• LE VIEIL HOMME DE PIERRE

     

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

    (Cliquer sur l'image)

    DEFI n° 173 par JOSETTE

    QUI SORT DE SA CACHETTE POUR NOUS STATUFIER SUR UN BANC

    d’un drôle de breuvage, on vous a servi une boisson qui vous a statufié sur un banc public !

    Racontez ce que vous voyez ou entendez ou même ce qui se passe dans votre tête…

    pour retrouver la réalité pour ce lundi 7 novembre 2016

     

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

     

    Nouvelle du 7 Novembre 2016

     

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

     

    Il parcourait lentement, avec précaution, l'allée principale du cimetière, noyé dans la foule des grands jours, au cœur d'une mer chatoyante  de chrysanthèmes à perte de vue.... Odorants souvenirs hantés par le sentiment de la perte et du temps qui s'enfuit, de la fragilité de la vie... qui démultiplient la présence de la mort....

     

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

     

    Craquements et crissements brefs sur le gravier qui amplifiait le bruit d'une myriade de pas pressés ou lourds de chagrin...

    Gémissement sourd du vent, murmure confus de paroles, sensibilités exacerbées mêlées de prières graves et tristes, d'espérance et de crainte.... que la foule déversait doctement sur les tombes illuminées d'un vif éclat...

    Le Vieil Homme sentait cette rumeur l'envelopper d'une chaleur lourde, débilitante...

    Des créatures invisibles vrombissaient dans l'air...

    Soudain, des piqures, des  brûlures lancinantes lui vrillèrent les bras, les jambes et le corps tout entier... Flashs de lumière intense ! Il s'arrêta en chancelant, pris de vertige... Ses jambes semblaient pouvoir à peine le soutenir... Bruits assourdissants, lumière aveuglante...

    Il s'écroula sur un des bancs de pierre qui jalonnaient l'allée, au milieu d'un réseau dense de magnifiques statues...

    La vie s'estompait... Un déclin lent, inexorable...

    Il fixait la foule, incapable de bouger, de parler... étrangement vide, engourdi...

    Silence, tristesse, résignation lui adressèrent un ultime salut...

    Puis, écrasé de stupeur, il entendit un étrange grondement, une sourde rumeur qui semblait monter du sol, une vibration de l'air, tandis que des mains nerveuses l'agrippaient violemment ...

    Cris, rires d'enfants sauvages qui jouaient à la guerre en tournant autour du banc,  frôlant le Vieil Homme sans ménagement. Il ne put remuer les lèvres pour protester. Il lutta contre l'angoisse...

    Une sorte de coma qui le figeait, l'immobilisait ainsi ?

    "Elle est super-moche, cette statue... crie l'un des excités...

    "Un vieux con en pierre... faut lui faire la peau !" hurle un petit en lui plaquant une volée de gifles... pour secouer aussitôt ses mains endolories en pleurnichant "Aie ! ça fait maaaaaal !", pendant que les autres se tordaient de rire en se moquant de lui...

    "Un vieux con en pierre... en pierre.... en pierre" se répétait Il ahuri ???

    Voilà ce qu'Il était devenu ? de la pierre, comme toutes ces statues autour de lui ?

    Les claques l'avaient ébranlé .. parce qu'il n'avait ressenti aucune douleur. Il était rempli de terreur !

    Quelque chose lui échappait à laquelle il ne pouvait se soustraire. Etait-Il esprit dans un corps de pierre ?

    Il posa ses yeux difficilement, car il ne pouvait bouger la tête, sur  ses mains posées sur ses genoux... De vieilles mains ravinées par le temps, couturées de grosses nervures... en pierre !

    Les mains d'un vieux gâteux, d'un "vieux con moche" !

    Ce corps de pierre serait-il son tombeau ? La mort l'aurait Il saisi en lui laissant subsister seul son esprit ?

    La moutarde lui monta au nez ! Il se retrouvait tel qu'il était, hormis cette épouvantable carcasse  de pierre...

    Il aurait tant aimé une transformation ultime toute d'amour et de beauté, des ailes étincelantes déployées vers un Infini de Gloire !!!

    Que signifiait cette nouvelle réalité qui lui échappait totalement ?

    "Un vieux con moche de pierre" au cœur d'un vaste espace semé d'ossements humains... Des fantômes du temps-lent-long--monotone nichaient sous ses pieds...

    Les morveux étaient partis continuer leur guerre ailleurs en hurlant  : "Pan, pan... t'es mort !"

    A peine sont ils nés qu'ils veulent déjà se tuer entre eux ! Exutoire à leur agressivité intérieure, d'accord, mais quand même ! Certes, ils étaient dans l'imaginaire, Il en convenait... Il eut une pensée émue pour son enfance où jouer avec des bâtons censés être des fusils n'était pas synonyme de violence, ni de mort non plus... On "tuait" pour "rire", "pour de faux"...

    La vraie guerre et ses horreurs, il l'a connue... et ne s'en était jamais remis vraiment !

    Son arme était alors plus précieuse que sa vie !

    Ça été un tel bordel, cette guerre, avec tous ces morts autour de lui, ces interminables files misérables de réfugiés sur les routes...

    Mémoire en pèlerinage sur les traces de l'enfant perdu qu'il était alors, glué à son fusil pire qu'à un amant, et Il tirait, Il tirait à en perdre le souffle, souvent au hasard, le cœur serré... Ses illusions de gosse en pleine crise d'adolescence se fracassant sur le mur de la dure réalité.

    Etait-ce la voix de tous les trépassés tués par lui, bien malgré lui, qui réclamait justice, le clouant ainsi dans ce corps minéral ???

    Sa conscience lui adressait de cruels reproches. Il lui imposa silence en se persuadant qu'Il avait été seulement la VICTIME, la VICTIME et rien de plus... Il avait eu tant de peine à couvrir d'un voile opaque tous ses souvenirs atroces depuis toutes ces années....

    Au déplacement de la lumière, Il devina qu'on venait de s'asseoir à son côté gauche... Un fluide glacial, une odeur affreuse de malheur se dégageait de la personne qu'il devinait féminine..

    Soudain, à sa grande surprise, elle lui adressa la parole :

    "vous savez, voilà 2 ans qu'il est mort. C'était un homme de petite taille mais fort et nerveux comme un taureau... Mais qu'il buvait donc ! Je me tenais toujours à distance de lui, car je craignais sa violence qui s'aggravait d'année en année... Il y avait entre nous une barrière infranchissable de haine et de mépris !
    Lui pour tout ce qui n'était pas lui, et moi pour lui !

    Toute sa virulence se brisait contre mon inertie... Puis un jour de grande colère, le sang lui monta à la tête et il tomba raide mort à mes pieds... me laissant sans ressource car il avait bu sa vie...

    je me suis nourrie de tant d'illusions durant ma jeunesse... Si j'avais eu connaissance d'une telle existence misérable, aurais-je accepté l'idée de vivre ? ça non !

    Croyez-vous que nous quittons cette terre tels que nous étions dans notre vie ? Je crains fort pour lui !

    Votre silence est angoissant ! comprenez, je suis entrée dans une nuit peuplée de cauchemars...

    Il faudrait mourir dans un baiser d'amour... sinon, comment accepter de traverser les âges ? ou bien devons-nous sans cesse arroser la terre de larmes et de sang ???......."

    Elle se leva brusquement et se planta devant lui. A travers la voilette de tulle noir surannée qui lui couvrait le visage, il pouvait voir les larmes couler... Il devina sa surprise, son ahurissement... Elle était d'une maigreur effrayante dans son strict tailleur noir...

    Elle le toucha de sa main gantée, puis soupira bruyamment : "Suis-je sotte, je parle à une statue !"

    Elle le quitta brutalement en trottinant dans les cailloux...

    "Mourir dans un baiser d'amour" Que la formule était jolie et douce ! 
    Murmure d'assentiment de son esprit ! De quoi se réconcilier avec cette condition humaine si douloureuse parfois !

    Cette femme avait touché son âme et comme son discours sonnait juste !

    D'un coup, les odeurs âcres des chrysanthèmes, la lumière et les bruits assourdissants qui se déversaient sur lui l'étourdirent ... Comme il avait hâte d'être seul pour réfléchir, comprendre sa nouvelle condition...

    Se pouvait il que la vie sortie des tombeaux se produise sous une forme éthérée, tout près de lui ? Il scruta les statues perchées sur des socles ou sur les tombes devant lui... Rien de vivant ne transparaissait ?

    Un groupe fort animé d'étudiants chaussés de lunettes à grosses montures à la dernière mode, tee shirts  informes imprimés de leurs idoles préférées tombant sur des jeans délavés... dérangeait l'ordre établi des rites funéraires, agaçant les familles ...

     

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

    Le Viel Homme rit de bon cœur en repensant aux joyeux lascars étudiants en médecine du 16è s, Rabelais - auteur de Pantagruel lui-même - en tête, qui allaient déterrer en secret les morts pour les autopsier...

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

    François Rabelais, écrivain français humaniste de la Renaissance

    né à la Devinière à Seuilly, près de Chinon, en 1494 et mort à Paris le 9 avril 1553

     

    Rabelais qui décréta plus tard que "Rire est le propre de l'Homme", face aux gardiens de la morale qui affirmaient que "Rire était un péché"...

    Il aimait tout particulièrement ces formules rabelaisiennes "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme", et encore : "Tout vient à point à qui sait attendre !"

    Les lecteurs assidus de "Pantagruel" et de "Gargantua" savent-ils que Rabelais et ses amis en goguettes moururent sur le champs en lisant une étrange formule latine amenée en grand secret par le romancier féru de "sciences occultes"... sauf 2 personnes... qui ne connaissaient pas le latin, heureusement pour elles ???

    Il fut tiré de sa joyeuse méditation par des propos acerbes lancés par des personnes âgées courroucées par le tapage des jeunes :
    ".... Police, désordre sur la voie publique, surtout dans un lieu saint..."..."...scandaleux..."... "incroyable ! non mais, incroyable !..." etc, etc...

    Ah qu'il craignait les échauffourées ! Déjà qu'il était empêtré dans sa gangue de pierre ! Il se sentait noyé dans l'écoulement des choses, impuissant, démuni, fragilisé...

    Il a toujours fuit la Bêtise Belliqueuse Humaine... Des choses horribles remontaient du passé qu'il repoussa violemment ! Il avait aimé par dessus tout le silence de sa solitude... avant de devenir monstre minéral aux aguets exposé aux regards de tous...

    L'air vibrait sous la force des quolibets à l'encontre des ados qui, heureusement, les ignoraient superbement ....

    La jeunesse possède une vie propre à elle , et même si elle perd vite son innocence dans ces temps modernes, elle n'en continue pas moins de croire en elle-même... se rassura le Vieil Homme en souriant de tendresse...

    Tout le clinquant de la jeunesse vient de son ignorance des mensonges, des illusions dont se nourrit la destinée... et surtout "l'Avenir", ce terrifiant inconnu ... "
    pensa t-Il doctement en réponse à la question de la grand mère en noir !

    Mais fallait-il s'empêtrer dans de vaines certitudes ?

    Il était fier de la ténacité, de la quête incessante des jeunes pour réaliser leurs rêves...

    Tous les êtres humains du monde ne parlaient ils pas le même langage, en fait, au cœur de la diversité de leurs vies , avec les mêmes désirs de bonheur, de réussite... etc, etc ?

    Le groupe était enfin en face de lui, chacun furieusement passionné par quelque chose, mais sur quoi donc ?

    "... l'obligation d'y réfléchir avant qu'il ne soit trop tard, les mecs... car ces technobiologies peuvent annoncer la FIN de l'HUMANITE... le génome humain est sacré... N'oubliez pas que toutes modifs sont irréversibles"

    "Attends, comme tu y vas, toi ! C'est pour les tradis, ça ! "

    "Mais non, mec, modifier la Nature Humaine est la plus sûre façon de ruiner la morale universelle !... et..."

    Le Vieil Homme était scotché ! mais de quoi parlaient ils, ces enfants grandis trop tôt ? Des réflexions d'ados, ça ? Il n'en revenait pas !

    ".... non, mais arrête, quoi ! Tous ces millions de gens hyper-malades dont la vie est horrible... N'ont ils pas droits à des améliorations biomédicales ?"

    'Ouais, mais d'un bricolage génétique : tu rêves ! ces biotechniciens veulent notre peau à vouloir augmenter les capacités humaines... c'est démesure un point c'est tout !"

    Un violent brouhaha s'ensuivit ! le Vieil Homme soudain passionné s'agaça... Il ne comprenait plus rien ! Fallait les suivre, les minots d'aujourd'hui !

    "..... Les Transhumanistes vont ils améliorer l'Humanité vers le MIEUX ou vers le PIRE ... Là in the question, les gars !" criait un jeune angoissé.

    "Mais il faut les encadrer, leur donner des limites... pas interdire !" hurla un autre furieux.

    Le Vieil Homme avait beau ouvrir grand son esprit, il ne saisissait pas le sens des mots !

    ".... l'hybridation ! l'Homme/Machine ! Faut vraiment être con pour l'imaginer un instant !"

    "... Non, mais là, tu mélanges tout ! ça c'est le POSTHUMANISME ! pas la même chose !...."

    "FAUX!" trancha net un gamin long comme un jour sans fin ! Du Transumanisme au Posthumanisme, il n'y a qu'un pas qui sera franchit sans que tu le saches ! ...."

    "Ecoute ! Ecoute bien ! implanter une puce électronique derrière la rétine d'un aveugle pour lui rendre une partie de sa vue... C'EST PAS BEAU, ÇA ?!!!"

    "... Ouais, bon, d'accord.... ça oui ! ..."

    "Lutter contre la vieillesse et la mort, C'EST PAS GENIAL comme programme ? Lutter contre l'usure de ton corps, T'EN VEUX PAS PEUT ÊTRE ?...."

    "La presqu'immortalité ? tu plaisantes ! EFFROYABLE, MEC ! Imagine les conséquences !!! TU VEUX DESHUMANISER OU QUOIIII ! ...."

    "Ben quoi ! T'as pas lu "Gilgamesh" toi ! Un mec vieux grave du 18è s avant JC qui déjà le décrivait  : "la vie sans fin" ! ...."

    "NONONON ! je lis ACTUEL, je pense ACTUEL... j'vais pas r'chercher dans les antiquités, moi ! Va sur Internet ! Y'a GOOGLE qui dépense bonbon pour vouloir 'tuer la mort"....Va, tu vas voir !...."

    "Mais ça commence à toucher l'Europe, les gars ! Et tu vas voir, dans les 10 ans à venir, ce sera là, que tu le veuilles ou non..."

    "Mais c'est déjà là, en route, depuis 10 ans... aux Etats Unis, en Chine, en Corée du Nord.... Mais QU'ESTCEQU'ONFOUTCHEZNOUS !!! "

    "Google, tu dis ? où ça ?... ou ça ?"

    "Université de la Singularité" dans la Silicon Valley... entre autres...."

    "Moi, si ch'uis malade grave, j'hésite pas ! Même au prix de manips génétiques irréversibles ! foutu pour foutu !...."

    "Même au risque que tu deviennes un monstre... même au risque de fabriquer des monstres ? Des Homme/Machine qui n'auront plus rien à voir avec l'Humain ?....

    PAS ENVIE DE VOIR MES AFFECTS, MON INTELLIGENCE, MA CONSCIENCE DUPLIQUEE A X EXEMPLAIRES, refilés tout chaud à des robots super-sophistiqués qui feront de moi leur esclave grâce à MON cerveau retrafiqué et des milliers de fois plus compétitif que mon pauvre petit pois de cervelle.... Effroyable quoi ! La maitrise de notre destin ? tu crois ça  toi ? ils veulent t'endormir par ces belles promesses ! mon œil oui ! Ils visent les robots ! Nous, on s'ra d'la M.....!"

    "Faut pas rêver, quoi.............!"

    Ils plantèrent le Viel Homme estomaqué à faire exploser sa carapace de pierre... et s'en allèrent en gesticulant de plus belle, au grand soulagement des familles endeuillées environnantes....

    Ils avaient laissé une grande partie d'eux-mêmes dans l'esprit ahuri du Vieil Homme qui voyait s'ouvrir devant lui d'autres vies, d'autres avenirs différents, tellement différents ... à des années-lumière du sien... et qui s'ouvraient à l'infini !

    Comme il avait radoté sur la jeunesse... Il n'en revenait pas !

    Par quelle porte dérobée, par quels méandres de l'esprit allait Il, LUI, sortir de sa gangue de pierre pour rejoindre le peuple de l'Infini ???

    Ah mon Dieu, qu'Il l'espérait ! qu'Il l'espérait.... Il ne voulait pas voir cette nouvelle Humanité qui vivait désormais en lui par le biais des paroles de ces drôles d'enfants sans enfance....

    Luciole

     

    LE VIEIL HOMME DE PIERRE

     

     

    Souce :

    "La Révolution Transhumaniste" de Luc FERRY

    « VOYAGE INTERPLANETAIRE
    « VOYAGE INTERPLANETAIREEXTRA-SUPER-LUNE pour le Lundi 14 Novembre 2016 »

  • Commentaires

    33
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 16:18
    j'adore votre blog
    32
    Lila
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 15:23

    Coucou Mum !

    Super intéressant ton billet ! Il confirme ma pensée actuelle qui me pousse à incarner davantage mon corps (et être moins dans le mental), à être plus dans le mouvement et dans le changement (la croissance plus exactement), à grandir en conscience et en amour, dans un esprit d'ouverture... Pour autant, faut-il tout accepter ? En tous cas, pour soi-même, chacun a le choix ! Je l'expérimente tout en me ressourçant auprès de sciences humanistes, positives et centrées sur l'être humain selon sa vraie nature et je me passe très bien de tout ce que le lobbying voudrait nous proposer (voire nous imposer) comme ultime solution soit-disant ! Et je m'aperçois, avec soulagement que beaucoup aujourd'hui, les jeunes y compris, finissent par réagir et avoir une forte envie de revenir, en toute conscience, à ce qui correspond à notre nature humaine ! (C'est ce que je vois chez les miens actuellement et je m'en réjouis !)

    Ce billet confirme aussi mon autre pensée actuelle qui me pousse à changer mon regard sur les choses afin de les voir sous un autre angle dans le but de permettre la fluidité de la vie, en cherchant à voir la "leçon de vie" (le cadeau diront d'autres personnes) qui est à dégager derrière tout évènement, à voir le potentiel et les ressources en moi dont je n'avais pas conscience et qui me permettent de ne pas rester figer mais d'avancer, à voir que certaines croyances acquises (système éducatif, culture...) sont limitantes et nous dénaturent et que, du fait, il devient nécessaire de nettoyer les filtres afin de ne pas être lourdement freinés, voire tirés vers le bas...

    Ne t'étonne pas si tu à la place de Laly tu vois Lila ! Car je sors "la lie" !! Je troque pour un symbole qui me correspond mieux et que je choisis moi-même d'ailleurs ! smile

    Gros big poutoussssssss !

    Lila

      • Samedi 12 Novembre 2016 à 18:33

        Coucou Chérie

        Bien du mal à te répondre ! mon ordi tout noir ce matin envoyé au réparateur en espérant qu'il ne soit pas fichu...J'ai le portable de Papidou et je suis perdue ! clavier tout petit... bonjour les fautes de frappe !

        ça m'a fait drole, Lila ! sur l'instant pas compris que c'était toi ! "la lie" ? quelle horreur en effet. Tu as bien fait de changer....

        J'ai eu cette période de recherche de nourriture saine en m'embarquant notamment dans l'alimentation "associée"... très à la mode à l'époque... heureusement pas continuée car pas au point du tout.... avec gym intensive (te souviens tu ? ma cassette audio et 2 h de gym tous les jours...) Fais gym quand même jusqu'en 2006 je crois, 4 h par semaine, mais association coulée et surtout douleurs dos violentes pour moi ! j'ai du renoncer ! dommage car je suis raide maintenant, misère ! Pas facile ici de trouver gym adaptée ! Et surtout on perd vite l'envie !

        Tu as parfaitement raison de t'orienter sciences humanistes centrées sur l'Humain ! (Dis moi lesquelles ?)... Je n'ai pas terminé le livre de Luc Ferry, mais mon opinion est déjà faite ! Qu'on soigne les maladies graves : OK ! mais qu'on veuille "augmenter" les capacités humaines en trafiquant les génomes... paniquant ! Suis persuadée qu'on peut rester en bonne santé en mangeant sainement et en bougeant bcp ! L'Homme est parait il fait pour courir ! La sédentarité est la mort de l'Humain... ou sa dégénération ! L'Humain a déjà perdu l'odorat, qui était pas loin de celle du chien (documentaire télé).

        Entre mes occupations habituelles, la maison et le blog, je n'arrive plus à suivre ! plus le temps de lire, sauf en vacances ou là je me "venge" par une lecture intensive ! Pour l'instant, malade ! Fatigue intense !

        Merci de ton partage très intéressant et Tendresse

        N'oublie pas de regarder la Lune Lundi !

        Bisous aux grands

    31
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 11:30

    Bonjour Luciole,

    Merci pour ce bel et intéressant billet. Si je rencontre "un homme de pierre", je le considérerai dorénavant tout autrement! Les progrès scientifiques sont une très belle chose, mais la science avance souvent plus vite que nos mentalités, elle nous dépasse, nous laisse à peine le temps de la réflexion. En fait, ne faudrait-il pas s'arrêter, se poser, comme ce vieil homme qui s'y trouve contraint par le destin, afin de s'ouvrir et d'écouter? Je pense à l'exercice du "stop" qu'enseignait Gurdjieff. Chacun devait à l'instant se transformer en statue, s'observer et observer autour de soi.

    Bisous

    Alain

     

      • Vendredi 11 Novembre 2016 à 22:18

        Ah je connais cet exercice du stop, mais j'ignorais qu'il venait de Gurdjieff ! Dans ma jeune trentaine, j'ai commencé des stages dans l'espoir de devenir psy... Un jour, nous avons été confrontés à un exercice de ce genre avec des masques blancs vénitiens sans expression... qu'il fallait mettre sur le visage à tour de rôle, se poser, et les autres devaient deviner notre personnalité, pendant que les masqués devaient les  observer en essayant de les comprendre.... Il s'en est suivi un échange assez incroyable et souvent fort juste... mais assez déstabilisant pour les masqués !

        Figure toi que j'aime la Science en général que je trouve souvent  géniale ! Mais le contenu de ce livre m'a profondément bouleversée ! Derrière le Transhumaniste se cache une faune qu'il vaudrait mieux regarder de plus près et en comprendre les objectifs...

        Par contre, toutes les avancées médicales traitant à la fois corps et esprit dans le respect de l'Être Humain non seulement me plaisent, me conviennent mais je les souhaite vivement !

        Ce que je refuse, c'est qu'on veuille TRANSFORMER l'Être Humain pour en faire un Homme PLUS QUE PARFAIT !

        C'est à dire autre chose qu'un être humain ! Je ne supporte pas l'idée qu'on veuille FAÇONNER une nouvelle espèce d'Humains "augmentés"  selon les désirs (de qui en fait !), les besoins (de celui qui se prête à ce jeu, ou de celui qui manipulera pour obtenir des ouvriers ou autres, avec tels traits de caractères, telle intelligence, telle force.... dont le manipulateur aura besoin ! un exemple tout simple : l'armée)) ou les fantasmes de parents (enfants blonds aux yeux bleus, enfant surdoué etc, etc)....

        Je suis d'accord avec Luc Ferry qui pose la question de savoir si nous allons vers des innovations technologiques pour certaines enthousiasmantes, mais pour d'autres franchement effrayantes !

        Un grand merci pour ton partage, cher Alain et à bientôt chez toi

        Bisous

    30
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 14:30

    je ne te vois plus j'espère que tu vas bien,il pleut chez nous c'est vraiment l'automne,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:24

        Ah Jean Marie, c'est pas faute d'avoir essayé ! mais je n'arrive pas à avoir ta page de commentaires... comme pour bcp d'ailleurs ! Ta page reste blanche et impossible de commenter... J'ai eu beau déconnecter  mon blog puis le reconnecter plusieurs fois : qqs fois ça marche, mais là pas moyen !

        J'espère que tu vas tomber sur ce SOS, car ne sais plus comment faire !

        J'ai bcp de bugs sur mon blog depuis la mise en service de la pub ! un vrai cauchemar !

        Lundi, mon article fini, enregistré... pffff envolé ! il m'a fallu tout recommencer...

        Désolée !

        Bisous

    29
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 11:43

    Un texte très intéressant  qui a beaucoup de références . Bravo .Ce homme en a pris son parti finalement . Bises

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:38

        Merci bcp Fanfan ! suis touchée !

        Son parti ? bof ! je crois qu'il n'a pas bien compris ce qui lui arrivait et qu'il va avoir du mal à le digérer !

        Il préférerait partir avec les Anges au Paradis !

        Bcp de bisous à toi et à plus

    28
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 23:36

    Je suis admirative devant ton inspiration à chaque défi, j'en suis incapable.

    Mais je comprends que ce vieil homme de pierre ait tant à dire, l'air de rien il y a du passage dans les cimetières yes Moi même je m'y suis baladée le jour de Toussaint, j'aime la quiétude qui s'en dégage.

    Merci pour ton partage.

    Bisous.

    Domi.

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:36

        Ah trop contente que tu viennes sur mon blog ! Un grand merci, car je sais à quel point tu es surbookée !

        Et encore, j'ai "saqué" bcp de passages de mon brouillon de 6 pages... Car comme tu dis, bcp de passages dans un cimetière !

        Je ferais peut être une suite si j'en ai le temps ! Mon problème est de limiter mes idées... qui sont toutes importantes à mes yeux !  

        Mais si tu en es capable ! Suis toujours sidérée justement de ta capacité à rebondir sur n'importe quel sujet !!! on voit que tu as l'habitude....

        Moi, ça me demande un sacré travail de composition... C'est laborieux ! J'y passe souvent la nuit, n'ayant pas bcp de temps la journée !

        Nous aussi en balade dans cimetières de l'Aube sur tombes familles... Un froid polaire !

        J'en reviens .... malade ! 10 jours obligés au chaud avec antibios ! pfffff

        Bisous

    27
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 01:27

    Un texte  super bien écrit qui suscite bien des questionnements à travers les différents thèmes abordés. on comprend que ce vieil homme en pierre soit un peu dépassé, car même en chair et en os, on a du mal à suivre l'évolution du monde tant les choses deviennent complexes et les changements rapides. Belle inspiration Luciole.

      • Mercredi 9 Novembre 2016 à 11:19

        Coucou Chloé Noura

        Je suis enchantée que mon article te plaise ! Merci du fond du cœur !

        Je me souviens de ma mère, très embarrassée devant une cassette vidéo alors que je trouvais cela tellement banal et facile d'utilisation.... Et c'est moi maintenant qui suis à sa place devant la floraison et de la complexité des appareils autour de la télé, les différentes zappettes etc... clown 

        Elle est passée, ma pauvre maman, du "cabinet" en bois dans le jardin et l'eau tirée à la pompe à main derrière la maison à tous ces engins extraterrestres qui l'effrayaient !

        Comme je la comprends maintenant !

        Nos enfants et surtout petits enfants ne peuvent se rendre compte de l'évolution extrêmement rapide du niveau de vie en si peu de temps ! Ils baignent dans les nouvelles technologies actuelles, mais comment vont ils réagir de celles à venir, de celles qui se profilent à l'Horizon ?

        Comme nous ! Ils passeront des petites babioles téléphoniques et tablettes à des technobiologies beaucoup plus lourdes, et irréversibles, qui engageront toutes leurs vies futures..., aux robots qui peu à peu les dépasseront complètement...

        Un bouquet de bisous Chloé et au plaisir de te relire

    26
    Mardi 8 Novembre 2016 à 18:59

    Un point de vue qui mérite réflexion, sans idées toutes faites. Un sujet bien plus complexe qu'il n'y parait

    belle soirée

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 19:17

        Coucou Jeanne

        Merci de ta participation ! Un sujet tellement complexe qu'il nous faut plusieurs lectures de différents "spécialistes" pour en percevoir tout l'enjeu !

        Bisous

    25
    Mardi 8 Novembre 2016 à 16:23

    ce thème a été d'une grande inspiration ; cet homme de pierre a été si ouvert à tous les autres. Et on voit que des jeunes vivent assez près de chez toi pour reprendre leur langage. Espérons même si notre monde est grisouille ! Bises et merci.

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 17:10

        Coucou Durgalola

        C'est vrai qu'il m'a bcp inspiré... Je vais ENFIN prendre connaissance de celui des aminautes... ayant passé ENCORE toute ma matinée chez le médecin.... A peine rentrée d'une tournée dans les cimetières familiaux à 12 H de voyage... mais il faisait un froid polaire dans l'Aube... Sommes partis juste avant la neige !

        Je l'ai composé très rapidement par manque de temps, puisque nous sommes rentrés Dim tard dans la soirée...

        Non, pas trop de jeunes dans le coin, plutôt des retraité(e)s... qui viennent de partout ! mais il m'arrive (de moins en moins) de regarder des documentaires avec des jeunes, et leur langage me frappe ! J'aimerais bien avoir un décodeur, souvent ! he

        Espérons ! c'est tout ce qu'il nous reste de toute façon !

        Merci bcp et plein de bisous

    24
    Mardi 8 Novembre 2016 à 14:40

    bonjour Luciole , superbe  ça c'est sur  ! mais un peu long à lire pour moi  ! 

    merci à toi gros bisous bel am A+

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 17:01

        Il y avait tant à dire, cher Bébert... Merci tout plein de ton sympathique commentaire et bcp de bisous (il a fait super beau mais frisquet)

    23
    Mardi 8 Novembre 2016 à 11:03

     

    Coucou Luciole,

    Comme ton vieil homme de pierre,  toute ces manips sur l'homme, pour un jour supprimer la vieillesse et tant qu'on y est pourquoi pas la mort, me laisse pantoise!

    Les "stars" qui se font ravaler la façade, afin de garder intact leur minois (qui est en plus leur gagne-pain), ne sortent pas tous en meilleure forme, il y a beaucoup de ratés dans les recherches de Google, ce n'est pas parce que l'homme se prend pour Dieu, qu'il l'est!

    Mais le but dernier de ces gens-là, c'est de prouver la "non-existence" de Dieu ! Et ceux qui s'y risquent leur servent de cobayes, se sont en fait des pages de brouillons, sur lesquelles ils s'exercent... Bon vent à eux!

    Mais je trouve que "mourir dans un baiser d'amour", c'est une  jolie formule, mais pas tellement attrayante, car si on a enfin, trouver l'amour merveilleux de nos rêves, ce serait dur de mourir aussitôt !

    J'ai aimé ton vieil homme de pierre, qui m'a fait réfléchir, j'aime aussi tes sources, Luc Ferry est un philosophe que j'apprécie beaucoup!

    Bises et belle journée

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 16:59

        Magnifique commentaire qui me plaît bcp et pour lequel je suis entièrement d'accord !

        A force de jouer les Apprentis sorciers, où va donc l'Humanité ???

        Bien sur, le Vieil Homme me ressemble bcp ! Quelle stupéfaction en lisant le livre de Luc Ferry ! J'avais déjà été alertée en lisant des textes sur Internet... mais pas aussi explicites, et surtout il y a de tout sur Internet et je me souviens d'avoir pris mes distances avec ces articles ... Mais Luc Ferry étant une référence, d'un coup, ça m'est tombé dessus !

        Luc Ferry parle également d'un Chrétien philosophe américain qui proteste vigoureusement sur ces projets faramineux : FUKUYAMA qui dit en gros que tout est inscrit dans la Nature aussi bien Planète que Humanité, voire animaux... Qu'il y a un ordre - sous entendu Divin - auquel il ne faut pas toucher !

        Je pense comme toi que l'Homme veut être dieu - et naturellement rejette Dieu - l'éternelle histoire d'Adam et Êve.... ou de la Tour de Babel ... qui sont des légendes sur lesquelles sont plaqués des enseignements d'une importance capitale !

        Leur devise n'est ni plus ni moins : "Ni Dieu, Ni maître !"

        "Et leur vision du Monde se veut optimiste, rationnelle, déterministe et athée..."

        Avec cela tu as tout compris de leur programme : RIEN ne les arrêtera ! Ni Dieu, ni maître, ni morale, ni respect ! RIEN ! Eugénisme aussi dangereux que le nazisme....

        Car quand ils arriveront à maintenir l'Homme âgé le plus longtemps possible en vie, comment feront ils pour :

        - la place, la Planète n'étant pas extensible
        - l'économie : car les soins apportés vont coûter une fortune
        - une réduction draconienne de la natalité, forcément !
        - et les "vieux-jeunes" devront travailler le plus longtemps possible pour se payer ce luxe de soins

        Et que vont ils faire des "vieux foutus" qui seront au bout du rouleau ???

        Bref, finalement, nous voilà devant une nouvelle "pompe à fric", car les gens seront entièrement dépendants des soins, donc un super bon placement pour les lobbies ...

        Et que feront les parents, puisqu'on leur laissera le choix - parait-il - devant un bébé à problèmes ? Vous le trafiquez, advienne que pourra, pour qu'il soit à la norme... ou bien le laisser avec son problème et alors il n'aura plus aucune chance de survivre.... Il sera forcément condamné à la misère et morale et financière devant tous ce Jeunisme-en-pleine-forme ....

        Je plains les jeunes, nos petits enfants, devant cet avenir qui les attend !!!

        Un grand merci à toi Livia... et bisous

         

    22
    Mardi 8 Novembre 2016 à 10:47

    Même dans un corps de pierre, on peut entendre et réfléchir à tout ça? 

    Qui  l'eut cru ?

    J'ai beaucoup aimé ton histoire...et quand je rencontrerai un homme en pierre, j'irai lui parler

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 16:29

        Hé oui, thème oblige ! Peut être que le Vieil Homme a été "condamné" à l'immobilisme afin d'entendre enfin les autres, lui qui les fuyait et ne vivait que pour lui-même ??? he Cependant, je n'y ai absolument pas pensé en écrivant ce texte.. je me suis contentée de suivre le thème indiqué !

        Fait attention de ne pas te faire voir, on pourrait te prendre pour une douce foldingue !

        Merci tout plein ma chère Gazou et une brassée de bisous

    21
    Mardi 8 Novembre 2016 à 10:18

    Merci Luciole pour ce texte,ce viel homme de pierre et  ces souvenirs,c'est vrai c'est long,a plusieurs reprises,il faut le lire ,a des moments ça me donner les larmes aux yeux

    gros bisous

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 16:23

        Coucou Maylie04

        Merci à toi, de ta gentille visite ... Quand je me suis lancée hier à écrire ce texte, bcp de choses me sont venues et j'ai du faire un sérieux tri et condenser... Peut être aurai-je du couper cet article en deux ! mais j'ai manqué de temps, car nous venions de rentrer après 12 H de voyage... j'ai en plus galéré car mon texte une fois bien tapé.... s'est envolé au moment où j'ai voulu mettre une image ??? Il m'a fallu tout retaper !

        C'est peut être nos visites aux défunts qui sont ressorties dans mon texte du coup triste ?!

        Beaucoup de bisous à toi, chère Maylie et à tes adorables toutous

    20
    Mardi 8 Novembre 2016 à 10:02
    Josette

    tu m'as aussi fait penser à la statue du commandeur... 

    Très intéressante ton interprétation du thème j'ai été passionnée par ton texte

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 14:31

        Un grand merci Josette, car je ne connaissais pas ce thème... Internet est épatant pour cela, un clic et voilà la lacune comblée ! Je la publie pour une meilleur compréhension ! Je vais essayer d'en savoir un peu plus dès que possible...

        Un grand merci également pour ton intérêt à mon article ... trop sympa !

        A bientôt chez toi et bcp de bisous

        Le Commandeur

        Le commandeur de l'ordre de Calatrava, Don Gonzalo d'Ulloa, est le père de Doña Ana.
        C'est un des hommes les plus importants du royaume. Âgé et respecté, il jouit à la Cour d'Espagne d'une grande réputation de guerrier et de brave. Le roi dit de lui qu'il est la “ terreur du Maure qu'il a réduit à merci ” faisant référence aux batailles qu'il a menées lors de la reconquête (Reconquista) de l'Espagne catholique sur les musulmans.

        Don Juan tue le commandeur qui l'a provoqué en duel pour venger l'honneur de sa fille. Le roi Alphone XI exige alors que le commandeur soit enterré avec “ la pompe et la grandeur des obsèques royales ” et ordonne qu'on lui érige “ un tombeau de bronze et de pierre avec sa statue ”. Ainsi s'achève brièvement le rôle du commandeur, en tant que personne vivante.

        Sa présence, dans la pièce, ne s'arrête cependant pas avec sa mort.

        Dans le dernier acte, il réapparaît sous l'apparence de la statue qui orne son tombeau. La vie insufflée à cette statue ne peut être que d'essence divine et ce mort devient l'exécutant de la justice de Dieu. Il va châtier Don Juan pour tous ses crimes et lui prouver que l'homme ne peut défier impunément les lois du ciel.

        L'affrontement entre la statue du Commandeur (Dieu) et Don Juan (l'homme) fait basculer la pièce. Du parcours de séduction à la provocation de Dieu, l'histoire de Don Juan prend une autre dimension qui va peu à peu l'inscrire dans un mythe, au même titre que Faust.

    19
    Mardi 8 Novembre 2016 à 09:23
    Une fleur de Paris
    Bonjour Luciole ♥♥
    C'est triste vraiment pour ce viel homme transformé en statue de pierre. Son cerveau lui est toujours fonctionnelet ses pensées lui font regretter ses jeunes années. Il ne peut plus communiquer avec les vivants et il ne peut rien faire d'autre que d'écouter. C'est triste ... Bonne journée, bises Véronique
      • Mardi 8 Novembre 2016 à 13:34

        Coucou Véronique

        L'homme statufié était le thème... alors il a fallu composer avec ! he Mais je suis bien d'accord avec toi, je me vois pas dans cette situation pendant des années... Peut être faudrait il que je fasse une suite pour le décoincer ?! ^^

        Mais peut être est il ainsi obligé que d'écouter les autres ? Il dit qu'il fuyait les gens et n'aimait que sa solitude ! Va savoir ! oh Ne savons pas comment nous serons "rétribués" de l'Autre-côté ??? snif !

        Un grand merci de ta venue chère Véro et à plus chez toi dès que possible !

        Fais très beau chez nous mais vraiment frisquet... mais tellement plus doux que le temps de l'Aube d'où nous revenons (cimetières familles) ...

        Bisous

    18
    Mardi 8 Novembre 2016 à 06:38

    En raison de mon traitement actuel (chimiothérapie) à J'ai des problèmes de vue en ce moment, mes yeux pleurent en permanence ce qui trouble ma vision. Quand j'ai vu la longueur de ton écrit et les caractères si petits, je me suis dit que je n'allais pas te lire et comme je connais la qualité de ton écriture, j'ai débuté le récit et je l'ai lu jusqu'à la fin tant il est profond. C'est une réflexion philosophique très intéressante sur la guerre, la jeunesse, la science, la vie et la mort. Merci de ce plaisir de lecture. Bisous

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 13:22

        Coucou Martine 85

        Je suis désolée vraiment pour tous tes problèmes et je n'ai pas pensé corriger la grosseur des caractères cette nuit, car mon 1er texte a disparu en voulant mettre une image : Pfffff envolée l'image et le texte avec ! bad beurk

        Il m'a fallu TOUT RECOMMENCER ! l'horreur ! D'habitude, je mets 12 pour plus de visibilité !

        Et encore, à la frappe, j'ai supprimé des passages, condensé d'autres..... tellement ce thème m'avait inspirée.... 6 pages d'un trait à résumer !!! he

        Il était si tard qu'il me faut terminer l'enregistrement dans le menu et mettre les tags !

        Salle d'attente Médecin encore toute la matinée : je ne m'en sors pas avec les antibios ! Mais par rapport à toi, ce n'est rien ! Sidérée par ton courage et ton moral.... Bravo chère Martine et tous mes encouragements...

        Et un grand merci pour ta persévérance et ton commentaire si gentil... MERCI ! N'ose pas aller dans Ekladata qui me pose problème pour te mettre un beau bouquet de fleurs, mais le cœur y est !

        Tout plein de gros bisous et à bientôt chez toi

    17
    Mardi 8 Novembre 2016 à 03:43

    Coucou Luciole, j'avais posé un com et le billet disparu... pour être recommencé vois-je... Etre statufié des années durant, entendre les gens nouveaux, loin de son époque, c'est troublant voire un brin flippant... notre monde a de quoi !! Merci, bises

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 13:06

        Coucou Jill Bill

        Ah oui, quel choc ! Quand j'ai voulu mettre une image, l'article est parti ??? Je n'avais pas encore vu ton com, désolée.... Il a fallu que je recommence tout... Ah la crise ! Surtout qu'il était tard ! Mais j'ai sans cesse des bugs sur mon blog depuis un moment... Je n'arrive pas à accéder aux commentaires des aminautes... ni à certains blogs chargés en illustrations ou créations.... Il faut que je quitte mon blog et revienne plusieurs fois ! A un point que je me suis demandée avant de partir dans l'Aube si j'allais continuer avec Ekla... mais je ne suis pas assez douée pour aller ailleurs !

        J'ai un truc "malveillant" dans Ekladata ??? plus moyen de me servir de mes fichiers ni de cliquer sur une image de mon blog pour l'agrandir... Il paraît que cela provient de Norton qui fait du zèle... Vais mettre mon mari sur le coup !

        Un grand merci pour ta persévérance et ta fidélité, chère Jill ainsi que de ton com sympa et si juste ! Quand on lit Luc Ferry, on plonge dans la Science Fiction qui.... est pour "demain" ! C'est effectivement flippant ! trèèèès flippant même... et je n'en suis qu'à la moitié du livre !

        Un bouquet de bisous et à bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :