• Le Relais subspatial

    Le Relais subspatial

     

     

    DEFI n° 231, mené par ABC

    Pour Lundi 10 février 2020

    Le Relais subspatial

     

    (cliquez sur l'image)

     

    "Durant notre randonnée, nous sommes attirés par un message envoyé du sommet du plateau.

    Vous devez décrypter ce message et nous dire qui peut bien nous l'envoyer"

     

    LE RELAIS"SUBSPATIAL"

     

     

    L'air du froid de Purcell

     

    Les randonneurs, bien emmitouflés, raquettes aux pieds, s'aidant de leurs bâtons, attaquèrent le raidillon à flanc de montagne qui sinuait entre les sapins enneigés de la forêt. Ils dérapaient sans cesse dans la pierraille, la neige et parfois sur des plaques de glace. Une bise glaciale les courbait. 

    Au fur et à mesure qu'ils avançaient, les flocons de neige et le vent obscurcissaient leur vue, ralentissant encore davantage le rythme de la marche. 

    Ils étaient perdus ! Les GPS de leurs smartphones ne fonctionnaient plus correctement. Ted, en tête de la file des marcheurs, espérait  désespérément retrouver le refuge indiqué sur leur plan de parcours. Il ne comprenait rien au soudain dérangement de tous les GPS du groupe.... Jamais une chose pareille ne lui était arrivée ??? 

    Ce minuscule sentier, dans lequel les GPS les avaient lancés, n'étaient manifestement plus utilisés depuis bien longtemps ! Il regretta profondément les bonnes vieilles cartes d'avant ! Il prit pour la ènième fois sa paire de jumelles hautement perfectionnées et scruta le sentier et les environs.... 

     

    Le Relais subspatial

     

    Et tout à coup, son coeur bondit : une lumière verte, comme une auréole boréale, nimbait le haut du raidillon. Des exclamations de surprise fusèrent dans la file des marcheurs, confirmant sa vision peu ordinaire.... 

    Une curieuse sensation de picotements désagréables parcourut son corps. Des gémissements, des plaintes, des cris s'élevèrent dans le groupe exténué.... Interdit, il s'arrêta, repris ses jumelles et tenta de percer le rideau de brume verdâtre strié de flocons de neige devant lui.... Tous les membres du groupe, interloqués, firent de même... en fixant le curieux phénomène....

    Craignant une tempête de neige plus conséquente, Ted leur demanda de se munir de leur lampe frontale. Certes, il fallait les économiser, mais il se rassura : la grande majorité des lampes frontales d'aujourd'hui sont éclairées par des LED, peu énergivores ! 

    Les lampes trouèrent la brume aquatique laiteuse, qui enveloppait désormais toute la montagne, de leurs courts pinceaux lumineux dans lesquels tourbillonnaient les flocons de neige.

    Une lueur violente illumina soudain le ciel et le paysage neigeux. La montagne parut trembloter sous leurs pas. La file des randonneurs d'arrêta net !

    Etait-ce un mirage ? Une modification inexplicable mais bien palpable se produisit dans l'atmosphère... La montagne rayonnait d'une phosphorescence verte laiteuse crépitante,  balafrée d'éclairs fulgurants... C'était effrayant ! 

    Une déchirante clameur d'épouvante s'éleva du groupe. Ted n'y comprenait rien ! Jamais il n'avait assisté à pareil phénomène.

    Il tenta de les rassurer, leur expliqua que, parfois, une inversion de température pouvait se produire à une telle altitude dans les couches de l'atmosphère. 

    Puis de la phosphorescence jaillirent des flots de lumière d'une telle intensité que chacun se retrouva instinctivement accroupi,  recroquevillé sur lui-même, la tête dans les genoux et les bras sur la tête,  en se protégeant les yeux... 

    La montagne oscilla de nouveau, mais Ted n'entendit aucun grondement caractéristique d'un tremblement de terre.. ou précurseur d'une avalanche ???

    Les corps étaient secoués de picotements fort désagréables qui crépitaient.... comme s'ils se trouvaient sous des lignes à très haute tension.... 

    Soudain, un souffle inouï balaya l'air au-dessus de leurs corps recroquevillés.

    Ted s'épouvanta : une avalanche ! Il hurla : "A l'abri sous les arbres, vite !"

    S'ensuivit une bousculade monstre... Il ne restait que peu de place entre la montagne et le raidillon... De l'autre côté, c'était une forêt qui dégringolait en pente raide ... Ils se tassèrent comme ils purent contre le flanc de la montagne, sous les sapins.... 

     

    Le Relais subspatial

     

     

    Une masse pulvérulente de blocs de pierres, de cailloux, de neige dévala le raidillon et les pentes de la montagne en face d'eux, balayée par un vent de tornade....

    Un énorme nuage de poussière et de neige noya la forêt et les êtres. Des quintes de toux, des râles, des cris s'élevèrent. Les silhouettes indistinctes des randonneurs courbés en deux, toussant et pleurant, les poumons et les yeux en feu, les oreilles encore bourdonnantes du grondement épouvantable qui s'atténuait progressivement, essayaient désespérément d'échapper à ce chaos pulvérulent qui les suffoquait ....

    Une panique atroce broya Ted ! Il appela d'une voix rauque chacun des marcheurs qui eurent la présence d'esprit de lui répondre de leur mieux en toussant ! 

    Chacun se précipita de dégager certains, emprisonnés d'une gangue de neige tombée des arbres. Pas de blessé ? Un vrai miracle ! La neige avait fait tampon et les avait protégés des cailloux.... Les blocs de pierre dévalaient encore les pentes avec des échos terribles ! 

    Ted scrutait avec attention les environs avec une appréhension grandissante et ne distinguait rien : un nuage pulvérulent masquait encore la clarté laiteuse du jour ! 

    Curieusement, la température de l'air continuait de s'élever et la neige fondait lentement en larges  rigoles glougloutantes...

    Dépassé par les événements, Ted cherchait désespérément à reprendre haleine et ses esprits ! Après une concertation animée, le groupe préféra grimper sur le sentier, encombré désormais par roches et cailloux, vers le sommet ... plutôt que de tout redescendre. On finira bien par tomber sur le refuge ! Sans parler que le raidillon en dessous d'eux devait être pas mal obstrué par toute cette avalanche.

    Leurs lampes frontales projetaient des lueurs diffuses dans la grisaille poussiéreuse. S'aidant les uns les autres en toussant éperdument, ils arrivèrent enfin, après beaucoup d'efforts, au sommet de la montagne.... L'atmosphère s'éclaircissait... La poussière retombait sur les choses et les êtres ! 

    Et là, ce fut le choc ! Ils stoppèrent net, abasourdis, les bras ballants, incapables de parler devant un spectacle totalement inattendu.... 

     

    Le Relais subspatial

    L'antenne de 70 m de diamètre, à Goldstone

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Deep_Space_Network

     

    Une vaste plaine hérissée de gigantesques pylônes en métal gris argenté luisant, supportant des paraboles immenses s'offrait à leurs yeux hagards.

    A la base des installations, la neige fondait en nuage de vapeur. Plus loin, des flaques d'eau s'irisaient, ruisselant sur les pentes.... 

    A gauche des randonneurs, à l'orée de la forêt loin des pylônes, une longue installation au toit plat, rectangulaire, revêtue d'un matériau inconnu argenté parfaitement lisse, étincelait singulièrement... 

    Dominant les montagnes alentours, les paraboles crépitaient et lançaient à intervalles réguliers un rayonnement thermique d'une intensité extraordinaire qui éblouissait et engendrait des vibrations désagréables... 

    Tout autour de cette gigantesque forêt de paraboles, des cratères géants et profonds.... 

    Ils entendirent soudain une mélopée étrange, des sonorités bizarres, sorte de notes entrecoupées de gazouillis et de sifflements, qui semblait tourner en boucle. 

    Les hommes se regroupèrent autour de Ted, pendant que les femmes s'éclipsaient discrètement dans la forêt pour un arrêt-pipi bienvenu.... 

    Les questions fusaient de toutes parts :

    "Qu'est-ce que ce binz ???" 

    "Une station secrète cosmique ? C'est invraisemblable ! Pourquoi n'est-elle pas connue ?"

    "On dirait un relais subspatial.... "

    "Un quoi ?"

    "Humhumm.... Heu, il semblerait que ce soit des amplificateurs pour les communications subspatiales, qui peuvent permettre à un vaisseau ou à une station orbitale de communiquer directement avec la Terre..." s'interrogeait 'Yaka', le "scientifique amateur" du groupe de randonneurs, ainsi surnommé parce qu'il proposait toujours des solutions à tout problème... 

    "Non mais, tu rigoles, Yaka ! cela supposerait que nous sommes en face d'une installation extraterrestre ?"

    "Bahhh, c'est bien possible, en effet ?!"

    "Sans blaaaagueu ! Ce qui suppose donc des vaisseaux autour de la Terre ?" s'inquiéta vivement un marcheur  "un vaisseau d'chez-nous ou un vaisseau extraterrestre ?"

    "Là est la question  !" répondit évasivement Yaka, soudain méfiant, examinant attentivement les paraboles...

    Lesquelles pivotaient lentement dans leur direction... affolant leurs montres connectées et leurs smartphones brandis à bout de bras pour prendre en photo cette étrange installation... 

    "Yaka, explique, quoi !  comment ça marche, ces trucs là !" insista un jeune énervé par les silences de Yaka... D'habitude, il est plus disert ! 

    "J'ai déjà lu des article à leur sujet, mais ça date ! Je pense que ces engins très perfectionnés créent une sorte de tunnel dans le subespace, dans lequel le temps et l'espace s'annulent afin de permettre aux ondes radios ... en quelque sorte.... de voyager à une vitesse absolue, instantanément... Enfin, je schématise... C'est compliqué ! Et puis, ça a du évoluer, depuis ! Cette installation est p't'être d'un autre genre ? Va savoir !...."

    Sur l'écran des montres connectées et des smarphones s'enregistraient d'étranges interférences, comme si quelqu'un ou quelque chose essayait d'intercepter leur longueur d'onde... Brusquement, des caractères incompréhensibles défilèrent à une vitesse folle sur ces écrans... Les marcheurs se réunirent pour comparer leurs écrans, qui présentaient les mêmes "messages" en boucle.... 

    Les femmes, revenues de la forêt, incrédules, apeurées, écoutaient les hommes, regardaient les écrans.... Un brouhaha excité, exaspéré de ne rien comprendre, s'ensuivit.... 

    "Je subodore que les ondes radio voyageraient donc à la vitesse absolue dans ce tunnel dont je vous parlais, d'une base cosmique orbitale quelconque vers ces antennes paraboliques .... pour finalement atterrir dans ... vos montres connectées sophistiquées et ... vos smartphones.... Sans doute un message ?... Sollicitons donc nos traducteurs ? voyons...."

    "Attendez, ça s'affiche !" hurla un randonneur....  "j'ai la traduction directe sur mon smartphone !"

    Tous se précipitèrent auprès de lui... Il énonça le message au fur et à mesure de son affichage....

    "Nous nous intéressons au salut de votre Terre. Vous semez la désolation, la destruction et la mort sur votre planète impunément. Nous conjurons nos efforts pour vous en empêcher. ....Attention, attention, un terrible danger vous menace... "Nous nous intéressons au salut...... Bon, ça tourne en boucle ! "

    "Dis donc, Ted, les paraboles sont tournées droit sur nous ! Pas bon ça !" s'affola Yaka..."Et si c'étaient elles qui auraient causé le désastre qui a failli nous coûter la vie ? Et si ces engins nous prenaient pour cibles depuis le début à cause de nos montres et nos smatphones ? Nous sommes peut être dangereux pour eux ? "

    "Merde, tu as raison !" s'épouvanta soudain Ted.... Dispersons nous dans la forêt, nous redescendons à marche forcée, les gars ! vite, vite !"

    "La menace, c'est pour nous, Yaka ?"

    "P't'être ben qu'oui..." cria Yaka en descendant vers le raidillon aussi vite que le permettait ses raquettes.... "Ces appareils lancent p't'être des ondes mortelles dans la gamme des hyperfréquences. Maintes accidents se sont déjà produits par des faisceaux ou radars tuant des techniciens trop proches de leur source émettrice... jadis.... Les gars, pas le moment de discutailler... Ejectons le plus loin possible ! On ne sait jamais ! Sommes p't'être des cibles ?!?....."

    Comme pour lui réponde, un sifflement suraigu déchira le silence.... et les tympans !

    "Au pas de course, les gars !" hurla Ted

    Ils retirèrent tous vivement leurs raquettes et dévalèrent la pente caillouteuse, les raquettes et bâtons dans les mains au risque de se rompre les os. Puis, enfonçant trop dans la neige souillée de poussière et de cailloux, ils durent remettre fissa leurs raquettes et repartirent à grande vitesse....

    La lumière verte crépitante était derrière eux, la montagne tremblota.... le sifflement s'accentua, fracassant les tympans... Des flashs foudroyèrent le ciel...

    Des marcheurs, épuisés, épouvantés, s'arrêtèrent... Ils furent poussés, tirés par les autres... Des paquets de neige tombaient des arbres.... Ils se débattirent, boostés par la terreur.... repartirent de plus belle... déblayant parfois le sentier des roches accumulées... contournant certains... et arrivèrent à bout de force à leur point de départ après des heures de marche forcée.... mais pas au bout de leur peine : les GPS ne fonctionnaient toujours pas ! Il n'y avait plus de réseaux ! Plus de réseaux ! Impossible d'alerter les autorités... Seul tournait en boucle l'étrange message... Certains demandaient à bivouaquer, d'autres exigèrent de continuer par où ils étaient venus...avant que la nuit ne tombe... Les traces de raquettes, à peine visibles sous la neige tombée, les guidèrent...

    Soudain, un marcheur cria en brandissant son smartphone : "ça marche ! ça marche !" Et l'on retrouva enfin le parcours menant au refuge... Ted téléphona de suite aux autorités locales du village pour leur signaler leur position et celle de "la station subspatiale", en leur racontant succinctement leur mésaventure.... 

    Alors qu'ils approchaient du refuge, ils entendirent un bruit de pales : les hélicos de l'armée survolaient les alentours de la montagne... Ils avaient reçu le message en boucle enregistré et envoyé par Ted aux autorités locales.... 

     

     

    Luciole

    Le Relais subspatial

    11/02/2020 : 250 visiteurs et 616 pages lues

    17/02/2020 : 150      "           600     "

    19102/2020 : 170    "            818     "

     

    LA NASA TRAVAILLE SUR L’HYPERESPACE ET VOICI SON VAISSEAU ! 

     

     

    Le Relais subspatial

      Voir l'article en cliquant lien ci-dessous :

    http://www.sciences-mag.fr/2014/06/nasa-travaille-hyperespace-vaisseau/

     

    « Gare à l'eau qui dort - 12è partie - les Enfants perdusGare à l'eau qui dort - 13è partie - Quel carburant voiture ? »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    30
    Samedi 22 Février à 14:51
    Renée

    J'ai enfin le temps de venir voir cette participation que je trouve superbe. Bravo....mais j'espère ne pas voir d'extra terrestres! Bisous bisous

    29
    Mercredi 19 Février à 16:09

    J'ai eu la chair de poule en lisant ton récit, pour deux raisons : ça se passe dans la neige et c'est très angoissant ! je te remercie, tu es une très bonne conteuse et tu nous fait flipper, mais dans le fond on aime ça. Bon après midi et bises.

      • Mercredi 19 Février à 17:32

        he ! C'est vraiment gentil, Elisabeth ! J'ai bien ri en te lisant... si ravie de ta réaction. Et c'est moi qui te remercie infiniment... 

        En vérité, je me suis bcp amusée en l'écrivant et me suis laissée emportée par l'inspiration... 

        Gros bisous

    28
    Mardi 18 Février à 13:36

    De la science, pas si fiction que ça! Un suspense vraiment bien rendu!

    27
    Mercredi 12 Février à 06:30

    Quelle inventivité

    Très agréable à lire 

    On entre dans ton récit 

    Bravo tout simplement 

    Bonne journée et merci pour ton gentil commentaire wink2

     

      • Mardi 18 Février à 19:24

        Merci bcp, suis ravie que ce billet te plaise ! A la prochaine !

        Bisous

    26
    Mardi 11 Février à 19:54
    Une imagination débordante....
    Une belle participation
      • Mardi 11 Février à 20:06

        Je te remercie bcp Harmonie... J'aime tellement écrire....

        Bisous

    25
    Anne
    Mardi 11 Février à 18:21

    Un récit fantastique digne d’un auteur de romans de science fiction. Si tu l’as écrit en si peu de temps, alors là, chapeau !

      • Mardi 11 Février à 19:56

        Ah un grand merci Anne ! suis très touchée, vraiment ! 

        Je l'ai concocté de 16 H à pas d'heure ? Dimanche dernier... Sommes partis quasi tous les jours de la semaine ... et pas eu le temps ! 

        J'étais partis sur une panne GPS (pas de réseau), puis je suis tombée sur les explications scientifiques qui m'ont fait changer de direction...  Dommage, je n'ai pas eu le temps de me ré-approprier les données scientifiques pour en faire qq chose de plus personnel... 

        Bisous

    24
    Mardi 11 Février à 18:14

    Quelle aventure! De quoi décourager ceux qui veulent aller dans la montagne! Mais les extraterrestres n'ont pas complètement tort . Il faut respecter la planète .Mais  s'ils ont des moyens trop puissants,il vaut mieux qu'ils restent chez eux!

    Bise

      • Mardi 11 Février à 19:49

        Coucou Fanfan

        Si Ted avait pris une carte papier de secours, la balade aurait été somme toute comme d'habitude, une joie et une réunion  fraternelle autour d'un bon repas au refuge... Mais voilà ! il a manqué de prudence... 
        Du coup, il a été mystifié par son GPS manipulé par les ET ! Mais peut être les ET voulaient ils prévenir du danger imminent dans lequel les humains se trouvent à cause de leur inconséquence ! 

        Merci bcp Fanfan et bonne soirée

        Bisous

    23
    Lundi 10 Février à 19:59
    colettedc

    Oh ! La ! La ! Luciole !!! Toute une aventure ! J'ai eu bien peur pour eux tous, à un moment donné !!! Ouf ! Je reprends mon souffle ! Bravo à toi !!! Bonne soirée et gros bisous♥

      • Lundi 10 Février à 20:10

        Merci bcp Colette

        Je me suis bien amusée dans cette aventure !  yes C'est bien pratique de raconter une histoire glaciale pareille , bien au chaud chez soi et calée dans sa chaise.... Plutôt que de m'abrutir devant la télé, je préfère divaguer devant mon écran.... he winktongue

        Je t'embrasse bien fort

        A bientôt

         

    22
    Eglantine lilas
    Lundi 10 Février à 19:15
    Eglantine lilas

    happy é bé dis donc ils auraient bien fait de rester chez les matelots ! mais où vas-tu chercher tout ça :-) je suis ...je suis ...toute retournée !!! tout est bien qui finit bien toutefois pour la troupe, que les autorités locales se deme..... chut c'est un gros mot je ne peux pas l'écrire ...

    bisous, bisous

      • Lundi 10 Février à 19:45

        Coucou Eglantine

        Ce sont des randonneurs expérimentés qui, comme dans tout groupe, viennent d'horizons divers... Tout du moins dans mon récit ! smile Mais je suis persuadée qu'ils seront très contents, une fois rentrés chez eux et bien en sécurité, d'avoir vécu une telle expérience hors du commun et de pouvoir la raconter avec forces détails à leur entourage ou leurs petits enfants.... 

        Il faut vraiment aimer la montagne enneigée pour s'aventurer ainsi ... Sans ce détraquage de leurs appareils, ce serait une randonnée habituelle ... dont ils sont friands d'ordinaire ! Ted a commis une erreur qui aurait pu leur coûter cher : faire confiance aveuglément dans les moyens modernes sans une carte papier de sécurité ! Rien ne vaut le papier, surtout dans des endroits pareils ! Or, tout ceux que je connais et qui randonnent le font avec leur Smartphone ! Imagine : pas de réseau ! que font ils ?

        Alors ça, l'inspiration ??? Je commence un récit sans savoir, bien souvent, où il me mène ? Puis les idées viennent et s'enchaînent et je suis la première à être stupéfiée du résultat... souvent bousculé par les illustrations trouvées qui me donnent une direction bien particulière.... dont ici ces stations subspatiales ! Et je recommence avec ce nouveau détail, ce  qui amène les extra-terrestres ! Et voilà ! En réalité, j'ai deux récits : une randonnée perdue dans la neige bécause pas de réseaux et ce nouveau récit ... qui en donne la cause et l'effet ! 

        Merci Eglantine et bcp de bisous

    21
    Lundi 10 Février à 16:26
    Josette

    Quelle frousse tu me donnes... déjà que la montagne et moi ça fait 2 !!!

    Bravo pour ce récit angoissant tu es la reine du suspens.

      • Lundi 10 Février à 17:56

        Merci bcp Josette... et merci du compliment : je suis touchée ! oops

        Et moi tout comme toi ! Et tu comprendras pourquoi en lisant mes réponses précédentes.... he ^^

        Bisous

         

    20
    Lundi 10 Février à 15:27
    Mais quelle aventure ! Bises
      • Lundi 10 Février à 17:34

        Coucou Jeanne

        Une aventure fictive ! mais combien d'aventures réelles avons nous vécu, avec la voiture remplie de nos cartons de miel et du matériel diapos... sans oublier l'indispensable pelle, et les couvertures, le chocolat chaud dans un thermo.... A mourir d'angoisse ! Entre les routes qu'on ne distinguait plus, la voiture donc au tas, les congères soudaines bloquant la route, les plaques de verglas dans la forêt gelée.... et bien d'autres  aventures, à plus d'une heure du matin, nous avons été gâtés ! 

        La montagne enneigée et moi : plus jamais ! Il faut y être né !

        Merci Jeanne 

        Bisous

    19
    Lundi 10 Février à 15:06

    Eh bien dis donc une sacrée randonnée que nous fais vivre . Il y a de quoi trembler . Les ondes et leurs fréquences peuvent être source de bien des dangers , cela se complique quand d'autres habitants de l'univers s'en servent  .

    Bravo pour ce texte plein de suspens 

    Bonne journée 

    Bises 

      • Lundi 10 Février à 17:28

        Merci bcp Gisèle... 

        Mais des aventures réelles au coeur des montagnes enneigées, j'en ai à la pelle (c'est le cas de le dire !!!)... Nous aurions pu y rester plus d'une fois ! Il nous a fallu ramer dur pour nous en sortir ! Et quelle angoisse, mais quelle angoisse !

        Bisous

    18
    Lundi 10 Février à 14:39

    Un super synopsis pour un film de SF;

    Félicitations Luciole.

    Gros bisous

      • Lundi 10 Février à 17:23

        Ah c'est sympa, Livia ! Merci bcp !

        J'ai un compte à régler avec les montagnes enneigées ! he yes ! Elles m'ont bien pourri la vie pdt plus de 20 ans ... A chaque fois l'angoisse d'être obligée de rester bloquée dans la montagne dans une voiture gelée... (voir com à Martine)

        Je t'embrasse bien fort

        A plus

    17
    Lundi 10 Février à 10:03
    Je t'ai lu Avec plaisir mais aussi avec frayeur. Tu sais faire monter l'angoisse. Ouf tout se termine bien. Bisous.
      • Lundi 10 Février à 17:16

        Merci bcp  Martine.... J'apprécie que tu aies aimé ! 

        Il faut dire que la montagne, doublée de la neige, que j'aie subi pdt 20 ans dans les Vosges... ne fait pas bon ménage avec moi ! Les paysages sont grandioses, certes, mais quelle difficulté de vie !!! Nous devions faire des reportages sur les abeilles dans les Hauts, et nous en avons connu des mésaventures.... Entre les sorties de route (car on ne la distinguait plus !) les congères qui nous bloquaient à 1 h du matin, la voiture gelée et autres joyeusetés... bad beurk ! Pas un bon souvenir du tout !

        Bisous

    16
    Lundi 10 Février à 09:39

    Quelle histoire Luciole. Si les extra-terrestres se mettent à se mêler de la sauvegarde de notre planète, nous sommes mal barrés.

    La Bretagne a été relativement épargnée et dans mon île cela bougeait à peine eu égard cette petite vidéo adressée par une copine.
    https://youtu.be/iGAGZWd9wDc
    Ici, en pays gallo, le chêne et le châtaigner ont perdu quelques branches, mais rien de méchant, excepté l'état boueux du jardin.
    Bises et bon début de semaine

      • Lundi 10 Février à 17:10

        he ! Et pourtant, "ils" semblent être bien les seuls à se préoccuper réellement de la santé de notre Planète ! Ont-ils des vues sur celle-ci ? 

        Mais il faut reconnaître que l'Homme est bien assez grand pour se flinguer tout seul, sans l'aide des ET ! wink2 

        Merci ma chère Zaza... Ton texte est une merveille ! 

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :