• TACO - LA MARE

     

    LA MARE 

     

     

    TACO - LA MARE

     

    Le soleil s'éveillait tout doucement dans ce petit matin brumeux. L'ombre vaporeuse dans la blanche clarté poursuivait un songe...

     

    TACO - LA MARE

     

    Sur la mousse diamantée vaquait, silencieuse, une araignée...

     

    TACO - LA MARE

     

    Mollement lovée au cœur d'une fleur fanée toute détrempée, engourdie par le froid , Coxi écoutait la vie bruisser, et languissait après son ami...

    Le Jardin, humide de pleurs, rougissait de chagrin : le soleil avait fuit et Taco aussi ...

    Depuis la veille, le silence répondait aux cris de Coxi... Où était-il donc parti traîner sa vie ?

    Au loin sa plainte répondait à son ennui en écho docile...

     

    TACO - LA MARE

     

    N'y tenant plus, elle déploya ses ailes diaphanes et s'envola, craintive, vive et frêle,
    zigzagant entre les buissons cramoisis..

     

    TACO - LA MARE

     

    Elle fureta dans tous les recoins du Jardin et, enfin, le trouva, mal en point, couvert de vase,
    sur les bords herbeux d'une mare dont l'eau reflétait le ciel opaque et la végétation roussie.

    Grelotant , il la reçut en bredouillant :

    "J'ai touché l'enfer, ma mie ; j'ai touché le fond ! Un instant, j'ai entrevu mon trépas !

     

    TACO - LA MARE

     

    "De la rive spongieuse j'ai glissé dans les eaux noires et profondes d'un univers étrange, inconnu, dans lequel la clarté sombre à regret...

    Des animaux immondes y grouillaient, des larves monstrueuses...

    Comme des cordages, des algues longues et visqueuses m'enserraient
    et m'empêchaient de remonter à la surface...

     

    TACO - LA MARE

     

    Et je suis descendu au fond, comme on descend en soi-même,
    aspiré par le vide de son existence
    .
    L'ombre m'absorba.... j'étais perdu !

    Mon passé, qui sommeillait en longues spirales, s'enroula autour de mon horizon bouché
    comme un long serpent étouffant une proie...

    Des fantômes, dont mes nuits sont remplies, avec des voix plaintives, me remplirent d'effroi....

    Tout mon être nageait dans les eaux glauques de la douleur !

    L'angoisse me tenait en ses fils serrés...
     Des animaux dressaient leurs griffes, entraînant vers la fosse mon ultime faiblesse...

    Qu'on est las dans sa propre solitude ! Qui avait besoin de moi ?
    En nomade, je vis sur des routes étrangères....

    Comme on est seul devant sa propre mort, Coxi !

    Ah, oui, que les eaux limoneuses endorment ma mémoire !

     

    TACO - LA MARE

     

    C'est alors que je vis se dérouler sur chaque liane des inscriptions, des noms amis, des noms haïs, des choses immondes, comme des pans de vie qui m'engluent, me lient, m'asphyxient.... 

    Ah, Coxi, comme je me fourvoie en permanence dans des chemins sans issue...

    Part obscure de nous-mêmes que cette mare, déversoir de toutes hontes bues,
    de toutes nos colères sauvages, de nos peurs abjectes,
    rendez-vous peureux avec nous-mêmes....

     

    TACO - LA MARE

     

    Et pourtant, dans ses eaux croupies jaillit la Vie...

    Sous le baiser de feu du Ciel, comme elle s'embrase et resplendit de mille éclats !

    Comme elle rend doux l'envers du monde
    que des nappes de lumière colorent d'un jour nouveau ....

    Et cette Lumière soudain me rendit la raison.
    Etrange lutte dans le pouls de la Vie qui me propulsa vigoureusement vers la surface étincelante où se profilait.... une ombre large... une feuille de nénuphar providentielle
    qui voyageait à ma rencontre....

     

    TACO - LA MARE

     

    Bien vite je m'empressais de grimper sur sa surface duveteuse....
    pour me retrouver nez à nez avec COA la rainette verte : ma pire ennemie !

    J'étais figé !

    Mais je fus trop gros sans doute pour sa gourmandise où la rencontre fut- elle  trop brutale ?
    Elle s'envola gracieusement sur une autre feuille
    où s'épanouissait, superbe, une fleur lactée veinée de rose...

     

    TACO - LA MARE

     

    Je levais mes antennes vers l'Infini, ma chère Coxi,
    Me réchauffant à sa Lumière, tout bavant de reconnaissance, arrimé à mon frêle esquif,
    flottant doucement, retrouvant peu à peu ma respiration...
     

    Et j'ai crié, crié ma joie !

     

    TACO - LA MARE

     

    Le courant m'emporta tranquillement vers le bord bourbeux où j'ai pu reprendre pied....

    Et je suis resté ainsi tapi toute la nuit, estourbi, en attendant le matin,
    de peur de m'égarer encore dans ce Jardin.

     

    TACO - LA MARE

     

    Et voici que la pâle clarté de l'Aube me surprend à contempler ton visage tout embué de larmes, ma douce amie que j'aime ! Ne pleure plus ! Je ne me lasse pas de te regarder !

    Ecoute nos cœurs battre à l'unisson !"

    Coxi toute émue, se serra contre son grand ami cornu...

     

    TACO - LA MARE

     

     

     

     

    « TACO, LA POMME et TIPIC LA GUEPEL'ETRANGE MELOPEE »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    38
    Jeudi 25 Février 2016 à 13:02

    Une histoire très touchante.

      • Jeudi 25 Février 2016 à 19:07

        Merci Enriqueta. Un conte dans lequel beaucoup peuvent s'y retrouver !

        Bisous

    37
    Mardi 9 Février 2016 à 10:56

    Magnifique, Luciole ! Je suis gâtée, un récit épique, métaphysique et des photos qui s'y marient admirablement. Contente que le cauchemar vécu soit terminé et que Coxi ait retrouvé son Taco. Gros bisous.

      • Mardi 9 Février 2016 à 18:55

        Ah super, Hélène ! Ravie que mon petit conte te plaise ainsi !!!

        Taco aurait été heureux auj chez nous : pluie, pluie....

        Merci de ta sympathique participation et bonne soirée

        Bisous mouillés

    36
    Vendredi 5 Février 2016 à 07:32
    marine D

    Le cauchemar est terminé pour le pauvre  Taco qui a passé une mauvaise nuit et a retrouvé son amie la charmante coccinelle ! 

    J'ai une petite mare mais je ne vais pas voir ce qui s'y passe la nuit !!! Peut-être en été là où j'entends chanter le crapaud alite...   

    De bien jolies photos pour une histoire qui donne le frisson mais dont je me réjouis qu'elle se termine bien ! 

    Comme moi tu dois aimer les bêtes, petites ou grandes, merci pour ton très gentil commentaire Luciole, bonne journée

      • Mardi 9 Février 2016 à 18:51

        Coucou Marine D

        Toutes mes excuses pour ce retard dans ma réponse...Non seulement je manque de temps, mais en plus mon ordi me fait des caprices le jour où je suis libre !

        J'ai trouvé un site très intéressant bourrés d'infos et d'astuces pour connaître la vie nocturne qui grouille dans une mare :

        http://nuit.mnhn.fr/fr/ressources/amphibiens/

        J'aime tout particulièrement les oiseaux... et les animaux en liberté... Pas très attirée par les zoos, bien que ce soit le seul endroit où l'on peut les voir quand on ne roule pas carrosse ! Mais je raffole des documentaires animaliers à la télé.... et les blogs des aminautes comme toi !

        Merci de ta visite et passe une bonne soirée (nous pluie battante !)

        Bisous

    35
    Mercredi 3 Février 2016 à 22:32

    bonsoir Luciole , quelle belle histoire ... si joliment racontée et les photos et reflets sont magnifiques  bisous belle semaine  a+  merci ...

      • Mercredi 3 Février 2016 à 22:45

        Coucou Bébert

        Oh que ça me fait drôle ! J'étais en pleine virée chez toi, puis je reviens : tu es là ! Merci

        Les photos sont prises sur Google, avec un grand remerciements pour leurs auteurs !

        Mais l'histoire est bien de moi he.. Merci de l'avoir appréciée et... d'être venu aussi rapidement yes

        Bisous et à bientôt

    34
    Laly
    Mercredi 3 Février 2016 à 17:55

    Même le Nénuphar revient des profondeurs, coupé pendant longtemps de sa vraie nature et de sa perspective d'avenir. Il refait surface, appréciant dorénavant d'être, selon son essence, Nénufar et d'être ainsi relié à ce qui était, ce qui est et ce qui sera.

    Finalement, de ce qu'il prend pour un voyage initiatique, il en fait profiter les autres et accueille à feuilles ouvertes ceux qui subitement remontent et cherchent appui pour mieux repartir.

    Nénufar 

      • Mardi 9 Février 2016 à 18:24

        Ah ma chérie, je re-re-re commence ! pfffff !

        Des ennuis avec mon ordi , Papa s'y colle, et puis plus rien ne marche  ! finalement, imprimante morte ! Et à chaque fois, le commentaire s'envole...

        Bonsoir Laly

        Avec mes excuses d'abord pour ce retard dans mes coms... Aujourd'hui, réunion annulée et pluie battante : Ouf ! du temps de libre et paf, l'ordi qui plante ! Coulée sous les réponses à tous mes aminautes... he bad...

        J'ai bien "schneuqué" ton message ! (c'est pas un gros mot, c'est dans le dico !)

        Ah oui, pour nénufar qui revient du fin fond de l'orient... après un détour grec dans le dico en 1935... pour retrouver sa graphie arabo-persane aujourd'hui... C'est bien, il a voyagé !

        En ce moment, ces fameux dicos nous font tourner en bourrique ... Tiens, un "nouveau" mot qui vient d'être reconnu par l'Académie : "crudivore" !
        Et voici que "dédiabolisation" se féminise .... Pour une fois que c'est à notre avantage !  Bref, il va falloir nous y mettre sérieusement pour ne pas passer pour des "bolos" !

        Et ne me "mémérise" pas please !!! clown he Je pars bien assez en "cacahuète" !

        (mon ordi voit tout rouge ! il va falloir le mettre à la page !)

        J'aurai bien eu besoin d'une feuille de nénufar auj.... brassée -coulée par l'ordi ! et pour servir de parapluie : le mien est dans la voiture comme de juste : pour aller ouvrir le portillon du portail à des voisins..

        Tout baigne !

        Etes-vous sous la neige ? beaucoup ?

        Merci pour ta participation et plein de gros bisous ainsi qu'aux grands

         

         

         

    33
    Lundi 1er Février 2016 à 23:17

    Bonjour Luciole,

    Quelle belle histoire et si joliment illustrée!!! C'est très rafraichissant cela nous met l'eau à la bouche d'un printemps annoncé, mais n'allons pas trop vite, l'hiver n'a pas fini de nous surprendre.

    Merci pour ce tendre partage.

    Bisoux.

    Domi.

      • Mardi 2 Février 2016 à 13:56

        c'est toi que je remercie d'être venue jusqu'à mon univers... Chère Domi... trop contente que mon conte te plaise...
        Pour l'instant, l'Hiver a du mal à s'enclencher, à part qqs jours où le ciel a flirté avec la neige, depuis grand beau temps et douceur.... à peine qqs gouttes !

        Mais c'est vrai que mon mois de naissance, Février, apporte tjrs son lot de surprises...

        Plein de très gros bisous et surtout porte toi bien

        Mon défi 159 attend sagement Lundi, composé cette nuit à 2 H du matin.... A bientôt donc avec le tien

    32
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 14:19

    De belles photos et des péripéties dignes des contes de mon enfance!

      • Mardi 2 Février 2016 à 14:00

        Coucou Mansfield

        Je t'ai répondu un peu vite, car nous partions... Je parlais des photos prises sur Google qui sont vraiment très belles... merci à leurs auteurs !

        Pour les péripéties, tu me fais un grand compliment dont je te remercie vraiment bcp ! Je t'embrasse bien fort et à bientôt au défi 159 : j'ai hâte de lire le tien !

      • Dimanche 31 Janvier 2016 à 16:48

        Oui n'est -ce pas ! Merci Mansfield... Gros bisous et à bientôt

    31
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 10:32
    vénuzia

    touchante histoire que voila.

    merci du partage

    belle journée bises

      • Dimanche 31 Janvier 2016 à 11:18

        Merci Venuzia et très bonne semaine...

        Dimanche lumineux mais frisquet...

        Bisous en te souhaitant une meilleure santé

    30
    Samedi 30 Janvier 2016 à 19:05

    C'est une bien belle histoire pleine de réflexion et les photos sont magnifiques ou attendrissantes ou les deux ... bises et belle fin de semaine

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 20:30

        Merci bcp Jeanne... et merci aux auteurs de ces photos trouvées sur Google...

        Je t'embrasse bien fort et bon Dimanche

        A bientôt

    29
    Samedi 30 Janvier 2016 à 17:13

    Que c'est beau l'amitié ou.............peut-être est-ce de l'amour tout simplement ! Merci pour cette belle histoire Luciole. Il ne faut pas trop s'égarer lorsqu'on n'est pas sûr d'en revenir !!

    Bon WE Luciole, gros bisous et à bientôt.

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 18:23

        Coucou et merci Maïté, de ta réflexion pertinente...

        Qui m'a donné de réfléchir sur mes intentions réelles ! J'ai écrit impulsivement et voilà que je suis obligée de revoir ma copie pour en saisir les intentions profondes... he 

        Comme quoi les ami(e)s sont souvent les révélateurs de la nature profonde de nos écrits... et de nous-mêmes !!! cool

        C'est vrai que le mot Amour est en fait pluriel

        Je pencherais plutôt pour l'Amour altruiste,
        celui presque impossible aux êtres humains, ou qu'on décrit souvent comme tel...
        qui donne sans en attendre de réciprocité ! orienter vers le bien de l'autre dans un attachement la plupart du temps nourri par une entente développée au fil du temps et dans des expériences partagées... même si cet amour là se décline également en une infinité de nuances....

        Cet Amour pur,  qui s'ouvre sur l'Autre et sur le Monde... ce qu'on peut se permettre dans un conte  he .... et qui est très difficile à réaliser humainement parlant  money.... sauf pour des religieux (ses) mais que je nommerais alors "oblatif"... (selon mes propres critères !!!) ...

        Amour altruiste impulsif  de Coxi qui déterminera celui de Taco...
        Pas étonnant que la 1ère réaction intuitive  de Taco (clic) a été de refuser cet amour inconditionnel qui lui a fait peur et qui mène très loin.... Je viens de le découvrir sarcastic he...

        Cet Amour est-il sain pour la personnalité dans ce bas monde ? Il faut une sacré dose de générosité pour le laisser s'exprimer, car on ne sait où il peut mener !!! beurk

        Merci de ton aide "psychologique" Maïté... et tu as raison, ne descendons pas trop dans les profondeurs de l'inconscient sans un bon guide, car on peut s'y perdre... voire s'y complaire....

        De très gros bisous et à bientôt

    28
    Samedi 30 Janvier 2016 à 16:49
    Marenostrum

    Quelle aventure!!! Tu écris professionnellement???

    Très joli !

    Bon dimanche

    Bises

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 17:27

        Coucou Marenestrum

        Oh que ta question est gentille ! ben non, je me débrouille ! remarque, si j'étais plus jeune, je me lancerai bien... Je raffole des contes ... surtout si j'en comprends le message...
        Mais là, chère Jacqueline, tu as touché une corde sensible ! Je n'écris que seulement depuis 2010 (à l'occasion de mon ex-inscription sur Facebook par ma petite fille... qui m'a permise de réaliser ce rêve)... à part qqs bricoles de jeunesse dont la plupart ont été brûlées lors de nos 9 déménagements....

        Ce blog est une véritable bouée pour moi, car il me permet de travailler plus à fond l'écriture, ce qui n'était pas possible sur Facebook...

        Merci bcp et gros bisous... A bientôt chez toi (moins présente depuis Décembre, car sans cesse en vadrouille dans la famille !)

    27
    Samedi 30 Janvier 2016 à 14:33

    Coucou ma chère Jill Bill

    Comme je te remercie de ta fidélité et de tes mots qui me touchent bcp ! Et je suis bien d'accord avec toi, évitons de nous perdre dans les méandres de nos mares intérieures.... plus prudent et plus vivable !

    Bisous heureux, car il fait si beau ! douceur de l'air... en pull dehors ... mais tout est détrempé !

    26
    Samedi 30 Janvier 2016 à 11:34

    Très jolis clichés. Adorable coccinelle.

    Bises

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 17:16

        Merci Jobel de tes mots si sympathiques

        Les photos sont trouvées sur Google : j'aimerais bien savoir en faire de si belles ! Merci à leurs auteurs !

        J'ai pensé à Jérémy Cricket en créant ma Coxi ! et j'avoue que je l'aime bien ! Chacun est un mélange de Coxi et de Taco, 2 facettes d'une même pièce !

        Bisous et à bientôt chez toi

    25
    Samedi 30 Janvier 2016 à 11:29

    Coucou Luciole,

    C'est vrai que parfois dans la vie, on se laisse couler et l'on se noie presque sous les remous du malheur...

    Heureusement comme Taco, on remonte et l'on se rend compte que finalement la vie : "ce n'est pas si mal"!

    Merci pour ce joli conte et tes belles photos.

    Gros bisous

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 17:11

        Coucou chère Livia

        Les photos ont été prises sur Google, alors merci surtout aux talentueux photographes qui m'ont permis d'illustrer magnifiquement ce conte qui perdrait la moitié de sa valeur sans elles !

        Et merci à toi de ta compréhension... Les épreuves ne manquent pas dans la vie des humains et chacun peut se retrouver dans ce conte "psychologique".... et il faut bien remonter, avec ou sans médicaments pour nous y aider...

        Aujourd'hui, un temps magnifique tout en clarté et luminosité, doux à souhait... Venons de nous balader sur les digues du Verdon à Quinson : sublime malgré le dépouillement des arbres et l'absence de la végétation... (voir mon article "Symphonie d'automne à Quinson" qui donne une idée de l'endroit... avec encore toute l'exubérante feuillaison !)... Grande Force de la Nature qui ressuscite tout l'être !

        De très gros bisous Livia et porte toi bien surtout

    24
    Samedi 30 Janvier 2016 à 11:16

    bonjour Luciole,

    Je me suis revue dans ton article!!!

    C'est vrai qu'on est souvent très seul dans sa solitude et très seul devant la mort et heureusement qu'il y a souvent une feuille de nénuphar qui passe pour nous aider à nous raccrocher à la vie et nous ramener peu à peu sur les berges où, un jour, on trouvera la bonne main à laquelle on peut s'accrocher.

    J'ai beaucoup écrit sur ces sujets et je pense que c'est grâce à l'écriture que j'ai réussi à trouver le bon nénuphar.

    Merci pour ce moment qui me fait prendre conscience du chemin que j'ai parcouru pour revenir à la vie.

    Bises Luciole et bon week-end à toi

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 16:58

        Coucou Patricia

        Merci du fond du cœur de ton témoignage qui vient corroborer mon message... La feuille de nénuphar peut s'appeler la Foi, l'Espérance où tout simplement une main tendue... ce qui devient de plus en plus rare...

        Mais je m'aperçois qu'il est plus difficile en vieillissant  de "revenir à la vie" après une épreuve... Il manque le dynamisme qui fait rebondir plus rapidement... De nombreux (ses) ami(e)s y perdent la santé : le cancer n'est jamais loin ! Presque tous les ami(e)s qui sont touché(e)s par cette terrible maladie l'ont été après de graves difficultés, souvent familiales ! Les déceptions coûtent cher et l'on se raidit ou l'on se blinde : porte fermée !

        Bravo d'avoir trouvé l'écriture comme remède ! J'ai lu avec bcp d'intérêt tes superbes articles sur ce sujet...

        T'embrasse bien fort et à te lire dès que possible...

    23
    Samedi 30 Janvier 2016 à 10:49

    De belles images, une belle histoire tout en symboles ! Merci !

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 16:40

        Coucou Belle Gazou (ptit clin d'œil à Colette ! - J'aime ton pseudo)

        Et merci bcp... Ecrire un conte psychologique est plus facile ..... qu'un récit sur la psychologie des humains...
        De très gros bisous et à bientôt

    22
    Samedi 30 Janvier 2016 à 10:00

    De jolies photos ,bel article ,bon week-end  bisous

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 16:34

        Coucou Estrelita

        Waouuuh ! magnifiques roses toutes enguirlandées de cœurs.... cool
        Merci bcp et gros bisous.
        A plus ...

    21
    Samedi 30 Janvier 2016 à 05:59

    BRAVO tout simplement. Au delà des photos fort belles, lire l'histoire de la descente aux abîmes de Taco et sa remontée vers la lumière où il a retrouvé son ami Coxi m'a ravie. Dans nos vies, il y a parfois des traversées de tunnel.  Tu m'as procuré mon premier instant de bonheur de cette journée. Tu écris fort bien et c'est toujours un plaisir de venir ici. Merci beaucoup. Bon week-end. Bises

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 14:42

        Tout simplement : MERCI ! he de grand cœur,  car je suis vraiment ravie que mes écrits te plaisent... Mon égo remonte d'un coup ! ^^ C'est BON de recevoir des commentaires aussi touchants...

        C'est vrai que les descentes aux abîmes sont souvent problématiques et les remontées difficiles... Mais peut être que nous sommes amenés à grandir avec de telles épreuves ??? eek

        Bisous Martine et bon dimanche avec le soleil comme nous l'avons en ce moment

    20
    Samedi 30 Janvier 2016 à 02:39

    Bonjour Luciole... Quelques photos délicieuses, quelques mots et nous voilà emporté dans une aventure qu aurait pu mal finir... mieux vaut ne pas s'aventurer là où on risque sa vie... Bon W-E à toi, bises de JB

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 14:34

        Comme d'hab... tu vas devoir aller à la pêche pour retrouver la réponse... Jeu de piste ! Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :