• LA FILLE DE L'OCEAN

     

    Cliquez sur l'image

    Pour ce DEFI 153, c'est DÔMI (cliquez) qui s'y colle !

    Thématiser de la plus belle façon la naissance à travers ces quatre éléments : terre-eau-air-feu

    Pour se faire je vous pose 6 questions avec cinq choix de mots
    que vous devrez utiliser dans un texte
    .
    4)De qui êtes vous né(e) : océan
     Lieu de naissance : plage
    Dans quelles circonstances êtes-vous né(e) : apnée
     Votre particularité en naissant : muette
     Qualité transmise : innocente
     Paroles prononcées lors de la naissance : Je voulais un garçon

      

     

     

    LA FILLE DE L'OCEAN

     

    EN APPARTE   

    J'avais imaginé une histoire, style conte,
    sur une croyance basée sur la fécondité de l'Océan dans une île,

    peut importe laquelle,
    afin de coller aux exigences du défi de Domi !

    Conte tapé sur mon blog... que j'ai voulu illustrer par des images :
    le bruit des conques et une jeune fille dans la houle de l'Océan...

    Bien m'en a pris !

    Je suis tombée, mais alors par hasard - mais Est-ce un hasard ? - sur la magnifique vidéo ci-dessous ! (à la fin du texte)

    Le ciel m'en est tombé sur la tête !

    Ce que je venais de taper se révélait totalement exacte !!!

    A part la romance et cette vision de la furie de l'Océan qui m'appartiennent , bien sur !

     

    Du coup, j'ai revisité mon conte en gardant l'essentiel de mon imagination, et l'ai adapté à l'incroyable révélation qui me tombait dessus en y rajoutant des détails vécus par le peuple des îles Trobriand, détails (en bleu dans mon récit) que vous retrouverez dans la vidéo... Ma page est sérieusement rallongée, mais tant pis !

    Comme quoi la réalité dépasse toujours notre imagination !!!

     

     

    Îles Trobriand

    Les îles Trobriand sont des atolls coralliens formant un archipel au large de la côte orientale de Nouvelle-Guinée, rattachés à l'État de Nouvelle-Guinée. Wikipédia
     

     

    (le symbolisme des instruments de musique viennent d'un site Internet)

     

     

    Chaque jour, Matita venait respirer l'Océan étale, qui se mourait en longs soupirs endormis sur la plage inviolée.

    Elle le scrutait, lui qui épousait le Ciel en mille baisers scintillants, ou dans un pourpre sanglot d'amour au couchant.
    Immense tourment : allait-il se réveiller enfin, son mâle amant ?

    Une brise légère caressait mollement l'écume plaintive sur la plage docile.

    "Allez, soulève ta houle", cria la jeune fille agacée, "j'attends ton flot de vie - Roule ton épouse dans ta couche nuptiale - Ne  te suis-je pas consacrée ?"

     

     

    Puis, lui tournant le dos, la petite fiancée à la peau cuivrée retourna vers sa maison en bambou au toit de palmes sur sa poussière d'île égarée au beau milieu de l'Océan.... y préparer l'igname, les noix de coco, les bananes...

    Un grand trou dans la terre, rempli de pierres et de braise, rougeoyait déjà...
    Matita se mit à brunir des feuilles de bananier sur cette braise pour les ramollir, puis les remplit de poissons, de langoustes coupées en 2, de crevettes, crabes... puis de fruits à pain, ignames, bananes et noix de coco coupés en morceaux... Elle arrosa le tout de lait de noix de coco puis referma les feuilles à l'aide de lianes.

    Elle déposa les paquets sur les braises, puis recouvrit de feuilles de bananiers, puis de sable fin... Et laissera cuire ainsi à l'étouffée pendant au moins 2 heures...

    La famille viendra déguster ce plat délicieux, sur des nappes de feuilles de bananier fraîchement coupées.

     

     

     

    Matita fut réveillée brutalement par l'appel assourdissant des conques,
    et, en hâte, se rendit sur la plage, le cœur battant.
      
     

     

    Bruit d'une conque

     

    Une chape de plomb obscurcissait le ciel et le vent la gifflait en bourrasques tièdes...Des éclairs embrasaient l'Océan et les silhouettes des habitants du village arrivés en masse sur la plage...

    Le vent soulevait des tourbillons de sable fin et des nuages d'écume...

    Les tambours sacrés, souffle palpitant de l'Univers, constitués d'une seule pièce de bois évidé, donnèrent le signal. Ils permettaient d'appeler les Ancêtres.
    Les tambourinaires, résistants, devaient tenir la cadence afin de permettre aux esprits de rejoindre les vivants...

    Des femmes soufflaient dans des flûtes de bambou (symboles de renaissance, survivance du souffle vital au-delà de la mort)

    Les tambours fous et les bambous frappés résonnaient ; les conques (symboles de naissance, de régénération, de fertilité et d'épousailles) jetaient leurs appels déchirants au Ciel...

    Une femme âgée se mit à lancer, dans le chant de rut cosmique de l'Océan, des incantations stridentes aux 4 coins cardinaux. Des chants polyphoniques féminins lui répondaient  en alternance.

     

    Les jeunes fiancées consacrées, ouvertes par leurs hommes, s'avancèrent nues dans la respiration colossale de l'Océan en récitant les formules sacrées... 

    Matita entra dans l'Océan, fustigée par l'eau et par les rafales de vent.

    Elle s'offrait comme une longue fleur, pétales tournées vers le Ciel, que l'Océan effeuillait en se ruant sur elle.

    Bouche close, elle chantonnait dans le houle qui se tordait, se creusait, se refermait sur elle...

    Difficile apnée : elle suffoquait !

    Des mains liquides la fouillaient, traquant ses replis secrets... et inscrivaient en son être la mémoire vive des commencements de son peuple.

    Elle tentait d'absorber de tout son corps ("la semence de l'Océan") l'enfant-esprit, qui se laissait porter par les eaux, en épousant fidèlement les forces vives et brutales de la houle.

    Des éclairs de gloire zébraient le Ciel noir.

    "Faites-moi un Homme", cria-t-elle aux  (vagues) âmes des Ancêtres qui l'assaillaient, arrivant tout droit du pays des morts par l'Océan...

    Elle pensa très fort à l'esprit qui, désirant renaître, la fécondera, arrêtant son sang pour nourrir l'enfant...

    Et à son Homme, vigoureux et fort, qui modèlera le fœtus de son vit pendant toute la gestation...

    Mais le froid tyrannisait son corps, tétanisait ses jambes. Soudain, il lui fut impossible de lutter. Elle retourna, vacillante, vers l'abri de la plage.
    Des jeunes filles se précipitèrent et la tirèrent hors de la voracité de l'Océan.

    Puis elle se laissa choir lourdement sur le sable fin, épuisée, glacée, grisée... dans le charivari des conques, des tambours frénétiques et des danses hystériques...

    C'était par les ventres obstinés des femmes que la tribu survivra !

     

    Elle accouchera, allongée sur des palmes disposées sur la plage... d'une petite fille, innocente et pure, qui ne cria pas !

    Un bébé étrangement silencieux qui grandissait en souriant à sa mère et  son Homme, aux membres inquiets du clan...

    On attendit vainement les gazouillis de l'enfant...

     


    Selon la coutume, le mari de sa mère prendra soin de la petite fille, la portera dans ses bras, la cajolera, la nourrira et la promènera....

    Son oncle, Chef de la famille, suivra attentivement son éducation, lui fournissant nourriture et soutien...

     

     

    Un sang vif pour la danse coulait dans ses veines... A peine sut-elle marcher qu'elle se trémoussait déjà au rythme des tambours et des chants, resplendissante de lumière et de joie, devant la tribu effarée...

    On oublia son curieux silence et son... innocence !

    Un jour, elle ira danser dans l'Océan, comme sa mère !

    Matita aimait cette pure enfant, mais en secret, elle se préparait pour porter un garçon en son ventre .... Oui, elle le voulait ! elle le voulait....

     

     

     

    Incroyable vidéo trouvée tout à fait par hasard sur Google, longue  mais MAGNIFIQUE !

    A écouter absolument !

      

     

    « LE GARDIEN DES MORTSETRANGE CAUCHEMAR »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    50
    Marie de Cabardouche
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 14:38

    Quelle troublante similitude entre cette captivante vidéo, Luciole, et votre conte si bien transcrit. Ce n'est peut-être pas par hasard que vous l'avez imaginé ainsi...

    De quel droit irions-nous bouleverser leurs croyances et leurs rites ? Et si c'était nous qui avions besoin de larguer certaines de nos certitudes et notre soif de "course à tout" pour une vie plus sobre et plus humaine ?

      • Jeudi 12 Novembre 2015 à 23:26

        Coucou Marie

        C'est vrai ! Je pense que peut être le cerveau dit "reptilien" engrange les souvenirs des vies de nos ancêtres et que, qqs fois, les restituent bcp plus qu'on ne le croit ! ce qui explique peut être également le souvenir "de vies antérieures" ?

        Ce qui me gêne énormément dans cette recherche de "l'authenticité" actuelle, c'est qu'elle risque de figer les cultures en voulant les préserver à tous prix ! La culture traditionnelle n'est pas la reproduction à l'identique d'un ensemble d'habitudes ou de croyances figées ! elles changent naturellement, immergées dans les "turbulences" de l'évolution des mœurs, des vies.... et finissent par intégrer certains changements... ce qui se passe d'ailleurs en Mélanésie...
        Un glissement s'opère actuellement, qui déboussole gravement les peuplades, car, avec les modes actuelles de communication et surtout le tourisme, elles se trouvent brutalement en face à face avec d'autres modes de vie, ce qui  les confrontent à un choix de civilisation, surtout pour les jeunes !

        De plus, l'appropriation des ressources (ex : forêts) agresse et érode ces civilisations particulières !

        Et cela m'interpelle, car de nombreuses peuplades déboussolées ne se perçoivent plus de la même manière "en eux-mêmes"... C'est trop brutal ! Bcp deviennent proies, réduits à la servitude, s'alcoolisent, voir objets sexuels ! Et ce n'est pas en les infantilisant qu'on les aidera !

        Ces îles deviennent de véritables Parcs d'attractions... et ses habitants en sont profondément affectés par le voyeurisme des touristes en quête de "virginité culturelle" ! Et en sont réduits, bien souvent, à satisfaire le "client", tout de même une vraie manne, en s'obligeant à vivre selon leurs désirs, ce qui dénaturent complètement leurs traditions culturelles !

        Suis-je paradoxale ? mais non, je n'aime pas qu'on réduise des personnes à un objet de consommation, en les obligeant à rester telles qu'on veut qu'elles soient !
        L'Humanité n'est pas restée éternellement à l'âge de pierre ! Elle a évolué !
        Peut être devrait elle revoir sa copie ? c'est certain ! mais l'évolution fait partie de la vie !

        C'est un peu long, mais pas facile à résumer ! C'est mon opinion qui n'engage que moi, bien sur !

        Bisous tout plein et merci encore de ta si gentille participation

         

    49
    Lundi 9 Novembre 2015 à 01:31

    Me voici enfin pour découvrir ton merveilleux cadeau de naissance!!!

    C'est toujours un réel plaisir de te lire, on sent en toi cette générosité de partage.

    J'ai vraiment été comblée pour mon anniversaire.

    Merci du fond du coeur.

    Bisous.

    Domi.

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 13:32

        Et moi chère Domi je suis très heureuse que mon cadeau d'anniversaire t'aie plu....

        Merci pour le compliment qui me touche bcp, vraiment !

        Bcp de gros bisous et à bientôt ...

        Que cette nouvelle année te soit propice à tous points de vue surtout !

    48
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 14:07

    Merci pour ce beau conte et cette belle vidéo

    c'est étonnant parfois le hasard!

      • Mardi 10 Novembre 2015 à 12:09

        Coucou Gazou

        Oui n'est-ce pas !

        Plein de bisous et merci de ta venue et de tes mots gentils

        A bientôt

    47
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 21:31

    Bonsoir Luciole, Il est joli ton conte. Une belle participation. Bonne soirée Bisous

      • Vendredi 6 Novembre 2015 à 10:56

        Remerciements à toi chère Chris et plein de bisous ensoleillés. Un temps de printemps !

    46
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 21:15
    très beau conte et choix de diaporama bonne soirée
      • Vendredi 6 Novembre 2015 à 10:55

        Merci Eki eder et passe une bonne journée.... chez nous très ensoleillée et printanière

        T'envoie rayons de soleil et bisous

    45
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 20:35

    Un très beau conte; Je vais regarder la vidéo .

      • Vendredi 6 Novembre 2015 à 10:53

        Merci bcp Fanfan. tu verras, la vidéo vaut le coup ! Bisous et régale-toi !

    44
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 10:29

    Bonjour petite Luciole

    bon ce matin en poussant la porte de ton petit univers

    je m'aperçoit que chez toi aussi il a repris tous son charme

    alors tout va bien et toi comment vas tu?

    je suis désolée j'ai eu du mal à regarder ta vidéo jusqu'au bout

    de voir ce qui se mettre dans le nez me fait mal brrrrr

    une pensée pleine de tendresse vole vers toi

    ici ou ailleurs un sourire donne de la chaleur

    je te souhaite une douce journée

    je t'envoie une envolé de bisous affectueux

    Marlène

      • Jeudi 5 Novembre 2015 à 15:18

        Coucou Marlène

        Merci d'avoir poussé ma porte et d'être parvenue jusque dans mon île ! Les mœurs y sont un peu particuliers, mais les indigènes qui la peuplent sont très amicaux ....

        Un collier de coquillages, cadeau sacré pour toi, mêlé de colliers de fleurs flamboyantes pour te remercier de ta visite et de ta gentillesse...

        Tendresse

    43
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 07:16

    Bonjour et merci de ta visite.

    Merci également d'apprécier mes propositions de montages et de les essayer.

    Belle histoire; chaque peuple crée des légendes selon son environnement et donne vie à ce que l'homme moderne considère comme inerte et sans âme(l'océan, les arbres, les insectes, la nature en général)

    Les amérindiens ont aussi de belles histoires, adaptées au monde qui les entoure.

    Le vent et la pluie ont "démaquillé" la nature et les arbres tendent désormais leurs doigts dénudés, vers le ciel; j'ai heureusement fait de nombreuses photos, ces quelques dernières semaines, afin de proposer des montages illustrés de nouvelles images.

    Au plaisir.

    Gilbert

      • Jeudi 5 Novembre 2015 à 15:11

        Cher Gilbert

        Vu que mon niveau informatique est enfantin, je m'amuse royalement et avec bcp de plaisir avec tes montages.... Je les trouve géniaux !

        J'irai voir tes nouvelles créations dès que possible : je raffole des couleurs de l'automne !

        Chez nous tout roussi, mais le charme opère encore avec bcp d'arbres verts et roux... et une envolée de feuilles en permanence... qui tapissent les sols : très beau !

        Merci de ta participation et à plus

        Bisous

    42
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 05:54

    un texte qui donne envie d'aller jusque là bas....je me verrais bien me poser quelques instants sur ce sable....passe une bien agréable journée

      • Jeudi 5 Novembre 2015 à 15:03

        Coucou Moqueplet
        Sincèrement, moi aussi ! vu les pbs liés à mon âge, ça me paraît compliqué : dommage !!!
        Merci chère amie de ta visite et bisous tout réchauffés par un beau soleil : ouf !

    41
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 17:52

    C'est un très beau conte.

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:32

        Merci bcp Enriqueta et de très gros bisous à toi

    40
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 00:44
    colettedc

    Défi magnifiquement relevé Luciole ! Quelle découverte, en effet ! Bravo et bon mercredi tout entier ! Amitiés♥

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:30

        Coucou ma chère Colette et merci de tout cœur !
        Découverte sensationnelle et en même temps inquiétante : comment peut on à notre époque croire à de tels mythes ? J'en reste baba !

        Bises affectueuses et une bonne nuit pleine de beaux rêves

    39
    Mardi 3 Novembre 2015 à 20:44

    bonsoir luciole,

    toujours aucune image sur les blogs éklablog, c'est une attaque informatique. pour demain j'ai mis mes photos sur mon blog centerblog et j'ai pris l'adresse url de chaque photo que j'ai inséré ensuite dans mon article, tu me diras demain si tu vois mes photos. bon de cette façon je trouve mes photos moins nettes, tu me diras aussi.

    bonne soirée, bises, véronique

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:27

        Tout va bien, Véronique, ton blog est redevenu aussi beau qu'avant et tes photos aussi !

        Un immense bravo à toute l'équipe d'Ekla qui ont su contourner une pareille difficulté !

        Bisous

    38
    Mardi 3 Novembre 2015 à 17:57

    Il y a là une magie qui ne saurait laisser indifférent.

    Merci à Toi.

    Bisous

    Alain

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:25

        ça, tu as bien raison, Alain ! la magie est bien là, à tous les moments de la vie des trobriandais, d'après la vidéo ! D'après la scientifique, elle était le lien entre tous les membres du groupe qui ont eu bien du mal à surmonter l'escamotage de leurs sorciers par les "étrangers" venus les contrôler ...

        Que faut-il en penser ?

        Merci pour tes mots si gentils, Alain et bisous

    37
    Mardi 3 Novembre 2015 à 12:29

    Joli conte où l'exotisme transporte vers des rivages lointains emprunts de rêverie.

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:15

        Merci bcp Mansfield... J'ai été transportée en effet par les mots du défi de Domi en de lointaines contrées.... Très surprise que ma rêverie rejoignait la réalité ! Il ne m'était pas venu à l'idée que des personnes pouvaient encore, à notre époque, croire à de tels mythes !!! Je ne sais pas si c'est tellement fabuleux de les laisser dans une telle ignorance ???

        Bisous

    36
    Mardi 3 Novembre 2015 à 10:46

    C'est un bien joli conte... incroyable cette découverte qui vient à point !

    Merci, Luciole.

    Bisous et douce journée.

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:09

        N'est-ce pas Quichottine ! mais il y a un "bruit de conque" dans cette vidéo, ce qui explique peut-être pourquoi Google a choisi de me présenter ce document... ???

        Je pense que les tags que j'avais tapés avant cette découverte  y sont également pour bcp ?!

        Je les ai modifiés en incluant ces nouvelles infos.

        Merci de tout cœur de ta participation et gros bisous

    35
    Mardi 3 Novembre 2015 à 10:12
    vénuzia

    comme c'est gentil et tellement bien écrit

    bises du jour

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:02

        Trop contente que ce conte te plaise, chère Vénuzia, et merci merci

        Bisous de tout coeur

    34
    Mardi 3 Novembre 2015 à 09:20

    Magnifique, j'aime cette enfant silencieuse qui a le rythme dans la peau...

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 21:01

        Coucou Abécé

        C'était en fait un peu moi dans ma plus  tendre enfance ! j'aimais tellement la danse que j'épatais toute ma famille, paraît -il ! Dommage que la caméra n'existait pas encore.... he

        Merci Abécé et plein de bisous.

    33
    Lundi 2 Novembre 2015 à 22:54

    Quelle belle plume tu as! Tes mots suggèrent autant d'images!

    Bises

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 23:00

        Grand merci Algeroma, de ton compliment qui me touche ! J'ai bcp travaillé ce texte en ce sens : c'était pas facile de suggérer sans tomber dans la vulgarité ! Là finalement a été mon défi... he

        Bises Algeroma et bienvenue sur mon univers

    32
    Lundi 2 Novembre 2015 à 18:05

    merci pour ton histoire ... quand nous nous laissons porter par les mots, je pense que nous pouvons nous relier à nos ancêtres proches ou lointains . Bises et merci

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:34

        Et bien, c'est à croire, Durgalola !

        c'est même très impressionnant ! Sur l'instant, une exaltation incroyable ! puis ensuite un peu déçue que ce ne soit pas le seul résultat de mon imagination... C'est pourquoi je vous ai tous prévenus car c'est quand même très surprenant ! Même si mon conte est différent de la réalité, il y colle cependant fortement !

        je comprends mieux l'écriture automatique !

        Merci et bises Durgalola ... à bientôt chez toi dès que je pourrai

    31
    Lundi 2 Novembre 2015 à 17:55

    Bonjour Luciole,

    Nous avons tous souffert du " Bug informatique " ce qui ne t'à pas empêché de nous écrire un conte magnifique. défi parfaitement réussi.

    Bises bien amicales.

    Henri.

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:28

        Coucou Henri

        Je l'ai tapé bien avant et mis en publication différée... Mais quelle ne fut pas mon angoisse hier soir tardivement de m'apercevoir que toutes mes images sur toutes mes pages avaient disparues et même mon Header et les menus.... Mon mari s'y est collé de suite, mais bien sur, n'a rien compris ! Je n'ai pas pensé à un bug sur Ekla... Maintenant, je saurais...

        Merci de ton appréciation Henri, j'irai sur ton blog dès que je le pourrai car en ce moment, c'est vraiment trop compliqué !

        Bisous et à bientôt donc

    30
    Lundi 2 Novembre 2015 à 12:11

    une belle histoire

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:25

        Coucou Flipperine et merci ! je t'embrasse bien fort et à bientôt

    29
    Lundi 2 Novembre 2015 à 11:04

    Merci pour ce joli conte qui nous a promener à travers les océans, à l'autre bout de la terre...

    Un récit à la pointe de 6 mots! Chapeau!

    Grosses bises

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:23

        Merci Livia, de tout cœur ! ce thème m'a passionnée, bien qu'interloquée sur l'instant par les mots imposés !

        L'histoire m'est venue de suite, ensuite ! Sauf que ma surprise a été de taille de m'apercevoir que cette histoire était bien réelle.... Ma vanité en a pris un bon coup ! La tête se gonfle vite de la réactivité de son imagination et ... boum, cette histoire s'avère bien réelle.... ça alors !

        Merci encore Livia et à bientôt dès que ce sera possible

        Bisous

    28
    Lundi 2 Novembre 2015 à 08:09

    Merci Luciole pour ce joli texte, ce joli conte et je reviendrais plus tard voir les images,ekka bloque au niveau des images,bisous

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:19

        Coucou Maylie04

        Oh ça oui ! ma panique hier tard dans la soirée, quand j'ai voulu venir sur mon blog ! Plus d'images du tout, le header absent et les menus.... Mon mari qui a planché pour voir d'où pouvait venir l'erreur ! Il ne m'est pas venu sur l'instant que cela pouvait provenir de Ekla... La prochaine fois, je viendrai directement sur "Aide" pour voir ce qui se passe !

        Merci Maylie et patientons, le Staf travaille avec acharnement ...

        Je vais essayer d'aller te voir, mais pas facile de musarder sur les blogs là !

        Bisous

    27
    Lundi 2 Novembre 2015 à 08:02

    Bonjour Luciole, tu es la reine des contes, avec un défi te voilà partie... loin !!  Il des endroits où le garçon est souhaitable à une fille, merci pour le tout Luciole et bon lundi Croqueurs, bises de jill

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:15

        Ah merci Jill, tu me combles ! qu'elle n'a pas été ma surprise en m'apercevant que "mon conte" était celui d'un peuple lointain ! Sur l'instant un peu déçue qu'il ne soit pas  issu de  mon "UNIQUE" imagination, cocorico, vanité....
        et puis encore plus surprise de réaliser à quel point les humains étaient à des niveaux de compréhension d'une simple conception aussi ... loin les uns des autres et de la réalité.... Au 21 siècles, cela paraît incroyable !

        Quant à la triste réalité concernant un enfant hors norme, surtout sexe féminin, au point de vue des indigènes, je n'ai pas osé re-visiter mon conte... et l'ai laissé telle que mon imagination "idéalisée" l'a conçue... La réalité, lue sur bcp de blogs, est bien loin de ça ! Abjecte !

        Bisous Jill, en espérant venir sur ton blog bientôt, car pour l'instant, la navigation est difficile !

    26
    Lundi 2 Novembre 2015 à 07:13

    Bravo c'est très beau et j'aime beaucoup la fin qui me parle..... Me voici de retour après une semaine de bonheur avec ma petite famille. Belle journée.

      • Lundi 2 Novembre 2015 à 19:04

        Coucou Martine

        Merci infiniment et je suis vraiment heureuse que mon conte te plaise... Il manque encore des images, mais vu le travail du Staf, je pense que tout va revenir bientôt.... Merci à eux de tout cœur !

        En attendant de venir te voir, car c'est un peu compliqué là, je t'embrasse bien fort ..; A bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :