• L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

     

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

    cliquez sur l'image

     

    DEFI CROQUEURS DE MOTS n° 225

    JILL BILL prend le quart  pour le Défi du Lundi 14 Octobre 2019 (cliquez)

     

    Vendre, avec l'image ci-jointe (dans la 2ème partie), ce chouette tableau en héritage, digne d'Halloween ! Soit à votre richissime patron collectionneur, Soit à un vide-grenier, Soit à une galerie d'art, Soit dans une célèbre émission télévisée sur A2

    A inclure dans votre récit le verbe "emberlucoter" 

     

    L'Apprenti sorcier de Paul DUKAS

     

     

    L'EMBERLUCOTEUR 

    (2ème partie et fin)

     

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

    Dominique Webb (mort à 78 ans) 

      

    Soudain, au comble de l'effroyable délire collectif, il se saisit d'un cadre qu'il retourne promptement en le posant sur un chevalet et le présente à la foule.... 

    Un hurlement d'horreur se répercuta dans le Hall, sur le gigantesque lustre de pampilles de cristal qui se mit à trembler dangereusement au-dessus de la foule...

    Un tableau hallucinant, déchirant, voire hilarant .... peut être......(Précédent Episode ICI)

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

      

    "Jarnicotonnnn !" hurla le méduseur "gardez les yeux ouverts... Ne les fermez pas sur une triste réalité.... Osez regarder ! Osez faire face ! 

    "Ce tableau vous révèle un aspect du monde actuel, un aspect de chacun de nous....

    "Le monde actuel peut être fascinant, mais il est surtout terrifiant !

    "Entre guerres et catastrophes naturelles, crises budgétaires et affrontements sociaux.... notre monde est apocalyptique....

     "A travers ce visage, c'est le monde entier, la France entière qui se décomposent.....

     "Cette femme dévastée qui s'offre sans pudeur à tous les regards, c'est chacun de nous... 

    "Ce visage monstrueux qui vous fait si peur, déformé par les ravages du temps, c'est une allégorie du destin de chacun de nous, jalonné de drames et de tragédies... dans un monde fou qui nous ignore...

    "Il est le miroir de notre étrangeté...  Qui sommes nous ? Hein, qui sommes nous ?

     "A chacun d'y voir le sens qui s'en dégage !

     

    "HE QUOI ? ce tableau vous fait flipper ? Bande de trouillards ! Ne refusez pas de voir la mort en face !

     "N'est-ce pas bientôt Halloween ? 

    "Qui verrait bien son salon ou pourquoi pas ... la SALLE DES FÊTES, que sais-je, flanqués de ce fabuleux portrait, avec vos masques hideux et vos squelettes en plastique... vos têtes de mort fluo sur vos tee-shirts noirs....

    "Vous feriez sensation !!! Imaginez... Ce tableau vous montre comment fêter zombies et consorts, non ??? NON  ??? Je n'entends rien ....  OUIIIIII ! encore ..... OUIIIIIII.....

    "Franchement, il est vraiment jouissif, non ??? NON ???  De quoi nourrir les morts que nous sommes ... 

    "Un vrai bijou imprégné d'un discours engagé... C'est deux en un ! De plus, vous ferez intellos.... vous le commenterez en vous  rengorgeant de toute votre matière grise devant vos convives....  comme vous frétillez devant une toile abstraite que, pourtant, vous ne comprenez pas....

     

    "Quoi ? vous avez la frousse ? Ce tableau vous dégoûte ?

     

    "Mais il est des plus divertissants ! Si, si ! Je vous assure que vous aurez un succès fou ! 

     

    "Ça va saigner chez vous ! plongez vos invités dans un bouillon de musique groove et vous verrez.... Plantez le décor, imaginez.... imaginez .....

    "Osez le cauchemardesque ! le dantesque ! 

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

    "P'TITES NATURES !.....  Vous n'allez pas vous contentez de vos p'tites citrouilles, de vos p'tits fantômes... qui ne font même plus peur à vos gosses.... 

    "Laissez la magie opérer... Ce tableau mettra en lumière vos déguisements les plus fous !..........."

     

    Je ne l'écoute plus...Je sature....  Il n'hurle pas, il vocifère.... Il roule des yeux de feux énormes sur un public médusé, surexcité... Ce n'est pas tous les jours qu'on se fait houspiller ainsi sans réagir... J'en connais qui aurait cogné pour moins que cela.... Certains explosent d'un rire gras, nerveux, sans retenue....

    J'étais dans un magouillis total ! Empreint d'un malaise mêlé de pitié devant cette toile : un vrai cauchemar ! Cette femme demeure aussi hideuse que mystérieuse. 

    Et ce fableur d'Emberlucoteur me donne des vapeurs.... Non mais, quel farçeur !

    Une calamité, cet Héritage....!

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

     "Nous sommes tous des CONS-DAMNES à mourir" s'époumone l'Epouvanteur.... au comble de l'hystérie en agitant sa clochette..........

     

    Me croirez-vous ? Une fiévreuse enchère concernant le tableau soulève progressivement  le public ! C'est à celui qui relève le défi en criant le plus fort.....

    Ce fût.... Monsieur le Maire en personne, au bord de l'apoplexie, qui remporta la victoire, pour SA Salles des Fêtes..... sous les regards furieux, indignés de sa moitié, paniquée .... 

     

    "Ah ça ! ce sera le plus beau et le plus étrange, le plus prometteur et le plus remarquable JOUR des MORTS de tout mon mandat..." se rengorge t-il ....

     

    C'est à mourir de rire.... la crédulité publique est sans limite !  Petitesse de l'être humain face à sa fragilité ! Je suis totalement dérouté par sa candeur....

    Ah ça, l'art moderne détourné de sa fonction de serviteur du Beau, du Vrai et du Bon devient souvent une arme de la Folie contre la Raison .....

    "La loi de l'art classique fut de plaire et d'ordonner, celle de l'art moderne aura donc été de choquer et de désaxer"..... citation qui me revient à l'esprit de je ne sais plus qui.... 

    Si l'art moderne, qui se dit "rebelle" ....""libérateur", se fait complice de la duplicité maintenant !!!!

    "Ce siècle est un cauchemar dont je tente de me réveiller" : je fais mienne cette citation de Joyce... content d'avoir encore un peu de tête malgré ma grande confusion mentale .... 

    A mesure que l'Humanité toute nue, ingénue, entre dans la modernité, elle abandonne peu à peu tout espoir et se réfugie dans le rêve ou la crédulité....

    "Ô chimères, dernières ressources des malheureux" soupirait Colette...

     

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

    Et ce n'est pas fini.... Monsieur le Maire, dans un geste large qui fut applaudi à tout rompre, décida même d'acheter "tout le décor ici présent, les paravents noirs, les images glauques et tout le toutim"

    Et chacun, soudainement, comme ivre, promit généreusement de lui offrir qui son grimoire, qui son ou ses pots d'onguents, qui toute sa batterie de sorcier...... pour ce jour mémorable..... au fond assez soulagé de se débarrasser de tout ce fourbi encombrant dont il ne savait que faire....

     

    "Ah, ça oui ! ce sera un grand Jour ! Nous inviterons toutes les communes alentours... Nous organiserons des concours, celui du plus beau déguisement, par exemple...."Nous ferons une belle fête......"pavane Monsieur le Maire.....

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

    "POUR LE CHATEAU ? Monsieur le Maire ?" risqua tranquillement le raseur en veine d'ingéniosité pour obtenir l'attention rémunératrice du public et de son Représentant.....

     

    Grand silence !

    Superbement investi de sa mission et de son rôle de Responsable Municipal, Monsieur le Maire se gratte la tête, se frotte la barbe , met ses deux mains sur sa bedaine, fait quelques pas en soupirant et, hochant la tête comme un Homme en proie à de profondes réflexions d'une importance capitale..., promène son regard sur ses administrés qui l'observent avec beaucoup d'intérêt....   comment va t-il s'en sortir ????

    L'opposition brusquement ricane, s'enflamme .... trépigne.... "Chuuut ! Chuuut" s'énerve le public, la mine grave.... Le silence revient, épais, chargé d'une tension presque palpable.... comme une bombe prête à exploser... Monsieur le Maire s'affole... perd les pédales.... dérape.... 

    "Bah oui quoi, le Château, le Château ! J'ai bien ma p'tite idée, à vrai dire, depuis longtemps, mais les finances, les finances.... " bredouille t-il perplexe...

    Et bien si mes administrés sont d'accords, on pourrait peut-être en faire une maison de retraite pour les personnes âgées, non ? Nous ferons les transformations nécessaires... Je monterais un dossier et ferais tous les papiers... demanderais des subventions.... Qu'en pensez-vous ?

    "Tout de même ! " s'indigne violemment Madame le Maire, rouge de colère... C'est pas une maison .... honnête, non ?" Elle n'ose pas prononcer le mot "sorcière", comme si la morte pouvait brusquement revenir et.... sait on jamais.... avec ces choses là !

    "Mmmmmeuh non ! meuh non !" répondit énergiquement un choeur de femmes en branlant de la tête, décidées à casser la belle entente des Hommes.... "Non mais ! pas une maison honnête du tout, du tout ! c't'idée !"...

    On sait de quoi on veut parler, mais on évite soigneusement de dire tout haut ce qu'on pense tout bas... on essaie même de ne pas le penser... on frissonne en regardant de tous côtés... Des énergies bizarres se baladent dans ce château, on le sent, on a peur soudain.... 

     

    "Oh mais on pourrait peut être, si vous êtes tous d'accord , demander au Curé de l'exorciser... puis même d'y installer une Chapelle, voyez vous, une Chapelle qui serait consacrée...Ils auront ainsi le Bon Dieu dans leur Château, ces p'tits vieux" triomphe déjà l'Emberlucoteur...Ils seront protégés, vous savez !......."

    Il darde sur eux un regard féroce, pistolétade qui électrise et rétrécit le public peu enclin à le contrarier...

    D'autant plus que presque tous ont un p'tit vieux ou p'tite vieille à placer.... On suppute déjà, on fait des projets... Ah si seulement ! Et le Château n'est pas loin, pas comme cette maison de vieux dans la ville, à une bonne heure du village... qui ressemble plus à un mouroir qu'à une maison convenable.... Un Château pour leurs p'tits vieux... l'idée enchante ! Déjà, ils se rengorgent, ils sont fiers .... 

    Une personne applaudit timidement, bientôt suivie par d'autres, puis ce fut toute l'assemblée... et plus l'idée faisait son chemin, plus les applaudissements devenaient hystériques.....Sifflets stridents, cris....

    Monsieur le Maire fit le modeste, hochant la tête ici, petit geste de la main par là... pas très rassuré par toutes les démarches, les papiers, les demandes de subventions et le toutim... ça trottait à la vitesse d'un éclair dans sa tête.... Il crût qu'il allait "passer", tant la pression montait déjà....

    Sa femme, inquiète, lui prit la main, en lui criant dans l'oreille à cause du bruit : "Faut mettre tout le monde à contribution... mon cher ami ! tout le monde ! faire une cagnotte aussi.... Ah ça,  c'est une riche idée que tu as eue ! .... ça va en être des embrouilles, mon pauvre ami....."

    L'Emberlucoteur, tout sourire et empressement, les tire chacun par un bras et les entraîne vers un petit bureau où attendent les papiers déjà prêts à être signés....

    Résigné, le couple fut obligé de s'exécuter sous les applaudissements à tout rompre... L'Emberlucoteur tend prestement un petit verre d'eau de vie au Maire qui avait un léger malaise... et un autre à sa femme au cas où....

     

    Médusé, assommé, je regarde cette scène sans vraiment la voir... Cet Intermédiaire est devenu l'élément dévastateur de la morne existence de tout ce village.... par ma faute.... Profond sentiment de malaise, de trouble, de confusion....

    Le déroulement des événements me dépasse complètement ! Cet Homme a brillamment rempli son rôle, avec beaucoup de  brio.... et j'en suis le principal bénéficiaire... et pourtant une rage intérieure m'assaille ... une rage refoulée, mais d'autant plus violente qu'elle ne peut s'exprimer...

    Je ne maîtrise rien de ce qui est et de ce qui peut encore arriver... Rien ! Déchaînement de violence difficile à refouler... L'émotion me submerge ! Ma faiblesse est face à l'orgueil démesuré d'un homme dont je subodore à quel point il est dangereux de s'y frotter ! je n'ai pas les armes nécessaires.... Le savoir me rend malade ! Ma lâcheté m'écoeure ....

    Je ne peux même plus me défausser.. Il faut respecter les engagements faits sous l'égide du Notaire ! Je me trouve dans une belle impasse, désormais comme un Homme traqué par sa conscience...Et le déni est une ornière !

    Le pire est ce sentiment de Honte totale qui m'étreint depuis le début ! Ma naïveté m'a conduit à accepter un marché qui fait de moi le complice d'une duperie monstrueuse, car il est manifeste que ce village et son maire n'ont pas les moyens nécessaires pour s'offrir ce Château et les transformations nécessaires.... Il va me falloir les aider en retour .... mais jusqu'où ?

    Marché de dupe des deux côtés ! Seul l'Emberlucoteur touchera son dû ! 

    Mon silence coupable a été scandaleux ! Je ne suis pas un calotin, mais la marque indélébile de mon éducation ne me permet pas d'empocher et de m'enfuir en laissant ces gens dans une mouise pareille....

    J'ancre de suite cette bonne résolution, de peur de vaciller et de reculer,  en leur proposant de participer aux financements de leurs travaux, ce qu'ils accueillent avec force remerciements et soulagement... Je connais beau monde qui acceptera de coopérer.... Je ferai mon maximum... 

    On découvre que je suis le lointain, très lointain cousin de la Veuve ! Je deviens le Héros de la Journée... le Libérateur, bien malgré moi, bien malgré moi.....

    Depuis ce jour, ma vie a radicalement changé ! Ce contexte irréel, mystérieux, hors de toute temporalité, m'a fait passer de l'adolescence tardive aux responsabilités de l'adulte....

    Plus question de s'acagnarder désormais, ni de jouer les croque-lardons dans des fêtes permanentes.... Black-out total de mon hier ! 

    Jamais plus je ne m'enferrerai dans une tutelle délictueuse ! Plus jamais ! 

    Me voici embourgeoisé dans ce petit village de huit cents âmes, sous la férule bon enfant de Raimu, Maire de son état, qui ne tardera pas à me refiler le flambeau après tant d'années de bons et loyaux services dans sa commune... bien malgré moi, une fois encore.... sous l'aval de ses administrés.... ce qui me vaudra la reconnaissance éperdue de sa femme... 

    Ma grande et seule consolation de cette histoire qui clôt une jeunesse dissipée et paresseuse : ma femme, leur fille unique, une fille honnête et belle, bonne comme le pain frais dont je suis tombé follement amoureux....

    Quand j'ai appris que le tableau avait été peint par ma cousine, je n'ai pas hésité : je l'ai racheté ! Lorsque ma tête enfle, je viens vite me mettre sous sa vigilante protection... et médite sur l'infini petitesse des choses .... Avec lui, j'apprends beaucoup !

    Cette Femme au visage ravagé, c'était l'auto-portrait de ma cousine, telle qu'elle se voyait ! Ce visage en décomposition, c'était celui de la Honte, comme une blessure inguérissable, celle qui vous jette dans la nuit des ténèbres.... Celle qui vous maintient sous les regards condescendants, qui engendrent les trahisons féroces lesquelles vous envoyaient, vous tassaient dans des cachots lugubres ou vous liaient sur des bûchers. Celle qui vous excluait des villages... C'était tout un héritage qui interdisait le bonheur, enlaidissait, désagrégeait, pourrissait le corps et l'âme....

    La Honte !

    Dieu merci, elle m'a quitté ! Depuis que je tiens avec persévérance mon regard respectueux envers moi-même !

     

    Quelques nouvelles :

     Je prête ce tableau à chaque Halloween, Fête qui devient un événement grandiose rassemblant une foule immense venant de tous les environs... Fête que je ne cautionne pas, que je fuis tant j'exècre les  excès, les folies d'une foule en délire... mais Fête qui rapporte gros aux nouveaux commerçants du village... Village qui s'étoffe d'année en année...

    Fête qui renfloue les finances sans cesse dévastées de la Commune par les frais d'entretien du Château et des ses nouveaux pensionnaires.... Un gouffre ! Mais un gouffre qui offre une multitude d'emplois aux villageois enthousiastes et participants... et fait la joie des pensionnaires, trop fiers de leur Château... On vient de si loin pour l'admirer... Et les visites ne manquent pas.... 

    Et ma Femme est si jolie, si fière de de moi... Je suis son Héros ainsi qu'à sa mère, très rapidement veuve et inconsolable.. qui vit avec nous... où plutôt nous vivons chez elle... car Fille et Mère sont inséparables.... surtout depuis qu'un heureux événement se prépare.... 

    Mille mercis à ma cousine qui m'a valu un tel bonheur !

     

    Antoine Juste, Maire du village de Châteaulares 

    (les Lares sont des divinités romaines appelées à protéger les être humains. Le Lare est donc le dieu de la maisonnée qui protège toute la famille)

    Ce nom me déplaisait tant que j'envisageais de le transformer en "Châteaulara", Lara étant le prénom de ma Femme chérie.... Mais l'opposition et les habitants ont eu raison de ma volonté... Un Maire n'est pas forcément le tout puissant du village....

     

    Luciole

     

    - emberlucoter : séduire par la ruse. 

    - jarnicoton : pardieu

    - sacagnarder : paresser, mener une vie obscur et fainéante

    - croque-lardon : pique assiette

    - éplapourdi : étonné, stupéfait

    - magouillis : dans la m.....

     

     

    L'EMBERLUCOTEUR 2ème partie

     

     15/10/2019 : 740 pages lues

    16/10/2019 1200 pages lues

     

    « L'EMBERLUCOTEURLe Transhumanisme vu par le Dr Nozman »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    30
    Dimanche 3 Novembre à 17:53

    Merci pour ce récit talentueux et étourdissant. Je suis admiratif de ton imagination !

    Bonne soirée

      • Dimanche 3 Novembre à 18:59

        Merci Alain... Je me suis bcp amusée, en vérité... 

        Depuis, je suis en panne : les vacances trop prenantes... et tri de ma bibliothèque chronophage.... 

        A bientôt et merci encore

    29
    Mardi 29 Octobre à 12:33

    un super article mon amie, nous avons préparé les bonbons, le temps est bien triste c'est bien l'automne ,je te souhaite un très bon Mardi,bises

      • Mardi 29 Octobre à 13:53

        Merci bcp Jean Marie .... Désolée de vous laisser tous pdt qqs temps, mais un travail de tri de mes livres obligatoire "y'en a partout ! Pas une mince affaire ! 

        Bisous

    28
    Vendredi 25 Octobre à 17:43

    Quelle imagination ! Quelle finesse dans l'analyse des comportements !Bravo Luciole et merci!

      • Mardi 29 Octobre à 13:52

        Coucou Gazou

        Et merci pour ton si gentil com ! Je suis en pause-tri de mes livres, car bibliothèque étouffe et moi aussi.... un sacré boulot et un .... crève-coeur surtout, car il faut en éliminer bcp.... Et en avant les fiches de lectures pour chq bouquin sélectionné.... 

        Bisous

    27
    Mardi 22 Octobre à 01:12

    J'ai lu avec grand plaisir cette partie 2 (je vais lire la partie 1 après, je lis souvent les livres en commençant par la fin, depuis que je suis enfant alors pas de souci pour que mon cerveau remette dans le bon sens, sourires...)

    L'emberlucoteur, formidable!

    Et ce tableau, juste génial!

    Je l'ai grandement apprécié chez nombre d'aminautes, il a inspiré bien du monde et je le comprends aisément.

    Tu nous a emportés dans un tourbillon de saynètes savoureuses au possible et c'était très agréable (bien loin de la tornade dont tu me parlais sur mon blog... c'est terrible tout ça, j'ai eu de la famille et j'ai vécu dans la région alors cela m'a bien inquiétée aussi).

    Le château hanté m'a beaucoup plu

    Halloween est ma fête préférée!!!

    Je célèbre depuis des années la Samain Celtique et j'ai écrit un livre sur Halloween quand je faisais mon Doctorat d'Histoire de l'Art, je compte bien un jour en faire un texte encore plus conséquent.

    Halloween est une fête des plus fascinantes et anciennes qui soit, elle fait partie de notre monde, qu'on l'aime ou pas, elle est très puissamment initiatique et son énergie, chaque année, me ravit!

    Je la fête avec un bonheur infini, tout ce qu'elle porte en elle me séduit au plus haut point.

    Son chaos est si créatif et générateur de forces enivrantes!

    Juste après, c'est Noël que j'adore, Noël qui est bien plus inquiétante que ce pensent la plupart des gens. Noël est une émanation d'Halloween... Sous les lumières, il y a de l'ogresque, du sombre et du sanglant mais la plupart des gens ne le savent pas et pensent que c'est une fête pour les enfants...

    Plaisir de lecture avec ton texte, je vais lire la suite dans l'autre sens, je me comprends, sourires...

    Bisous Luciole

    Cendrine

      • Mercredi 23 Octobre à 20:31

        Ah comme c'est curieux ! Je fais souvent cela aussi, à commencer dans le magasin de livres, tellement je ne supporte pas d'attendre ... la fin ! Cela me permet de lire sans précipitation en toute plénitude une fois rassurée.... J'apprécie bcp mieux ma lecture ainsi ! 

        Magnifique image ! Waouuuh ! La Fée Automne ? De bien belles couleurs et un grand vent de liberté.... ainsi que de sensualité... L'Automne est ma saison préférée... 

        Très sincèrement, je préfère les Fêtes de la Toussaint qui me parlent d'avantage que celle d' Halloween...  ! 

        Quant à la Fête de Noël, il est vrai qu'elle sous entend le sacrifice du Christ inscrit dès sa naissance et préfigure l'Eucharistie - pour moi une grande Merveille dont je ne réalise pas vraiment toute la portée en tant qu'humaine - tant cela me dépasse... 

        Il faut bien travailler ces Mystères pour en comprendre toute la portée ! Une vue d'extérieur ignorante ne peut la saisir.... 

        « Les Evangélistes dont un sur quatre seulement propose un récit de la naissance de Jésus étaient bien incapables d’en situer la date exacte.
        Excellente pédagogue, l’Église, en Occident, a fixé en 
        353 la célébration de Noël au moment de la fête païenne du solstice d’hiver. Le signe est magnifique. Les rayons du soleil sont au plus bas de leur déclin. Progressivement le jour va s’imposer à la nuit. La lumière va triompher. Le Christ naissant est alors loué et accueilli comme la lumière qui brille dans les ténèbres, comme le jour qui se lève sur l’humanité engourdie et endormie. Il est le jour nouveau qui pointe à minuit. »

        « Dans l’étable de Bethléem, le ciel et la terre se rejoignent. Le ciel est venu sur la terre. C’est pourquoi, de là émane une lumière pour tous les temps ; c’est pourquoi, là s’allume la joie. » (Jean 8,12)

        Quant à l'Eucharistie : Elle est la nourriture de l'âme ! Elle est une nourriture donnée par Dieu aux Hommes afin qu'ils vivent de Lui.... Eucharistie signifie "merci" ! 

        "Et Moi, Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la Fin du monde" dt Jésus (Matthieu 28,20).... "Faites cela en mémoire de Moi..."! (1 Corinthiens 11,24-25)

        L'eucharistie est dans nos vies pour que nos vies deviennent Eucharistie ! Elle est le Sacrement de Présence du Christ, et en même temps, le Sacrement du frère.... Je rencontre Jésus dans chacun de mes frères et soeurs... Dans l'Eucharistie, je reçois la Vie du Christ et j'offre ma vie pour entrer dans Sa propre vie ! Eucharistie pour que nous vivions "par Lui, avec Lui et en Lui "

        Mais on ne mange pas la Chair Humaine du Christ ! Cependant, c'est Jésus tout entier qui se trouve aussi bien dans le pain et le vin ! Défi à la raison humaine ? je pense bien ! 
        C'est le changement substantiel du pain au Corps vivant du Christ et changement substantiel du vin en Sang du Christ par le seul fait d'une Parole de Consécration du Prêtre qui dépasse l'entendement ! 

        MAIS QUE DE MYSTERES AUTOUR DE NOUS !

        La gravitation harmonieuse des astres dans l'éther, génération animale et végétale, le feu, la lumière, le cycle des plantes....
        Et la nourriture que nous absorbons qui se transforme en notre chair et en notre sang, et devient bon fonctionnement de notre intelligence.... Le mystère est partout et nous submerge !

        "Je suis le Pain de Vie" dit Jésus "Si quelqu'un en mange, il vivra éternellement et le Pain que Je donne, c'est ma Chair pour la vie du monde"

        Qui nous dit que nos descendants n'auraient pas des lumières sur la TRANSELEMENTATION ? si on avait parler à un homme ordinaire d'il y a un siècle des rayons X, de la télégraphie sans fil et du phonographe.... ou de nos modernités ??? 

        Qu'est-ce que la SUBSTANCE ?
        Elle n'a aucune dimension, surface ou volume ! Elle est pourtant toute entière dans une bulle d'air que dans l'immense atmosphère.... La substance de l'eau est aussi bien dans une goutte d'eau que dans un océan... La substance de blé est toute entière dans un grain de blé que dans tous les greniers du monde.... 

        Le Corps du Christ se comporte ainsi dans l'Eucharistique et de même que l'esprit qui habite dans notre corps. L'âme n'y est non pas divisée, mais toute entière. C'est elle qui par l'organe des sens matériels voit, entend, marche : c'est dans son attribut propre de n'être pas mesurée, localisée, d'être intégralement dans un corps bien constitué.....

        Et cependant, le Christ nous dit :

        ""Ma Chair est vraiment une nourriture et mon Sang un breuvage" C'est par l'élément matériel de son être que le Christ s'est mis à notre portée, puisque nous ne pouvons pas L'atteindre dans sa Divinité !

        Chez nous, l'âme se cache sous un vêtement de matière - notre vie animale, intellectuelle, spirituelle sont sous la dépendance absolue de l'alimentation corporelle... 
        C'est donc par cette voie que le Seigneur a jugé sage de se donner à nous. 

        L'Homme étant partiellement un animal par son corps, il subsiste grâce à ces communions alimentaires avec la Nature.... Mais par son âme, il est aussi un être immatériel et son esprit doit assimiler le BEAU, LE VRAI, le BIEN ... Puis s'en nourrir !

        "Dieu est la Vie de notre âme comme notre âme est la Vie de notre chair" (St Augustin)

        Et le Divin ne se nourrit que de Dieu ! 

        Il faut donc à l'Homme un aliment DIVIN : l'EUCHARISTIE !

        Voilà, chère Cendrine, une très longue réponse à ton interrogation... Mais l'Eucharistie est tellement déroutante qu'il n'est pas possible de la réduire en peu de phrases....  tu vois, c'est très loin d'être "ogresque !" 

        Je t'embrasse 

    26
    Lundi 21 Octobre à 09:30

    UN grand bravo pour cette suite que viens de dévorer ( mais non pas avec les dents du tableau , elles risqueraient d'avoir quelques soucis ) . J'admire l'analyse des comportements et le rythme du récit , c'est vraiment super . Quant à Halloween hormis les événementiels ( parc d'attractions, château, etc..) , cette fête  ici n'a pas pris .

    Bonne journée Luciole et encore merci pour cette histoire si bien ficelée .

    Bises 

      • Lundi 21 Octobre à 14:19

        Un grand merci, Jazzy .... grand plaisir de te lire....yes  tu m'encourages dans la voie de l'écriture, qui est tellement chronophage... 

        Bonne journée (nous pluvieuse et grise) et à bientôt

        Bises

         

    25
    Dimanche 20 Octobre à 20:53

    Tu nous en a dit des choses 

    Du plaisir à lire ce récit 

    Merci 

    Bonne soirée 

      • Dimanche 20 Octobre à 20:59

        Merci Golondrina

        Je suis ravie que cette nouvelle te plaise

        Bisous

    24
    Dimanche 20 Octobre à 11:49

    Quelle verve, quelle imagination, quel souffle !!!

      • Dimanche 20 Octobre à 20:58

        Merci bcp Capucyne

        J'ai bcp de mal à commencer, mais ensuite... c'est plutôt à m'arrêter ! he

        Bisous

    23
    Vendredi 18 Octobre à 18:29
    Josette

    c'est "éplapourdie" que j'arrive à la fin de cette grande nouvelle ... mille bravo Luciole, quel talent tu as su me tenir en haleine jusqu’à la fin.

    bonne soirée et bisous

      • Samedi 19 Octobre à 21:15

        Tu es vraiment gentille Josette ! Pas chaude au départ en biglant l'affreuse image, puis me suis laissée prendre au jeu... Il m'a fallu qd même une nuit entière pour l'imaginer, cette longue histoire.... 

        Bcp de mercis et de bisous

        A plus

    22
    Vendredi 18 Octobre à 12:19

    Bonjour Luciole,

    Oh j'en ai la chair de poule !! la Joconde, la pauvre ... Mais il fait peur et Monsieur le Maire se laisse prendre à son jeu ... 

    En tout cas merci pour cette lecture qui ne laisse pas indifférent !

    Tu fêtes Halloween ? Moi juste des films d'horreurs avec les enfants, comme tous les ans.

    Bonne journée, grosses bises, Véronique

      • Samedi 19 Octobre à 21:13

        Oh surtout pas, chère Véronique... Je .... l'ignore tant je ne l'aime pas !

        Mais il a bien fallu broder autour de ce tableau hideux, pour les besoins de la cause des Croqueurs.... 

        Un grand merci à toi et bcp de bisous

    21
    Mercredi 16 Octobre à 22:05
    colettedc

    Oh ! Quelle hoistoire, chère Luciole !!! J'ai pris plaisir à te lire ! Bravo !!! C'est tout à fait bien tourné, que tout cela !!! 

    Bonne fin de soirée,

    Gros bisous♥

      • Samedi 19 Octobre à 21:11

        Un grand merci Colette... J'ai fait ce que j'ai pu autour de ce tableau vraiment hideux ! Puis finalement, me suis bien amusée !

        Et pourtant, que je n'aime pas Halloween !!!! bad quelle drôle de fête !!!

        Bonne nuit et bcp de bisous

    20
    Mercredi 16 Octobre à 16:20

    bonjour et merci pour ta visite ; je ne savais que Dominique Webb était décédé. La roue tourne et nos souvenirs d'avant s'évanouissent. Ton texte est très long et je m'excuse de ne pas avoir la patience de le lire entièrement. Bises et bon mercredi

      • Samedi 19 Octobre à 21:09

        Bises Durgalola et bonne nuit toute douce

        A plus

    19
    Mercredi 16 Octobre à 11:30
    Comme d'habitude une histoire très bien raconté qui nous tient en haleine et une analyse psychologique fine des personnages et des foules. J'ai beaucoup aimé. Bisous
      • Samedi 19 Octobre à 21:08

        Ah  merci Martine pour ton très sympathique commentaire... Il me touche bcp !

        Je t'embrasse fort

        A plus !

    18
    Mercredi 16 Octobre à 10:34

    Coucou Luciole,

    J'ai beaucoup aimé ce roman, dans lequel ce tableau hideux (au fait de qui est-il ?), tient lieu de vedette, ainsi que le château hanté..

    Félicitations pour ton talent de conteuse.

    Gros bisous

      • Samedi 19 Octobre à 21:06

        Coucou Livia

        ? je n'en sais rien ! je l'ai lu qq part dans les récits, mais je n'y ai pas prêté attention tant ce tableau est laid !

        Pas fière au départ de broder autour, puis prise au jeu ensuite... pendant toute une nuit ! 

        Merci bcp Livia et bonne nuit

        Bisous

    17
    Mercredi 16 Octobre à 08:51

    Une belle suite de récit, digne d'un film d'horreur, qui m'a captivée. Merci.

    Bises et bon mercredi Luciole

      • Samedi 19 Octobre à 21:04

        Merci infiniment ma chère Zaza ! Je me suis bien amusée malgré mon aversion pour cette fête essentiellement commerciale...

        Bisous

    16
    Mercredi 16 Octobre à 07:48

    Salut Luciole... ah les prolongations chez toi... Halloween est arrivé chez nous il y a quelques années, boutique du genre, cortège, enfants sonnant aux portes, des bonbons ou un sort, puis ça déclina quelque peu mais il en reste encore dans les boutiques... ! Fête qu'on ne force pas hein m'sieur l'Maire... merci à toi, bises JB

      • Samedi 19 Octobre à 21:02

        Ave  Jill Bill ! Non, on ne force surtout pas !!! j'ai horreur de cette fête celtique qui a transitée par les Etats Unis pour nous retomber dessus ! 

        Merci à toi aussi et bcp de bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :