• L'HORRIBLE BASILIC - 2ème partie

     

    Musique d'ambiance  (superbe)

     

    DEFI N° 226 des Croqueurs de mots

    Du lundi 11 novembre 2019

     

    L'HORRIBLE BASILIC

     

    2ème Partie : Poursuite de la Bête

     

     "Il a raison, le Papé ! c'est bien vivant, pour sûr !" confirma le Patron du Bar...." (1ère partie - ICI)

     

    Les jours sont passés dans un flottement étrange : on attendait la Chose dont parlaient tous les journaux télévisés et journaux-papiers... 

    Les journalistes investissaient tout le village. Heureusement, le temps gris et pluvieux calmait les ardeurs des curieux, des touristes venus du monde entier, des chercheurs de tous horizons... L'histoire du Monstre fascinait... On avait peur, certes, mais on voulait voir ! 

    Beaucoup ricanaient... incrédules. Des rumeurs d'extra-terrestres circulaient, s'amplifiaient ...

    Dans les villages alentours, des témoignages de personnes qui auraient entendu des sifflements stridents meurtrissant les tympans, des plaintes lugubres... et la meute des journalistes, des  curieux rappliquait en masse... 

    Etait-ce la fin d'une époque ? l'Apocalypse ? On ne savait que penser ! 

    C'était une manne pour les villages, pour les commerces, pour les hôtels..... Pour un peu, on aurait béni le Cocatrix !

    Et c'était très cruel pour les morts... surtout pour les enfants disparus.... 

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    Des foules recueillies se massaient sur la route devenue impraticable, et dans le grand café plus que jamais illuminé et bondé.... le Patron affichait une mine de circonstance.... A longueur de journées, son équipe, renforcée, distribuait boissons, sandwichs, repas et souvenirs.... Le boulanger, le pâtissier avaient été dans l'obligation de demander secours aux  collègues des villages voisins.... 

    Victor se sentait las... Il avait recueilli tous les témoignages, entrepris de multiples recherches sur le Cocatrix, le Basilic, le Basilicoq.... 

    Les Forces spéciales de l'Armée, de la Police, de la Gendarmerie fouillaient toute la région. Les hélicoptères sillonnaient le ciel, affolant habitants et animaux.... Sans succès ! Rien, nada .... 

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    Autour de l'emplacement dévasté du Parc s'entassaient des monceaux de fleurs, des bougies, des peluches....  et de longues processions déroulaient leurs litanies à longueur de journée... Les familles et les amis des défunts, anéantis, se recueillaient en silence ou pleuraient.... 

    Les journalistes, fascinés par la morbidité de tous ces jours gris d'attente, comblaient le vide en filmant tous ces instants endeuillés sans délicatesse.... 

    Les familles se focalisaient sur une détresse sans nom : celle de ne pouvoir enterrer leurs morts ! Chacun pleurait sur sa propre mythologie, comme soudain déraciné : on leur avait volé leurs morts, toute une partie de leur vie... 

    Lentement, inlassablement, les souvenirs s'appliquaient, au fil des jours, à recomposer des détails, des bribes... et le malheur refermait ses bras sur un quotidien pantelant qu'on ne pouvait plus justifier.... sur un avenir insaisissable ! 

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    La présence, encore visible de la Chose dans la cendre fumante, dans l'abominable odeur persistante, dépassait tous les esprits fébriles.... 

    Et pourtant, il fallait bien réintégrer le Présent. Présent-refuge devenant comme une bouffée d'oxygène après l'apnée....  Présent aussi précieux qu'une veilleuse pour petits enfants effrayés par le noir... Familles endeuillées, abattues, rattrapées par les choses familières, par le paysage mental compliqué de l'amour, de la tendresse ....

    Les hélicos, après avoir couvert de leurs battements de pales tout le village, étaient repartis !  Les journalistes, lassés d'attendre, aussi ! 

    Seuls résistaient à la pluie quelques courageux fous de chagrin... Leur amour tout puissant voulait redonner à la terre ce que la Chose leur avait pris .... 

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    Des esprits planant sur le sol apaisé par litanies et prières , sortirent d'un sommeil sans joie et se jetèrent, éperdus, encore tout enfiévrés de souvenirs brûlants, vers les feux mystérieux d'une Lumière et d'une divine Paix... heureux d'échapper aux froides sépultures.... 

    Les priants, confiants, entendirent comme une vague rumeur et virent en leur esprit doucement s'élever du sol calciné de légères transparences ... Les regards exaltés souriaient ! Les mains s'unirent et ils chantèrent des hymnes,  des actions de Grâce....l'âme apaisée... 

     

    Je compulse méthodiquement tous les dossiers collectés... remerciant in petto le vieillard qui avait nommé le Monstre... 

    Ce Monstre mi-coq, mi-serpent, une créature diabolique au regard pétrifiant, à l'haleine fétide donnant la mort qui désertifiait tout sur son passage... s'appelait Basilic, devenant au fil du temps Cocatrix ou Basilicoq...

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    Une incroyable légende prétendait qu'il naîtrait d'un oeuf sans jaune d'un coq, oui, d'un vieux coq et non d'une poule (?) et de surplus, couvé par un crapaud.... Le délire total ! 

     

    "Suivant mes notes, j'avais demandé au Boss de prévenir la Gendarmerie de se prémunir d'un bouclier poli comme un miroir, de protéger leurs yeux derrière des lunettes fumées, de porter un masque muni de respirateur... 

    Ainsi que d'enregistrer le chant d'un coq et de le passer en boucle dans des hauts parleurs disséminés dans les villages environnants... 

    Et surtout, de récupérer par tous les moyens une dizaine de belettes... Oui, de belettes, seules ennemies de la Bête... et de les tenir prêtes au cas où !" 

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    "Cette quoi, cette blague !" avait hurlé le Patron.... " Vous avez perdu la tête ?"

    "Pas du tout" avais -je soupiré bruyamment, manifestant ma volonté brutale de ne plus me laisser admonester  perpétuellement comme un gamin pris en faute, avec un grand désir de taper du poing sur le plateau en verre du luxueux bureau.... qui, à coup sûr, n'aurait pas résisté... 


    " D'après mes recherches, la Bête ne supporte pas le chant du coq, a horreur de son reflet dans un miroir, meurt de sa propre haleine... et craint tout particulièrement la belette qui, elle, ne craint ni son regard, ni son venin...

    Donc, les seules façons d'en venir à bout sont de lui renvoyer son regard et son haleine à l'aide d'un miroir et de lui envoyer des belettes...."

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    "Qu'est ce que peut faire une belette face à ce soi-disant Monstre ?" s'était indigné le Patron, ignorant mes signaux d'exaspération... 

     

    Que faire, sinon se contraindre au calme, reprendre son souffle et ses explications... 

     

    "La belette est elle-même l'ennemie du cobra, lointain cousin du basilic, Patron ! ou Cocatrix  qui signifie "traqueur, chasseur" en latin....  parce qu'il poursuit ses proies avec acharnement....

    Et c'est plausible ! J'ai assisté en Guadeloupe à des combats entre une mangouste, cousine de la belette et du furet, contre le redoutable et énorme serpent : "le Fer de lance"... dont la mangouste est invariablement vainqueur tant elle est combative....."

     

    L'HORRIBLE BASILIC suite

    (note de l'auteur : nous avons réellement  assisté à un combat entre mangouste et fer de lance 

    en Guadeloupe en 1993)

    Photo provenant du blog de Mansfield (cliquez)

     

    Un bruit de pales fit trembler les grandes baies ....

    Soudain, la porte de mon bureau s'ouvrit à grande volée et un collègue, la face congestionnée, se catapulta devant moi en criant :

    "Victor, je viens de recevoir un mail de l'Agence Centrale : ton bestiau, il a sévi dans un autre village : Même topo ! Des attaques surprises à des vitesses foudroyantes... Les hélicos sont partis en urgence et fouillent inlassablement les forêts, montagnes et environs... 

    Les Hélicoptères de la Gendarmerie Nationale  sont envoyés en patrouille.... Vite, vieux, en route ! Débrouille vite cette affaire, le "Vieux" en fait une jaunisse ! Un hélico t'attend sur le toit de l'immeuble!"

     

    L'HORRIBLE BASILIC suite

     

    L'hélico avait rejoint la patrouille des EC 135 déjà en action... ... La lumière décroissait !

    "Equipé de jumelles de vision nocturne, je tente de localiser la Bête malgré les vibrations de l'appareil de la Gendarmerie Nationale... 

    L'appareil, qui assure les missions de sécurité routière et de secours, équipé d'une biturbine, est un véritable laboratoire électronique volant. Je suis impressionné ! 

    A l'arrière de la cabine, l'opérateur observe un mur d'écrans vidéo et dirige avec un joystick la caméra thermique fixée sur le ventre de l'appareil. 

    L'hélico passe en mode silence et l'opérateur enclenche le zoom de la caméra ... L'objectif balaie à 180° et filme sans cesse... On peut apercevoir distinctement des animaux gambadant dans la forêt. 

    Les images filmées par les gendarmes (officiers de police judiciaire) peuvent être enregistrées et transmises au sol afin que les équipes au sol voient en direct comment se déplacer et s'organiser....

    Les projecteurs d'infra-rouge sont en marche. D'en bas, le halo lumineux est invisible, mais dans l'appareil, la vidéo est capable de lire les plaques minéralogiques à une distance de 800 m. Cet hélico est capable de repérer les voyous à 2 kms... 

    https://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2010/02/06/01006-20100206ARTFIG00102--cet-helico-repere-les-voyous-a-2-km-.php

     

    Brusquement apparaît un large sillon embrumé de poussière en suspension, de filoches de vapeurs gazeuses jouant avec le vent, entre forêt et montagne... Un fleuve gris-noir sur des kilomètres.... que les hélicos suivent immédiatement...

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    Au fur et à mesure que le Cocatrix s'enfonce dans l'écrin de la Nature, chaque être, animal ou plante se défont..... Je sens ma gorge se serrer ! Qu'on l'envoie au diable, ce fruit des Gorgones ! 

     

     Un hélicoptère descendit dans une clairière non loin de la saignée grise et les gendarmes débarquèrent les six belettes emprisonnées dans des caisses, ouvrirent les trappes des caisses et les belettes  détalèrent à toute vitesse... 

     

    L'HORRIBLE BASILIC -  2ème partie

     

    Je peux  les suivre en gros plan sur les écrans vidéo de l'hélicoptère dans lequel je suis...

    Les Forces spéciales de la Gendarmerie et de l'Armée débarquèrent elles aussi , chaque Homme, étant masqué par un casque intégrale fermé relié à un respirateur,  protégé derrière un bouclier en acier poli, badigeonné par une décoction de "rue", une plante qui permettrait, selon les informations détenues par Victor, de se protéger de l'action des gaz venimeux du Monstre... l'antidote, en quelque sorte ! Seule la "rue" appelée également "l'herbe de grâce",  était capable de résister à son souffle.... 

    Il était écrit par ailleurs que les belettes, avant d'affronter le Monstre, se roulaient dans les feuilles de rue.... 

    Des instructions que les gradés avaient trouvées complètement saugrenues, mais les ordres étaient formels : suivre à la lettre les informations de Victor....

     

    Les Forces de l'Ordre, affublées de la sorte, progressaient avec beaucoup de difficultés dans la forêt dense, puis jusqu'à mi-mollets dans le fleuve gris pulvérulent de la saignée... en direction de la montagne...  aveuglées par la poussière dense qu'ils provoquaient... 

     

    Notre hélico, descendu au plus bas, se focalise plus particulièrement sur la trajectoire des belettes, qui, toutes, instinctivement, suivent une trace olfactive invisible de nous, grimpent à flanc de montagne en direction d'une grotte à peine visible dans les anfractuosités, prolongée d'un surplomb pierreux... 

    Brusquement, malgré le bruit régulier des pales, un sifflement sur-aigu vrilla les tympans, bientôt suivis par des plaintes lugubres ressemblant à la stridence du cri enroué d'un coq....

     

    quelques paroles et vous en aurez un petit aperçu du cri de la Bête

    (Sifflet de la mort aztèque)

     

    "Sapristi! Des vibrations à faire hurler un sourd" Je suis obligé de plaquer mes mains sur mes oreilles, tant c'est insupportable ! 

     

    "Ça sort, ça sort" crie l'opérateur

     

    "Sacrebleu !" s'exclama un gendarme horrifié.... saisi de terreur ....

     

     

    Luciole

    A SUIVRE 

    3ème et dernière partie : La peur d'être mangé !

    Et surtout : comment le rêve peut devenir réalité ... 

    A ne pas louper, car une grosse surprise vous y attend !!! 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 11/11/2019 : 153 visiteurs et 1 144 pages lues

    Le 13/11/2019 : 181  "                 1200    "

    « L'HORRIBLE BASILIC 1ère partieL'HORRIBLE BASILIC 3ème partie »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    23
    Eglantine lilas
    Dimanche 17 Novembre à 18:57

    bon je vais essayer de ne pas faire de cauchemar cette nuit smile ...de ce pas je saute à la 3eme partie !

    bisous

     

    22
    Mercredi 13 Novembre à 20:26

    Toujours aussi passionnant , je ne raterai pas la troisième partie ça c'est sur .

    Bonne soirée 

    Bises 

      • Mercredi 13 Novembre à 21:27

        Un grand merci Gisèle

        Alors vite la suite est là !

        Bisous

    21
    Mercredi 13 Novembre à 20:25
    Josette

    j'ai hâte de lire la suite... vive les belettes et les mangoustes !

    superbe ta nouvelle  merci Luciole

      • Mercredi 13 Novembre à 21:27

        Coucou Josette,

        C'est vrai que les mangoustes sont terribles : la Guadeloupe a perdu toute une partie de sa faune à cause d'elle... mais pour les serpents, j'avoue que j'étais plutôt contente de pouvoir sillonner cette île magnifique sans en rencontrer... Ouf ! 

        Merci Josette et bonne nuit

        Bisous

    20
    Mercredi 13 Novembre à 18:32

    Bonsoir Luciole,

    Magnifique ta saga de Basilic, en effet, il parait que la belette est sa pire ennemie et peut le terrasser!

    J'ai hâte de lire la fin.

    Grosses bises

      • Mercredi 13 Novembre à 21:24

        La fin est arrivée ... à ta disposition...

        Un grand merci Livia, c'est vraiment gentil !

        Bcp de bisous

    19
    Mercredi 13 Novembre à 11:25

    Nous aussi on se recouvre de feuilles et on redoute ce qu'on va découvrir ! Bises.

      • Mercredi 13 Novembre à 21:23

        Comme la belette, hé oui ! ça vaut mieux .... he

        Merci Hélène  

        Bisous

    18
    Mercredi 13 Novembre à 11:13
    daniel

    Pire que la chasse à cours !!

      • Mercredi 13 Novembre à 21:22

        he ! Comme j'ai horreur de la chasse à courre... une vraie boucherie !!!

        Cependant, tu as raison ! Mais que faire avec un bestiau pareil qui détruit tout sur son passage...

        Merci Daniel et bises

    17
    Mercredi 13 Novembre à 09:35

    Passionnant Luciole ! Espérons que les belettes auront sa peau !

    Bises et bon mercredi

      • Mercredi 13 Novembre à 21:19

        Coucou ma chère Zaza... J'espère que tu vas mieux... Merci d'être là malgré tous tes probs de santé... 

        La suite est postée !

        Bcp de bisous

    16
    Mercredi 13 Novembre à 07:24

    J'espère que les belettes seront plus fortes  que le monstre

      • Mercredi 13 Novembre à 21:18

        Je viens d'envoyer la suite des réjouissances

        Merci Gazou et bcp de bisous

    15
    Mercredi 13 Novembre à 06:16

    Bonjour Luciole,

    Ah ben tu parles d'une histoire !! waouah !! Oui je vais lire la suite ... Bonne journée, bises, Véronique

      • Mercredi 13 Novembre à 21:17

        Merci Véronique... La suite est disponible !

        A bientôt et bonne nuit

        Bisous

    14
    Mercredi 13 Novembre à 04:44
    J'ai continué ma lecture avec plaisir puisse les belettes arriver à éradiquer le monstre. Bisous
      • Mercredi 13 Novembre à 21:16

        Merci Martine

        La réponse à ta question est postée ! wink2 Bonne lecture

        Je t'embrasse

    13
    Mercredi 13 Novembre à 00:17
    colettedc

    Bon matin de ce mercredi Luciole ! Ah ! Je ne vais pas louper cette partie, ça, c'est certain !!! Pas rassurant, le cri de cette bête !!! Merci et à la prochaine ! Gros bisous♥

      • Mercredi 13 Novembre à 21:09

        Merci infiniment Colette

        Ce fut un beau Mercredi avec une balade avec pente à 6% environ pour aboutir à une petite Chapelle, Notre Dame de Grâce à Baudinard... avec un point de vue à couper le souffle....  Mais qu'il fait froid auj ! On annonce de la neige à 400 m ... peut être serons nous dedans demain ? (600 m).

        Le prochain épisode est déjà en attente... Je vais le poster de suite !

        Bcp de gros bisous et à bientôt donc

    12
    Mardi 12 Novembre à 22:49

    Bonsoir Luciole, même les montres ont leur talon d'Achille, ici les belettes capables de, et autre... miroir comme pour les Gorgones... j'ai écouté le cri de la bête, oups !!!   A suivre, bonne nuit, bises

      • Mardi 12 Novembre à 23:14

        Coucou Jill Bill

        Merci de ta si grande fidélité... qui me touche bcp...

        Surtout, ne loupe pas la 3ème partie, car elle révèle un scoop incroyable ! De nos jours !

        Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :