• NON RESPECT PASSAGE PIETONS

    NON RESPECT PASSAGE PIETONS

    Cliquez sur l'image. Merci

     

    DEFI 162 - mené par LILOUSOLEIL (cliquez)

     

    LES CROQUEURS FONT LEUR CINEMA 

     

    Pour le défi 162 Lilou nous propose un début de scénario

    et à nous d’écrire le film ou l’histoire ou le synopsis mais avec une contrainte..

     Scénario :

    Une femme en robe rouge descend du bus. Elle est furieuse.

    Elle bouscule un homme qui traverse la rue en dehors des passages piétons.

    Vous devrez utiliser les verbes : caqueter, rêver, applaudir, s’ébaudir, refroidir

    Les noms : portail, violon, gazon ; galurin, hérisson, allure, caraco.

    Les adjectifs : opportun, guilleret, pâle, maudit, violet.

     

    Vos textes sont à poster pour le lundi 21 mars à 8h

     

    NON RESPECT PASSAGE PIETONS

     

    NON RESPECT PASSAGE PIETONS

     

     

    NON RESPECT PASSAGE PIETONS

     

    Le bus se faufilait prudemment entre les vélos et les autos stationnées le long des trottoirs. Il avait du mal à cohabiter avec ces vélos qui caracolaient imprudemment devant lui, et toutes ces voitures garées d'une façon anarchique, rejetant souvent les piétons sur les pavés de la rue...

    Le bus sentait la cigarette et la sueur. Les passagers aux visages marqués, fermés, étaient effondrés dans les banquettes, fantômes anonymes dans cette chaleur humaine factice. Les yeux dans un ailleurs, ils rêvaient ou dormaient, avec un manque d'intérêt total pour l'entourage.

    Un désespoir infini la tourmentait. Elle se sentait vieille. Un seul sourire aurait pu lui faire croire qu'elle était  encore vivante, mais la plupart des gens qui montaient ou descendaient du bus devant elle l'ignorait totalement.... Comme s'il ne fallait aucun regard ... se fondre dans la masse... Elle n'était plus visible !

    Malaise qui la poursuivait depuis si longtemps ! Vie inutile de célibataire solitaire... Vie étriquée !

    Assise près de la vitre du bus, elle aperçut un Homme vêtu négligemment d'un jean délavé, d'un pull bleu moulant son corps athlétique et d'un étrange galurin en feutre gris, courbé sur son téléphone portable qu'il pianotait tout en marchant d'un pas chaloupé ...

    Tête baissée, il avançait sans un regard autour de lui.

    Soudain, elle hurla tandis que le bus freinait brutalement en créant une immense panique à bord... Concert de cris, de crissements de pneus... Charivari total !

    Les esprits s'échauffaient, invectivant le chauffeur ! les femmes caquetaient pire que volailles en poulailler...

    Cet imbécile s'était jeté quasiment sous les roues du bus en coupant la rue en diagonale sans avoir seulement relevé la tête... Elle écumait de fureur ! Pourtant, un passage piéton invitait à la prudence quelques mètres plus loin !

    Pour gagner quelques précieuses minutes de son temps, il n'avait pas hésité à mettre en danger tous les passagers du bus...

    Il n'allait pas s'en tirer comme cela, ça non !

    Avec impétuosité, elle se fit ouvrir la porte du bus arrêté, sortit précipitamment et se lança à sa poursuite, car il avait filé rapidement ... Et en plus il fuyait !

    Elle l'interpella en hurlant, furieuse :

    "Hep, vous là-bas ! espèce de crétin ..."

    Il se retourna et aperçut une torche rouge qui courait vers lui... Une femme dans la quarantaine portant une robe rouge vif..... le visage froissé de colère.... tel un hérisson toutes épines dehors...

    Elle vociférait... Des passants s'arrêtaient, surpris, pour observer la scène.

    Il lançait des regards méfiants autour de lui, scrutait les visages, visiblement mécontent....

    Elle se jeta sur lui et le bouscula violemment de ses 2 bras tendus... Que disait elle ?

    La stupéfaction lui ôtait la parole... Il ne savait que faire ! Que cette femme était sotte ! Il ne la craignait pas, mais il lui tardait de disparaître loin de cette peste rouge... et voilà que les gens s'agglutinaient autour d'eux, mi-amusés, mi-inquiets !!!

    Ebaubis, les passants écoutaient cette femme hors d'elle qui leur expliquait rapidement la cause de sa colère.

    Elle qui se dissolvait, s'éteignait, craintive du lendemain, méfiante envers le genre humain, découragée de tout... avait perdu toute frilosité, et prenait conscience progressivement qu'elle était devenue le centre de tous les regards.

    Les gens la regardaient, l'écoutaient sermonner vertement l'Homme brusquement refroidi, hagard, pâle...

    Des figures sévères l'entouraient, jacassaient sur son irresponsabilité, le maudissaient.... Chacun devenait procureur...

    "Aucune pitié pour ces gens" ... ils mettent la vie d'autrui en danger et s'en fichent complètement"... ", "Homicide volontaire, oui Monsieur, parfaitement" ...etc"

    Un poids invisible l'écrasait ! Il tenta de se réfugier sous un portail : peine perdue ! La femme le poursuivait et la foule, comme aimantée, la suivait...

    L'émotion se transformait en une énergie féroce. Une femme en caraco jaune à la tête d'un groupe sortant du car toujours à l'arrêt  lui frappait le bras par des bourrades au rythme de ses cris ... Des badauds guillerets ricanaient sur son allure en reconnaissant en lui un homme de plein air ... Un mot en amenait un autre...

    On s'admirait, on s'applaudissait... On faisait grand bruit !

    De pâle, il devenait violet de dépit et de rage ! Il n'était pas sot, mais n'avait pas la langue facile...

    C'était comme si la Foule s'éveillait, s'égaillait aux dépens de cet Homme exposé à la vindicte populaire... allant jusqu'à piétiner sans vergogne le gazon de chaque côté du portail de l'immeuble...

    "Madame, vous parlez comme une femme égarée" bredouilla t-il, conscient de percevoir en cette femme tout de rouge vêtue comme un grain de folie....

    Par la grâce de cet Homme opportun surgi de nulle part, elle s'échappait d'elle-même... toute sa vie se cristallisait dans ces instants grisants... Elle ne se sentait plus inachevée... Non... Elle offrait aux passants leur lot de justice... Elle leur permettait soudain de se défouler.... pour une "bonne cause"...

    L'inconscient est un drôle de mystère, un sacripant qui ne lui permettait  plus d'éprouver de  la compassion pour d'autrui...

    Seulement voilà, tout à une fin ! La maréchaussée alertée fit son apparition, toutes sirènes hurlantes ... Des portières claquent, les gendarmes sortent .... et chacun se tut subitement en jetant des regards furtifs vers les belligérants..

    En un clin d'œil la Foule se dispersa, les laissant seuls face aux gendarmes flegmatiques et autoritaires qui emmenèrent derechef au violon la femme en rouge soudain redevenue muette, l'Homme furieux et angoissé,  et les quelques passagers du bus encore là .. malgré de véhémentes protestations et tentatives d'explications...

    La Foule regardait bêtement, de loin...

     

    NON RESPECT PASSAGE PIETONS

     

     

     

    NON RESPECT PASSAGE PIETONS

     

     

    « LA GOUTTE D'EAULE BOURDON TERRESTRE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    54
    Jeudi 28 Avril 2016 à 10:37

    Bravo! J'aime beaucoup cette histoire! cool

      • Jeudi 28 Avril 2016 à 18:36

        Ah tant mieux !!! suis bien contente, vraiment ! plein de bisous et merci de tout coeur

    53
    Jeudi 7 Avril 2016 à 17:26

    Quelle histoire ! merci de m'avoir emmenée par ici, je n'avais pas lu cette note, vraiment bien raconté, c'est comme si on l'avait vécu. Bravo !

      • Jeudi 7 Avril 2016 à 17:54

        Merci Elisabeth

        Récit qui corrobore qq peu avec le tien ! ce qui me fait bien plaisir...

        Gros bisous et à bientôt chez toi

    52
    Laly
    Samedi 2 Avril 2016 à 22:37

    Coucou Maman !

    Histoire bien rythmée, qui finit nette ! et donne à réfléchir, finalement, plus sur le comportement de cette femme à la robe rouge qui trouve moyen d'attirer le regard sur elle, plutôt que sur l'irresponsable gars dont son inconsciente erreur se trouve grandement et violemment amplifiée.

    L'inconscient : une Tour Eiffel, à côté d'un ptit bonhomme Play-mobile (= le conscient)... L'idéal serait que les 2 fonctionnent en accord ! (car s'ils se heurtent, c'est l'échec assuré, et/ou une chute cuisante comme dans cette histoire !)

    Big biz avec anti-virus activé !!!!!!!!!!!!!!

     

      • Lundi 4 Avril 2016 à 21:20

        Coucou Chérie

        Et bien quand j'ai commencé à prendre des notes, figure-toi que je voulais mettre l'accent sur les dangers de pianoter sans cesse sur son tél, avec soi et envers les autres... et l'attitude de cette femme s'est imposée peu à peu et la pelote s'est déroulée à partir de ce moment ! C'est fou ! Et c'est TOUJOURS AINSI dans tous mes textes !!! Je pars sans idée vraiment précise, je tourne je vire et tout d'un coup ! pouf ! l'histoire se déroule.... comme si j'étais guidée de l'intérieur !

        Je pense aux peintres ! je me demande ce que donnerait cette drôle de façon de création sur une peinture "imaginative" ??? dommage que je ne sais pas : j'aurais de drôles de surprises !!!

        La part de mon inconscient là-dedans me paraît évidente !

        Je t'avais sélectionné une image du cerveau comme un iceberg dans l'eau, mais impossible de la copier ici ! tant pis, tu peux la trouver sur Google !

        J'avais étudié conscient et inconscient, le ça le moi etc..... dans ma trentaine portée sur la psychologie.... J'en ai gardé (ô surprise !) pas mal de réminiscences...

        Me souviens que le conscient a peur de l'emprise de l'inconscient sur lui... car il panique à l'idée de ne pas tout contrôler !

        Mais c'est l'inconscient qui est le véritable moteur de tout l'agir humain ! Cet inconscient sans cesse en devenir... car il emmagasine sans cesse tout, absolument TOUT... alors que le conscient ne peut garder en mémoire que peu de choses, surtout s'il n'est pas bien sollicité !

        J'en ferai peut être un article un jour, car aujourd'hui : cerveau en bouillie... Hier, refus de me coucher, mais aujourd'hui, au lit une bonne partie journée ! Horriblement fatiguée et surtout point dans le dos très douloureux !

        Ce serait vraiment épatant en effet que conscient et inconscient travaillent en collaboration... mais conscient bloque inconscient qui pourtant pourrait guérir bcp de troubles par la compréhension ! s'aventurer seul dans l'inconscient est particulièrement dangereux !!!

        Un grand merci, ma grande et à plus quand médocs finis, car eux pire que tout pour ramollir, anéantir !

    51
    Mercredi 30 Mars 2016 à 12:40

    Bonjour Luciole !

    En voici une histoire ! Quelle histoire ! Dis donc, ton imagination n'a pas chômé en l'écrivant, d'autant que l'exercice a été corsé par l'emploi de mots imposés, alors doublement chapeau ! Il y a du rythme, beaucoup de rythme, personnellement, je voyais un film, j'entendais les bruits, la foule... 

    Le code de la route n'est pas fait pour les corneilles ! Le non respect d'un passage piéton peut être très dramatique... 

    Encore une fois, bravo et merci pour cette lecture plaisante.

    Belle poursuite de ce mercredi, bises.

    FP

      • Vendredi 1er Avril 2016 à 13:16

        Et bien Fabrice, le "Ciel" a eu pitié de mon angoisse valise - vol avion etc.... ou en a eu assez de mes jérémiades et tergiversation : plus de vacances à la clé ! SUIS MALADE ! épidémie de grippe-bronchite dans le Var et surtout dans notre village, très touché... et voilà, le tour est joué : suis dedans !!! snif, snif, snif !!! 15 jours au chaud et si possible au lit ! toux terrible avec chants petits oiseaux ou grincement de porte... c'est selon !

        Une grosse perte d'argent avec les indispensables coupe-files non remboursables ! aww

        Et dire que j'avais réussi à fermer - non sans mal - ma valise !

        Mais on devient philosophe avec l'âge : deuil hier d'une amie très chère, d'autres amies gravement malades... Qu'est - ce qu'une grippe !

        Voilà !

        Merci Fabrice et gros bisous.... de loin

      • Vendredi 1er Avril 2016 à 13:01

        Après, il faut peser le pour et le contre (concernant la valise et son contenu)... Si tu estimes qu'il y a des choses à emporter ABSOLUMENT mais qu'à cause d'elles le poids dépasse, et si tu es prête pour cela à t'acquitter des frais d'excédents, pourquoi pas... Ou alors, une autre solution : occuper une partie de la valise de Mari ! (on dit toujours que les hommes emportent moins de bagages, ce sera pour toi l'occasion de vérifier héhé)...

        En tout cas, bon voyage de noces d'or, l'Andalousie, pour la connaître un peu, est un pays magnifique !

        Bisous.

        FP

      • Mercredi 30 Mars 2016 à 18:06

        Coucou Fabrice

        Et un grand merci pour tes encouragements si sympathiques !

        J'ai galéré en cogitant sur des tonnes de brouillons (imprimés recyclés au verso, heureusement !), puis, comme d'habitude, c'est dans la soirée jusqu'à 4 H du matin que l'histoire s'est déroulée presque automatiquement... C'est comme un dévidage d'une pelote de laine ensuite !

        Mari sur le qui vive au volant, surtout dans le camping car, à cause des étourdis qui téléphonent ou pianotent... et qui perdent tout sens de la réalité !

        Merci encore et bcp de bisous

        Suis en pleine cogitation pour valises et toutim en vue de notre voyage de Noces d'Or en Andalousie ! Quelle gageure que d'arriver à caser en un minuscule espace 11 jours de vêtements chauds et légers car temps instable d'après météo !!! Valise ancienne à roulette petite et très lourde .... et 23 kg maxi par personne... Va falloir que mari pèse la mienne : bien peur qu'elle dépasse !!! he

         

    50
    Mardi 29 Mars 2016 à 21:48

    Bonjour Luciole,

    bravo, tu es bonne et tu as des idées.

    Tu n,as pas envie d'écrire des livres?

    Es-tu allé lire sur le forum de eklablog?

    merci de tes visites et à bientôt Luciole.

      • Mardi 29 Mars 2016 à 22:47

        Coucou ma chère Nadia

        Oh merci infiniment, c'est très gentil !

        Si, j'ai été publiée une fois dans un livre des Ed Chèvrefeuille étoilé, mais écrire un livre entier demande un travail de titan et encore davantage ensuite d'en faire la promotion.... etc...

        Et oui, je suis allée sur le forum ekla et en suis revenue profondément triste ! je n'aime pas les Pubs et encore moins les pages intrusives qui prennent toute la place... Mais que faire ? Je me suis tellement investie dans ce blog et surtout pas assez douée en informatique pour recommencer dans un ailleurs qui deviendra vite idem !

        Nous partons en vacances : je verrais le prob à la rentrée !

        Merci de tout cœur de ta venue chez moi et plein de gros bisous

    49
    Lundi 28 Mars 2016 à 12:52

    Cette femme est effrayante , je peux comprendre sa colère, mais dans le seul but de se rendre intéressante elle a mis en danger l'homme distrait qui risquait de se faire lyncher par une foule déchaînée.

    Bravo pour ton imagination débordante et merci pour ta participation.

    Je te souhaite un doux lundi de Pâques, chez nous c'est entre giboulées et rafales de vents que les enfants vont ramasser les oeufs he

    Bisous Luciole.

    Domi.

     

      • Lundi 28 Mars 2016 à 15:07

        Coucou Domi

        C'est exact ! elle s'est rendu compte soudain qu'elle avait comme un pouvoir en elle de décider du sort d'un autre tout en passant pour une "héroïne " aux yeux des autres.... pour un petit instant seulement, car la réalité, par le biais de la gendarmerie, va vite la ramener à la réalité ! Et elle devrait alors faire face à son comportement totalement absurde qui la marquera !
        Je ne pense pas qu'elle aura des poursuites, mais certainement de vives remontrances qui la laissera pleine de honte !

        Voilà comment une personne effacée peut passer d'une rive à l'autre sans même s'en rendre compte !

        Un Dimanche de Pâques froid et humide, mais un Lundi particulièrement ensoleillé et doux !

        Les enfants et petits enfantes étant loin, malheureusement, pas de chasse aux œufs avec eux ! snif !!!!

        De très gros bisous Domi et merci de tout cœur de ta participation fort intéressante et juste

    48
    Samedi 26 Mars 2016 à 12:49

    Bonjour Luciole,

    Voici un défi bien réussi, belle imagination bravo ! On fera quelque chose de toi si les petits cochons ne te mangent pas Hi hi ! cool

    Merci pour ta visite !wink2

    Bon weekend PASCAL !

    Bisous

      • Samedi 26 Mars 2016 à 14:20

        Merci toi aussi Momo... J'ai lu tes nouveaux probs avec la radiothérapie... J'espère qu'ils vont vite te laisser tranquilles, au moins pendant Pâques !

        Je te souhaite une meilleur vie possible, mon cher Momo malgré tous ces traitements...

        Pleins de bisous

        Nous partons en vacances, alors à plus, vers le 15/4

    47
    Vendredi 25 Mars 2016 à 10:35
    Sabine la pèlerine

    Quel rythme ....On se croirait presque au temps des gibiers de potence, quand la foule jetait des pierres au futur guillotiné !!!

    Il suffit d'un déclic souvent pour passer d'une rive à l'autre ....

    Certains grands dépressifs peuvent ainsi retrouver tout à coup goût à la vie, ça s'est vu !

    Ce qui nous guide, comme tout ce qui nous habite reste vraiment un grand mystère ....

    En tout cas BRAVO pour tout ce que tu as su faire véhiculer dans ce texte....

    Je te souhaite de douces fêtes de Pâques et un merveilleux printemps : sabine

      • Samedi 26 Mars 2016 à 14:12

        Coucou Sabine

        J'ai connu ce délire au plein milieu d'une foule et qui mieux est, avec encore une cicatrice de 42 agrafes au ventre... enfermée dans la Place Stanislas à Nancy en plein feux d'artifice de l'an 2000 avec énormément de monde et bcp d'enfants voire des bébés en poussette ... Des inconscients, qui n'avaient pas eu la chance d'avoir eu de la place pour assister au spectacle,  ont chargé la foule par les 4 portes, se tenant par les bras en créant une immense et intenable bousculade... Mon mari a fait ce qu'il a pu pour maintenir les gens loin de moi, mais il a été emporté par le flot.... Je ne sais comment j'ai réussi à en sortir... Les enfants sur les épaules des pères et des gens qui essayaient d'entourer les poussettes... Une infernale panique ! Je ne sais pas comment ça s'est terminé, car nous avons fui ... mais il y aurait des bagarres... Je m'en souviendrais toute ma vie !

        J'ai connu la foule en délire, mais cette fois en voiture, lors des incendies de 2003 .... sur les routes de Fréjus, et au rond point ! une atmosphère de guerre, alors que des bouteilles de gaz éclataient tout autour de nous dans les campings en feu ! Une horreur de panique... les voiture se rentraient dedans, montaient sur le rond point.... c'était à celui qui passait en force ... ce qu'a du faire mon mari pour nous sortir de là ! Je n'avais jamais vu une horreur pareille !

        Alors, tu sais, je peux en parler !

        Depuis, phobie de la foule !

        Merci Sabine et bcp de bisous

    46
    Mercredi 23 Mars 2016 à 17:50
    colettedc

    Bravo ! Défi magnfiquement relevé ! Bonne soirée ! Amitiés♥

      • Mercredi 23 Mars 2016 à 18:56

        Merci Colette de tout cœur ! Bonne soirée à toi aussi . Bisous

    45
    Mardi 22 Mars 2016 à 21:58

    Quelle histoire ! quelle histoire !Mais c'est très bien raconté, on s'y croirait

      • Mercredi 23 Mars 2016 à 13:53

        Merci Gazou... C'est pour le cinéma .... alors il fallait corser un peu les choses ! he

        De très gros bisous

    44
    Mardi 22 Mars 2016 à 21:43

    bonsoir ma belle,et bien ,tu as beaucoup d'imagination  ,beau soleil encore ,bonne soirée ,bisous

      • Mercredi 23 Mars 2016 à 13:51

        Coucou Calinette

        Tu sais, il ne fallait que suivre les consignes et les mots imposés... Bon, c'est vrai que l'imagination a fait le lien entre toutes ces contraintes !

        Merci bcp de ta gentillesse et de ta venue

        Bonne journée

        Nous, dans le Haut Var, grand soleil et douceur jusqu'à 13 H puis brusquement ciel tout noir et grondements... pluie voire grêle au RV d'après la météo

        Bisous

    43
    Josette
    Mardi 22 Mars 2016 à 18:50
    Josette

    elle a besoin de se faire soigner cette malheureuse passer de l'apathie à la fureur  ce n'est pas normal !

    bien vu ton cinéma !  la plupart des film ont pour sujet des personnalités "troubles" ! 

      • Mardi 22 Mars 2016 à 19:00

        Coucou Josette

        Les gens apathiques sont souvent des personnalités troubles ! L'orage gronde en dedans d'eux-mêmes ! Mais le thème étant une femme agressive qui bouscule un homme distrait, je n'avais pas trop le choix ! heIl a donc fallu que je me fasse tout un cinéma intérieur pour trouver la bonne histoire !!! clown.. et avec les mots imposés ! oh

        Après une tonne de brouillons m'est venue cette figure de femme bizarre ... et mon cinéma est né !!!

        Merci pour ta participation pleine d'humour qui m'a bien fait rire.

        Gros bisous Josette

    42
    Mardi 22 Mars 2016 à 11:49

    Oh là là ! Que de contraintes ! BRAVO !

      • Mardi 22 Mars 2016 à 13:13

        Merci Capucyne... très contente de ta venue... mais on s'en est tous bien sortis !

        Gros bisous

    41
    Lundi 21 Mars 2016 à 22:28

    même à pieds ,on peut avoir des accidents   à cause du smartphone ! Une histoire bien ficelée !

      • Mardi 22 Mars 2016 à 10:33

        Merci Fanfan !

        Et oui, on ne peut pas se concentrer sur 2 choses à la fois.... et la circulation demande un gros effort d'attention...

        De gros bisous et à plus

    40
    Lundi 21 Mars 2016 à 19:04

    Bonjour Luciole et bravo pour l'imagination!

    C'est vrai que maintenant il n'y a plus que les smartphones qui comptent dans la vie, d'ailleurs je me demande si les gens ont une vie en dehors de leur relation très étroite avec leur smartphone!!! Ils sont connectés 24/24, dans le train, le bus, la voiture, à pieds, dans les magasins, dans la cuisine, en faisant du sport, dans la salle de bain etc etc etc, je me demande si le smartphone n'est pas devenu plus important que le conjoint dans une vie de couple!!!

    Pour la femme en rouge dont la vie est sans intérêt pour elle comme pour ceux qui l'entourent et qui ne semble pas attendre grand chose des jours à venir, on dirait qu'elle explose par jalousie! Oui, cet homme, elle l'avait remarqué, elle le suivait de regard, il était accroché à son smartphone et il n'a pas vu le bus, il ne l'a pas vu elle!!! comment a-t-il osé ne pas la voir!!!

    Elle sort, espérant attirer son regard, espérant peut-être entendre un "excusez-moi", juste "excusez-moi" mais, en voyant la foule se presser autour d'elle, en entendant les gens prendre partie pour elle et commencer à hurler après cet homme, l'agresser physiquement, ce "lui" pour lequel elle n'avait pas d'importance, elle se sent une autre, elle se sent une égérie pour cette foule en délire, elle est devenue l'icône de cette foule qui ne s'arrête plus et qui, sans l'intervention des gendarmes, aurait peut-être blessé voire tuer ce dangereux criminel dont le seul crime avait été de traverser la rue un smartphone à la main.

    Beaucoup d'agressions viennent d'un mouvement de foule où il suffit parfois d'un seul excité et où, finalement ceux qui tapent le plus forts n'ont rien vu du tout et tapent juste par besoin d'exister.

    Gros bisous Luciole et bonnes vacances à toi

      • Lundi 21 Mars 2016 à 21:36

        Coucou Patricia

        Oh ça c'est bien vrai ! une véritable plaie ! bizarre de manger avec des "fantômes" scotchés sur leur téléphone..... Colère folle au fond de soi ! quel manque de tact et de politesse, franchement !

        Franchement, je ne suis pas certaine qu'une vague excuse la calmerait ! Elle avait surtout besoin d'exorciser toutes ses rages sur le 1er venu... mais la politesse ne le permettant pas, elle rageait dans son coin.... Jusqu'au moment de la BONNE EXCUSE qui brusquement lui donne enfin la permission de se défouler....

        Mais je te rejoins dans ton analyse en pensant à l'enfant qui, pour enfin se faire remarquer par sa mère, fait toutes sortes de bêtises... même en risquant la claque ou la punition !

        Je pense qu'elle a pris la mesure de son importance au fur et à mesure de son alliance avec la foule ! Comme une ivresse qui te prend et qui te dépasse totalement et tu perds toute mesure, en effet... Peu importe l'objet de toute cette dérive, finalement ! Ce mec était là juste "au bon moment" (pour elle) ! Je me demande si elle le voyait encore, toute à sa griserie d'être comme tu le dis l'égérie de la foule... par besoin d'exister effectivement, ne serait ce qu'un instant !

        Je ne sais pas si tu connais cette expérience horrible de Milgram... dans laquelle des individus dit "normaux" savaient que s'ils appuyaient sur un bouton, ils envoyaient des charges électriques de plus en plus violentes sur un autre individu... Une personne représentant l'autorité aboyait des ordres ... de presser le bouton... et les testés obéissaient aveuglément, tout en entendant la victime hurler de douleur... et ils n'hésitaient pas à continuer tant que l'aboyeur hurlait les ordres... L'horreur de savoir que 65 % sont allés jusqu'au bout.... donnant la mort tout en le sachant !

        Heureusement la victime était en fait un acteur simulant la douleur !

        https://www.youtube.com/watch?v=6gsKGyMZ_Q4

        Mais attention, insoutenable !!!

        Bises Patricia et merci infiniment de ta participation

    39
    Lundi 21 Mars 2016 à 18:54

    Merci pour le lien je me régale en regardant les pubs .

    38
    Lundi 21 Mars 2016 à 18:49

    Bravo pour ton imagination et ton style , j'aime beaucoup . Je me demande quelle aurait été mon attitude dans un cas similaire car je suis restée sans voix une fois où j'ai vraiment failli me faire renverser par un chauffard sur un passage piéton .Je  traversais au feu vert  et heureusement pour moi l'homme qui a failli me renverser était en voiture et non en bus , sinon je ne serais pas ici en train de commenter .

    Bonne soirée 

    Bisous 

     

      • Lundi 21 Mars 2016 à 20:56

        Et bien comme toi, Jazzy... Ce genre de situation me laisse souvent SANS VOIX, figée !!! et mon cerveau met un sacré bout de temps à émerger de sa catalepsie ! Mon 1er mouvement serait sans aucun doute de me mettre à l'abri... sans doute courir vers la sécurité ?

        Après, alors là, peut être une bonne gueulante ! oui je pense ! mais le temps que je réalise, le pauvre mec a grandement le temps de se sauver !!! he

        Pauvre toi ! tu as du avoir la peur de ta vie ... APRES !

        Mais il y a comme un détachement de soi quand il y a vrai danger de mort ! Dans la voiture d'une amie par un temps de gelée intense.... j'ai vu camions et voitures toutes se coucher dans le fossé devant nous et j'a su immédiatement que nous suivrons.... avec un détachement tel que je ne le comprends pas aujourd'hui ! une résignation ??? et j'attendais le choc tranquillement quand la voiture a dérapé et est tombée dans le fossé... de mon côté !
        Joie stupéfaite de m'en tirer sans un bobo... griserie quand des hommes nous ont sorties toutes les deux par la porte côté conducteur... on riait comme des folles sous leurs efforts conjugués, surtout moi qui pèse !!! he 

        PAS LA MOINDRE PEUR ! C'est très très bizarre !

        Merci de tout cœur Jazzy et bisous

    37
    Lundi 21 Mars 2016 à 16:27

    Coucou et merci Jill Bill

    Je viens de terminer la liste des femmes en rouge de chez les aminautes : l'imagination est loin d'être en berne ! Un régal !

    Nous sommes toujours sur le qui-vive avec mon mari dans nos balades, car ces gens fadas du smartphone  sont légions et semblent être déconnectés complètement de tout !

    Bisous Jill et douce soirée

    36
    Lundi 21 Mars 2016 à 16:21
    Bonsoir Luciole,
    Ah tu parles d'une histoire, ça fera un bon film !
    Bonne soirée, bises Véronique
      • Lundi 21 Mars 2016 à 20:43

        Coucou Véronique

        Un début de film, oui, peut être... Il faudrait développer ensuite !

        Merci chère Véro et plein de bisous

    35
    Lundi 21 Mars 2016 à 15:15

    l'énervement peut nous faire faire n'importe quoi... Rouge de colère et vengeresse, elle était prête à le lapider ... bises et bonne semaine pascale.

      • Lundi 21 Mars 2016 à 20:41

        Vas savoir ??? je ne me fais plus aucune illusion sur la folie furieuse des gens au paroxysme de la colère... Les coups pleuvent on ne sait comment... et jusqu'où cela va t - il ?

        J'ai vu des enfants juchés sur les épaules de leurs pères et des poussettes ou landaus bousculés, maltraités sans pitié par des mouvements de foule énervée, colérique ... Impossible de former un cordon de protection autour d'eux ! La Foule est un monstre terrible quand elle est déchainée...

        Bisous Durgalola et merci de tout cœur de ta participation

    34
    Lundi 21 Mars 2016 à 10:06

    Bravo Luciole,quui ne se reconnait pas dans le rôle de cette dame,j'aurais pesté aussi contre cet homme,mais  à l'arrivée des bleus,je me serais faufiler,timidement...belle journée

      • Lundi 21 Mars 2016 à 20:34

        Coucou Maylie

        Et oui ! tu as raison : que ferions nous dans ce cas ??? resterions nous dans notre coin ou bien serions nous dans la meute en vociférant contre le pauvre mec en exorcisant notre violente peur du moment ? Je me suis retrouvée plus d'une fois à mon corps défendant dans une foule furieuse... et je n'en menais pas large ! La peur de ma vie ! c'est pourquoi j'ai horreur de toute foule et mouvements de foule ! Je fuis !

        Merci chère Maylie et gros bisous

    33
    Lundi 21 Mars 2016 à 09:59

    Une nouvelle fort bien structurée avec tous les ingrédients psychologiques et autres..

    Bravo donc.

    Bonne journée.

      • Lundi 21 Mars 2016 à 19:52

        Un grand merci, Clara ... Ce scénario m'est venu peu à peu en jetant mes idées sur des tonnes de brouillons (heureusement des récupérations d'imprimés de toutes sortes en utilisant le verso vierge)...

        Plein de bisous  Bonne et douce soirée à toi

    32
    Lundi 21 Mars 2016 à 09:53

    smile  Bonjour Luciole. Un scénario bien signé de ta patte, je la reconnais et l'un des personnages, sinon le principal en cette histoire, est une égrégore ! Je me pique à prolonger ton idée et je me dis qu'il faudra un narrateur ou plutôt une narratrice en voix off. Merci beaucoup, gros bisous.

      • Lundi 21 Mars 2016 à 19:09

        Coucou Hélène

        Et comment ! voilà comment naît un formidable égrégore de violence à partir d'un élément mal dans sa peau et agressif - la femme en rouge.... et jusqu'où serait il allé sans l'arrivée des gendarmes.... ???

        Et si tu la faisais, cette voix off ? lance toi... ça m'amuserait et m'intéresserait bcp de te lire ou plutôt de t'entendre ! un écrit à plusieurs voix !

        C'est tellement moi qui te remercie de ta participation si sympa !

        Bisous sincères

    31
    Lundi 21 Mars 2016 à 09:50

    j'aime bien ton article Luciole,il vas faire peut être beau pour le moment c'est gris,je te souhaite un très bon Lundi,bises

      • Lundi 21 Mars 2016 à 19:02

        Coucou Jean Marie

        Ah merci  ! Ce Lundi passé chez les aminautes ! j'avais accumulé un retard fou !!! A bientôt chez toi et bisous tout plein

    30
    Lundi 21 Mars 2016 à 08:50

    J'ai bien aimé ton texte Luciole. C'est un bon début comme entrée en matière pour un film. Si tu le réalises, je serai la 1ère personne à assister à la toute 1ère séance. Je crois aussi que cela peut faire le début d'une belle histoire d'amour, qui sait ?

    Merci pour cette belle histoire. Je te souhaite une douce semaine, bises à bientôt.

      • Lundi 21 Mars 2016 à 19:01

        Coucou Maïté

        Je ne pense pas avoir les qualités requises et surtout le temps pour m'engager dans un roman, hélas ! Et pourtant, j'aimerais bien ! J'en ai rêvé plus d'une fois !

        Merci infiniment Maïté pour ton appui qui me touche et m'engage à écrire plus souvent et surtout plus profondément !

        De gros bisous de tout coeur

    29
    Lundi 21 Mars 2016 à 07:36

    J'ai beaucoup aimé Luciole. Toute cette rage qu'elle n'avait jamais exprimé et contenue en elle-même est ressortie d'un seul coup se focalisant sur cet homme distrait qui téléphonait en traversant. Cette perverse narcissique qui sentait seule, mal aimée par tous  a trouvé un bouc émissaire pour que chacun puisse sur lui décharger son mal être.  Il faut toujours se méfier des apparences.

    C'est curieux nos textes sur ce même récit bien que différents dans l'histoire (sauf le bus) se ressemblent dans le fond.

    Merci du plaisir que tu m'as apporté à te lire.

      • Lundi 21 Mars 2016 à 18:55

        Et bien, ton plaisir me ravit intensément, mais le mien avec ton thriller magnifique a été totale ! tu as écrit une merveille de scénario qui mérite d'être lue au-delà du cercle des croqueurs ! J'en suis confondue, vraiment ! Et il est de plus parfaitement plausible, vu la réalité actuelle !

        Dans toutes les sociétés et à toutes les époques existent des boucs émissaires qui focalisent sur eux toute la haine et les difficultés de vivre de leurs concitoyens ! Ils créent une alliance qui soude le groupe, peu importe la violence qui s'ensuit ! En fait, il joue le rôle de fusible à chaque fois qu'il y a violence...

        Il permet, comme tu l'expliques si bien, de libérer l'agressivité de chacun et collective (comme exutoire) et de ressouder provisoirement la communauté ...

        A chaque fois que plusieurs personnes se rassemblent, il y a automatiquement le phénomène du mécanisme du Bouc émissaire ... et la violence engendre la violence ... et c'est une des composantes de l'Humanité depuis la nuit des temps !

        Merci de ton analyse fine et objective qui permet la compréhension !

        Un bouquet de bisous

         

    28
    Lundi 21 Mars 2016 à 07:15

    Bonjour Luciole, ah c'est le troisième bus ce matin que je prends chez les Croqueurs, bravo pour ton imagination aussi... Ah la peur bleue de la dame en rouge.... on s'en passerait de ce genre d'émotion il est vrai... la circulation urbaine est une vraie jungle, merci aussi, bises de jill et bon lundi zen !

      • Lundi 21 Mars 2016 à 16:28

        Ah fichue étourderie qui envoie ma réponse en haut des commentaires ! avec mes excuses !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :