• LE JARDIN DE MON PERE

     

     

    Ecrit le 5/09/2011 

    POESIE DE MON ENFANCE

    LE JARDIN DE MON PERE

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Un soir de douce rêverie jaillirent
    De ma mémoire les jours anciens
    Les souvenirs balbutient
    Comme une source d'eau fraîche
    Le fil de l'eau me porte soudain
    Au pays de ma naissance
    Il était une fois un Jardin
    Le Jardin de mon père.

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    J'en faisais le tour en galopant
    Criant ma joie aux quatre vents
    Jouant avec la lessive séchant sur les fils
    Au loin crissait la pierre affûtant un outil...

    Insouciante, je faisais l'école buissonnière, caracolant
    Parmi les campanules, les œillets blancs
    Les fiers iris et les lys entêtants
    Où sous la lourdeur mauve ou blanche des lilas au printemps
    Dont les fleurs à peine écloses
    Finissaient de mourir dans un vase au salon.

    L'air saturé étouffait les sanglots
    Eperdus d'un petit chiot...

     

     

     

     LE JARDIN DE MON PEREQuelquefois un silence étrange, beau,
    Me surprenait en plein saut.
    Et j'écoutais la vie qui palpite
    Aux creux des rigoles de pluies.

    Tout un petit monde incognito    
    Grouillait à fleur d'eau.
    Accroupie, éblouie, j'épiais
    La danse mystérieuse des bébêtes
    J'avais 6 peut être....

     

    LE JARDIN DE MON PERE

    Je me souviens des jours heureux,
    Du vol nacré des colombes,
    En respirant l'air tiède à pleins poumons.
    Au loin, la lumière foudroie un tremble qui s'émeut
    Et scintille de mille feux...

     

    LE JARDIN DE MON PERE 

    Les yeux diamantés de larmes,
    Je me revis, consciencieuse,
    Armée d'un lourd sécateur
    Jouer à l'apprentie-coiffeuse
    Dans le carré de poireaux de mon père...
    Fessée magistrale, sévère...

     

     

     

    LE JARDIN DE MON PERESouvent, dans ma solitude,
    Arrivait une bande de gamins
    Délurés, malins, mutins
    Sous l'œil angoissé de ma mère
    Dans ce Paradis à jamais perdu.
    Un parfum de folie sur un carré d'herbes folles
    Dans un joyeux désordre ou en longues farandoles
    Sans souci des carottes, des petits pois
    Les frimousses barbouillées de framboises...

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

    Parfois une tente s'installait
    Une couverture en lambeaux jetée sur la corde à linge
    Arrimée par des piquets...
    Nous jouions au "docteur" et soudain le vertige nous prenait
    Cramoisies, les gamines gloussaient
    Les garçons paradaient en imitant les singes
    Se frappant la poitrine, l'air mauvais...

    LE JARDIN DE MON PERE 

     

    J'étais la petite et l'on m'écartait
    La rage au cœur, je regardais !
    De petits cris, des éclats de rire saccadés
    Sortaient du cabinet improvisé
    J'écoutais, terrorisée, fascinée...
    Un à un, les mains plaquées sur le ventre,
    Ecarlates et trempés,
    Ils ressortaient tous en mimant la souffrance.

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Un jour, la petite fut appelée.
    Les jambes flageolantes, je rentrais dans l'antre...
    On me fit allonger
    Remonter mon chemisier,
    Me mit des galets sur le ventre.Puis le docteur officia
    Me jetant de l'eau à pleines volées,
    Souffla et souffla...
    Et puis... rien ! Diantre !
    On me fit relever
    Et voilà !
    Je sortis, médusée...

    On m'expliqua, amusé,
    Que le docteur, méfiant,
    Avait peur de maman...

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    Je me souviens des jours heureux
    Dans le pays de ma naissance
    Sur les pas de mon enfance
    Pèlerinage fabuleux
    Il était une fois un Jardin
    Le Jardin de mon père ....

     

     

     

    Luciole

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

     Gros bisous, cher(e)s Aminautes et à plus !

    Vous allez me manquer ! si,si ....

    LE JARDIN DE MON PERE

     

     

     

    LE JARDIN DE MON PERE

    Cécé encrassé de boue rentré au bercail

     

     

    C'EST OUVERT !


    Sommes revenus de ces quelques jours de vacances... 
    au cœur de l'Hiver,
    car pluie et froidure nous ont accompagnés
    presque tout au long de notre périple ! snif !

    C'est avec joie ....
    et un superbe soleil
    que je vous retrouve,
    en vous remerciant de vos sympathiques commentaires...

    Bises réchauffées

    LE JARDIN DE MON PERE

     

    « MAMIEPOEME DADAÏSME »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    47
    Samedi 11 Juillet 2015 à 20:09

    Pas de jardin chez mes parents ,et étant l'aînée d'une famille nombreuse pas eu vraiment de jeunesse j'étais plutôt la seconde maman , mais bon c'était ainsi 

    Très beau poème en tous les cas 

    Bonne soirée Amicalement Lucia 

    Merci du passage sur mon blog , cela m'a fait tout drôle le pseudo Luciole car pendant quelques années ce fut aussi le mien .

    Petite question Vous êtes dans le Var ? J'ai pour projet d'aller y vivre au plus tard l'hiver 2016 

    46
    Mardi 23 Juin 2015 à 08:42

    Je te souhaite une très bonne journée.

    45
    Mercredi 20 Mai 2015 à 19:07

     

     

    Je n'ai connu enfant aucun de jardin de famille et lire ton poème, il est très beau, me fait le regretter. 
    J'étais fils d'un militaire, mon enfance s'est passée à Nouméa, en Algérie et en Martinique : une enfance merveilleuse mais sans racines en fait.

    Désolé que vous ayez eu des vacances en Baie de Somme là en "hiver"... Nous avons eu de la chance car au final nous avons en Lorraine échappé à ce mauvais temps. Mais nous ne sommes plus vraiment en été depuis trois jours...

    Bises, bonne soirée, merci pour ton commentaire très agréable sur le parc du Pâtis, si près de Metz.
    @ bientôt.

    44
    Mardi 19 Mai 2015 à 12:37

    Coucou Martine

    Merci pour cette promenade bucolique en mon Jardin qui te ramène tant d'agréables souvenirs !

    Je viens de passer une bonne partie de la matinée dans le tien... parmi tes iris, des bébètes poilues ou ailées..... et tes merveilleuses poésies illustrées ! Un REGAL ! J'en ai oublié l'heure du déjeuner : c'est dire !

    Ton blog est un véritable trésor à déguster avec délectation !!!

    Bisous et à bientôt

    43
    Mardi 19 Mai 2015 à 07:55

    Bonjour Luciole,


    Quel beau poème! Tes souvenirs semblent croiser les miens sur un théâtre de jardins bien différents. celui tenu par mon père ET ma mère. celui de mon grand-père paternel surtout. Celui de ma grand-mère maternelle...


    Des jeux , des rires, de l'insouciance colorés par papillons, libellules et marguerites... avec, pour nous, un goût de fraises et de cerises...


    Merci pour cette merveilleuse lecture


    Bises


    smile

    42
    Lundi 18 Mai 2015 à 15:17

    Tu es si gentille, Enriqueta : MERCI !

    A bientôt chez toi dès que j'en aurai fini avec les travaux de retour de vacances ! Du sable mouillé de la Baie de Somme plein le Cécé et ... les grosses chaussures de marche ! ouch Une bonne dizaine de lessives en perspective ! Couvertures humides... pffffff !

    Grosses bises

    41
    Lundi 18 Mai 2015 à 15:07

    Chère Elisabeth
    Huuummmm ! la lessive qui fleurait bon la lavande ou la violette, car pas de machines à laver en ce temps là, mais parfum ajouté au dernier rinçage !!!

    Merci et bisous rêveurs

    40
    Lundi 18 Mai 2015 à 15:03

    Cher Ulysse ... MERCI !
    La pause a été fructueuse, car avec (grands) enfants et petits enfants.... puis promenade (courte) en Baie de Somme (magnifique).... mais quelle froidure !!!! sous la pluie....
    Soleil du Midi qui nous invite aux grandes lessives sur les fils... Merci à l'inventeur génial de la machine à laver !

    A bientôt sur tes blogs sans faute dès que possible

    Bisous un peu speeds

     

    39
    Lundi 18 Mai 2015 à 14:57

    Oh ma chère Gazou, nous n'avons pas eu le temps de nous ennuyer.... juste un peu frigorifiés ! Sommes très contents de retrouver notre cher soleil du Midi.... Bcp de travail m'attend maintenant...
    Merci de tout cœur de ta visite et de tes bons vœux
    A bientôt chez toi dès que j'arrive à émerger de mes lessives et nettoyages

    Bisous

    38
    Lundi 18 Mai 2015 à 14:54

    Ravie chère Chris de t'avoir amusée avec mes petites histoires !
    Merci de ton com si gentil et à bientôt chez toi dès que possible
    Bisous un peu bousculés par les lessives et nettoyages sous un superbe soleil (ENFIN !)

    37
    Lundi 18 Mai 2015 à 14:51

    Coucou Yves Marie
    Alors mon com va te trouver sur la route des vacances, je suppose !
    Passe de supers journées bien ensoleillées et à bientôt !

    Aujourd'hui un travail fou... j'irai sur ton blog demain sans faute.... Cécé m'attend pour une grande toilette de rentrée !

    Bcp de bisous et merci de ta visite

    36
    Dimanche 17 Mai 2015 à 11:14

    C'est un très beau poème nostalgique.

    35
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:07

     A chaque fois que je me souviens du jardin de ma mère et mon père, je pense aussi au linge qui séchait sur les cordes tout au long de l'allée centrale et de l'odeur de la lessive dans le vent. Bon week end !

    34
    Mercredi 6 Mai 2015 à 21:00
    Un poème émouvant ! je te souhaite une sereine et fructueuse pause
    33
    gazou
    Dimanche 3 Mai 2015 à 17:45

    Merci de partager tes souvenirs d'enfance avec nous


    Et bonne pause : profites en bien

    32
    Dimanche 3 Mai 2015 à 17:17

    Bonjour Luciole, Un billet qui me plaît bien. Ah les souvenirs de notre enfance nous font du bien. Il était joli le jardin de ton père. J'ai bien souri en lisant que tu jouais à la coiffeuse avec le poireaux wink2 Bonne pause et à très vite. Bisous

    31
    Dimanche 3 Mai 2015 à 07:52

    Bonjour Luciole

    Merci pour ta visite, même si elle si fait rare, ça fait toujours plaisir ! wink2

    Que de beaux souvenirs, j'aurai presque les mêmes mais en garçon yes

    Bonnes vacances, quand tu reviendras ce ne sera pas loin d'être notre tour !

    Bon dimanche

    Bisous

    30
    Samedi 2 Mai 2015 à 19:14

    C'est gentil d'être venu dans mon Jardin, Saintsaire ! Merci !

    Oh tu sais, "ils" n'ont vu qu'un bout de mon petit bedon.... j'étais plutôt maigrelette à l'époque ! comme quoi on change terriblement avec l'âge ! snif ! Par contre, j'étais trempée !
    Comme toi, ne me rappelle plus de grand chose de mon enfance ! Mais il paraît que les souvenirs remontent avec l'âge... ???

    Bises à toi et à ta femme et bonne soirée

     

    29
    Samedi 2 Mai 2015 à 19:05

    Coucou Azalais
    c'est tellement gentil d'être venue dans mon Jardin ! Merci bcp...

    C'est vrai que les légumes, fraises et framboises étaient délicieux, ce qui n'est plus le cas du tout actuellement ! Une vraie catastrophe ! Les enfants ne connaissent plus le vrai goût des aliments ! Et les cerises cueillies sur l'arbre... !!!

    Et tu as raison : bon nombre de maisons des lotissements actuels  se retrouvent enfermées avec de hauts murs de béton, même si le terrain est minime ! pas terrible ! mais sans doute à cause justement du peu d'intimité imposée par l'étroitesse des terrains !!! Les maisons sont souvent mitoyennes...

    Bisous Azalais et à la rentrée sans faute

    28
    Samedi 2 Mai 2015 à 18:59

    Coucou ma Chérie,

    J'aime bien te savoir en jardinière ! c'est tellement meilleur quand ce sont nos propres produits... et si sain... Ceux qu'on achète ne sont vraiment plus terribles.... Hier les fraises qui paraissaient belles sur le dessus de la barquette étaient pourries : jetées ! pfffff ! pourtant des gariguettes de France ! Je n'ose plus faire de la soupe de fanes de radis : voilà 2 fois que je suis bien malade avec ??? C'était si bon avant !
    N'y a t-il pas des façons "bios" d'écarter les limaces et autres bestioles de tes plantations ? Je me souviens avoir réparti une épaisse couche de sciures de bois tout autour des salades et autres....  sciures qui venaient d'une scierie ... Regarde voir les trucs écolos sur Internet....

    Je suis morte de fatigue ! Le camping car est chargé à bloc, avec vêtements pour le froid, puis pour le chaud (aujourd'hui belle chaleur et grand soleil après pluie d'hier et froidure !!!), vêtements de cérémonie chauds puis légers, au cas où ! J'ai profité que l'armoire était presque vide pour ressortir tous les vêtements d'été... Pourvu que le temps soit au beau en rentrant, sinon j'aurai un problème ! Quel boulot !

    Demain, Arles débarquent chez nous ainsi que mon frère ! Nous partons tous ensemble Lundi matin... Les uns chez eux, et nous sur la route....

    Bisous mon Cœur et bon jardinage 

    27
    Samedi 2 Mai 2015 à 18:26

    Juste après la guerre 39/45, j'avais environ 8 ans, je me souviens de deux filles de mon âge qui voulaient jouer au docteur avec moi... Mais j'avais refusé de dévoiler mon anatomie à leur curiosité !!!  :-)

    Souvenirs... c'est bizarre la mémoire, il y a des choses dont on ne souvient absolument plus, et des détails de ce genre qui sont restés !

    Bon voyage

    Amicalement

    26
    Samedi 2 Mai 2015 à 15:43

    quelle chance tu as eue d'avoir eu un papa jardinier!

    Ton texte me rappelle encore et toujours le jardin de ma mamy et tous les jardins mitoyens où l'on pouvait s'apostropher d'une maison à l'autre. Aujourd'hui, les nouveaux propriétaires ont construit des murs pour cacher leurs piscines et leur barbecue!!

    25
    Laly
    Vendredi 1er Mai 2015 à 18:22

    Bon, bah je sais d'où me vient mon côté garçon manqué ! J'ai préféré les légos, les ptites voitures, les jeux interminables de poursuite avec les garçons plutôt que les poupées ou les dinettes... wink2

    Qu'est-ce que j'aimerai un ptit jardin sympa ! Je vais essayer encore cette année une ptite rangée de tomates cerises, de courgettes, de céleri et de ciboulette. J'essayerai bien la betterave. Et si tout va bien, je pousserais bien encore d'1 petit mètre ma rangée...yes En espérant que les limaces ne seront pas trop voraces !!!

    Big poutoussssssssss !

    Laly

    24
    Vendredi 1er Mai 2015 à 18:04

    Nous aussi, Bébert, c'est sous la pluie aujourd'hui, m'obligeant à reporter à demain le remplissage du camping car ! pfffff
    Mais pluie bénie pour les jardins assoiffés ! La Nature a reverdi d'un coup et est magnifique !

    Merci de ton com si élogieux, Bébert, et à la rentrée mi-mai sans faute

    Gros bisous ainsi qu'à ta femme

    23
    Vendredi 1er Mai 2015 à 17:58

    bonjour Luciole , quel beau texte et illustration !  un régal  ! merci

    passe un beau weekend  a+ 

    de retour de vacances sous la pluie !! 

    22
    Vendredi 1er Mai 2015 à 17:32

    Coucou Simone
    Avec mes copains, oui ! Pour moi, ils étaient "fabuleux" !
    Ça c'est gâté NET à 7 ans, où je fus projetée brutalement dans le monde bizarre de l'école en plein mois de Février sans préambule ! Petite enfance terminée !

    Je suis ravie que mon Jardin t'aie fait rêver ainsi ! Ma grand mère, qui habitait à 300 m de chez nous, nous régalait de soupe de cresson ou d'oseille dont je garde encore la saveur aigrelette dans ma mémoire ! Ou de salades avec des pousses tendres du Jardin (absolument magnifique) de mon grand père...

    Bises toutes contentes et merci Simone

    21
    Simone L.V.
    Vendredi 1er Mai 2015 à 17:10

    C'est une évocation très émouvante de ce que fut ta jeunesse, sans doute heureuse,  et un bel hommage au Jardin de ton père! du coup je me suis laissée aller dans un autre jardin qui devait un peu lui ressembler: celui de mon père ... au détour du 'carré d’artichauts' je me suis arrêtée pour cueillir une feuille d'oseille et la grignoter 'tout cru' ... j'ai un peu rêver; merci à toi! Bisous; Simoneclown

    20
    Vendredi 1er Mai 2015 à 16:47

    Merci Durgalola.... Suis très sensible  à "polis comme des galets" ! oops C'est trop beau ! et c'est joliment dit....
    Allez ouvre ton cahier et raconte, raconte ! ça fait un bien fou ! Et partage avec nous qqs extraits, nous aimons ....
    Ta petite fille te regardera peut être avec des yeux grands ouverts, très intéressée de tes "exploits" !

    Plein de bisous mouillés : il pleut !

    19
    Vendredi 1er Mai 2015 à 16:39

    Ah, Estrelita, quel dommage qu'il n'y ait pas la subtile fragrance du muguet sur nos blogs ! Ton bouquet est superbe : merci bcp !
    Je t'embrasse bien fort et à plus

    18
    Vendredi 1er Mai 2015 à 16:36

    Coucou Patrick
    Merci à toi et à toute l'équipe de A11 Radio Dreams 90 ! Très bon 1er Mai à vous !
    Nous, c'est sous la pluie, mais la terre en avait besoin. Alors c'est bien... tant pis pour nous !
    Bises et à bientôt sur votre blog

    17
    Vendredi 1er Mai 2015 à 16:33

    Merci de tout coeur Livia de ce commentaire si bien tourné ! C'est magnifiquement dit !
    J'aime !
    Je t'offre avec tendresse ce Jardin sans doute banal, mais merveilleux pour la petite fille que j'étais !
    Et les copains étaient terribles... Je ne raconte pas toutes les bêtises qu'ils faisaient... J'en ris maintenant, mais je comprends maman !
    J'ai la plus grande admiration, même encore à mon âge, pour les jardins amoureusement soignés...

    Bisous chère Livia et à la rentrée à mi-mai avec plaisir... Je suis arrêtée aujourd'hui dans le remplissage du camping car par la pluie ! snif ! Il faudra mettre le turbo demain....

    16
    Vendredi 1er Mai 2015 à 15:46

    tes mots sont beaux, polis comme des galets ... et les souvenirs reviennent - avec la naissance de ma petite fille peut être prendre un cahier et noter les souvenirs d'avant que je croyais perdu (là tu fais ressortir le jardin, toute petite je mangeais les vers de terre .. quel âge 2/3 ans - par contre je me souviens de la balançoire et s'envoler dans le ciel) merci pour tes mots. Bises 

    15
    Vendredi 1er Mai 2015 à 13:12

    Bon 1er MAI ,belle journée bises

    14
    Jeudi 30 Avril 2015 à 08:55

    Bonjour nous te souhaite un agréable jeudi bises de l'équipe A11 Radio Dreams 90 Patrick

    13
    Mercredi 29 Avril 2015 à 22:34

    Coucou cher Astre solaire
    Bien que je clignote de préférence quand tu dors ! Ta lumière nuit à ma loupiote... Toi et Moi, c'est le Jour et la Nuit, comme on dit !...
    Mais comme tu es basque... et joli :  ça change tout ! Je te pardonne de me faire de l'ombre... et te mets dans ma liste d'amis...

    Voilà que je pique mon phare ! Cher Alter Ego, ma modestie se brûle à tes mots si enflammés... Je suis éblouie !

    Merci et je clignoterai pour toi de jour comme de nuit, Joli soleil basque

    12
    Mercredi 29 Avril 2015 à 22:10

    Ce jardin merveilleux de notre enfance, nous avons tous envie de le retrouver, et toi tu nous l'offre dans un merveilleux foisonnement de fleurs, caressées par des mots amoureux... je te remercie pour cette remontée au pays des rêves bleus!

    Gros bisous

    Livia

    11
    Mercredi 29 Avril 2015 à 21:41

    bsr Luciole,  souvenirs d'enfance que la mémoire émotionnelle n'oublie pas, bien narrés et illustrés.

    Merci pour tes compliments, je suis très touchée. J'ai lu quelques billets et je suis admirative de la manière dont tu écris.

    Très bonne soirée Luciole (sympa ton pseudo, moi c'est joli soleil en basque) finalement nous sommes deux lumières.cool

    @+

    10
    Mercredi 29 Avril 2015 à 20:47

    Tu es vraiment gentille, Sérénita, je te remercie....
    Oui, temps béni ! le "temps des copains" ! mais j'avais une cousine , ma petite sœur de 4 ans, et 2 amies habitant le quartier... pour une bonne dizaine de garçons ! autant te dire que je ne jouais pas vraiment à la poupée, mais plutôt aux jeux de ballons... la rue étant pour nous, pas de voiture à l'époque.... et les billes !

    Bisous Sérénita

    9
    Mercredi 29 Avril 2015 à 20:38

    Bonsoir Flipperine
    c'est vrai que c'était le temps de l'insouciance ! Je commençais à devenir un vrai garçon manqué avec tous ces copains... on s'amusait follement ! bonjour les parties de billes !

    Bisous et merci

    8
    Mercredi 29 Avril 2015 à 20:31

    Coucou Nadia vraie
    Merci pour ton compliment.. Je suis touchée ! Mais oui, ce sont mes "anciens" textes, celui-ci de 2011...

    Je faisais partie d'un "club de poètes" dans ma trentaine... Il y avait une sélection des meilleurs textes,  et nous étions édités assez souvent par les "Editions de la Presse"... Ces livrets, stockés dans un carton après notre emménagement en attendant de leur trouver une place... puis oubliés, ont pris la pluie dans le grenier de notre 1ère maison, irrécupérables ! Dommage, car j'aurais bien aimé revoir mes "productions" de cette époque !!! he

    J'aime bcp venir visiter ton blog très intéressant avec de superbes photos et textes...

    Bisous et bonne soirée Nadia

    7
    Mercredi 29 Avril 2015 à 20:09

    Bonsoir Khaz
    En ce moment, je suis très occupée avec la préparation du camping car, alors je ressors "les vieilleries"... Les morceaux de poireaux ont été utilisés pour les soupes, potées etc... Rien n'était perdu en ce temps là ! Je faisais la grimace, car je n'aimais pas trop les poireaux, trop fort en goût.... Doublement punie !

    Merci de ta présence

    6
    Mercredi 29 Avril 2015 à 19:47

    Bonsoir Jill
    Chez nous aussi, les filles étaient peu nombreuses.... Et j'aimais jouer avec les copains, car ils étaient si délurés ! J'en étais baba !
    Le Jardin de mon père était un de ses nombreux potagers "d'ouvriers" attribués après la guerre en pleine ville aux pieds des immeubles ! De vrais paradis !
    Bises Jill et merci de ta visite

    5
    Mercredi 29 Avril 2015 à 19:21

    Bonjour Luciole,

    Magnifique texte ! Doux souvenirs d'enfance, dont on sent, en chaque vers, l'empreinte merveilleuse...

    Merci pour le partage de ce très beau poème !

    Bisous,

    Sérénita

    4
    Mercredi 29 Avril 2015 à 19:00

    que de souvenirs certains sont merveilleux d'autres mieux vaut les oublier mais là c'était le bon tps

    3
    Mercredi 29 Avril 2015 à 17:51

    Bonjour Luciole,


    Ton texte est merveilleux, il y avait aussi un jardin chez-moi mais c'était


    "le jardin de maman" et quels beaux souvenirs, pas de fessée pour moi...hihi


    Bonne journée Luciole, c'est toi qui a écris ce très beau texte?


    merci pour tes visites et commentaires.


    À bientôt.

    2
    Mercredi 29 Avril 2015 à 16:58

    quelle remontée des souvenirs !

    mais oui, si tu coupais les poireaux en mille morceaux, ça valait ben une grosse fessée !

    1
    Mercredi 29 Avril 2015 à 16:56

    Bonsoir Luciole, je n'ai pas grandi sans jardin non plus, les copains de mon frère, car dans ma rue les filles étaient denrée rare et le peu ne ne joignait pas aux garçons... wink2 Une enfance dont nous partageons tous bien un peu les couleurs, merci, bonne soirée, bises de jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :