• LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    Cliquez sur l'image

    DEFI n° 141 mené par Enriqueta des "Croqueurs de mots"

    Pour LUNDI 23 MARS 2015 : "C'est dans les vieux pots......"

    J'ai choisi dans la liste proposée des défis,

    Le Défi n°28 de Tricotine :

     

    LE GRENIER

     

    (Cliquez sur les photos qui s'agrandiront)

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

    Sensation d'arrachement ! Cette maison aimante aux odeurs encore tenaces de cire, de roses, de géraniums et de plantes grasses, de cuisine et de pâtisserie... qui contient tant de souvenirs, de rêves et de liens... cette demeure rassurante close désormais des ses hôtes partis "au Ciel".... allait être vendue !

    Cet îlot où chacun pouvait venir déposer sa vie, lieu de rencontre ou lieu d'exil auprès de nos vieux parents.... Quelle difficulté de s'en séparer ! Tout un pan de vie qui s'écroule....

    Maison qui garde l'empreinte des grands parents maternels, des tantes et oncles, des cousins et cousines, des parents... Château de ma mère...

    J'allais de pièce en pièce écouter battre son cœur, à travers son histoire l'œil inquisiteur, pour en établir l'inventaire....

    Silence inquiétant ! La maison désertée s'était repliée sur elle-même... Allait-elle supporter des Etrangers ?

    Un escalier, interdit à l'enfance, m'attire soudain tout là-haut, vers son mystère....J'allais enfin pouvoir destabiliser le temps, le plier à mes envies, le forcer à révéler les secrets qu'il s'obstinait à protéger dans le giron du Grenier....

    Je grimpe une à une les marches étroites crasseuses de l'échelle de meunier... Une porte couine et s'ouvre....

    HAN ! j'ai le souffle coupé ! Un travail titanesque m'attend !

    Un fatras d'objets, de petits meubles, de chaises bancales, de bibelots occupent chaque centimètre carré...Des années conservées, entassées sous la dense poussière...

    Une hésitation me tient en suspens dans l'air ouaté où danse la poussière dorée... D'énormes toiles d'araignées tendent leurs hamacs poussiéreux partout ! Une douce lumière émane d'une lucarne,  dans laquelle  tourbillonnent des évanescences scintillantes...

    Mes yeux s'habituent progressivement à la pénombre. J'attends, lovée dans la lumière diffuse... De vaporeux fantômes gémissent, se plaignent... Des soupirs, des petits cris, des craquements.. Le sifflement du vent entre les tuiles ... Mon insolite arrivée réveille la torpeur inviolée depuis tant d'années du Grenier !
    Ses entrailles ont une drôle d'odeur qui me fait plisser le nez ! Le parfum entêtant des branches de tilleul desséchées se mêle à la fragrance épicée ou douçâtre des touffes de plantes séchées et de roses fanées...suspendues têtes en bas aux poutres de chêne patinées par les ans d'une surprenante beauté malgré l'épaisse couche de crasse...

    Ce repaire brouillé d'ombres irréelles exerce sur moi une étrange fascination ! Le temps, un instant figé, se remet en marche.... Je me déplace avec précaution sur le plancher disjoint en bois brut qui grince, évitant soigneusement les toiles d'araignées...

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALEJ'ouvre avec beaucoup de difficultés la porte qui résiste, puis hurle d'une massive armoire... et reste émerveillée devant les piles jaunies de magnifiques draps de mariage en coton brodés main, assortis de leurs taies d'oreillers... Des napperons délicatement ajourés et bordés de dentelle.... véritables trésors du temps jadis !
    Mais déception en dépliant un drap couvert de poussière : seul le rabat brodé est resté intact, le reste est rapiécé, usé jusqu'à la trame, voir déchiré ! (Même constat par la suite pour les autres draps !)

     

    Je navigue d'un objet à l'autre, familier ou inconnu qui raconte la vie de la famille, en triant, jetant ou conservant selon l'état ou mon désir.

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALEUne boite à chaussures remplies de cartes postales fera le bonheur de mon mari, ainsi qu'une pile de disques vinyls aux pochettes surannées...

    Emotion vive devant un carton rempli de sécateurs rouillés, de bouts de ficelles que mon grand-père maternel gardait précieusement pour entortiller ses tuteurs dans son immense potager... ou devant la pile de journaux de la guerre 40 mangés par les souris... les vieux appareils photos hors d'usage... tout ce bric à broc qu'il faut jeter !
    Impression de violer l'intimité du Grenier ! J'entends chuchoter sa mémoire blessée dans le silence ouaté !

    Ici tout un carton de partitions illisibles qui incitent à la nostalgie : j'entends la voix de ténor de mon grand-père chanter des airs d'opéra. Il avait du quitter la scène et le théâtre pour nourrir sa famille... Faille insondable dans sa vie ! Partitions qui continueront de remplir les sacs de poubelle étiquetés "à jeter".... s'accumulant devant la porte. Je travaille vite dans la lumière tremblante...

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    Une valise noire, blanche de poussière, me délivre son mystère d'où s'échappe une violente odeur d'encre et de renfermé.

    Battements de cœur ! Des lettres par centaines gisent là, en vrac ou soigneusement enrubannées... Avis de naissances ou de décès, lettres d'amour ou d'évènements tragiques ou joyeux.... de désillusions qui tordent le cou aux rêveries, aux envies... Ici, tous les mots se fondent en un TOUT qui se nomme la VIE !

    J'hésite ! Prémonition sourde ! Culpabilité ! ... mais la curiosité prend le dessus. Et puis, il faut bien trier !  

    Lettres banals, avis que je jette sans pitié !

    Dans le grenier, un pont enjambe la pénombre striée de rais de lumière comme des tuyaux d'orgue renversés scintillants.... et rejoint les âmes des défunts par ces mots lus déversés sur les papiers souvent quadrillés...

    Mots frémissants, légers comme des battements d'ailes...

    Ou mots acides qui, soudain, griffent, labourent et laissent des sillons douloureux ! Je jure de ne jamais garder mes courriers !

    Les poubelles se remplissent rapidement .... J'y jette tout un bric à broc à portée de main. Infinie solitude, au milieu de l'empreinte de mes pas sur le sol poussiéreux !

           ma grand mère maternelle

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALEUne commode baille ! Les tiroirs ne ferment plus... J'y soutire péniblement de longues boites colorées en carton, grosses de photographies, ou d'albums photos ... Les photos, surtout les sépias, ont une drôle de mine... Elles ont mal vieillies ! De magnifiques élégantes coiffées d'immenses et superbes chapeaux côtoient des hommes secs et fiers à moustaches, coincés dans d'étriqués costumes noirs.... Longues galeries d'ancêtres inconnus que j'entasse dans la grande valise noire dépoussiérée, vidée de son contenu...

    Puis la nostalgie d'un passé magnifié par la mémoire infaillible des albums de l'enfance où l'on retrouve avec joie les cris, les rires des cousins, cousines en courses folles à travers l'immense Jardin ou grimpés dans l'énorme tilleul... puis les parterres de rosiers, la façade couverte de vigne vierge de la maison, le rosier grimpant... Revient le goût des fraises sucrées et l'acidulé des groseilles, la douceur des framboises et l'acidité des pommes vertes...

    Ma petite mère en communiante

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    Et voici même ma mère en jolie mariée dans sa magnifique robe de communiante à plis religieux et ruchers....

    Quelle était belle, ma mère, sur cette photo !

    Le Grenier cesse d'être solitude, le souvenir devient nourriture...

    Se tisse un dialogue entre Ciel et Terre !

    A travers ce souvenir, le sourire d'une vie, qui nous quitte, s'envole hors de l'espace et du temps, et nous revient...

    Fil ténu et sensible qui doucement s'affirmera..... Etrange sentiment d'unicité !


    Transparence de l'Amour qui nous protège et, d'un clin de lumière, doucement nous mène là où le pied peut se poser sans se blesser....

     

     

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALECoup de cœur devant ce minuscule service à café fleuri de bleu avec lequel ma mère servait le breuvage brûlant avec des gestes lents.... Il trouvera sa place sur l'une de mes étagères de la cuisine...

    Parmi tous les bouquins relégués dans une malle au dos bombé, ces fameux "Sélection du Livre" du Reader's Digest dont je me gavais, allongée sur mon lit... encastrés depuis dans ma bibliothèque bondée...

     

     

    Les ombres s'allongent dans le grenier pendant que les sacs poubelles s'amoncellent à l'entrée...

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

    Et dans le glissement de la lumière soudain se révèle l'insolite : l'antique machine à calculer de mon père, que seul mon mari ravi saura faire fonctionner... Elle rejoindra l'imposante machine à écrire "Underwood" noire de son père sur les étagères de son bureau !

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    A même le sol dans un cageot s'amoncellent de mignons petits vases qui, débarrassés de leur gangue de poussière, garniront mes étagères de cuisine juste au-dessus de l'évier...

    Deux ravissantes Saintes Vierges soigneusement emballées communient avec les âmes des défunts qui se fondent dans l'ombre...

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALELE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     L'une trônera dans la niche au-dessus du frigidaire dans la cuisine

    Pendant que l'autre Marie à l'Enfant Jésus touchera le cœur des visiteurs dans l'entrée de ma maison du Var...

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALELE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

      

    Dans le faux silence où tout craque et gémit caracole un service à orangeade en verre gravé de feuilles dorées, que ma mère gardait pour "les grandes occasions", qui retrouvera vie derrière la vitrine de mon buffet de cuisine...

    Ainsi que les précieux contenus de coffrets bleus : des vases de Cristal d'Arques délicatement ciselés..

    D'autres souvenirs toucheront le cœur de mes frères et sœur, et peu à peu le grenier balayé, récuré, retrouvera sa glaciale nudité.... Tristesse du regard balayant la poutraison en chêne, la grisaille des murs de pierres et la soudaine propreté des lames disjointes du plancher....

    Le Grenier renfermera désormais progressivement l'Histoire singulière, avec de nouvelles marques, d'une autre famille !

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

    Coucou, c'est moi, à 12 ans

     

    LE GRENIER DE LA MAISON FAMILIALE

     

     

    << Voyage à Rome 2014 : La Place du Peuple 

    Printemps, je t'attends ! >>

     

    « VOYAGE A ROME du 5 au 10 Otobre 2014 : 2ème jour suite 5PRINTEMPS, JE T'ATTENDS ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    79
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 19:18

    coucou Luciole.  J'ai aimé cet article, ah les souvenirs ! les photos anciennes qui seules peuvent nous rapprocher encore un tout petit peu...(d'après le style de tes photos, c'était à peu près à la même époque). Les maisons de mes grands-parents (maternels et paternels) où j'ai passé beaucoup de temps (surtout celles de mes grand-parents paternels) on été vendues, transformées.  C'est comme si tous mes souvenirs s'envolaient d'un coup... Mais il y a des souvenirs qui restent, ceux du coeur et ceux-là, on ne les oublie jamais ! 

    Bises et à bientôt !

     

    78
    Lundi 30 Mars 2015 à 20:25

    @ Béa Kimcat

    Merci de tout cœur Béa de ta présence dans mon grenier et de ton compliment . Je suis si ravie que ce défi t'aie plu.... Je t'embrasse et à toi aussi, une super bonne semaine
    La nôtre commence avec un vent de plus de 100 Km/h avec des pointes à 130 : pfffff ça déménage !

    77
    Lundi 30 Mars 2015 à 19:29

    Coucou

    Un grenier rempli d'émouvants souvenirs

    Défi bien réussi

    Bisous du lundi et bonne semaine

    Béa kimcat

    76
    Dimanche 29 Mars 2015 à 21:23

    Waouuh, Mansfield, tu as des commentaires magnifiques ! Merci bcp !

    Tu te doutes bien qu'il s'agit avant tout d'un travail d'imagination, car les conditions réelles étaient bien différentes.....
    Un état de catastrophe devant l'ampleur du travail à effectuer en très peu de temps, car nous habitions fort loin à l'autre bout de la France ! De l'Aube au... Var ! Et il fallait rentrer rapidement  pour le travail !

    Et tjrs pas de grenier, mais dépendances et garages bondés !

    Merci de tout cœur et grosses bises

     

    75
    Dimanche 29 Mars 2015 à 21:15

    Tu as eu raison, Durgalola, il faut savoir se protéger !

    Suis très contente d'avoir eu tes mots en moi, en quelque sorte !
    Ton soutien m'est précieux, car ces défis représentent bcp pour moi... Je mets la semaine à les concocter... Pas facile, car vous avez toutes des imaginations incroyables ! Je tombe des nues à chaque découverte....
    Je vais m'habituer !

    Bisous et merci de tout cœur. A bientôt

    74
    Dimanche 29 Mars 2015 à 21:10

    Coucou Domi
    Je suis bien contente que ma ptite mère te plaise ! c'est vrai qu'elle est bien jolie sur cette photo ! Elle était très grande...
    Quant à moi, j'ai poussé comme un champignon jusqu'à 12 ans environ, rejetée au dernier rang des "petites classes", puis croissance stoppée d'un coup, sans comprendre pourquoi ? et me suis retrouvée au 1er rang au collège ??? snif ! un petit mètre 58 .... depuis l'âge de 12 ans ! Au beau milieu d'une foule, au cinéma ou aux musées... c'est d'un pratique !!! Tjrs un "grand" qui te bouche la vue !

    Je suis ravie que ce défi te plaise, cher Capitaine ! Et merci de ce sympathique commentaire qui me touche !

    Bises et à la prochaine fois

    73
    Dimanche 29 Mars 2015 à 20:33

    Wouaou, ton grenier est si richement chargé d'histoire qu'on en sent les odeurs, on s'enivre de son mystère  et on voisine avec tes fantômes!

    72
    Samedi 28 Mars 2015 à 18:38

    je n'ai pas osé aller dans le grenier de la maison de mes grands parents même en imagination, c'était trop sensible .. Tu y as été pour moi - je te remercie et j'ai eu beaucoup d'émotion à te lire. Très bon dimanche 

    71
    Samedi 28 Mars 2015 à 00:54

    Merci à toi Luciole pour ces moments d'intimité dans cet endroit magique!!!

    Ta maman était ravissante sur cette photo tout autant que toi qui m'avait l'air bien grande à cet âge!!!

    Merci pour cette belle participation.

    Domi.

    70
    Vendredi 27 Mars 2015 à 21:45

    Cher Marc de Metz

    Merci infiniment pour ta visite et ton doux compliment ! Figures toi que moi aussi, je n'ai jamais visité de grenier de ma vie... Celui-ci est imaginaire, car en fait, c'étaient garages et dépendances en réalité ! grenier pour les besoins du défi !!!

    Bisous marc et merci

    69
    Vendredi 27 Mars 2015 à 20:28

     

    Je viens, pour la première fois de ma vie de visiter un exceptionnel grenier est cela grâce à ton sublime article. Je n'ai connu aucun grenier de famille. C'est sans doute tant mieux car j'imagine que j'en aurais redescendu mille vieux objets souvenir... 
    C'est un très beau voyage dans l'histoire de ta famille que je viens de faire. Merci.
    Très bonne soirée. Bises, Marc de Metz.

    Merci pour ton commentaire sous les photos et les mots pour le printemps.
    Nous avons eu cette semaine bien moins de pluie qu'annoncé. 
    Nous avons eu aussi de bien plus froides températures que la semaine dernière.
    Je surveilles, nous le faisons toutes et tous, les prémices du printemps.
    @ bientôt.

    68
    Vendredi 27 Mars 2015 à 18:12

    Coucou Pastyme
    Je viens de regarder tes 2 articles, et effectivement, je connais la plupart des objets que tu publies... ça fait tout drôle, quand même ! surtout quand on voit les emballages qui font d'un vieillot !!!

    Merci pour ta visite Pastyme et à bientôt

    67
    Vendredi 27 Mars 2015 à 18:00

    Que de choses à découvrir, ou redécouvrir, dans les greniers.....quand on a un....ce qui devient rare

    aujourd'hui.....mais on a toujours des choses plus ou moins anciennes rangées dans les placards....

    comme ces objets qui ont fait l'objet d'articles il y a quelque temps...

    Vide grenier  et Vide grenier (suite)

    bonne soirée

     

    66
    Jeudi 26 Mars 2015 à 20:29

    Coucou Simone,

    C'est vraiment très beau, ce que tu m'écris ! MER-CI !

    Oui, la vente de "mes" 2 maisons chéries : celle de mes grands parents maternels et celle de mes parents a été vraiment des moments très douloureux ! Il y a bien fallu !

    Je remercie les "croqueurs de mots" de m'avoir permis de retrouver toutes ces émotions et.... d'avoir "retrouvé" les objets qui trônent un peu partout dans ma maison, car à force d'années, je ne les voyais plus ! Curieux qu'il ait fallu ce défi pour les redécouvrir, non ?

    Je tiens parole : tous mes courriers sont jetés au fur et à mesure... même s'ils sont anodins ! Je ne veux pas que mes enfants et petits enfants se retrouvent avec cette grosse souffrance en coup de poing que j'aie reçue... etc !

    Mais heureusement que les grands écrivains et personnages illustres n'ont pas suivi cette décision.... car leur courrier est une précieuse source de renseignements sur eux ! yes

    Bisous Simone et merci

     

    65
    Jeudi 26 Mars 2015 à 20:18

    @ Pulsatilla

    Grand merci de ton compliment et de ton ressenti ! oops
    Je comprends ce que tu veux dire : les objets, lettres, photos ne remplacent pas la présence ! Elle l'évoque, nous rappelle, nous touche.... mais sans le réconfort, la douceur, la tendresse de la présence physique réelle....

    Souvent, on se sent orphelin (e) ..... et seul (e) à galérer sur cette terre !
    Heureusement qu'il y a les enfants et les petits enfants ! Mais ils sont pour bcp bien trop loin ! On ne les voit que rarement...

    Je viens d'aller sur ton blog, et j'adore tes reportages ! le dernier est magnifique : bravo !

    Merci encore et à bientôt chez toi

    Bises Sophie

    64
    Jeudi 26 Mars 2015 à 19:58

    Coucou Capucyne

    Merci de ta lecture de ma page !
    Je viens d'aller admirer des grèbes huppées ! wow !!! Tes photos sont magnifiques,e t j'aime bien les commentaires.... Superbe ! Bravo !

    Bisous Capucyne et continue de vous régaler avec tes reportages animaliers : j'adore !

    63
    Jeudi 26 Mars 2015 à 18:53

    Merci de tout coeur, Chère Lenaig Boudig
    C'est vrai ! La maison de ma grand mère sera immortalisée sur Eklablog ! sarcastic 
    Bien qu'en fait, elle a été "couplée" avec celle de ma mère.... toutes les 2 vendues contre nos désirs profonds, mais par obligation...
    Le Grenier, lui, est imaginaire !

    Gros bisous et au prochain défi. Merci !

    62
    Simone L.V.
    Jeudi 26 Mars 2015 à 18:39

    C'est un texte poignant! comme il a dû être difficile et doux à la fois de renouer, encore une fois, avec les souvenirs de famille dans ce grenier; mais quel déchirement savoir que tout cela ou presque va disparaître et que ce havre de mémoire va se faire 'posséder' par d'autres!

    C'est bien malgré tout de pourvoir grappiller de ci de là  quelques objet qui vont reprendre vie dans un coin de la maison! j'ai gardé de ma grand mère ce qui était une cuvette pour la toilette; les motifs sont un peu passés mais on les distingue encore bien ... et je l'utilise pour présenter mes grosses salades composées en été; une occasion de raconter ma grand mère et de la faire revivre!

    Pour ce qui concerne les lettres, les correspondances du passé: oui, en lisant celles que j'avais trouvé dans le grenier de mon autre grand mère, je m'étais bien promis de ne jamais laisser survivre mes propres courriers!

    Je viens de passer un agréable moment entre rêve et nostalgie; merci et belle soirée; Simone

    61
    Jeudi 26 Mars 2015 à 10:22

    Bonjour,

    Quel superbe article , que j'ai lu avec beaucoup d'émotion , d'autant que je n'avais pas depuis longtemps rencontré une telle authenticité .

    Je  reconnais un univers semblable au mien  dans tout ce qui est dit , depuis les sentiments évoqués jusqu'aux objets de cette archéologie familiale ...

    Désormais , personnellement je n'ai plus rien à découvrir que je ne sache ou ne possède déjà et je demeure incapable de me résigner , essayant en vain de retrouver  le réconfort chaleureux et tendre d'une présence  dans les objets conservés  , doutant de parvenir  un jour à surmonter la tristesse qui ne me lâche plus .

    Amicalement .

    60
    Jeudi 26 Mars 2015 à 09:43

    Un grenier à rêver, un grenier à aimer...

    59
    Jeudi 26 Mars 2015 à 09:24

    Bonjour Luciole. Je suis émue après m'être plongée dans ton récit. La maison sera vendue mais elle restera à jamais sur ta magnifique page. Merci beaucoup, bisous !

    58
    Mercredi 25 Mars 2015 à 23:17

    @ Laly

    Oh mon cœur, comme je t'aime ! c'est toujours un grand moment d'émotion quand je te lis ! MER-CI !!! yes

    Toi qui me connais bien, tu as reconnu mon plus grand et le plus récurrent de mes rêves : LA MAISON FAMILIALE, avec un immense grenier pour les petits et plein de dépendances.... et une place pour tous mes enfants ! avec un immense Jardin, un Parc, des jeux, tennis, piscine.... bref le rêve, quoi !

    Snif !

    Plouf ! famille éclatée, loin... trop loin... si loin  !

    Sniffff !

    Crois-tu qu'on va pouvoir sortir le camping car ce printemps  ? Bien la peine d'être exilés dans le Var ! Froidure, pluie, ciel tout gris !!!

    Papa hésite de se rendre dans le Nooord vers le Grand et les "petits" ! Météo ???

    Pfffff !

    Oups ! Papa a éteint la télé et je l'entends se coucher !

    Plein d'énormes poutous pour toi et les "petits" (qui me dépassent largement maintenant ! he) et encore MER-CI.....

    Tendresse

    57
    Mercredi 25 Mars 2015 à 22:50

    Vraiment MERCI, Elisabeth ! Ton commentaire est un vrai encouragement !
    Car j'ai souvent l'impression d'être dévorée par mes écrits et surtout par l'ordi ! Un mi-temps devenu largement temps complet.... par moments ! Surtout à ceux des défis... tellement passionnants !

    J'ai l'impression que toutes les plongées au cœur d'un grenier se ressemblent bcp ! Retour au passé, objets délicieusement désuets, courrier, cartes postales, photos....

    C'est vrai que pour mes petits enfants, il paraît que je viens du "temps des dinosaures" ! Pense donc : toilette sur l'évier de la cuisine, avec l'eau chaude mijotant sur la grosse cuisinière à charbon... cheveux lavés dans une bassine et rincés à l'aide d'une casserole remplie à la louche de l'eau chaude de la dite cuisinière... Déjà, mes petits enfants n'imaginent même pas !

    Alors les "toilettes" dans la cabane au fond du jardin, surtout en plein hiver, chez mes grands parents et l'eau à la pompe dehors... N'ose même pas leur dire que PQ rimait avec carrés de... journaux !!! he

    "Ah,  la classe, mimine ! beurk", synonyme de "quelle horreur !"...

    Gros bisous Elisabeth et à bientôt

     

    56
    Mercredi 25 Mars 2015 à 22:28

    Chère Azalais
    Merci bcp de ta participation, trop contente ! et du compliment... oops
    Ton vécu ressemble bcp au mien !

    N'ayant pas de grenier ni de dépendances, je me débarrasse au maximum de tout objet inutile ! ça évitera aux enfants les mauvaises surprises !

    Et jette mon courrier dès lu et répondu : j'ai tenu ma promesse !

    Bises Azalais et à bientôt

    55
    Laly
    Mercredi 25 Mars 2015 à 22:26

    SI, SI, ma P'tite Maman ! On s'y retrouve quand même dans cette tranche de notre histoire familiale, bien tramée, entre imaginaire qui correspond à nos rêves enfouis et réalité ! Avec émotions d'ailleurs ! Je m'y revois encore...

    Nous avons tous quelques choses qui, si petites soient-elles parfois - dans un tiroir, dans un buffet, sur une table ou autre - nous relient filialement...

    Et encore une ptite photo que j'ai récupérée dans ce petit grenier virtuel... Je n'en aurais pas connu un comme je l'aurais toujours voulu, mais j'aurais eu celui-ci... sans poussière de surcroît...wink2

    Félicitations et merci pour ce moment de tendresse et d'émotion !

    Gros big poutoussssssssss !

    54
    Mercredi 25 Mars 2015 à 22:23

    Coucou Flipperine
    Et oui, tu as raison ! Il a bien fallu jeter, ou surtout donner, mais avec tant de difficultés ! Nos maisons actuelles sont tellement petites ! Et plus de grenier, juste un ptit garage qui sert d'atelier !

    Bisous, merci bcp de ta venue dans mon grenier, chère Flipperine et bonne nuit

    53
    Mercredi 25 Mars 2015 à 18:16

    Je suis contente de t'avoir lue, je vois les images défiler devant moi. C'est une plongée dans l'ancien temps qui nous rappelle, qu'avant nous, il y a eu une vie différente de la notre et la notre est encore différente de celle de nos petits enfants. Un beau témoignage, des sensations que j'aurais pu avoir. Belle participation ! bravo.

    52
    Mercredi 25 Mars 2015 à 15:24

    tu ressemble vraiment beaucoup à ta maman. J'ai tellement peur d'avoir une maison qui ressemble au capharnaüm de la maison de ma mère que je garde très peu de choses ou alors vraiment bien rangées...

    Et puis j'ai trouvé des secrets de famille pas très drôles dans un grenier donc je n'aime pas trop remuer tous ces souvenirs mais c'est une très belle page

    bises

    51
    Mardi 24 Mars 2015 à 23:51

    que de choses on peut découvrir dans un grenier, de véritables trésors du passé qu'on a bien du mal à se séparer certains on les garde à vie

    50
    Mardi 24 Mars 2015 à 22:49

    Coucou Jeanne

    La belle communiante est en fait ma maman, mais je pense y ressembler bcp !
    Je n'ai pas eu la chance d'avoir une aussi belle parure : ce n'était plus de mode... Une simple aube, exactement la même que les copines !

    En fait de grenier (grenier imaginé pour le défi !), c'était une invraisemblable dépendance pleine à craquer jusqu'au plafond.... sans parler du garage et de la maison elle-même ! Avec de fort belles choses, mais aussi bcp à jeter ! Il a fallu faire venir 2 fois un camion-benne pour tout embarquer, sans parler de nos aller-retour... avec nos voitures !

    Merci de ta gentille visite en mon "Grenier", Jeanne et bisous

    49
    Mardi 24 Mars 2015 à 22:40

    Je suis si contente de te savoir à mes côtés dans ce "grenier" (en réalité, une grande dépendance), ma chère Toumoi !
    C'est une vraie consolation, car à vrai dire, je ne bichais pas devant le travail à faire ! oh misère !

    Merci de ta sympathique présence et bisous

     

    48
    Mardi 24 Mars 2015 à 22:39
    M'mazelle Jeanne

    Je suis heureuse d'avoir pu venir voir votre grenier.. qui ressemble très fort au mien ! J'ai aimé vous voir en communiante.. j'ai la même photo.. et il y a une certaine ressemblance..de jeunes filles heureuses. J'ai aimé aussi ressentir vos difficultés de vous séparer de choses.. j'ai les mêmes soucis..quel dilemme !
    Vous avez fait un très beau texte.. un instant j'ai pensé en parler aussi de mon grenier !!
    Bonne soirée.. a une autre fois !

    47
    Mardi 24 Mars 2015 à 22:33

    Coucou Fanfan

    Dommage que ce soit dans des circonstances dramatiques, car effectivement la dépendance regorgeait de bien belles choses ! Mais nous avons bcp donné à Emmaüs et à des associations... Un vrai capharnaüm ! Les personnes de leur âge ne jetaient rien... Sans doute un effet secondaire de la guerre 40 !
    Merci de tout cœur Fanfan pour ta participation et plein de très gros bisous

    46
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:25

    Merci pour ce  bien joli voyage dans le temps que tu nous offres ! on est dans ce grenier avec toi ! 

    45
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:23

    Il y a de vrais trésors dans ce grenier  ! Quelle chance!On découvre toujours des choses extraordinaires dans les vieux grenier !

    44
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:09

    @ Marie de Cabardouche

    Je vous remercie de votre commentaire et vous avez vu juste ! tous ces objets sauvés d'un naufrage de vies me racontent bcp de choses et me relient certainement à des défunts auxquels je tiens bcp ! Ce défi me les a remis en mémoire, car en les côtoyant au quotidien, on finit par ne plus les voir !

    Savez-vous : je me suis retrouvée, depuis ce texte,  plantée devant et les observant en me laissant imprégner de leur atmosphère bien particulière ! Comme si je sortais d'une sorte d'anesthésie !

    Bises Marie

    43
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:00

    Je ne sais plus quoi dire, ma chère Liliane, tellement tes mots me touchent... La grosse émotion !

    Mais cette émotivité à fleur de peau qui me nuit beaucoup et m'exaspère souvent m'aide finalement pour l'écriture ! Ouf ! elle sert à quelque chose.... he

    Merci de ta très généreuse participation à mon récit et à bientôt chez toi où je me sens si bien.... Et il n'y a pas d'araignées chez toi.... Un sacré plus, car j'en ai une frousse bleue ! Et contrairement à tes dires, j'y trouve une fine écriture très soignée où perce une belle émotion qui permet de fermer les yeux et de rêver au fil de tes mots...

    Bisous

    42
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:24

    Merci Martine, d'être revenue dans mon Grenier ! Bises émues

    41
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:21

    Je suis si contente, Josette, de te remettre en mémoire l'odeur de cette encre violette si caractéristique dans laquelle on trempait la plume pour écrire sur du papier quadrillé une bien belle calligraphie !

    Je te remercie bien sincèrement de ton compliment qui me touche bcp !
    J'avoue avoir été très surprise par la qualité et l'originalité des défis déjà lus... il m'en reste encore à découvrir, et vraiment, ce sont des merveilles !

    Bisous

    40
    Marie de Cabardouche
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:11

    On pénètre avec vous dans ce grenier comme dans un sanctuaire.

    Le tri est difficile, pourtant vous avez sauvé l'essentiel, ce qui parle à votre mémoire.

    Vous avez renoué avec les membres de votre famille en préservant les objets qui vous parlent d'eux.

    Très agréable moment de lecture, merci Luciole ! 

    39
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:06

    Ton texte est magnifique : rien n'est oublié dans ce grenier qui a le reflet de bien d'autres à cette période que tu décris, et où l'on se reconnaît. Pour une raison que j 'ignore, j'aime l'odeur qui règne dans une pièce à ' poussières' , mais aussi les bibelots, si indifférents dans notre vie quotidienne, eux et ces cartes postales, cahiers d'écoliers, partitions de musique , photos en noir et blanc, sépia où chacune reflète une époque...Je n'ai plus de grenier, mais d'eux me reste quelques souvenirs tels que, et je ne peux m'en séparer.Parfois l'impression de radoter devant des vieilleries, mais que d'histoires contées au fil de ces années .....et puis, et puis, même si la vie était difficile, c'est celle-là qui nous a laissé une richesse , sans mensonge, sans hypocrisie , et qui nous a donné la force, la volonté, le courage et l'envie d'être  là, encore, à pouvoir transmettre à nos ' héritiers ', une part d'oubli, trop facile !! Tu as une facilité à écrire pour laquelle je suis épatée : non, mes mots ne sont pas aussi émotionnels que les tiens

    Bises et merci pour ce récit 

    38
    Mardi 24 Mars 2015 à 18:37

    J'ai relu ce texte émouvant avec beaucoup de plaisir.

    37
    Mardi 24 Mars 2015 à 18:33
    Josette

    Une superbe exploration de ton grenier...je crois que j'ai l'odeur des livres et de la poussière ainsi que celle de l'encre Waterman violette qui me chatouille les narine et qui amène une larme dans mes yeux...tous ces bibelots précieux dont on ne peut pas se séparer tant ils nous rappellent ceux qu'on a tant aimés.

    36
    Mardi 24 Mars 2015 à 17:42

    Oh, Alain, je suis vraiment touchée ! Merci infiniment ! Je te rends grâce de tes mots si gentils.... qui m'encouragent à continuer...
    Les défis des autres participantes sont d'une telle originalité ! De merveilleux instants de pur bonheur....

    De très grosses bises, Alain et encore merci 

    35
    Mardi 24 Mars 2015 à 17:31

    Merci pour ce très beau texte riche d'émotion à chaque ligne, à chaque découverte. C'est très émouvant et tu as l'art de raconter, de plus avec délicatesse et poésie. Chacun a plus ou moins vécu ce genre de moment et peut s'y retrouver.


    Bises et douce soirée


    Alain

    34
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:30

    merci infiniment Abécé.
    Tes mots me touchent beaucoup ! C'est curieux comme les souvenirs sont remontés d'un coup au fur et à mesure de ce texte ! grosse émotion !

    Bisous à toi et à bientôt

    Merci

    33
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:28

    C'est gentil d'être venue me voir, Escapade
    Je te remercie bcp ! ainsi que de tes gentils mots qui me touchent !

    Plein de bisous et bonne semaine, avec un temps plus réconfortant que le nôtre qui est vraiment épouvantable !

    32
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:26

    Ma chère Nadia
    Comme je te plains, en effet ! Heureusement, c'est du passé et tu n'as plus à le refaire !
    J'ai vraiment eu des crises de larmes pour notre dernier déménagement ! du coup, je ne garde plus rien d'inutile ! je ne pourrais plus repasser par là !

    Je t'embrasse très fort et à bientôt chez toi

    31
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:23

    Bonjour Enriqueta
    En fait, j'ai imaginer ce grenier, car je n'en ai jamais connu ! que des garages et dépendances, et crois-moi, ça a largement suffit ! Misère ! Archi-combles ! Heureusement, nous étions 4 à tout nous partager !

    Merci pour tes gentilles appréciations ! Du coup, je suis contente d'avoir mis ma photo (ça me parait si loin et si irréel !) car j'ai hésité !

    Bises de tout coeur

    30
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:18

    Coucou Jean Marie
    Merci pour ta visite... Un grenier est complice de la famille ! mais qqs fois il peut dévoiler des secrets bien embarrassants : ça m'est arrivé et c'est douloureux !
    Temps bien tristounet : froid, vent et pluie ! bouh !

    Bises  et à bientôt

    29
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:07

    Chère Gazou
    Surtout ne regrette pas, car c'est une vraie galère ! En fait, il s'agissait pour moi de garages et dépendances, et 2 gros camions ont du venir ramasser le plus gros ! Je ne te dis pas les aller-retour en voitures qu'il a fallu faire pour tout vider !

    Tellement traumatisant que je ne garde plus rien d'inutile ! pour les enfants après nous !

    Gros bisous Gazou et bonne semaine

    28
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:03

    Ah Bébert, merci de ta gentillesse et de ta visite qui me touche ! Ce texte mêle l'imaginaire au réel, mais la photo de "il y a xxx années" est bien réelle ! A vrai dire, je ne me reconnais pas... j'ai trop changé ! he

    Pas terrible le temps ici, vent - froid - pluie ! pffff

    Gros bisous et à bientôt

    27
    Mardi 24 Mars 2015 à 15:00

    RAdio 33  : Mélanie

    Bonjour et merci de votre gentille visite ! je suis allée sur votre site... et j'ai écouté qqs instants votre programme musical ! Dommage, je manque sans cesse de temps pour écouter longtemps !
    Merci pour vos efforts pour nous faire vibrer dans ce monde musical !

    Amitiés sincères

    26
    Mardi 24 Mars 2015 à 14:57

    Coucou Marenostrum
    Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, car nous aussi, nous n'avons cessé de déménager... et avons du faire un tri terrible pour pouvoir caser toutes nos affaires dans notre petite maison du Var.... à l'autre bout de la France....
    Mais toi, c'est toute la Méditerranée qu'il t'a fallu traverser ! Heureusement qu'il reste les souvenirs....

    Je t'embrasse bien tendrement et à bientôt dans ta belle ville de Rome

     

    25
    Mardi 24 Mars 2015 à 09:42

    Une merveilleuse plongée dans le passé, les souvenirs qui reviennent, l'émotion qu'ils provoquent mêlée à la surprise de la redécouverte, une très belle page chargée de la vie de famille...

    24
    Mardi 24 Mars 2015 à 07:53

    Oui un très beau texte et souvenirs ! . J'ai aussi une valise pleine de souvenirs avec 

    les photos de mes grands parents + Parents qui vivaient surement plus heureux 

    que notre génération , enfin !! . Bonne semaine à toi , bises , Escapade

    23
    Lundi 23 Mars 2015 à 22:27

    Bonjour Luciole,

    Très bien écrit, de l'imaginaire avec du réel...

    Je connais ce que c'est de vider une maison familiale car il y a 7 mois j'en ai vidé une,

    comme tu dis, c'est un travail de titan.

    Bonne journée Luciole et à bientôt.

    22
    Lundi 23 Mars 2015 à 18:31

    Un magnifique voyage dans le passé et dans tes souvenirs! Mais, dis donc, il y en a des choses, dans ton grenier! Et la photo, en final, bravo!

    21
    Lundi 23 Mars 2015 à 11:58

    coucou un grenier garde toujours des secrets,chez nous je pense qu'il vas faire beau ,je te souhaite un très bon lundi,bises

    20
    Lundi 23 Mars 2015 à 09:50

    Que de trésors dans un grenier !

    Que de souvenirs accumulés !

    bien sûr, c'est du travail quand il faut vider la maison

    mais je regrette bien de n'avoir jamais eu de grenier à nettoyer

    19
    Lundi 23 Mars 2015 à 09:01

    ah oui Luciole , que de beaux souvenirs  , un moment de partage  ... et d'émotions pour toi !

    oui mignonne sur la photo  .. il y a  XX années  lol lo llol 

    18
    Lundi 23 Mars 2015 à 08:49

    bonjour  merci de la visite nous vous souhaitons un agréable  début de semaine magnifique article bises Mélanie peut étre au plaisir vous lire

    17
    Lundi 23 Mars 2015 à 08:22
    Marenostrum

    c'est le bonheur de pouvoir ainsi passer de souvenirs en souvenirs! Mes racines elles elles sont dans mes souvenirs....Trop de déménagements depuis le départ de l'Algérie.

    Bonne semaine Luciole!

    Bises romaines

    16
    Dimanche 22 Mars 2015 à 23:04

    Super contente de t'avoir fait rêver un instant, cher Old Nut, et de t'avoir fait replonger dans l'enfance.... ça fait du bien parfois !

    Merci de ta présence et je t'embrasse en te souhaitant une bonne nuit pleine de beaux rêves

    A bientôt dans ton univers musical

    15
    Dimanche 22 Mars 2015 à 23:01

    C'est vrai Magali : les greniers se font très rares, maintenant !

    Ce qui pose un gros problème aux artisans, réparateurs ou autres qui doivent œuvrer dans le grenier, à 4 pattes en risquant de passer à travers le "plancher" en placo à chaque avancée !

    Je n'ai jamais pu aller farfouiller dans un grenier, ni les dépendances trop "dangereuses pour les enfants", et je le regrette bien !

    Merci Magali, d'avoir quitté un instant ton magnifique jardin et tes camélias pour venir te poser dans mon grenier

    Bises et bonne nuit

     

    14
    Dimanche 22 Mars 2015 à 22:54

    Ce bel article sur un grenier qui me fait penser à la caverne d'Ali baba me rappelle l'émoi que j'avais quand j'allais pendant les vacances d'été explorer le grenier de mes grands parents paternels ! je te souhaite une belle semaine chère Luciole 

    13
    Dimanche 22 Mars 2015 à 22:46

    Plus de grenier dans les nouvelles constructions, plus aucun trésor à y dénicher. Dommage, j'adorais farfouiller dans le grenier chez mes grands parents.

    12
    Dimanche 22 Mars 2015 à 22:14

    Chère Livia, comme je t'aime bien ! et que je te comprends....

    "Le grenier vidé, nettoyé : c'était fini ! ils étaient vraiment partis !" résume TOUT ce que j'ai voulu exprimer !

    Merci pour tes mots qui m'ont bien touchée - et ne m'en veux pas pour mes visites rares en ce moment ! non seulement je suis bcp prise par le Carême, et autre... mais j'ai de gros problèmes avec mon curseur qui, par moments, ne veut plus bouger et je reste bloquée sur mon blog ou sur les vôtres ! J'espère être dépannée rapidement, car je ne peux plus commenter parfois ??? J'ai lancé un SOS sur l'aide !

    Plein de très gros bisous à toi et à bientôt j'espère

    11
    Dimanche 22 Mars 2015 à 22:04

    Très chère Ginette, je suis très émue par tes mots ! Merci infiniment de ta gentillesse, qui transparaît à chacun de tes commentaires....

    Bon, la jeune fille a bien changé ! Le regard s'est endurci, les traits alourdis... Je n'ai pas perdu mes bonnes joues ! (snif !!!) ... bref, j'ai vieilli ! frown ^^ he

    Après avoir connu bien de déménagements, j'ai compris moi aussi l'urgence de ne rien garder de superflu ! Quelle galère pour les enfants ! Tu as bien raison de penser à eux ! Je fais de même, afin qu'ils ne connaissent pas ce travail de titan très usant de vider la maison trop pleine à craquer des parents décédés ! Leur mort est déjà un sacré choc !

    Plein d'énormes poutous pour toi et à bientôt sur ton blog pour tes prochains récits qui me font tant rêver ! Bonne nuit....

    10
    Dimanche 22 Mars 2015 à 21:49

    Bonsoir Khaz

    Ah làlà ! tu as raison, Khaz, trésor composite mais noyé dans un fatras nettement moins enthousiasmant ! (voir mes réponses à Vénusia et à Martine !)

    Ce grenier fictif, en réalité dépendances pleines à craquer aussi bien chez grands parents que parents ont été de véritables DEFIS !
    Mes nombreux déménagements, dont le dernier d' une immense grange transformée en maison et dépendances ...... ont été de vrais galères !

    Du coup, je ne garde plus rien ! Et ce qui reste sera certainement une vraie corvée pour les enfants !

    Mais c'est vrai que certains objets deviennent trésors, non seulement parce qu'ils en valent la peine, mais affectivement !

    Bises Khaz et merci de ta présence

    9
    Dimanche 22 Mars 2015 à 21:35

    Merci de ta balade dans "mon grenier".... qui n'a jamais existé, ma chère Jill Bill ! (voir la réponse en bleue pour Vénusia).... enfin presque ! des dépendances, des garages... mais pas de grenier !
    Et de ta participation qui me plaît bien !

    J'ai hâte de lire ton défi demain ! je suis certaine de m'y régaler.... yes

    Bisous et bonne nuit

    8
    Dimanche 22 Mars 2015 à 21:31

    Chère Martine,
    Tellement ravie de ta participation ! J'ai tendance à être comme toi, ne gardant rien, jetant au fur et à mesure ce qui ne convient plus..... à cause du manque de place !
    Je ne te dis pas le travail de tri qu'il a fallu faire avec une maison de 300 m2 et dépendances pleines,  pour déménager dans du 100 m2 dans le Var.... avec un minuscule garage ! Après 9 déménagements et surtout ce dernier, j'ai compris qu'il ne fallait rien entasser  !

    Il a fallu 2 camions pour embarquer les affaires de mes parents entassées dans un immense garage-débarras ! Quel boulot nous avons eu avec mes frères et sœur.... Sans parler des meubles, bibelots de la maison.... Je ne voudrais jamais cela pour mes enfants ! Un travail de titan !

    Merci pour le compliment, chère Martine et bonne nuit pleine de beaux rêves

    7
    Dimanche 22 Mars 2015 à 21:19

    Coucou Vénuzia

    Merci bcp de ta venue dans mon grenier.... qui est un grenier fictif, car aucune de nos maisons, celle de mes grands parents, celle de mes parents, la nôtre actuelle.... n'ont de grenier !
    Mais une cave noire profonde et immense ainsi que des dépendances et une verrière-buanderie chez mes grands parents, 2 garages dont un servait de débarras chez mes parents, et un garage chez nous !

    J'ai imaginé ce grenier pour la bonne cause : ce défi, avec tout ce que j'ai pu trier et retrouver dans tous ces endroits !

    La maison de ma grand mère, que j'affectionnais, toute en hauteur telle que les maisons après la guerre 40, avec son immense potager et son tilleul,  s'est retrouvée "maison familiale" dans mon récit.... bien que mes parents habitaient assez loin dans une autre maison ... dans un lotissement.... que j'aimais aussi bcp ! La séparation a été réellement très difficile aussi bien pour l'une que pour l'autre !!!

    C'est donc de l'imaginaire avec du vrai !

    Je crois que ma famille et mes enfants vont avoir du mal à s'y retrouver ! he

    Merci de tout cœur Vénusia et bcp de gros bisous

    6
    Dimanche 22 Mars 2015 à 21:05

    Tu as fait revivre ton grenier d'une manière ravissante, je m'y suis cru parcourant les pièces poussièreuses, ouvrant les vieilles armoires et les tiroirs branlants de la vieille commode...

    J'ai connu cela il y a une dizaine d'années après la mort de mes parents, avec une de mes soeurs, nous avons fouillé le passé, nous exclamant lorsque l'une trouvait quelque chose...

    Et puis le grenier fut vidé nettoyé, c'était fini, ils étaient bien partis !

    Ton texte si émouvant m'a fait venir les larmes aux yeux. Merci pour la remontée du temps.

    Bises

    5
    Dimanche 22 Mars 2015 à 20:01

    Quelle belle histoire et quelle belle façon de raconter ma chère Luciole.  Comme elle était belle cette jeune fille de 12 ans. Tu as sûrement encore le même regard.

    Pour ma part, je ne ramasse rien de ce qui ne sert plus dans la maison. Question de choix et de goût, surtout que je sais que nos 3 fils ne prendraient jamais ces vieilles choses. J'aime autant les trier moi-même et en faire ce que je veux.

    Des mes parents j'ai 3 ou 4 choses encore utiles et c'est tout....comme le porte crayons de papa dont je sers toujours, ou d'une belle assiette de service, de maman, mais  encore bonne.

     

    Merci .

    4
    Dimanche 22 Mars 2015 à 19:49

    trésor composite dont un peu sera sauvé, témoignant du reste

    et du passé

    3
    Dimanche 22 Mars 2015 à 19:48

    Bonsoir Luciole, finalement la pièce la plus riche de nos maisons n'est-ce pas ce grenier, là où on découvre un jour un trésor, des trésors.... monnayables ou affectifs !  Et quand la maison vidée, vendue, d'autres la rempliront de leur vie et souvenirs, la roue qui tourne,  merci, bises de JB

    2
    Dimanche 22 Mars 2015 à 19:41

    J'ai beaucoup aimé ta participation. C'est un vrai compliment car je ne garde rien et jette tout. Aujourd'hui je déteste les greniers et la matérialisation des souvenirs. Je m'efforce maintenant à vivre uniquement dans le présent. J'y arrive. Cela n'a pas été facile au début.  Belle semaine

    1
    Dimanche 22 Mars 2015 à 19:35
    vénuzia

    c'est plus un trésor dans votre maison , mais un trésor dans votre grenier


    merci de ce partage


    bises et bonne nuit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :