• HISTOIRE LOUFOQUE ROSE FASHION

     

    HISTOIRE LOUFOQUE ROSE FASHION

    Défi 138 d'après photo chez Lilousoleil pour les Croqueurs de mots

     

     

    HISTOIRE LOUFOQUE ROSE FASHION

     

    HISTOIRE LOUFOQUE ROSE FASHION

    Vendredi 13 Février 2015

    (histoire fictive !)

     

    "Voilà, je débute aujourd'hui !

    Riton me lance... Il m'observe avec les yeux émus d'un père.... Avec lui, je me sens importante !

    Oh, je suis lucide ! J'ai les 20 ans d'une jeunesse sacrifiée, sans travail après des études de théâtre... comme tant de mes amis...

    Mais Riton me protège... Il veille sur moi et m'initie depuis des mois....

    Un gros problème pour mon nouveau job : me relooker ! Sortir de mes jeans - baskets - larges tee-shirts informes d'éternelle étudiante....tenue qui me rassure, me réconforte....

    Riton, qui connaît toutes les boutiques tendances, propose de me guider.

    Je le suis, effrontée mais.... terrorisée !
    Bien sur, je m'amuse beaucoup, mais je ressens comme un déchirement, comme un agacement en moi... Depuis toujours l'inconnu m'angoisse !

    Surtout depuis cette histoire d'amour qui a démoli tous mes fantasmes. Mes 20 ans sont en proie à l'hiver, c'est comme une misère qui me parle sans cesse à l'oreille....

    Riton dit que j'ai droit à l'amour ! Que je suis si jolie !

    Oh, je ne suis pas une Marquise, mais tout vêtement sur moi paraît cousu main : je suis si mince !

    Riton dit que j'ai un avenir ! Qu'il me faut persévérer, persévérer !

    Nous voici devant une boutique .... étrange, aux vêtements ... extravagants, voir affriolants ... Les couleurs claquent ou se féminisent en dentelles rouges ou noires...

    Mon cœur bat la chamade ! Je stresse !

    Riton dit que je suis trop timide, trop pudique !

    Nous déambulons le long des rayons dans la douce lumière tamisée...

    Riton extrait quelques modèle des cintres...

    Puis choisit une robe style 1920 très courte, moirée de rose, de bleu et de beige... dont le col et le bas sont ornés joliment de galons à pendeloques miroitantes...

    Dans la cabine d'essayage, la robe enfilée,  j'hésite, affolée ! Mes mains sont moites et je n'ose sortir affronter les regards de Riton et des clients ....

    C'est un regard sérieux et attentif qui me cueille à la sortie de la cabine... et qui dit oui !

    Dans l'atmosphère délicatement parfumée, nous allons flâner vers les étagères d'accessoires sur lesquelles je note avec plaisir la présence d'une paire de bottines chamarrées aux talons aiguilles, et, comme une gamine, les enfile aussitôt...

    J'ai le talon haut qui claque devant le miroir, et le pied galant comme je l'aime !

    Riton désapprouve ! Soudain hilare, il me signale que ma robe 1920 trop chic ne supporte pas ces bottines trop contemporaines !

    Violemment déçue, contrariée, je me réfugie dans ces bottines vernies... Dans le miroir, j'aime ce curieux décalage qui me rend unique et j'insiste, câline....

    Puis, frondeuse, me saisis du petit sac beige tout simple à bandoulière qui pend sur le haut de l'étagère ....

    Pfffuiiiiit, me crache au visage un chat brusquement dressé, le dos tout poils hérissés, la queue en point d'interrogation... en me fixant de ses yeux pers....

    Saisie de frayeur, je recule vivement ...

    Riton se précipite et chasse le matou avec de grands gestes ...

    Puis il se retourne vers moi et ses yeux me font aussi peur que ceux du chat...

    "Etrange métamorphose, s'écrie t-il sans ménagement, voilà une composition des plus hardies !"

    Le grand miroir l'atteste ! Mes longs cheveux blonds bouclés mangent mon visage et ma tenue vestimentaire est des plus insolites, désinvolte... voire gamine,  et frise la nudité...

    Riton éclate d'un rire tonitruant devant mon désarroi, les yeux pétillants de malice et s'écrie :

    "Remarque, tu ne passeras pas inaperçue !"

    Et tout en étouffant de rire, m'entraîne vers la caisse - paie - puis vers la sortie...

    Quelques heures plus tard, nous voilà plongés dans le décor suranné d'un Hôtel particulier de Pigalle.

    Sous les lumières savamment filtrées, une enfilade d'immenses pièces dans lesquelles des clients se bousculent...
    Des hommes en chemise blanche au col ouvert, pantalon noir, semblent déclamer des tirades incantatoires, pendant que des femmes aux tenues affriolantes murmurent à l'oreilles de clients attentifs et amusés....

    Monsieur le Marquis Henri de Lamare me présente à "Madame" vêtue d'un court  fourreau scintillant recouvert de dentelles noires...

    Madame, fort avenante, nous pousse dans une pièce sombre, vers une sorte d'alcôve chichement éclairée. Nombre de personnes attendent, installées dans de confortables fauteuils cramoisis.

    Sans tarder, Monsieur le Marquis, en frac noir et chapeau haut de forme, comédien de son métier, et d'une incroyable érudition, déclame avec jovialité une prose somptueuse racontant l'écheveau inextricable des rapports entre les Hommes, entre les Hommes et les Femmes.....

    Une kyrielle d'acteurs, de poètes, de comiques, de cracheurs de feu, de magiciens... d'artistes de toutes sortes évoluent lentement de pièce en pièce au milieu d'une foule attentive et fascinée...

    Ici se raconte une fable farfelue, là une histoire houleuse.... et la poésie flotte dans l'air où se disputent l'ombre et la lumière...

    Je suis morte de trac ... étourdie par le brouhaha des voix formant comme une basse continue émaillée de rires stridents et d'applaudissements...

    Je dénote dans ce décor baroque "fausse maison close" des années 1900... et transpire malgré mon déodorant et ma tenue légère...

    Soudain Monsieur le Marquis (Riton) m'appelle et me cède la place.

    Telle une naufragée, je débite Baudelaire - dument répété pendant des mois - dans un chuchotement... Une salve d'applaudissements me réconforte et me porte.... sous l'œil tendre de Riton qui partage mon émotion...

    Imaginez vous un instant qu'un jour
    vous vous retrouverez dans une sorte de "conte de fées" très  très étrange !!!
    Imaginez -vous !?!

     

    HISTOIRE LOUFOQUE ROSE FASHION

     

    <<LETTRE D'AMOUR A LA VIE

     

     

     Résistance héroïque des poilus : "RESISTE, MON FILS, RESISTE >>

     

    « LETTRE D'AMOUR A LA VIERESISTE, MON FILS, RESISTE ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    40
    Mardi 17 Mars 2015 à 09:51

    bonjour nous vous souhaitons  un excellent Mardi ensoleillé bises de l'équipe A11-radio-dreams 90   Mélanie!!

    trés beau blog 

    39
    Dimanche 15 Mars 2015 à 09:11

    C'est une ville que j'aimerais vraiment visiter avant de quitter ce monde. Qui sait, cela se fera peut-être. merci pour ce reportage.

    38
    Samedi 28 Février 2015 à 21:00

    Je suis ravie, KIMCAT de ton appréciation et te remercie bcp de ta visite !
    Bises et à bientôt

    37
    Samedi 28 Février 2015 à 20:58

    Merci Old Nut, avec un peu de retard ! je n'avais pas vu ton com. Désolée.
    Très bon dimanche à toi et bisous

    36
    Samedi 28 Février 2015 à 19:06

    Oh je m'imagine très bien ! Et ton histoire loufoque me plaît bien...yes

    35
    Dimanche 22 Février 2015 à 23:32

    Chère Luciole je venais juste te dire que ta visite m'a fait grand plaisir  Je te souhaite une belle semaine 

    34
    Dimanche 22 Février 2015 à 22:23

    Coucou MarineD

    Merci Marine, vraiment ! C'est vrai que cette histoire est quelque peu décalée ! Mais je dois dire que, moi aussi, je suis restée "coite" devant cette image pdt un bon moment.... Puis peu à peu, le sac en bandoulière et les bottes m'ont fait délirer !

    Trop contente d'aller me promener virtuellement sur ton blog, je me régale !

    Bisous tout contents

    33
    Dimanche 22 Février 2015 à 08:31
    marineD

    Je ne t'ai ps remerciée pour tes mots si aimables Luciole, j'aime beaucoup ta région où nous aimons aller à la découverte de tant et tant de trésors !

    32
    Dimanche 22 Février 2015 à 08:09
    marineD

    J'en reste coite ! Je n'aurais pas pensé à cette situation et à ce marquis bien décalé, mais avec une telle étagère il fallait sortir de l'ordinaire, bien joué Luciole, bravo !

    Bonne journée

    31
    Samedi 21 Février 2015 à 19:55

    OK Old Nut, j'arrriiiive ! A de suite !

    30
    Samedi 21 Février 2015 à 19:54

    Chère Susan, merci de ta visite qui me fait bien plaisir. Passe un bon WE sans problème malgré la pluie qui tambourine ici ! Bises un peu gelées

    29
    Samedi 21 Février 2015 à 19:53

    Comme je te remercie Ulysse.... avec bcp de retard, toutes mes excuses, j'ai eu bcp d'occupations .... Semaine chargée !
    Je suis ravie que mon récit t'aie fait vibrer à ce point ! clown Dommage que je ne puisse pas t'envoyer la robe..... Bises toutes contentes

    28
    Samedi 21 Février 2015 à 19:47

    coucou Estrellita... Merci de ta visite et passe un très bon WE

    27
    Samedi 21 Février 2015 à 19:46

    Super, Ma chère Lavallière ! Je suis heureuse que mon texte t'aie tant ébranlée ! oops Héhéhé ! Merci de tout cœur de ta gentille participation ... Bisous

    26
    Samedi 21 Février 2015 à 19:42

    Merci infiniment Mansfield ! Je suis trop contente de ton appréciation... A bientôt sur ton blog où je me régale de tes improvisations.... Bisous

    25
    Samedi 21 Février 2015 à 11:06

    Hello Luciole je repasse te voir pour t'inviter en ce samedi pluvieux à venir écouter ma dernière chanson "la tête dans les étoiles"

    24
    Jeudi 19 Février 2015 à 07:34

    Un petit coucou en vitesse et passe une agréable semaine ,

     une petite histoire sympa , bises , Susan

    23
    Lundi 16 Février 2015 à 17:02

    Je me serais bien vu en Riton.....je suis tombé amoureux de cette demoiselle, elle récite si bien les poèmes de Baudelaire et sa robe ! mon dieu sa robe !!!

    22
    Lundi 16 Février 2015 à 13:18

    Je passe juste pour te faire un coucou ,passe une bonne semaine bisous

    21
    Lundi 16 Février 2015 à 11:33

    Coucou Fanfan

    C'est vrai que Riton l'aide bcp ! Il l'aime bien cette gamine, "comme un père" ! Alors il veut faire tout pour qu'elle perce et puisse exercer son métier de comédienne ...

    Mais si elle insiste pour porter les bottines de son âge, qu'elle "se réfugie dans ses bottines", c'est qu'elle n'aime pas la robe trop courte, qui la dénude trop.... qui n'est ni de son âge, ni de son époque, et ne convient à sa saine façon de vivre... Elle est très angoissée de devoir se prêter à cette comédie rétro des années légères et coquines 1920 ! qui n'entre ni dans son style de vie, ni dans sa mentalité !

    En fait, elle a totalement raison ! et elle se révolte encore d'avantage en choisissant le sac tout simple, passe partout,  à bandoulière ... mais qui représente en même temps la panoplie clichée des prostituées !

    Une façon de jouer le jeu quand même, mais à sa manière, avec son style de toute jeune fille... C'est très ironique de sa part, en fait !

    C'est peut être cette façon de vouloir rester ce qu'elle est avec ces accessoires non conformes au côté malsain 1920 qu'elle a eu tant de succès !

    Merci Fanfan d'être venue dans cet univers particulier et d'y avoir participer ! Plein de bisous

    20
    Lundi 16 Février 2015 à 09:33

    Pas facile d'être chic et choc!

    Il faut parfois brider un peu ses envies de mode! Heureusement que Riton est là pour guider cette demoiselle ! Une belle histoire  !

    19
    Lundi 16 Février 2015 à 09:22

    J'avoue Capucyne que je suis restée un moment sans savoir quoi écrire aussi ! C'est pourquoi je suis en retard par rapport aux ami(e)s qui ont participés..... Puis c'est venu vraiment peu à peu !

    Merci de ta visite et je t'embrasse bien vivement

    18
    Lundi 16 Février 2015 à 08:50

    Merci ma chère Flipperine. Je te fais plein de bisous et à bientôt

    17
    Lavalliere
    Lundi 16 Février 2015 à 00:37

    mais enfin qui est ce riton ? est il vraiment recommandable ?
    ah l'écriture ! Elle nous porte même dans des lieux que nous ne connaissons pas. Joli exercice de style Luciole. Je me suis carrément inquiétée pour cette jeune fille. C'est dire si ton texte est évocateur..

     

    16
    Dimanche 15 Février 2015 à 22:31

    Eh bien quelle imagination ! je serais restée toute bête devant l'image !

    15
    Dimanche 15 Février 2015 à 22:00

    Une atmosphère bien installée, l'univers de Riton est très sensuel et porte l'imagination aux frontières de l'érotisme, bravo!

    14
    Dimanche 15 Février 2015 à 16:43

    une belle participation

    13
    Dimanche 15 Février 2015 à 14:51

    Merci DOM, et de ta visite et de ta participation....
    Riton est le diminutif  très courant de HENRI.... J'en ai eu dans ma famille. (deux très sympas "Henri" devenus "Riton"). ..
    Va savoir pourquoi j'ai employé spontanément ce surnom ??? Est-ce qu'il a surgi de mon enfance ?

    Mais Riton étant un comédien apparemment renommé (?), en tout cas avec bcp d'expérience.... et n'hésitant à oser la loufoquerie.... est -il vrai Marquis ou seulement use t'il de ce titre ???

    Je te laisse décider ! he

    Bises Dom et @+

    12
    Dimanche 15 Février 2015 à 07:16

    Belle histoire, mais un marquis qui s'appelle Riton, ça fait pas très sérieux. yes

    Merci de ta visite.

    Bon dimanche.
    Bisoux

    dom

     

     

    11
    Samedi 14 Février 2015 à 17:52

    A vrai dire, moi non plus, Azalais !

    Je suis restée longtemps devant l'image complètement paumée ! Puis ce sont les bottines et le sac bandoulière qui m'ont fait imaginer ce drôle de scénario...

    D'autant plus que j'avais lu la Une des journaux concernant un "bord....l de la poésie" qui débarquait Place Pigalle à Paris au mois de Novembre 2014 je crois, et qui m'a fait tilt d'un coup.... j'ai recherché ces articles heureusement encore là, d'où j'ai ressorti la photo ci-dessus !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20141115.AFP0866/le-bordel-de-la-poesie-debarque-en-france.html

    Amuse toi bien avec cet article et merci bcp de ta gentille participation

    Bisous

    10
    Samedi 14 Février 2015 à 17:40

    Merci Lenaig boudig (Je suis très curieuse de connaître la signification de ton pseudo ?)

    L'héroïne a traversé l'épreuve du feu, certes, mais va t - elle pouvoir continuer sur sa lancée ? Il n'y a pas toujours des "Monsieur le Marquis" pour sortir du pétrin les jeunes comédiens !!! J'en ai vu et des meilleurs, sur certaines places de Draguignan, et des villes de vacances.... Après discussion avec eux : pas triste leur vie de bohème ! c'est désolant de voir nos jeunes fauchés par la misère avant même de pouvoir sortir leurs ailes....

    Une société qui laisse la plupart de ses jeunes dans la paupérisation est une société fichue à plus ou moins brève échéance !

    Riton est il un vrai Marquis ? seule mon imagination le sait ! héhéhé !

    Merci encore Lenaig de ta participation à ma loufoquerie et à bientôt

    Bisous

    9
    Samedi 14 Février 2015 à 17:30

    Bébert, tu es un cœur ! vraiment... Sais-tu que ma fille Laly affectionne tout particulièrement ton blog ?

    Je suis trop contente que tu aies pris grand plaisir à me lire !

    Passe une très bonne soirée avec ta femme et je vous embrasse fort tous les deux

    8
    Samedi 14 Février 2015 à 17:10

    Venant de toi Alain, c'est un très beau compliment que j'apprécie bcp, car tu es un magicien des mots !

    Je t'en remercie infiniment... J'avoue que j'ai fait exprès de vouloir vous "dépayser" en amenant la cause de tout ce remue méninge ... à la fin ! Je me suis BEAUCOUP amusée !!! c'est bien la première fois que je me lance dans une histoire assez "coquine" !

    Bises Alain et merci encore

    7
    Samedi 14 Février 2015 à 15:17

    quelle aventure! je n'aurais jamais imaginé que cette image puisse suggérer autant d'idées

    bravo et merci de ta viste

    6
    Samedi 14 Février 2015 à 14:07

    Note : très amusant que monsieur le marquis s'appelle en fait Riton !

    5
    Samedi 14 Février 2015 à 14:07

    Bonjour Luciole, hé hé bravo l'artiste, bravo celle qui lui tire les ficelles ! La loufoquerie s'est déplacée de l'étagère à ton histoire à l'atmosphère vraie et tendre. La jeune héroïne est lancée, elle a traversé l'épreuve du feu, elle aura toujours le trac avant de monter sur scène mais il paraît que ce sont les grands comédiens qui l'ont toujours ... Merci beaucoup pour ce joli moment de lecture, bises.

    4
    Samedi 14 Février 2015 à 11:51

    eh bien quel talent !!!  un beau moment que je viens de passer  !

    passe un beau week-end  A+   merci  ...

    3
    Vendredi 13 Février 2015 à 22:41

    J'ai été totalement dépaysé et captivé par ton récit très bien mis en scène et haut en couleurs. On voit très bien le personnage, on imagine son émoi, on vibre avec elle. Bravo et merci pour ce beau partage.


    Bisous et bonne soirée


    Alain

    2
    Vendredi 13 Février 2015 à 19:33

    Merci Jill Bill de ton commentaire : super ! Un bon résumé de mon délire ...

    Bien entendu, cette histoire est tout à fait fictive... La narratrice étant l'héroïne, j'ai utilisé le "Je" pour plus de véracité... he ton humour me fera toujours bien rire ! J'aime ! yes
    Et j'ai voulu ce "Monsieur le Marquis" suffisamment compétent et généreux pour assumer une "bleue" en duo, afin de la lancer dans le monde des artistes... mais chut ! ne dévoilons pas la fin !

    Je vais aller voir la teneur du défi 139... et vais essayer de m'amuser comme pour celui-ci ! Merci du renseignement...

    Bises toutes ravies de ta visite sympa et généreuse

    1
    Vendredi 13 Février 2015 à 18:56

    Bonsoir Luciole.... wink2 d'abord bienvenue parmi les Croqueurs de Mots...  Il y a du chômage dans la profession, beaucoup d'appelés et peu d'élus, alors ça vaut bien cette tenue 1900 pour percer.... ,-) et Riton semble être à la hauteur en croyant en toi... Bravo pour cette entrée 138 et au plaisir du défi 139 chez Enriqueta cette fois ci.... Merci, bises de jill bonne soirée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :