•  

    Catlin et Mylan jouèrent un temps avec les images interactives des murs de la salle, puis rejoignirent Wanga, complètement indifférent à ce "genre de bricoles tout juste bonnes à amuser les enfants".... 

    Helen, comme semblant sortir d'une boite, surgit devant eux et ils filèrent avec soulagement vers les "lieux de repos"... Ouf ! (EPISODE PRECEDENT ICI)

     

    FUTUR PROCHE n°55

     

    CHAMBRES INSOLITES

     

    Quittant les parties communes d'une blancheur éblouissante, qui s'allumaient et s'éteignaient automatiquement à leur passage, ils s'engagèrent à la suite d'Helen le long de couloirs balisés et sécurisés par un système astucieux de plinthes lumineuses bleutées au sol, et de câbles lumineux bleus au plafond qui permettait de trouver son chemin dans la nuit du souterrain  dès qu'un mouvement humain était détecté... 

    FP n° 55 - Chambres INSOLITES

    https://www.profilpas.com/fr/produits/profiles-lumineux/plinthe-led

     

    Helen s'arrêta enfin devant une des nombreuses portes du couloir qui coulissa automatiquement sans bruit. Ils débouchèrent dans une sorte de Hall de Réception d'une blancheur immaculée parcourue d'étranges chatoiements de lumière, où des "Chatbots" ("robots parleurs") les attendaient derrière un long comptoir. 

    Face aux robots s'alignaient un nombre impressionnant de casiers, ressemblant à des consignes mises à disposition dans les Halls de Gares... 

    Helen leur imposa le silence puis, après avoir parlementé  à voix basse avec une Chatbot, revint vers eux. Elle murmura à Wanga :

    "Nous allons à votre capsule de couchage, appelée ici "l'Alvéole", qui se trouve dans un vaste dortoir pour Hommes célibataires derrière la porte au fond du Hall. Je suis désolée, mais l'espace nous étant cruellement limité, nous avons du opter pour ce genre de solution. 

    Votre cabine, bien que très confortable, est optimisée au maximum, se limitant à un lit, une simple télévision avec écouteurs amovibles sans fil, une radio avec écouteurs, un réveil et une lampe vous permettant de lire... 

    Pour plus d'intimité, vous pouvez fermer votre cabine à l'aide d'un store.... Des échelles vous permettent d'accéder aux capsules qui se superposent les unes sur les autres sur 2 étages.

    L'air conditionné rendra votre nuit agréable ! Toutes vos affaires non personnelles sont déjà enfermées dans un box sécurisé dans la salle des box. Quant à vos vêtements et affaires personnelles, vous les trouverez dans le casier n° 382... Vous pouvez y accéder en posant votre main ici et en tapant ce numéro, qui est également celui de votre Alvéole. 

    Le port des chaussures étant interdit dans le dortoir et les salles communes, voici vos chaussons bleus. Déposez vos chaussures dans votre casier. Un pyjama et un peignoir de couleur bleue, couleur de votre dortoir, sont sur votre lit. Ils seront changés deux fois par semaine.... 

    Vous avez à votre disposition deux salons, l'un avec Holo-télé, l'autre avec ordinateurs, livres numériques, jeux... Un Espace commun, avec tables et chaises ainsi que des distributeurs de boissons et nourritures, où vous pourrez manger et boire, et enfin un espace avec  des Sanitaires et douches collectifs .... ainsi que des machines à laver à ondes et air pulsés !

    Il est interdit de faire du bruit dans le dortoir... De jour comme de nuit, car des employés peuvent travailler de nuit et dormir le jour... La discrétion est de mise également dans les salles communes afin de ne pas déranger les dormeurs... Merci de votre compréhension !

    Les Sanitaires et douches se trouvent au fond de votre allée ! Tout est indiqué sur le sol en lettres et chiffres lumineux... vous ne pouvez pas vous perdre !

    Suivez moi !"

     

     

    FP n° 55 - Chambres INSOLITES

    https://asianwanderlust.com/capsule-hotel-tokyo-japon/ 

     

    Résigné, Wanga suvit Helen... Lui, l'Homme de la Jungle, se plier à des conditions de vie.aussi étranges... Il soupira ! 

    Les Femmes les suivirent, par curiosité. Helen ne parut pas s'en apercevoir... 

     

    FP n° 55 - Chambres

    https://asianwanderlust.com/capsule-hotel-tokyo-japon/ 

     

    Le Dortoir était impressionnant ! A peine avait-il franchi le seuil que Wanga recula, souffle coupé... Sensation d'étouffement ! Catlin lui prit la main, prise de panique.... Il lui broya les phalanges, tant il souffrait déjà de toute cette promiscuité... Mylan observait, ahurie ! Un léger vertige la prit... 

    Des rats ! Ils allaient devoir vivre comme des rats ! 

    Des centaines d' Alvéoles s'étendaient à perte de vue sur plusieurs rangées, formant des labyrinthes de couloirs parallèles balisés par des câbles lumineux,  se jetant tous sur l'immense "avenue" du fond du dortoir le long de laquelle s'alignaient des portes.capitonnées balafrées de pancartes lumineuses indiquant leurs fonctions... 

    Helen longea "l'avenue" déserte, derrière la porte d'entrée, dans laquelle ils se trouvaient pour chercher le bon numéro indiqué au sol ! Les Femmes, solidaires, encadraient Wanga qui respirait mal, malgré l'air frais et citronné qui circulait dans le dortoir, en lui tenant chacune une main... Wanga se cramponnait à leurs mains comme à des bouées....

    Chacune des Alvéoles semblait palpiter d'une vivre propre... Certaines étaient vides et le store levé permettait de voir l'intérieur de ces modules d'à peine deux mètres sur deux... ce qui acheva d'épouvanter Wanga... 

    Il avait pourtant l'habitude de se fabriquer de petites huttes de branchages pour bivouaquer dans la Jungle dans lesquelles il pouvait à peine se retourner, mais c'était la Jungle et les branchages sentaient si bon !!! C'était ... VIVANT ! 

    Là, il eut le sentiment d'être .... dans une morgue, avec des  morts vivants coincés dans leurs tiroirs ! 

    Des leds discrets bleuissaient l'indigo du dortoir... 

    Enfin, ils arrivèrent devant la rangée des 300 ... Le module de Wanga se trouvait presque au fond, près de l'artère conduisant aux salles communes... Une immense fatigue s'abattit sur lui..., mais il fut heureux d'être près des Sanitaires... Une bonne douche était la bienvenue ! Il grimpa dans son module et s'empara de son peignoir... puis redescendit, pressé d'en finir !

    Helen, avec un petit sourire, lui susurra que c'étaient des douches à air pulsé ! Wanga la fusilla du regard.... Galère ! 

    Il embrassa longuement les Femmes en leur souhaitant ... bon courage et bonne nuit, avec un sourire contraint, et se précipita vers la porte indiquant "Sanitaires"... 

    Les amies repartirent en sens inverse en suivant Helen, complètement perdues sans l'aide précieuse de Wanga dans un univers aussi carcéral !

     

    Comme des automates, elles déambulèrent de nouveau dans le couloir menant aux chambres derrière Helen, qui s'arrêta enfin devant une autre porte... Un Hall de Réception identique au précédent les attendait, ainsi que deux Chatbots... 

    "Vos valises sont dans vos chambres" les rassura soudain, impassible, Helen... Vous trouverez peignoirs et chaussons blancs dans l'entrée de vos chambres. Vous vous partagerez une salle de bain commune, séparant vos deux chambres.avec deux douches et deux sanitaires fermés ... 

    Catlin, profondément soulagée, pouffa de rire, pour éviter de fondre en larmes.... 

    "Chut" lui intima Helen

    "Nous n'avons plus de places dans les Dortoirs féminins, qui sont plus petits que celui des Hommes... Nous sommes dans l'obligation de vous fournir ces deux pièces modulables pour couples, qui peuvent se transformer en salons. Il vous suffira de refermer votre lit qui deviendra canapé... Vous disposez d'une bouilloire électrique et de quelques sachets de thé, de café ou de tisanes. Des distributeurs de boissons et nourriture se trouvent dans votre Hall de Réception... Une holo-télé avec écouteurs, ainsi que d'une radio avec écouteurs, d'un réveil matin.... Vous pouvez demander des ordinateurs, ou des lecteurs de livres,  selon disponibilité, aux Chatbots de votre Hall de Réception... 

    Naturellement, la discrétion est de rigueur ! D'autres chambres sont disposées autour des vôtres... 

    Voilà, je vous souhaite une bonne nuit, Mesdames. A demain !"

     

    FP n° 55 - Chambres

     

    A peine Helen fut elle partie, que les deux Femmes éclatèrent en sanglots ! Leurs toutes petites chambres aux murs blancs, absolument identiques,  étaient tout simplement.... luxueuses, les canapés blancs aux coussins noirs déjà dépliés et leurs lits faits...

    Le canapé noir et blanc de chaque chambre était encastré dans une alcôve, coincé entre une armoire à deux battants permettant un rangement agréable de toutes leurs affaires, et une bibliothèque contenant quelques livres papiers et autres choses dont elles feront l'inventaire demain... Une table aussi blanche que les murs courait tout le long du mur de droite sous laquelle deux chaises attendaient.... Une plaque lumineuse au-dessus de la table courante illuminait la pièce comme un plein soleil ! quelques bibelots agrémentaient le tout  ainsi qu'une petite table basse ronde et noire ! Un écran de Holo-télé couvrait le mur qui faisait face au canapé... 

    Une merveille  !!!

    Elles se précipitèrent dans la Salle de bains : douches à air pulsé, lavabos, WC, miroir et linge de toilette..... Mylan prit Catlin dans ses bras, qui sanglotait violemment... en la berçant comme une enfant ! Elles étaient épuisées !

    Après une douche minutée, elles s'embrassèrent et chacune se plongea avec délice dans son lit douillet à souhait... en pensant au pauvre Wanga qu'elles avaient entraîné malgré lui dans une épouvantable aventure... dont il faisait les frais.... 

    Luciole

     

    A SUIVRE

     

    18/6/2019 :680 pages lues

    22/6/2019 : 981 pages lues

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

    Episode n° 48 - Les cigognes noires - Départ de l'Hôtel de Libreville - La Brume - les insectes - Procréation - le Marigot - les cigognes noires - les nids des cigognes noires - le Vol des cigognes noires - Départ

    Episode n° 49 - La MOTO gabonaise - les routes à touristes modernes - les Pistes en latérite gabonaises - Pistes bourbeuses en saison de pluie - La Moto - En route pour la Lopé...

    Episode n° 50 - le Traquenard - Les Grumiers - les Appels de phares des grumiers - Barrage militaires et agents de la Sécurité annoncé - Terreur des amis - La Sécurité, force dangereuse secrète, arme du CDU - Fuite de Wanga dans la Jungle - Course folle dans la Jungle - le Drone des agents de la Sécurité - Appel de Wanga vers un scientifique de sa connaissance....

     Episode n° 51 - La Chanson du coeur - Wanga sacrifie sa vie - Le Monde dans les Ténèbres - La Puissance noire occulte - Fuite dans la Jungle - Scrupules de Mylan - Le héros virtuel et le vrai Héros - Wanga Héros pour Mylan et Catlin - les liens forts de l'amitié - l'amour de Catlin et Wanga - ces cons de bots..

    Episode n° 52 - Zones d'ombres - La brume dans la jungle - les Ombres noires cagoulées - Amis ou Ennemis ? - Alarmes incessantes des bots - la Grotte - Claustrophobie de Catlin - Le lac souterrain - le labyrinthe de couloirs obscurs - Panique des Femmes - La Paroi qui s'ouvre - le train de wagonnets ogivales - Vitesse folle vers l'inconnu dans les entrailles de la terre....

     

    Pin It

    11 commentaires
  •  

     

    FUTUR PROCHE n° 54

     

    DANS LES ENTRAILLES DU SOUTERRAIN 

     

    LE RESTAURANT

    et la Salle interactive

     

     

    "Vous avez un besoin urgent de vous alimenter, Mesdames. Ces messieurs vont vous conduire dans la Salle du restaurant..." 

    Les gardes entourèrent vivement Wanga et les deux amies qui les suivirent sans résistance. Ils étaient effectivement très affamés !  (Episode précédent n° 53 - ICI)

     

     

    FP n° 54 -

    Salon Roche Bobois de Bertrange - collection printemps-été 2018 PARIS

     

    Ils passèrent à nouveau par une lourde porte blindée, à la fois anti-intrusion et coupe-feu,  et se retrouvèrent dans un charmant salon coloré très lumineux aux murs interactifs capables de recréer tous types d'ambiance suivant les désirs de chacun ou de raconter des histoires à des enfants stressés. Tout était conçu pour agir très positivement sur le moral des patients qui attendaient leur tour dans des poufs-fauteuils jaunes et bleus très cocoonings ...

    Wanga expliqua aux Femmes que le sol intelligent de tout le souterrain était en mesure de détecter les chutes, de reconnaître si la personne avait réussi à se relever ou au contraire si elle était inconsciente...

    Des caméras étaient installées partout... afin d'assurer une sécurité maximum pour chacun et surtout pour tous.

     

    FP n° 54 -

     

    Des "chatbots", des "robots-parleurs" dans les allées ou derrière des comptoirs permettaient les échanges entre toutes personnes concernées et le demandeur... ou de renseigner les nouveaux venus.

    Justement, une fort jolie robot, Helen, au fin visage asiatique,  attendait le groupe et s'adressant aux deux amies, leur tendit des sachets de patchs commandés par l'infirmier, capables de diffuser seuls les médicaments à la bonne dose et en temps voulu... leur recommandant de ne pas oublier de les changer dès qu'ils viraient au rouge.... 

    Les amies, très agréablement surprises,  étaient fort impressionnées et rassurées... 

     

    FP n° 54 -

     Helen

    Le groupe s'engagea dans un labyrinthe de couloirs à l'épure maximale,  superbement agrémentés de murs de dentelles délicatement ouvragées d'un blanc lumineux résolument rafraîchissant, créant différents espaces d'intimité derrière lesquels se cachaient des bureaux...

     

    Derrière des comptoirs attendaient des "chatbots"

     

    FP n° 54 -

     

     

    Helen, jugeant bon sans doute de donner quelques explications aux Femmes éblouies et émerveillées, vint à leurs côtés et les accompagna en leur racontant d'une voix humaine douce et posée toutes  les conditions  rendant possible la vie sous terre.... 

    "Le blanc domine l'espace, apportant fluidité et légèreté à l'ensemble tout en optimisant la diffusion de la lumière, dans le but de combattre efficacement la crainte de l'enfermement, tout en créant des illusions d'optique d'espaces ouverts et lumineux par des murs-écrans transformables à volonté...

    "Ainsi, d'immenses baies virtuelles, donnant sur une plage bordée de cocotiers peuvent à tous moments faire place à un spectacle féerique et interactif de montagne enneigées... ou à bien d'autres applications suivant les humeurs du jour....

    "La seule pensée d'être sous terre peut occasionner à la longue des angoisses terribles, des suffocations terrifiantes... Le manque de soleil occasionne des troubles du sommeil, affecte l'humeur, la fonction hormonale ... Tout ceci étant susceptible de se transformer en maladies chroniques...

    "Il était donc impératif d'exposer les individus à des lumières vives imitant les propriétés de la lumière solaire, afin de leur permettre de vivre pendant de longues périodes en souterrain....

     

    "Le souterrain est vaste... Il s'étend sur plusieurs niveaux étagés en dessous de la terre, sur une superficie d'environ 300 000 mètres carrés, pouvant contenir 5 000 personnes humaines actuellement... 

    "Il a été conçu au départ, au début des années 2030, pour échapper aux chaleurs éprouvantes, aux typhons et tornades, aux terribles inondations et aux gigantesques feux de forêt ....  et surtout au climat d'insécurité qui régnait à cette époque ... souvenez vous ! Les Humains en étaient encore aux balbutiements du régime politique actuel et celui surtout de la Machine... pendant que les dispositions drastiques contre le réchauffement climatique et ses redoutables effets n'étaient pas encore vraiment en place. Il en a fallu du temps pour que vos élus réagissent.... 

    "Depuis, notre Cité souterraine est devenue terre d'asile à de nombreux scientifiques, d'ingénieurs, de techniciens, d'informaticiens et bien d'autres.... bouleversés par les conditions actuelles de la vie humaine,  et surtout par le règne inconditionnel des Technocrates via la Machine... Un règne impitoyable sous couvert d'une fallacieuse démocratie répondant aux critères des Droits de l'Homme... revus et corrigés par la Machine.... 

    "Bref, la Cité a du entreprendre d'immenses et prodigieux agrandissements, aménagements... afin de répondre aux nouveaux impératifs.... Le tout dans la plus grande discrétion, naturellement... ce qui demande une titanesque ingéniosité ! 

    "Nous arrivons à saturation ! Je suppose que d'autres Cités souterraines se développent ou se développeront ailleurs.. afin de pouvoir répondre à la demande.... Mais cela ne fait pas partie de mes acquisitions ?!

    "Vous ne rencontrerez que peu de personnes à cette heure avancée de la nuit... Beaucoup dorment ... La plupart des personnes se lèvent tôt.

    "Nous voici arrivés à l'une des deux salles de restauration... L'autre se trouve juste derrière les verrières holo-écrans... 

     

    FP n° 54 -

     

     

     

    "Dans les étagères derrière les chaises, des programmes de festivités, d'activités culturelles ou sportives, de loisirs, et autres .... sont à votre disposition.

    "Les murs à côté des étagères sont des écrans tactiles sur lesquels vous cliquez pour commander le menu. Vous pouvez créer votre repas ou votre salade composée selon vos habitudes alimentaires ou vos goûts... Un numéro de commande vous sera attribué sur l'écran

    "Cependant, vous devez poser d'abord la main sur cette marque ici, afin que la machine détermine vos besoins ... et vous pesez là, pour vérifier si votre commande est compatible avec votre poids idéal.... Elle prendra en compte également le résultat des examens que vous venez de passer ou que vous passerez régulièrement... Sans votre main et le pesage, la machine ne peut fonctionner pour vous.

    "La machine calculera pour vous le dosage des divers aliments et vérifiera si vos choix sont compatibles avec votre état de santé. Elle vous proposera les meilleurs menus possibles, en fonction de vos goûts,  qu'elle gardera en mémoire !

     

    FP n° 54 - Le Restaurant et la Salle Interactive du souterrain

    Machines à café ou à tisanes, casiers en verre dans lesquels arrivent les commandes préparées par robots

    https://www.lsa-conso.fr/nrf-2017-eatsa-le-restaurant-100-automatique-ou-les-plats-sont-servis-dans-des-casiers,252366

     

    "Votre commande vous arrivera dans un de ces casiers en verre du mur. Vous patienterez devant celui où s'afficheront votre numéro de commande et votre nom (pour éviter les confusions ou les litiges). Votre casier s'allumera et votre commande apparaîtra.

    "Votre nom figure déjà dans la machine depuis l'examen effectué au début de votre arrivée, ainsi que votre image corporelle. Elle vous reconnaîtra de suite.

    "Derrière ce mur se cachent des robots cuisiniers et des machines imprimantes 3D qui prépareront votre repas. Des conseillers diététiciens humains  seront à votre disposition dans chaque étage du souterrain, dans des box voisins du restaurant.. si les menus imposés par la machine vous posent problème.

    "Vous avez également de nombreuses bornes dans lesquelles se trouvent toutes sortes de boissons... Je suppose que vous connaissez déjà le système : il suffit de cliquer sur votre choix et la bouteille tombe dans le tiroir en bas... Vous trouverez des points d'eau aux fontaines réparties dans les salles du restaurant... ainsi que les carafes à remplir. 

    "Ici, les machines à café, thé et toutes tisanes chaudes... 

    "La-bas, des distributeurs de protéines recombinées, mélangées à de l'eau pure, pour le plein d'énergie... idéal pour le petit déjeuner et  pour une journée en pleine forme... surtout si vous manquez de temps pour vous nourrir d'une manière plus classique... Cette nourriture est composée de substances  dont les masses et atomes sont réaménagés en molécules... Vous entendrez les imprimantes 3D lorsque vous mettrez en route le système. C'est une nourriture qui se digère très rapidement et surtout facilement... Nos gardes l'utilisent volontiers lorsqu'ils sont de faction, ainsi que nos sportifs...

    "Sur les verrières et les murs inoccupés se projettent des informations holographiques ou des reportages. 

    "Le restaurant est ouvert 24H/24 H tous les jours de la semaine.

    Nous prenons grand soin de vous ! l'air est sans cesse purifié, la nourriture est savoureuse et nutritive, l'eau est pure : vous pouvez la boire sans crainte aux fontaines et aux robinets de la salle d'eau de vos chambres.. 

     

    "Dans la salle du fond, en passant par cette porte, vous avez à votre disposition une salle interactive dans laquelle vous pourrez vous détendre.... Je vous la recommande vivement avant le coucher.... Elle prédispose au sommeil ! 

    "Vous disposerez de petits salons de réalités virtuelles dans les galeries du souterrains... à partager selon vos goûts avec d'autres personnes intéressées... Il suffira de choisir le sujet sur les holo-écrans de vos chambres et vous serez mis en relation avec ces personnes et le personnel de ces salons...

    "Nous disposons de salles culturelles, de loisirs, d'holo-cinémas interactifs, de spectacles interactifs, sportives... des hammans, saunas, jacuzzis, piscines, salles de massages, de beauté, des studios de musique.... répartis sur les étages du souterrain... Vous pouvez consulter vos holo-écrans de vos chambres pour en connaître toutes les modalités.

    "Je reviendrai vous voir lorsque vous serez prêts pour le coucher, pour vous conduire à vos chambres...

    "Voilà ! Bon appétit Mesdames, Monsieur... "

     

    Les quelques clients du restaurant encore attablés éclatèrent de rire devant le soulagement évident des amies et surtout des mimiques de  Wanga derrière le dos d'Helen lorsque celle-ci disparut enfin dans le couloir... Catlin et Mylan se précipitèrent vers les écrans, sans oublier tout le protocole exigé... main, pesage... 

    Plusieurs menus furent proposés pour chacune, qu'elles comparèrent interloquées ! Mylan avait un dessert de prévu sous chaque proposition, mais Catlin, déçue, n'en trouva aucun ! Un fruit le remplaçait systématiquement ! 

    Fou rire de Wanga quand il remarqua un émoticone grimaçant sous les menus de Catlin lui suggérant de "faire du sport et de la piscine" au moins une fois par jour... Le restaurant de Libreville ne lui avait pas réussi !

    Catlin dut se contenter d'une salade composée et de racines de fougères "cueillies dans la forêt", accompagnées d'un fruit exotique "tiré de nos serres". Elle regretta vivement les barres vitaminées et chocolatées de Wanga !

    Tandis que Mylan savourait déjà une délicieuse truite aux amandes "pêchée dans la rivière de la forêt", servie avec des champignons "de nos caves", suivis d'une curieuse pâtisserie "faite maison" aux fruits exotiques "de la forêt"... totalement inconnus d'elle... finalement délicieuse malgré la légère amertume et le goût acidulé des fruits.

    Wanga, trop fatigué pour se choisir un menu, s'offrit une mixture "protéinée" au goût indéfinissable, bof ! crachée par les distributeurs dans un bol proposé à côté des distributeurs...  qu'il mangea avec une cuillère ... lui rappelant les diverses bouillies de son enfance.. 
    et d'une bière au sorgho titrant 5°.... malgré un soudain désaccord virulent de la machine à menus qui, décidément, surveillait tout, affichant un énorme émoticone grimaçant explosant bruyamment comme une bombe sur tout l'écran.... expliquant à l'infortuné qu'il dépassait largement son quota calorique etc, etc... 

    Catlin, reniflant l'assiette de Wanga, y suspecta une bouillie composée en grande partie de farine d'insectes... Elle goûta la mixture du bout de son index et fit une horrible grimace...  Pouahhh ! infect ! A proscrire ! Même en cas de disette ! 

    Les clients confirmèrent l'intuition de Catlin : c'était bien à base de farine d'insectes ! Il régnait une ambiance festive bon enfant autour d'eux... Ils portaient presque tous des tenues estivales  malgré la relative fraîcheur de l'air parfumé aux essences de fougères.... 

    Les deux amies se félicitèrent d'avoir emporté des combinaisons thermo-régulées qui s'imposaient ici ! 

    Le repas terminé, les convives emmenèrent presque de force les amis épuisés vers la fameuse salle interactive, dans laquelle la frontière était mince entre réalité et rêve, entre l'illusion et le palpable.... 

    "Ici, on se contente de vivre au ras des choses !" leur distilla, énigmatique, un curieux personnage aux yeux vifs, affichant un éternel sourire béat sous sa longue tignasse de bobo lui retombant sur des épaules maigres...

    Ce grand échalas, se déplaçant sur d'antiques tongs, portait un tee-shirt coloré sur un long bermuda, rappelant à Catlin les photos jaunies racontant la jeunesse de son père. Il paraissait à la fois si jeune et pourtant si vieux dans son allure dégingandée... Il se présenta à Wanga comme un "génie de l'informatique, sortant tout droit des écoles de Google..".

    Wanga, avec sa bienveillance habituelle, lui tendit la main que le jeune génie serra mollement... 

    Catlin et Mylan jouèrent un temps avec les images interactives des murs de la salle, puis rejoignirent Wanga, complètement indifférent à ce "genre de bricoles tout juste bonnes à amuser les enfants".... 

    Helen, comme semblant sortir d'une boite, surgit devant eux et ils filèrent avec soulagement vers les "lieux de repos"... Ouf ! 

     

    LUCIOLE

    A SUIVRE

     

    1041 pages lues le 05/06/2019

     

     

    https://positivr.fr/musee-interactif-digital-immersion-la-villette-paris-teamlab/

     

     

     

    Pour les personnes intéressées : 

     

    ESPACE DOCUMENTATION :

     

    LE FUTUR ... DEJA LA, AUJOURD'HUI... 

     

     

    - Les  6 restaurants les plus connectés de France :

    https://www.restoconnection.fr/les-6-restaurants-les-plus-connectes-de-france/

     

    - Tables tactiles pour restaurant :

    http://www.dymension.fr/produits/nos-tables-interactives/tables-tactiles-restaurant/

     

    - Murs interactifs dans restaurant :

    http://studio887.zenchef.com/photos/

     (1 H 45 mn de spectacle interactif avec immersion 360°) - Trans en Provence - Var

     

     - La table connectée avec menus et jeux en attendant les plats  (vidéo):

    https://www.youtube.com/watch?v=5YhedeyjDi0

     

    - LA CUISINE RECONSTITUEE PRO-VITAMINEE ET PROTEINEE :

    https://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1190646-resto-robot-eatsa-pause-dejeuner-du-futur/

     

    Nous mangeons des insectes sans le savoir (Europe1) 

    https://www.europe1.fr/societe/ces-insectes-que-vous-mangez-sans-le-savoir-3575474

    Extrait :

    "Les insectes sont peut-être l'avenir de notre alimentation. Mais ils sont déjà présents dans ce que nous consommons puisque d'après l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation), nous avalons environ 500 grammes d'insectes par an, en moyenne, sans même le savoir. Ces insectes "sont présents sous forme de particules et de morceaux dans à peu près tout ce que l'on mange", indique Clément Scellier, co-fondateur de Jimini's (marque d'aliments à base d'insectes), dans l'émission Circuits Courts sur Europe 1."

     

    - SOL INTELLIGENT lançant alertes en cas de chute ou de malaise :

    https://www.silvereco.fr/maricare-un-sol-intelligent-qui-lance-lalerte-en-cas-de-chute-ou-de-malaise/3152991

     

     Villes sous terre

    (en anglais, mais vous pouvez mettre sous titrage français dans "paramètres" :

     

    - Villes sous terre :

    http://www.urban-hub.com/fr/cities/dix-villes-souterraines-a-decouvrir/

    https://dailygeekshow.com/vivre-sous-terre/

     

    - une ville souterraine dans l'Australie d'aujourd'hui, pour fuir la chaleur : Coober Pedy :

    https://www.easyvoyage.com/actualite/une-ville-autralienne-au-milieu-desert-80737

     

     

     

     

     

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

    Episode n° 48 - Les cigognes noires - Départ de l'Hôtel de Libreville - La Brume - les insectes - Procréation - le Marigot - les cigognes noires - les nids des cigognes noires - le Vol des cigognes noires - Départ

    Episode n° 49 - La MOTO gabonaise - les routes à touristes modernes - les Pistes en latérite gabonaises - Pistes bourbeuses en saison de pluie - La Moto - En route pour la Lopé...

    Episode n° 50 - le Traquenard - Les Grumiers - les Appels de phares des grumiers - Barrage militaires et agents de la Sécurité annoncé - Terreur des amis - La Sécurité, force dangereuse secrète, arme du CDU - Fuite de Wanga dans la Jungle - Course folle dans la Jungle - le Drone des agents de la Sécurité - Appel de Wanga vers un scientifique de sa connaissance....

     Episode n° 51 - La Chanson du coeur - Wanga sacrifie sa vie - Le Monde dans les Ténèbres - La Puissance noire occulte - Fuite dans la Jungle - Scrupules de Mylan - Le héros virtuel et le vrai Héros - Wanga Héros pour Mylan et Catlin - les liens forts de l'amitié - l'amour de Catlin et Wanga - ces cons de bots..

    Episode n° 52 - Zones d'ombres - La brume dans la jungle - les Ombres noires cagoulées - Amis ou Ennemis ? - Alarmes incessantes des bots - la Grotte - Claustrophobie de Catlin - Le lac souterrain - le labyrinthe de couloirs obscurs - Panique des Femmes - La Paroi qui s'ouvre - le train de wagonnets ogivales - Vitesse folle vers l'inconnu dans les entrailles de la terre....

     

    Pin It

    24 commentaires
  • FP n° 53 - Le mystérieux souterrain

     

    FUTUR PROCHE n° 53

     

     

    Musique d'ambiance  

     

    LE MYSTERIEUX SOUTERRAIN

     

     

    Wanga et les amies, accompagnés de leurs guides,  furent scotchés sur leurs sièges dans la voiture ogivale ... (Episode précédent n° 52 - ICI)

     

    Le train ralentit progressivement, et finit par stopper au bout de ce long tunnel apparemment sans issue... 

     

    FP n° 53 - Le mystérieux souterrain

     

    De solides gaillards athlétiques, sanglés dans des combinaisons thermo-régulées gris métallisé, les attendaient arme au poing.

    Les Femmes reconnurent en frissonnant les fameux désintégrateurs dont se servaient les Agents secrets de la Sécurité en cas de "nécessité absolue".

    Les ombres noires qui les avaient pris en charge sortirent en premier, se chargeant des bagages... On aida les Femmes, étourdies par la vitesse fulgurante du train, à descendre sur la voie de droite.

    Comme pour la fois précédente, la paroi du fond du tunnel devant eux s'ouvrit silencieusement en deux. Cette lourde porte blindée avait plus de deux mètres d'épaisseur. Les Femmes, impressionnées, paniquées, hésitèrent à la franchir. Il fallut toute la souriante persuasion de Wanga, qui, en se faufilant entre elles, les poussa doucement avec des paroles rassurantes....

     

    FP n° 53 - Le mystérieux souterrain

    Ils débouchèrent dans une immense salle voûtée aux murs et sol métalliques lisses et  noirs. Dans la pénombre chichement éclairée par des veilleuses encastrées dans le haut plafond, elles remarquèrent des rangées d'une multitude de tubes noirs mobiles, comme de gros spots, fixés sur les parois et la voûte... tous dirigés vers eux.

    Wanga, entourant chacune d'un bras protecteur, les encouragea à lui faire confiance...

    "Désintégrateurs ! Dispositif défensif en cas d'intrusions ennemis" leur souffla t-il " N'ayez crainte, nous sommes bien protégés désormais !" Il rit doucement : "Les ennemis ne sont pas les bienvenus ici !"

    Catlin, angoissée, pensa qu'il y avait de quoi désintégrer toute une armée dans cette sombre salle.

    Ils traversèrent au pas de course l'immense salle glaciale et la paroi du fond s'entrouvit comme les fois précédentes, découvrant également une porte blindée identique à celle loin  derrière leurs dos.

    Ils déboulèrent, totalement éblouis, dans une sorte de salle-laboratoire violemment éclairée aux murs d'un blanc immaculé,  remplie d'instruments de toutes sortes et de quelques fauteuils blancs confortables

    A droite, non loin de l'entrée de la salle, une installation ultra-sophistiquée "d'investigation corporelle"... Au plafond était suspendu un énorme cylindre noir faiblement éclairé.. 

     

    Wanga, montrant l'exemple, s'installa debout sous ce cylindre. Un faisceau lumineux en jaillit, irradiant Wanga d'un halo verdâtre cylindrique éblouissant. L'appareil émettait un sourd grondement impressionnant. Spectacle féérique, mais fort inquiétant pour les Femmes peu habituées à de tels appareils.

    Elles comprirent qu'on scannait leur ami de la tête aux pieds. Un hologramme de Wanga se détacha de l'immense écran mural, présentant tous les organes de son corps. Les organes se détachèrent un à un, tournant lentement sur eux-mêmes devant l'holo-écran. 

    Le cerveau de Wanga, comme débité en coupes transversales, fut analysé avec la plus grande attention par la machine....

    L'examen médicale dura plusieurs longues minutes. Puis un Homme en combinaison bleue sortit d'une salle adjacente et enfila un appareil sur le doigt de Wanga. Une machine crépitait dans la salle à côté... 

     

    FP n° 53 - Le mystérieux souterrain

    Le cylindre du plafond s'éteignit. Sur l'holo-écran défilait sans bruit toutes sortes de notes, de formules chimiques et scientifiques, de diagrammes mystérieux.

    L'infirmier retira l'appareil et nettoya la goutte de sang du doigt de Wanga et l'appareil avec des lingettes désinfectantes.

    Wanga fit quelques pas hors du champ du cylindre, se retourna et adressa un sourire rassurant aux Femmes.

    Une vive émotion étreignit Catlin. 

    "A quoi rimait toute cette comédie ? son bot ne suffisait-il pas ? Il contenait tout son dossier médical journalier. Sa montre connectée, d'un clic, pouvait fort bien les faire apparaître.... "

    Il régnait dans la salle une étrange ambiance, un silence que seuls les appareils troublaient. Les Hommes en noirs avaient disparu avec leurs affaires dans la salle suivante... 

    L'infirmier s'approcha d'elle. Vaillamment, elle se rebella :

    "Cet examen est inutile. Je suis équipée d'un bot dernière génération très performant et d'une montre connectée !"

    L'infirmier lui répondit très aimablement, en l'encourageant à le suivre :

    "Venez, vos bot et montre connectée ne peuvent fonctionner ici, Madame, nous sommes sous contrôle !"

    La stupéfaction, vite suivie d'une profonde terreur, submergea Catlin. Elle vacilla sous le choc !Elle était déconnectée... déconnectée ! 

    L'infirmier la rattrapa précipitamment. Wanga courut vers elle et la prit tendrement dans ses bras puissants.

    "Tout va bien, Catlin ! Cet examen de contrôle est primordial pour la Communauté vivant confinée dans ce souterrain. Il détermine ton état de santé et vérifie ta non-contagion. Comprends-tu ?"

    Mylan se précipita sous le cylindre à la place de Catlin afin de la rassurer et de lui permettre de récupérer. Elle avait confiance en leur ami.

    Wanga s'inquiéta soudain devant les yeux furibonds de Catlin.

    "Il faut les comprendre, Catlin ! Ton bot, ta montre connectée et la puce dans ton bras  émettent en permanence notre position et des messages au CDU...  qui nous retrouverait très rapidement... Nous sommes dans une atmosphère protégée qui déconnecte momentanément tous nos appareils pendant tout notre séjour dans ce lieu d'asile... 
    "Je t'assure, vraiment, tout va bien, tout va bien ! 

     

    "J'ai la frousse !" avoua Catlin, agitée de tremblements nerveux.

    Il la serra tout contre lui, essayant de lui communiquer sa chaleur. Elle était glacée ! Elle se détendit graduellement et s'abandonna légèrement dans ses bras... Mais il sentit une résistance qui le blessa !

    L'infirmier vint la chercher. Elle se laissa faire, résignée, essayant de retrouver son calme. Tout cela lui déplaisait profondément... 

    Enfin, l'infirmier la libéra... et les enjoignit d'attendre quelques instants dans les fauteuils. 

     

    FP n° 53 - Le mystérieux souterrain

     

    Après une pause qui leur sembla une éternité, il reparut en souriant :

    "Tout va bien, examen excellent ! Vous aurez simplement besoin de continuer vos compléments alimentaires rajeunissants... Peut être même d'un traitement bio-régénérateur... Mais soyez sans inquiétude, vous serez prises en charge par nos services, désormais, gratuitement...."

    Coup de poignard dans l'estomac de Mylan qui s'affola :

    "Avons-nous tant vieillies ?"

    Ce qui déclencha un fou-rire tonitruant de Wanga, mais Mylan le fusilla du regard avec une telle colère qu'il ravala son rire... avec beaucoup de mal, par égard pour sa "soeur" qu'il aimait tellement... 

    Les gardes, impassibles, avaient à peine esquisser un léger sourire....

    L'infirmier s'inquiéta soudain :

    "Vous avez un besoin urgent de vous alimenter, Mesdames. Ces messieurs vont vous conduire dans la Salle du restaurant..." 

    Les gardes entourèrent vivement Wanga et les deux amies qui les suivirent sans résistance. Ils étaient effectivement très affamés ! 

    Luciole

    A SUIVRE

     

     467 pages lues le 29-05-2019

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

    Episode n° 48 - Les cigognes noires - Départ de l'Hôtel de Libreville - La Brume - les insectes - Procréation - le Marigot - les cigognes noires - les nids des cigognes noires - le Vol des cigognes noires - Départ

    Episode n° 49 - La MOTO gabonaise - les routes à touristes modernes - les Pistes en latérite gabonaises - Pistes bourbeuses en saison de pluie - La Moto - En route pour la Lopé...

    Episode n° 50 - le Traquenard - Les Grumiers - les Appels de phares des grumiers - Barrage militaires et agents de la Sécurité annoncé - Terreur des amis - La Sécurité, force dangereuse secrète, arme du CDU - Fuite de Wanga dans la Jungle - Course folle dans la Jungle - le Drone des agents de la Sécurité - Appel de Wanga vers un scientifique de sa connaissance....

     Episode n° 51 - La Chanson du coeur - Wanga sacrifie sa vie - Le Monde dans les Ténèbres - La Puissance noire occulte - Fuite dans la Jungle - Scrupules de Mylan - Le héros virtuel et le vrai Héros - Wanga Héros pour Mylan et Catlin - les liens forts de l'amitié - l'amour de Catlin et Wanga - ces cons de bots..

    Episode n° 52 - Zones d'ombres - La brume dans la jungle - les Ombres noires cagoulées - Amis ou Ennemis ? - Alarmes incessantes des bots - la Grotte - Claustrophobie de Catlin - Le lac souterrain - le labyrinthe de couloirs obscurs - Panique des Femmes - La Paroi qui s'ouvre - le train de wagonnets ogivales - Vitesse folle vers l'inconnu dans les entrailles de la terre....

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    FP n° 52 - Zones d'ombres

     

     FUTUR PROCHE n° 52 

     

    ZONES D'OMBRES

     

    La brume s'épaississait. La Forêt s'enveloppait de vapeurs âcres.

    Wanga n'alluma pas les phares qui auraient pu trahir leurs présences.Il jetait attentivement  des regards anxieux autour de lui. 

    Partout des clameurs, des hurlements stridents, des glapissements. Les Femmes enfilèrent les lourdes et chaudes vestes de Wanga tant il faisait froid. 

    La ventilation tournait à fond, les vitres sales du 4x4 s'embuaient sans cesse... 

    L'inquiétude de Wanga s'accentuait. "Nous arrivons au but" déclara t-il doucement aux Femmes Elles avaient remarqué le changement d'attitude qui s'opérait en lui, en l'attribuant aux mauvaises conditions climatiques... Soudain attentives, elles tentèrent de percer le mystère du brouillard, tout comme lui.

    Brusquement, Wanga ne put masquer son émotion... Un vif éclair illuminait la brume, bientôt suivi d'un autre. Il stoppa le 4x4 en laissant le moteur tourner au ralenti. 

     

    FP n° 52 - Zones d'ombres

     

    L'ombre de la terreur plana sur les Femmes qui retinrent leur souffle, tétanisées.

    Wanga se força au calme. Un tremblement anxieux lui donnait la chair de poule.....

    Un long sifflement modulé le rassura net : enfin !

    "Pas d'inquiétude !" souffla t-il en riant "ce sont des amis qui viennent nous aider !"

     

    FP n° 52 - Zones d'ombres

     

    Une ombre noire cagoulée, portant un masque  de vision nocturne,  frappa sur sa vitre que Wanga entrouvrit. Un bref éclair de lumière sur le visage de Wanga, puis sur les femmes recroquevillées au fond du véhicule, osant à peine respirer... 

    Déjà, des Hommes tout de noir vêtus, cagoulés, un masque de vision nocturne sur les yeux, ouvraient le coffre du 4x4 et en sortaient méticuleusement tout le contenu. D'autres s'emparèrent des affaires stockées sur le siège passager. Wanga jetait fébrilement pèle mêle tout ce qui traînait dans les recoins et coffres du véhicule dans l'immense sac à ses côtés... 

    "Vite, dépêchez-vous ! sortez !" ordonna l'ombre qui semblait être le chef de ces  énigmatiques personnages.

    On aida les Femmes à descendre du véhicule et on les entraîna vivement dans le brouillard.

    Wanga les suivait... Les deux amies, surprises, entendirent s'éloigner le 4x4... 

     

    Catlin angoissait, le coeur battant la chamade. Mano, sortant soudain de son silence, l'inondait de messages d'alertes confus et violents qui la foudroyaient, l'accablaient.

    Mylan, épuisée, se laissait faire sans réagir, occupée à ne pas trébucher dans cette purée de poix sur le sol accidenté et les racines.

    Quelque chose de sombre se dressa devant elles, comme une immense muraille noire. Des mains écartaient les buissons difficilement pénétrables, et les lianes qui dissimulaient l'entrée d'une grotte d'où sortait une haleine fétide aux relents de renfermé, de moisi, de champignon. Elles se faufilèrent parmi la végétation dense, encadrées, guidées, poussées  par les Hommes en noir.

    "Attention, baissez la tête, courbez vous !" souffla une voix d'Homme autoritaire, tandis qu'une main impérieuse appuyait sur la tête de Catlin pour l'obliger à se baisser.

     

     

    FP n° 52 - Zones d'ombres

    Catlin ravala sa fierté, les nerfs à vif, et pesta en glissant sur le sol bosselé et humide, souvent caillouteux du sombre boyau étroit qui n'en finissait plus, cramponnée au bras de son guide... en proie à une crise de claustrophobie naissante....  Les cagoulés, portant des masques à vision nocturne qui leur permettaient de voir en pleine nuit, marchaient d'un bon pas difficile à suivre.

    Le piétinement des pas étouffés se répercutait sur les parois humides, roulait dans le noir absolu du boyau... Ils dévalaient une pente, courbés comme des sioux...l

    Au bout d'une éternité, l'Homme de tête leur murmura :

    "Vous pouvez vous relever, nous sommes dans une grande salle !"

     

    FP n° 52 - Zones d'ombres

     

    Enfin ! Les Femmes avaient le dos broyé. Des lampes torches illuminèrent une vaste salle dont la voûte s'hérissait de stalactites qui se reflétaient dans l'eau claire et scintillante d'un petit lac souterrain. Des ombres confuses dansaient sur les parois rugueuses de la grotte.

    Catlin, qui étouffait, se précipita et, se baissant,  recueillit l'eau à pleines mains et s'aspergea le visage.  Elle était glacée ! Des petites choses molles évoluaient dans l'eau transparente. Elle n'osa pas boire.

    Déjà, son guide la tirait par le coude... 

    "Venez, avec ces torches, nous risquons d'être des proies faciles ! Suivez moi !"

    La caverne se resserra à nouveau en un boyau étroit suintant d'humidité. On éteignit les torches. 

    Cramponnée au bras de son guide, Catlin respirait avec beaucoup de difficulté, le corps secoué d'un tremblement incoercible, consciente d'être incapable de pouvoir faire face à cette effrayante situation. De fines gouttelettes de sueur lui perlaient le front et les tempes, lui piquaient les yeux... son mode de raisonnement profondément ébranlé par les alertes virulentes de Mano...

    Il régnait comme une étrange vibration dans l'air, à peine perceptible !

     

    FP n° 52 - Zones d'ombres

     

    Le labyrinthe de couloirs obscurs déboucha soudain dans une crypte. Les torches s'allumèrent. Mylan, les yeux agrandis par la peur, agrippa brusquement le bras de Catlin qui se retourna en scrutant son amie.

    "Do-Mi ne cesse de me persécuter !" lui souffla Mylan... 

    "Mano aussi, Mylan ! Je n'en peux plus... Il va me rendre folle !" cria presque Catlin

    "Que se passe t-il, Mesdames ?" questionna le Chef

    Sans lui répondre, Catlin se tourna vers Wanga qui arrivait et, le fixant dans les yeux, le questionna fébrilement :

    "Nos bots vont nous rendre folles, Wanga ! Ils ne cessent de nous mettre en garde... Es-tu certain de tes amis ?"

    Wanga lui sourit en lui répondant doucement, posément :

    "Certain, Catlin ! Pas de panique ! Hé ! Je suis là !!!"

    Catlin laissa échapper un profond soupir et s'adossa lourdement sur la paroi suintante en fermant les yeux. Elle tremblait violemment... Wanga esquissa un mouvement vers elle afin de la rassurer, mais le Chef le devança et, prenant Catlin par les épaules, il la poussa doucement devant lui sous les lueurs vives des torches...

    "Pas d'inquiétude, Mesdames... Nous sommes sous contrôle ici ! Vos bots aussi ! Plus rien de grave ne peut vous advenir... Allez, confiance, nous sommes arrivés !"

     

    La crypte était sans issue. Un Homme éclaira la paroi rocheuse du fond d'un faisceau lumineux rouge. La paroi s'entrouvrit lentement... sur un long couloir bétonné, vaguement éclairé par des veilleuses encastrées dans le plafond, dans lequel attendait un petit train de voitures en forme d'ogives sur des rails... 

     

    FP n° 52 - Zones d'ombres

     

    Des Hommes, qui ressemblaient à des plongeurs dans leur combinaison noire et leur masque de vision nocturne, rassemblaient les bagages dans les premières voitures, puis chacun s'engouffra dans les véhicules spacieux...

    Les Femmes se laissèrent lourdement choir sur des fauteuils en forme de coquilles souples particulièrement confortables et le train s'ébranla sans bruit, à peine un léger sifflement, puis fila à une vitesse folle vers l'inconnu.

    Wanga et les amies, accompagnés de leurs guides,  furent scotchés sur leurs sièges dans la voiture ogivale ... 

     

    Luciole

     

    A SUIVRE

     

     

    332 pages le 21/5/2019

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

    Episode n° 48 - Les cigognes noires - Départ de l'Hôtel de Libreville - La Brume - les insectes - Procréation - le Marigot - les cigognes noires - les nids des cigognes noires - le Vol des cigognes noires - Départ

    Episode n° 49 - La MOTO gabonaise - les routes à touristes modernes - les Pistes en latérite gabonaises - Pistes bourbeuses en saison de pluie - La Moto - En route pour la Lopé...

    Episode n° 50 - le Traquenard - Les Grumiers - les Appels de phares des grumiers - Barrage militaires et agents de la Sécurité annoncé - Terreur des amis - La Sécurité, force dangereuse secrète, arme du CDU - Fuite de Wanga dans la Jungle - Course folle dans la Jungle - le Drone des agents de la Sécurité - Appel de Wanga vers un scientifique de sa connaissance....

     Episode n° 51 - La Chanson du coeur - Wanga sacrifie sa vie - Le Monde dans les Ténèbres - La Puissance noire occulte - Fuite dans la Jungle - Scrupules de Mylan - Le héros virtuel et le vrai Héros - Wanga Héros pour Mylan et Catlin - les liens forts de l'amitié - l'amour de Catlin et Wanga - ces cons de bots...

    Pin It

    16 commentaires
  •  

     FUTUR PROCHE n° 51

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    LA CHANSON DU COEUR

     

    "SUR LES DURS CHEMINS DE LA VIE,

    MA MIE, J'AI RENCONTRE L'AMOUR !

    Et L'AMITIE AUSSI ...."

    (Chansonnette de Wanga)

     

    Puis le véhicule reprit les chaotiques chemins forestiers qui formaient des labyrinthes et des entrelacs compliqués au coeur d'une végétation touffue... (Episode précédent n° 50 - ICI)

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    Une pensée obsédait Wanga... il savait qu'il sacrifiait sa vie en protégeant les deux femmes ! Quelle sécurité pouvait-il leur apporter, face à ce gouvernement jaloux de ses prérogatives ?

    "Toute cette Technologie brillante, d'une puissance redoutable, ne représentait aucunement l'intérêt public, mais servait uniquement une élite dominante... Les Humains n'avaient plus la capacité de protéger leurs intérêts propres et encore moins eux-mêmes...." 

    L'Humanisme de Wanga se révoltait devant l'inéluctable... Le Monde glissait imperceptiblement dans les Ténèbres, dans le Mal absolu.... Et pourtant, la plupart des êtres humains était plongée dans un optimiste béat, via les bots !

    "Nous entravons les projets d'une Puissance noire occulte, sournoise, invisible, menaçante.... " se désola t-il, les yeux voilés de larmes.... 

    Fulgurante lucidité qui happait son courage... 

    "Ils disposaient de moyens d'investigations tellement extraordinaires... Allait-il disposer du Temps nécessaire pour aller à la rencontre du scientifique qui acceptait de les aider... ?"

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    Profondément déconcerté, il conduisait le 4x4 avec prudence sur ces chemins impossibles... La végétation, elle aussi, se dressait parfois comme une barrière infranchissable, qu'il fallait contourner afin de retrouver la piste à peine plus large que le véhicule...

    "Mille contretemps dans ces régions inhospitalières, mais autrement plus aisément confortables que ceux auxquels il devait faire face, avec cette organisation sectaire qui possédait des ramifications invisibles partout. Il sentait combien désormais elle frappera dans l'ombre.... 

    "Allaient-ils se contenter de les suivre, d'épier leurs moindres déplacements ? 

    "Allaient-ils envoyer des éclaireurs lourdement armés dans la Forêt pour les en déloger ? "

    Wanga comprit que les mailles du filet se resserraient inexorablement autour d'eux.... 

    Dans l'urgence, il se mit à prier, à supplier...

    "Non, non, non, il ne se découragera pas... Non ! Il refusait de se laisser enfermer dans la Jungle... Il refusait violemment de laisser ses deux amies aux mains de ces éminences noires.... il ira jusqu'au bout, jusqu'au bout, il le fallait ! Leurs vies en dépendaient... En acceptant de les aider, il s'était de toute façon compromis... Il aurait dû refuser catégoriquement au lieu de fanfaronner... Il regretta sa légèreté bien masculine devant deux ravissantes femmes... Il était bien coupable de les avoir entraînées dans cette sombre aventure... Elles étaient si naïves, si innocentes, si....... citadines ! Quelle leçon, quelle leçon d'humilité pour lui...  Jamais son père n'aurait agi avec autant d'inconséquences... son père qui comptait tant sur lui"

     

    Un épais silence régnait dans l'habitacle, entrecoupé seulement par les protestations bruyantes et vigoureuses du véhicule sur ces chemins sillonnés de racines et de pierrailles, de mares boueuses, de trous profonds...

    Violemment secouées, ballottées, fatiguées, les femmes se sentaient exilées, profondément découragées malgré le dévouement extraordinaire de Wanga...
    Une sombre tristesse les assaillait !

    Mylan s'en voulait tellement ! Elle n'aurait pas dû entraîner ses amis dans cette aventure... Elle s'était sentie si libre de ses choix ! Elle ne l'était pas, loin de là ! 

    Certitude intérieure qu'"ils" allaient les déloger de la forêt, comme "ils" l'avaient fait pour Dérik, comme pour tous ces malheureux scientifiques, voire peut être d'autres personnes de part le monde.... 

    Tous ces enlèvements démontraient à quel point leur tactique était de tomber inopinément sur les personnes... sans que personne, personne, ne viennent à leur secours... Toutes ses pensées se tournèrent vers Dérik, vers cette jolie femme à ses côtés...
    "Qu'avait-elle donc espérer ??? Même Catlin avait vigoureusement désapprouvé sa fuite vers l'Inconnu.... Elle ne l'avait pas écoutée... Elle avait même lâchement acceptée qu'elle vienne : on serait plus fort à deux.... Grande bouffée de tendresse envers sa fougueuse amie.... qu'elle maternait tant et qui, pourtant, se montrait beaucoup plus courageuse qu'elle...."

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    Le 4x4 barbotait de plus en plus souvent dans des  mares de boues qui giclaient sur les vitres... C'était à peine si Mylan pouvait encore distinguer la végétation qui frappait violemment le lourd véhicule... 

    "Toute cette boue, c'était la sienne ! Avait-elle provoqué le destin au risque d'en être la victime ? Avait-elle attiré le malheur sur ses amis à jamais ? 
    "Son aveuglement était lourd de conséquences... N'étaient-ils pas devenus ses complices bien malgré eux, face à cette Justice occulte gangrenée par le Mal ? 

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    Elle qui recherchait avec tant de volupté les émotions violentes provoquées par les tragédies fictives des réalités virtuelles..... voilà qu'elle frissonnait de dégoût face au malheur réel qui leur tombait dessus par sa faute.... 

    "La vraie souffrance n'était pas aimable ! Elle n'attirait que répulsion de la part de Mylan !

    "Comme il était facile de compatir à la détresse des héros fictifs ! A présent, elle en comprenait toute l'infamie...

    "La délectation ressentie devant le spectacle des détresses humaines, même fictives, était détestable !" 

     

    Cette soudaine lucidité l'écrasait ! elle sentait combien elle avait confondu réalité virtuelle et réalité vraie, avec une légèreté de coeur qui la confondait...

    "Elle ne pourra plus cautionner désormais une telle immoralité qui pervertissait l'intelligence, le coeur, l'âme... de l'espèce humaine..."

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    Mylan rencontrait pour la première fois de sa vie le vrai Héros, celui qui n'hésitait pas à leur porter secours avec un vrai sacrifice de soi .... en toute simplicité.... avec une générosité qui la confondait.

    "Wanga défiait la raison... La nature chimérique des héros fictifs, se résumant souvent à la Loi du plus fort, même dans les rapports entre le Bien contre le Mal, se révélait avec violence à l'intelligence de Mylan...

    "Wanga n'avait rien de cela ! C'était sa bonté radieuse seulement qui le poussait vers l'abnégation, vers le dévouement, vers le sacrifice de lui-même ! Quelque Chose de Lumineux en lui qui le dépassait, qui les dépassaient, Catlin et elle.... Elle le savait ! Elle se sentait  broyée par la culpabilité...

    "Non, il n'avait pas l'étoffe d'un héros habituel : il était bien plus que cela !"

    Mylan se mit à pleurer doucement... pas seulement par la tragédie de leur situation... non plus à cause de cette culpabilité infernale... mais parce qu'elle avait rencontré un vrai Vivant ! Ce n'était pas un hasard, elle le sentait... Il fallait que son coeur rencontrât un tel Homme pour lui redonner espoir en l'humanité toute entière.... Douceur de son sentiment pour lui : c'était son frère en humanité... Un frère tel qu'elle aurait voulu avoir ! Elle était riche... riche d'avoir un tel frère, riche d'avoir Catlin pour soeur, une soeur indispensable dans sa vie de solitude...."

     

    Wanga, qui surveillait discrètement les femmes dans son rétro, s'aperçut que Mylan pleurait doucement, tête baissée... Il ralentit, stoppa le véhicule, sortit dans la nuée de bestioles affamées... 

    Surprises, les deux amies crurent à un nouveau danger... Mais non, il fit le tour de la voiture, contournant le capot fumant, en se frayant un chemin dans la végétation, ouvrit la porte du côté de Mylan, derrière le siège passager,  et prit doucement Mylan, totalement confuse, dans ses bras, comme s'il s'agissait d'une enfant à calmer...." Là, là, c'est fini, c'est fini, on s'en sortira, promis !"

    Catlin, toute à ses pensées, n'avait rien remarqué du chagrin de son amie  ! Profondément émue, elle prit la main de Mylan... "Mais oui, je t'assure, Wanga sait comment nous sortir de là, j'en suis certaine", balbutia t-elle sans regarder Wanga, avec cette timidité qui la foudroyait... Comment pouvait-elle être aussi empotée devant lui ? 

    C'est alors que Mylan sortit d'une toute petite voix ces mots complètement ahurissants :

    "Ça va, Wanga, ça va ! c'est que.... je suis si heureuse d'avoir une vraie famille de coeur, vois-tu ! J'ai une soeur fidèle et aimante que j'aime tendrement... maintenant, j'ai un frère ... celui que je désirais tant ! Un frère qui me remet debout, un Vivant qui me rend Vivante... un homme qui me redonne espérance en l'être humain.... Comprends-tu ?"

     

    Profondément bouleversé, Wanga se recula, désorienté... C'était bien la première fois qu'on lui envoyait pareil message... Il ne sut que dire ! Il regarda Catlin qui rayonnait de fierté ! Elle opinait de la tête dans un grand sourire.... Elle n'avait plus les mots non plus, mais son regard en disait tant... Il ne trouva rien de mieux que de leur tendre à toutes les deux  une main qu'elles serrèrent fort... 

    Les bestioles avaient profité de l'aubaine pour se précipiter en vagues crissantes et bourdonnantes dans le véhicule... Wanga referma vivement la porte... Les femmes recouvrirent rapidement leur tête de la résille... Catlin se saisit du pulvérisateur d'insecticide sur le siège passager et en pulvérisa l'habitacle, pendant que Wanga regagnait son siège et redémarra le 4x4... 

    Ils roulèrent ainsi jusqu'au soir dans la forêt dense qui s'embuait progressivement... 

    Le coeur de Catlin chantait : elle avait trouvé l'Homme sans le chercher... Il était venu à elle, tout simplement ! Malgré la situation, elle était vraiment heureuse.... Elle savait profondément qu'il les sortirait de là.... 

    Wanga avait lu l'amour et l'incroyable confiance de Catlin pour lui dans ses yeux... C'était gagné, d'un coup, gagné... Stupéfait, il jubilait ! Il se sentit soudain fort, fort de la tendresse de Mylan, fort de l'amour tout neuf, sincère de Catlin.... Oui, ils étaient forts... Ensemble ! 

    Il se mit à chantonner joyeusement.... Ils arriveront bientôt à l'abri ! Mais il se garda bien de le dire, pour ne pas renseigner les bots, ces foutus bots, ces cons de bots... Ses premiers ennemis, c'étaient bien eux ! Il les haïssait !

    Sur tous les tons, il proclamait sa joie en boucle en improvisant une ritournelle, toujours la même, qui fit rire les femmes de bon coeur et qu'elles reprenaient parfois en choeur .... :

     

    "SUR LES DURS CHEMINS DE LA VIE,

    MA MIE, J'AI RENCONTRE L'AMOUR !

    Et L'AMITIE AUSSI ...."

     

    FP n° 51 - LA CHANSON DU COEUR

     

    Episodes n° 1 à 35  : voir ICI (sur n° 35)

    Episodes n° 36 à 45 : voir ICI  (sur n° 45) 

    Epicode n° 46 - Révélations de Wanga- Jésus - Juan Diego - Notre Dame de Guadalupe - Espionnage du CDU - Pas de bot pour Wanga - Les Fang et Dieu Amour - La Peur de Mylan - Déception de Catlin - Mano muet - Complot du CDU

    Episode n° 47 - Le Chant en Langue ou glossolalie - Extase et Fou rire de Catlin - Le rire contagieux - Les locaux - Allégresse générale - l'Esprit d'Amour et les Fang - Thérèse d'Avila - "Le Grand Rire Divin" de Paul Claudel - Silence radio des bots de Mylan et Catlin ???

    Episode n° 48 - Les cigognes noires - Départ de l'Hôtel de Libreville - La Brume - les insectes - Procréation - le Marigot - les cigognes noires - les nids des cigognes noires - le Vol des cigognes noires - Départ

    Episode n° 49 - La MOTO gabonaise - les routes à touristes modernes - les Pistes en latérite gabonaises - Pistes bourbeuses en saison de pluie - La Moto - En route pour la Lopé...

    Episode n° 50 - le Traquenard - Les Grumiers - les Appels de phares des grumiers - Barrage militaires et agents de la Sécurité annoncé - Terreur des amis - La Sécurité, force dangereuse secrète, arme du CDU - Fuite de Wanga dans la Jungle - Course folle dans la Jungle - le Drone des agents de la Sécurité - Appel de Wanga vers un scientifique de sa connaissance....

     

    12/05/2019 : 340 pages vues

    Pin It

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique