grand mère et l'embrasse avec effusion. Le visage de Madame la Baronne s'illumine enfin d'un large sourire. 

     

    Agathe passa les jours suivants dans un état de délabrement, de fatigue et de confusion extrêmes.

    Projetée dans un monde radicalement différent du sien, elle étouffe comme un poisson hors de son bocal...

    D'autant plus que les parents de Louise, Monsieur le Baron et Madame la Baronne de Montabert, se relaient auprès d'elle afin de lui inculquer d'urgence les rudiments aristocratiques qui feront d'elle une femme de "leur monde" ! 

     La vie dans le Château ressemble à une prison dorée dans laquelle elle tourne, tourne inlassablement en rond ! Elle qui désirait tant une vie de jeune fille moderne : aller en boite, danser, s'éclater, rire, chiner dans les boutiques ou bien aller au cinéma... elle en est réduite, désormais, à rabâcher mots et phrases "correctes", afin d'enrichir son vocabulaire et améliorer son langage, ainsi que d'apprendre manières et préceptes  ridicules et inutiles... 

    Elle sait d'instinct qu'elle ne fera jamais partie du "Monde  sophistiqué du Château" ! 

    Même son amie de coeur Louise Hortense, surnommée Lou, l'écrase de son intelligence remarquable  et de son extraordinaire "regard magique" qui sait lire dans les auras des gens.

    "Chelou, le regard de Lou !"

     

    Un jour, enfin, elle décide de sortir  et  de promener la petite Daisy, bientôt agée de quatre mois,  dans le Parc.

    On lui descendit le landau en bas des marches du vaste perron et les voilà parties à l'aventure dans les allées principales bitumées du Parc. Pour calmer la peur de Daisy brusquement projetée dans un monde inconnu, et l'amuser, Agathe chante à tue-tête la comptine : "Si le Loup y était, il nous mangerait ...."

    Au détour d'une allée, elle visualise un immense enclos de hautes haies  touffues, passe de justesse le landau dans une sorte de porte en forme de clé  taillée dans la muraille de verdure, et se retrouve nez à nez avec les jardiniers en plein travail. 

     

    De cette rencontre naissent soudain deux passions pour Agathe : 

    - "Pour le mystérieux Regan, 35 ans, ancien militaire reconverti en Agent de protection rapprochée, puis chauffeur et garde du corps des membres du Château, et enfin aide-jardinier pour le Domaine pendant ces heures de libres...

    - "Pour le jardinage, nébuleux rêve qui la hante depuis l'enfance : travailler la terre, avoir des animaux, vivre en autarcie au grand air.....

     

    Pierre, le Jardinier du Domaine, Suzy, son épouse bien-aimée, la reçoivent chaleureusement et l'adoptent derechef, tout comme ils l'ont déjà fait avec les deux gardes du corps, Regan et Marc, qu'ils considèrent "comme les fils qu'ils n'ont jamais pu concevoir pour leur plus grand désespoir" ! 

    On ne sait d'où vient l'Agent de protection rapprochée dénommé Marc, plus jeune que son collègue ? Il a été embauché en même temps que Regan, par le père de Louise, Monsieur le Baron  Henri de Montabert, afin de protéger sa fille lors de ses joggings fréquents avec Thomas, son coach, dans la dangereuse Forêt au-delà du mur d'enceinte de la "Ville des Privilégiés", souvent fréquentée par les  bandes de voyous de la "Cité des pauvres" située en périphérie de celle-ci. 

    Regan et Marc, après la mort de Damien Mayer, mari de Louise, se verront doter de la lourde charge de protéger tous les membres de la famille des agissements du redoutable Dirlo, proxénète d'Agathe, et de sa bandes de malfrats... 

     

    Regan, profondément subjugué par la beauté, la gentillesse et la simplicité de la jeune Agathe,

    n'hésite nullement à s'engager, par un tendre aveu, envers sa soudaine dulcinée qui lui tombe du ciel :

    il la veut pour compagne, et adoptera sans histoire la petite Daisy, fruit de l'union de Damien et de la jeune fille, sans se préoccuper du passé sulfureux de la jeune mère, lui-même étant loin d'être un "saint homme" ! 

    Violent coup de foudre réciproque !

    Mais quelle sera la réaction de Madame la baronne Louise de Montabert,

    qui s'est engagée à devenir en quelque sorte la tutrice d'Agathe et de Daisy et d'assurer toute leur existence,

    en réparation de la monumentale monstruosité de son mari adultère, coupable de pédophilie, Agathe étant mineure pendant leur  relation ?

    La tendre et généreuse Suzy s'inquiète pour "son gaillard et les petites" ! 

     

    Luciole

     

    ROMAN : "Gare à l'eau qui dort" - cliquez sur les phrases ci-dessous :

     1ère Partie : Justine cherche un emploi

    2ème Partie : Entretien d'embauche entre Damien et Justine

    3ème Partie :Portrait de Damien MAYER

    4ème Partie : Louise, épouse de Damien

    5ème Partie : Justine, secrétaire de Damien

    6ème Partie : Lou, fille de Louise 1

    7ème Partie : Lou, fille de Louise 2

    8ème Partie : "Le regard magique"

    9ème Partie : l'Empreinte (1)  

    10ème Partie : L'Empreinte (2)

    11ème Partie : Le Plogging

    12ème Partie : Les enfants perdus

    13ème Partie : Quel carburant voiture ?

    14ème Partie : L'Etang

    15ème Partie : Lettres anonymes

    16ème Partie : Dorian le détective privé

    17ème Partie : Réminiscences

    18ème Partie ; Filature

    19ème Partie : Le Poucave

    20ème Partie : Sous-marin (camion de filature) et pinholes (caméras minuscules)

    21ème Partie :Dignité bafouée 

    22ème Partie : La Charité fraternelle

    23ème Partie : "Le Constat d'adultère"

    24ème Partie : La "road rage" à 200 km à l'heure

    25ème Partie : Le fouille merde

    26ème Partie ; Le Daron engraine

    27ème Partie : Choc émotionnel

    28ème Partie : Prodigieuse Lumière

    29ème Partie : Inspecteur Stan Faure

    30ème Partie : Etrange entretien

     31ème Partie : Révélations fracassantes de Dorian

    32ème Partie Adèle coupable ?

    33ème Partie : Enjeux autour d'un bébé

    34ème Partie : Duo de choc Louise et Justine

    35ème Partie : Coma Damien

    36ème Partie : Réveil Damien

    37ème Partie : Les trois mousquetaires

    38ème Partie : Une famille encombrante

    39ème Partie : La tornade blanche

    40ème Partie : Mutique imposture

    41ème Partie - Le bon curé 

    42ème Partie - Le bon curé suite

    43ème Partie : Révélations fracassantes  

    44ème Partie : Les prisons de l'âme

     45ème Partie : l'Assemblée Générale Extraordinaire

    46ème Partie : Mort de Damien

    47ème Partie : Baiser d'outre-tombe

    48ème Partie : Diners de Louise

    49ème Partie : Jour de traîne-misère

     50ème Partie : Eve ou Lilith ?

    51ème Partie - Self contrôle

    52ème Partie - La Maison d'accueil

    53ème Partie - Les secrets d'Agathe

    54ème Partie - Le Château de Louise

    55ème Partie - La Chambre d'Agathe

    56ème Partie : "Oh que c'est sublime

    57ème Partie : Toubib 

    58ème Partie : La violence des Mots !

    59ème Partie : Madame est servie !

    60ème Partie : Querelles de préséance !

    61ème Partie : Lou et Agathe amies ? 

    62ème Partie : La Fosse aux Lions
     
    63ème Partie : Si le Loup y était...
     
    64ème Partie : Le coup de foudre !
     
     
    « Gare à l'eau qui dort n°61 - Lou et Agathe amies ?                                                   Gare à l'eau qui dort - SYNOPSIS »
     

     

     

    Pas encore eu le temps ni le courage de créer épisodes suivants... Bcp d'imprévus en ce moment ! Vais m'y mettre ! Bcp de bisous et merci d'être là !

    « Gare à l'eau qui dort n° 62 - La Fosse aux LionsGare à l'eau qui dort n°63 - Si le Loup y était... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    6
    gazou
    Mardi 6 Juillet à 08:40

    Merci pour ce résumé qui nous remet toute l'histoire en mémoire...Ne t'inquiète pas, nous patienterons pour la suite

    5
    Lundi 5 Juillet à 21:01
    Marenostrum

    merci pour roman dans le roman! Quand tu pourras cela nous fera plaisir  de continuer cette formidable saga! Bises

    4
    Lundi 5 Juillet à 19:15
    colettedc

    Bonsoir Luciole,

    Grand merci pour cette superbe page synopsis ! À ma grande satisfaction, je m'y retrouve tout à fait et heureuse d'avoir pu suivre le tout ! Mille et un bravos + plusieurs autres !!!

    Bonne soirée et douce semaine,

    Gros bisous ♥ 

    3
    Lundi 5 Juillet à 15:23

    Tu as eu bien du courage pour se faire, chose que je n'ai pas, écrire tout un roman ! Merci, bises

    2
    Lundi 5 Juillet à 13:26

    Un grand bravo pour tout ce travail. Pense quand même à souffler un peu avant d'élaborer les autres épisodes . 

    Bonne journée 

    Bises 

    1
    Lundi 5 Juillet à 13:02
    Merci pour ce synopsis. Je fais une pause blog jusqu'en septembre. Des articles sont programmés à un rythme réduit sur mes blogs. Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :