• LA MAISON DES GRANDS PARENTS

     

     

    DEFI n° 200 DU LUNDI 19 FEVRIER 2018 POUR LES CROQUEURS DE MOTS

    "Je me souviens" en choisissant un mot unique dans la liste suivante :

    "maison, anniversaire, rouge, bateau ou lundi"

     

    En hommage à mes Grands-Parents maternels

     

    LA MAISON DES GRANDS PARENTS

     

    LA MAISON DES GRANDS PARENTS

    La Salle à manger avec mon cher Grand-Père et  sa soeur sur le canapé,

    ma Grand-mère chérie chantant "la Petite Eglise"

    et "l'odieux carillon"....

     

     

    LA MAISON DES GRANDS PARENTS

    Mon Grand Père, ancien Ténor de l'Opéra de  ma Ville natale, en pleine action. Il chantait fort bien !

     

    LA MAISON DES GRANDS PARENTS MATERNELS

     

    Toute mon enfance a été arrimée à deux tribus : Celles de mes deux grands mères !

     

    Le Panneau "VENDU" qui arbore fièrement sa réussite sur le grillage, me laboure le coeur...

    La Maison qui m'a vue naître ne me reconnaît plus : elle a revêtu son masque d'étrangère et ne sourit plus qu'aux fantômes d'autrefois...

    L'enfance mal raccommodée se casse les dents sur cette dure réalité  et fouille d'un regard inquiet les lézardes qui se cachent sous l'anémique vigne vierge - qu'as-tu donc fait de ta flamboyante tignasse malgré le sécateur impitoyable du grand père ?

    Et toi mon oasis, mon refuge aérien, mon immense tilleul dans lequel sans façon je montais comme un garçon ? Toi qui m'a portée toute palpitante d'aventures, comme un oisillon au nid... tout seul, que deviens-tu ?

    Le grand père n'est plus là pour te rogner les branches... qui aujourd'hui, sans vergogne, broutent les vitres sales du Premier Etage....

    Te souviens-tu des doigts mêlés, de la douceur des serments innocents des deux amoureux qui se chuchotaient des choses secrètes en "Javanais" : "j'avaimavaitavaimaveu !"

    Le soleil explosa en mille éclats de rire dans l'imposant Tilleul, aspergeant de taches de couleurs  vives l'antique immense table de bois jadis blanchie tous les ans....

    Sous l'ombre fraîche, je me souviens de l'accueil généreux de cette table, toute pimpante sous la toile cirée des jours de fête, de la grenadine et du vin tiré de la cave sombre, du boursouflé Quatre-Quart aux pommes, des parties endiablées de Rami.... des insectes volant en essaims d'étincelles.... de la chanson claire des verres entrechoqués aux vigoureux "Tchin" qui ravissaient les petits....

    Je me souviens de l'énorme chat au caractère impossible et aux griffes acérées, qui n'aimaient que les genoux de ma Grand-Mère....

    Je me souviens du rosier grimpant, entrant en concurrence avec la vigne-vierge, protégé par mon Grand-Père à grands coups de sécateur, pour le plus grand bonheur de ma Grand-Mère... dont les énormes roses rose-nacré pleuvaient leurs pétales au moindre souffle de vent....

    Où est-il ? Je le cherche et ne le trouve plus ?! Seuls subsistent des rameaux noueux et rachitiques sur le mur de pierre....

    Il y avait tant d'hospitalité dans les Maisons d'Autrefois !

    Et il y avait tant de cousins et cousines les jours d'été pour des parties sauvages dans l'immense Jardin cultivé avec des soins jaloux par un Grand-Père fada de ses plates-bandes.... sous les arbres fruitiers et toutes sortes de buissons épineux qui offraient à notre gourmandise des framboises juteuses, des groseilles acidulées, des maquereaux noirs et énormes, des mûres et beaucoup de bonnes choses  tout au long du grillage encerclant le Jardin....

    Dans les allées de ce vaste Jardin serpentaient les rires heureux !

    La Maison avait trois soeurs amies qui formaient alors un îlot comme un Paradis au milieu d'immenses champs à perte de vue.... Puis son horizon s'est brusquement heurté à un HLM juste en face de son portail, de l'autre côté du chemin pierreux devenu route bitumée....

    A peine les Grands-Parents résignés qu'une immense ZUP SOCIALE et tentaculaire vint les encercler.... Les immeubles poussaient comme champignons dans les champs d'herbes folles...

    Mais à tout mal miséricorde, car la cabane de bois au fond du Jardin, domaine des araignées et bestioles affamées, fût remplacée par un "Cabinet" flambant neuf dans la petite buanderie qui abritait le bac à laver le linge en béton, les bulbes et les odorants géraniums... des pots de toutes sortes de fleurs en attente de jours favorables.... et qui protégeait de la pluie les lourdes portes en fer de la cave interdite remplie de bocaux de conserves et de confitures..... le tout derrière la maison, donnant sur le grand Jardin.... Et l'eau courante à la cuisine et dans le bac, reléguant la vieille pompe à bras pour l'arrosage du Jardin, car Grand-Père ne jurait que sur l'eau claire de son  puits pour ses légumes.... Grand-Père était pétri de certitudes !

    Ancien Ténor au Théâtre de la Ville, éloignée d'une trentaine de kilomètres environ, Grand-Père était un artiste émotif qui chantait de tout son coeur et de ses larmes des opérettes célèbres....

    Ma Grand-Mère, ancienne violoniste d'un talent incertain d'après Grand-Père, se risquait parfois à entonner de sa voix douce et timide "le Temps des cerises", ou "la petite Eglise" si triste qu'elle nous faisait pleurer....

    Enfants, nous les écoutions religieusement ...mais devenus ados, nos coeurs endurcis soupiraient ! A l'âge indulgent de la maturité, les voix chevrotantes nous émouvaient profondément et nous applaudissions à tout rompre... Leurs regards rougis brillaient et  c'étaient de grandes embrassades !

    Une éternelle soupe aux légumes du Jardin sur la cuisinière au charbon de la cuisine embaumait toute la maisonnée... Une chaleur d'enfer dans la petite cuisine les jours de mauvais temps, mais un froid de glacière dans les autres parties de la Maison non chauffées....De la minuscule entrée s'envolait un escalier desservant les deux chambres sans chauffage du premier .... tandis que s'ouvrait face à la porte de la cuisine la petite salle à manger dans laquelle s'époumonait, devant une cheminée fermée, un malodorant et asmathique poêle au fuel peu efficace ! Sur le fronton de la cheminée trônait un immense vieux miroir encadré de bois ciselé, qui réfléchissait les lumières changeantes de la fenêtre ou éparpillait le soir les mille éclats du luminaire.....

    Sur le mur, au-dessus du vieux canapé-lit tout renflé en cuir, l'odieux carillon, alerte et vigoureux, avec poids et chaînes, que le Grand Père remettait à l'heure religieusement et qui réveillaient les corps assoupis par la digestion, les Heures, les Demies, les Quarts.... et mon âme fêlée d'aujourd'hui ! La vieillesse est à ma porte !

    La maison vide a perdu son âme. L'Heure joue sur la façade suivant la lumière du jour et pas une voix ! Passent des silences noirs d'ennuis et de lassitude...

    Dans mes yeux mouillés tremblotte le passé ! Je m'en retourne à pas lents sur la route bitumée - mes pas crissaient si joyeusement sur les cailloux du chemin - au coeur de la ZUP vieillissant mal avec ses immeubles aux couleurs criardes écaillées... ses petits jardinets à la pelouse miteuse piétinée par tant de petits pas insouciants.... Des vélos d'enfants, des toboggans, des jeux attendent l'envolée des moineaux à la sortie des classes....

    Je m'en retourne : c'est fini ! Seuls restent les photos et les souvenirs !

    Luciole

     

    LA MAISON DES GRANDS PARENTS

    Voilà, j'ai retrouvé la maison sur Google... quelque peu transformée !

    Plus de vigne vierge , mais 2 jolis buissons autour du perron

    La haute Haie de troènes  entre la maison et le voisin supprimée...

    On aperçoit quelques branches du tilleul

     

    « FP 4è Partie : Perte du "Moi"FP 5è Partie : La Smart City »

  • Commentaires

    51
    JAK
    Mardi 6 Mars à 02:02
    Quels émotions et bonheurs de lire ce billet
    J' ai la chance à 83 ans d avoir emmagasiné ce genre de souvenirs de mes grands parents des deux cotés et je les ai consignés en un petit livre pour les descendants de ces chers aieux.
      • Mardi 6 Mars à 11:59

        Coucou Jak

        Quelle bonne idée, vraiment ! D'autant plus que je me suis aperçue que je ne savais rien, mais rien de leurs vies... C'est incroyable ! Ne me reste que mes propres souvenirs.... 

        Merci Jak et bonne journée à toi

        A bientôt

    50
    Lundi 26 Février à 19:24

    La maison est toujours là mais les temps ont changé, plus rien ne sera comme ce que tu racontes de ton enfance. Nous avons eu nos grands parents dans les années 50,60 et 70, à peu près les mêmes souvenirs. Je vois le carillon : mon grand-père paternel avait le même, il venait de La Forêt Noire, je ne sais pas où il l'a acheté. Maintenant, il est dans ma cuisine et je le garde précieusement. Merci de partager tes photos avec nous, c'est touchant. Que de souvenirs ! Bonne soirée. Bisous.

      • Lundi 26 Février à 20:32

        C'est vrai Elisabeth ! les enfants maintenant sont rivés sur leur téléphone...  je crois qu'ils ne savent plus s'amuser comme nous le faisions : mais c'est mon ressenti ! On riait tellement dans nos jeux ! 

        Je crois que tu as raison pour le carillon, car ma grand-mère "était de la Moselle" et je pense qu'il lui appartenait ! Si j'avais pu le conserver, ça oui ! mais sans son "carillonnage" très bruyant et trop fréquent

        Merci Elisabeth et bonne soirée à toi aussi.... bien au chaud chez toi ! 

        Bisous

    49
    Dimanche 25 Février à 22:49
    DDD59

    Que d'émotion à travers tes lignes. Je te lis, puis je ferme les yeux et je n'ai aucun mal de sentir l'odeur, de vivre les émotions, d'entendre les sons, tu as vraiment un don pour nous raconter de belles histoires.

    C'est vrai que la maison est transformée mais elle semble avoir tenu le coup au milieu de tous ces HLM aussi odieux que le carillon.

    La photo sur mon blog a été prise sur l'escalier de la maison de mon enfance. Je l'ai revue récemment et elle n'a pas beaucoup changée, l'escalier reste toujours le même wink2

    Merci de nous avoir emmenés chez toi.

    Gros bisous.

    Domi.

    ps : demain une nouvelle quinzaine démarre, si on suit la liste c'est ton tour de prendre la barre. Si cela te dit , je te propose de faire l'annonce ici sur ton blog et je viendrai la prendre pour la publier sur le blog de la communauté. J'attends ton accord si toutefois ce n'est pas possible, ce n'est pas grave, mais préviens moi assez vite pour que je demande à la suivante sur la liste.

      • Lundi 26 Février à 20:25

        Re-coucou Domi

        OUUUUUF ! je suis rentrée à bon port... après avoir zigzagué sur la route enneigée, sous le brouillard et les flocons serrés....  Je t'avoue que j'avais sérieusement la frousse !

        Et bien, je crois du coup que je tiens le défi dans la quinzaine ! Je te dirai !

        Merci Domi et bisous

      • Lundi 26 Février à 12:43
        DDD59

        Coucou Luciole,

        Je viens de lire ta réponse sur mon blog, t'inquiète pas et surtout prends bien soin de toi.

        Penses-tu pouvoir être prête pour la quinzaine suivante soit le 12 mars ?

        Si pas possible , promis on ne te jettera pas à l'eau non mais allo quoi hihi.

        Je te dis à très bientôt et pense à nous donner des nouvelles.

        Bon rétablissement.

        Bisous

        Dômi.

    48
    Laly
    Dimanche 25 Février à 21:54

    C'est avec émotion que je viens de lire cet article ! Beaucoup de choses comme tu les écris étaient encore en place quand nous étions petits ! En revanche, je ne suis jamais montée dans le tilleul, mais j'aimais beaucoup allé dans le jardin qui a existé jusqu'au bout, bien que moins garni en dernier, si mes souvenirs sont justes ! Mon palais se souvient encore du fameux quatre-quart de Mémère (trop bon !). Je me rappelle de Pépère qui chantait, mais je ne savais pas que Mémère avait chanté aussi ! Il m'a toujours fait rire d'entendre Mémère parler de son club qu'elle prononçait selon la phonétique française !! Et combien Pépère était émouvant quand il s'extasiait encore des belles jambes de Mémère happy

      • Lundi 26 Février à 20:20

        Coucou ma Chérie 

        he ! Oui je me souviens aussi ! ce qu'il pouvait nous faire rire aux larmes ! 

        Le Jardin nous paraissait immense quand nous étions jeunes ! Il représentait bcp de travail en effet ! Mais c'est vrai qu'il a du le lâcher après son opération des 2 hanches : trop dangereux pour ses prothèses  ! 

        Savais-tu qu'il avait également un champ non loin de la maison qu'il a gardé presque jusqu'au bout ? c'était pour "ses patates" et tout un tas de légumes pour ses lapins, et la maison ! C'était vraiment un homme courageux !

        Oh si Mémère chantait et même fort bien, mais elle était timide et surtout réservée ! Pour le violon, heu, je suis d'avis du Grand-Père : on voyait qu'elle avait abandonné l'étude depuis longtemps .... à moins que son vieux violon ne soit plus bien accordé ! Il miaulait dur !

        Aujourd'hui, le Var fait concurrence aux Vosges ! Une bonne couche de neige ! Je reviens de chez le médecin dans le bourg voisin et quelle galère : 40 km/h maxi... Je ne voyais rien : non seulement ça tombait dur, mais brouillard !!! J'avais grand hâte d'être rentrée ! C'est à peine si je distinguais les phares des voitures ... et la route, car pas de déneigeuse ! 

        Je t'embrasse de tout mon coeur ainsi que les grands

        Tendresse

    47
    Dimanche 25 Février à 19:25

    Superbe texte , l'émotion passe à chaque phrase . Des souvenirs heureux liés à cette maison , je comprends que de voir cette pancarte doit vraiment retourner le coeur .

    Bonne soirée 

    Bises 

      • Lundi 26 Février à 20:01

        CoucouJazzy

        Oui, vraiment un déchirement de la voir vendue ! Et pourtant, elle n'était pas vraiment pratique ! Il aurait fallu faire bcp de travaux pour la rendre confortable ... Mais le coeur ne s'attarde pas à "ces détails" ! 

        Merci Jazzy et gros bisous

    46
    Samedi 24 Février à 11:52

    Il est très émouvant ce texte... Nous avons vendu la maison de nos parents après leurs décès... ce fut un déchirement... Mais souvent je pense aux bons moments que j'ai vécu là-bas, j'e suis née dans cette maison... et en suis partie vers 23 ans.... Avec mes sœurs et mes frères, que d'aventures, de bêtises partagées dans ses murs et le jardin. Depuis, je ne suis jamais passée dans la rue, je ne veux pas voir ce qu'elle est devenue, je préfère mes souvenirs!

    Gros bisous émus

      • Lundi 26 Février à 19:59

        Comme je te comprends ! J'ai eu bcp de mal à accepter qu'elle soit vendue ! 

        Merci Maryline et bonne soirée : nous sous une épaisse couche de neige ! on la sentait venir hier et elle est tombée toute la nuit et la journée...  

        Bisous

    45
    Vendredi 23 Février à 17:14

    Un vrai bonheur de te lire.

    La Petite Eglise, du coup je la chante et là aussi tu fais remonter des souvenirs ! Qu'est-ce que j'ai pu la chanter et ces dernières années c'était avec une amie.

    Quel coup au cœur de voir la maison ainsi entourée. 

    Merci pour tout ce remue ménage que tu as fait naître.

    Bonne fin d'après-midi Luciole.

      • Lundi 26 Février à 19:57

        Un grand merci Pimprenelle ! je suis touchée !

        J'ai su la chanson pendant longtemps, puis elle s'est émoussée en moi ! Je l'ai re-découverte avec émotion aussi ... 

        Je reviens du village voisin : bonjour la neige ! Elle tombait si drue que je n'y voyais rien... Pfioouu ! je suis contente d'être rentrée !!!  Mais que c'est beau !

        Je t'embrasse 

    44
    Jeudi 22 Février à 14:49

    C'est beau tout ses souvenirs. Moi aussi je suie a la recherche de mon enfance. La petite Eglise c'était la chanson de ma Maman. Je l'ai écoutée avec beaucoup d'émotion. Merci a toi. Bon je vais te le dire j'ai pleurer, tout doucement car mon mari était devant la télè est je ne voulais pas lui montré mon émotion . Bel aprés midi.

    Je te suie est je vais revenir te lire. A bientôt

      • Jeudi 22 Février à 15:04

        Que c'est gentil d'être venue dans mon univers ! merci bcp !

        Confidence : moi aussi ! c'est fou l'émotion que j'ai ressentie ! 

        Bisous et à bientôt aussi

    43
    Jeudi 22 Février à 08:52

    Ton récit m'a beaucoup émue.

    Je n'ai pas connu mes grands-parents, mais j'aurais aimé avoir ce lien...

    La petite église est une des chansons aussi que j'écoutais... merci pour tout Luciole.

    Bises et douce journée.

      • Jeudi 22 Février à 13:25

        Comme je te comprends ! C'est vide depuis le départ des grands parents paternels et maternels, et des parents.... Et la liste continue de tous ceux qu'on a connus en ce moment à grande vitesse ! 

        J'aime bcp ce chant très émouvant et ne peux l'entendre sans avoir les larmes aux yeux ! 

        C'est moi qui te remercie chère Quichottine, en espérant que ton prob de santé saura se résoudre le plus rapidement possible

        Tendresse et à bientôt

    42
    Mercredi 21 Février à 10:49

    C'est magnifique Luciole, je retrouve beaucoup de choses communes dans les maisons de nos enfances. La maison de ma grand-mère aussi est en vente et ne trouve pas d'acquéreur alors que quand j'étais petite je la trouvais si jolie et je pensais ma grand-mère immensément riche. Que de souvenirs, que de repas pris autour de cette table qui se dépliait à l'infini! Aujourd'hui, j'y vais pour vendre les meubles et la vaisselle que j'ai mis sur le bon coin et vider des bassines d'eau placée sous les plafonds qui gouttent! Au début cela me fendait le cœur mais le cœur hélas s’accommode de bien des maux! Parfois je me dis que c'est l'esprit de ma grand-mère qui s'accroche à sa demeure et que c'est pour cela que personne n'en veut! bises et merci de ton passage

      • Jeudi 22 Février à 13:20

        Ah nous avons du faire cela 2 fois pour mes parents et grands parents et je te plains infiniment ! c'est une épreuve terrible ! J'aimerais que notre maison soit quasi vide après notre décès à mon mari et moi afin que les enfants ne connaissent pas cela ! mais mon mari ne jette rien, alors ça promet ! 

        Malheureusement maintenant, il faut une maison refaite à neuf avec un mobilier "moderne" pour réussir à vendre ! Sans parler du prix qui diminue au fur et à  mesure des années qui passent ! Les gens veulent du pas cher clé en main....

        Vraiment, bon courage à toi !

        Merci Aza et bcp de gros bisous de consolation

    41
    Mercredi 21 Février à 10:33

    Ce sont de très beaux souvenirs  de tes grands parents que tu nous racontes là agrémentées de belles photos. 

      • Jeudi 22 Février à 13:15

        Merci Ameila ! J'ai toute une valise de photos en héritage ! c'est bien que j'en ressorte qqs unes ....

        Bisous

        @+

    40
    NINI-D Profil de NINI-D
    Mardi 20 Février à 16:14

    qu'ils sont tendres et beaux tes souvenirs avec tes grands parents ,ce doit être intense de repenser et de refaire leurs parcours à travers la mémoire et les photos : moi je n'ais pas eu le bonheur de connaitre cette joie ,mais les photos que mes parents m'ont laissés me montrent également ce genre de souvenirs merci pour ces moments émouvants de nos chers disparus!

    bisous amicaux

    chez moi il y a quelques semaines sous le givre !!

      • Jeudi 22 Février à 13:12

        Coucou ma chère Nini

        C'est moi qui te remercie de tes mots si sympas ! Tu vois, c'est bizarre, car je n'ai pas eu de larmes pendant des années.... et en me relisant pour les fautes, gros chagrin d'un coup ! 

        Je t'embrasse fort

        A bientôt

    39
    Mardi 20 Février à 15:55

    C'est très émouvant ce récit plein de souvenirs et de regrets .La maison de l'enfance ne peut s'oublier. Quel dommage qu'elle soit en vente .

    Bonne soirée

      • Jeudi 22 Février à 13:08

        Coucou Fanfan

        Cela fait déjà qqs années qu'elle est vendue, mais pas dans mon coeur ! les souvenirs restent encore bien vivaces.... 

        Merci Fanfan et très bonne après-midi

        Bisous

        A bientôt

    38
    Mardi 20 Février à 15:04

    De biens jolis souvenirs... happy Je me souviens bien de la maison de mes grands-parents, mais hélas, je n'ai aucune photo. Il faut dire qu'à cette époque, posséder un "appareil photographique" était presque un luxe ! he

      • Jeudi 22 Février à 10:35

        Ma grand mère était bonne photographe et possédait un petit appareil tout simple... C'est surtout mon père qui aimait immortaliser les souvenirs sur le papier ! J'en ai une valise complète !

        Merci  Pianosh

        Ne suis pas venue chez toi depuis un temps car mon ordi en panne chez le réparateur depuis presque un mois ! 

        Bisous

    37
    Mardi 20 Février à 14:50
    Josette

    Merci pour cette magnifique page

    c'est avec émotion que j'ai lu tes beaux souvenirs, peu de confort au départ mais tant de chaleur de coeur...

    Tu me mets la petite église en tête, ma nounou la chantait...

    bonne soirée et bisous

      • Jeudi 22 Février à 10:30

        Les Anciens connaissaient la valeur de l'accueil... c'est vrai ! c'était plus important pour eux que le confort ! quoiqu'ils avaient une belle maison, ce qui n'était pas donné à tous après la guerre ! Ils ont connus les 2 guerres et leur vie n'a pas été très rose... L'après guerre a été terrible !

        Merci bcp Josette et bonne journée toute douce

        Bisous

    36
    Mardi 20 Février à 07:07

    ..j'ai la gorge serrée en lisant ton beau texte. Ils sont si vivants au fil de tes mots!

    Merci pour ce partage plein d'émotions.

    Bises du jour,

    Mireille du sablon

      • Jeudi 22 Février à 10:27

        Coucou Mireille

        Je suis très touchée par tes mots, Mireille, merci bcp vraiment ! Ils sont vivants parce que vécus... 

        Gros bisous et à bientôt

    35
    Lundi 19 Février à 22:29
    colettedc

    Comme c'est BEAU, Luciole ! Quel superbe hommage à tes grands-parents !!! Bonne semaine ! Bisous♥

      • Jeudi 22 Février à 10:26

        Un grand merci Colette ! Les souvenirs inspirent bcp plus... 

        Je t'embrasse fort

        A bientôt

    34
    Lundi 19 Février à 17:44

    je te remercie pour ta participation ; ma maison lorraine ancienne d'un petit village est entourée par des immeubles et une zone commerciale, ma voisine qui était née en 1924 a vu toutes les transformations ; j'ai pensé à elle en lisant ton texte.

    Et aussi aux parents (papa chez nous) qui chantaient dans la voiture ou dehors près de la maison des grands parents ou aux repas de famille. J'ai beaucoup aimé. 

    Merci pour tes souvenirs sensibles.

    Bises 

      • Jeudi 22 Février à 10:24

        C'est un grand choc de se voir entouré de la sorte alors qu'on avait choisi une maison tranquille en pleine campagne.... Je suis allée sur Google Map et la surprise est de taille : plus de 3800 Habitants ! Imagine un peu ! avec usines tout près de la maison désormais ! 

        C'est moi qui te remercie ! ta proposition a été une bonne source d'inspiration pour bcp !

        Je t'embrasse

         

    33
    Lundi 19 Février à 17:08
    Bonsoir Luciole,
    Quels beaux souvenirs Luciole, j'ai lu ton texte 2 fois ... Merci beaucoup. Passe une bonne soirée, grosses bises, Véronique
      • Jeudi 22 Février à 10:20

        C'est vraiment gentil Véronique, merci bcp !

        Très bonne journée avec le soleil si possible et gros bisous

        A bientôt

    32
    Lundi 19 Février à 16:57

    Un joli hommage à tes grands parents. Je me rappelle effectivement avoir entendu cette chanson.

    Bisous

      • Jeudi 22 Février à 10:19

        Merci Maya

        Un hommage mérité qui ne demandait qu'à remonter des profondeurs

        Bisous

    31
    Lundi 19 Février à 15:17

    Voilà des souvenirs qui te marquent à jamais et il est bon de se les remémorer de temps en temps.

    Merci pour le partage des belles photos de tes grand-parents.

    Bonne semaine à toi, à bientôt.

      • Jeudi 22 Février à 10:18

        Tout à fait Maïté... Des moments de bonheur qui servent de base d'appui !

        Merci Maïté 

        Bisous et à bientôt

    30
    Lundi 19 Février à 15:05

    Comme c'est bon de se souvenir !

      • Jeudi 22 Février à 10:15

        Et bien je dois reconnaître que revenir en arrière a qqs fois du bon.... Bcp d'émotions qui remontent qui semblaient enfouies...

        Merci Gazou 

        Bisous

    29
    Lundi 19 Février à 14:59
    Émouvant souvenirs d'enfance. Les maisons où nous avons vécu font partie de nous même et c'est déchirant quand on les quitte et les voit mal entretenues ou pire détruites. Belle semaine. Bisous
      • Jeudi 22 Février à 10:14

        Merci Martine... C'est vrai qu'il nous a été difficile de voir partir cette maison familiale ... 

        Très belle journée 

        Bisous

    28
    Lundi 19 Février à 14:45

    De jolis souvenirs Luciole !

    Bises et bon début de semaine

      • Mercredi 21 Février à 19:54

        Merci chère Zaza ... Un bon début de semaine avec amies à la maison autour d'un gratin d'endives... 

        Bonne soirée et bisous

    27
    Lundi 19 Février à 14:40

    J'ai lu tes souvenirs avec beaucoup d'émotion, ils m'ont tant rappelés les miens, et "La Petite église" au fond du hameau" m'a fait carrément pleurer, car c'était papa qui l'a chantait.

    Hélas, de ces jours heureux ne reste comme tu dis que des photos, et c'est peu, quand on a le coeur si plein de beaux souvenirs !

    Grosses bises et merci pour cette remontée en bonheur

      • Mercredi 21 Février à 19:53

        Figures-toi que j'ai été prise d'une crise de larmes d'un coup en relisant pour corriger les fautes.... Alors je te comprends tellement .... 

        Merci Livia de ton com si émouvant et bonne soirée

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :