• LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

     

    VOYAGE EN AUVERGNE - SEPTEMBRE 2016

     

    LA PAPETERIE RICHARD de BAS d'AMBERT (63600)

     

    LA GRANDE HISTOIRE DU PAPIER

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    Nid de guêpes

     

    Les 1ers fabricants de PAPIER :

    • LES GUÊPES !

    Un nid de guêpe est fait de papier mâché.

    Comment ?

    Du printemps à l'été, les guêpes rognent des écorces, des piquets de bois, des souches... arrachent les fibres des vieux bois... ramassent des feuilles sèches, toutes sortes de débris végétaux... qu'elles récoltent à l'aide de leurs mandibules...
    Puis les mélangent à leur salive pour obtenir une pâte qu'elles étalent en fines couches superposées... comme les feuilles de papier.

    Elles construisent les rayons et l'enveloppe de leur nid ...

     

    ET LES HOMMES ?

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    Les Hommes ont essayé de s'exprimer à l'aide de peintures murales, de gravures sur paroi argileuse, d'os, de peintures sur galets... sur de la terre cuite... Bref, sur tout ce qu'ils pouvaient et pendant bien longtemps !

     

     

    Peintures murales de Lascaux

     

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERTPuis sur des Parchemins, sur des Baguettes de Bambou reliées par des fils de soie ou de coton

    Le Bambou, après l'os, fut le 1er support de l'écriture antique !

    Sans ces bambous, ne nous seraient parvenu ni Lao Tseu, ni Confusius, ni Mencius, ni Tchouang Zeu.... et la pensée aurait eu une toute autre forme d'organisation...

    Cette écriture de bambou est donc à la base de la culture chinoise et de sa transmission....

    Mais les rouleaux de bambous sont encombrants, les liens en soie onéreux et fragiles...

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERTLe Papyrus, support souple de l'écriture mis au point en Egypte 8000 ans avant notre ère, était constitué de minces bandes de moelle de roseau juxtaposées en 2 couches perpendiculaires, homogénéisées par martèlement et encollées...

     Ce papyrus est un lointain cousin de notre papier moderne.

     

     

    L'invention du papier fut utilisé dès le 3ès AVANT notre ère...

     

    "Le passé est le miroir d'aujourd'hui"

    (proverbe chinois)

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERTL'idéogramme chinois désignant le papier comporte, parmi ses éléments, la CLEF "SOIE" !

    La bourre de soie fut utilisées dès le 3ès avant notre ère pour fabriquer un produit découvert sur plusieurs sites archéologiques, attestant l'existence de ce matériau bien avant l'ère chrétienne ...

    La composition du caractère 紙 (zhǐ), qui signifie papier, suit le développement du “papier” dans l'ancienne Chine.

    Il y a environ 2000 ans, avant que Cai Lun n'ait amélioré la technique de la fabrication du papier et significativement diminué le coût de la production de papier, les gens écrivaient sur des feuilles de soie ... (Et oui, déjà !)... et sur d'autres matériaux comme décrit précédemment. Mais la soie coûte très cher !  Son coût prohibitif entraîne la récupération des lambeaux de soie, qui, réduits en pâte et étalés sur un cadre, produisent le « papier de soie ».

    Le côté gauche du caractère est (sī), le radical de la soie, lequel indique la catégorie et un des matériaux originellement utilisé en Chine pour écrire dessus. 

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERTTsai-Lun ou Cai-Lun (50 - 121 ap JC)


    Grand Eunuque de l'Office des armes et des outils, protégé par l'impératrice douairière sous la dynastie des HAN orientaux en 105 ap JC, Haut fonctionnaire de la Cour impériale chargé de diriger des manufactures,
    aurait proposé à la Cour un procédé de fabrication du papier à partir de chiffons, du chanvre, de vieux filets de poissons, de vieux cordages dessalés, des écorces d'arbres, du mûrier à papier ....

    pour obtenir une sorte de papier assez proche du nôtre...

    Procédé qu'il améliora puis codifia pour en généraliser la fabrication.

    La généralisation de cette technique de fabrication favorisa sensiblement le développement de l'écriture....

    Un Temple fut érigé en son honneur à CHENGDU (centre Ouest du pays) pendant la dynastie SONG (960-1279) et il fut déifié ...  

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    Papier de Tsai Lun

     

     

     

    Matières premières :

    mûrier blanc, bambou, chanvre cannabis (récupération de cordages de marine, dessalés)...

     

    Fabrication :

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT1) et 2) Rouissage *
    Les matériaux sont lavés, triés, nettoyés de leurs impuretés, puis plongés dans de l'eau pour macérer (rouissage)

    3) étuvage - homogénéisation de la pâte par cuisson

    4) blanchiment

    5) broyage, pilonnage et défibrage

    6) fabrication de la feuille
    Pâte à papier obtenue dans de l'eau et de la colle

    7) fabrication de la feuille avec une invention géniale : "la Forme"

    8) étendage

    9)feuilles  prêtes pour le pressage, afin de retirer l'excès d'eau

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (*le rouissage = macération de plantes textiles pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse d'avec la tige ) 

     

    "Ces chiffons, ces écorces et ces végétaux étaient placés dans un mortier et arrosés d’eau, puis pilés à l’aide d’un maillet ou d’un pilon jusqu’au défibrage de la masse, et l’obtention d’une pâte relativement homogène.

    Cette pâte étaient ensuite versée et étalée dans un moule composé d’un cadre en bois et d’un tressage de rotin qui retenait les fibres et laissait l’eau s’échapper à travers

    Avec une texture fine et absorbante, le papier chinois ainsi obtenu fit la joie des calligraphes de l’Empire du Milieu. Les bibliothèques s’étoffèrent de centaines de manuscrits. Songeons que celle de l’Empereur T’ai Tsung (627-649) compta  jusqu’à 20 000 volumes !"

     

    "Le passé est le miroir d'aujourd'hui"

    Processus de fabrication du papier pendant la Dynastie des HAN de l'OUEST en 206 avant JC

    (Regardez bien les images et vous les comparerez avec celles du Moulin Richard de Bas)

     

     Après le chanvre, la chine utilisa quantité d'autres matériaux à l'ortie de chine (la Ramie) à la fin du 2ès, le rotin au 3ès et 4ès, le mûrier, la paille de riz, certains bambous voire même des algues....

    Grande variété de papiers dont les textes du 1er millénaire nous apprennent les multiples usages :

    • papier monnaie, papier écriture, papier d'habillement, papier d'offrande, papier d'ameublement ou encore papier toilette.

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERTProgressivement la technique s'améliora. D'abord la "FORME" qui permit de la plonger à volonté dans le bain de fibres en suspension et d'obtenir des feuilles de papier de différentes épaisseurs...

    Ensuite les procédés d'encollage en remplaçant le plâtre par une gélatine obtenue à partir de lichens, puis par l'amidon....

    Le papier se diffusa rapidement en Corée, puis au Japon et en Indochine, aux Indes et enfin dans tout l'Extrême Orient et l'Asie Centrale.... le long des pistes de la route de la soie...

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    Route de la Soie

     

     

    MOULIN A PAPIER CHINOIS :

    Une des étapes essentielles de la fabrication du papier chinois, le BROYAGE AUX PILONS par procédé HYDRAULIQUE, avec ROUE, ARBRE à CAMES et SYSTEME de CROCHETAGE des MAILLETS.

     

    1) roue à aubes 2) arbres à cames 3) maillets 4) eau  5) tissu à fouler

     

    CONQUÊTE ISLAMIQUE :

    Le papier s'étant progressivement imposé comme un indispensable support et vecteur de la pensée humaine, la civilisation arabe se mit à importer son papier d'Asie Centrale....

    En 751, une coalition militaire Turc-arabe livra bataille sur les rives de la rivière TALAS (Kirghizistan actuel) et remporta la victoire.... De nombreux papetiers chinois furent prisonniers... et les arabes importèrent la technique chinoise dans la Région de Samarkand, au carrefour de la route de la soie...

    Papeteries à Bagdad en 793, au Caire en 900, à Fez en 1100....

     

    1ères manufactures européennes établies au 12è s par les Maures en Espagne (notamment à Valence), en Sicile ...

    Le papier arabe à partir de chanvre pénètre difficilement dans le Sud de l'Europe chrétienne qui préfère le parchemin et rejette ce papier fait de "rognures de chiffons et autres détritus", et de plus fort onéreux et fragile...

     

    Cependant, le papier arabe sera couramment utilisé en Italie qui en améliorera la qualité progressivement... 3 inventions majeures :

    • meilleur battage de la pâte dans des "piles à maillets multiples" animées par l'arbre à cames d'une roue hydraulique, qui remplacèrent la meule des arabes et le pilon des chinois : fabrication de la pâte plus rapide et moins onéreuse
    • meilleur encollage substituant la gélatine à l'amidon de blé des arabes ou de riz des chinois.
    • "formes" rigides tissées avec des fils de laiton, forgées puis tréfilées dès les années 1385-1390, qui permettront de coucher les feuilles de papier sur des feutres une à une et de les empiler
    • séchage à l'air des feuilles humides suspendues à des cordes (comme le linge)

     

    1ères utilisations en FRANCE du papier pour les écritures qui importèrent des "rames" (terme commercial arabe) via les marchands d'Italie (qui les achetaient en Syrie, Egypte ou Sicile)...

     

    1360 : date importante pour la FRANCE :

    1ères papeteries Champenoises et Comtoises

     

     (Déclin du Parchemin)

     

    14è s : 1ère Papeterie Française à TROYES (Aube), mon pays natal ! cocorico !!!

    Puis dans le Vaucluse, Auvergne, Ile de France, Angoumois.... etc

    Guerres franco-anglaises, guerres civiles françaises, guerres privées, troubles, insécurité... etc entravèrent la progression du papier...

    Il faudra attendre la NAISSANCE de l'IMPRIMERIE au milieu du 15ès pour voir se re-développer les papeteries ...

    Du 13ès au 17ès : peu d'innovation !

    Dès le 17ès : les piles à maillets (encore en cours au Moulin Richard de Bas) firent place aux piles Hollandaises dues à Jean Guillaume ECREVISSE pour défibrer les chiffons...

    La pile Hollandaise remplace à elle seule un "moulin" traditionnel, mais elle nécessite une grande énergie que les petits ruisseaux de montagne ne peuvent donner... C'est le cas du Moulin Richard de Bas...

    Le 19ès mécanise la fabrication et utilise le bois comme matériau de la pâte à papier.

    LA REVOLUTION INDUSTRIELLE mettra fin progressivement aux moulins traditionnels, sauf en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud.

    En 1940 renaît un premier moulin traditionnel. Puis dès 1960, une dizaine de sites font revivre cet artisanat presque oublié.

    Aujourd'hui l'industrie papetière, grosse consommatrice de cellulose, recommence à récupérer comme autrefois les chiffons, les déchets de scieries et les papiers usagés...

     

    BÂTIMENTS  :

    Les moulins traditionnels, dès le 19ès, se présentent à un bâtiment de plan rectangulaire étagé sur plusieurs niveaux associant 3 matériaux :

    • pierre et pisé (terre compactée) pour 1er et 2ème étage
    • bois pour le grenier (les "étendoirs où sèchent les feuilles de papier sur des fils)
    • terre cuite pour la toiture

     

    Beaucoup d'annexes professionnelles et agricoles:

    • un halle pour le bois sec (chauffage)
    • une charbonnière (charbon de bois pour tiédir la pâte à papier dans la cuve et chauffer la chaudière les jours de collage du papier)
    • un local extérieur pour la "chaudière" à colle adossé au Moulin près du ruisseau (sécurité incendie)
    • un lavoir pour les feutres nécessaires à la séparation des feuilles sous la presse
    • un moulin à grain pour produire la farine pour le pain
    • le four à pain
    • grange avec grenier à foin et paille
    • grange étable, soues à cochons, abris basse-cour
    • jardins, prés pour chanvre, foin...
    • pâturages, vergers, ruchers...etc

    Complémentarité entre artisanat, agriculture et élevage.

     

    SUITE PAGE SUIVANTE

    VISITE AU MOULIN DE RICHARD DE BAS

     

    LA PAPETERIE RICHARD DE BAS - AMBERT

    Bisous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « AMBERT - PUY DE DÔMEVOYAGE INTERPLANETAIRE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    24
    Lundi 31 Octobre 2016 à 07:42
    marine D

    J'ai vu une émission sur fabrication de papier de luxe artisanal, c'est beaucoup de travail mais cela en vaut la peine.
    Oui mais au moins un chat à la maison c'est ce qu'il me faut pour ressentir le plaisir de cette chaude présence...Les animaux sont le sel de la vie et souvent bien plus réconfortants que les hommes (en général) !

      • Lundi 31 Octobre 2016 à 21:04

        Coucou Marine D

        C'était une visite étonnante et je suis ravie de l'avoir faite... Cependant, les conditions de travail sont vraiment difficiles dans un bruit assourdissant... Un grand coup de chapeau à toutes ces personnes qui acceptent ces aléas.... pour un produit de qualité.

        Merci de ta visite et à bientôt, dès notre rentrée, car nous partons dans notre pays natal qqs jours pour la Toussaint.

        Bisous

    23
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 20:55

    Un bel exposé scientifique, historique, philosophique et ludique, complet merci à toi!

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:59

        Vive Internet, chère Mansfield, qui nous permet tout cela ! Des recherches passionnantes suite à une visite extraordinaire... Dommage que le personnel est réduit au minimum hors période estivale ! Mais le peu que nous avons vu était déjà super.... Une visite à faire Juil et Août !

        Merci à toi et bisous

    22
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 16:29

    Belle endroit à visiter.

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:55

        C'est vrai ! j'ai été passionnée pendant toute la visite et aussi pour l'exposition à l'extérieur où nous avons campé en camping car pendant qqs jours : un régal !

        Merci Denis de ta visite et à bientôt

    21
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 11:16

    Une belle histoire que tu nous contes là !

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:53

        Merci Capucyne... J'essaie de faire aussi bien que toi... he

        Bisous

    20
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 08:32

    Merci beaucoup pour ce reportage bien complet. J'en ignorais certains passages...

    Marc et Bernard vont bien, nous étions ensemble hier a-midi.

    Bon dimanche, bises de Mireille du sablon

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:53

        C'est très gentil de ta part de me donner de vos nouvelles, chère Mireille et merci de ta participation ...

        Vous fait de gros bisous à tous et à toi

        A bientôt

    19
    Samedi 22 Octobre 2016 à 15:23

    Merci Luciole pour ce documentaire très intéressant. Bien que n'étant pas une guêpe et n'en ayant pas la taille non plus, j'aime bien faire mon papier mâché et patouiller pour le malaxer.

    Le livre Papier, créations et métamorphoses aux éditions Dessain et Tolra relate cette aventure du papier ainsi que l’utilisation qui en faite en art sous diverses formes... Si ça t'intéresse...

    Bon week-end!

    Bisous

    Maryline

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:51

        Merci de ce renseignement intéressant que je garde de côté, chère Maryline... J'ai fait du papier mâché dans ma jeune trentaine pour des marionnettes (caté théâtre), mais ne sais plus où se trouvent mes docs ? 9 déménagements ont fait le vide...

        Heu, pour la taille de guêpe... je l'ai perdue également  depuis longtemps !!! mouaf ! snif !

        Très bonne nuit et à bientôt

        Bisous

    18
    Samedi 22 Octobre 2016 à 11:27

    Merci Luciole pour cet article érudit qui a du demander de longues recherches ....

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:44

        Hou, c'est vrai Ulysse... Je me suis passionnée sur ce sujet, depuis cette visite à la Papeterie... Internet est vitale pour des curieuses comme je le suis ....

        Un grand merci pour ta visite et bisous

    17
    Samedi 22 Octobre 2016 à 10:38
    Très intéressante histoire du papier et de sa fabrication à travers les âges et civilisations. Merci. Bon week-end
      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:42

        Un grand merci à toi Martine 85, de ta visite si sympathique...

        Bon WE à toi aussi avec le beau temps comme nous aujourd'hui et toute une brassée de bisous

    16
    Samedi 22 Octobre 2016 à 08:57
    Marenostrum

    Comme quoi notre civilisation occidentale doit beaucoup aux autres peuples!!

    Bonne fin de semaine

    Bises

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:41

        Coucou Jacqueline

        et comme j'aime ta remarque si pertinente !!! cool

        Entièrement d'accord avec toi.... yes

        D'après certaines statistiques, une civilisation atteint son apogée puis brusquement rétrograde parfois au plus bas pour diverses raisons .... stagne pendant environ mille ans ... pendant qu'une autre grimpe au sommet et rebelote ?????

        Merci Jacqueline ... bon WE et bisous

    15
    Samedi 22 Octobre 2016 à 00:23

    Bonsoir Luciole. Tu nous en fait voir des choses. Le tout est passionnant. C'est incroyable comme les hommes veulent toujours s'améliorer et en savoir plus. Merci.

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:27

        Coucou Ginette

        Les "technomédicaux" veulent tellement améliorer l'Homme qu'ils me font vraiment peur ! je lis en ce moment "La Révolution transhumaniste" de Luc Ferry.... et cette fois, les hommes veulent vraiment aller trop loin ...

        Mais il est à remarquer que Internet est un outil passionnant dans lequel je peux puiser des merveilles ... quand j'ai le temps ! Ce foutu temps ! arf

        Chez toi aussi, c'est remarquable ! ton aide technique sur Ekla, tes recherches sur les créas d'images... qui me dépassent complètement... cool

        Sans parler de tes reportages sur ton beau pays.... qui me scotchent et me font tellement désirer le visiter...

        Un grand merci pour tout Ginette et toute une brassée de bisous

    14
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 23:14

    Bonsoir Luciole,

    Un article fort passionnant , étant une grande consommatrice de papier sa fabrication depuis ces balbutiements m'a beaucoup intéressée.

    Tu devrai proposer tes services à la télé et faire des émissions sur tous les sujets que tu traite sur ton blog, nous aurions sûrement des émissions passionnantes au lieu de leur trucs sans sel qu'ils nous servent tous les soirs.

    J'attends la suite...

    Gros bisous

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:18

        Tu es trop gentille, chère Livia... Mais c'est vrai que les vraies émissions qui me passionnent deviennent vraiment trèèèèès rares à la télé ou bien des rediff de rediff !!! bad cry

        C'est pourquoi je ne la regarde plus, sauf exception... si j'arrive à avoir le temps !

        Je vais essayer de travailler la suite de nos vacances dès que possible, après la Toussaint, car je suis dans les réunions et les répétitions de chants... Fatiguée !

        Beauuuucoup de bisous Livia et merci de ton intérêt à mon blog...

        Tendresse

    13
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 22:27

    Je suis tjs admirative des inventions humaines, mais pas que, chez l'animal aussi... Intelligence pour nous façon de vivre pour lui... merci Luciole, bonne nuit, bises

      • Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:11

        Avec toutes mes excuses pour ce retard, mais partie tous les jours aww !

        Merci Jill de tes visites si sympathiques que j'apprécie énormément....

        l'Humain copie bcp sur la bêbête ! ex : l'hélico via la libellule ! L'ingéniosité des insectes en particulier est extraordinaire ! Peut être nos survivants ???

        Bonne nuit à toi aussi et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :