•  

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

    Parc National de MOUKALABA-DOUDOU

     

     

    LE FUTUR PROCHE n° 17

    Jayson et le Pourquoi du Comment !

     

    Tous les regards se braquèrent sur Dérik ! (épisode n° 16 ICI !)

     

    Les Hommes formaient un cercle autour du feu, assis sur leurs chaises tressées... L'un d'entre se leva et jeta des feuilles de margousier (ICI) dans les braises rougeoyantes, pour chasser les moustiques qui s'agglutinaient autour d'eux. Une épaisse fumée blanche irritante les enveloppèrent.

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

    Le MARGOUSIER : SURNOMMÉ PAR L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES « L’ARBRE DU 21e SIÈCLE »

    http://www.infonaturel.ca/Aromatherapie/Margousier.aspx

     Margousier : Arbre des régions tropicales et semi-tropicales. 
    Espèce introduite de l'Inde très invasive, particulièrement répandue en Afrique et notamment dans le Gabon grâce à sa résistance extraordinaire et à la sécheresse. 
    A maturité, il peut produire jusqu'à 50 kg de fruits. La peau du fruit est mince et la pulpe douce-amère est d'un blanc jaunâtre très fibreuse.

    Il produit une résine comestible riche en protéines qui s'obtient par entaille de l'écorce.

    L'Huile de "Neem" très réputée est obtenue après une pression à froid des graines (très toxique !) 

    Cette huile ou l'infusion des feuilles sont de puissants insecticides ! 

    Cet arbre très recherché pour ses usages médicinaux diverses

     

    Dérik se mit à tousser. 

    Le silence du groupe l'oppressait... Le tapage de la Forêt lui porta brutalement sur les nerfs... Un courant d'émotions l'ébranla... Il comprit soudain à quel point il ne supportait pas tout ces regards sur lui... 

    Celui qu'il prenait pour "l'aide-cuisinier" se leva, remplit un gobelet propre de thé brûlant et, prenant sa chaise d'une main, vint s'asseoir auprès de Dérik en lui tendant le breuvage amer... 

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

    http://news.alibreville.com/h/1646.html

     

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !"Ce thé est une tisane appelée "thé de Mékambo" ... qui vient d'une plante qui pousse dans les massifs forestiers de Mékambo... Elle a des propriétés diurétiques et aident à mieux irriguer les cellules corporelles en sang... 

    Elle sert également à calmer les nerfs...

    Nous avons réussi à constituer quelques plants ici par système de bouturage à partir des arbres ayant poussés naturellement... avec quelques plants  préalablement fournis par les Pygmées...puis par des locaux qui voyagent beaucoup ! 

    Il faut défeuiller les arbres  afin d'obtenir cette tisane !"

    Nous t'expliquerons tout cela au fur et à mesure ...."

     

    Dérik le but lentement, conscient de tous ces regards rivés sur lui... 

    L'Homme aux courts cheveux blondasses mêlés de gris, corps mince et athlétique ... avait un visage fin empreint de bonté, mais déterminé, qui semblait porter les stigmates de longues nuits blanches...

    Dérik rencontra le regard clair et intelligent de cet Homme fort beau au sourire amical ! Une vive lumière illumina le coeur et le visage de Dérik, comme un grand vent salvateur qui balaya les peurs... Il venait de reconnaître l'Homme bienveillant qui l'avait accueilli dès son arrivée épuisée au camp, au sortir de la Jungle en pleine nuit (ICI)...

     

    "Ici, on me surnomme JAY (prononcez "Djaye"). Bien que mon prénom soit JAYSON qui, d'après notre puits de sciences le curé Angelo (ICI), signifie en grec "le guérisseur" et en hébreu "Dieu sauve" (JOSHUA) ... Tout un beau programme !

    Il a fallu que je vienne dans ce coin perdu pour le savoir ! 

     

    (Note de Luciole : pas fait exprès ! j'avais choisi "Jayson" et en cherchais une explication au cas où ce prénom existait... et suis tombée par hasard sur celle-ci ! avec la suite, vous allez voir à quel point j'ai été bien "inspirée" !!!)

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !"Exact ! je confirme !" s'exclama posément Angelo,

    "D'après Actes 17,5-9 : Jason ou Jayson, proclamé Saint, a connu bien des misères... Il était juif-chrétien en Thessalonique quand il a reçu la visite de Paul et Silas dans sa maison... ce qui lui valut d'être traîné devant les autorités de la ville par les adversaires des chrétiens... Jason s'en est sorti de justesse en donnant une grosse caution... Ce qui ne l'empêcha pas d'être par la suite Evêque de Tarse et d'évangéliser Chypre..."

     "Angelo est notre ange gardien" dit malicieusement Jay en riant..

    Enfin, pour clore ce chapitre : nom prophétique donné par mes parents, car je suis le Docteur du Mal-être, ou si tu préfères psychiatre ...

    Ici, ils m'appellent tous "le psy !"

     

    "Bien que la Communauté joue un rôle très important de support pour ceux qui en ont besoin ou en cas de coups durs !  

    Nous dépendons étroitement les uns des autres. Et j'en apprends tous les jours à leur contact ... Vois-tu, vos expériences m'enrichissent. 

    Pour être franc, ici je tente d'écoper une barque avec un dé à coudre... "

     

    Le groupe éclata de rire ! Dérik les imita avec un immense soulagement !

     

    "Fort heureusement, je ne suis pas venu seul dans ce bout du monde, mais avec un autre groupe d'expulsés ...

    Comme nous étions devenus trop nombreux avec les nouveaux arrivés, une partie de l'ancien groupe a préféré partir s'installer au bord de l'Océan Atlantique.

    Ensuite, Lilou est arrivée, une femme, à notre plus grande surprise, qui non seulement a su faire sa place dans ce groupe, mais nous est devenue indispensable !

    Puis toi désormais ! Je te présenterai tous les membres plus tard, car je suppose que tu dois te poser beaucoup de questions !

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

     

     

    Nous sommes ici dans une Réserve, le Parc National de MOUKALABA-DOUDOU, entre forêts, savanes, rivières... au Sud-Ouest du Gabon, à 700 km environ de la Ville très moderne "Libreville" à laquelle nous sommes interdits d'accès... 


    Nous terminons la Saison Humide qui s'étend d'Octobre à Avril... bientôt suivie par la Saison Sèche qui sévira à partir de Juin jusqu'en Septembre.

    Ici, tu auras de grandes chances de rencontrer des éléphants, des buffles, des pangolins, de nombreux serpents, des cobes, des petits mammifères, des colonies d'oiseaux magnifiques ... mais surtout de grandes concentrations de Gorilles, ainsi que des singes ... surtout des Chimpanzés ! Puis les affreux : la mouche tsé-tsé et les moustiques... entre autres ! 

    Nous avons de très bons rapports épisodiques avec les "Petits Hommes de la Forêt" - c'est ainsi qu'ils veulent qu'on les nomme - ou si tu préfères les "Pygmées" ... Quelques familles qui ont refusé de rejoindre la modernité pour vivre selon les traditions de leurs Ancêtres. Ou de quelques groupes de locaux particulièrement sympathiques... qui servent de guides aux touristes pour rencontrer des gorilles... 


    Ils sont une aide précieuse, voire vitale ! Ils nous ont aidés à progresser dans la connaissance de cette région totalement inconnue pour nous. Nous ont procuré bon nombre d'outils, de gamelles et autres choses indispensables avec un système de troc bien pratique ! 

    Comme tu l'as sans doute deviné : nous sommes loin d'être un Centre de Loisirs, comme il y en a beaucoup dans la région, pour venir à la rencontre des Gorilles ! 


    Imagine plutôt une sorte de Réserve d'Individus Hors Normes beaucoup moins attractifs que nos très célèbres voisins, les Gorilles ! Et nous sommes infiniment surveillés !

    Je ne connais que l'Ancien Groupe, surnommé "Les Vétérans", avec lequel nous sommes en très bons termes...

    Et malheureusement, nous avons eu affaire plus d'une fois avec des Insurgés fort peu amicaux on ne sait d'où ? que nous avons surnommés "Les Affreux" tant ils aiment s'affubler de hardes et se grimer le visage en rouge zébré de blanc ! 

    Des Individus mal équilibrés qui essayent sans aucun doute de dompter leurs tempêtes intérieures en se coulant dans un mode de vie qui les rassure ...

    Ils ont très certainement été corrompus par la passivité chronique connue dans leur vie d'avant, celle des Humains Sans Avenir, des Sans Travail,  qui se réfugiaient dans les "Réalités virtuelles" (ICI),  Jeux de cirque modernes dont on les abreuvait pour les occuper, les manipuler, les droguer ... Nous ignorons les causes pour lesquelles ils ont été largués ici ? Sans doute pour actes de violence ou de brigandage ?

    Je ne suis pas d'accord du tout avec Nietzsche qui affirmait : "Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort"... Les épreuves peuvent souvent complètement déstabiliser les esprits fragiles, affaiblis... Nous savons tous ici à quel point les souffrances peuvent user, écraser, démolir ... La frontière entre réalité et folie est si mince parfois !

    Quand la souffrance déferle, souvent le sang coule ! 

    Leur chef, que nous surnommons ironiquement "Gugus", est un être cynique, colérique, inhumain qui ne supporte aucune contradiction... Sa conception de la vie semble se résumer à la violence extrême dans laquelle il se complaît... C'est parfois jouissif d'alimenter sa Haine... 

    Nous les soupçonnons d'utiliser une drogue ou des drogues tirées de certaines plantes psychédéliques ? 

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !Il existe une plante mystérieuse, appelée Iboga, un arbuste de la forêt équatoriale africaine, dont la racine concentre des alcaloïdes actifs... Consommée sous forme de poudre de racine, ce "bois sacré" est connue depuis longtemps par les Pygmées du Gabon et les Fangs...

    Mais elle est utilisée pour des rites sacrés, initiatiques ! Elle a pour principe actif l'ibogaïne proche de la sérotonine...

    A dose faible, elle est stimulante, euphorisante, et même fortifiante... Elle aurait des effets favorables sur les maladies psychosomatique et sur les dépressions... 

    Mais pour certains individus fragiles, ou surtout à forte dose, elle crée des hallucinations, déclenche des malaises, des vomissements, des accélérations cardiaques, des convulsions... voire la mort ! 

    Elle est interdite en France depuis 1930 ! Je ne me lancerais pas à la prescrire... même à petites doses ! 

     

    Mais c'est loin d'être la seule plante psychotrope !!! 

     

    Chez les Vétérans ou chez nous, nous sommes en grande majorité des Scientifiques de plusieurs nationalités ayant travaillés en France, parlant le français... Peut -être y a t-il d'autres groupes avec une langue différente ailleurs ?

    Un pourcentage important et surtout progressif d'Êtres humains, et en particulier des scientifiques, refuse de vivre dans une Société qui contrôle le moindre de leurs émotions, de leurs pensées... de leur vie toute entière quoi ! 

    Sans doute ce qui t'est arrivé à toi aussi ?!

    Alors le Centre des Données Universel, appelé CDU, qui gouverne le monde actuel, nous a tout simplement déconnectés de nos "Assistants Personnels" (ICI !), puces "d'Intelligence Artificielle" implantées dans nos cerveaux, indispensables clés pour pouvoir utiliser les robots et les machines... Assistants personnels, reliés au CDU,  qui jouaient le rôle de "Parents" dans notre mental et de mouchard en liaison constante avec le CDU... 

    Sans nos "Assistants Personnels", nous sommes totalement impuissants dans le Monde Terrien gouverné par les Machines ... nous ne pouvons même plus accéder à nos Frigos ! 

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

    Voilà pourquoi ils nous ont largués ici par Drônes, dans cette partie du monde où nous devons apprendre à tout perdre, même nous-mêmes, pour survivre... 

    Ici, nous devons ré-apprendre à nous servir d'une Machine presque parfaite : notre Cerveau ! Et y retrouver toutes les données qui y sont stockées ! 

    Nous t'aiderons à retrouver la mémoire ! Lilou et Angelo m'ont expliqué ton problème de perte de mémoire...

    Nous pensons que les Technocrates du CDU t'ont tout simplement drogué, ou hypnotisé, pour que tu oublies momentanément toutes les données du problème afin de te calmer ?! 

     

    Cependant, la Jungle où nous sommes fourmillent de dangers... On passe vite de la vie à trépas ici  ! Nous devons sans cesse apprendre à anticiper les pépins qui peuvent arriver afin de les surpasser... La liste est longue, entre les animaux, les insectes, le climat, l'eau contaminée, les intoxications alimentaires en cas de mauvais choix... 

     

    Nous nous devons vivre en autarcie dans ce coin perdu du bout du monde, et cela demande beaucoup de travail... La Chaleur, l'Humidité, et l'énergie physique pénible dans ces conditions extrêmes peuvent entraîner une grave déshydratation... Tu dois boire près de 6 L d'eau par jour !

    Heureusement, l'eau est abondante ici, bien qu'il faille être très prudent ! Ne bois jamais d'eau stagnante, ni de l'eau amer... Nous devons faire bouillir l'eau 20 mn pour éliminer toute contamination par bactéries ou parasites ou autres... c'est pour cette raison que nous faisons bouillir  la vaisselle dans une eau remplie de cendre de bois, qui est un désinfectant naturel 

    L'eau qui coule près des WC étant de l'eau vive provenant d'une cascade est plus fiable... Mais ne la bois pas : on ne sait jamais ! Nous la passons à la loupe en permanence, mais il faudrait des instruments plus modernes ! 

    Je te conseille de frictionner tes cheveux avec de la citronnelle souvent... et de fumer régulièrement tes vêtements au feu de bois !

    Tu vas devoir laver ton linge, car les chenilles et autres insectes adorent l'odeur de transpiration dans laquelle elles trouvent beaucoup de nutriments... et beaucoup viennent y pondre leurs larves...

    En remettant tes vêtements, des larves pourraient se développer sous ta peau ! 

    Pour cette même raison, surtout, évite de faire sécher ton linge dehors ! Nous avons une cabane pour cet usage ! Nous installons notre linge au-dessus d'un feu de bois et de feuilles de margousier qui fumera ton linge... 

    L'Hygiène est primordiale, mais les trous d'eau ne sont pas tous bons pour la baignade.... à cause des caïmans,

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

     

     

     

    Ou pire encore, d'un petit poisson qui aime se faufiler dans tous tes orifices : le CANERO ! C'est un poisson vampire ! Poisson d'eau douce très célèbre et craint par son agressivité, appartenant à la famille des siluriformes, famille  du Poisson-chat, qui peut atteindre 15 cm, allongé et translucide, quasi indétectable dans l'eau... Une vraie saleté !

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

    Vandellia cirrhosa - Canero (ou candiru en Amazonie)

     

    "Ici, la sélection naturelle ne laisse aucune chance aux faibles, ou aux ignorants comme toi ! Seul, tu ne saurais y survivre longtemps ! Il va falloir apprendre à faire corps avec notre groupe ... 

    C'est pour cette raison que tu n'es pas autorisé à te promener seul et sans autorisation, et surtout sans en parler auparavant ! Tout le bon fonctionnement et l'avenir du groupe tient dans ces consignes ! 

     

    L'atmosphère avait changé ... le soleil dardait désormais ses rayons dans la clairière... 

    Et pourtant, Dérik tremblait de tout son corps, malgré la chaleur...Il faisait des efforts surhumains pour tenter de dominer la panique qui le submergeait...

     

    "Ne t'inquiètes pas, tu vis en ce moment dans une sorte de nuit mentale... Ça va s'arranger ! C'est comme un arrachement à tout ce que tu as vécu jusqu'ici, un arrachement au passé....

    Je sais que je suis en train de te faire du mal, car tout ton Être essaie de percer cette nuit mentale dans laquelle on t'a plongé... Mais tu en as en toi le pouvoir de te libérer... Il te faut juste du temps ! Laisse-toi aller à la confiance ! 

    "Pas facile de redevenir mortel quand on sait que les Humains s'engagent vers une possible immortalité... Tes cheveux vont griser, il faudra sans cesse muscler ton corps, dompter les peurs... Nous avons perdu notre bouclier technologique en étant déconnectés

    Mais c'est une telle ouverture vers la Vraie Vie, celle qui fait vibrer tout ton Être de joies profondes !

    Pense à ces Humains qui vont vivre une presque Eternité, écrasés par le poids de leurs souvenirs... à l'affût du moindre traitement qui les garderont jeunes, en avalant toute leur longue vie des pilules, des gélules, des compléments alimentaires... pendant que toi, tu te gobergeras avec un bonheur infini des produits de la Nature... "

     

    Dérik sentit frileusement qu'un probable refus d'asservissement à un système corrompu, l'ayant exclu de son monde habituel, le clouait peut être définitivement dans ce monde inconnu dans lequel il était totalement dépendant des autres... Il se rappela les propos de Jay : même Libreville, la ville moderne la plus proche d'ici, ne voulait plus de lui ! 

    Une profonde détresse le saisit ! Il se leva brutalement et s'éloigna en pleurs, le ventre tordu de sanglots.... 

    Que laissait-il derrière lui, qui laissait-il derrière lui ? 

    Il entendit soudain un chant magnifique, vibrant de voix masculines puissantes sur lesquelles s'élevaient une voix sublime, celle de Lilou et la voix mélodieuse de baryton du Curé Angélo ! 

    Interdit, Dérik stoppa net, se retourna et vit une bonne partie du groupe, debout, les bras en cercle, paumes retournées vers le ciel, yeux fermés... le visage empreint de solennité ! 

    Il les écouta longtemps ! Angelo psalmodiait, et le groupe reprenait en choeur ! 

    Porté par la beauté du chant, Dérik se retrouva presque malgré lui à l'intérieur du cercle, écoutant de tout son coeur.... 

     

    Luciole

     

    A SUIVRE !

     

    FP n°17 : Jayson et le Pourquoi du Comment !

     

     

    Les Gorille de la NYANGA


    votre commentaire
  •  

    Singe hurleur

     

     

    FUTUR PROCHE n° 16

     

    LA GLOIRE DU CURE

     

     

     

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Les Hommes présents étaient tous assis sur leur chaise tressée autour d'une énorme bouilloire posée sur un petit feu qui produisait une épaisse fumée blanche sentant  bon la citronnelle, car les hommes utilisaient des branches de bois mort humides ramassées dans les environs.... afin d'éloigner les escouades de moustiques qui patrouillaient dans l'air glacé......(voir épisode précédent ICI !)...

    La pluie avait cessé, mais le sol rouge caillouteux de la clairière était boueux et instable.

    Des nappes de brouillard se convulsaient au-dessus des nombreuses mares d'eau rougeâtre ici et là, et donnaient au paysage un aspect fantomatique.

    De tous côtés, la brume épaisse et laiteuse avait avalé la Forêt. Dérik distinguait à peine la silhouette des arbres.

    Des myriades d'insectes vibraient, bruissaient, sifflaient... Un concert matinal de cris, de hurlements aigus, de grognements... s'écoulait en un flux continu... Tapage intensif des grenouilles...

    De drôles de chuintements montaient des nappes d'eau autour de Dérik, et explosaient en bulles irisées à la surface de l'eau... 

    Il était transi de froid, l'atmosphère gorgée d'humidité était glaciale !

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Tournant sur lui-même, il balaya la clairière ouatinée du regard... Une vingtaine de cabanes plus ou moins élaborées s'alignaient le long d'un sentier en terre rouge... Chacune était reliée par une passerelle en lattes de bois, sauf celle de Lilou qui semblait la plus récente.

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    Certaines comportaient des terrasses où il devait faire bon se prélasser à l'ombre du toit pendant les heures chaudes.

    Un Homme vint le rejoindre... Un phénomène effarant se produisit alors ! Dérik eut l'impression qu'un Être surnaturel venait vers lui... Un rayon du soleil levant, qui frappait l'Homme par derrière, l'enveloppait d'un halo lumineux circulaire aux couleurs de l'arc-en-ciel ! 

    Dérik réalisa soudain qu'il s'agissait d'un phénomène optique de ce qu'on appelle "La gloire" qui entoure une personne ou un objet, lorsque la brume est formée de fines gouttelettes...

     

    FP n° 16 -

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gloire_(ph%C3%A9nom%C3%A8ne_optique)

     

    Il fut tout heureux de retrouver quelques bribes de ce qu'il considérait comme son métier     
    d' "avant", qu'il supposait, à tort ou à raison, de scientifique !?! 

    Le phénomène est beaucoup plus petit qu'un arc-en-ciel, tout cela dépend de la grosseur des gouttelettes. La gloire est provoquée par la rétrodiffusion de rayons lumineux passant dans les gouttelettes d'eau d'un nuage, d'un brouillard ou plus rarement de la rosée.... 

    Dérik se rappela de Charles Winson, Prix Nobel de la Physique en 1927, qui avait développé un appareil pour générer des nuages artificiels  afin de recréer ce phénomène...

    L'homme lui parut grand et à la forte carrure. Il portait une barbe courte poivre et sel frisée, des cheveux bouclés grisonnants... L'Homme  pouffa de rire devant le regard interloqué de Dérik.

    Il plaisanta d'une voix grave et chaude, volontairement théâtrale :

     "Oui, je sais, je vois ma gloireuuu marcher devant moi !"

    Les yeux de l'Homme transfiguré brillaient de malice. Il donnait l'impression d'une force tranquille 

    "Et encore, tu ne sais pas tout ! tu n'es pas au bout de tes surprises avec moi ! Vois-tu, je suis italien, je me nomme  Angelo... et je suis curé !"

    Il regardait Dérik sans cesser de rire, une lueur amicale au fond de ses yeux noisettes, puis lui tendit la main. Poignée de main énergique, mais pleine de douceur ! Cet Homme débonnaire avait décidément une bonne tête sympathique, honnête et franche....

    "Ce type me plaît !" pensa derechef Dérik ! Et un lien fort se tissa spontanément entre eux deux.

    "Curé ?" plaisanta Dérik dubitatif... 

    "Oui, mon fils ! j'oeuvre pour le développement spirituel de mes ouailles !.... Je sais, je sais... Le monde actuel, le monde moderne, le monde technologique se méfie de tous ceux qui aspirent à la sainteté ! "

    "Mais as-tu un nom ?" 

    "Dérik ! Ou tout du moins ce qui me reste en tête ! ma mémoire est restée quelque part sur le bord d'un chemin.... je ne sais où ! Depuis, je traverse l'absence dans une quête éperdue de mon identité évaporée... Seule la sarabande de mes rêves me tient lieu de mémoire ! Quelques notions me reviennent brusquement, comme l'explication de ce phénomène de gloire ... mais c'est épisodique !"

    Angelo lui répondit d'une voix posée de baryton :

    "Sois sans inquiétude ! nous t'aiderons à retrouver peu à peu la mémoire ! Ici, nous dépendons totalement les uns des autres.... 

    "Dérik dis-tu ! voyons, voyons... Mmmmm ... C'est un diminutif de Théodoric, qui vient du germain "Theud et rik", signifiant "peuple et roi" !!!!  pas mal non !

    "C'était un religieux franciscain...  Théodoric Eden... Le pauvre a été pendu par les calvinistes en Hollande, près de Gorcum je crois.... Il a été canonisé, en même temps que plusieurs autres martyrs hollandais, en 1867... 

    Je vais me replonger dans la vie de ce Saint ! Promis !

    Si je me souviens bien : les Dérik sont impatients, susceptibles, excessifs, n'aiment que leur liberté et font toujours ce que bon leur semble...  Ils ont toujours mille projets en cours et s'affirment souvent en leaders ..... 

    "Pôpôpô ... des séducteurs aussi, non ? 

    "Fadas de voyages et d'aventures, non ? Bah, tu dois être servi, là ! 

    "Non,... je ne vais pas jouer à Mme Irma ! pas d'inquiétude ! ..."

    Un immense rire le secoua en voyant la face éberluée de Dérik... 

    "Mais je parle, je parle ! As-tu une question ?"

    Dérik posa une main sur son ventre qui gargouillait et bredouilla :

    "Heu... le petit coin, oui !" lui répondit-il un peu gêné...

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

    "Ah... les woua-woua, bien sûr ! Là-bas, dans les petites cabanes en bambou avec une terrasse de pierres recouvertes de boue séchée, loin derrière nos maisons... question d'hygiène  Juste avant les Jardins ! ...

    Tu as une bassine en fer avec une calebasse dedans sur une table en bois....

    Va chercher de l'eau à côté des WC à une goulotte qui coule en permanence dans une belle poterie de Lilou... On a un système de goulottes en bambou qui reçoit l'eau d'une cascade non loin du jardin.....

    Puis tu as une grosse calebasse en bois en guise de cuvette pour y verser l'eau dont tu auras besoin  ... Et du savon ! bah, tu utilises les mains, quoi ! bref, le confort !

    Et oui... pas de papier... On utilisait les feuilles fraîches des arbres, mais les bestioles pondent dessus... et on ne le voit pas toujours  ! C'était dangereux ! 

    FP n° 16 - la gloire du curé !

    Les toilettes... mais sans le papier... 

    Les trois woua-woua sont des trous creusés profondément dans la terre avec un coffre en bois et un plateau de bois troué sur le dessus ..  Dedans, ça grouille ! Si tu as l'estomac fragile, ne regarde pas !

    Tu as un compartiment avec de la cendre de bois à côté : jette une bonne  pelletée de cendre dans les woua-woua... Ça désinfecte et repousse les rats et autres bestioles 

    Et surtout, nettoie bien le plateau de bois avec de la cendre : sinon Lilou nous fera un pataquès

    Prends quelques feuilles bien fraîches avant dans les arbres d'à côté...  en les observant bien pour voir s'il n'y a ni pontes ni bestioles ... roule les en boules et frotte le plateau avec de la cendre ! Puis tu jettes un peu d'eau  de la cuvette en fer pour bien rincer : OK ?

    Et referme bien les couvercles surtout, bécause les bestioles ! et surtout les serpents ! 

    Tu peux te désinfecter les mains à la cendre, elle est constamment renouvelée : efficace et même conseillé ! Puis tu les savonnes bien  et tu les rinces à l'eau !!! 

    N'oublie pas de nettoyer soigneusement à la cendre la grosse calebasse dont tu t'es servie, en la frottant avec tes mains propres ...puis tu te relaves les mains ! Ici, si t'as pas d'hygiène, tout le camp meurt ! Et va la rincer à  l'eau à la goulotte ! De même pour la cuvette en fer... 

    Heu.... appelle nous si un serpent ou une mygale s'y trouvent ! garde ton sang-froid !
    A plus !" 

    Dérik s'engagea vers les petites cabanes en bambous et toits de chaume... Il fut stupéfait d'apercevoir de magnifiques carrés de plantations entourés de bois, puis des champs au loin dans la lumière vitreuse qui traversait la brume... Des palmiers disséminés partout se profilaient ... ainsi que de longues cabanes posées à même le sol... 

    Il préleva une poignée de larges feuilles à un massif d'arbustes, les examina attentivement, puis se dirigea vers l'un des WC... dont il ouvrit la porte avec précaution, en se cachant derrière, la tête scrutant l'intérieur, un peu inquiet ! Le WC rudimentaire était particulièrement propre... Pas de bébètes en vue ! Ouf ! Trouvant la cuvette en fer, il chercha la fontaine d'eau, qu'il finit par trouver... à côté du WC...

    Il admira la poterie de Lilou en sifflant d'ébahissement, remplit sa cuvette... Une artiste, Lilou !

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    L'eau coulait en continu et se répandait dans des rigoles qui partaient vers les Jardins. ...  

    Un plant de citronnelle dans une poterie coincé dans un des coins du "woua-woua" répandait une odeur fraîche qui concurrençait agréablement l'odeur ... naturelle ! 

     

    Il suivit à la lettre les instructions d' Angelo, nettoya les cuvettes, remis tout en ordre, puis repartit vers la clairière en pataugeant dans la glaise rouge ... 

    Les nappes de brume s'élevaient doucement 

    Plus il approchait du groupe des Hommes, plus une merveilleuse odeur de cuisine lui chatouillait les narines... 

    Le groupe patientait tranquillement ! Sa chaise de la veille l'attendait devant le feu qui crépitait ! Il avait oublié sa vaisselle dans la précipitation, on lui tendit un gobelet, et tout le nécessaire... Il remercia chaleureusement, le coeur en fête  et alla s'asseoir... 

    Le soleil se levait lentement, illuminant la clairière d'une lumière cotonneuse... Les brumes s'effilochaient en spirales comme happées vers le ciel ! Le vacarme animal s'amplifia.. Le beau temps s'installait enfin, révélant la magnificence de la végétation luxuriante... Les immenses fougères aux abords de la clairière resplendissaient... Une forte odeur d'humidité et de champignons imprégnait l'air qui se réchauffait peu à peu... 

    Celui qui semblait être le cuisinier de ce groupe particulièrement silencieux demanda à chacun s'il désirait du café ou du thé ... à la stupéfaction de Dérik, qui n'osa pas poser de questions... Le cuisinier, trapu et chauve, se saisit d'une bouilloire odorante aux effluves de thé et remplit les gobelets inox tendus, puis d'une longue cafetière noire d'un autre âge et servit les gobelets restants... dont Dérik ! Le café était délicieux, absolument délicieux ! 

    Sans parler, les Hommes gardaient leur gobelet entre les mains pour les réchauffer en regardant vaguement devant eux... !

    Les Hommes burent à petits coups, soufflant, aspirant avec de petits bruits le liquide brûlant... Ce rituel accompli, le cuisinier servit à grandes louches une bouillie, épaisse comme un porridge, dans les gamelles en inox, pendant qu'un des Hommes aux courts cheveux clairs et corps longiligne dont on devinait la musculature sous sa polaire mais au visage triste malgré le sourire bienveillant, tendait à chacun une galette chaude roulée... qu'il tirait d'un grand panier en osier garni de larges feuilles... 

    Un peu empêtré avec son assiette sur ses genoux, son gobelet vide posé sur le côté de sa chaise, Dérik goûta alternativement une cuillerée à soupe de bouillie... et un morceau de galette... Il n'en revenait pas ! un repas de roi ! C'était si bon qu'il prit tout son temps pour déguster... Un vrai bonheur... 

    A peine avait-il terminé ... que le cuisinier leur présenta une large corbeille de fruits dans laquelle chacun puisa... Dérik reconnut parmi les autres fruits ceux qu'il avait cueillis dans la Forêt... Il en choisit deux autres au hasard... Un véritable régal, mais fort sucré ! Tous les hommes tendirent à nouveau leur gobelet que le cuisinier et son aide remplirent au fur et à mesure...

    Les Hommes se détendirent en s'adossant confortablement dans leur chaise tressée... tout en sirotant leur boisson chaude... Lilou, à l'autre bout du cercle, déchaussée, s'installa en position du lotus sur sa chaise... et lui sourit affectueusement ! Repu, Dérik se sentait bizarrement pénétré par une force tranquille, une joie inattendue... Un calme nouveau l'habitait ! 

    Puis les Hommes se levèrent et allèrent déposer leur vaisselle dans une énorme bassine remplie d'un liquide noir qui bouillait sur les pierres d'un autre petit feu... et revinrent s'asseoir tranquillement dans leur chaise... L'un d'entre eux avait saisi les affaires de Lilou pour les emmener avec les siennes... Dérik remarqua l'affection qui circulait visiblement entre eux d'eux avec un pincement au coeur ! 

    Tous les regards se braquèrent sur lui ! 

     

    Luciole

     

    FP n° 16 - la gloire du curé !

     

    A SUIVRE

     

     

    Cliquez sur chaque ligne pour avoir le Chapitre correspondant :

     

    1ère Partie : Catlin - "l'Homme Augmenté" en 2050

     2ème Partie : La "Digitalisation" = 3ème Révolution de l'Espèce Humaine après celle de la Langue puis de l'Ecriture

     3ème Partie : Les Tours d'Habitations écologiques et connectées, La Canopée

     4ème Partie ; Mylan - Disparition des "Insurgés" - Perte du "Moi"

     5ème Partie : "La Smart-City" (La Ville Intelligente) - La voiture connectée - La Puce implantée - La Centrale de Transports Universelle" - Les différents niveaux de transports - Le Pari énergétique de la Ville : "les Smart Dust (Poussière connectée)  - Les pavés générateurs d'électricité 

     6ème Partie : Chez Mylan  -  Portrait de Mylan - TEOTIHUACAN - Repas Mexicain - Le "Caisson d'Immersion Virtuelle" - Dans Aztèque - Le "Cri de la Mort" - Transe - Sacrifices Humains.

     7ème Partie : TENOCHTITLAN - le drapeau mexicain -  15ès - Hologramme NEZA élèvre-Prêtre - La vie à Tenochtitlan - le chocolat aztèque - La Maison d'un Grand Seigneur - Les bains et bains de vapeur aztèques - Les Jardins splendides de Tenochtitlan.

    8ème Partie : Tenochtitlan - les Chinampas - les Jardins Flottants - Vie et moeurs aztèques - Genèse aztèque.

    9ème Partie : Explications Réalité virtuelle - Chinampas - Vie quotidienne des Aztèques - Vêtements et bijoux - la Prédestinée funeste - Prisonniers drogués - Neza - la Fuite - 1519 : Hernan Cortès - l'Invasion Espagnole - Le Dernier empereur aztèque .

    10ème Partie : Que devient Dérik ? - "SURMOI" (Intelligence Artificielle Implantée dans cerveau de Dérik - "SURMOI" espion du CDU (Centre de Données Universel) - les Technocrates du CDU - Les Machines du CDU - Dépression de Dérik - Les Jeux Virtuels, drogue pour l'Humain - Les Hommes de main du CDU - Hospitalisation de Dérik par le CDU.

    11ème Partie : Dérik et la Forêt Vierge - Les intuitions de Dérik - La Vie de la Jungle - Rêve ou Réalité ? - Troublante Amnésie - Le Sac à dos - l'Arbre millénaire.

     12ème Partie - L'Enseignement de l'Arbre - "Cherche le Vide et l'Harmonie" - "Etudie les Plantes" - "La Raison et la Folie" - "La Raison du plus fort" - Odeur d'un feu de bois...

     13ème Partie : Les Insurgés - scolopendre - moustiques - essence géranium - serpents - grenouilles - le Feu de camp - Nuit - cabanes - les Hommes - le Margousier - les noix de coco

     14ème Partie : Les Insurgés n°2  - Evanouissement de Dérik - Réveil angoissant - Jouir d'être vivant - réalité virtuelle ou réalité ? - D'où venaient ces Hommes et cette Femme ? - La citronnelle - mobilier en rotin - Lilou - la cabane de Lilou - Nuit d'orage 

     15ème Partie : l'ORAGE violent - Nuit - pluies diluviennes - Danger de la Jungle sous l'orage - survie d'un Homme 5 mn - crapauds-buffles - froid - LILOU - Amnésie de Dérik - Beauté de Lilou -Dérik chaviré -  les Hommes

     

     

     

     

      

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

    Bruits de l'orage et de la pluie 

     

    FUTUR PROCHE n° 15

     

    L'ORAGE

     

    Il fut réveillé brutalement en pleine nuit par un vacarme assourdissant... Des éclairs hachuraient la pièce... Un violent orage déversait sa rage et ses trombes d'eau sur la cabane qui tanguait et gémissait... (ICI) 

    Immobile dans son hamac, il tentait d'apaiser les battements affolés de son coeur, attendant que son cerveau embrumé et ses yeux endormis s'accoutumassent à l'obscurité violemment éclairée par intermittences... 

    Dans la nuit noire et froide mitraillée d'éclairs se découpait la silhouette frêle de Lilou devant la fenêtre au lourd rideau végétal relevé.

    "Non, reste couché !" lui intima-t-elle brusquement en entendant la fermeture éclair du hamac de Dérik s'ouvrir...

    "Ce n'est rien ! je m'inquiète seulement pour les plantations. Nous verrons cela demain... Essaie plutôt de te rendormir, car demain, nous nous levons tous très tôt... Il y a beaucoup de travail !"

    Dérik referma la fermeture éclair, n'osant la déranger...

    "Tu sais" dit-elle encore, "le danger est omniprésent la nuit... Il ne fait pas bon sortir dehors... Ne t'avise surtout pas d'y aller seul : la mort ici frappe avec une violence inouïe... 

    Plantes et animaux se massacrent, se déchiquettent, se dévorent mutuellement... et vivent un long cauchemar... La Jungle est comme un estomac monstrueux qui engloutit tout ce qui vit...

    Comprends bien surtout : sous un violent orage comme celui-ci, la survie d'un Homme ne dépasse pas les cinq minutes, au grand maximum le quart d'heure... 

    Vois-tu, il peut tomber jusqu'à deux mètres d'eau en une nuit : tu comprends maintenant pourquoi nos cabanes sont sur pilotis...

    L'Homme moderne n'est pas préparé à subsister dans un environnement pareil !"

    Dans le concert dissonant des grenouilles s'élevaient d'étranges cris rauques à glacer le sang...

    "C'est quoi, cette terrible cacophonie " demanda Dérik quelque peu impressionné.

    "Des crapauds-buffles" lui répondit Lilou "L'eau les rend fous !

     

    FP n° 15 : L'orage

     

    Crapaud-buffle mangeant un oiseau (il peut manger des rats !)

      

    Les paroles de Lilou presque étouffées par la tempête  ébranlèrent Dérik tout autant que le vacarme de l'orage et de la pluie, des bruits sauvages de la forêt...

    Il l'entendit rabattre d'un coup sec le volet végétal et le fixer solidement à l'aide de cordons sur la paroi de la cabane...

    Puis le zip de la fermeture éclair lui indiqua qu'elle avait regagné son hamac....

    Il resta quelques temps encore à l'écoute dans ce noir absolu zébré d'éclairs, en grelottant. L'humidité lui pénétrait le corps jusqu'à l'os... 

    Il se recroquevilla sous ses couvertures, en se promettant de construire une cheminée dans sa future cabane....

    Puis il s'endormit profondément malgré la violence de la tempête et les bruits extravagants de la Jungle....

    Une pâle lueur grise, annonçant le lever du jour, le réveilla... Le paillasson était levé sur la fenêtre garnie d'une moustiquaire... L'air, qui embaumait l'eau fraîche, les champignons, les fleurs, les fougères et toutes autres sortes d'odeurs inconnues, était glacé... 

    Dans la pièce s'activait déjà Lilou...

    Il eut du mal à dissimuler sa surprise... 

    Petite, très mince, la peau fine et hâlée, elle possédait un magnétisme irrésistible ! Ses cheveux d'ébène mêlés de gris cascadaient sur ses épaules en longues vagues soyeuses... Jeune... la quarantaine peut être ? 

     

    FP n° 15 : L'orage

    Peintre Ecole Russe - portrait d'une jeune femme espagnole - Alexis ZUETKOFF ( 1960)

     

    Pressentant sans doute le regard de Dérik posé sur elle, elle se tourna vers lui et son sourire d'une étonnante douceur le cueillit comme une fleur... 

    Elle ressemblait à une Madone espagnole !

    "Mais qu'elle est belle !" s'extasia Dérik, le coeur chaviré.

    Et pourtant, il eut le temps d'apercevoir la souffrance dans les yeux de braises qui le fixaient tranquillement...

    "Permets-moi !" bredouilla t-il sans bouger... "Tu es si belle! Espagnole ?"

    "Si, Señor !" répliqua t-elle en riant "Merci ! mais as-tu un nom ?"

    "Dérik m'est venu facilement... Scientifique, il me semble... Mais j'ai oublié l'enfant que j'étais et ma vie jusqu'à ce jour est un vaste champ de points d'interrogations ? J'ai du avoir perdu mon ombre quelque part dans la Forêt...
    "Mais il me semble renaître, ce matin" ajouta t-il en riant.

    Elle lui jeta un regard mi-réprobateur, mi-amusé... puis se détourna, prit un élastique sur sa petite table, ramassa la lourde chevelure en une queue de cheval sur sa nuque et entortilla le chouchou sans plus de façon... 

    Il opta sagement pour le silence !

    Mais le sourire si chaleureux avait tissé sa toile solaire, ô impatience soudaine, involontaire... pour qui se consumait dans un noir crépuscule... 

    Et le silence devint brûlant ! Voiles gonflées d'un coeur battant au seuil d'une tempête, cri sourd d'une fierté dressée alors que grandissait le désarroi... 

    Quand soudain une voix claire, impérieuse, se hissa dans le mirage, mi-figue mi-raisin :

    "Il va falloir envisager très vite de commencer ta cabane, Dérik !"

    L'avertissement était limpide, émiettant la déraison rouge de confusion... pendant qu'elle décrochait l'échelle souple de son support, ouvrait la porte, et arrimait à des pitons de chaque côté de la cabane l'échelle de corde... enfila ses grosses chaussures, sa lourde veste et descendit tranquillement à l'extérieur... le laissant encore tout abasourdi !

    "Descends dès que tu peux ! Ils sont tous là !"

    Ça promettait ! voilà que déjà il se disqualifiait.... s'égarait ! 

     Il ouvrit doucement la fermeture éclair (il fallait en prendre soin, car sans aucun doute introuvable dans ce coin du bout du monde !), se leva, récupéra mules, couteau et lampe dynamo... ajusta le couteau autour de sa cuisse droite, mit la lampe sur la petite chaise-table de nuit, s'étira longuement, se détendit... puis sourit : il avait dû recevoir une éducation phallocrate, car finalement, il n'était pas mécontent de sa petite mésaventure.... Son coeur chantait ! 

    Au beau milieu de la pièce de la cabane, encore toute empreinte de la douceur et du frais parfum citronné de Lilou, il éclata d'un grand rire salvateur... 

    Il enfila ses chaussures humides, sa lourde veste raide d'humidité (oui, certain qu'il construira une cheminée dans sa cabane !!!) tout en grelottant de froid.... s'aspergea d'essence de géranium des pieds à la tête... batailla pour refermer la porte tressée, et descendit lourdement l'échelle bien trop souple à son goût - il était encore courbaturé de tout son corps.... 

    Les Hommes présents étaient tous assis sur leur chaise tressée autour d'une énorme bouilloire posée sur un petit feu qui produisait une épaisse fumée blanche sentant  bon la citronnelle, car les hommes utilisaient des branches de bois mort humides ramassées dans les environs.... afin d'éloigner les essaims de moustiques qui patrouillaient dans l'air glacé......

     

    FP n° 15 : L'orage

     

    A SUIVRE

     

    FP n° 15 : L'orage

     

     

    Cliquez sur chaque ligne pour avoir le Chapitre correspondant :

     

    1ère Partie : Catlin - "l'Homme Augmenté" en 2050

     

    2ème Partie : La "Digitalisation" = 3ème Révolution de l'Espèce Humaine après celle de la Langue puis de l'Ecriture

     

    3ème Partie : Les Tours d'Habitations écologiques et connectées, La Canopée

     

    4ème Partie ; Mylan - Disparition des "Insurgés" - Perte du "Moi"

     

    5ème Partie : "La Smart-City" (La Ville Intelligente) - La voiture connectée - La Puce implantée - La Centrale de Transports Universelle" - Les différents niveaux de transports - Le Pari énergétique de la Ville : "les Smart Dust (Poussière connectée)  - Les pavés générateurs d'électricité 

     

    6ème Partie : Chez Mylan  -  Portrait de Mylan - TEOTIHUACAN - Repas Mexicain - Le "Caisson d'Immersion Virtuelle" - Dans Aztèque - Le "Cri de la Mort" - Transe - Sacrifices Humains.

     

     7ème Partie : TENOCHTITLAN - le drapeau mexicain -  15ès - Hologramme NEZA élèvre-Prêtre - La vie à Tenochtitlan - le chocolat aztèque - La Maison d'un Grand Seigneur - Les bains et bains de vapeur aztèques - Les Jardins splendides de Tenochtitlan.

     

    8ème Partie : Tenochtitlan - les Chinampas - les Jardins Flottants - Vie et moeurs aztèques - Genèse aztèque.

     

    9ème Partie : Explications Réalité virtuelle - Chinampas - Vie quotidienne des Aztèques - Vêtements et bijoux - la Prédestinée funeste - Prisonniers drogués - Neza - la Fuite - 1519 : Hernan Cortès - l'Invasion Espagnole - Le Dernier empereur aztèque .

     

    10ème Partie : Que devient Dérik ? - "SURMOI" (Intelligence Artificielle Implantée dans cerveau de Dérik - "SURMOI" espion du CDU (Centre de Données Universel) - les Technocrates du CDU - Les Machines du CDU - Dépression de Dérik - Les Jeux Virtuels, drogue pour l'Humain - Les Hommes de main du CDU - Hospitalisation de Dérik par le CDU.

     

    11ème Partie : Dérik et la Forêt Vierge - Les intuitions de Dérik - La Vie de la Jungle - Rêve ou Réalité ? - Troublante Amnésie - Le Sac à dos - l'Arbre millénaire.

     

    12ème Partie - L'Enseignement de l'Arbre - "Cherche le Vide et l'Harmonie" - "Etudie les Plantes" - "La Raison et la Folie" - "La Raison du plus fort" - Odeur d'un feu de bois...

     

    13ème Partie : Les Insurgés - scolopendre - moustiques - essence géranium - serpents - grenouilles - le Feu de camp - Nuit - cabanes - les Hommes - le Margousier - les noix de coco

     

    14ème Partie : Les Insurgés n°2  - Evanouissement de Dérik - Réveil angoissant - Jouir d'être vivant - réalité virtuelle ou réalité ? - D'où venaient ces Hommes et cette Femme ? - La citronnelle - mobilier en rotin - Lilou - la cabane de Lilou - Nuit d'orage 

     

    15ème Partie : l'ORAGE violent - Nuit - pluies diluviennes - Danger de la Jungle sous l'orage - survie d'un Homme 5 mn - crapauds-buffles - froid - LILOU - Amnésie de Dérik - Beauté de Lilou -Dérik chaviré -  les Hommes

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    FUTUR PROCHE n° 13

    LES INSURGES suite 2

     

    Soudain, il se sentit incapable de comprendre, d'intégrer mentalement cette nouvelle réalité et brusquement ses jambes flageolèrent ! Il fut rattraper de justesse par les Hommes qui le portèrent sur un lit au dossier relevé constitué de roseaux tressés, près du feu....

    Un Homme lança dans le feu des coques de noix de coco ainsi que des feuilles de margousier, puissants insecticides, afin d'éloigner les moustiques...  (Voir épisode précédent n° 13 ICI)

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

    Dérik s'agita sur sa couche en gémissant, empêtré dans un cauchemar... Puis d'un seul coup, la réalité actuelle lui revint en tête...

    Il respira profondément plusieurs fois pour se calmer, en se rassurant mentalement :

    "Jouir de l'instant présent, doucement, sans attendre les incertitudes des lendemains.... S'extasier d'être encore vivant parmi les vivants... Renaître à la vie..."

    Il lui fallut encore quelques minutes avant de récupérer sa pleine autonomie. Tout lui paraissait tellement inexplicable !

    Toujours cette étrange sensation d'être au coeur d'une réalité virtuelle ! Quel était donc le but de ce jeu insensé ? Il se demandait comment il en était arrivé là ? Et tous ces Hommes et cette Femme ? Avaient-ils tous subi le même sort que lui ?

    Dans quel cul-de-sac mental était-il enlisé ?

    Il compris soudain qu'il ne retrouverait le repos qu'en réintégrant son identité d'origine... tant il avait l'impression de vivre dans une illusion qui menaçait son équilibre... 

    L'Enseignement de l'Arbre Ancêtre (ICI !) lui revint en mémoire...

    "Laisser l'imprévu se révéler ! 

    "Inspiration - Expiration ! Calme - Silence - Paix !....."

    "La Folie, c'était de sortir du sillon ! ...."

    Tous ces Hommes et cette Femme, lui-même... étaient-ils sortis du sillon ? 

    Il ouvrit les yeux... Un gargouillis d'outre-tombe lui rappela à quel point il avait faim !

    Les Hommes qui parlaient à voix basse autour de lui éclatèrent de rire... 

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

    "Tu es complètement déshydraté", lui affirma une ombre qui lui tendit un gobelet semblable au sien trouvé dans le sac à dos, dans lequel fumait un curieux breuvage chaud, qu'il but à petites gorgées... C'était délicieux ! Un goût de citron, de verveine, acidulé et frais.... 

    "C'est tellement délicieux !" parvint-il à exprimer d'une voix étranglée...

    "De la citronnelle avec du miel", lui répondit une voix féminine... "cette infusion t'aidera à combattre le stress... La citronnelle est également un anti-douleur avéré, tu verras ! Demain, je te montrerai nos plantations, tu seras surpris !"

     

    Il était si vidé qu'il ne pensait plus qu'à manger et... dormir ! Tout son corps était douloureux, ses jambes comme paralysées.. Il pouvait à peine bouger ses épaules et les jointures de ses mains tétanisaient... 

    Les paroles des uns et des autres s'engouffraient bien dans son cerveau, mais il n'en comprenait plus très bien le sens....

    On l'aida à se relever... Son dos lui fit si mal qu'il gémit doucement ... Puis on l'installa sur une chaise en rotin tressé face au feu.. 

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

    Une main charitable lui proposa une écuelle dans laquelle baignaient de gros cubes de viandes et divers légumes en morceaux au coeur d'un bouillon bien chaud.... dont il se régala  à l'aide d'une cuillère inox !

    Une lune énorme montait dans le ciel. Une blancheur spectrale inonda la clairière et découpait dans le feuillage alentour des ombres sinistres... 

    Merveilleux bruits de voix, de rires et de cuillères raclant les gamelles. Oasis humain au coeur de cris stridents, de sifflements, de grognements d'animaux... Des multitudes de grenouilles flûtaient, grinçaient, gloussaient dans un raffut infernal !

    Des senteurs fortes d'animaux parvenaient aux narines de Dérik. Une bizarre odeur de linge moisi imprégnait l'air....

    Brusquement, il se rappela les fruits dans sa poche de veste (ICI), les sortit et les donna au premier venu qui les récupéra et les distribua... On lui conseilla de ne plus en manger, tant ils sont laxatifs ! 

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

    tisane de citronnelle

    La citronnelle a un goût très frais  de verveine citronnée, mais pas aussi acide que le citron
    Elle est excellente mariée ou non à d'autres plantes, au thé avec miel et une feuille de menthe... 

    http://www.the-passion.fr/blog/la-citronnelle-la-plante-aux-multiples-vertus-et-bienfaits/

     

    On le laissait tranquillement revenir à la vie ! Puis on lui tendit ensuite un autre gobelet de cette merveilleuse boisson chaude... 

    "Bois : tu dormiras mieux ! C'est relaxant !"

     

    Les ombres se levèrent rapidement et tous vaquèrent à différentes tâches pendant qu'on l'aidait à se relever. 

    Une voix masculine lui parla calmement, comme à un enfant :

    "Tu devras partager la cabane de Lilou en attendant de construire la tienne... C'est la seule de disponible ! Nous avons déjà transporté ton barda, installer ton hamac-moustiquaire  et une moustiquaire supplémentaire... Ne t'inquiètes de rien...

    "Mais avant de grimper dans la cabane, il te faut pisser partout dans la clairière et autour de ta cabane... Pour marquer ton territoire !"

    Ahuri, Dérik vit les Hommes uriner tout autour de la clairière et autour de leurs cabanes respectives... Il les suivit en riant, puis tourna autour de la cabane de Lilou ! Chaque cabane des Hommes recevait deux occupants.

    Ensuite deux Hommes arrivèrent avec une bassine remplie d'eau qu'ils posèrent près du feu... 

    "A poil, mon gars ! il faut te débarrasser de ta sueur... les moustiques et les bestioles  l'adorent ! Et ....Heu... pense à Lilou ... !"

    A peine Dérik avait-il compris que des mains viriles l'aidaient déjà à se déshabiller et le savonnèrent vigoureusement... 

    Epuisé, heureux, il se laissait faire tout en se frottant le corps de ses mains... Soudain, on déversa sur lui des brocs d'eau glacée ... Il sursauta de surprise ! 

    Instant incroyable qu'il savourait pleinement !

    Puis on le frotta, ou plutôt on le bouchonna, avec de longues feuilles enroulées de citronnelle sur tout le corps .... Une odeur fraîche citronnée emplit l'air lourd de la nuit...

    "Contre les moustiques !lui assura une voix claire. "Bon, on ne va pas te dorloter comme ça tous les jours, hein, alors profite bien !" Le groupe s'esclaffa bruyamment !   

    Sur la chaise tressée, des vêtements propres tirés de son sac, qu'il enfila ... ainsi qu'un pull bien chaud et de grosses chaussettes ! Des sandales de lanières de joncs tressés à la semelle de bois attendaient devant la chaise... 

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

    (Ah chance ! à peu près ce que j'avais en tête !!)!  

    "D'après la pointure de tes chaussures, elles devaient te convenir.... Puis tu verras, il fait froid la nuit ! et les chaussettes sont indispensables ... elles te protégeront des piqûres ... Tous tes vêtements sont imprégnés d'essence  de géranium... "

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

    A peu près aussi celle que j'imaginais, sauf l'échelle !

    On l'amena devant la cabane de Lilou...

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2Il grimpa avec difficulté l'échelle mobile et souple  de cordes de chanvre tressées, à la lueur des braises du feu...Lilou était déjà là, et retira l'échelle en la suspendant à l'intérieur sur deux pitons en bois à côté de la porte .. Elle referma vite la porte solidement tressée en la fixant par deux morceaux de bois qui se rabattaient en haut et en bas de chaque côté de celle-ci... afin de limiter une arrivée massive des bestioles...  Une petite torche éclairait chichement la cabane au mobilier sommaire... 

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

    Hamac-moustiquaire 

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

     

     

    Les deux hamacs-moustiquaire déployés de chaque côté latéral de la cabane, recouverts chacun  d'une immense moustiquaire supplémentaire qui tombait du plafond,

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

     

    Une cantine de rotin finement tressé de Lilou dans laquelle elle serrait ses vêtements qui occupait le mur d'en face la porte, sous une fenêtre occultée par un volet intérieur de rotin tressé... 

     

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

     

     

    Une cantine ronde en rotin tressé renfermant la vaisselle de Lilou, posée sur la malle en rotin... 

     

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2Un tapis tressé sur le sol, qui devait gratter les pieds une fois nus... 

    Deux bûches de bois, réparties de chaque côté de l'entrée. dans lesquelles étaient plantés deux pieux recevant les chaussures Rangers retournées, soigneusement nettoyées, pour éviter toute intrusion de serpents ou scorpions et autres bestioles indésirables à l'intérieur de ces chaussures...

     


    FP n°14 - Les Insurgés suite 2Une table basse de rotin tressé... deux chaises en bois et rotin tressé, deux petits chaises en bois et rotin tressé qui servaient également de tables de nuit,

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

    Dont l'une supportait la petite torche en résine de Lilou encastrée dans une poterie en terre,

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

     

    Leurs deux sacs à dos identiques posés au pied de leurs hamacs respectifs....

     

     

     

     

    Et quelques pitons au mur de chaque côté de la porte  pour faire sécher les lourdes vestes et capes de pluie... de Lilou et Dérik, afin de les avoir à portée de main... en cas d'imprévu !

    Une forte odeur citronnée  imprégnait la cabane : des feuilles de citronnelle séchées pendaient au plafond ! 

    Chaque chose avait trouvé sa place dans la pièce exigue ... Dérik compris que Lilou avait dû composer avec tout son barda à lui.. Il la remercia chaleureusement de son hospitalité ! Elle lui sourit en hochant la tête ... "Les Hommes m'ont bien aidée" dit - elle !

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2Tout en tournant consciencieusement la manivelle d'une lampe dynamo de poche qu'elle avait tirée d'une des poches du sac de Dérik, à la grande surprise de celui-ci... ? Elle avait échappé à son inventaire ! Puis Lilou l'alluma pour s'assurer de son bon fonctionnement, l'éteignit et la lui tendit en l'enjoignant de la garder contre lui dans le Hamac,

     

     

      

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

    Ainsi que son couteau de combat dans son étui de cuir...

    "On ne sait jamais", murmura-t-elle !

     

     

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2Lilou lui proposa également une couverture de chanvre grossièrement tressée en s'excusant de sa rusticité et de sa rugosité...

    Dérik étonné lui demanda qui fabriquait tous ces objets autour de lui... 

    "Les Hommes s'occupent de tout ce qui est bois, et moi du tressage" répondit elle brièvement... 

    Dans la pénombre, Dérik la distinguait à peine... Mais il fut ému de tout ce travail accompli ! Elle avait à la fois une voix douce et ferme qui inspirait le respect ! D'instinct, il comprit qu'elle n'aimait pas qu'on la questionne  ! 

     

    Il lui tendit une main amicale, qu'elle serra avec tant d'énergie qu'il en fut saisit...

    Puis il s'enfila dans son hamac, suspendu à une poutre de la cabane, sous la moustiquaire du plafond qu'il disposa avec beaucoup de soins autour de son couchage, puis referma la fermeture éclair particulièrement bien graissée (par les hommes, sans doute, lors du montage du hamac ?) de la moustiquaire du hamac ,

    Se pelotonna sous sa couverture de survie argentée et la couverture de chanvre de Lilou étalée dessus, avec un bonheur infini... sa lampe et son couteau serrés contre lui, ses mules posées au niveau de ses genoux dans le hamac au cas où il pourrait en avoir besoin précipitamment,... et il s'enfonça brusquement dans un sommeil profond en entendant vaguement le crin-crin de la manivelle de la lampe dynamo de Lilou... puis plus rien ! 

    Il fut réveillé brutalement en pleine nuit par un vacarme étourdissant. Des éclairs hachuraient la pièce... Un violent orage déversait sa rage et ses trombes d'eau sur la cabane qui tanguait légèrement et gémissait... 

    Luciole

     

    A SUIVRE.... 

     

    FP n°14 - Les Insurgés suite 2

     

     

    Cliquez sur chaque ligne pour avoir le Chapitre correspondant :

    1ère Partie : Catlin - "l'Homme Augmenté" en 2050

    2ème Partie : La "Digitalisation" = 3ème Révolution de l'Espèce Humaine après celle de la Langue puis de l'Ecriture

    3ème Partie : Les Tours d'Habitations écologiques et connectées, La Canopée

    4ème Partie ; Mylan - Disparition des "Insurgés" - Perte du "Moi"

    5ème Partie : "La Smart-City" (La Ville Intelligente) - La voiture connectée - La Puce implantée - La Centrale de Transports Universelle" - Les différents niveaux de transports - Le Pari énergétique de la Ville : "les Smart Dust (Poussière connectée)  - Les pavés générateurs d'électricité 

    6ème Partie : Chez Mylan  -  Portrait de Mylan - TEOTIHUACAN - Repas Mexicain - Le "Caisson d'Immersion Virtuelle" - Dans Aztèque - Le "Cri de la Mort" - Transe - Sacrifices Humains.

     7ème Partie : TENOCHTITLAN - le drapeau mexicain -  15ès - Hologramme NEZA élèvre-Prêtre - La vie à Tenochtitlan - le chocolat aztèque - La Maison d'un Grand Seigneur - Les bains et bains de vapeur aztèques - Les Jardins splendides de Tenochtitlan.

    8ème Partie : Tenochtitlan - les Chinampas - les Jardins Flottants - Vie et moeurs aztèques - Genèse aztèque.

    9ème Partie : Explications Réalité virtuelle - Chinampas - Vie quotidienne des Aztèques - Vêtements et bijoux - la Prédestinée funeste - Prisonniers drogués - Neza - la Fuite - 1519 : Hernan Cortès - l'Invasion Espagnole - Le Dernier empereur aztèque .

    10ème Partie : Que devient Dérik ? - "SURMOI" (Intelligence Artificielle Implantée dans cerveau de Dérik - "SURMOI" espion du CDU (Centre de Données Universel) - les Technocrates du CDU - Les Machines du CDU - Dépression de Dérik - Les Jeux Virtuels, drogue pour l'Humain - Les Hommes de main du CDU - Hospitalisation de Dérik par le CDU.

    11ème Partie : Dérik et la Forêt Vierge - Les intuitions de Dérik - La Vie de la Jungle - Rêve ou Réalité ? - Troublante Amnésie - Le Sac à dos - l'Arbre millénaire.

    12ème Partie - L'Enseignement de l'Arbre - "Cherche le Vide et l'Harmonie" - "Etudie les Plantes" - "La Raison et la Folie" - "La Raison du plus fort" - Odeur d'un feu de bois...

    13ème Partie : Les Insurgés - scolopendre - moustiques - essence géranium - serpents - grenouilles - le Feu de camp - Nuit - cabanes - les Hommes - le Margousier - les noix de coco

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    FUTUR PROCHE n° 13

    LES INSURGES

    Respirant à plein nez en essayant de calmer l'excitation intense qui le parcourait, il s'efforça de suivre cette odeur enivrante d' un feu de bois qui pré-supposait la présence de l'Homme (voir épisode n° 12 ICI)

     

    Bienheureuses coulées de lumière qui inondaient son âme ballottée par les vents contraires de la peur et de l'espoir... Un monde nouveau ouvrait enfin grand ses portes !

    Il reprit à grandes enjambées épuisées le cours sinueux de son Chemin de vie à travers la fange mouvante vert-émeraude de la Jungle, pataugeant dans les fondrières boueuses, escaladant ou contournant branches mortes ou arbres pourrissants qui jonchaient le sol rouge détrempé... 

    Dans la moiteur étouffante, les gouttes de pluie sublimaient les épines acérées, les feuilles grasses veloutées....

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

     

    De magnifiques scolopendres aux écailles luisantes de cuir fauve vadrouillaient le  long des troncs d'arbres. 

    La ronde infernale des moustiques ne lui laissait aucun répit. Il bénissait l'épaisseur de ses vêtements ainsi que la moustiquaire de son chapeau qu'il avait rabattue devant son visage... Il avait caché ses mains dans les manches de sa veste, mais ces saletés de bestioles s'infiltraient partout. 

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    Pourtant, il avait trouvé de nombreuses fioles de plastiques d'essence de géranium dans l'une des poches de poitrine de sa veste et s'en était minutieusement aspergé... Peine perdue ! Les sales bestioles assoiffées de son sang tourbillonnaient furieusement en sifflements exaspérants autour de lui ! 

    Abruti par sa longue marche en terrain particulièrement accidenté sous cette chaleur suffocante, écrasé par le poids de son énorme sac à dos... il ruisselait de sueur ! 

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

    Vipère du Gabon (Bitis rhinocéros) : plus grosse vipère d'Afrique !

    Elle se camoufle à la perfection, grâce à ses motifs noir de jais dont la structure microscopique est très particulière.
    Sa peau ne réfléchit que 11% de lumière.

    Cette constitution spécifique pourrait s'appliquer à d'autres surfaces très absorbantes,
    comme les panneaux solaires, pour en améliorer l'efficacité !

     

    Il frissonna d'horreur : des serpents colorés s'enfuyaient devant ses pas ! Tous ses sens en alerte l'avertissaient qu'il fallait les éviter à tout prix... Plus ils étaient colorés, plus ils étaient venimeux !

    Un tapage inouï de modulations métalliques ou flûtées dans les moindres flaques d'eau... Certaines grenouilles se gonflaient démesurément à son approche... Voulaient-elles lui faire peur ? Le prenaient-elles pour un serpent voulant les engloutir ?

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

    Site de photos de grenouilles insolites magnifiques :

    https://dailygeekshow.com/grenouilles-especes-insolites/

     

    D'autres à la peau dorée luisaient sous les rais tamisés du soleil couchant qui se reflétaient dans l'eau ! 

    Un ciel rouge déjà perçait l'épais feuillage vert aux étranges odeurs féminines. Des envolées d'acas aux plumages flamboyants l'accompagnaient en criaillant violemment ! Des multitudes d'oiseaux piaillaient dans les frondaisons, pendant que des singes aux cris perçants se chamaillaient dans les branches au-dessus de Dérik....

    Il les observa attentivement ! Certains grignotaient avec avidité des fruits... qu'ils jetaient à peine entamés partout... devant lui !!! 

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    Son estomac fit d'étranges gargouillis... Il reconnut brusquement les fruits, rencontrés au pied d'arbustes à larges feuilles lancéolées... qui semblaient être fort communs dans cette forêt ! C'était incroyable : il avait jeûné toute une journée au milieu de l'abondance !!! 

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    Aframomum granum paradisi

     

    Ces robustes fourrés épais formés de tiges feuillées à rhizomes rampants d'environ 3 cm de diamètre cachaient à leur base des gousses oblongues énormes d'un rouge brillant enveloppées d'une membrane fine semblable à une feuille de maïs..  

    Les haies dégageaient une curieuse odeur camphrée ! Sans se débarrasser de son sac à dos, il se mit péniblement à genoux et détacha avec précaution les précieux fruits, ôta la membrane et éclata les bulbes dans ses mains tremblantes...

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    Aframumum giganteum paradisi

     

    La chair d'un blanc nacré, piquetée de pépins noirs, avait une saveur aigre-douce acidulée... les graines un goût poivré.

    Il bouillonnait de bonheur !

    Par prudence, Déril refréna sa fringale et stocka quelques fruits dans une des poches ventrale de sa veste... 

    L'air était saturé de puissantes effluves de fermentation. Des papillons aux ailes bleu-métallisé se gorgeaient du suc des fruits pourrissants sur le sol.

    La lumière du soir déclinait. Les ombres croissaient dans l'étrange univers glauque... Dérik angoissait !

    L'odeur d'un feu de bois se précisait au fur-et-à-mesure de ses pas... Il enjamba fébrilement branches et bois pourris à grandes foulées clapotantes, bouleversé à la vue de volutes blanches qui s'élevaient dans le clair-obscur de la Forêt !

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    A la lisière des Ténèbres qui tombaient sur la terre, il aperçut la lueur rougeâtre droit devant lui...

    La fange, siège de tous les interdits refoulés, laissait place à une clairière rocailleuse. La musique morbide de la fange grasse et puante dans laquelle il pataugeait depuis le matin cessait enfin ! Il était crotté jusqu'aux genoux !

    Des ombres, bienheureux Témoins de la Vie, s'agitaient autour des flammes claires et joyeuses !!! 

    Il distinguait désormais à la lueur des flammes tout un village de cabanes sur pilotis...

     

    FP n°13 :  Les Insurgés 

     

    Son coeur battait à rompre ! Sa tête éclatait de bonheur ! Libéré des broussailles, il avançait d'un pas tranquille sur le Chemin chaotique de sa vie, foulant les ombres immenses projetées par les arbres géants... 

    Son Avenir lui sembla tout à coup comme une page blanche à remplir.... 

    Mais la nuit resserrait dangereusement son étau dans cet univers angoissant !

    Son coeur bondit ! Il aperçut l'ombre d' un Homme qui marchait à grands pas vers lui avec une extraordinaire souplesse ... puis qui lui tendit une main cordiale.... 

    "Bienvenue ! Nous sommes désolés que tu aies eu à endurer tant d'épreuves et de souffrances pour arriver jusqu'à nous... Nous sommes tous passés par là ! Sache que nous sommes ravis de t'accueillir "

    L'Homme l'entraîna vers l'immense brasier autour duquel se tenaient une vingtaine d'Hommes et même une Femme qui se levèrent et s'approchèrent de lui...

    Deux Hommes le soulagèrent ENFIN de son lourd fardeau de sac à dos et tous lui donnèrent l'accolade sans un mot... 

    Dérik, épuisé, se sentit soudain comme une chose ballottée dans cette immense clairière manifestement dégagée à mains d'Hommes, sur laquelle se dressaient des arbres géants... Elle formait comme un creux au coeur de l'immense océan vert.

    Soudain, il se sentit incapable de comprendre, d'intégrer mentalement cette nouvelle réalité et brusquement ses jambes flageolèrent ! Il fut rattraper de justesse par les Hommes qui le portèrent sur un lit au dossier relevé constitué de roseaux tressés, près du feu....

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    Un Homme lança dans le feu des coques de noix de coco ainsi que des feuilles de margousier, puissants insecticides, afin d'éloigner les moustiques... 

     

    A SUIVRE !

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

    Le MARGOUSIER : SURNOMMÉ PAR L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES « L’ARBRE DU 21e SIÈCLE »

    http://www.infonaturel.ca/Aromatherapie/Margousier.aspx

     Margousier : Arbre des régions tropicales et semi-tropicales.
    Espèce introduite de l'Inde très invasive, particulièrement répandue en Afrique et notamment dans le Gabon grâce à sa résistance extraordinaire et à la sécheresse.

    A maturité, il peut produire jusqu'à 50 kg de fruits. La peau du fruit est mince et la pulpe douce-amère est d'un blanc jaunâtre très fibreuse.

    Il produit une résine comestible riche en protéines qui s'obtient par entaille de l'écorce.

    L'Huile de "Neem" très réputée est obtenue après une pression à froid des graines (très toxique !) 

    Cette huile ou l'infusion des feuilles sont de puissants insecticides ! 

    Cet arbre très recherché pour ses usages médicinaux diverses

     

     

     

     

    FP n°13 :  Les Insurgés

     

    Cliquez sur chaque ligne pour avoir le Chapitre correspondant :

    1ère Partie : Catlin - "l'Homme Augmenté" en 2050

    2ème Partie : La "Digitalisation" = 3ème Révolution de l'Espèce Humaine après celle de la Langue puis de l'Ecriture

    3ème Partie : Les Tours d'Habitations écologiques et connectées, La Canopée

    4ème Partie ; Mylan - Disparition des "Insurgés" - Perte du "Moi"

    5ème Partie : "La Smart-City" (La Ville Intelligente) - La voiture connectée - La Puce implantée - La Centrale de Transports Universelle" - Les différents niveaux de transports - Le Pari énergétique de la Ville : "les Smart Dust (Poussière connectée)  - Les pavés générateurs d'électricité 

    6ème Partie : Chez Mylan  -  Portrait de Mylan - TEOTIHUACAN - Repas Mexicain - Le "Caisson d'Immersion Virtuelle" - Dans Aztèque - Le "Cri de la Mort" - Transe - Sacrifices Humains.

     7ème Partie : TENOCHTITLAN - le drapeau mexicain -  15ès - Hologramme NEZA élèvre-Prêtre - La vie à Tenochtitlan - le chocolat aztèque - La Maison d'un Grand Seigneur - Les bains et bains de vapeur aztèques - Les Jardins splendides de Tenochtitlan.

    8ème Partie : Tenochtitlan - les Chinampas - les Jardins Flottants - Vie et moeurs aztèques - Genèse aztèque.

    9ème Partie : Explications Réalité virtuelle - Chinampas - Vie quotidienne des Aztèques - Vêtements et bijoux - la Prédestinée funeste - Prisonniers drogués - Neza - la Fuite - 1519 : Hernan Cortès - l'Invasion Espagnole - Le Dernier empereur aztèque .

    10ème Partie : Que devient Dérik ? - "SURMOI" (Intelligence Artificielle Implantée dans cerveau de Dérik - "SURMOI" espion du CDU (Centre de Données Universel) - les Technocrates du CDU - Les Machines du CDU - Dépression de Dérik - Les Jeux Virtuels, drogue pour l'Humain - Les Hommes de main du CDU - Hospitalisation de Dérik par le CDU.

    11ème Partie : Dérik et la Forêt Vierge - Les intuitions de Dérik - La Vie de la Jungle - Rêve ou Réalité ? - Troublante Amnésie - Le Sac à dos - l'Arbre millénaire.

    12ème Partie - L'Enseignement de l'Arbre - "Cherche le Vide et l'Harmonie" - "Etudie les Plantes" - "La Raison et la Folie" - "La Raison du plus fort" - Odeur d'un feu de bois...

     

     

     


    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires